Corporectomies  cervicales :  T-corps + plaques antérieures CAS CLINIQUE  Dr Norbert MANZO Neurochirurgie CHU de Fort-de-F...
<ul><li>Mme G, 39 ans </li></ul><ul><li>ATCD de cancer du sein </li></ul><ul><li>Installation en une semaine d’une tétrapa...
<ul><li>Paresthésies des 2 membres sup et inférieurs </li></ul><ul><li>Troubles sphinctériens d’apparition tardive (incont...
<ul><li>IRM en urgence :  </li></ul><ul><li>- Compression de la moelle cervicale, recul du mur postérieur. </li></ul><ul><...
Intervention <ul><li>Décision corporectomie par voie antéro-latérale, sur 3 étages. </li></ul><ul><li>Ablation du ligament...
Radio de contrôle
CAS CLINIQUE N°2 <ul><li>Mr K, 36 ans </li></ul><ul><li>Originaire du Surinam, atteint de lèpre. </li></ul><ul><li>AVP en ...
Examens <ul><li>Scanner avec reconstruction 3D en urgence : </li></ul><ul><li>- Fracture de C5, C6 et C7 </li></ul><ul><li...
Prise en charge  <ul><li>Admis au bloc en urgence pour corporectomie pa r voie antéro-latérale </li></ul><ul><li>Avec le m...
Clichés de contrôle
Radio de contrôle
Evolution post-thérapeutique <ul><li>Amélioration significative du déficit moteur en 48h </li></ul><ul><li>À J5 : récupéra...
Conclusion <ul><li>Prothèses T-Corps  : + résistantes que les greffons osseux, et ne s’écrasent pas </li></ul><ul><li>N’en...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Corporectomies cervicales t corps epu

3 614 vues

Publié le

Neurochirurgie CHU fort-de-france Dr MANZO Norbert

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 614
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Corporectomies cervicales t corps epu

  1. 1. Corporectomies cervicales : T-corps + plaques antérieures CAS CLINIQUE Dr Norbert MANZO Neurochirurgie CHU de Fort-de-France EPU du 7 Janvier 2010
  2. 2. <ul><li>Mme G, 39 ans </li></ul><ul><li>ATCD de cancer du sein </li></ul><ul><li>Installation en une semaine d’une tétraparésie </li></ul><ul><li>Déficit des 2 membres inf coté à 2/5 </li></ul><ul><li>Déficit des 2 membres sup coté à 3/5 </li></ul><ul><li>Douleurs cervicales intenses et permanentes. </li></ul>CAS CLINIQUE N°1
  3. 3. <ul><li>Paresthésies des 2 membres sup et inférieurs </li></ul><ul><li>Troubles sphinctériens d’apparition tardive (incontinence urinaire et anale) </li></ul><ul><li>Syndrome pyramidal </li></ul>
  4. 4. <ul><li>IRM en urgence : </li></ul><ul><li>- Compression de la moelle cervicale, recul du mur postérieur. </li></ul><ul><li>- Images compatibles avec des métastases sur 3 étages </li></ul>
  5. 5. Intervention <ul><li>Décision corporectomie par voie antéro-latérale, sur 3 étages. </li></ul><ul><li>Ablation du ligament jaune, fraisage jusqu’à visualisation du ligament commun antérieur enlevé au microscope opératoire </li></ul><ul><li>Visualisation de la dure-mère, décompression de la moelle </li></ul><ul><li>Et mise en place d’une prothèse T-Corps avec une plaque Stella. </li></ul>
  6. 6. Radio de contrôle
  7. 7. CAS CLINIQUE N°2 <ul><li>Mr K, 36 ans </li></ul><ul><li>Originaire du Surinam, atteint de lèpre. </li></ul><ul><li>AVP en avril 2009 : traumatisme du rachis cervical </li></ul><ul><li>Cliniquement : cervicalgies, tétraparésie, syndrome pyramidal </li></ul>
  8. 8. Examens <ul><li>Scanner avec reconstruction 3D en urgence : </li></ul><ul><li>- Fracture de C5, C6 et C7 </li></ul><ul><li>- Compression médullaire sur les 3 étages </li></ul>
  9. 9. Prise en charge <ul><li>Admis au bloc en urgence pour corporectomie pa r voie antéro-latérale </li></ul><ul><li>Avec le microscope Pentero de Zeiss, fraisage jusqu’au ligament commun antérieur, ablation du ligament, visualisation de la dure-mère, décompression médullaire </li></ul><ul><li>Puis mise en place d’une prothèse T-Corps à l’aide d’une plaque Stella avec 4 vis dans la partie sup du corps de C5 et dans C7 </li></ul>
  10. 10. Clichés de contrôle
  11. 11. Radio de contrôle
  12. 12. Evolution post-thérapeutique <ul><li>Amélioration significative du déficit moteur en 48h </li></ul><ul><li>À J5 : récupération complète de la force </li></ul>
  13. 13. Conclusion <ul><li>Prothèses T-Corps : + résistantes que les greffons osseux, et ne s’écrasent pas </li></ul><ul><li>N’entraînent pas de déformation, et permettent de faire une distraction </li></ul><ul><li>Evitent formation de granulomes qui compriment le fourreau dural </li></ul>

×