Démarche systématique
Dans le cadre du stage: D’initiation n°2
L’étudiant Saturnin NGAKA
Présente à Mmes: Angèle MENGUE NT...
Plan
I. Contexte
II. Physiopathologie (définition, étiologie, conséquences,
signes et symptômes, traitement)
III. Présenta...
I. Contexte
• Le paludisme est responsable de plusieurs millions de décès dans le monde dont 80% environ en
Afrique sub-sa...
II. Physiopathologie (définition, étiologie,
conséquences, signes et symptômes, traitement)
Définition: Le paludisme, appe...
• En zone d’endémie stable comme au Bénin, le risque d’infection palustre est élevé chez les femmes
primigestes comparées ...
Traitement préventif
• Moustiquaires imprégnées sur durée
prolongée (MIILD)
• Test de diagnostic rapide si suspicion de
pa...
III. Présentation du cas clinique ou
démarche systématique
Nom fictif : Mme N.D.O
Âge : 28 ans
Poids : 76 kg taille: 1,66 ...
Collecte des données
Données subjectives
• Mme N.D.O se plaint de fièvre qui
ne baisse pas depuis deux (2)
mois, arthralgi...
examens paracliniques
• Goutte épaisse
• NFS
• GS+Rh
• BW
• Toxoplasmose
• Rubéole
• Électrophorèse Hb
• Glycémie à jeûn
•...
Analyse et interprétation des données
Identification des problèmes
• Inquiétude liée à la situation de fièvre
qui ne baiss...
Planification des interventions
Hypothèses Résultats attendus
Inquiétude liée à la situation de fièvre
qui ne baisse pas e...
Intervention retenue Justification
1.1 J’ai discuté avec N.D.O des conséquences
de la fièvre car en rapport avec la grosse...
Interventions retenues Justifications
2.1 J’ai expliqué à Mme N.D.O et sa famille sur
les conséquences de l’anémie qui est...
Hypothèses retenues Justifications
3.1 J’ai informé à Mme N.D.O que la
consommation d’alcool pendant la grossesse
représen...
Évaluation
Mon intervention Réaction de la cliente/famille
N’ayant bénéficié que de trois (3) semaines
de stage en consult...
Conclusion
• Le paludisme est un problème de santé grave et important en
général, mais il pose un défit particulier aux fe...
Bibliographie
• Mouchet J., Carnevale P., Coosemans M., Fontenille D., Ravaonjanahary C.,
Richard A., Robert V. Typologie ...
JE VOUS REMERCIE!!!
14/03/2014 18
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Démarche systématique à présenter

385 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Démarche systématique à présenter

  1. 1. Démarche systématique Dans le cadre du stage: D’initiation n°2 L’étudiant Saturnin NGAKA Présente à Mmes: Angèle MENGUE NTEME et Gertrude MENGUE ép. EMEMAGHE Sa démarche systématique Sur la cas de Paludisme associée à la grossesse (pag) Milieu de stage: Centre de santé de Glass Période de stage: Du 20 janvier au 07 février 2014 Année académique: INFASS 2014 RÉPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE 14/03/2014 1
  2. 2. Plan I. Contexte II. Physiopathologie (définition, étiologie, conséquences, signes et symptômes, traitement) III. Présentation du cas clinique ou démarche systématique  Collecte des données - Données subjectives, données objectives, examens cliniques (inspection, palpation, percussion, auscultation), examen obstétrical, examens paracliniques 14/03/2014 2
  3. 3. I. Contexte • Le paludisme est responsable de plusieurs millions de décès dans le monde dont 80% environ en Afrique sub-saharienne. Les personnes immunodéprimées, les femmes enceintes et les jeunes enfants restent les cibles les plus vulnérables. Le paludisme est une affection causée par un protozoaire appartenant au genre Plasmodium. Cinq espèces sont responsables de la maladie chez l’homme: Plasmodium falciparum, P. vivax, P. malariae, P. ovale et P. knowlesi (Découvert en 1930 de P. knowlesi chez un macaque (Knowles et Das Gupta à Calcutta)). Parmi ces dernières, P. falciparum est l’espèce qui provoque les formes cliniques les plus graves, notamment le paludisme cérébral. L’infection est transmise à l’homme par la piqûre d’un moustique genre Anopheles femelle. • En Afrique en général et au Gabon en particulier, le paludisme entraîne chez la femme enceinte des complications de grossesse, à l’origine d’une surmortalité chez la mère et l’enfant. Le Plasmodium falciparum, son agent pathogène, colonise le placenta en y favorisant l’ancrage des globules rouges qu’il infecte. Ce phénomène implique l’interaction d’une protéine parasitaire située à la surface des hématies avec une molécule placentaire: la "chondroïtine sulfate A" (CSA), identifiée en l’an 2000 par une équipe de chercheurs de la faculté de Pharmacie de Paris. 14/03/2014 3
