Université Paul Valéry Montpellier 3 Master 2 « Pratiques professionnelles en Français Langue Non                         ...
PLAN:           Partie théorique1. L’interculturalité un thème d’actualité2. Représentations des langues et   enseignement...
L’interculturalité: un thème  d’actualité« Socialisation, enculturation, scolarisation, éducation sedéclinent désormais au...
Représentations des langues et    enseignement du FLE• Chaque  être humain appréhende la réalité à l’aide dereprésentation...
• Les langues sont investies de diverses représentationset stéréotypes• Ces représentations peuvent avoir un impact négati...
L’approche interculturelle: un moyen d’agir sur les représentations• Les représentations sont malléables, il est doncintér...
Justification du scénario           pédagogique proposé• Travaillersur les représentations linguistiques desapprenants à p...
PLAN Partie pratique  « Voyage à travers les sonorités           de la France » Contexte Leçon 1: On parle quelle langue e...
Contexte:Public: hétérogène, niveau B1 → B2, grandsadolescents, non-captif, groupe d’environ 10 élèvesLieu: Montpellier, I...
Leçon 1: On parle quelle(s) langue(s)en France? Activité 1: Et si on partait en voyage? (1h) • Objectifs: -entraîner les a...
Activité 2: Remue-méninges (45 min)• L’ objectif communicatif:- donner son point de vue.• Déroulement:- Écrire le mot « fr...
• Objectifs:- découverte des principales langues régionales de        France.- travailler la compréhension et l’expression...
Tâche: Faut-il protéger les languesrégionales? (45 min)CHAUNU, Ouest-France, 22/06/08
• Objectif:-sensibiliser les apprenants aux différents accentsfrançais et aux différents stéréotypes que ceux-cigénèrent.•...
«Eva Joly, l’anti-france pour  l’UMP»La candidate écologiste serait-elle une menace pour la France ? Aen croire Nicolas Dh...
•Objectif:Familiariser à l’organisation d’un texte argumentatif•Déroulement:-Questions de compréhension générale sur la vi...
Activité 3: Le débat absurde (45 min)La climatisation est un appareil qui refroidit. Son utilisation sur toute laplanète p...
Tâche: Qu’est ce que « bien parler » français?(45 min)
Conclusion• Montrer que l’interculturalité est avant tout unedémarche• Les compétences définies par le CECR peuvent êtretr...
Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fini
Interculturel et représentations des langues fini
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Interculturel et représentations des langues fini

1 723 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 723
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Interculturel et représentations des langues fini

