CMS open source
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions –...
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source

5 758 vues

Publié le

Dans l’univers de la gestion de contenus, il est difficile de définir un produit comme étant meilleur qu’un autre tant les périmètres et les approches s’adaptent plus ou moins bien à un projet.

Qualifier ses attentes est la première étape avant de choisir une solution. Ainsi, l’édition 2013 de ce livre blanc est axée sur l’identification des critères clés d’un projet.

Cet ouvrage permet d'identifier les meilleurs CMS en fonction de ses besoins et inclut une grille d’analyse et de notations basée sur 27 critères. Ils sont regroupés en 5 grands concepts fondamentaux :
- Structurer le contenu,
- Manipuler le contenu,
- Exploiter le contenu,
- Utilisateurs et politique de sécurité,
- Socle technique.
Les experts Smile ont également présenté 6 cas d'usage qui fournissent une autre grille de lecture. Ils répondent aux principales utilisations faites des CMS : site institutionnel, site marketing, réseaux social, plateforme multi-sites, portail intranet, site sur mesure.

Le coeur du livre blanc est consacré à un panorama des 9 principaux CMS open source : Drupal, eZ Publish, Hippo, Jahia, Joomla, Liferay, SPIP, TYPO3 et WordPress. Ces outils sont détaillés au travers des 5 concepts fondamentaux, suivi d’une évaluation de sa qualité et de son adéquation avec les 6 cas d’usage présentés.

Publié dans : Business
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 758
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
95
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Livre blanc Smile - Le meilleur des CMS open source

  1. 1. CMS open source
  2. 2. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 2PREAMBULESMILESmile est une société d’ingénieurs experts dans la mise en œuvre de solutions open source etl’intégration de systèmes appuyés sur l’open source. Smile est membre de l’APRIL, l’associationpour la promotion et la défense du logiciel libre, du PLOSS – le réseau des entreprises duLogiciel Libre en Ile-de-France et du CNLL – le conseil national du logiciel libre.Smile compte plus de 600 collaborateurs dans le monde, dont plus de 500 en France (mai2013), ce qui en fait le premier intégrateur français et européen de solutions open source.Depuis 2000, environ, Smile mène une action active de veille technologique qui lui permet dedécouvrir les produits les plus prometteurs de l’open source, de les qualifier et de les évaluer,de manière à proposer à ses clients les produits les plus aboutis, les plus robustes et les pluspérennes.Cette démarche a donné lieu à toute une gamme de livres blancs couvrant différents domainesd’application. La gestion de contenus (2004), les portails (2005), la business intelligence (2006),la virtualisation (2007), la gestion électronique de documents (2008), les PGIs/ERPs (2008), lesVPN open source (2009), les Firewall et Contrôle de flux (2009), les Middleware orientésmessages (2009), l’ecommerce et les Réseaux Sociaux dEntreprise (2010), le Guide de l’opensource et NoSQL (2011), et plus récemment Mobile et Recensement et audit (2012). Chacun deces ouvrages présente une sélection des meilleures solutions open source dans le domaineconsidéré, leurs qualités respectives, ainsi que des retours d’expérience opérationnels.Au fur et à mesure que des solutions open source solides gagnent de nouveaux domaines,Smile sera présent pour proposer à ses clients d’en bénéficier sans risque. Smile apparaît dansle paysage informatique français comme le prestataire intégrateur de choix pour accompagnerles plus grandes entreprises dans l’adoption des meilleures solutions open source.Ces dernières années, Smile a également étendu la gamme des services proposés. Depuis 2005,un département consulting accompagne nos clients, tant dans les phases d’avant-projet, enrecherche de solutions, qu’en accompagnement de projet. Depuis 2000, Smile dispose d’unstudio graphique, devenu en 2007 Smile Digital – agence interactive, proposant outre lacréation graphique, une expertise e-marketing, éditoriale, et interfaces riches. Smile disposeaussi d’une agence spécialisée dans la TMA (support et l’exploitation des applications) et d’uncentre de formation complet, Smile Training. Enfin, Smile est implanté à Paris, Lille, Lyon,Grenoble, Nantes, Bordeaux, Marseille et Montpellier. Et présent également en Espagne, enSuisse, au Benelux, Ukraine, au Maroc et en Côte d’Ivoire.
  3. 3. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 3QUELQUES REFERENCES DESMILESMILE est fier d’avoir contribué, au fil des années, aux plus grandes réalisations Web françaiseset européennes. Vous trouverez ci-dessous quelques clients nous ayant adressé leur confiance.Sites InternetEMI Music, Salon de l’Agriculture, Mazars, Areva, Société Générale, Gîtes de France, PatricePichet, Groupama, Eco-Emballage, CFnews, CEA, Prisma Pub, Véolia, NRJ, JCDecaux,01 Informatique, Spie, PSA, Boiron, Larousse, Dassault Systèmes, Action Contre la Faim, BNPParibas, Air Pays de Loire, Forum des Images, IFP, BHV, ZeMedical, Gallimard, Cheval Mag,Afssaps, Beneteau, Carrefour, AG2R La Mondiale, Groupe Bayard, Association de la PréventionRoutière, Secours Catholique, Canson, Veolia, Bouygues Telecom, CNIL…Portails, Intranets et Systèmes d’InformationHEC, Bouygues Telecom, Prisma, Veolia, Arjowiggins, INA, Primagaz, Croix Rouge, Eurosport,Invivo, Faceo, Château de Versailles, Eurosport, Ipsos, VSC Technologies, Sanef, Explorimmo,Bureau Veritas, Région Centre, Dassault Systèmes, Fondation d’Auteuil, INRA, Gaz Electricité deGrenoble, Ville de Niort, Ministère de la Culture, PagesJaunes Annonces…E-CommerceKrys, La Halle, Gibert Joseph, De Dietrich, Adenclassifieds, Macif, Furet du Nord, Gîtes deFrance, Camif Collectivité, GPdis, Projectif, ETS, Bain & Spa, Yves Rocher, Bouygues Immobilier,Nestlé, Stanhome, AVF Périmédical, CCI, Pompiers de France, Commissariat à l’EnergieAtomique, Snowleader, Darjeeling…ERP et DécisionnelVeolia, La Poste, Christian Louboutin, Eveha, Sun’R, Home Ciné Solutions, Pub Audit, Effia,France 24, Publicis, iCasque, Nomadvantage, Gets, Nouvelles Frontières, Anevia, Jus de Fruitsde Mooréa, Espace Loggia, Bureau Veritas, Skyrock, Lafarge, Cadremploi, Meilleurmobile.com,Groupe Vinci, IEDOM (Banque de France), Carrefour, Jardiland, Trésorerie Générale du Maroc,Ville de Genève, ESCP, Sofia, Faiveley Transport, INRA, Deloitte, Yves Rocher, ETS, DGAC,Generalitat de Catalunya, Gilbert Joseph, Perouse Médical, Société Générale, Solucom,Corsairfly, Virgin, Nexway, Sagem…
  4. 4. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 4Gestion documentaireGenerali, HEC, JCDecaux, Serimax, Pierre Audoin Consultant, Alstom Power services, NetasQ, CSinformatique, SNCF - Direction du matériel, Mazars, EDF R&D, EDF Nucléaire, Conseil Régionaldu Centre, Leroy Merlin, Primagaz, Renault F1, INRIA, Ministère belge de la CommunautéFrançaise, APAVE, CNIL, Services du Premier Ministre...Infrastructure et HébergementAgence Nationale pour les Chèques Vacances, Pierre Audoin Consultants, Rexel, Motor Presse,OSEO, Sport24, Eco-Emballage, Institut Mutualiste Montsouris, ETS, Ionis, Osmoz, SIDEL, AtelHotels, Cadremploi, SETRAG, Institut Français du Pétrole, Mutualité Française…Consultez nos références, en ligne, à l’adresse : http://www.smile.fr/clients.
  5. 5. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 5CE LIVRE BLANCSur le web, la gestion de contenus est un domaine facile d’accès par ces usages fondamentaux :Du point de vue du développeur, il est facile de créer une version simple de ce typed’outil et un nombre vertigineux de CMS (Content Management System) ont ainsi vu lejour, tant dans les communautés open source que dans le monde du logicielpropriétaire. Le site http://www.cmsmatrix.org/ recense plus de 1 200 CMS, deAbo.CMS à Zwook !Du point de vue de l’utilisateur, c’est souvent la première catégorie de produit mise enœuvre, car elle assure, pour un investissement limité, une présence minimale sur latoile, et la plupart des organisations passent par cette étape avant de se lancer dansdes projets plus ambitieux (e-commerce, site communautaire, SAV…).Ces deux facteurs font que les solutions open source sont historiquement très présentes dansla gestion de contenus. Dans ce marché à maturité, les solutions open source sont en positionde force. Malgré la difficulté à obtenir des statistiques fiables, la plupart des sourcess’accordent pour dire que Drupal, Joomla et WordPress sont les 3 solutions les plus utilisées aumonde pour gérer du contenu sur le web (voir par exemple, http://trends.builtwith.com/cms,http://w3techs.com/technologies/overview/content_management/all ou encorehttp://wappalyzer.com/categories/cms).Aujourd’hui, il est pertinent de vous proposer cette nouvelle édition de notre livre blanc car,malgré la maturité du marché et des solutions, nous assistons en ce moment à plusieursévolutions majeures autour de la gestion de contenus :L’apparition des smartphones : La banalisation des terminaux mobiles performantsouvre l’accès à Internet au plus grand nombre. Pour de nombreuses personnes eneffet, le smartphone est le premier ordinateur qu’elles possèdent, et leur premier accèsau monde connecté.L’adoption massive des réseaux sociaux : Une part croissante du temps passé sur latoile est consacrée à échanger sur les réseaux sociaux (27% d’après une récente étuded’Experian - http://press.experian.com/United-States/Press-Release/experian-marketing-services-reveals-27-percent-of-time-spent-online-is-on-social-networking.aspx ).La migration du public, des médias traditionnels vers le contenu en ligne : Quelquesoit le support (presse papier, télévision, radio, cinéma), la consommation médiatiqueévolue vers des modes plus personnalisés, où les frontières spatiales et temporellessont abolies (version numérique de la presse papier, pure player de l’actualité en ligne,services de rattrapage, podcast, V.O.D).
