TRAITEMENT D’IMAGE PAR
HUBBLE SPACE TELESCOPE
L’ESPACE PAR LES YEUX DE HST.
TRAITEMENT D’IMAGE SATELLITAIRE
TELESCOPE:
 Objets très loin?
 Non a portée des yeux humain?
 Ces objets sont-elles lumineux?
 Télescope est un mot la...
DEUX TYPES:
 Aussi ces instruments sont divisé en deux
catégorie selon le types des composants
 Première type est consti...
Miroirs de télescope:
Télescope:
 On peut aussi divisé les télescopes selon leur
placement, deux types sont en vu:
 Télescope terrestre qui so...
Télescope Spatial:
 Qui nous intéresse c’est le deuxième types.
 Met en un orbite autour l’objet d’intéresse.
Exp: la te...
Buts:
 Les télescope sont soit pour communication
ou d’étude. Le premier type est toujours
pointé à terre. Parce que c’es...
HST:
 Hubble est le plus connu des télescopes pour
plusieurs raisons, premièrement parce qu’il
est le premier source d’im...
Résolution:
 Est définie comme la distance minimale qui
sépare deux objets et nous toujours
apparaitre deux distinct.
 E...
TRAITEMENT D’IMAGE:
 Toutes types des traitement sont appliqué au
images premier de HST.
 On peut citer quelque fonction...
Mesure et repérage des sys:
Mesure de température:
 Cela fait par deux filtre bleu et vert.
 Deux diagramme sont nécessaire B-V et H-R.
 Depuis ces...
Mesure de température:
diagramme Hertzprung-russel:
TRAITEMENT D’IMAGE
D’ASTRONOMIE:
 Pour obtenir une image d’une vue suffisante le
télescope doit prendre un nombre suffisa...
Mosaïque:
 Le concept est simple, pour construire une
grande image à partir de plusieurs petites
images (expositions)on d...
TRAITEMENT DES DONNEES:
 Les données obtenu sont brut et sont pleine
des sombre et ne sont pas très présentables.
 Tous ...
Calwf3:
 Tache d’étalonnage standard:
 L’image contient des mauvais pixels et des
MULTIACCUM éliminé par un processus de...
Pixels chaud et persistance:
 Dans certain il existe de source lumineux
forte (observé précédemment) qui génère de
flux p...
Soustraction résiduelle:
 Quand son orbite est terrestre il y’avait un
certain émission de source non spatial
comme le fo...
COMBINAISON FINALE:
 Le pipeline crée pour chaque pixel des termes
d’erreurs associé .
 L‘approche consiste équilibré la...
Plus de mystères:
Conclusion:
 Voila c’est un peu de HUBBLE.
 Ces images restent de plus en plus apprécié
soit par le public ou les spécia...
L’ESPACE INTRODUIT PAR HUBLE
Traitement d’image par HUBBLE Space Telescope 'BESSAAD Nassim'
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Traitement d’image par HUBBLE Space Telescope 'BESSAAD Nassim'

190 vues

Publié le

une présentation de satellite spatial HUBBLE et son rôle dans découvrir l'espace profond.

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
190
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Traitement d’image par HUBBLE Space Telescope 'BESSAAD Nassim'

