Rapport annuel de 2013 ong sifos

316 vues

Publié le

Nos remerciements s’adressent à tous nos partenaires, Institutions Nationales et Internationales, personnes physiques et morales.
Les Ministères de la protection de Droits de l’Enfance ; les réseaux de protection et de promotion des droits de l’enfance nationaux et internationaux
- Comité de suivi et lutte contre la traite et la traite et l’exploitation des enfants au Gabon
- Les services de mœurs
- Les centres d’accueils
- UNICEF
- UNESCO
- UNFPA
- BAD
- Banque Mondiale
- ALTO
- Centre MBADJA
- AEDH (Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme)
- Ambassade des Etats -Unis
- Ambassade de la France
- Entreprises et centres partenaires formateurs des jeunes
Nous n’oublions pas les autorités locales, les jeunes qui acceptent nos formations et certains parents qui acceptent de nous accompagner dans notre engagement.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
22
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport annuel de 2013 ong sifos

  1. 1. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org RAPPORT ANNUEL DE L’ONG SIFOS GABON 2013
  2. 2. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Table des matières A. Avant propos ................................................................................................................................ .. Aperçu général…………………………………………………………………………………………………………………………………. Remerciement.………………………………………………………………………………………………………………………………..3 B. Introduction ................................................................................................................................. .4 C. Rapports narratifs et rapports des résultats des activités de l'année 2013.......................... I.Campagne contre toutes formes de dépravation mœurs dans l'Eseignement Privé ……………5 Catholique dans les 9 provinces du Gabon ….…………………………………………………………………………...5 ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..5 ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..5 II. Remise des Certificats d'Apprentissage Professionnel à 47 jeunes..................................6 ……………………………………………………………………………………………………………………………….............................6 III. Formation sur les techniques pratiques d'identification et le retrait des enfants............. victimes de la traite et l'exploitation……………………………………………………………………………………………..7 IV. sortie d'un livret intitulé le (Guide de mes droits et de mon avenir).............................8 V. ..................................................................................................................................................... D. Rapport à mis parcourt de la campagne contre la traite et l'exploitation des enfants .. . dans l'Estuaire………………………………………………………………………………………………………………………………..9 VI Conclusion . Présentation du progamme des activités de 2014.................................................................... VIII. Annexe........................................................................................................................................ IX. ................................................................................................................................................. X. ..................................................................................................................................................... XI. ................................................................................................................................................. Conclusion Quelques photos illustrant les actes de l’année 2013 Tableaux du programme des activités et du Budget prévisionnel de 2014. Couverture du Rapport : la stratégie de prise en charge des enfants des rues et les enfants victimes et l’exploitation est repensée dans 2013.
  3. 3. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org ONG SIFOS Créée en 2000, conformément aux dispositions de la loi 35/62 du 10 Décembre 1962 relative aux associations en République Gabonaise ; une Organisation apolitique à but non lucratif, reconnue par le Ministère de l’intérieur le 15 Mai 2008. SIFOS s’est spécialisée depuis quelques années, dans le domaine de la protection de l’Enfance en général et en particulier la protection des enfants, des jeunes et adolescents de et dans la rue, des orphelins démunis déscolarisés et des Enfants victimes de la traite et l’exploitation. Ces outils de protection sont : La sensibilisation, l’éducation, l’information, la formation professionnelle pratique gratuite aux petits métiers et la création d’emploi. Au Gabon SIFOS est installé dans les neuf (9) provinces du pays Au Bénin, il s’est installé depuis 2011 et reconnu par le ministère de l’intérieur sous n°2010/008/MIDP/DC/SG/DAI/SAAP-ASSOC. Au Ghana, au Niger et au Congo BRAZZA, SIFOS est dans le processus d’installation. Ainsi, SIFOS a la vocation de s’installer dans tous les pays africains.
  4. 4. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org REMERCIEMENTS Nos remerciements s’adressent à tous nos partenaires, Institutions Nationales et Internationales, personnes physiques et morales. Les Ministères de la protection de Droits de l’Enfance ; les réseaux de protection et de promotion des droits de l’enfance nationaux et internationaux - Comité de suivi et lutte contre la traite et la traite et l’exploitation des enfants au Gabon - Les services de mœurs - Les centres d’accueils - UNICEF - UNESCO - UNFPA - BAD - Banque Mondiale - ALTO - Centre MBADJA - AEDH (Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme) - Ambassade des Etats -Unis - Ambassade de la France - Entreprises et centres partenaires formateurs des jeunes Nous n’oublions pas les autorités locales, les jeunes qui acceptent nos formations et certains parents qui acceptent de nous accompagner dans notre engagement.
