Le cours interculturel

2 369 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 369
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
29
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le cours interculturel

  1. 1. Vittoria Souquet-Lucente vlucente2@gmail.comNatalia Romanchenkonatalia.romanchenko@gmail.com Université Paul Valéry M2 PRO FLE17.01.2012
  2. 2. La Théorie:« La prise en compte de la culture dans l’enseignement des langues étrangères est indispensable, non seulement pour communiquer efficacement, mais aussi parce qu’elle représente un enjeu éthique ; combattre le racisme et l’ethnocentrisme, éviter les stéréotypes et les discriminations est plus que jamais une préoccupation des pédagogues. Les enseignants se trouvent parfois démunis pour adapter leur méthode d’enseignement à la prise en compte de la culture ». (Djamila Achab)
  3. 3. « Apprendre une langue étrangère, cest aussi apprendre à percevoir lenvironnement physique et humain à travers une grille de perception différente. Si lon veut que la connaissance dun autre pays ne se réduise pas à une vision kaléidoscopique, journalistique et touristique, il convient déduquer le regard et dapprendre à analyser. » (Martine Abdallah-Pretceille)
  4. 4. « L’identité sociale est définie comme la partie duconcept de soi d’un individu qui résulte de laconscience qu’à cet individu d’appartenir à un groupesocial ainsi que la valeur et la significationémotionnelle qu’il attache à cette appartenance » (Henri Tajifel et John Turner)
  5. 5. D’après le CECR:« Les aptitudes et les savoir-faire interculturels comprennent:- La capacité d’établir une relation entre la culture d’origine et la culture étrangère- La sensibilisation à la notion de culture et la capacité de reconnaître et d’utiliser des stratégies variées pour établir le contact avec des gens d’une autre culture- La capacité de jouer le rôle d’intermédiaire culturel entre sa propre culture et la culture étrangère et de gérer efficacement des situations de malentendu et de conflits culturels- La capacité à aller au-delà de relations superficielles stéréotypées
  6. 6. Le Public:- Hétérogène- Niveau B1- Les étudiants étrangers en doctorat- Lieu: Laboratoire d’informatique de Robotique et de Microélectronique de Montpellier- Les pays représentés: la Chine, la Thaïlande, le Vietnam, le Brésil, la Pologne, la République Tchèque, Le Mexique, La Grèce, La Syrie, LAlbanie, La Serbie
  7. 7. Afrique Asie Amérique EuropeBurkinaFaso, Monaco, Canada, Cameroun, Belgique, Vietnam, Algérie, Roumanie, Tchad, Suisse, Cambodge, Luxembourg, Laos, Tunisie,Moldavie, Djibouti
  8. 8. Départements et Territoires d’Outre-Mer
  9. 9. D’où viennent ces plats?
  10. 10. Ingrédients pour Calamars à la provençale : 1 kg de petits calamars frais ou surgelés 4 belles tomates 3 oignons 5 cl dhuile dolive 1/2 botte de persil plat 25 cl de crème fraiche 1 branche de thym quelques feuilles de laurier 1 branche de romarin sel piment dEspelette
  11. 11. Associez les consignes avec les images1.  Cuire à couvert une trentaine de minutes en laissant mijoter à petit feu. Surveiller la cuisson de temps en temps.2.  Faites revenir des oignons. Ajoutez-y les calamars puis les tomates concassées.3.  Ajoutez la crème fraiche, bien remuer...
  12. 12. 4.  Mettre 20s les tomates dans une casserole d’eau bouillante, les plonger dans l’eau froide puis les peler.5.  Dans une poêle à revêtement anti- adhérent, faire suer les oignons avec 5 cl dhuile dolive à feu doux.6.  Commencez par préparer tous les ingrédients.
  13. 13. Expression écrite:Ecrivez une recette devotre pays en suivantle modèle donnédans l’exerciceprécédent.
  14. 14. Compréhension Orale: La bûche d’exceptionhttp://www.youtube.com/watch?v=l3amrFGfolM&feature=r elmfu 1. Travail sur le lexique La Forme Les Ingrédients Les Saveurs bûche sac à main chocolat- fraise bûche trésor plastique violette bûche escalier pâte à modeler « croustillant » bûche comtoise = mousses des nougatine petit meuble crémeux bûche voiture = une confiture façon un peu un biscuit Torpédo = buche un croustillant Bolide
  15. 15. 2. Regardez la vidéo une première fois et donnez les réponses aux questions suivantes: - Qui est ce monsieur? - Comment s’appelle-t-il? - Quel est son métier? - Où travaille-t-il?