  1. 1. Université Paul Valéry Montpellier 3 Master 2 « Pratiques professionnelles en Français Langue Non Maternelle » Année 2011-2012 Interculturalité etreprésentations des langues Céline Chapaveire celinechapaveire@yahoo.fr Anaïs Mandon anaismandon@gmail.com
  2. 2. PLAN: Partie théorique1. L’interculturalité un thème d’actualité2. Représentations des langues et enseignement du FLE3. L’approche interculturelle un moyen d’agir sur les représentations4. Justification du scénario pédagogique proposé
  3. 3. L’interculturalité: un thème d’actualité« Socialisation, enculturation, scolarisation, éducation sedéclinent désormais au pluriel. L«étrangéité» dautrui faitdésormais partie du quotidien, soit directement par contact,soit indirectement par les médias. Les enjeux futurs deléducation, formelle et informelle, sont donc à définir parrapport à cette complexification et à cette diversificationcroissante du tissu social et de lexpérience. »Martine Abdallah-Pretceille, Pour une éducation à l’altérité, Revues desSciences de l’Education, XXIII, n°1, 1997
  4. 4. Représentations des langues et enseignement du FLE• Chaque être humain appréhende la réalité à l’aide dereprésentations. -Représentations collectives (commune à un groupe donné) -Représentations individuelles (liées à l’histoire, aux affects de chacun)• Les représentations sont des imagesréductrices, simplifiées de la réalité, et peuvent conduire àla formation Un stéréotypes de stéréotype consiste en une représentation « cliché » d’une réalité (individu, métier, paysage, etc.) qui réduit celle-ci à un trait, à une idée toute faite. Il est donc une vue partielle et partiale de cette réalité. […] Jean-Pierre CUQ, 2003, Dictionnaire de didactique du français langue étrangère et seconde, Paris, asdifle/Clé International, pp. 224-225.
  5. 5. • Les langues sont investies de diverses représentationset stéréotypes• Ces représentations peuvent avoir un impact négatif oupositif sur l’apprentissage de la langue cible On reconnaît en particulier que les représentations que les locuteurs se font des langues, de leurs normes, de leurs caractéristiques, ou de leurs statuts au regard d’autres langues, influencent les procédures et les stratégies qu’ils développent et mettent en œuvre pour les apprendre et les utiliser. DABENE, L., L’image des langues et leur apprentissage, dans M. Matthey, 1997, p. 19.• Apprentissage d’une langue → représentationsexacerbées• Découverte d’une nouvelle langue mais aussi d’unenouvelle culture.
  6. 6. L’approche interculturelle: un moyen d’agir sur les représentations• Les représentations sont malléables, il est doncintéressant pour un professeur de langue d’essayerd’amener les apprenants à déconstruire cesreprésentations.• Adopter une démarche interculturelle permetd’interroger les représentations des apprenants - les regards-croisés entre la langue-culture del’apprenant et la langue culture cible permet à la fois dereconnaître l’apprenant en ce qu’il est et de l’ouvrir à unenouvelle culture. - co-construction des savoirs
  7. 7. Justification du scénario pédagogique proposé• Travaillersur les représentations linguistiques desapprenants à partir d’un thème centré sur les languesrégionales et les accents de France.• Mais l’objectif principal est de travailler surl’argumentation à l’oral et à l’écrit.• Sur quelles représentations linguistiques allons-noustravailler? -Le français comme seule langue parlée en France - Pour « bien » parler français il faut parler comme un natif
  8. 8. PLAN Partie pratique « Voyage à travers les sonorités de la France » Contexte Leçon 1: On parle quelle langue en France? Leçon 2: Et toi, tu parles quel français?
  9. 9. Contexte:Public: hétérogène, niveau B1 → B2, grandsadolescents, non-captif, groupe d’environ 10 élèvesLieu: Montpellier, Institut linguistiqueBesoins: Attentes différentes Objectif commun: atteindre le niveau B2
  10. 10. Leçon 1: On parle quelle(s) langue(s)en France? Activité 1: Et si on partait en voyage? (1h) • Objectifs: -entraîner les apprenants à « convaincre » à l’oral -réinvestir les savoirs acquis • Déroulement: -Organiser un voyage à travers différentes régions de France en utilisant Internet -Présenter l’itinéraire -Voter pour l’itinéraire le plus convainquant Découverte des régions de France, déconstruire le stéréotype de la France qui se résumerait à Paris.
  11. 11. Activité 2: Remue-méninges (45 min)• L’ objectif communicatif:- donner son point de vue.• Déroulement:- Écrire le mot « français » au tableau-Donner trois adjectifs qui représentent pour eux lalangue française.- Ecrire par deux dialogue avec 6 des adjectifs écrits,en donnant leur point de vue et en le justifiant- Jouer le dialogue- Extérioriser les représentations- Les déconstruire Le rôle du professeur est important puisqu’il va devoir amener lesapprenants à interroger leurs représentations (d’où elles viennent?Sont-elles justifiées?)
  12. 12. • Objectifs:- découverte des principales langues régionales de France.- travailler la compréhension et l’expression orale.• Déroulement:-Présenter trois fois la vidéo1)Demander aux apprenants ce qu’ils ont compris2) Répondre aux questions de compréhension3) Réflexion sur le statut des langues régionales enFrance.Déconstruction des représentations:« En France on ne parle que français! »Regards-croisés: situations linguistiquesde chaque pays
  13. 13. Tâche: Faut-il protéger les languesrégionales? (45 min)CHAUNU, Ouest-France, 22/06/08
  14. 14. • Objectif:-sensibiliser les apprenants aux différents accentsfrançais et aux différents stéréotypes que ceux-cigénèrent.• Déroulement:-Présenter trois fois la vidéo1)Demander aux apprenants ce qu’ils ont compris2) Compléter la transcription3) DiscussionTravail sur les stéréotypes nord/sudLe professeur devra bien évidement faire ressortir l’aspect« exagéré » de ceux-ci et, par la suite les déconstruire avec sesélèves.
  15. 15. «Eva Joly, l’anti-france pour l’UMP»La candidate écologiste serait-elle une menace pour la France ? Aen croire Nicolas Dhuicq, député de l’Aube et secrétaire nationalde l’UMP en charge des «nouvelles stratégies de défense», l’ex-juge franco-norvégienne a pour «ambition la dislocation de l’uniténationale». Selon lui, la menace est grave : «après l’attaquedirecte du symbolique défilé du 14 Juillet», Eva Joly s’en prend àla langue française. Pour ce tenant de la Droite populaire - l’ailedure de l’UMP -, l’affaire est entendue : la candidate écologisteveut la fin de la nation française, «édifice patiemment construit partant de générations successives». «Les propos de Mme Jolydévoilent une vision dans laquelle la France disparaîtrait dans unconglomérat de régions européennes semi-autonomes, inégalesen taille et en richesses, peuplées d’habitants séparés pard’innombrables barrières linguistiques», assure Nicolas Dhuicq.Invitée ce week-end, par Régions et peuples solidaires, unefédération de neuf partis régionalistes (basques, breton, alsacien,catalan, occitan, corse et savoyard), Eva Joly avait défendu «lareconnaissance des langues régionales» et plaidé pour que«chaque région puisse avoir un statut différent en fonction de sesrevendications». Pour l’UMP, une véritable atteinte à la sûreté del’Etat. photo AFP
  16. 16. •Objectif:Familiariser à l’organisation d’un texte argumentatif•Déroulement:-Questions de compréhension générale sur la vidéo-Présentation d’Eva Joly+ rapport à l’actualité-Lecture personnelle puis commune-Repérer l’organisation du texte-DiscussionDécouverte des parties politiques françaisLes représentations qu’entrainent les accents
  17. 17. Activité 3: Le débat absurde (45 min)La climatisation est un appareil qui refroidit. Son utilisation sur toute laplanète permettrait donc de refroidir la Terre et de lutter contre leréchauffement climatique.•Objectifs:-Activité ludique-Réinvestissement des savoirs acquis-Entrainement à l’argumentation-Exprimer l’accord et le désaccord•Déroulement-Diviser la classe en 2-Réaliser une argumentation structuréeSavoir écouter les arguments de l’autreRespecter les tours de parole
  18. 18. Tâche: Qu’est ce que « bien parler » français?(45 min)
  19. 19. Conclusion• Montrer que l’interculturalité est avant tout unedémarche• Les compétences définies par le CECR peuvent êtretravailler dans une optique interculturelle.• Etudiants valorisés• Elargissement de leurs connaissances• Evolution des représentations.• Perspective d’ouverture pour une prochaine séance:« la francophonie »

×