Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
2
Cette étude a été réalisée et publiée à l'occasion de
la Con...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
3
SOMMAIRE
1.INTRODUCTION .......................................
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
4
1.INTRODUCTION
1.1 Pourquoi cette étape ?
Après la vague du ...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
5
2. QUI POUR MENER QUELS PROJETS ?
2.1 Qui pilote la majorité...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
6
plate-forme commune avec quelques adaptations, c’est un déta...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
7
Le Big Data, annoncé comme la révolution totale dans le trai...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
8
3. QUELLES FONDATIONS POUR UN DECISIONNEL ?
3.1 Disposez-vou...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
9
retrouve ici des chiffres proches à ceux de la question préc...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
10
3.4 Employez-vous la technologie des moteurs de recherche p...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
11
technique d’une collecte tous azimuts de données les plus d...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
12
4. COMMENT RESTITUER DE LA CONNAISSANCE ?
4.1 Disposez-vous...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
13
ne l’envisagent pas. De nombreux projets sont donc à attend...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
14
4.4 Vos utilisateurs sont-ils autonomes pour créer de nouve...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
15
des répondant le pratique déjà et près de la moitié se refu...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
16
5. CONCLUSION
La collaboration DSI-métiers tant désirée dan...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
17
6.A PROPOS DE CIO-ONLINE
CIO France est une plate-forme mul...
Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge
18
7.A PROPOS DE IT NEWS INFO
IT News Info, c’est 4 marques mé...
Le rôle du DSI dans la transition Big Data - Big Knowledge
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le rôle du DSI dans la transition Big Data - Big Knowledge

415 vues

Publié le

Après la vague du Big Data toujours pas digérée, voici surgir les bases de données en mémoire. En plus d'un décisionnel qui se généralise en entreprise, pour concerner tous les décideurs à partir de sources d'informations de plus en plus variées, la DSI doit aussi affronter l'exigence de temps réel de la part des décideurs. Et ceux-ci consultent leurs indicateurs clés de partout, sur tous types de terminaux.

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
415
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le rôle du DSI dans la transition Big Data - Big Knowledge

  1. 1. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 2 Cette étude a été réalisée et publiée à l'occasion de la Conférence Stratégique CIO « Le décisionnel transforme les données en connaissances : du Big Data au Big Knowledge » qui a eu lieu au Centre d'Affaires Paris Trocadéro le 23 septembre 2014. La rédaction de CIO tient à remercier tous les répondants à l'enquête qui ont ainsi permis la réalisation de cette étude. Retrouvez les conférences CIO sur notre site web : http://www.cio-online.com/conferences/
  2. 2. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 3 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION ..............................................................................................................4 2. QUI POUR MENER QUELS PROJETS ?........................................................................5 3. QUELLES FONDATIONS POUR UN DECISIONNEL ?...................................................8 4. COMMENT RESTITUER DE LA CONNAISSANCE ? ...................................................12 5. CONCLUSION...............................................................................................................16 6.A PROPOS DE CIO-ONLINE .........................................................................................17 7.A PROPOS DE IT NEWS INFO......................................................................................18 8.CONTACTEZ-NOUS.......................................................................................................18
  3. 3. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 4 1.INTRODUCTION 1.1 Pourquoi cette étape ? Après la vague du Big Data toujours pas digérée, voici surgir les bases de données en mémoire. En plus d'un décisionnel qui se généralise en entreprise, pour concerner tous les décideurs à partir de sources d'informations de plus en plus variées, la DSI doit aussi affronter l'exigence de temps réel de la part des décideurs. Et ceux-ci consultent leurs indicateurs clés de partout, sur tous types de terminaux. Révolution technique, révolution dans les usages : les DSI sont pris dans l'étau. Comment peuvent-ils satisfaire les attentes des uns et des autres ? Quels outils choisissent-ils ? Comment les entreprises s'équipent-elles et comment mènent-elles leurs projets décisionnels ? En prélude à la Matinée Stratégique « Le décisionnel transforme les données en connaissances : du Big Data au Big Knowledge », CIO a voulu connaître la situation réelle dans les entreprises. C'est là l'objectif de cette étude. 1.2 Qui a répondu à l'enquête de CIO ? La présente étude est basée sur une enquête réalisée en ligne du 9 juin 2014 au 15 septembre 2014. 138 entreprises y ont répondu.