  5. 5. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Avant-propos En cette année 2014, SIFOS met l’accent sur l’adolescent de nos pays parce que l’adolescence est une période très délicate, un temps où tout est possible. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’enfant qui subit des violences de toutes sortes aujourd’hui, est potentiellement un adulte aigri. Ainsi, si nous voulons bâtir un monde nouveau, un monde sans violence, épris de justice, de paix et d’amour, l’enfant, l’adolescent devrait être au centre de nos préoccupations car il est la pépinière de l’homme (le dirigeant) de demain. Dommage que certaines normes de société en vigueur en Afrique au rang desquelles figurent en bonne place le respect strict des aînés et la fatalité ont fini par fragiliser le statut de l’enfant. Sa position vulnérable dans ses relations avec les adultes devient un facteur important qui l’expose de plus en plus à toutes formes de violences, de précarités et d’abus. Aujourd’hui, l’éducateur de base immédiat, la famille est à la base de beaucoup de problèmes de (dépravation des mœurs, les abus sexuels, de l’insecte, traite et exploitation) etc. Quand les adultes poussent les enfants, les adolescents à se prostituer, ou les vendent à des fins personnelles, en les exposant aux risques sanitaires, au VIH-SIDA, à des troubles psychologiques et sociaux, etc. Les défis à relever sont grands face aux violences de toutes sortes que subissent les enfants et d’une manière plusgrave les filles. Il convient donc de repenser nos programmes de prise en charge des jeunes de et dans la rue(les pères et mères adolescents) de nos pays. Pour une prévention efficace de tous les maux qui minent la jeunesse, il faut un programme stratégique et spécifique pour éduquer les éducateurs de bases. Cette éducation sera basée sur une sensibilisation de proximité. L’information, l’éducation, la formation et l’application des lois et des conventions seront de véritables défis dans tous les milieux éducatifs (communautés, familles éducateurs scolaires, religieux etc. Pour tous ceux qui aiment les enfants du monde en général et ceux de l’Afrique en particulier joignez vous à SIFOS, aidez le à s’installer dans tous les pays africains pour qu’ensemble nous relevons les défis de notre continent. SAGBO SASSE Chantal Présidente Fondatrice de l’ONG SIFOS
  6. 6. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Aperçu général En 2013, SIFOS Gabon en partenariat avec la Direction Nationale de l’Enseignement Catholique Privé a fait le tour du Gabon dans le cadre d’une campagne contre la dépravation des mœurs. Cette campagne a été une grande source d’information sur l’ampleur que prennent les violences faites aux enfants, la dépravation des mœurs phénomènes au Gabon. Après l’analyse des résultats de cette campagne de 2013, nous pouvons témoigner que c’est la cellule familiale, le maillon transmetteur des bonnes valeurs qui est malade. Et c’est ainsi dans plusieurs pays africains. Aujourd’hui nous assistons à un phénomène très inquiétant qui se développe sous nos yeux ; plus de 80% des enfants ressources potentielles humaines de nos pays, être éduqués par des mères et des pères adolescents. Ne dit-on pas que la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a ? Se référant à ce proverbe, les bonnes valeurs de nos mœurs étant inexistantes dans la vie de ces adolescents, alors ils ne pourront pas les transmettre à leurs progénitures. Ainsi, si nous n’arrêtons ce phénomène très dangereux, l’Afrique se verra un jour pauvre de ressource humaine compétente. L’Impact est multiple. - Économique - Culturel - Social Face aux défis de ces précarités dans des familles : - Analphabétisme - Recherche de gain facile - Prostitution - Grossesses précoces, IST, VIH/SIDA, - Avortement, mort - Ignorance des droits de l’enfant - Abandon des enfants dans les rues - Perpétuation de la pauvreté - La traite et l’exploitation des enfants à des fins de travail etc. Causes Dans les années 2010-2011, nous pouvons citer comme première cause profonde de ces défis la pauvreté. Mais vu les résultats du traitement des informations reçues pendant et après la campagne nationale contre la dépravation des mœurs en 2013 initié par l’Enseignement Catholique en partenariat avec l’ONG SIFOS, la véritable cause est la perte des valeurs de la cellule familiale. Comment s’attaquer à cette cause pour donner de solution aux autres causes ?
