Les violons (ou vièles)
Les
vièles
 peuvent
être
définies
 comme
 des
luths
à
cordes
frottées
 par
 un

archet.
Leur
 orig...
Quelques
vièles
dans
le
monde
:
riti
(Sénégal),
imzad
ou
 anzad
(Niger),
godié
(Nigeria),

masenqo
(Éthopie),
kakou
(Camer...
sarinda
sarangi
imzad
masenqo
rabab
indonésien
rabab
du
Moyen-Orient
(Irak)
rabâb
al-shâ`ir
dit
violon
du
poète
rabab
du
M...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les violons

279 vues

Publié le

Les violons

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les violons

  1. 1. Les violons (ou vièles) Les
vièles
 peuvent
être
définies
 comme
 des
luths
à
cordes
frottées
 par
 un
 archet.
Leur
 origine
est
cependant
 plus
tardive.
On
les
trouve
partout
en
 Europe,
en
Afrique
islamique
et
en
Asie,
mais
plus
rarement
en
Amérique
 et
en
Océanie. Les
 vièles
 se
 divisent
 en
 2
 sous
 catégories
 :
 à
 manche
 long
 et
 à
 manche
 court. ▲
 Les
 vièles
 à
 manche
 long
 présentent
 généralement
 une
 petite
 caisse
 de
 résonance,
 et
 sont
 tenues
 verticalement.
 Elles
possèdent
souvent
 une
 pique
 qui
s’appuie
sur
 le
sol
ou
sur
un
genou
du
musicien
(kamantche
iranien).
 La
plupart
 de
ces
vièles
extrême-orientales
ont
un
long
manche
dépourvu
 de
touche
et
une
toute
petite
caisse
de
résonance
cylindrique
sans
pique.
La
 mèche
de
l’archet
est
souvent
emprisonnée
entre
les
cordes
(huqin
chinois). ▲
 Les
 vièles
 à
 manche
 court
 sont
 souvent
 monoxyles
 (la
 caisse
 de
 réso- nance
et
le
manche
sont
faits
d’une
seule
et
même
pièce
de
bois)
;
elles
ne
 possèdent
pas
de
pique
et
sont
tenues
(verticalement
 ou
horizontalement)
à
 la
hauteur
de
la
poitrine.
De
telles
vièles
existent
en
Afrique
où
elles
dis- posent
d’une
seule
corde
(imzad
du
Niger)
ou
plus
souvent
de
2
cordes. En
 Inde,
 il
 existe
 une
 forme
 de
 vièle
 courte,
 à
manche
 très
 large
 dont
 le
 sarangi
 (à
 3
cordes
 mélodiques
 et
 une
 trentaine
 de
 cordes
 sympathiques)
 constitue
le
type
le
plus
achevé,
mais
non
le
seul.
Existe
également
 la
sa- rinda,
dont
la
partie
supérieure
de
la
caisse
 est
 ouverte
et
 la
partie
infé- rieure
 recouverte
d’une
membrane
 (3
cordes
mélodiques
et
une
 dizaine
 de
 cordes
sympathiques).
  2. 2. Quelques
vièles
dans
le
monde
:
riti
(Sénégal),
imzad
ou
 anzad
(Niger),
godié
(Nigeria),
 masenqo
(Éthopie),
kakou
(Cameroun),
rebab
ou
rabab
(pays
musulmans),
kemence
(Tur- quie),
 kamantche
 (Iran),
 gitchak
 (Asie
 centrale),
 sârangi
 et
 sringara
 (Inde),
 sarinda
 (Inde),
 esraj
 (Inde),
 râvanatta
 (Inde
 centrale),
 erhu
 (Chine),
 xiqin
 (Chine),
 zhonghu
 (Chine),
 dahu
 (Chine),
 koky
û
 (Japon),
 dan
 co
 (Vietnam),
 dan
 gao
 (Vietnam),
 haegum
 (Corée),
morin
chur
(Mongolie),
igil
(Touva),
iklig
(Turquie),
kopuz
(Turquie),
so
sam
 saï
et
sô-thaï
(Thaïlande),
tro-khmer
(Cambodge),
mbiké
(Argentine)... erhu xiqin morin
chur igiliklig kopuzkemençe kamantche mbiké riti
  3. 3. sarinda sarangi imzad masenqo rabab
indonésien rabab
du
Moyen-Orient
(Irak) rabâb
al-shâ`ir
dit
violon
du
poète rabab
du
Maghreb

×