  4. 4. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 5 2. QUI POUR MENER QUELS PROJETS ? 2.1 Qui pilote la majorité des projets décisionnels ? Dans plus des deux tiers des cas, le pilotage des projets décisionnels est bien partagé entre la DSI et le métier. Si l’un des deux seulement doit être aux manettes, le partage est plutôt en faveur de la DSI. On voit bien ici la nature mixte des projets décisionnels,à la fois techniques et métier. Cette double dimension est probablement la source des plus grandes difficultés dans ce type de projets comme on va le voir dans les questions suivantes. D’un autre côté, le projet décisionnel est donc bien le projet IT idéal : la technique gérée par la DSI en partenariat étroit avec le métier. 2.2 Disposez-vous d'outils décisionnels par silos ou transverses ? Comme le métier est au moins copilote des projets décisionnels, chacun attend de disposer d’un outil adapté à ses besoins propres. Que la plate-forme soit totalement spécifique ou bien qu’il y ait une 10% 5% 68% 16% 1% La DSI seule Le métier concerné seul Co-pilotage DSI/métier Ça dépend du projet Autre 32% 16% 41% 10% 1% Un décisionnel par besoin ou par métier Une plate-forme décisionnelle unique Une plate-forme principale commune et quelques outils spécifiques Un tableur sur chaque poste Autre
  5. 5. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 6 plate-forme commune avec quelques adaptations, c’est un détail technique qui concerne davantage la DSI. Les plates-formes spécifiques à un métier en silos restent ainsi très présentes (un tiers des cas) alors que la plate-forme unique transverse est très minoritaire (16%). Entre les deux, la plate-forme commune avec des outils complémentaires spécifiques est le compromis presque majoritaire (41%). 2.3 Votre entreprise utilise-t-elle du décisionnel en SaaS ? Habituellement, le SaaS permet aux métiers une certaine indépendance vis-à-vis de la DSI. Or, avec le décisionnel, le SaaS est presqu’absent : 12% seulement des répondants en possèdent et 52% l’excluent totalement. Le co-pilotage métier-DSI vu précédemment pousse de fait à utiliser des outils en local puisque l’indépendance vis-à-vis de la DSI n’est pas ici un combat. De plus, le décisionnel s’applique souvent à des données ayant une certaine sensibilité. Externaliser les données, a fortiori dans le cloud, est donc clairement peu adéquat dans beaucoup de cas. 2.4 Votre entreprise utilise-t-elle du décisionnel Big Data ? 12% 3% 21% 12% 52% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non 14% 7% 23% 13% 43% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  6. 6. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 7 Le Big Data, annoncé comme la révolution totale dans le traitement et l’exploitation des données, peine à pénétrer les entreprises. Un cinquième seulement a déjà franchi le pas ou est en train de le faire. Près de la moitié ne l’envisage pas du tout. Comme dans beaucoup de cas, le discours dominant sur le marché est très en avance sur les réalités concrètes des entreprises utilisatrices. Alors, Big Data, oui, peut-être un jour, mais le concept peine à convaincre de sa pertinence. La principale difficulté reste d’ailleurs à justifier un projet véritablement Big Data par une utilité concrète, métier ou business. 2.5 Votre entreprise utilise-t-elle du décisionnel temps réel ? Autre révolution, le temps réel, lui, s’insinue davantage. Mais il est encore plus dans les esprits que dans les faits. Un cinquième des entreprises l’utilise effectivement. Mais un peu plus envisagent –à différents stades de réflexion- de l’employer que de s’abstenir. Il est vrai que la demande de temps réel est plus ancienne et aussi plus concrète pour les métiers que le Big Data. Ce dernier résonne comme un terme furieusement tendance mais sans signification pragmatique évidente auprès des opérationnels de terrain qui ne le comprennent pas toujours. A l’inverse, disposer d’indicateurs révélant la situation exacte au moment précis où on lit cet indicateur est une notion claire pour tout à chacun. De ce fait, les métiers apprécient, peuvent justifier le projet dans leurs budgets et demander une mise en œuvre à la DSI. 19% 10% 19% 13% 39% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  7. 7. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 8 3. QUELLES FONDATIONS POUR UN DECISIONNEL ? 3.1 Disposez-vous d'un outil de vérification de la qualité des données ? Si la qualité des données est en général perçue comme importante, elle n’est vérifiée réellement, avec un outil dédié, que dans un quart des cas. Un tiers des entreprises n’en voient cependant pas du tout l’utilité. A l’heure du Big Data, cette vérification de la qualité est d’autant plus importante. Comment obtenir des indicateurs fiables avec des données qui ne le sont pas ? On doit en conclure que les entreprises sont persuadées que la qualité des données est nativement bonne, qu’il n’est pas nécessaire de la contrôler. Une petite vérification pourrait peut-être les détromper. 3.2 Disposez-vous d'une gestion des données de référence (MDM : master data management) ? Outil majeure de la qualité des données, le référentiel unique est lui-non plus pas très fréquent. On 24% 5% 15% 21% 35% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non 23% 14% 14%17% 32% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  8. 8. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 9 retrouve ici des chiffres proches à ceux de la question précédente. Encore une fois, donc, les entreprises ont du mal à estimer la difficulté de gérer efficacement des données éparses et mal reliées entre elles. La conséquence d’une absence de MDM va pourtant bien au-delà des outils décisionnels puisque c’est bien la fiabilité de tout le système d’information qui est impactée. Comment être certain que tel client ou tel événement a bien été traité ? Comment rapprocher des données issues de plusieurs systèmes et les analyser sans certitude sur leurs liens ? 3.3 Disposez-vous d'instances de bases Big Data type Hadoop ? Très logiquement, la faible présence de Big Data dans les entreprises s’accompagne d’un très petit nombre de déploiements d’outils de type Hadoop. Dans l’immense majorité des cas, ce sont des outils traditionnels qui vont servir à absorber le Big Data. Or les bases de données relationnelles classiques ne sont pas faites pour traiter les données véloces, variées et volumineuses du Big Data.Il en résulte que les outils sont nécessairement dépassés par ce que l’on souhaite obtenir d’eux. Jusqu’à quand ? Peut-être qu’avec l’avancement du Big Data surgiront enfin les outils adéquats. 9% 5% 9% 10% 67% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  9. 9. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 10 3.4 Employez-vous la technologie des moteurs de recherche pour consolider des données variées (SBA : search base application) ? Pour consolider les données en mode Big Data, le moteur de recherche est un peu plus présent que Hadoop mais reste lui aussi marginal. Tout le monde, même dans la plus technophobe des directions métier, sait utiliser Google.L’usage plus instinctif et l’implémentation plus simple de la SBA par rapport à la révolution technique d’Hadoop en font un outil apprécié. La SBA n’oblige pas à bouleverser le système d’information. Il reste à le déployer réellement car, même s’il est plus présent qu’Hadoop, la SBAdemeure rejeté par la majorité des entreprises. 3.5 Avez-vous mis en place une plate-forme de gestion des données (DMP : data management platform) ? Des trois technologies orientées Big Data, c’est la DMP qui est finalement la plus populaire. Socle 19% 5% 8% 10% 58% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non 17% 8% 17% 10% 48% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  10. 10. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 11 technique d’une collecte tous azimuts de données les plus diverses, la DMP est en effet un outil essentiel au Big Data. Malgré tout, elle reste exclue dans presque la moitié des entreprises. Et son adoption réelle concerne moins d’une entreprise sur cinq. Ce résultat est cependant étonnant car, si l’on recoupe avec des retours d’éditeurs, très peu d’entreprises semblent réellement équipées d’une véritable plateforme de gestion des données. Il est donc à craindre que le terme soit en fait incompris.
  11. 11. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 12 4. COMMENT RESTITUER DE LA CONNAISSANCE ? 4.1 Disposez-vous d'outils de visualisation distincts du back-office décisionnel ? Plus d’un tiers des entreprises sont équipées d'outils de visualisation distincts du back-office décisionnel et un quart envisage de le faire. Même si la majorité des entreprises ne sont donc pas encore équipées, ces outils ne sont plus marginaux. Leur décollage est un fait. Avec le Big Data mais aussi les terminaux mobiles, les outils traditionnels de décisionnel, très doués pour faire des hypercubes, ont montré leurs limites. L’outil de visualisation est donc désormais beaucoup mieux admis comme complément nécessaire au décisionnel classique. 4.2 Offrez-vous à vos utilisateurs un accès mobile aux données du décisionnel ? Un quart des entreprises seulement ont d’ores et déjà un décisionnel mobile. Mais c’est une technologie qui a le vent en poupe : les vœux sont nombreux. Même si près de 4 entreprises sur dix 37% 5% 8%10% 40% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non 21% 12% 14% 14% 39% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  12. 12. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 13 ne l’envisagent pas. De nombreux projets sont donc à attendre dans ce domaine encore émergent. La multiplication des terminaux, comme les tablettes si pratiques pour partager les résultats en réunions, pousse à mener des projets en la matière. La mobilité en elle-même n’est cependant pas forcément, comme toujours, la justification de tels projets : on est aussi mobile à quelques mètres de son bureau, dans une salle de réunion. 4.3 Vos utilisateurs sont-ils autonomes pour concevoir de nouvelles requêtes ? Si le projet décisionnel est bien mixte DSI-métier, les utilisateurs veulent une certaine autonomie dans l’utilisation alors que la DSI doit garantir le bon fonctionnement de la plate-forme technique. Première illustration ici avec le requêtage. Seulement un tiers des répondants se refuse à doter les utilisateurs d’une capacité à réaliser des requêtes par eux-mêmes. Une majorité relative se détache en faveur d’une assez grande autonomie des utilisateurs finaux. Mais il reste que les problèmes de qualité de ces requêtes doivent être traités : des non-informaticiens peuvent en effet commettre des erreurs dans la rédaction des requêtes qui peuvent aboutir à des erreurs d’interprétation. 