L’ESCLAVAGE             La GuyaneUne histoire honteuse de l’homme
La découverte•    Le 1er août 1498, Christophe Colomb pénètre    dans le golfe de Paria au Venezuela après    avoir longé ...
La vie commence•    En 1643, la compagnie du cap Nord sinstalle sur une    colline dominant lembouchure de la rivière de C...
La mort commence•    En 1664, la Guyane devient territoire français... et colonie    esclavagiste. Une amorce de développe...
Tout doit être réglé•    En 1685, Colbert, ministre de Louis XIV    organise le système esclavagiste en édictant    "Le Co...
LE CODE NOIR   •       Sinquiétant de la fréquence des       soulèvements, le roi de France, Louis       XIV, adopte en ma...
Quelques articles•    Article 2 : Tous les esclaves qui      •                                               Article 12 : ...
Plus de loi•    Article 35 : Les vols qualifiés, même ceux       •                                                        ...
Maintenant, tout s’explique•    Article 44 : Déclarons les esclaves être meubles, et comme    tels entrer en la communauté...
Un espoir perdu•    En 1794, sous la République, une loi aboli    lesclavage... qui sera rétabli officiellement en    1802...
En chemin•    En 1831, sous la Monarchie de Louis-Philippe, les droits    civiques sont reconnus à tous les "hommes de cou...
Le début de la fin•    En 1828, la mère Anne-Marie Javouhey, membre de la    congrégation des sœurs Saint-Joseph de Cluny,...
La liberté arrive•    Ses idées anti-esclavagistes sont soutenues par le député Victor    Schoelcher, et aboutiront en 184...
La loi demandée     Le décret de labolition paraît le 27 avril 1848. Il sera publié dans "La feuille de Guyane française" ...
L’abolition arrive      En Guyane, labolition de lesclavage fut      proclamée le samedi 10 juin 1848 et le décret      fu...
On a assumé l’histoire?     En Guyane, depuis 1848, une nouvelle société est née, pour laquelle se pose "laquestion de la ...
Une vision de l’esclavagehttp://www.serge-diantantu.com/http://www.youtube.com/watch?v=HeaB1HzQ_es
Pour en savoir plushttp://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/guyanefr.htmhttp://thierryperrin.e-monsite.com/http://www.terres...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’esclavage

482 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
482
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’esclavage