  16. 16. 3. Lors de la deuxième écoute essayez de remplir les fiches en mettant les mots et les phrases manquantes.4. Répondez aux questions suivantes: - Quel type de produit fait-il? Pour quelle célébration? - Pourquoi fait-il une voiture? - Pourquoi la fait-il en rouge? - Combien de temps met-il à la faire? - Quelle est la plus grande difficulté lors de la fabrication? - Fait-il la même chose tous les ans? - Aime-t-il son métier? - Quel est le but de son travail?5. Regardez la vidéo une troisième fois et vérifiez si vous avez bien répondu.
  17. 17. Expression orale:Essayez de deviner le sens des phrases suivantes:- Avoir du pot- Bonne poire- Etre chocolat- Ne pas être dans son assiette- Mettre la viande dans les toiles, le torchon
  18. 18.  Avoir du pot Etre chanceux "Pot", comme "Bol", peut-être parce que ce sont des récipients tout à fait basiques, qui sont uniquement constitués de parois et dun "fond" (un "cul"), se sont trouvés, dans notre langage, liés à limage de la base, du fondement, et, par corrélation, du postérieur, du "cul". Il se trouve quavoir du cul signifie avoir de la chance. Par analogie, avoir du pot / du bol, ont pris le même sens.
  19. 19.  Bonne poire Personne naïve, particulièrement dupe Cette expression serait liée à cette autre: la poire est/nest pas mûre. La poire est/nest pas mûre est elle-même de même sens que Laisser mûrir la poire, qui signifie attendre le bon moment, le moment propice pour obtenir un avantage. En loccurrence, ici la bonne poire est bien une personne dont on exploite la naïveté pour obtenir certains bénéfices.
  20. 20.  Etre chocolat Etre dupé, trompé Cette expression est auréolée de mystères quant à ses origines... Une des origines est fort amusante, puisquelle a trait au monde du cirque, et plus précisément des clowns... En 1896, le Nouveau-Cirque comptait au sein de son équipe les clowns Footit et Chocolat. Chocolat était un clown Auguste noir (le terme chocolat désignant les hommes de race noire avant les années 1880), et son personnage ne cessait de se faire avoir par son acolyte. Il répétait régulièrement dans son jeu de scène "Je suis Chocolat, je suis Chocolat !"... cest ainsi que serait née lexpression, associant le fait de se faire berner au personnage de cirque.
  21. 21.  Ne pas être dans son assiette Ne pas se sentir bien Avant de prendre le sens que nous utilisons au quotidien, lassiette désignait la manière dêtre placé autour de la table. Lassiette a également traduit, et traduit encore, la disposition du corps ou des choses pour évaluer leur stabilité (lassiette dun cavalier, ou dun avion). Par extension, cette évocation de la stabilité ou de la position dun corps a gagné celle de létat physique ou mental dun individu.
  22. 22.  Mettre la viande dans les toiles, le torchon Aller au dodo ! En fait, la viande désigne ici lindividu, la personne. Quant aux toiles ou au torchon désignent probablement les draps - ou tout autre linge - composant la couche de la personne désignée comme préposée au repos... Composez cinq propositions en utilisant les phrases de l’exercice précédent.
  23. 23. La Séquence Suivante: Expression Écrite: Vous êtes appelés à participer à un Concours de Cuisine ! En groupe de deux, choisissez une recette de votre pays. Ecrivez un dialogue en présentant la recette comme si vous étiez dans une émission de télé. Expression Orale: Jouez votre dialogue devant la classe. Ensuite chacun votera pour la meilleure recette. Les gagnants auront le titre de « Master Chef 2012 » !
  24. 24. Bibliographique: ABDALLAH-PRETCEILLE, MARTINE. Que sais-je? Léducation Interculturelle. Chapitre 1« Les Stigmates du pluralisme en pédagogie ». PUF. Paris. 1999. ACHAB, DJAMILA. Doctorante, Université de Mascara « L’approche interculturelle dans l’enseignement du Français langue étrangère». Synergies Algérie n 8 - 2009 pp. 15-23 AUTIN, FREDERIQUE. « La théorie de lidentité sociale de Tajifel et Turner ». Préjugés et Stéréotypes. AFPS. 2004 p.1-7. http://www.prejuges-stereotypes.net/espaceDocumentaire/autinIdentiteSociale.pdf BYRAM, MICHAEL et TOST PLANET, MANUEL. « Identité sociale et dimension européenne: la compétence interculturelle par lapprentissage des langue vivantes ». Conseil de lEurope. Strasbourg. 2000.p 12-25 MARTIN, GUY. www.fete-gastronomie.fr Un Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Conseil de l’Europe. Strasbourg. 2000. p.82-84. http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/Source/Framework_FR.pdf Expressions Idiomatiques: www.francparler.com Images Carte du Monde Francophone: http://a59.idata.over-blog.com/600x353/0/58/62/29/Mes-images-2/carte-francophonie-2006-copie-1.jpg Carte de DOM TOM: http://www5.ac-lille.fr/~clgflandres/histgeo/cartes/4carteDOMTOM.JPG

×