38% 7% 12% 10% 33% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  13. 13. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 14 4.4 Vos utilisateurs sont-ils autonomes pour créer de nouveaux rapports ? Deuxième illustration de l’autonomie des métiers avec, cette fois, la création de rapports. L’autonomie des utilisateurs y est encore plus nette : près de la moitié des répondants en dispose déjà et à peine plus d’un quart s’y refuse. Les projets réels sont un peu plus nombreux mais, conséquence logique, les souhaits sont moins nombreux puisqu’ils sont déjà partiellement satisfaits. Rappelons que les outils de visualisation, séparés du back office, trouvent ici toute leur pertinence. 4.5 Existe-t-il un contrôle sur la cohérence des formules appliquées pour créer rapports et requêtes ? Le contrôle des requêtes est encore moins pratiqué que le contrôle des données. Moins d’un quart 45% 9% 10% 9% 27% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non 23% 7% 9% 15% 46% Oui En cours de mise en place En cours de réflexion J'aimerais bien Non
  14. 14. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 15 des répondant le pratique déjà et près de la moitié se refuse à l’envisager. L’autonomie des utilisateurs se lie donc à la responsabilité de ceux-ci : rien ne les empêche de prendre n’importe quelles données et de la traiter comme ils veulent. Nous voyons donc clairement ici un axe d’amélioration important. Malheureusement, il n’y a pas sur ce point de solution miracle. Une excellente formation à la logique des requêtes est absolument nécessaire aux utilisateurs métiers.
  15. 15. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 16 5. CONCLUSION La collaboration DSI-métiers tant désirée dans bon nombre de domaines est, en matière de décisionnel, un fait. Le pilotage de ces projets est en effet largement partagé. Mais les métiers attendent de leur réelle implication un bénéfice clair : une adaptation parfaite à leurs besoins. Si cela implique que chaque décisionnel soit déployé sur une plate-forme dédiée, cela ne doit pas être un problème. Et même si une plate-forme technique commune est mise en place, chaque direction métier attend sa personnalisation. La visualisation avec des outils dédiés commence à séduire les entreprises même si une minorité est à ce jour réellement équipée. En particulier, l’accès mobile séduit… de loin. Les véritables projets restent, là aussi, minoritaires, du moins pour l’instant. A l’inverse, les mots-clés du moment (Big Data, temps réel…) séduisent finalement peu les entreprises. L’implication des métiers va de pair, en effet, avec un souci de pragmatisme. Le temps réel, qui apporte un bénéfice aisé à comprendre avec l’instantanéité de l’information, est malgré tout plus populaire que le Big Data encore largement incompris. Assez logiquement, les outils techniques du Big Data (comme Hadoop) sont peu répandus. Là encore, ce qui facile à appréhender par un non-spécialiste (comme le moteur de recherche) est plus populaire que des outils strictement réservés à des spécialistes. La grande faiblesse des systèmes décisionnels reste malgré tout un manque de contrôle de la qualité tant des données que des requêtes et rapports réalisés. L’autonomie revendiquée et assumée des métiers entraine de fait leur pleine responsabilité, sans contrôle par la DSI ou par un système expert.
  16. 16. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 17 6.A PROPOS DE CIO-ONLINE CIO France est une plate-forme multi-format de contenus et de services dédiée aux Directeurs de Systèmes d'Information (DSI ou CIO, Chief Information Officer) de grandes entreprises. Les contenus et services en ligne, gratuits ou payants, sont associés aux événements tels que les Matinées Stratégiques. CIO France est édité par IT News Info et est partenaire de CIO.com, un service du groupe. Site web : www.cio-online.com
  17. 17. Le rôle du DSI dans le passage du Big Data au Big Knowledge 18 7.A PROPOS DE IT NEWS INFO IT News Info, c’est 4 marques médias : LeMondeInformatique.fr, Cio-Online.com, Reseaux- Telecoms.net, Distributique.com ainsi qu’un pôle conférences avec près de 30 événements par an organisés pour les décideurs et managers IT. IT News Info est une filiale des groupes IDG (International Data Group) et Adthink Média. C’est le 1 er groupe d’information et de services dédiés aux professionnels de l’informatique en France. En 2013, IT News Info est la plus forte audience auprès des informaticiens professionnels en France. Sites web : www.cio-online.com www.lemondeinformatique.fr www.distributique.com www.reseaux-telecoms.net 8.CONTACTEZ-NOUS Pour toute information complémentaire : Georges Pinheiro - Directeur commercial +33(0) 1 41 97 62 16 gpinheiro@it-news-info.com Bertrand Lemaire - Rédacteur en chef +33(0) 1 41 97 62 10 blemaire@it-news-info.com

×