  6. 6. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 6Ces évolutions ont un impact tel qu’il n’est désormais plus possible de faire l’économie d’unestratégie de communication numérique. De plus, les sites de gestion de contenus mis en ligneaujourd’hui doivent affronter de nouveaux challenges, dans un environnement trèsconcurrentiel.Dans cet environnement, les solutions open source sont, de part leur prédisposition pourl’innovation, des candidats de choix. Nous nous efforcerons, à travers ce livre blanc, deprésenter les acteurs majeurs de cet écosystème, à travers deux grilles de lecture : une analysedes concepts fondamentaux, regroupées par catégorie, et une analyse par cas d’usage.N’hésitez pas à nous transmettre vos avis et évaluations sur ce livre blanc.Une seule adresse : contact@smile.fr
  7. 7. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 7LES SOLUTIONS OPENSOURCEL’open source gagne chaque année de nouveaux domaines d’application, dans uneextraordinaire dynamique. Les éditeurs open source sont aujourd’hui bien implantés, et leursoffres matures. Elles sont passées de simples alternatives aux solutions propriétaireshistoriques à des outils indispensables.Bien sûr, les bénéfices économiques figurent parmi les premières raisons dans le choix desolutions open source. Même si implémenter une solution open source ne signifie pas un coûtde projet nul, ces solutions sont toujours sensiblement moins chères que leurs équivalentspropriétaires. Nous constatons que l’intégration d’une solution open source peut s’avérer 5 à10 fois moins onéreuse qu’une solution propriétaire.D’autant que les prix des prestations tendent aussi à être moins élevés, car l’ouverture duproduit tend à faciliter la diffusion de la connaissance.Mais au fur et à mesure que ces solutions arrivent à maturité, le moindre coût n’est plus lepremier critère de choix.Les principaux arguments sont alors :L’indépendance, ou moindre dépendance, par rapport à un éditeur. On sait quechanger d’outil peut coûter très cher, et les éditeurs peuvent être tentés de profiterde la vache à lait que constituent ces clients devenus captifs. En anglais, on parle devendor lock-in, le verrouillage par le fournisseur. Les solutions décrites ici ont toutesdes matrices de support très larges et fonctionnent dans de nombreuxenvironnements.L’ouverture est également un argument de poids. Les solutions open source sont engénéral plus respectueuses des standards, et plus ouvertes vers l’ajout de modulesd’extension. Pour un composant aussi central que le portail, disposer d’une solutionouverte est fondamental.La pérennité est un autre critère de choix fort. Certes, les solutions open source n’ontpas une garantie d’éternelle jouvence. Mais la diffusion de leur source (leur code noncompilé) à une communauté de clients et de partenaires garantit une large diffusiondu savoir-faire associé à leur implémentation et donc leur évolutivité.En matière de pérennité, le pire qu’il puisse arriver pour une solution open source est unedésaffection progressive de la part des communautés, généralement au profit d’une solution
  8. 8. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 8plus prometteuse. Ainsi, il est possible qu’il faille un jour changer de produit. Mais du moins lephénomène est toujours lent, et le client a le temps d’organiser la migration.Il faut souligner aussi que, même si l’éditeur original était un jour défaillant, il resterait toujourspossible pour une communauté de reprendre en main le produit et ses évolutions, c’est leprincipe des licences open source.Un mot également sur la question de l’ouverture. La possibilité de faire des modifications dansles sources est fondamentale sur le plan théorique, mais risquée sur le plan pratique. Ce n’estdonc pas en ces termes qu’il faut apprécier l’ouverture, mais plutôt dans la capacité à accepterdes extensions ou à s’interfacer à d’autres applications.Sur le fond, il faut comprendre qu’un éditeur propriétaire n’a pas que des intérêts convergentsavec ceux de ses clients. Certes, il évolue dans un marché concurrentiel, et son produit doit êtremeilleur que ses concurrents. Mais une fois sa position bien assise, l’éditeur peut faire l’analyseque :Son produit doit être performant, mais pas trop, car s’il faut plus de serveurs, ce seraplus de licences vendues.Son produit doit être robuste, mais pas trop, car il faut continuer à vendre du support.Son produit doit être ouvert, mais pas trop, pour garder la maîtrise du client.Nous ne disons pas que les éditeurs propriétaires seraient machiavéliques au point de dégraderces qualités dans leur produit, nous disons seulement que la priorité stratégique n’est pasnécessairement mise sur ces qualités.Globalement, le choix d’une solution open source constitue donc de notre point de vue unchoix qui privilégie à égalité de service le coût total (TCO) et le retour sur investissement (ROI) àmoyen terme d’une solution.
  9. 9. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 9SOMMAIREPREAMBULE................................................................................................2SMILE ...................................................................................................................................................................2QUELQUES REFERENCES DE SMILE...............................................................................................................................3CE LIVRE BLANC.......................................................................................................................................................5LES SOLUTIONS OPEN SOURCE....................................................................................................................................7SOMMAIRE ............................................................................................................................................................9CONCEPTS FONDAMENTAUX .................................................................... 12STRUCTURER LE CONTENU.......................................................................................................................................13STRUCTURATION DU CONTENU........................................................................................................................ 13MULTILINGUISME......................................................................................................................................... 13ORGANISATION DES CONTENUS....................................................................................................................... 13CAPACITES MULTI-SITES................................................................................................................................. 14MEDIATHEQUE ............................................................................................................................................ 14GESTION DES VERSIONS ................................................................................................................................. 14MANIPULER LE CONTENU........................................................................................................................................15INTERFACE DE GESTION.................................................................................................................................. 15DEPOT D’UN CONTENU.................................................................................................................................. 15CYCLE DE VIE ............................................................................................................................................... 15CONTRIBUTION COLLABORATIVE...................................................................................................................... 16EXPLOITER LE CONTENU..........................................................................................................................................16GABARITS ................................................................................................................................................... 16ACCESSIBILITE.............................................................................................................................................. 16REFERENCEMENT ......................................................................................................................................... 16SYNDICATION, EXPORT/IMPORT, LIENS RESEAUX SOCIAUX..................................................................................... 17ANIMATION DE RENDU (CXM) ....................................................................................................................... 17RECUEIL D’INFORMATIONS ............................................................................................................................. 17FONCTIONS DE PORTAIL ET PERSONNALISATION .................................................................................................. 17MOTEUR DE RECHERCHE................................................................................................................................ 18MOBILITE ................................................................................................................................................... 18UTILISATEURS ET POLITIQUE DE SECURITE ...................................................................................................................18UTILISATEURS, GROUPES ET ROLES................................................................................................................... 18FONCTIONS SOCIALES (MISE EN RELATION) ........................................................................................................ 19ANNUAIRE .................................................................................................................................................. 19IDENTIFICATION UNIQUE ................................................................................................................................ 19SOCLE TECHNIQUE.................................................................................................................................................20FRAMEWORK / BASE TECHNIQUE..................................................................................................................... 20
  10. 10. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 10API DISTANTE.............................................................................................................................................. 20PLUGINS ET EXTENSIBILITE.............................................................................................................................. 20PERFORMANCES........................................................................................................................................... 21CAS D’USAGES .......................................................................................... 22SITE INSTITUTIONNEL .............................................................................................................................................22SITE MARKETING...................................................................................................................................................23RESEAU SOCIAL (D’ENTREPRISE) ...............................................................................................................................24PLATEFORME MULTI-SITES ......................................................................................................................................26PORTAIL INTRANET ................................................................................................................................................27SITE SUR MESURE ..................................................................................................................................................28LES MEILLEURES SOLUTIONS..................................................................... 30PREAMBULE.........................................................................................................................................................30DRUPAL...............................................................................................................................................................30LES POINTS CLES........................................................................................................................................... 31PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................... 39QUELS CAS D’USAGES ?................................................................................................................................. 39EZ PUBLISH..........................................................................................................................................................40LES POINTS CLES........................................................................................................................................... 41PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................... 51QUELS CAS D’USAGES ?................................................................................................................................. 52HIPPO CMS.........................................................................................................................................................53LES POINTS CLES........................................................................................................................................... 54PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................... 67QUELS CAS D’USAGES ?................................................................................................................................. 68JAHIA..................................................................................................................................................................69LES POINTS CLES........................................................................................................................................... 70PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................... 91QUELS CAS D’USAGES ?................................................................................................................................. 93JOOMLA ..............................................................................................................................................................94LES POINTS CLES........................................................................................................................................... 95PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................. 105QUELS CAS D’USAGES ?............................................................................................................................... 106LIFERAY.............................................................................................................................................................107LES POINTS CLES......................................................................................................................................... 108PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................. 121QUELS CAS D’USAGES ?............................................................................................................................... 122SPIP.................................................................................................................................................................122LES POINTS CLES......................................................................................................................................... 123
