Insuffisance Veineuse Pelvienne

3 438 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 438
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
247
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Insuffisance Veineuse Pelvienne

  1. 1. Insuffisance  Veineuse  Pelvienne   Quelle  est  l´importance  de  ce7e  maladie  pour  le  spécialiste  ?  La  maladie  existe,  le  pa=ent  souffre  et  le  médecin,  dans  la  plupart  des  cas,  ne  sait  pas   faire  le  diagnos=c   Dr.  Kennedy  G.  Pachêco  
  2. 2. Hospital  Em  Madrid  
  3. 3. Ensemble  Zubicoa  et  Monedero  
  4. 4. Phlébographie  des  varices  pelviennes   Avant  traitement   Après  traitement  à  la  mousse  Dilata=on  variqueuse  à  côté  de  l´ovaire,  avec  beaucoup  de  sang  dans  lequel  se  trouve   une  haute  concentra=on  d´oestradiol  et  de  radicaux  libres  
  5. 5. Traduc=on  de  la  le7re  reçue  d’une   pa=ente  Rio,  le  25  août  2010  •  Je  souffrais  de  varices  pelviennes   avec  des  douleurs  et  une   sensa=on  de  pesanteur  dans  le   bassin,  qui  empiraient  pendant  la   menstrua=on  et  j’étais  obligée  de   m’allonger  pour  réduire  la   douleur  dans  les  membres   inférieurs.  •  De  plus,  j’avais  une  sensa=on  de   brûlure  pendant  et  après  les   rela=ons  sexuelles.  •  La  grande  surprise  fût,  qu’après  le   traitement,  je  n’avais  plus  de   cons=pa=on  intes=nale,  qui   m’empêchait  d’aller  aux  toile7es   pendant  15  jours.  Aujourd’hui,  j’y   vais  tous  les  jours.  
  6. 6. Cela  fût  la  réponse  du  Dr.  Javier  Monedero  (Espagne-­‐  Experience  de  plus  de   4.000  cas  traités  par  embolisa=on  à  la  mousse  et  coil)  à  l’e-­‐mail  que  j’ai   envoyé  pour  éclaircir  certains  points:                “Nous  avons  été  surpris  par  ce  que  nous  a  dit  une  pa=ente  :  j’ai  été  guérie   de  ma  cons=pa=on  intes=nale.  Ma  fonc=on  intes=nale  s’est  normalisée”                Elle  nous  a  demandé  si  l’améliora=on  de  la  cons=pa=on  avait  une  rela=on   avec  le  traitement  des  varices  pelviennes.  “Avez-­‐vous  observé  cela  chez   d’autres  pa=ents?”                Réponse  du  Dr.  Javier  Monedero  :  “La  cons=pa=on,  de  notre  point  de  vue,   est  un  signe  d’insuffisance  veineuse  pelvienne”.              “Fuimos  sorprendidos  con  el  siguiente  relato  de  una  paciente:  “quedé  curada  de  mi   cons6pación  intes6nal.  Mi  función  intes6nal  se  normalizó."                  La  misma  nos  pregunto  si  esta  mejora  de  la  cons6pación  tenia  relación  con  el  tratamiento  de   varices  pélvicas.    ya    observó  este  relato  en  sus  pacientes?                    La  cons3pación,  bajo  nuestro  punto  de  vista,  es  un  signo  de  insuficiencia  venosa  pélvica.”  
  7. 7. Curiosité  •  Saviez-­‐vous    que  la  cons=pa=on  intes=nale  est   plus  fréquente  chez  la  femme  jeune  ?  •  Saviez-­‐vous  que  la  cons=pa=on  intes=nale  est   peu  fréquente  chez  les  hommes  et  que  lorsqu ´elle  est  présente,  elle  touche  plus  les   hommes  âgés  ?  