  4. 4. II. Physiopathologie (définition, étiologie, conséquences, signes et symptômes, traitement) Définition: Le paludisme, appelé aussi malaria, est une parasitose due à un protozoaire transmis par la piqûre d'un moustique femelle, l'anophèle, provoquant des fièvres intermittentes. Étiologie: Il existe cinq espèces d'hématozoaires du paludisme du genre plasmodium, qui sont parasites de l'homme : plasmodium falciparum, plasmodium vivax, plasmodium ovale, plasmodium malariæ et plasmodium knowlesi. Ces parasites vivent dans le foie de l'homme puis dans ses globules rouges, dont ils provoquent la destruction (hémolyse responsable d'une anémie), ce qui déclenche l'accès fébrile. Conséquences: L’OMS estime que 50 millions de femmes enceintes seraient exposées chaque année au paludisme (rapport OMS 2012). Les conséquences et les caractéristiques cliniques vont dépendre des niveaux de stabilité de transmission de paludisme.14/03/2014 4
  5. 5. • En zone d’endémie stable comme au Bénin, le risque d’infection palustre est élevé chez les femmes primigestes comparées aux multigestes en raison d’une immunité protectrice acquise par ces dernières au cours des grossesses successives impaludées. Les infections sont le plus souvent symptomatiques et les accès graves sont rares. Les principales conséquences du PAG sont l’anémie maternelle et le faible poids de naissance. Le faible poids de naissance serait une conséquence du retard de croissance intra-utérin. • Dans les zones de faible transmission, les formes cliniques du PAG sont souvent symptomatiques associées à des accès graves, une anémie sévère et un risque plus élevé de faible poids de naissance. Les infections palustres entraîneraient des fausses couches spontanées et des mort-nés. Ici le faible poids de naissance serait associé à la prématurité. • Pour les familles et société : Psychologiques : souffrance (perte d’un être cher), sentiment d’impuissance Sociales : pauvreté, banalisation (obstacle à la prise en charge) voir communication, exclusion (délire). Économiques : absentéisme, réduction de la productivité et de réussite scolaire, coût de santé. • Signes: Fatigue généralisée, perte d'appétit, vertiges, fièvre (le plus souvent irrégulière au début), frissons, céphalées (maux de tête), troubles digestifs (nausées, vomissements, douleurs abdominales), myalgies (douleurs musculaires) et Ictère 14/03/2014 5
  6. 6. Traitement préventif • Moustiquaires imprégnées sur durée prolongée (MIILD) • Test de diagnostic rapide si suspicion de paludisme • Pulvérisation à effet rémanent des foyers à risque • Traitement Préventif Intermittent pendant la grossesse (TPI) à base de Sulfadoxine-Pyriméthamine. • Hygiène environnementale: le nettoyage des alentours de la maison et la destruction des gîtes des larves. • Équiper les portes et fenêtres des grillages anti-moustiques Traitement curatif • ACT (Combinaison Thérapeutique à base d‘Artémisinine) en cas de paludisme probable ou confirmé de 1ère intention, 2ème intention en fonction du cas et du stade • L’usage des sels de quinine en hospitalisation, en raison de 20mg/kg en 4h en dose de charge et de 10mg/kg/jour toutes les 8h accompagné d’un repos de 4h pendant 7 jours en perfusion intraveineuse. • Trois jours après de sels de quinine, le médecin instaure un traitement de relais à base des ACT 14/03/2014 6
  7. 7. III. Présentation du cas clinique ou démarche systématique Nom fictif : Mme N.D.O Âge : 28 ans Poids : 76 kg taille: 1,66 m IMC : 27,6 = surpoids Groupe sanguin : O rhésus : positif Dernière date des règles : 24-mai-2013 Date de début de grossesse : 06-juin-2013 Date prévue d’accouchement : 07-mars- 2014 Terme du jour : 36 SA+3jrs Gestes: 5, parités: 3, avortement :1, enfants vivants: 3 Pas de restriction à la transfusion (religion catholique). Aucune allergie ni intolérance connues à ce jour. Domiciliée à akébé-ville chez son conjoint. Raison de consultation : Consultation prénatale accompagnée de fièvre, arthralgie, céphalée et douleur lombo-pelvienne. 14/03/2014 7
