MUSIQUES DE BALI A JAVA

L ’ordre et la fête
Épreuve facultative du baccalauréat
Ouvrage de référence :
Catherine Basset, ...
PLAN du COURS
• Éléments historiques et sociologiques
• Les musiques de gamelan :
=> définition
=> un instrument collectif...
Éléments historiques et
sociologiques
• L ’Indonésie :
-> 10000 îles, 185 M d ’hbts
-> 1er
pays musulman du monde
-> resso...
Les musiques de gamelan :

une définition
• Étymologie : gamel = manipuler, frapper -> évocation
de la frappe des percussi...
Le gamelan :

un instrument collectif
• Chaque partie est insignifiante seule -> les
instruments ne peuvent être joués sép...
Le gamelan :

Techniques d’interprétation
• L’étouffement des vibrations (pour les
métallophones à vibration longue) avant...
Le gamelan :

structure musicale : le Bentuk
• La forme = la texture, la structure en épaisseur :
stratification, vertical...
Le gamelan :

structure musicale (2)
• Fonction agogique et dynamique des tambours à
deux peaux. Direction rythm.
• Instru...
Le gamelan :

structure musicale (3)
• Structure arborescente et pyramidale :
Le gamelan : symbolique
• Une musique fonctionnelle, réservée à des
circonstances rituelles ou solennelles
• Rapport au sa...
Traditions communes

à Bali, Java, Sunda
• Les échelles mélodique : pélog, slendro
• Le théâtre d’ombres : Wayan Kulit
(ma...
Traditions spécifiques : 

BALI
• Bali, véritable « conservatoire des traditions »
indo-javanaises
• Pas de musiques intim...
Traditions spécifiques : 

BALI
• Le Cak :
- forme vocale populaire
- Polyrythmie complexe d’onomatopées, imitation
du gam...
Traditions spécifiques : 

JAVA
• une tendance à la professionnalisation, autour
des Académies
• Formes artistiques savant...
Traditions spécifiques : SUNDA
• Une culture plus rurale
• Prédominance du chant des bardes, le
pantun, soutenu par le kac...
Les musiques de gamelan, reflets
d’une organisation religieuse
• L’aspect cyclique de la musique de gamelan, à
rapprocher ...
Les musiques de gamelan,
reflets d ’une organisation
sociale
• Les orchestres de gamelan, patrimoine
et prestige d’une com...
Les musiques de gamelan,
reflets d ’une organisation
cosmogonique(Bali)
• Le kotekan et la colotomie, symboles de
l’Ordre ...
L ’influence du gamelan sur
les musiques savantes
occidentales
• Découverte par Debussy lors de l’Expo
Universelle de 1900...
Une synthèse pour finir...
• Fonctionnalité, lien avec l’organisation sociale,
politique et religieuse
• Concept d’instrum...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bali - Java présentation

176 vues

Publié le

Bali - Java présentation

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
176
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bali - Java présentation