  8. 8. Une  étude  allemande  qui  met  en  évidence  que  le  taux  d´oestradiol  est  plus  élevé  dans  les  varices  pelviennes  
  9. 9. Que  peut  causer  un  fort  taux  d ´oestradiol  ?  •  Cons=pa=on  intes=nale  ?  •  Pathologies  mamaires  ?  •  Pathologies  dans  le  col  de  l´utérus  ?  •  Tensions  pré-­‐menstruelles  ?  •  Conges=on  pelvienne  avec  des  menstrua=ons   très  douloureuses.  Douleurs  après  des  rela=ons   sexuelles  et  douleurs  lombaires  ?  La  varicocèle,  près  de  l´ovaire,  en  cas  de  réten=on   de  sang,  con=ent  un  fort  taux  d´oestradiol  
  10. 10. Conges=on  pelvienne  
  11. 11. Différents  travaux  sur  internet  me7ent   en  rela=on  oestradiol  et  cons=pa=on   intes=nale  
  12. 12. •  Sex  and  estrous  cycle-­‐dependent  rapid  protein   kinase  signaling  ac=ons  of  estrogen  in  distal   colonic  cells              Fiona  O’Mahony,  W.  Thomas,  and  Brian  J   Harvey                Royal  college  of  surgeons  in  Ireland  
  13. 13. Resultados  1  -­‐  10  de  cerca  de  1.560  para  (0.28  seconds).  Circula8ng  Gastrointes8nal  Hormone  Abnormali=es  in  Pa8ents  With  ...  Circula8ng  Gastrointes8nal  Hormone  Abnormali=es  in  Pa8ents  With  Severe    Idiopathic  Cons8pa8on.  Joost  R  M  van  der  Sijp  MD1,2,3,  Michael  A  Kamm  MD2,  ...  www.nature.com/ajg/journal/v93/n8/full/ajg1998305a.html  -­‐  -­‐  Páginas  semelhantes    Myths  and  Misconcep=ons  About  Chronic  Cons8pa8on  -­‐  Nature  Stefan  A  Müller-­‐Lissner  MD,  Michael  A  Kamm  MD,  FRCP,  Carmelo  ...  www.nature.com/ajg/journal/v100/n1/full/ajg200534a.html  -­‐  -­‐  Páginas  semelhantes    American  Journal  of  Gastroenterology  -­‐  Table  of  Contents  Circula8ng  Gastrointes8nal  Hormone  Abnormali=es  in  Pa8ents  With  Severe  ...  www.nature.com/ajg/journal/v93/n8/index.html  -­‐  -­‐  Páginas  semelhantes    Gall  bladder  emptying  in  severe  idiopathic  cons8pa8on  Outcome  of  colectomy  for  severe  idiopathic  cons8pa8on.  ...  [PubMed];  Altomare  D  ,  Pilot  MA,  Sco7  M,  Williams  N,  Rubino  M,  Ilincic  L,  Waldron  ...  Circula8ng    gastrointes8nal  hormone  abnormali=es  in  pa8ents  with  severe  idiopathic    cons8pa8on.  ...  www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/ar=cles/PMC1727617/  -­‐  -­‐  Páginas  semelhantes    Professor  Michael  A  Kamm  Professor  Michael  A  Kamm  ·∙  Home  ·∙  Publica=ons  ...  
  14. 14. Effect  of  pregnancy  on  anal  sphincter  morphology  and  func=on  prospec=vely  to  establish  if  pregnancy  had  any  effect  on  the  func=on  and  ...    transit  [5]  have  been  reported.  .....  Ganiban  G,  Besselman  D,  Harcelrode  J,  Murthy    SNS  (1985).  Effect  of  sex  steroids  on  total  gastrointes8nal  transit  in  male  rats  
  15. 15. L´oestradiol  causerait-­‐il  le  cancer  du   sein  ?   C´est  un  défi  pour  nous  d´étudier  cela  
  16. 16.   De  la  même  manière  que  l ´hypertension  veineuse  cause   des  dommages  dans  les   membres  inférieurs,  pourquoi   n´en  causerait-­‐elle  pas   également  dans  les  organes   internes  de  l´abdomène  ?      Cela  causerait-­‐il  de  l´endométriose  ?   L´endométriose  est  un  processus  inflammatoire  chronique  
  17. 17. •  Examen  du  cas   d’une  pa=ente   traitée  pour  de   l’endométriose  par   chirurgie,  qui   con=nuait  a  avoir   une  conges=on   pelvienne.  L’examen   a  démontré  qu’elle   souffrait  également   de  varices   pelviennes.  