  11. 11. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 11PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................. 136QUELS CAS D’USAGES ?............................................................................................................................... 136TYPO3.............................................................................................................................................................137LES POINTS CLES......................................................................................................................................... 138PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................. 149QUELS CAS D’USAGES ?............................................................................................................................... 150WORDPRESS......................................................................................................................................................151LES POINTS CLES......................................................................................................................................... 152PERTINENCE SUR LES CONCEPTS FONDAMENTAUX ............................................................................................. 160QUELS CAS D’USAGES ?............................................................................................................................... 161AUTRES CMS OPEN SOURCE..................................................................................................................................162AMETYS ................................................................................................................................................... 162CENTURION............................................................................................................................................... 163CMS MADE SIMPLE ................................................................................................................................... 163CONCRETE5 .............................................................................................................................................. 164DOTNETNUKE........................................................................................................................................... 164LUTECE..................................................................................................................................................... 165MAGNOLIA ............................................................................................................................................... 165MODX .................................................................................................................................................... 166PLONE ..................................................................................................................................................... 166SILVERSTRIPE ............................................................................................................................................ 167UMBRACO ................................................................................................................................................ 167MAIS AUSSI............................................................................................................................................... 168SYNTHESE ............................................................................................... 169CONCLUSION .......................................................................................... 171TYPO3.............................................................................................................................................................171DRUPAL / WORDPRESS........................................................................................................................................172EZ PUBLISH / HIPPOCMS.....................................................................................................................................173JAHIA / LIFERAY ..................................................................................................................................................174JOOMLA / SPIP ..................................................................................................................................................175REMERCIEMENTS.................................................................................... 176
  12. 12. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 12CONCEPTS FONDAMENTAUXDans l’univers de la gestion de contenus, il est difficile de définir un produit comme étantmeilleur qu’un autre. Ils ont souvent des périmètres et des approches différentes quis’adaptent plus ou moins bien au contexte d’un projet.Ainsi, choisir une solution revient avant tout à bien qualifier ses attentes (courts, moyens etlongs termes). C’est pourquoi, en nous basant sur notre expérience projet, nous avionsprésenté fin 2011 dans le livre blanc « 200 questions pour choisir un CMS » une méthodologied’analyse et de sélection d’un CMS pour un projet donné.Nous continuons à penser que cette méthodologie basée sur l’identification des critères clésd’un projet (et de leurs pondérations) est la meilleure approche … mais aussi la pluschronophage, d’autant qu’elle nécessite une connaissance avancée de l’ensemble des CMS cequi n’est pas donné à tout le monde.Pour vous aider à sélectionner le meilleur CMS en fonction de vos attentes, vous trouverez :D’une part en synthèse de ce livre une grille avec l’ensemble des notations (regroupéessur 27 critères – nous, nous l’avons fait sur plus de 400 !)D’autre part, une vision synthétique des résultats de ces évaluations regroupés autoursde 5 concepts fondamentaux décrits ci-dessous.Enfin, une lecture différente de nos évaluations, basés sur des cas d’usages types desites réalisés via un CMS.Nous vous présentons dans ce chapitre les 27 critères que nous avons retenus ainsi que lafaçon dont nous les avons regroupés autour des 5 concepts fondamentaux suivants :Structurer le contenuManipuler le contenuExploiter le contenuUtilisateurs et politique de sécuritéSocle technique.
  13. 13. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 13STRUCTURER LE CONTENUIl peut être tentant de traiter d’un bloc les aspects de structuration et de manipulation ducontenu. Les deux points sont très liés c’est indéniable, mais la notion de structuration decontenu a pris une telle place dans le choix d’une solution CMS qu’il nous semblait importantd’en détailler les concepts fondamentaux.Structuration du contenuLes contenus ont une structure : titre, sous-titre, accroche, corps de texte…, qui peut inclureégalement des images et des documents.Certains outils CMS n’ont qu’un seul type de contenu, un type de contenu « générique », c’est àdire « à tout faire ». Cela peut convenir pour bon nombre d’utilisations pourvu que les types decontenu « générique » soient suffisamment nombreux. Typiquement un site riche en contenustel que www.lemonde.fr, pourrait se contenter d’un type de contenu unique, quel que soit lesujet abordé.Pourtant, la capacité à définir des contenus structurés spécifiques, en définissant la liste deschamps constitutifs du contenu est une possibilité fondamentale pour un outil de gestion decontenus. Structurer les contenus, c’est leur donner un sens et les bénéfices d’une bonnestructuration des contenus sont immenses : parfaite maîtrise de la publication et de la mise enforme, meilleur contrôle des contenus à la saisie, meilleure utilisabilité des contenus, parexemple au travers de recherches par champ.MultilinguismePour bâtir des sites multilingues, le CMS doit gérer, pour chaque contenu, différentestraductions. Cette gestion peut devenir complexe : champs à traduire, et champs sanstraduction, circuits spécifiques pour la validation des traductions, reconnaissance de la languedu visiteur…Du coté back-office, ce sont tous les messages et libellés intervenant dans l’interface utilisateurqui doivent pouvoir être présentés dans la langue de chaque contributeur, de chaqueadministrateur.Organisation des contenusIl faut dans certains cas distinguer plusieurs arborescences : l’arborescence de rangement, celledu back-office, du référentiel, et une ou des arborescences de publication, correspondant à lastructure du site, ou bien des sites, construits sur ce référentiel.
  14. 14. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 14Les outils les plus simples ne gèrent qu’une arborescence unique, la même pour le référentiel(le back-office) et pour le site (le front-office). Notons également que certains outils proposentdésormais une organisation proche de la gestion documentaire avec l’utilisation de lataxonomie libre et/ou arborescente.Capacités multi-sitesIl est de plus en plus rare qu’une société retienne un CMS dans l’idée de bâtir un site unique. Laplupart des sociétés recherchent un outil central, véritable socle de leur politique web, leurpermettant de mettre en œuvre un, deux, voire dix sites et plus. Les possibilités desarchitectures multi-sites sont nombreuses (partage de contenu, de fonctionnalités, desdroits...) et il convient d’être vigilant car si la plupart des CMS modernes permettent undéploiement multi-sites, il existe des différences importantes tant sur le périmètre desfonctionnalités offertes que sur leur facilité d’utilisation.MédiathèqueUne médiathèque permet de gérer des objets multimédias, fichiers image, fichiers son, fichiersbureautiques, animations, vidéos, mais également des éléments mis à disposition par unfournisseur tiers (youtube, twitter, prezi…), et de les ranger selon un plan de classement dans lebut de les réutiliser. La question se pose de la distinction même entre ces objets demédiathèque et les contenus proprement dits : les images ne sont-elles que des accessoiresintervenant dans la création de « vrais contenus », ou bien sont-elles des contenus à partentière ?Nous avons évalué ici la richesse des types de média acceptés par les solutions, mais aussi lesfonctionnalités proposées dans la gestion de ces médias (métadonnées, classement, gestiondes droits d’auteur, retouche d’image…).Gestion des versionsOn ramène parfois la gestion de version à une question unique : « l’outil gère-t-il lesversions ? ». Nous avons évalué plus finement cet aspect en nous interrogeant sur la richessestructurelle du mécanisme de versionning.En particulier, les points suivants on été considérés :Finesse de paramétrageAutomatisationComparaison de version
  15. 15. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 15Recherche et restauration de versions antérieures.MANIPULER LE CONTENUCette rubrique traite de la manipulation des contenus, y compris la gestion des cycles de vie.Après avoir défini un type de contenu, on peut lui donner vie, cest-à-dire créer, enrichir,modifier des contenus, et les publier. C’est bien sûr la fonction centrale des CMS, et ellenécessite une attention toute particulière.Interface de gestionAu fil des années, l’interface de gestion des contenus est devenue un élément clé del’utilisation des CMS. L’utilisation de technologies comme l’Ajax (ensemble de technologies quipermet l’échange et la manipulation de données sans le rechargement de la page) permet demettre en œuvre des interfaces qui n’ont plus rien à voir avec de simples pages Web.Au-delà de la couche ergonomique (qui reste un point fondamental d’une bonne interface degestion), la facilité d’utilisation, capitale dans l’appropriation de l’outil a également été prise encompte dans l’évaluation des outils.Dépôt d’un contenuLa contribution, c’est la saisie ou la modification des contenus. Si l’on souhaite la décentraliser,l’offrir à une population élargie, alors il convient que la contribution soit la plus simple possible,et qu’elle puisse être séparée de l’administration globale des contenus, qui est naturellementplus complexe.Nous nous sommes intéressés ici particulièrement à la simplicité de la contribution et auxdifférents modes de contribution possibles. D’autres aspects, tels que la gestion deshabilitations ou bien des formulaires définissant des contenus structurés, sont couverts pard’autres axes d’analyse.Cycle de vieOn parle ici de publication à date et de workflow de validation, c’est à dire du processusconduisant à valider un contenu et à le publier. Plus on décentralise les contributions, plus on abesoin de processus de validation flexibles, et paramétrables, qui puissent être adaptés àchaque rubrique, à chaque type de contenu, et différencier les groupes d’intervenants.