  1. 1. L’ESCLAVAGE La GuyaneUne histoire honteuse de l’homme
  2. 2. La découverte• Le 1er août 1498, Christophe Colomb pénètre dans le golfe de Paria au Venezuela après avoir longé les côtes de Guyane, mais cest Vincente Yanez Pinzon qui les explorera deux ans plus tard.
  3. 3. La vie commence• En 1643, la compagnie du cap Nord sinstalle sur une colline dominant lembouchure de la rivière de Cayenne. Il la baptise "Mont Cépérou", et y fait construire un petit village fortifié. Cayenne est née.• Après plus de dix tentatives de colonisation (de 1604 à 1652), qui toutes échoueront, la première mise en valeur du territoire guyanais débute à partir de 1656 avec des colons hollandais amenant avec eux les premiers esclaves africains.
  4. 4. La mort commence• En 1664, la Guyane devient territoire français... et colonie esclavagiste. Une amorce de développement permet lexportation de roucou, indigo, coton, canne à sucre, café, vanille, bois exotiques, ...
  5. 5. Tout doit être réglé• En 1685, Colbert, ministre de Louis XIV organise le système esclavagiste en édictant "Le Code Noir".
  6. 6. LE CODE NOIR • Sinquiétant de la fréquence des soulèvements, le roi de France, Louis XIV, adopte en mars 1685 un édit appelé "Code noir", pour réglementer lesclavage aux Antilles françaises et en Louisiane • Au total, ce sont 60 articles destinés à maintenir "la discipline de léglise catholique, apostolique et romaine" et à définir "létat et la qualité des nègres esclaves". Ce document sera utilisé jusquen 1848, date du décret dabolition de lesclavage en France.
  7. 7. Quelques articles• Article 2 : Tous les esclaves qui • Article 12 : Les enfants qui seront dans nos îles seront baptisés naîtront de mariages entres et instruits dans la religion esclaves seront esclaves et catholique, apostolique et romaine appartiendront aux maîtres des [...] femmes esclaves [...]• Article 11 : Défendons très • Article 33 : Lesclave qui aura expressément aux curés de frappé son maître, sa maîtresse procéder aux mariages des esclaves, ou le mari de sa maîtresse ou sils ne font apparoir du leurs enfants avec contusion ou consentement de leurs maîtres. effusion de sang, ou au visage, Défendons aussi aux maîtres duser sera puni de mort [...] daucunes contraintes sur leurs esclaves pour les marier contre leur gré.
  8. 8. Plus de loi• Article 35 : Les vols qualifiés, même ceux • Article 42 : Pourront seulement les de chevaux, cavales, mulets, bœufs et maîtres, lorsquils croiront que leurs vaches, qui auront été faits par les esclaves lauront mérité, les faire esclaves, ou par les affranchis, seront enchaîner et les faire battre de punis de peine afflictives, même de mort verges ou de cordes; leur défendons si le cas le requiert [...] de leur donner la torture, ni de leur faire aucune mutilation de membre,• Article 38 : Lesclave fugitif qui aura été en à peine de confiscation des esclaves fuite pendant un mois à compter du jour et dêtre procédé contre les maîtres que son maître laura dénoncé en justice, extraordinairement aura les oreilles coupées et sera marqué dune fleur de lis sur une épaule; et sil récidive une autre fois à compter • Article 47 : Ne pourront être saisis et pareillement du jour de la dénonciation, vendus séparément le mari de la aura le jarret coupé et il sera marqué dune fleur de lis sur lautre épaule; et la femme et leurs enfants impubères, troisième fois il sera puni de mort. sils sont tous sous la puissance du même maître; déclarons nulles les saisies et ventes séparées qui en seront faites [...]
  9. 9. Maintenant, tout s’explique• Article 44 : Déclarons les esclaves être meubles, et comme tels entrer en la communauté, navoir point de suite par hypothèque, se partager également entre les cohéritiers [...]
  10. 10. Un espoir perdu• En 1794, sous la République, une loi aboli lesclavage... qui sera rétabli officiellement en 1802 par Napoléon Bonaparte. Une partie des Noirs refusant de redevenir esclaves "vont marrons" et senfuient en forêt, rejoignant les "marrons" de Guyane hollandaise (actuel Surinam) déjà installés.
  11. 11. En chemin• En 1831, sous la Monarchie de Louis-Philippe, les droits civiques sont reconnus à tous les "hommes de couleur" libres et la Loi du 4 mars interdit la traite. Malheureusement, ces mesures nempêchent pas la traite.• Cette loi sera pourtant appliquée en Guyane à partir de 1833, et les Noirs saisis sur les bateaux négriers de contrebande seront débarqués dans la colonie, avant dêtre libérés.
  12. 12. Le début de la fin• En 1828, la mère Anne-Marie Javouhey, membre de la congrégation des sœurs Saint-Joseph de Cluny, rachète des esclaves, en fait des hommes libres et met en valeur avec eux la région de Mana.
  13. 13. La liberté arrive• Ses idées anti-esclavagistes sont soutenues par le député Victor Schoelcher, et aboutiront en 1848 à labolition de lesclavage, qui a pour conséquence immédiate le départ des Noirs des plantations, et leffondrement de léconomie guyanaise.
  14. 14. La loi demandée Le décret de labolition paraît le 27 avril 1848. Il sera publié dans "La feuille de Guyane française" le 10 juin 1948.Au nom du Peuple françaisLe gouvernement provisoire,• Considérant que lesclavage est un attentat contre la dignité humaine; Quen détruisant le libre arbitre de lhomme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir; Quil est une violation flagrante du dogme républicain: Liberté, Égalité, Fraternité.• Considérant que si des mesures effectives ne suivaient pas de très près la proclamation déjà faite du principe de labolition, il en pourrait résulter dans les colonies les plus déplorables désordres,• décrète:• Article 1• Lesclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune delles. À partir de la promulgation du présent décret dans les colonies , tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits.http://www.vox-echo.org/esclavage•
  15. 15. L’abolition arrive En Guyane, labolition de lesclavage fut proclamée le samedi 10 juin 1848 et le décret fut publié deux mois plus tard. La déclaration de Pariset, Commissaire général de la République en Guyane, aux habitants fut en ces termes : "Citoyens, en vertu du décret de la République du 27 avril 1848, au nom du peuple français, nous proclamons labolition de lesclavage à la Guyane française, Vive la République"
  16. 16. On a assumé l’histoire? En Guyane, depuis 1848, une nouvelle société est née, pour laquelle se pose "laquestion de la gestion du fait esclavagiste dans la mémoire collective" Chaque année depuis 1981, le 10 juin on commémore la journée de lAbolitionde lesclavage en Guyane .
  17. 17. Une vision de l’esclavagehttp://www.serge-diantantu.com/http://www.youtube.com/watch?v=HeaB1HzQ_es
  18. 18. Pour en savoir plushttp://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/guyanefr.htmhttp://thierryperrin.e-monsite.com/http://www.terresdeguyane.fr/index2.asphttp://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Guyanehttp://www.assemblee-nationale.fr/histoire/Esclavage/abolition.asphttp://fr.wikipedia.org/wiki/Guyane_fran%C3%A7aise

×