  18. 18. Jai  convaincu  le  chef  dun  service  spécialisé  en  vascularite  de  réaliser  un  examen  des  varices  pelviennes  sur  ce  pa=ent.  Raison  :  le  ra=o  est  de  9  femmes  pour  1  homme  dans  le  diagnos=que  de  lartérite  de  Takayassu.  À  lépoque,  la  théorie  de  lhyper-­‐oestrogénicité  expliquait  ce7e  maladie.  Avant  de  constater  la  présence  de  varices  pelviennes  chez  ce  pa=ent,  un  chef  de  service  a  affirmé  que  javais  un  délire  de  scien=fique.  
  19. 19. Pourquoi  les  symptomes  des  varices   pelviennes  sont  complètement  différents   entre  les  hommes  et  les  femmes  ?  •  À  cause  de  l’anatomie  ?  •  À  cause  de  l’hémodynamique  ?  •  Ou  est-­‐ce  parce  que  les  hommes  ont  des   tes=cules  et  les  femmes  des  ovaires,  ce  qui   fait  que  les  hormones  soient  complètement   différentes  ?    
  20. 20. •  En  médecine,  il  est  déjà  reconnu  que  les   varices  pelviennes  chez  les  hommes  rendent   stérile.    •  Et  pourquoi  pas  chez  les  femmes  ?  
  21. 21. Varices Pelviennes chez l’Homme
  22. 22. Cet  homme  est  stéril  
  23. 23. Pendant  la  période  des  règles,  la  pa8ente  avec   des  varices  pelvienne  se  plaint  de  ne  pas   pouvoir  rester  debout  pendant  plus  de  2h  •  La  pa=ente  se  plaint  de  douleurs  intenses  dans  les   membres  inférieurs,  même  si  le  résultat  des  examens   cliniques  et  de  l´echo  Doppler  couleur  montre  qu´elle   n´a  pas  de  varices   –  Serait-­‐ce  une  irrita=on  nerveuse  pelvienne  ?   –  Une  hypertension  veineuse  sans  reflux  ?   –  La  théorie  du  tsunami  hormonal  pourrait-­‐elle  expliquer   cela  ?  
  24. 24. Y-­‐a-­‐t-­‐il  une  rela=on  entre  les  hormones  féminines  et  les  récepteurs  d’estradiol   présents  dans  les  veines  des  membres  inférieurs  et  du  bassin  ?  
  25. 25. Pathologie  Veineuse  Pelvienne  •  Insuffisance  des  veines  gonadiques  et  des   veines  iliaques  internes   1.  Syndrôme  de  conges=on  pelvienne   2.  Fuite  ou  reflux  vers  les  membres  inférieurs   3.  Syndrôme  mixte  (conges=on  +  fuite)  
  26. 26. DRENAGEM  PÉLVICA  –  DRAINAGE  PELVIENNE  Anterior  -­‐  Antérieur:    Plexo    Gonadal  –  Plexus  Gonadien                Veias  Ováricas  –  Veines  Ovariennes              Veias  Vesical  ,  Uterino  ,Retal  –  Veines  Vésicales,  Utéraines,  Rectales              Vaginal  e  vulvar  ...          -­‐  Vaginale  et  vulvaire   Posterior  -­‐  postérieur:        Plexo  Hipogástrico  (  il  int  )  –  plexus  hypogastrique                Veias  Glúteas  –  Veines  fessières                Obturadora    -­‐  Obturatrice                Pudenda  interna...  Pudendal  interne  *  Anastomose  entre  os  plexos  –  Anastamose  entre  les  plexus  
  27. 27. Refluxo  de  veia  Gonadal  com  formação   varicosa  ao  lado  do  ovário  
  28. 28.  Refluxo  que  não  se  origina  na     veia  safênica  –  Reflux  qui  ne   1 prend  pas  son  origine  dans  la   veine  saphénique    Origem  pélvica  –         rigine  pelvienne   O   ecidiva  de  varizes  –     R   écidive  de  varices   RLabropoulos  N  et  al.  Nonsaphenous  superficial  vein  reflux.  J  Vasc  Surg.  2001;34:872–877.  Perrin  MR,  Labropoulos  N  et  al.  Presenta8on  of  the  pa8ent  with  recurrent  varices  ajer  surgery  (REVAS).    J  Vasc  Surg.  2006;43(2):327-­‐    
  29. 29. Comment  établir  le  diagnos=que  ?  1.  Par   la   symptomatologie,   en   par8culier   la   douleur  et  la  lourdeur  dans  le  bassin  avec  une   aggrava8on   pendant   la   menstrua8on,   mais   aussi   la   dysménorrhée,   la   dyspareunie,   la   cons8pa8on  et  les  douleurs  lombaires.  2.  Par   la   présence   de   varices   dans   la   région   postérieure   et   latérale   des   cuisses,   dans   les   fessiers  et  les  par=es  génitales.  3.  À   l’aide   d’un   écho-­‐doppler   transvaginal   et   abdominal.  