  16. 16. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 16Contribution collaborativeLa collaboration peut prendre différentes formes : commentaires sur les articles, forumattaché, calendrier partagé avec gestion des tâches, wiki, blog, révision de document avec suivides modifications, notations, annotations...Les CMS qui misent sur cette dimension sont rares ; c’est pourtant un axe attendu. Aujourd’hui,on sépare de plus en plus les communications selon les médias (on ne communique pas de lamême façon sur un format papier ou sur un format Web). Les CMS deviennent donc un lieu deproduction de contenu et doivent bénéficier d’outils de collaboration.EXPLOITER LE CONTENULa restitution du contenu (content delivery) consiste à produire des pages sur un média donné,en intégrant le contenu au sein dune mise en forme spécifique.Le processus de publication peut être décomposé en deux étapes : sélection des contenus etmise en forme des pages sur la base de gabarits.GabaritsTous les CMS ont un dispositif de gabarit, permettant de définir la mise en page, la mise enforme, des contenus publiés sur le site. Il n’y a pas véritablement de standard en matière degabarits, chaque CMS ayant créé son propre dispositif. Ces dernières années, de nombreuxCMS ont amélioré leur périmètre fonctionnel pour permettre l’édition et la modification desgabarits à partir d’interfaces web (drag & drop notamment) ce qui facilite grandementl’évolution des sites web.AccessibilitéRéaliser un site accessible c’est bien sûr tenir compte des différents handicaps (vue,motricité…), mais également faire en sorte que des critères techniques comme la vitesse deconnexion, le type de navigateur ou l’absence de plug-in ne perturbe pas la vision du site outout au moins n’empêche pas sa consultation. Cela concerne essentiellement les gabarits(templates) réalisés lors de l’intégration du CMS mais quelques points sont de l’ordre dufonctionnel et sont à vérifier dans le choix de l’outil.RéférencementOn connait bien l’importance du référencement aujourd’hui. La première chose à en dire estqu’il est devenu très difficile de le manipuler, c’est à dire de viser un classement artificiellementélevé. Néanmoins, il existe quelques pratiques minimales permettant un bon référencement.
  17. 17. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 17Nous avons évalué sur ce point la capacité de chaque outil à permettre la mise en œuvre detoutes les bonnes pratiques favorisant le référencement par les moteurs de recherche.Syndication, export/import, liens réseaux sociauxLa syndication, c’est le partage de contenus avec des sites partenaires. Il existe pour cela unstandard principal, le RSS, mais également d’autres techniques.Nous avons réuni dans le même chapitre la capacité à exporter et importer des contenus, quece soit à des fins d’échange, ou bien de partage, en particulier sur les réseaux sociaux.Animation de rendu (CXM)La majorité des sites web présentent le même contenu à tous leurs visiteurs. Il existe toutefoisdifférents cas de figure où lon souhaite différencier la restitution selon les visiteurs etprésenter à chacun ce quil souhaite voir, ce quil est autorisé à voir, ou ce qu’on luirecommande, à partir dune base de contenus uniques, administrée de manière globale. Dansd’autres cas, on souhaite animer le contenu pour apporter une dynamique au site.Recueil d’informationsLa mise en ligne de formulaires est déjà en dehors du domaine de la gestion de contenus. Ils’agit plus de fonctionnalités d’animation, à la manière des quizz ou des forums.Nous en avons fait un axe d’analyse, malgré tout, car le formulaire lui-même peut s’assimiler àun contenu, qui peut être élaboré en back-office, à la manière d’une contribution.Fonctions de portail et personnalisationUn portail est un outil permettant de réaliser des pages composites, réunissant contenus d’unepart, modules applicatifs d’autre part. Ces modules applicatifs peuvent relever du groupware(webmail, agenda, tâches, …), ou bien d’applicatifs métier spécifiques.Il existe des outils portails « purs », qui ne gèrent que l’assemblage des pages en offrant desinterfaces aux modules inclus. C’est le cas de Websphere Portal Server, ou bien de Jetspeed.Mais certains outils réunissent les fonctions de CMS et de portail en une seule application, cequi simplifie considérablement la mise en œuvre.
  18. 18. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 18Moteur de rechercheLa recherche est une fonctionnalité fondamentale, quelle que soit l’envergure d’un site,simplement parce qu’elle permet au visiteur de ne pas réfléchir à l’organisation du site. Ellepermet aussi de procéder « comme avec Google », c’est à dire étendre à l’intérieur du site leshabitudes qu’il a prises à l’extérieur.Les internautes de la « génération Google » ne peuvent plus s’en passer.La majorité des outils CMS propose une fonction de recherche intégrée. Lorsqu’elle est de bonniveau, son utilisation est nettement préférable à la mise en place d’un moteur dédié, externeau CMS. Un moteur externe pourra dans certains cas offrir une meilleure gestion de la langue(conjugaisons, synonymes, proximité ou inclusion sémantique, etc.), mais peut présenter deslacunes comme : une indexation différée, l’absence de gestion des habilitations des visiteurs…MobilitéDans un monde où l’accès au web depuis un terminal mobile s’est banalisé, la question ducomportement de votre outil de gestion de contenus dans ces conditions est devenueincontournable.Plusieurs stratégies sont envisageables :Proposer une utilisation adaptée aux navigateurs des smartphones et des tablettes(responsive design ou versions alternatives)Diffuser son contenu à travers une application mobile.Dans le cadre de ce critère nous avons évalué la capacité des outils à mettre en œuvre l’une etl’autre de ces stratégies. Nous avons également pris en compte la disponibilité d’applicationsmobiles natives.UTILISATEURS ET POLITIQUEDE SECURITEUn bon CMS doit offrir une gestion souple des habilitations et des droits d’accès. Pour bienfaire, cette sécurisation doit être transparente aux yeux des contributeurs.Utilisateurs, groupes et rôlesLe back-office, c’est l’ensemble des interfaces d’administration, de gestion et de contribution.Bien entendu, sur ces interfaces tous les utilisateurs doivent être identifiés, et il est nécessairede pouvoir parfaitement définir les possibilités offertes à chacun. C’est ce qu’on appelle la
  19. 19. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 19gestion des habilitations. Elle est principalement organisée autour des utilisateurs mais peutaussi, souvent, s’articuler autour de groupes et de rôles.Fonctions sociales (mise en relation)Lorsque l’on souhaite mettre en place une dynamique de réseau social grâce à un CMS, uncertain nombre de fonctionnalités en relation avec la notion d’utilisateur doivent êtredisponibles. Notons en particulier les points suivants :Profils utilisateurs riches et configurablesMur d’activitéMise en relationMessagerie instantanée…Nous avons évalué la présence et la simplicité d’utilisation de ces éléments pour noter cet axed’analyse.AnnuaireUne majorité d’entreprises dispose désormais d’un annuaire central. Il s’agit d’un référentielregroupant l’ensemble des collaborateurs de la société (avec leurs fiches descriptives).La plupart des CMS proposent désormais un interfaçage avec ces annuaires (OpenLDAP, AD,etc.)Cela permet de centraliser les informations des utilisateurs autour d’un référentiel uniqueet commun à l’ensemble des applications SI. Dans ce cas, le CMS se connecte à l’annuaire LDAPet y récupère les informations nécessaires.Par ce critère, nous évaluerons la bonne intégration du CMS dans le système d’informations del’entreprise.Identification uniqueL’identification unique (SSO : Single Sign On) permet d’accéder à un ensemble d’applicationsWeb sans devoir saisir son identifiant et mot de passe à plusieurs reprises.Les CMS qui ne supportent pas nativement le SSO peuvent être modifiés ; mais cela nécessiteune intervention délicate mise en œuvre par des experts techniques.Pour beaucoup de CMS, le SSO est mis en œuvre au travers de plug-ins. Il convient donc d’êtrevigilant sur la qualité de ces derniers.
  20. 20. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 20SOCLE TECHNIQUENous sommes de plus en plus nombreux sur internet. Les volumes de consultation des sitesexplosent. Le moindre blog peut vite recevoir des milliers de visites par mois, voire par jour.Cette dimension ne peut plus être occultée. Au-delà du périmètre fonctionnel d’un outil, de lafacilité de prise en main, du dynamisme de sa communauté, il faut absolument tenir compte desa capacité de montée en charge. Quelle déception si le travail de nombreuses semaines deconception ne pouvait être vu par tous à cause d’une architecture défaillante !Dans cette rubrique, nous vous proposons une approche des socles techniques. Si voussouhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à lire notre livre blanc sur les architectures hautesperformances.Framework / base techniqueIl est courant, presque habituel, que le choix d’un outil CMS commence par des considérationstechniques, car les entreprises ont bien souvent des standards ou préférences qui éliminerontdirectement certains outils.Au-delà de l’environnement technique retenu, les autres considérations techniques essentiellessont bien sûr les performances d’une part, la capacité à accepter des architectures réparties, ouen cluster d’autre part.API distanteGénéralement les CMS sont contrôlés, pilotés depuis une interface d’administration (back-office). Pourtant, il peut être utile d’interagir à distance, ou via un programme tiers, avec leCMS.Pour les projets d’envergure, l’interfaçage avec des outils tiers est incontournable ; dans ce cas,l’utilisation d’une API fonctionnelle et bien documentée est très importante.Plugins et extensibilitéCette notion d’extensibilité est désormais proposée par la majorité des CMS, avec plus oumoins de qualité (c’est d’ailleurs un point d’adhésion pour les milliers de développeurs d’unecommunauté). Pour les CMS s’orientant vers ce modèle (noyau + extensions), la différence sefera essentiellement sur la capacité du socle à proposer un tout opérationnel et cohérent(accès aux fonctionnalités, dépendance, etc.).Nous évaluons également, avec ce critère le nombre et la qualité des extensions disponibles.