  8. 8. Collecte des données Données subjectives • Mme N.D.O se plaint de fièvre qui ne baisse pas depuis deux (2) mois, arthralgie, céphalée et douleur lombo-pelvienne. • Mouvements fœtaux : positifs ressentis par la mère. • Elle dit qu’elle mange sans difficulté et trouve qu’elle devient un peu plus fatiguée. • Elle dit qu’elle consomme encore du vin, par jour elle prend au maximum deux (2) bouteilles de beer. • Elle dit ne plus avoir des relations sexuels avec son conjoint car il serait à Franceville pour de raison de travail. Données objectives Température : 37°9C T.A. Assis : 12/7 Pulsation : 82 puls/min, respiration : normale Conjonctives : peu colorées Seins : souples non sécrétants, mamelons normaux Abdomen : souple Œdème des membres inférieurs : positifs Examens gynécologiques Hauteur utérine : 31 centimètre Présentation : céphalique mobile Bruit du cœur fœtal : positif à droite Toucher vaginal : col centré, court, ouvert à l’orifice externe et souple. Leucorrhée : physiologique 14/03/2014 8
  9. 9. examens paracliniques • Goutte épaisse • NFS • GS+Rh • BW • Toxoplasmose • Rubéole • Électrophorèse Hb • Glycémie à jeûn • VIH • échographie Positif Hémoglobine à 10,9g/dl O+ Négatif Immunité probable Immunisée AA 4,3mmol/dl Négatif Grossesse mono-fœtal évolutive de 36 SA+3jours, vitalité fœtale satisfaisante.14/03/2014 9
  10. 10. Analyse et interprétation des données Identification des problèmes • Inquiétude liée à la situation de fièvre qui ne baisse pas sur son état de grossesse. • Les conséquences de l’anémie sur le développement fœtal. • Connaissance insuffisante sur les conséquences du vin sur le fœtus. • La prise importante du poids pendant la grossesse et ses conséquences. • Douleur lombo-pelvienne qui dure depuis deux (2) mois sans conséquences graves sur l’état de la grossesse. Besoins prioritaires • Inquiétude liée à la situation de fièvre qui ne baisse pas sur son état de grossesse. • Les conséquences de l’anémie sur le développement fœtal. • Connaissance insuffisante sur les conséquences du vin sur le fœtus. 14/03/2014 10
  11. 11. Planification des interventions Hypothèses Résultats attendus Inquiétude liée à la situation de fièvre qui ne baisse pas et son état de grossesse. Les conséquences de l’anémie sur le développement fœtal. Amener Mme N.D.O à prendre conscience par rapport à la prise quotidienne de son traitement. Connaissance insuffisante sur les conséquences du vin sur le fœtus. Pour que Mme N.D.O sache que le vin est responsable des malformations et du maboulisme des enfants de mères alcooliques. 14/03/2014 11
  12. 12. Intervention retenue Justification 1.1 J’ai discuté avec N.D.O des conséquences de la fièvre car en rapport avec la grossesse, elle peut être à l’origine d’infection, de menace d’accouchement, prématurité, des métrorragies, de rupture prématurée des membranes et des anomalies du cœur fœtal. Pour permettre à Mme N.D.O et sa famille d’observer les prescriptions de son médecin traitant et les conseils des sages-femmes pour sa santé et celle de son enfant. Source : http://www-ulpmed.u- strasbg.fr/médecine/ 1.2 J’ai enseigné à N.D.O et à sa famille sur leurs possibilités de garder une bonne hygiène à travers les soins recommandés, le port des sous-vêtements en coton et de bien garder les alentours de la maison propre. Et de dormir sous moustiquaire. Pour éviter que N.D.O et sa famille ne perdent espoir sur sa situation de santé, la prévention est, ici, la première condition de base pour qu’elle préserve sa santé, celle de son enfant et de sa famille. Source : Recommandations de l’OMS 14/03/2014 12