  30. 30. Transfert  de  reflux  vers  les  veines  des   fessiers  et  des  eschios  Transferência  de  Refluxo  pelas   Veias  glúteas     Isquiá8cas    
  31. 31. Insuffisance  veineuse  pelvienne  –   Transfert  de  reflux  vers  la  veine   saphène  interne   Transferência  de  Refluxo  para  a  veia            safena  interna                -­‐  Gonadal  /  hipogast                        (  Pélvico  )                
  32. 32. Insuffisance  veineuse  pelvienne  –  Transfert  de  reflux  parallèle  à  la  veine  saphène  interne  
  33. 33. Insuffisance  veineuse  pelvienne  –  Transfert  de  reflux  vulvaire  et  transfert  vers  la  pe8te  veine  saphène    Tribut  perijuncional  e  ou  vulvar      Transf  para  safena    parva    
  34. 34. •  La  technique  des  étudiants  de  Harvard  :  on  les   incite  a  poser  des  ques=ons  difficiles  à  leurs   professeur  et  ils  reçoivent  même  des  prix  pour   le  faire.  De  ce7e  façon,  les  élèvent  créent  la   polémique.  Le  fondement  de  ce7e  théorie  est   expliquée  par  le  fait  dobliger  les  professeurs   et  les  élèves  a  pousser  leur  niveau  de   connaissance  toujours  plus  loin  sur  les  sujets   qui  méritent  des  recherches  approfondies.  
  35. 35. • Une  fois  encore,  jaimerais  soulever   la  polémique,  car  je  suis  face  aux   meilleurs  du  monde  :                            les  phlébologues  français.  
  36. 36. •  Hartung  O.,  chirurgien  vasculaire  français,  a  écrit  sur  44  cas  de   syndrome  de  May-­‐Thurner,  sur  lesquels,  80%  étaient  des  femmes.  •  Sandri,  10  ans  d’expérience  au  Brésil,  a  diagnos=qué  47  cas  de   syndrome  de  May-­‐Thurner,  dont  44  étaient  des  femmes.  De  la   même  manière,  il  a  diagnos=qué  49  cas  de  thrombose  ilio-­‐ phémorale,  90%  chez  des  femmes.  •  Qu’y-­‐a-­‐t-­‐il  derrière  tout  cela  ?  Est-­‐ce  une  altéra=on  hormonale  ou   exclusivement  une  altéra=on  anatomique  ?  L’altéra=on  anatomique   ne  serait-­‐elle  pas  seulement  la  cicatrice  d’une  lésion   thrombo=que  ?  •  Cela  est  un  défi  pour  moi  et  pour  la  Société  de  Phlébologie   Française.  
  37. 37. •  Selon  lexpérience  du  chirurgien  français,  P.   Nicolini,  100%  des  cas  du  syndrome  de  May-­‐ Thurner  arrivent  à  des  femmes,  tout  comme   80%  des  thrombose  iléo-­‐fémorale.  •  Selon  lexpérience  de  Seshadri  Raju,  qui  a   traité  982  cas  de  thrombose  veineuse  iléo-­‐ fémorale  et  de  syndrome  de  May-­‐Thurner,  le   ra=o  est  de  3  femmes  pour  1  homme.  