  21. 21. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 21PerformancesIl est impossible de construire un site ambitieux sans prendre en compte la dimension« Performances ». Pourtant, il s’agit là du point le plus complexe à évaluer. La performancedépend du contexte de réalisation (quels modules ? quelles options ? quellespersonnalisations ?) et du contexte d’exploitation.
  22. 22. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 22CAS D’USAGESCes cas d’usages correspondent aux principales utilisations faites des CMS. Ils sont issus denotre lecture attentive des centaines de dossiers que nous traitons chaque année et offrent,nous l’espérons, une réelle représentation de l’usage d’un CMS.Pour chacun des 6 cas d’usages type (site institutionnel, site marketing, réseaux social,plateforme multi-sites, portail intranet et site sur mesure) que nous avons retenus, nous avonssélectionné les fonctionnalités indispensables et leur pondération. Bien sûr cettedécomposition est arbitraire et vous serez peut-être nombreux à vouloir modifier les critères,mais elle offre une vue rapide des CMS les plus adaptés aux principaux cas d’usages.Nous espérons que ce nouvel outil vous permettra de cerner plus rapidement les CMS les plusadaptés à votre contexte, et que vous pourrez poursuivre votre des démarches en nousdemandant des démonstrations avancées.SITE INSTITUTIONNELLe site institutionnel ou encore « corporate » correspond (au-delà du blog) à l’usage le pluscourant d’un outil de gestion de contenus. La très grande majorité des sites web actifscorrespondent à cette typologie de site : ils ont vocation à présenter l’entreprise oul’organisation, ses services, ses hommes voire ses offres et ses produits. Ils ont rarement unpérimètre large, tout au plus, quelques dizaines (voire centaines) de pages.Pour réaliser un site institutionnel de qualité, nous considérons que les CMS aux fondamentauxde gestion de contenus de qualité sont les mieux placés pour y répondre. Ces CMS doiventproposer une gestion avancée des contenus structurés (articles, actualités, événements,offres...), une gestion du multilinguisme, une bonne organisation des contenus, unemédiathèque (pour la présentation d’image de produits, de documentations), une gestion duversionning, une interface de gestion facile d’accès, un cycle de vie (pour la validation descontenus)...Parmi ces points, nous considérons que le référencement est un point clé d’un siteinstitutionnel. En effet, rien ne sert de créer un superbe site si ce dernier n’est pas référencé ets’il n’attire pas de visiteur. C’est le même combat pour l’accessibilité, il est important de faireen sorte que son site soit accessible au plus grand nombre.
  23. 23. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 23Enfin, la gestion des gabarits (cœur du CMS) est un point important. Certes tous les CMSoffrent la diffusion de contenus au travers de templates mais tous ne gèrent pas le multi-canal(qui permet de publier une version spécifique aux mobiles par exemple) et tous n’offrent pas lapossibilité de modifier à la volée (via le backoffice) la disposition de ses templates.Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « site Institutionnel ».4 REFERENCEMENT3 STRUCTURATION DU CONTENU3 MULTILINGUISME3 ORGANISATION DES CONTENUS3 GABARITS1 MEDIATHEQUE1 GESTION DES VERSIONS1 INTERFACE DE GESTION1 DEPOT D’UN CONTENU1 CYCLE DE VIE1 ACCESSIBILITE1 SYNDICATION, EXPORT/IMPORT, LIENS RESEAUX SOCIAUX1 MOBILITE1 UTILISATEURS, GROUPES ET ROLESPérimètre type attendu d’un site InstitutionnelSITE MARKETINGA la différence des sites institutionnels, les sites marketing ont vocation à initier un dialogueentre le prospect et l’entreprise, en vue de vendre ses offres, ses produits ou encore sesservices. Pour cela, on peut dire qu’il se situe entre les sites corporate et les boutiques en ligne.En premier lieu, on attend d’un CMS à vocation « marketing » qu’il offre des fonctions avancéesen termes de gabarits et de médiathèque, condition sine qua non pour bien valoriser l’offre del’entreprise.Mais au-delà de la présentation de l’entreprise, le site Marketing a vocation à proposer descontenus adaptés à l’internaute en fonction de son parcours sur le site, de ses centresd’intérêts, de son comportement. C’est ce que l’on appelle le CXM (Customer eXperienceManagement), dernière tendance en matière de CMS et qui offre des ROI très intéressants.
  24. 24. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 24Toutefois, il ne suffit pas de présenter les offres qui peuvent intéresser le prospect, il fautégalement récupérer ses données personnelles (pour prendre contact physiquement parexemple) à travers des formulaires, des jeux concours, etc. Cet enrichissement de la base CRMest un enjeu important du site marketing, c’est pourquoi le recueil d’informations est au cœurdu périmètre de ce type de site.Enfin, un site marketing nécessite de nombreuses autres fonctionnalités telles qu’un bonréférencement, la structuration de contenu, un moteur de recherche…D’autres fonctionnalités pourraient compléter le périmètre d’un site marketing type, commeun outil de newsletters ou de statistiques, mais nous considérons ici qu’il s’agit d’outilsexternes.Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « Site Marketing ».11 ANIMATION DE RENDU (CXM)3 GABARITS2 MEDIATHEQUE2 REFERENCEMENT2 RECUEIL D’INFORMATIONS1 STRUCTURATION DU CONTENU1 INTERFACE DE GESTION1 DEPOT D’UN CONTENU1 SYNDICATION, EXPORT/IMPORT, LIENS RESEAUX SOCIAUX1 MOTEUR DE RECHERCHE1 MOBILITE1 FONCTIONS SOCIALESPérimètre type attendu d’un site MarketingRESEAU SOCIAL(D’ENTREPRISE)Il existe de très bons outils open source dédiés à la gestion de réseaux sociaux, qu’ils soientpublics ou d’entreprise. Toutefois de nombreux CMS ont développé des fonctions sociales qui,couplées aux fondamentaux de la gestion de contenus, offrent des alternatives plus quecrédibles aux « pure player » de ce segment.
  25. 25. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 25Pour mettre en place un réseau social (ou un site à forte dimension sociale) sur la base d’unCMS, on attend en premier lieu que l’outil de gestion de contenus dispose de fonctionnalitésavancées en termes d’animation sociales. On entend par là des outils de présentation de profil,de mise en relation, de flux d’activité, d’alerte/notification, de microblogging, de bookmarks,de notation... C’est le point le plus important si vous avez un projet de type « réseau social ».Toutefois, ces fonctionnalités ne peuvent suffire. Il est également important de disposer defonctions de contribution collaborative (la frontière entre social et collaboratif est ténue) tellesqu’un wiki, un blog, la gestion de groupes, la gestion de tâches, un sondage, un agenda, unespace de partage de fichiers… et de fonctions de type portail permettant la personnalisation(affichage d’informations selon son groupe, ses centres d’intérêts) et offrant des vuespersonnalisées sur le contenu du réseau social (page personnelle par exemple).Enfin, un site de type « réseau social » doit également s’appuyer sur de bons fondamentaux degestion de contenus tels des contenus structurés, une médiathèque, un moteur de recherche,un annuaire...Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « Réseau social ».11 FONCTIONS SOCIALES3 CONTRIBUTION COLLABORATIVE3 FONCTIONS DE PORTAIL ET PERSONNALISATION1 STRUCTURATION DU CONTENU1 ORGANISATION DES CONTENUS1 MEDIATHEQUE1 GESTION DES VERSIONS1 CYCLE DE VIE1 SYNDICATION, EXPORT/IMPORT, LIENS RESEAUX SOCIAUX1 RECUEIL D’INFORMATIONS1 MOTEUR DE RECHERCHE1 UTILISATEURS, GROUPES ET ROLES1 ANNUAIRE1 IDENTIFICATION UNIQUE1 PERFORMANCESPérimètre type attendu d’un site Réseau social
  26. 26. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 26PLATEFORME MULTI-SITESUne plateforme multi-sites n’est pas en soi un cas d’usage tel que l’on a pu le définirprécédemment avec les sites institutionnels ou les sites marketing. Il doit souvent être étudiéen corrélation avec le ou les types de sites à déployer (ex : plateforme multi-sitesinstitutionnels...). Toutefois, c’est un besoin qui se répète de plus en plus et qui estfréquemment décrit dans les cahiers des charges qui nous parviennent.Il est vrai que les besoins web (nouveau site institutionnel, intranet, site de marque, blog...) semultiplient et qu’ils peuvent coûter cher aux entreprises. Elles éprouvent donc fréquemment lebesoin de rationaliser, et cela passe par la mise en place d’une plateforme commune. C’est cecas d’usage que nous vous présentons ici.Naturellement, pour mettre en œuvre une plateforme multi-sites, il faut un CMS qui en offreles caractéristiques : cest-à-dire être capable d’héberger sur une même instance 1 à N sites.C’est un besoin qui est, aujourd’hui, à peu près couvert par l’ensemble des CMS que nousavons sélectionnés. Cependant, les fonctionnalités permettant l’industrialisation de laplateforme ne sont pas du même niveau d’un CMS à l’autre. Parmi ces fonctionnalités, citons :création/modification/suppression d’un site à la volée (via une interface graphique), créationd’un site à partir d’un jeu de données, à partir d’un jeu de templates, partage des contenus(ubiquité des contenus, multi-positionnement…) et des ressources, configuration mutualiséeet/ou autonome...D’autres fonctionnalités nous semblent également importantes pour bâtir une véritableplateforme multi-sites telles que l’organisation des contenus (qui peut être un véritable casse-tête sur certains CMS en mode multi-sites), le cycle de vie ou le multilinguisme (si c’est uneplateforme à vocation internationale). Notons aussi que certains points tels que la qualité dusocle technique ou la performance du CMS peuvent également être sensibles selon l’ambitiondu projet.Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « Plateforme multi-sites ».