  1. 1. MUSIQUES DE BALI A JAVA
 L ’ordre et la fête Épreuve facultative du baccalauréat Ouvrage de référence : Catherine Basset, Musiques de Bali à Java Cité de la musique-Actes Sud, 1995
  2. 2. PLAN du COURS • Éléments historiques et sociologiques • Les musiques de gamelan : => définition => un instrument collectif => structure musicale • Traditions communes et spécifiques : => Bali, Java, Sunda • Les musiques de gamelan, reflets d ’une organisation religieuse, sociale et cosmogonique
  3. 3. Éléments historiques et sociologiques • L ’Indonésie : -> 10000 îles, 185 M d ’hbts -> 1er pays musulman du monde -> ressources naturelles importantes : riz, pétrole • Éléments historiques : -> les différentes périodes de l ’histoire • Caractéristiques sociologiques -> 2 types de société : agricole, commerçante -> La cellule de base=le village, dont le chef est élu -> Absence de fossé entre Art savant et Art populaire
  4. 4. Les musiques de gamelan :
 une définition • Étymologie : gamel = manipuler, frapper -> évocation de la frappe des percussions • Gamelan : Ensemble permanent et unique d’instruments à percussions : -> en matériau dur (métal, bronze, bambou) -> frappés avec un outil (maillet, mailloche, baguettes) -> accordés sur les notes d’une échelle mélodique • L’instrument = l’orchestre lui-même, les différentes percussions étant non autonomes. = notion d’instrument collectif de type clavier éclaté (lames et percussions)
  5. 5. Le gamelan :
 un instrument collectif • Chaque partie est insignifiante seule -> les instruments ne peuvent être joués séparément • Contrepoint mêlé, musique « atomisée », morcellement extrême des parties : le KOTEKAN • Coordination collective (-> virtuosité), partage des tâches • La plupart des claviers fonctionnent par paires (avec une légère différence d’accord) • Plusieurs instrumentistes sur un même clavier
  6. 6. Le gamelan :
 Techniques d’interprétation • L’étouffement des vibrations (pour les métallophones à vibration longue) avant ou pendant la frappe de la note suivante. • Pas de chef d’orchestre ; les rôles sont interchangeables • Le niveau de responsabilité détermine la place des instrumentistes (primauté des parties « structurelles » : dans le grave)
  7. 7. Le gamelan :
 structure musicale : le Bentuk • La forme = la texture, la structure en épaisseur : stratification, verticalité • Pas de thème ; musique répétitive • Fonction mélodique des percussions jouées en série : le balungan • Fonction métrique des percussions isolées (cf. gongs) : la colotomie. Notion de CYCLE • 3 strates principales : colotomie (grave), balungan (médium), ornementation (aigu)
  8. 8. Le gamelan :
 structure musicale (2) • Fonction agogique et dynamique des tambours à deux peaux. Direction rythm. • Instruments mélodiques isolés (parfois) : flûte, rebab, vièle • Rôle directeur des instruments graves (gongs) : chef, tête, source (ulu) • Pas de phrasé rythmique mais une « ligne régulière de pointillés tous joués » • Une technique particulière : le hoquet
  9. 9. Le gamelan :
 structure musicale (3) • Structure arborescente et pyramidale :
  10. 10. Le gamelan : symbolique • Une musique fonctionnelle, réservée à des circonstances rituelles ou solennelles • Rapport au sacré et au surnaturel : on lui fait des offrandes. Respect, peur de représailles • Rapport à un idéal social, à l’ordre : l’éthique communautaire, le consensus, reproduisant la hiérarchie de la société • Omniprésence du binaire : pensée dualiste, ying-yang
  11. 11. Traditions communes
 à Bali, Java, Sunda • Les échelles mélodique : pélog, slendro • Le théâtre d’ombres : Wayan Kulit (marionnettes) -> rite chamanique à l’origine -> thèmes puisés dans les épopées indiennes -> influence prépondérante sur la musique de gamelan • Danses et musiques liées à la transe : Spectacles exorcistes, danses de séduction
  12. 12. Traditions spécifiques : 
 BALI • Bali, véritable « conservatoire des traditions » indo-javanaises • Pas de musiques intimistes ni de pratique spontanée : rituel, anciens cultes • Le chant n’est pas intégré au gamelan, statut secondaire des flûtes et rebab • Domination des percussions et surtout des claviers • Gamelan Gambang et Selunding, les plus représentatifs
  13. 13. Traditions spécifiques : 
 BALI • Le Cak : - forme vocale populaire - Polyrythmie complexe d’onomatopées, imitation du gamelan • Le gamelan Kebyar : - apparition récente (1915) du « style kebyar » - Aucune fonction cérémonielle; contrepoint percussif - Pot-pourri de thèmes traditionnels
  14. 14. Traditions spécifiques : 
 JAVA • une tendance à la professionnalisation, autour des Académies • Formes artistiques savantes, raffinées • Influence de l’Islam : musique de gamelan moins fonctionnelle • Une part importante accordée au chant (tembang) • Un répertoire spécifique de danses  • Le gamelan Ageng Jawa, instrument typique de l’île
  15. 15. Traditions spécifiques : SUNDA • Une culture plus rurale • Prédominance du chant des bardes, le pantun, soutenu par le kacapi (cithare) • Sensualité, sentimentalité (absente à Java et Bali) • « vedettariat » des chanteurs et chanteuses • Ensembles d’ Angklung fréquents • Petits ensembles d’instruments à cordes, vents et/ou percussions
  16. 16. Les musiques de gamelan, reflets d’une organisation religieuse • L’aspect cyclique de la musique de gamelan, à rapprocher de la religion hindoue (réincarnation) • l’influence de l’islam encourage une musique plus linéraire et l’intégration du chant (le Verbe), des instruments mélodiques (Java). • Les gamelan, instruments sacrés (Bali, Sunda avec les Angklung) • Lien entre l’aigu et le surnaturel • Musique et rituel sont indissociables
  17. 17. Les musiques de gamelan, reflets d ’une organisation sociale • Les orchestres de gamelan, patrimoine et prestige d’une communauté (palais, village, temple) • L’organisation hiérarchique du galeman reproduit celle de la société (colotomie) • Le partage égalitaire des tâches (cf. technique du hoquet), le refus du rendement
  18. 18. Les musiques de gamelan, reflets d ’une organisation cosmogonique(Bali) • Le kotekan et la colotomie, symboles de l’Ordre de l’univers balinais • Un monde dépersonnalisé et égalitaire légitimé par l’ordre cosmique qui ignore l’ego. • L’organisation en strates de la musique de gamelan, reflet symbolique de l’organisation du Pouvoir • La densité musicale, liée à l’horreur du vide (Bali)
  19. 19. L ’influence du gamelan sur les musiques savantes occidentales • Découverte par Debussy lors de l’Expo Universelle de 1900 • Britten, Reich, Xenakis, Boulez, Aperghis et Cage… (Construction in Metal pour percussions métalliques) • Olivier Messiaen, Turangalila Symphonie : titre évocateur de l’extrême orient, orchestre subdivisé dont un gamelan
  20. 20. Une synthèse pour finir... • Fonctionnalité, lien avec l’organisation sociale, politique et religieuse • Concept d’instrument collectif, composé d’instruments non autonomes • structure verticale en strates ; pcp de complémentarité des parties • Cyclisme, musique répétitive • Conservatisme balinais, synchrétisme à Java (islam), particularisme à Sunda (chant de bardes, sentimentalité).

×