  38. 38. Pour  quoi  la  thrombophile......?  Au  total,  105  pacients,  81  femmes  et  24  hommes,  soit  80%  de  femmes  Sclérothérapie  chez  le  pa=ent  thrombophile  connu.  Étude  prospec=ve  aléatoire  contrôlée  de  105  cas.  Pa=ent  et  Méthodes  :  au  total,  105  pa=ents(81  femmes  et  24  hommes)  Hamel-­‐Desnos  C.  M.,Gillet  J.  L.,Desnos  P.  R.  ,Allaert  F.-­‐A  Est-­‐il  possible  de  convoquer  ces  pa=entes  pour  rechercher  de  varices  pelviennes  ?  Quelle  est  votre  avis  ?  
  39. 39. Thromboses  veineuses  du  voyageur  •  Saviez-­‐vous  que  les  thromboses  du  voyageur   sont  plus  fréquentes  chez  les  femmes  ?     Pendant  les  voyages  en  avion  de  plus  de  7   heures,  68  cas,  dont  59  étaient  des  femmes,   ont  déjà  été  diagnos=qués  et  documentés  en   France.  Y-­‐a-­‐t-­‐il  une  rela=on  avec  les  varices  pelviennes  ?  
  40. 40. Thrombose  veineuse  pendant  la   grossesse  •  Saviez-­‐vous  que  80%  des  thromboses  veineuses   chez  les  femmes  enceintes  sont  dans  la  jambe   gauche  ?  •  Saviez-­‐vous  que  le  taux  de  récidive  de  la   thrombose  est  plus  élevée  pendant  les  grossesses   suivantes  ?    •  Ainsi,  il  est  important  d’être  plus  vigilant  à  la   présence  de  varices  et  d’oedème  dans  les   membres  inférieurs  gauches  chez  les  femmes   enceintes.  
  41. 41. Traitement  :  •  Clinique  •  Endovasculaire  •  Chirurgique  
  42. 42. Traitement•  Voie d´accès•  Fil guideur, introducteur, cathéter de diagnostique•  Étude des veines: Cave inférieur Rénale/ gonadienne gauche Rénale/ gonadienne droite Iliaque et hypogastrique droite Iliaque et hypogastrique gauche
  43. 43. Mousse de POLIDOCANOL 3%
  44. 44. Coils
  45. 45. Phlébographie  sélec=ve  de  la  veine  gonadienne  gauche  avec  des  varices  
  46. 46. Après  la  mousse  
  47. 47. Coils  dans  la  veine  gonadienne  gauche  et  varice  dans  la  veine  gonnadienne  droite  
  48. 48. Après  traitement  à  la  mousse  et  coils  
  49. 49. En  rappel:  avant  traitement  Phlébographie  et  echographie  transvaginale   (slide  suivant)  
  50. 50. CONCLUSION  :  •  La   phlébographie   et   l’embolisa=on   ont   amélioré   significa=vement   la   situa=on   phlébologique   et   clinique   :   dispari8on   de   la   douleur   pelvienne,   de   la   sensa8on   de   pesanteur  dans  les  membres  inférieurs  et  de   la  cons8pa8on  intes8nale  •  Aucune   complica=on   sérieuse   n’a   été   constatée   Kennedy-­‐gp@uol.com.br    
  51. 51. Histoires  de  la  médecine  :  •  Inácio  Semmelweis-­‐  1847           Obstétricien   autrichien   qui   a   étudié   les   causes   de   la   mort  en  couche  (infec=on  puerpérale)  et  qui  a  réussi  à   en   iden=fier   la   raison   (contamina=on   par   les   mains   sales).   Et   cela   a   eu   lieu     17   ans   avant   que   Pasteur   ne   découvre   les   “par=cules   en   putréfac=on”   et   les   microbes.     Il   en   est   arrivé   à   demander   aux   médecins   et   aux   étudiants   de   se   couper   les   ongles   et   de   se   laver   les   mains  (les  gants  n’existaient  pas  à  l’époque).  Celà  lui  a   valu  de  se  faire  ridiculiser  par  ses  congénères  et  de  se   faire  expulser  des  hôpitaux.  