  27. 27. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 2711 CAPACITES MULTISITES3 ORGANISATION DES CONTENUS3 CYCLE DE VIE2 MULTILINGUISME1 GESTION DES VERSIONS1 INTERFACE DE GESTION1 DEPOT D’UN CONTENU1 UTILISATEURS, GROUPES ET ROLES1 FRAMEWORK / BASE TECHNIQUE1 PERFORMANCESPérimètre type attendu d’une plateforme multi-sitesPORTAIL INTRANETLa réalisation d’un Intranet fait partie des cas d’usage les plus courant en termes d’utilisationd’un outil de gestion de contenus. Bien sûr, il existe une variété de types de portail (portailcommunication, portail applicatif, portail documentaire, portail collaboratif...) mais ils ontcomme point commun leurs besoins en termes de fondamentaux de gestion de contenus.Ainsi, que le portail soit à vocation applicative ou de communication, il doit répondre aux 3concepts fondamentaux qui définissent un portail : point d’entrée unique, agrégationd’informations et personnalisation. Les CMS répondent généralement bien aux deux premierspoints, par contre il existe de réelles différences en termes de personnalisation, c’est ce quenous avons appelé « Fonctions de portail et personnalisation ». Il s’agit d’offrir à l’Intranaute lapossibilité de configurer ses propres pages avec différents contenus issus du portail. C’est labase même d’un portail.Pour autant, un portail disposant de cette seule fonctionnalité serait d’une aide douteuse. Unportail doit également disposer d’un large périmètre fonctionnel allant de la contributioncollaborative à la recherche d’informations. Dans ce cas d’usage type, nous avons d’ailleurssélectionné 18 critères utiles, voire même indispensables, à la réussite d’un portail Intranet :médiathèque, gestion des versions, recueil d’informations, gestion des utilisateurs,identification unique, fonctions sociales...Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « Portail Intranet ».
  28. 28. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 2811 FONCTIONS DE PORTAIL ET PERSONNALISATION3 CONTRIBUTION COLLABORATIVE1 STRUCTURATION DU CONTENU1 ORGANISATION DES CONTENUS1 MEDIATHEQUE1 GESTION DES VERSIONS1 INTERFACE DE GESTION1 DEPOT D’UN CONTENU1 CYCLE DE VIE1 GABARITS1 RECUEIL D’INFORMATIONS1 MOTEUR DE RECHERCHE1 UTILISATEURS, GROUPES ET ROLES1 FONCTIONS SOCIALES1 ANNUAIRE1 IDENTIFICATION UNIQUE1 API DISTANTE1 PERFORMANCESPérimètre type attendu d’un portail IntranetSITE SUR MESUREUn outil de gestion de contenus n’a pas, a priori, vocation à réaliser des sites sur mesure oumême des applications sur mesure. Pour certains, même, cela peut apparaitre comme uncontre-sens puisque, typiquement, les CMS ont été créés pour éviter les développements sur-mesure que l’on réalisait pour faire un site web jusqu’au début des années 2000.Pour autant, c’est vrai qu’il est parfois tentant d’utiliser son CMS préféré pour développer unepetite application spécifique comme la gestion des membres de son association ou un extranetde prise de commande pour sa PME. Bien sûr, on ne peut escompter obtenir le résultat d’undéveloppement sur mesure basé sur un framework spécialisé. Mais avec les fondamentaux degestion de contenus qu’offrent certains CMS, on peut déjà obtenir des résultats très aboutis.Après tout, si c’est pour développer une petite application, pourquoi ne pas s’appuyer sur lapolitique de sécurité du CMS, sur son modèle de données relationnel (contenus structurés), surson moteur de recherche (à facettes)... ? Dans cette approche, il faut privilégier les CMS ausocle technique de qualité disposant d’une large API et d’une extensibilité reconnue.D’autres critères tels que la structuration du contenu ou la gestion des gabarits sont égalementsensibles. Tout comme la gestion des performances qui constituent à nos yeux la principale
  29. 29. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 29limitation à ce type d’usage (les CMS sont bâtis sur un principe de cache, si celui-ci n’est pasactivé alors il y a un risque fort de chute brutale des performances).Précisons ici que la création d’une application autonome est un cas déjà très avancé et quesans allez jusque là, il peut être nécessaire de développer une fonctionnalité sur mesure au seinde votre site. Là encore, les critères présentés ci-dessous restent valables.Le graphique ci-dessous représente les critères utilisés (et leur pondération) pour déterminerl’adéquation des différents CMS sélectionnés au type d’usage « site sur mesure ».9 API DISTANTE5 FRAMEWORK / BASE TECHNIQUE5 PLUGINS ET EXTENSIBILITE1 STRUCTURATION DU CONTENU1 GABARITS1 UTILISATEURS, GROUPES ET ROLES1 PERFORMANCESPérimètre type attendu d’un site sur mesure
  30. 30. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 30LES MEILLEURES SOLUTIONSPREAMBULENous vous présentons ici un panorama objectif des solutions de gestion de contenus opensource qui nous semblent les plus pertinentes pour le marché Français.Nous détaillons, pour les 9 solutions les plus emblématiques la façon dont elles abordent lescinq concepts fondamentaux que nous avons détaillées plus haut.Chaque présentation est suivie pour chaque solution d’une évaluation de la qualité sur les 5concepts fondamentaux envisagés dans notre étude, puis de son adéquation avec les 6 casd’usage présentés.DRUPALVersion étudiée : 7.22Site Internet de la solution : www.drupal.orgSolution portée par une communautéDrupal est un CMS aux multiples facettes. Conçu à l’origine pour être un blog collectif, il trouveaujourd’hui des applications très variées : du site corporate au portail communautaire, il saittout faire ! Il a été conçu dans les années 2000 par Dries Buytaert et connaît depuis un succèsmondial. Une communauté énorme - plus de 960 000 personnes recensées sur drupal.org -s’est créée autour du produit.La force de ce CMS est son extensibilité. Il accueille très facilement de nombreux modulescomplémentaires (forum, galerie photos, sondage, formulaire, newsletter, messagerie, chat,enquête, paiement en ligne, calendrier partagé, etc.). Il possède notamment des modulescommunautaires très soignés et appréciés ce qui le rend particulièrement adapté aux réseauxsociaux d’entreprise. La version 7 a conquis de nombreuses grandes entreprises et le produitest considéré aujourd’hui comme un des plus complet et équilibré.Drupal est publié sous licence GNU GPL et est pleinement open source. Une offre de supportexiste via la société Acquia (www.acquia.com).D’un point de vue technique, Drupal est bâti autour des technologies LAMP (PHP et MySQLnotamment).
  31. 31. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 31Les points clésStructurer le contenuL’une des grandes forces de Drupal est de pouvoir créer facilement différents types decontenus adaptés à la typologie des articles (un contenu « actualités », un contenu « fiche »…).Pour cela, Drupal dispose d’un module embarqué appelé « Field UI » (anciennement CCK) quipermet de créer des types de contenus composés de champs personnalisés via une interface desaisie conviviale.Gestion d’un type de contenusLors de la création de nouveaux formulaires de type de contenus, l’administrateur est invité àchoisir parmi une longue liste de type : date, email, groupe de champs, fichiers, grille, champscachés, texte, saut de page, menu déroulant, zones de texte riche (administrable avec unéditeur WYSWYG), lui permettant de personnaliser son type de contenu à des besoins trèsspécifiques.Il est possible de définir pour chaque champ un comportement tel qu’une valeur par défaut(vide ou valeur à renseigner lors de la création du type de contenu), un contrôle de saisie(format du champ, contrôle de l’arobase, du nombre de caractère, champ obligatoire ou pas…).Drupal fait aussi une différence entre « gérer les champs » et « gérer l’affichage », ce qui veutdire concrètement que vous pouvez définir dans votre structure de contenus des champs quiseront saisis mais qui ne seront pas affichés en Front-Office (comme par exemple des champsde métadonnées).
