Nouvelles économiques_ chronique vente mai 2015

132 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
132
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Nouvelles économiques_ chronique vente mai 2015

  1. 1. www.journ-al.ca Le Journal Nouvelles Économiques Volume 1, numéro 1 Mai 2015 7 Dolor sit amet consectetuer adipiscing dolor sit amet Section Auteur courriel@journ-al.ca Dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam non- ummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna ali- quam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo conse- quat. Duis autem vel eum iriure dolor in hen- drerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla fa- cilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatu m zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi. Lorem ipsum dolor sit amet, con- sectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Lorem D Daniel Sanfaçon, CPA, CA, M.Sc. est président- fondateur d’Ascension, achat et vente d’entre- prises et compte plus de 10 années d’expérience en transfert de PME et grandes entreprises. daniel@ascension-entreprise.com Nous sommes fiers de collaborer au lancement du nouveau Journal économique ! Nous y tiendrons plusieurs chroniques en cours d’année afin de mettre à profit notre expertise auprès des pro- priétaires d’entreprises. Bonne lecture ! Vendre son entreprise : Que faut-il savoir ? L a vente d’une entreprise est un processus beaucoup plus complexe que l’on ne l’ima- gine. L’inconnu guette généralement les pro- priétaires d’entreprises de toutes les tailles lors de cette importante étape dans la vie de leur société. En sus de l’aspect émotif, des enjeux stratégiques, financiers et humains se doivent d’être considérés. À ces égards le succès d’une transaction de vente repose notamment sur le respect d’un processus rigoureux auquel il faut porter une attention par- ticulière à chacune des étapes. 1. Confidentialité Une grande importance doit être accordée à la confidentialité tout au long du processus : quelle information fournir, à qui et à quel moment se veut crucial. La divulgation de l’identité de l’en- treprise à un acquéreur potentiel, tel un compéti- teur, se doit d’être effectuée avec soin, tout comme l’est le moment et la façon d’annoncer la vente aux employés, aux clients et aux fournisseurs afin de ne pas créer un climat d’incertitude auprès de ceux-ci. 2. Évaluation de l’entreprise Généralement les états financiers ne reflètent pas la valeur réelle de l’entreprise. Une saine évalua- tion permet de mettre de l’avant les principaux atouts et d’identifier de précieux outils de négo- ciation. Cette étape importante permet également aux actionnaires de se situer relativement à la valeur et ainsi établir des attentes réalistes quant aux sommes pouvant être encaissées. 3. Documents de vente Une documentation claire et de qualité qui met en valeur l’entreprise se doit d’être préparée afin de remettre celle-ci aux acquéreurs potentiels ayant signé un accord de confidentialité. Tout en pro- tégeant la nature confidentielle de certaines in- formations à ce stade, la documentation doit no- tamment couvrir les aspects opérationnels, or- ganisationnels et financiers afin de permettre à l’acquéreur d’établir sa propre appréciation de la valeur. 4. Recherche d’acquéreurs Une stratégie efficace de mise en marché se doit d’être mise en place afin de cibler des acquéreurs potentiels de qualité ayant la capacité financière nécessaire, et pouvant combler les compétences des actionnaires sortants pour assurer la relève de l’entreprise, voir y ajouter de la valeur par le biais de synergies dans le cas d’acquéreurs stratégiques. 5. Lettre d’intention Quoique sans engagement légal, la négociation et la signature d’une lettre d’intention se veut déter- minant dans le processus de vente étant donné qu’elle reflète un accord entre les parties de tran- siger à un prix et des modalités fixés, le tout con- ditionnel à la revue diligente et l’obtention du financement de l’acquéreur. 6. Gestion de la revue diligente L’acquéreur, en collaboration avec ses conseillers, procède généralement à une revue en profondeur des aspects financiers, légaux et opérationnels de l’entreprise avant de procéder à l’acquisition. Cette étape est grandement facilitée lorsque la docu- mentation administrative et la comptabilité sont en ordre. 7. Négociations En contexte de vente d’entreprise, il ne faut pas ou- blier que la négociation débute dès le premier contact avec l’acquéreur potentiel et se poursuit tout au long du processus jusqu’à la signature de l’offre d’achat finale. Il est primordial que les par- ties négocient de bonne foi afin de conclure une transaction qui est gagnante pour tous. La trans- parence et l’honnêteté priment toujours ! Un processus de vente prend plusieurs mois, et afin de favoriser un dénouement favorable les étapes se doivent d’être effectuées avec soin et dans l’ordre. Cependant, le respect de ce processus ne garantit pas pour autant la réussite de la transac- tion. Cette dernière comporte assurément son lot d’impondérables, d’imprévus et de subtilités. L’at- tention aux petits détails ainsi que la capacité de s’adapter et être créatif aux moments opportuns afin de trouver des solutions peuvent s’avérer la différence entre une transaction réussie ou non. Sans compter le filtre de l’aspect émotif, le recours à un expert en transfert d’entreprises permettra de simplifier le complexe tout en favorisant la réali- sation d’une transaction « gagnant-gagnant » dans les meilleures conditions et les meilleurs délais. ACHAT ETVENTE D’ENTREPRISES Daniel Sanfaçon Chronique www.ascension-entreprise.com Tél.: 418 204-4410

×