  13. 13. Interventions retenues Justifications 2.1 J’ai expliqué à Mme N.D.O et sa famille sur les conséquences de l’anémie qui est responsable du petit poids, de mortalité néonatale et d’une anémie chronique chez les enfants des mères qui en souffrent pendant la grossesse. Attirer l’attention de Mme N.D.O et celle de sa famille sur le respect strict des consignes données par les sages-femmes et/ou le médecin afin d’améliorer la prise en charge de ma cliente/famille par rapport à son programme thérapeutique. Source : http://www.ifmt.auf.org/IMG/pdf/Anemie- generale-2.pdf 2.2 J’ai aussi informé à Mme N.D.O et à sa famille que les femmes enceintes qui souffrent de l’anémie ont tendance à faire des hémorragies de la délivrance qui se compliquent parfois par un manque de coagulation de sang et entrainer la mort. Cela m’a permis de faire comprendre à Mme N.D.O et à sa famille des risques que ma cliente cours si elle néglige de prendre son médicament convenablement. Car l’OMS recommande de mettre toute femme enceinte, dans les pays en voie de développement systématiquement sous fer. Source :http://apps.who.int/rhl/pregnancy_chil dbirth/medical/anaemia/cfcom/fr/14/03/2014 13
  14. 14. Hypothèses retenues Justifications 3.1 J’ai informé à Mme N.D.O que la consommation d’alcool pendant la grossesse représente la première cause de handicap mental, d’origine non génétique, chez l’enfant. En Afrique, il n’y a jamais un malheur qui arrive seul, donc pour éviter que l’on n’accuse le père ou un autre membre de la famille d’être l’auteur du handicap que l’enfant pourra naître, il serait judicieux pour la mère d’arrêter la consommation des alcools. Source : www.sante.gouv.fr/guide-à-l’usage- des-professionnels/ 3.2 J’ai expliqué à Mme N.D.O et sa famille à considérer plus l’avenir de leur futur enfant et à changer de comportement pour la sécurité de la mère et de son fœtus. Pour, faciliter le bon développement, mental et physique de l’enfant de Mme N.D.O et de l’assurer un avenir meilleur. Source : www.sante.gouv.fr/guide-à-l’usage- des-professionnels/ 14/03/2014 14
  15. 15. Évaluation Mon intervention Réaction de la cliente/famille N’ayant bénéficié que de trois (3) semaines de stage en consultation prénatale, j’ai manqué du temps pour pouvoir évaluer Mme N.D.O à la prochaine visite dans le service de santé de glass, toute fois j’ai demandé à Mme N.D.O de me dire en ses propres termes comment elle a compris l’information. Mme N.D.O et sa famille ont promis n’aménager aucun effort pour mettre en pratique les conseils reçus, car il est important pour elles de savoir ce qui les attend, si et seulement si elles n’observent pas les consignes prescrits soit par la sage- femme ou par le médecin traitant. 14/03/2014 15
  16. 16. Conclusion • Le paludisme est un problème de santé grave et important en général, mais il pose un défit particulier aux femmes enceintes et à leur enfants à naître ou aux nouveau-nés • Chaque année, plus de 30 million de femmes en Afrique tombent enceintes dans les zones de paludisme endémique. Dans ces régions, le paludisme est responsable d’une morbidité considérable chez lez femmes enceintes. Par exemple, il est la cause de 2 à 15% d’anémie maternelle et de 5 à 14% d’incidences d’insuffisance pondérale ( faible poids de naissance). Parmi ce nouveau-nés avec une insuffisance pondérale « évitable », 30% sont des cas de paludisme. Le paludisme est aussi responsable de 3 à 5% de tous les décès néonatals.14/03/2014 16
  17. 17. Bibliographie • Mouchet J., Carnevale P., Coosemans M., Fontenille D., Ravaonjanahary C., Richard A., Robert V. Typologie du paludisme en Afrique. Cahiers Santé, 1993? 3, 220-238. • Malvy D., Djossou F., Thiebaut R., Le Bras M. Plasmodies. Malaria. Formes cliniques, diagnostic. Encycl. Med. Chir., Maladies Infectieuses, 8-507-A-20, 2000, 16 p. • Malvy D., Djossou F., Receveur M.C., Le Bras M. Plasmodies : traitement, prévention. Encycl. Méd. Chir., Maladies Infectieuses, 8-507-A-25, 2000, 17 p. • Cot A., Deloron P. Paludisme associé à la grossesse : conséquences et perspectives d’intervention. Med. Trop., 2003, 63, 369-380. • Hviid L. Le paludisme de la femme enceinte. Med. Trop., 2006, 66, 130-132. • OMS. Rapport sur le paludisme dans la monde 2012. • OMS. Paludisme. Aide-mémoire n°94. Mars 2013 • OMS. Chmioprévention du paludisme saisonnier par administration de sulfadoxine-prriméthamine et d'amodiaquine aux enfants. Guide de terrain, 2013. • InVS. Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 14/03/2014 17
  18. 18. JE VOUS REMERCIE!!! 14/03/2014 18

×