  1. 1. TRAITEMENT D’IMAGE PAR HUBBLE SPACE TELESCOPE L’ESPACE PAR LES YEUX DE HST. TRAITEMENT D’IMAGE SATELLITAIRE
  2. 2. TELESCOPE:  Objets très loin?  Non a portée des yeux humain?  Ces objets sont-elles lumineux?  Télescope est un mot latin signifie ‘regard loin’ maintenant cela veut dire type d’instrument optique utilisé pour observer et déterminer la nature des objets qui sont hors de périmètre de nos intervalle de vu.
  3. 3. DEUX TYPES:  Aussi ces instruments sont divisé en deux catégorie selon le types des composants  Première type est constitué par des lentilles pour construire une lunette spatial, ce dispositif appelé ‘refracting telescope’  Le deuxième est composé des miroirs avec un grand diamètre fabriqué avec certain contraintes,’reflecting telescope’
  4. 4. Miroirs de télescope:
  5. 5. Télescope:  On peut aussi divisé les télescopes selon leur placement, deux types sont en vu:  Télescope terrestre qui sont placé sur les montagne et sur terre.  Télescope spatial placé au-delà a l’atmosphère.
  6. 6. Télescope Spatial:  Qui nous intéresse c’est le deuxième types.  Met en un orbite autour l’objet d’intéresse. Exp: la terre.
  7. 7. Buts:  Les télescope sont soit pour communication ou d’étude. Le premier type est toujours pointé à terre. Parce que c’est là qu’on veut communiquer plus il y’avait des fonctions d’observation militaire (guidage missiles…).  Le deuxième type est le plus connu et le plus nombreux, il observe l’espace et photographe les phénomènes physique d’espace profond comme Hubble.
  8. 8. HST:  Hubble est le plus connu des télescopes pour plusieurs raisons, premièrement parce qu’il est le premier source d’image astronomie de haute qualité car il est au domaine spectral proche de visible (a cause d’utilisation des filtres IR, UV,VISIBLE). Plus de son budget élevé NASA a essayé de faire intéresser le public par des publicité des techs de bord et c’est du principalement à la course de conquérir l’espace.
  9. 9. Résolution:  Est définie comme la distance minimale qui sépare deux objets et nous toujours apparaitre deux distinct.  Est définie en degrees.  1 degree = 60 arcminutes = 3600 arcseconds  Pour hubble la résolution dépend de longueur d’onde(filtre): R=λ/D  C’est la meilleure proche d’UV=0,02 arcsec. En terre (lune) théoriquement est de 40 mètres.
  10. 10. TRAITEMENT D’IMAGE:  Toutes types des traitement sont appliqué au images premier de HST.  On peut citer quelque fonctionnalité qui sont utile pour les astrophysiciens comme la soustraction, l’agrandissement, stretching..  Pour l’obtention d’une image il faut utilisé trois types de cameras: WFC3/IR+WFC3/UV+ACS (camera évolué de surveillance).
  11. 11. Mesure et repérage des sys:
  12. 12. Mesure de température:  Cela fait par deux filtre bleu et vert.  Deux diagramme sont nécessaire B-V et H-R.  Depuis ces diagramme on peut aussi mesurer la distance.  mesure le magnitude d’étoile dans les images des deux filtres, pour tracer le diagramme B-V.  Tracer le diagramme et comparer avec le standard, celui de Hertzprung-russel.
  13. 13. Mesure de température: diagramme Hertzprung-russel:
  14. 14. TRAITEMENT D’IMAGE D’ASTRONOMIE:  Pour obtenir une image d’une vue suffisante le télescope doit prendre un nombre suffisant des expositions pour construire une image résultante rectangulaire. Le télescope fait des tours autour l’objet avec un trajectoire bien définie, à chaque fois il prend une photo de petite surface de l’objet.  La difficulté que les trois cameras n’ont pas les mêmes caractéristiques (largeur) ce qui crée un chevauchement, pour les régler il faut introduire le concept de Mosaïque.
  15. 15. Mosaïque:  Le concept est simple, pour construire une grande image à partir de plusieurs petites images (expositions)on doit les placés on ordre et pour régler le chevauchement, la troisième cameras est utilisé comme un OFFSET pour obtenir à la fin une image sans overlapping.  Overlapping est une technique utilisé pour éviter les erreurs au temps d’observation ou de création une image.
  16. 16. TRAITEMENT DES DONNEES:  Les données obtenu sont brut et sont pleine des sombre et ne sont pas très présentables.  Tous les données venu des cameras consistent a un ensemble des mosaïques est traités par un « MOSAICDRIZZLE »pipeline  Groupe de machines LINUX.  calibré par la tâche ‘calwf3’.
  17. 17. Calwf3:  Tache d’étalonnage standard:  L’image contient des mauvais pixels et des MULTIACCUM éliminé par un processus de traitement utilisant des algorithmes spécifiques.  Cette tache est appliqué à chaque exposition séparément.
  18. 18. Pixels chaud et persistance:  Dans certain il existe de source lumineux forte (observé précédemment) qui génère de flux persistant.  Détecte ces pixels quand se dépasse une moyenne de 5 s et les traitent ou l’exclu de l’image finale.
  19. 19. Soustraction résiduelle:  Quand son orbite est terrestre il y’avait un certain émission de source non spatial comme le fon de ciel qu’il faut supprimer de mosaïque finale car leur présence conduirait à des erreurs photométriques.
  20. 20. COMBINAISON FINALE:  Le pipeline crée pour chaque pixel des termes d’erreurs associé .  L‘approche consiste équilibré la valeur de pixel par l’inverse du carré de son bruit.  Le pipeline applique cette approche a toutes expositions des trois cameras.  La formule utilisé est:
  21. 21. Plus de mystères:
  22. 22. Conclusion:  Voila c’est un peu de HUBBLE.  Ces images restent de plus en plus apprécié soit par le public ou les spécialistes.  Les technologies de bord restent en évolution avec chaque mission de service et a chaque mission nos fait stupéfait de sa qualité.  Merci.
  23. 23. L’ESPACE INTRODUIT PAR HUBLE

×