  32. 32. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 32Les types de contenus sont modifiables à n’importe quel moment. On peut y rajouter deschamps, voire en supprimer même lorsqu’il y a déjà des contenus de ce type. On peut aussiréorganiser l’ordre des champs par un simple « drag and drop ».Réorganisation des champsLa navigation, quant à elle se construit à l’aide de la taxonomie.Il s’agit ici de créer une arborescence de catégorie permettant de classer les contenus. Le degréde liberté pour le contributeur dans la catégorisation est indiqué lors de la mise en place duvocabulaire (libre par mot clé ou choix spécifique dans une liste). Il n’y a pas de limitation dansla profondeur de l’arborescence, ni dans le nombre de catégories possibles.Manipuler le contenuNativement, Drupal propose de « promouvoir un contenu en page d’accueil » et / ou de« l’épingler en haut des listes ».Ce fonctionnement est bien sûr extensible : Drupal permet de créer des workflows linéaires à nniveaux. Le principe est de définir des états ordonnés sur une publication et des utilisateurs oudes groupes d’utilisateurs responsables d’une validation.Un module complémentaire à ce principe de workflow est le module « action », fourni pardéfaut dans le noyau Drupal. Ce dernier permet de déclencher un événement au passage d’unétat à un autre, par exemple, envoyer une notification au responsable lorsque certaines actions
  33. 33. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 33sont effectuées (l’obsolescence des médias ou la nécessité de changer son mot de passe parexemple).Pour aller plus loin, une des solutions souvent utilisée est la mise en place du module« Workbench ».Par défaut, ce module permet de générer une vue unifiée et simplifiée pour les utilisateurs quidisposent de droits spécifiques à l’utilisation du workflow.Le module WorkbenchWorkbench dispose de modules satellites comme « Workbench Access » (workflow basée surdes règles hiérarchiques comme les menus, la taxonomie ou toute autre structure que vouspouvez créer facilement), « Workbench Moderation » (permettant notamment de présentertous les contenus sus lesquels une action est attendue) ou encore « Workbench Media »(workflow sur les médias).
  34. 34. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 34Historique des versionsExploiter le contenuLes pages de Drupal sont constituées de bloc facilement (re)positionnables en utilisantlinterface dadministration, dans les différentes régions de la page web, par exemple le haut etle pied de page, la colonne de gauche ou de droite, le contenu haut ou bas de page…
  35. 35. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 35Localisation des régions du gabaritChaque contenu est géré sous forme de bloc déplaçable par drag & drop, d’une partie à uneautre du site :
  36. 36. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 36Gestion des blocsCes « blocs » peuvent contenir des liens ou encore des remontées d’informations de votrechoix. Vous pouvez y placer « techniquement » tous types de contenus : des vidéos, desimages, des remontées d’informations, les derniers articles ou commentaires, des liens, unsondage tout en définissant des règles d’affichages (exemple : remonter les 20 derniers articlestagués « dossiers thématiques » avec un affichage des contenus par liste de 5).Utilisateurs et politique de sécuritéIl est possible, dans Drupal, de créer des utilisateurs ou des groupes d’utilisateurs avec desprofils transverses. La granularité des rôles et droits est très fine.Les règles de sécurité liées à la contribution, l’administration et la visualisation sontdéterminées de la même façon. Cela permet une réelle souplesse dans la différentiation entreun simple utilisateur et un administrateur. Les utilisateurs ne sont pas divisés uniquement entreback office et front office.Les droits daccès vous permettent de contrôler et limiter ce que les utilisateurs font sur votresite. Chaque rôle dutilisateur (défini sur la page des rôles dutilisateur) a ses propres droitsdaccès. Vous pouvez utiliser les droits daccès pour révéler de nouvelles fonctions à desutilisateurs privilégiés. Les droits daccès permettent aussi à des utilisateurs de confiance de
  37. 37. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 37partager la charge de ladministration dun site très actif. L’attribution de droit est très intuitive,elle s’effectue à partir d’un tableau présentant les utilisateurs et les différents modules. Il suffitque l’administrateur coche la case correspondant à l’ouverture de droit qu’il souhaite attribuer.Ci-dessous un exemple de gestion des utilisateurs et leurs rôles associés :Gestion des rôlesCi-dessous le détail de la gestion des droits et rôles dans Drupal :Gestion des droitsDrupal s’illustre également par sa capacité native à enrichir le profil des utilisateurs, comme s’ils’agissait d’un type de contenu. De nombreux modules permettent d’aller plus loin sur lesfonctions sociales. Citons : Homebox (pour les pages personnalisées), Invite Friends (pour gérerses amis), Content Profile (pour gérer les données des profils), FriendList (liste des amis),Organic Group (gestion des groupes), Privatemsg (messagerie privée), etc…La distribution Drupal Commons offre nativement un périmètre large permettant de mettre enœuvre rapidement un véritable réseau social.
  38. 38. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 38Drupal Commons 3Socle TechniqueDans sa version actuelle, Drupal n’est pas basé sur un framework mais dispose d’une API trèscomplète.Une des grandes forces de Drupal est sa modularité, c’est-à-dire la possibilité d’ajouter desfonctionnalités en étendant le noyau du système. Une large communauté de développeur meten ligne des extensions.Ces modules peuvent être ajoutés au fur et à mesure de la vie de l’application. Cette mise enœuvre donne une grande liberté d’action et rend très évolutif et pérenne la solution. Pour cefaire, l’interface propose une interface de gestion des modules (activation et dépendance).
  39. 39. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 39De manière générale, un lien spécifique s’ajoute dans le menu de configuration affichant lesmodules installés.Ajout d’un modulePertinence sur les concepts fondamentauxDrupal offre un profil équilibré et globalement bon sur l’ensemble des concepts fondamentaux.On note un score particulièrement bon sur le socle technique, en particulier dû à la modularitéde son architecture qui est parfaitement exploitée, vu le nombre important de modules misgratuitement à disposition par la communauté.La structuration de contenu est en revanche légèrement en retrait, principalement en raisondes capacités multi-sites de l’outil, peu approfondies, et de l’absence d’un moduleincontestablement leader pour gérer les aspects médiathèques (même s’il existe de bonscandidats comme Assets, Media ou encore Scald).Quels cas d’usages ?Sans surprise, l’architecture modulaire de Drupal, alliée à la force de sa communauté, permet àce CMS d’obtenir de bons scores sur une bonne partie des cas d’usages envisagés, enparticulier s’il s’agit, bien entendu, de réaliser un site sur mesure.Drupal est toutefois en retrait sur la mise en place d’une architecture multi-sites. Si Drupal estnativement multi-sites, les outils permettant de faciliter ce type d’utilisation sont peunombreux et perfectibles.
  40. 40. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 40Enfin, dans un contexte de Portail Intranet, si le score de Drupal est honorable, ces fonctions deportail ne lui permette pas de ses hisser sur les premières marches du podium. Notonscependant qu’il peut briller dans la mise œuvre de certains sites Intranet, en particulier pourrépondre à des enjeux de réseaux sociaux d’entreprise.EZ PUBLISHVersion étudiée : 5.0Site Internet de la solution : www.ez.noSolution portée par un éditeur (eZ Systems)
  41. 41. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 41La solution eZ Publish a été créée en 1999 par la société eZ Systems. eZ Publish se distingue desautres CMS open source par ses possibilités de configuration et d’extensions : il se présentecomme un outil prêt à l’emploi mais aussi comme un framework de développementpermettant de réaliser des applicatifs métier.Sur les fondamentaux de la gestion de contenus, eZ Publish est l’un des outils les plus puissantsdisponibles en open source. Il pousse l’approche objet jusqu’au bout, en faisant de chaquecontenu un objet et en lui appliquant toutes les méthodes disponibles : multi- positionnement,versionning, multilinguisme, relation entre contenus, droits d’accès, workflow, etc. Cettenotion en fait un CMS hautement paramétrable. Les dernières versions offrent desfonctionnalités de recommandations et de nombreuses possibilités pour la gestion multi-canal.eZ Publish est un logiciel libre publié sous licence GPL. Deux éditions sont distribuées : uneversion gratuite dite « Community » et une version commerciale dite « Enterprise » apportantstabilité, support et garantie.Sur le plan technique, eZ Publish est écrit en PHP, fonctionne sur Apache et MySQL (lesdernières versions PostGreSQL et Oracle sont également supportés via des modulessupplémentaires), gère trois caches différents en fichiers et sépare très distinctement contenuset présentation.En novembre 2012, la société eZ Systems a publié la première version d’eZ Publish 5.0. Celle-ciintègre peu de modifications fonctionnelles, mais consiste principalement en une refontetechnique autour du très réputé framework Symfony2.La version évaluée dans ce livre blanc est la version 5.0 en mode « Legacy » c’est-à-dire baséesur l’ancienne architecture technique mais bénéficiant des nouveautés fonctionnelles. C’est lemode que nous préconisons, en attendant la sortie de la version 5.1.Les points clésStructurer le contenueZ Publish est à l’heure actuelle l’un des CMS qui permet de définir, le plus aisément, tous lestypes de contenus que l’on souhaite, tout simplement via l’interface web.Un type de contenu nouveau est caractérisé par une liste de champs typés, qui peuvent être :texte court, texte enrichi, numérique, date, case à cocher, fichiers, etc. Ces champs peuventêtre contraints à des règles de validation (texte uniquement, numéro de téléphone, email…).Une fois un type d’article créé, les contributeurs peuvent saisir des articles de ce type aumoyen d’un formulaire présenté automatiquement par eZ Publish. Les gabarits de page
  42. 42. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 42peuvent faire référence aux différents champs de l’article, et donc contrôler la présentation demanière très fine et flexible.Un nombre considérable de contenus standards sont proposés avec eZ Publish : articles,rubriques, galerie, calendriers, évènements, forums… Chacun de ces contenus peut êtrelibrement modifié via l’interface Back-end pour ajouter ou supprimer des attributs.Une autre grande force d’eZ Publish : un contenu typé peut être défini comme attribut d’unautre contenu typé, toujours sans aucun développement. La notion même de relation entre lesobjets (« Base de données relationnelle ») s’implémente donc de manière triviale.Ainsi, si l’on souhaite créer des contenus de type Salon, on définira une « classe » (conteneur)avec 2 attributs par exemple : un champ Texte et un champ Date. Si l’on souhaite créer uncontenu de type Conférence, on définira une classe avec 3 attributs : un champ Titre, un champde type Relation d’objets nommé Salon et un champ Date.L’arborescence du site est parfaitement dynamique et peut être modifiée très facilement, demanière autonome, par toute personne disposant des droits suffisants.Un contenu peut être positionné dans plusieurs dossiers de l’arborescence, et être présentédifféremment selon son emplacement, ceci sans être dupliqué. A noter aussi quel’arborescence dispose de menus contextuels qui permettent d’accéder rapidement auxfonctions clés : édition, copier/coller, gestion de versions.eZ Publish dispose également nativement de solutions de catégorisation, souvent enrichie parl’utilisation de l’extension eZ Tags qui offre la possibilité de réellement organiser un plan declassement ou taxonomie qui sera appliquée aux contenus lors de la création et qui pourra êtretransversale à tous les types de contenus ou spécifiques à chaque type de contenus.La catégorisation propose une navigation « transverse » à vos internautes et permet de créer etd’afficher différentes pages ou contenus en fonction d’un ou plusieurs mots-clés choisis. Il estainsi possible de « conditionner » l’affichage de ces portails sur un ou plusieurs « mots-clés ».Par exemple, une page portail pourra à la fois afficher tous les contenus taggés « profils »comme tous les contenus taggés « actualités » d’un « type de profil… ».