  7. 7. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org - Vu que de coutume l’ONG SIFOS lutte contre la pauvreté, forme aux petits métiers pour l’insertion sociale des jeunes non scolarisés ou déscolarisés, les orphelins démunis déscolarisés et les enfants victimes de la traite et l’exploitation ; - Vu qu’elle apporte déjà les lois et les conventions ratifiées par les Etats auprès des communautés ; le défi majeur sera le renforcement des capacités des communautés éducatives en générale et de la cellule familiale en particulier et en matière de l’éduction de base en se basant sur programme stratégique et spécifique. Dans ce programme stratégique et spécifique il s’agira de déterminer le rôle que devrait jouer chaque acteur dans l’éducation d’un enfant. Le rôle de l’Etat Le rôle des organisations internationales Le rôle ONG et Associations Le rôle des communautés Le rôle des familles Le rôle de l’éducation scolaire Le rôle des individus Ensuite mettre à la disposition de chaque acteur la possibilité de réagir positivement et SIFOS a la capacité de mettre ce programme en place si les organisations internationales acceptent de l’accompagner financiellement. B. INTRODUCTION DU RAPPORT Chaque année le bureau exécutif de SIFOS élabore un programme provisoire des activités, budgétisées elles sont soumises à l’appréciation du Conseil d’Administration pour être valider. Le budget validé pour la réalisation des activités de 2013 est : 32.850.891FCFA plus le budget du fonctionnement 3.834.530fcfa ainsi nous avons fonctionné avec un montant global de 36.685.421FCFA en 2013. Conformément à la planification les activités réalisées en 2013 sont: - L’Assemblée générale a eu lieu le 13 février 2013 au Centre Mbandja de la Première Dame ; - Campagne contre la dépravation des mœurs et installation des coordinateurs provinciaux de SIFOS dans les Neuf (9) provinces du 7 au 20 avril 2013, financée par la Direction de l’Enseignement privé Catholique ; - Cérémonie de remise des Certificats d’apprentissage Professionnelle à 47 jeunes en difficultés sociales dans la province de NGOUNI le 20 Avril 2013 financée par SIFOS ,les parents et la Mairie Central de Mouila;
  8. 8. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org - Formation pratique sur les techniques d’identification et de retrait des enfants victimes de la traite et l’exploitation (EVT) à Pointe-Noire au Congo du 4 juillet au 12 juillet 2013 financée par l’Ambassade de la France ; - Sortie du livret « Guide de mes droits et de mon avenir » en partenariat avec Agir Ensemble pour le Droit de l’Homme (AEDH) de Lyon et l’Ambassade des Etats-Unis ; - Campagne de sensibilisation et de vulgarisation des articles de la CDE et de la loi 09/2004 financée par l’Ambassade des Etats-Unis. Aussi, au cours de l’année 2013, nous avons participé aux activités, aux réunions et aux séances de travail de nos partenaires étatiques et non étatiques : - Direction Générale des droits de l’homme ; - Direction Générale des affaires sociales - La présidence du Comité national de suivi et de lutte contre la traite et l’exploitation des enfants - Ambassade de France - Ambassade des Etats-Unis - Commission de l’Union Africaine - Commission Africaine des Droits de l’homme - Unicef - UNFPA - UNDAF etc. C. RAPPORT DES ACTIVITES I. Campagne contre toutes les formes de dépravation des mœurs dans l’enseignement privé catholique du Gabon. En effet, les dirigeants de l’Enseignement privé Catholique du Gabon ont constaté les cas flagrants de dépravation des mœurs dans le pays en général et dans les collèges catholiques en particulier, indignés de ces dérives ils ont signés un partenariat avec ONG SIFOS en vue de sensibiliser et éduquer les élèves, les enseignants et les parents. L’objectif principal : recueillir davantage des informations fiables sur toutes les formes de violences, de dépravations des mœurs, de l’exploitation sur le plan national afin de mieux comprendre l’ampleur et mettre en place des programmes appropriés et efficaces de lutte contre les violences faites aux enfants. Objectifs spécifiques - Identifier les diverses formes de dépravation des mœurs et de violences faites aux enfants dans les milieux éducatifs et familials ; - Recueillir des informations fiables propres à ces communautés ciblées (les élèves, les parents d’élèves et les enseignants) ; - susciter la dénonciation de ces violences et dépravation de mœurs devenus récurrents dans les milieux éducatifs catholiques en particulier et dans la communauté éducative Gabonaise toute entière. (entre élève et son professeur ou entre enfant et ses parents dans les familles) ;