  52. 52. •  Pasteur  :  1822  -­‐  1895       Chimiste   qui   s’est   consacré   à   l’étude   des   bactéries   et   de   la   fermenta=on.   Il   n’a   pas   été   admis   au   concours   de   l’Académie   Française   des   Sciences   et   a   subi   la   persécu=on   des  médecins  de  l’époque,  car  il  a  soutenu  que  les  bactéries   étaient  la  cause  des  maladies  infec=euses.     A   ce7e   époque,   les   Français,   révoltés   par   le   taux   d’acidité   du  vin,  cassaient  des  bouteilles  dans  la  rue.  Pasteur  a  sauvé   la  produc=on  en  découvrant  que  l’acidifica=on  du  vin  était   causée   par   des   bactéries.   À   par=r   de   ce   moment,   il   reçut   la   protec=on   de   Napoléon   III.   Par   la   suite,   il   a   convaincu   les   médecins   que   la   transmission   des   maladies   se   faisait   à   travers  des  “choses  vivantes”  
  53. 53. •  Joseph  Lister-­‐  1827  a  1912   Il   a   admis   l’existence   des   bactéries   bien   qu’il   n’ait   pas   pu  les  voir  et  a  reconnu  l’importance  des  découvertes   de  Pasteur  pour  la  science.   Après   avoir   été   ridiculisé,   méprisé   et   traité   de   “maniaque   de   la   propreté”   par   les   médecins   et   les   infirmières   de   l’époque,   il   a   réussi   à   imposer   la   “chirurgie   propre”   reposant   sur   l’u=lisa=on   d’instruments   chirurgicaux   stérilisés.   Il   prouva   mathéma=quement   que   l’usage   de   ce7e   pra=que   diminue  le  nombre  d’infec=ons  et  de  cas  de  décès.  
  54. 54. •  Virchow  (1821  –  1902)   Médecin   allemand   considéré   comme   le   “père   de   la   pathologie   moderne”.   Ses   découvertes   cons=tuèrent   la   base   de   recherches   importantes  et  de  l’évolu=on  de  la  médecine.   Il   a   ardammant   combatu   les   théories   de   Semmelweis,   Pasteur   et   Joseph   Lister   jusqu´à   ce   que   Robert   Cock   prouve   l´existence   des   bactéries.  
  55. 55. •  Alexander  Fleming-­‐  1881  a  1955   Médecin   anglais   qui   a   découvert   en   1929   la   pénicilline,   substance   qui   révolu=onna   le   traitement   des   infec=ons   durant   le   XXº   siècle.   À   son   époque,   il   n’a   obtenue   ni   reconnaissance   ni   subven=on   pour   perfec=onner   le   produit.   Il   réussit   à   faire   de   la   pénicilline   un   médicament   an=bio=que   seulement   une   dizaine   d’année   plus   tard,   après   la   publica=on   de   ses   recherches,   qui   servit   de   support   aux   scien=fiques   Howard   Walter   Florey   et   Ernest   Boris   Chain   qui   reçurent   ensemble   le   prix   Nobel   de   Physiologie   et   de   Médecine  en  1945.  
  56. 56. •  Que  serait  notre  monde  si  ces  hommes  n ´avaient  pas  dévoilé  le  contenu  de  leurs   découvertes?  
  57. 57. “Heureux  est  celui  qui  transmet  ce  qu’il   sait  et  apprend  de  ce  qu’il  enseigne”   Cora  Coralina            Poète  brésilienne  
  58. 58. Remerciements:   Je  souhaite  remercier  mes  collègues  :   J.P.  Benigni,  J.  P.  Gobin,  J.  L.  Monedero  et   Francisco  R.  Bastos  pour  ce  qu’ils  ont  fait  pour   moi  et  pour  mes  pa=ents.  Et  également  les  professeurs  et  directeurs  du  DU   de  Phlébologie,  Dr.  Benhamou  et  Dr.  Vin  

×