  43. 43. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 43Multi-positionnement des contenusTous les contenus d’eZ Publish peuvent être « multi positionnés » dans le ou les sites gérés parla plateforme. Il s’agit bien sûr d’un contenu unique qui bénéficiera simplement de plusieursemplacements dans l’arborescence.La gestion des versions est un autre atout d’eZ Publish. Tous les contenus disponibles dans eZPublish disposent du principe de versionning dès lors qu’ils sont modifiés. Il est possible derevenir à une version précédente très simplement. Tout cela est le cas pour d’autres solutionsCMS, il est possible de comparer deux versions d’un même contenu : les ajouts sont indiquésen vert et les suppressions en rouge.
  44. 44. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 44Révision d’un contenuManipuler le contenueZ Publish permet de définir des workflows de validation et de publication depuis l’interface degestion.Les workflows permettent notamment la publication ou « dépublication » en fonction de datesde début et de fin de vie, les validations successives (n niveaux suivis), la sélection d’unworkflow pour un type de contenus, la sélection d’un workflow pour une section du site…
  45. 45. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 45Exemple de politique de workflowLe suivi des workflows est disponible nativement dans l’espace d’administration via le tableaude bord. L’administrateur dispose d’une vue globale et chaque contributeur peut suivre lesinterventions qui lui sont affectés.
  46. 46. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 46Prévisualisation en back-officeA tout moment dans le circuit de publication il est possible de prévisualiser le résultat d’unepage. Les données saisies s’affichent alors dans l’espace de gestion comme représenté dansl’exemple à gauche. La page s’affiche alors dans son contexte (gabarit, rubrique, blocs, etc.).Exploiter le contenuL’organisation des contenus sous eZ Publish est orienté Page. Nativement, on y gère des pageset non des blocs.Pour répondre à ce besoin, eZ Publish intègre le module eZ Flow qui permet de sélectionner lamise en « forme » de la page (2 colonnes, 3 colonnes, etc.) ; puis de remplir chaque zone avec 1à N éléments (composants).
  47. 47. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 47Au sein des différentes colonnes, il est possible d’ordonnancer les différents blocs par unsimple « drag and drop ».
  48. 48. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 48Nativement, eZ Publish dispose d’une 40ede blocs dont certains disposent d’un comportementou de champs spécifiques (champ « location » pour le bloc Google Maps », sélection de photopour le bloc « carrousel »)La solution eZ Publish complétée avec eZ Flow propose un modèle Layout > Gabarit > Page –Composant > Objet (contenu). C’est un modèle très intéressant qui permet notamment demutualiser les contenus ; cela facilite les maintenances et les évolutions du site.Les pages d’eZ Publish se basent sur des gabarits. Ces derniers sont associés aux contenus autravers de règles de gestion configurées lors de la phase de développement ou de TMA. Ils sonthabituellement difficilement modifiables sans intervention technique.
  49. 49. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 49Utilisateurs et politique de sécuritéLa contribution décentralisée, tout comme l’accès réservée à des zones privées ou de chacundes sites relèvent de la gestion des droits utilisateurs. eZ Publish dispose d’une gestion desdroits exceptionnellement fine.Groupes arborescentsLes utilisateurs sont organisés dans des groupes. Ces groupes sont également des contenus detype « containeur » ; ils s’apparent à des rubriques. Là aussi, les fonctions natives du CMSpermettent d’optimiser leur gestion : création d’arborescence, déplacement, copier/coller,notification, etc.
  50. 50. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 50Détail d’un utilisateurLes utilisateurs sous eZ Publish, qu’ils soient contributeurs ou approbateurs sont gérés commedes objets de contenu. Cela représente de nombreux avantages ; notamment la possibilité dedéfinir les attributs les caractérisant.Socle TechniqueeZ Publish est un système de gestion de contenus, mais aussi un Framework pouvant servir debase à des développements spécifiques.De part son aspect modulaire, eZ Publish est un système très évolutif. Son mécanismed’extension permet d’ajouter des fonctionnalités évoluées sans dénaturer le noyau del’application.Le déploiement d’une extension nécessite une opération technique sur le serveur, l’activationdes extensions peut ensuite être réalisée depuis le back-office
  51. 51. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 51eZ Publish utilise un mécanisme de gabarits offrant une réelle liberté dans la créationgraphique et ergonomique. Ainsi, séparé des contraintes techniques, c’est le fond qui décide dela forme.Basée sur un modèle darchitecture technique par couche logiciel, eZ Publish permet dedéployer la solution avec une forte « scalabilité », en partant d’architectures très simples outous les composants peuvent être installés sur un seul serveur, en allant jusquà desarchitectures beaucoup plus sophistiquées pour des système fortement sollicités.Pour atteindre des niveaux de performance Optimum, eZ Publish intègre différents niveaux decache, partant de la base données, en passant par des systèmes de cache interne à eZ Publish ,pour aller jusquà des solutions de cache frontal HTTP.La solution eZ Publish est bâtie sur des technologies existantes et fortement présentes dans lemilieu de l’Open Source :PHP 5.3.3 minimum comme langage de développementBase de données SQL : MySQL fortement conseillée en version 5.1.61Apache 2.2.15 minimum.Pertinence sur les concepts fondamentauxeZ Publish propose une excellente couverture des concepts fondamentaux que nous avonsétudiés.Il n’est pénalisé sur la manipulation et l’exploitation de contenu, que sur des domaines enmarge de la gestion de contenus, à savoir la contribution collaborative et les fonctions deportails.Cette solution manque également de peu le score parfait sur le domaine « Utilisateurs etpolitique de sécurité », en raison d’un axe « Fonctions sociales » peu développé.
  52. 52. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 52Quels cas d’usages ?En ce qui concerne l’adéquation à nos cas d’usages, eZ Publish obtient des notes remarquablespour les « sites sur mesure », et les « sites institutionnel » et les « sites marketing »,notamment pour ces derniers en raison de son fort positionnement CXM.Il obtient également un score plus qu’honorable si l’on envisage de l’utiliser comme« plateforme multi-sites ».En revanche, les notes sont en retrait lorsqu’on s’éloigne des cas d’utilisation traditionnels de lagestion de contenus, en particulier si les fonctions sociales sont de mise.
  53. 53. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 53HIPPO CMSVersion étudiée : 7.7Site Internet de la solution : www.onehippo.comSolution portée par un éditeur (OneHippo)Hippo CMS est un CMS open source écrits en Java. Il a été créé en 1999 par l’éditeurnéerlandais OneHippo. Il est fortement utilisé dans les pays nordiques et tout particulièrementaux Pays-Bas.
  54. 54. WWW.SMILE.FR “Gestion de contenusle meilleur de l’open source”Edition mai 2013 © Copyright Smile – Open Source Solutions – Toute reproduction interdite sans autorisationPage 54Il possède lessentiel des fonctionnalités que lon peut attendre dun CMS : édition de modèlede document, création de contenu, multilinguisme, templating, workflow de publication, multi-sites, import/export des contenus, édition de contenu en direct, etc. Linterface utilisateur estmoins riche que dans certains autres produits mais elle reste ergonomique et fonctionnelle etinclut lessentiel des fonctionnalités courantes attendues dun bon CMS. La roadmap du produitest par ailleurs particulièrement dynamique et promet une belle suite.Hippo CMS est distribué sous licence Apache 2.0. Deux éditions sont distribuées : une versionCommunity et une version Enterprise apportant stabilité, support et garantie.Fondé sur un socle technologique solide et à l’état de l’art, Hippo CMS offre de réels avantagespour lintégration du besoin fonctionnel par les développeurs. Les concepteurs de Hippo CMSont eu à cœur de respecter les standards (JEE), dutiliser des outils éprouvés tels que Spring,JackRabbit et Maven, et de définir une architecture claire et extensible. Ces efforts facilitentune prise en main rapide par les développeurs.Les points clésStructurer le contenuDéfinition des structuresCentrant initialement ses fonctionnalités sur l’indépendance entre les contenus et leurpublication, Hippo CMS se doit de les structurer fortement. Les fonctionnalités d’administrationliées sont, sans surprise, très poussées.Types de contenus par défaut

×