LYON  TRINQUE  A  VOTRE  SANTE... …  ET  AUSSI  A  LA  SIENNE ! sur une idée, un texte et des photographies de  Jean-Paul ...
Vous qui passez sans me voir, qui ne connaissez de moi que le tunnel de Fourvière, le couloir de la chimie, mes bouchons a...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Puisque LYON trinque à votre santé, n’oubliez pas ce jeudi 19 novembre 2009 (tradition oblige du 3e jeudi de novembre), c’...
http://www.lumieres.lyon.fr/fetedeslumieres/sections/fr (Cliquer sur le lien pour accéder au site)
 
 
 
PETITE  NOTICE  SUCCINTE A  L’USAGE  DE  CEUX QUI  ONT  TOUJOURS  VOULU  TOUT  SAVOIR SUR  LYON  SANS  JAMAIS  OSER  LE  D...
La 3e commune de France (466.000 habitants) mais 2e agglomération (1.300.000 habitants) et 2e centre économique de notre p...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Hommage a Lyon

459 vues

Publié le

Une ville ou il fait bon vivre.

Publié dans : Spirituel, Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
459
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hommage a Lyon

  1. 1. LYON TRINQUE A VOTRE SANTE... … ET AUSSI A LA SIENNE ! sur une idée, un texte et des photographies de Jean-Paul BARRUYER 
  2. 2. Vous qui passez sans me voir, qui ne connaissez de moi que le tunnel de Fourvière, le couloir de la chimie, mes bouchons autoroutiers, mais qui ignorez mes authentiques « bouchons » (petits restaurants comme autrefois), je vous invite à venir découvrir, parmi tant d ’autres, quelques uns de mes charmes, faits de lumière et de douceur... Car, je suis également et tout simplement… Belle !
  3. 23. Puisque LYON trinque à votre santé, n’oubliez pas ce jeudi 19 novembre 2009 (tradition oblige du 3e jeudi de novembre), c’est la fête du BEAUJOLAIS NOUVEAU 2009 qui va couler à flots dans la ville… Les Lyonnais sont philosophes, ils sont les dignes héritiers de leurs ancêtres les Romains qui ne cessaient de clamer : « IN VINO VERITAS » La vérité est dans le vin... Alors, buvons le « allegro… ma non troppo » ! « FÊTE DES LUMIERES » du 8 décembre où près de 4 millions de personnes sont attendues… Photographes, préparez vos appareils ! Vous voyez, on ne s’ennuie pas ici, entre Saône et Rhône… A tel point que, pour tenir le coup, il vaut mieux avoir la santé dans cette ville !
  4. 24. http://www.lumieres.lyon.fr/fetedeslumieres/sections/fr (Cliquer sur le lien pour accéder au site)
  5. 28. PETITE NOTICE SUCCINTE A L’USAGE DE CEUX QUI ONT TOUJOURS VOULU TOUT SAVOIR SUR LYON SANS JAMAIS OSER LE DEMANDER… … ET QUI ONT PEUT-ÊTRE L’INTENTION DE S’INSTALLER ENTRE SAÔNE ET RHÔNE POUR SE REFAIRE UNE SANTE. 
  6. 29. La 3e commune de France (466.000 habitants) mais 2e agglomération (1.300.000 habitants) et 2e centre économique de notre pays, inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité, s’est développée sur deux collines et autour de deux fleuves en un site géographique exceptionnel en Europe, au carrefour de grandes voies de communication, à mi-chemin entre le nord et le sud du continent. On y dénombre une quantité incroyable de ponts, quais, églises et musées qui ne sont pas le moindre de ses charmes. Ancienne capitale des Gaules, où elle fut le premier foyer de diffusion du christianisme sous l’Empire romain, c’est une ville au passé glorieux, plus que deux fois millénaire. Par sa proximité de l’Italie, elle a particulièrement brillé sous la Renaissance et pris son essor de grande métropole avec la révolution industrielle au XIXe siècle, dans le textile où elle a acquis une renommée pour ses soieries dans le monde entier. Ville souvent rebelle à l’égard du pouvoir central lors des révolutions qui ont secoué notre histoire depuis 1789, elle a été réprimée dans le sang et en a gardé une méfiance quasi maladive de Paris. Rebelle aussi elle l’a été, à une époque plus récente, lorsqu’elle s’est érigée en capitale de la Résistance. Elle a été aimée par les empereurs, les romains bien-sûr (deux y sont nés), mais pas seulement. Napoléon 1er, fasciné par cette ville mais surtout par la chaleur de ses habitants, allait en faire sa nouvelle capitale impériale au moment de sa destitution. D’illustres personnages ont vécu dans cette ville et y ont laissé leur empreinte. Ville de l’intelligence, on y a inventé beaucoup de choses, entre autres le métier à tisser mécanique et programmé (1801), le cinématographe (1895) et la photographie en couleurs (1904). C’est une cité moderne qui puise sa force dans l’extrême diversité de ses activités, qu’elles soient mécaniques, chimiques ou bancaires. Elle est dotée d’un réseau de transports en commun moderne et très dense (le 2e de France) comprenant bus, trolleybus, tramways, métros, funiculaires, 5 gares ferroviaires (bientôt une 6e), d’un immense parc de vélos en libre-service (bien avant Paris) et même de « cyclobus ». Elle est déjà entrée dans le cercle des grandes métropoles européennes, a accueilli le club très fermé du G7 et plusieurs sièges de grands organismes internationaux sont installés en ses murs. Malgré ses dimensions, c’est encore une ville à visage humain, et la Presqu’île (le cœur de la cité entre Saône et Rhône) reste un grand village en partie piétonnier où l’on pratique l’art de vivre à la lyonnaise. On y mange très bien (c’est la capitale mondiale de la gastronomie) car les terroirs qui l’entourent sont riches et on y boit bien aussi, mais modérément (le Beaujolais qui coule ici est son 3e fleuve). Alors, maintenant, vous comprendrez mieux que dans ces conditions il est difficile ici de ne pas avoir la santé !

×