Chasse aux candidats passifs,
recrutement social et mobile,Big Data :
TENDANCES RH
À L’HORIZON 2016
ÉTUDE MONSTER/IFOP : T...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Chasse aux candidats passifs, recrutement social et mobile, Big Data

1 012 vues

Publié le

Monster, un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière dévoile
aujourd’hui les résultats d’une étude Monster - IFOP explorant le point de vue des dirigeants et professionnels
du recrutement quant aux principales innovations RH.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 012
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
314
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chasse aux candidats passifs, recrutement social et mobile, Big Data

  1. 1. Chasse aux candidats passifs, recrutement social et mobile,Big Data : TENDANCES RH À L’HORIZON 2016 ÉTUDE MONSTER/IFOP : TENDANCES RH À L’HORIZON 2016 Monster, un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude Monster - IFOP explorant le point de vue des dirigeants et professionnels du recrutement quant aux principales innovations RH. La chasse aux candidats passifs,une pratique répandue et un enjeu fort pour les entreprises1. 1 recrutement sur 3 est issu de la chasse aux candidats passifs Il s’agit des candidats en poste qui ne cherchent pas activement mais qui restent ouverts à une opportunité professionnelle intéressante. 46% des sociétés où le recrutement passif représente plus de la moitié des recrutements utilisent aussi, en parallèle,des outils Big Data 30% 66% 36% les considérent comme importants ou essentiels VS + de 50 ans- de 35 ans Mais il existe un fossé générationnel quant à l’usage des réseaux sociaux dans les RH. 1 recruteursur 3 diffuse déjà ses offres d’emploi sur les réseaux sociaux Une entreprise sur deux prête à relever le défi du recrutement social2. 22% pratiquent également le “sourcing social des candidats” Il s’agit de l’identification et la prise de contact avec des talentsvia les réseaux sociaux pour acceder à des nouveauxviviers de candidats passifs,des profils d’experts aux compétences recherchées,habituellement moins présents que la moyenne dans les CVthèques du marché + Diffusion auprès de leur propres communautés de fans/suiveurs ou,au delà,auprès de professionnels présents sur les réseaux sociaux et justifiant du profil requis pour le poste à pourvoir 29% 5% sontdéjàprêtsàinvestirdanscesoutils VS + de 50 ans- de 35 ans Mais encore une fois, il existe aussi un fossé générationnel quant à l’usage de cette nouvelle technologie qu’est le Big Data Aux yeux des recruteurs, le Big Data est : Prèsde1recruteursur2 estime que les outils et technologies Big Data jouent un rôle essentiel ou important 30%Le Big Data dans les RH,un intérêt manifeste des décideurs, un passage à l’acte progressif3. Un moyen d’anticipation des besoins en recrutement et en formation Un outil de prédiction des performances attendues d’un candidat à un poste Une aide à la détection des potentiels professionnels Une aide à l’optimisation de la gestion des talents en interne Une réponse pour l’identification et la qualification de nouveauxviviers de talents Un outil d’affinement de la connaissance et de l’exploitation des viviers de talents existants 81% 76% 76% 75% 70% 69% Lesdécideurssontconvaincusquecesapplicationsmobilespeuvent: Apporter une réponse efficace à leurs défis RH ( comme contacter de nouveauxtalents) Les aider à mieuxvaloriser leur marque employeur Offrir plus de réactivité durant le processus de candidature Permettre une baisse du taux d’abandon et accroître le nombre de candidatures reçues 71% 69% 69% 59% 30%Le Recrutement mobile :un moyen jugé efficace pour répondre aux nouveaux usages des candidats4. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 201 dirigeants d’entreprises, représentatif des entreprises françaises de plus de 50 salariés. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (taille et secteur d’activité) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 21 au 25 septembre 2015.

×