  9. 9. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org - Mettre en place les stratégies de lutte, d’éradication et de sanction. RAPPORT DES RESULTATS DE LA CAMPAGNE DANS LES 9 PROVINCES DU GABON OBJET nombre OBJECTIF RESULTAT % Etablissements visités 47 Toucher un grand nombre d’enfants et de jeunes scolarisés 85% des écoles et établissements de l’enseignement privé catholique sont sensibilisés Elèves, parents et enseignants sont sensibilisés 50.000 plus Recueillir des informations fiables propres à ces communautés ciblées et susciter la dénonciation 60% des communautés sensibilisées Ont réagis après la sensibilisation Violences et dépravation des mœurs dénoncées écoles, établissements -Sévices corporel ; Attouchement ; Abus sexuel ; Harcèlement moral ; Harcèlement sexuel ; Harcèlement sexuel par des filles ainsi que des professeurs ; Fétichisme et enfants sorciers ; Consommation d’alcool ; Abus d’autorité ; Consommation de drogues. Connaitre la situation pour initier des projets de sensibilisation Les stratégies de prévention seront mises en place L’éducation, l’information de proximité dans les communautés éducatives de base, (famille, milieu scolaire, milieu religieux) contre les violences sera le défi des prochaines années. reconfiguration Violences et dépravation des mœurs dénoncées dans les familles la traite et l’exploitation à des fins sexuelles et de travail ; Abus d’autorité ; -Sévices corporel, Attouchement. Dénonciation par la boite électronique des violences 1637 messages retenus Donner un moyen d’échange entre les jeunes et SIFOS Une stratégie de confiance est créée Dénonciation par téléphone 201 appels
  10. 10. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Conclusion : Rapport de la remise des Certificats d'Apprentissage Professionnel à 47 jeunes Le 20 avril 2013, dans le cadre d’insertion professionnelle et sociale, SIFOS a organisé une cérémonie de remise des Certificats d’Apprentissage Professionnel à 47 jeunes en difficultés sociales à Mouila dans la province de la NGOUNI. Ces 47 jeunes ont suivi 2 ans de formation dans les filières suivantes : - 13 jeunes en mécanique auto - 07 jeunes en menuiserie - 03 jeunes en soudure à l’arc - 03 jeunes en maçonnerie - 03 jeunes en Photographie - 01 jeune en staff - 03 jeunes en cordonnerie - 01 jeune en dessin et peinture - 07 jeunes en coiffure et tresses - 04 jeunes en coupe et en couture dame
  11. 11. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org - 0 2 jeunes en réparation des pneus Tableau récapitulatif des jeunes lauréats de 2013 Tableau récapitulatif des jeunes certifiés insérés dans le monde du travail en 2013 TOTAL Sexe lieu nationalité Evaluation formateurs formation fille garçon Lbv NDENDE Lébamba Gabonaise Autre Réussite Echec Couture 4 0 0 0 4 4 0 4 0 2 mécanique VL 0 13 3 0 10 12 1 13 0 6 photographie 0 3 0 0 3 3 0 3 0 2 cordonnerie 0 3 0 0 3 3 0 3 0 1 Coiffure 7 0 1 0 6 6 1 7 0 4 maçonnerie 0 3 1 0 2 3 0 3 0 3 Dessin/ peinture 0 1 0 0 1 0 1 1 0 1 staff 0 1 1 0 0 1 0 1 0 1 Entretien des Pneus 0 2 0 0 2 2 0 2 0 1 menuiserie 0 7 0 0 7 7 0 7 0 3 Soudure à l’arc 0 3 3 0 0 2 1 3 0 1 TOTAL 11 36 09 0 38 43 4 47 0 24 TOTAL Sexe Ville nationalité Evaluation formation fille garçon Lbv Lébamba /Ndéndé Gabonaise Autre Insérés/autonomes Non insérés Couture 4 0 0 4 4 0 4 0 mécanique VL 0 13 6 5 10 1 11 02 photographie 0 3 0 3 3 0 3 0 cordonnerie 0 3 0 3 3 0 3 0 Coiffure 7 0 1 3 3 1 4 03 maçonnerie 0 3 1 2 3 0 3 0 Dessin/ peinture 0 1 0 1 0 1 1 0 staff 0 1 1 0 1 0 1 0 Entretien des Pneus 0 2 0 2 2 0 2 0 menuiserie 0 7 1 3 4 0 4 3 Soudure à l’arc 0 3 2 0 1 1 2 1 TOTAL 11 36 12 26 34 04 38 09
  12. 12. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org En 2013, SIFOS n’a pas fait de recrutement des jeunes de la rue parce qu’il n’était pas prévu dans le programme de 2013.Mais nous avons reçu des jeunes qui sont venus vers SIFOS par rapport à leur propre besoin de formation ou ceux que les parents amenaient vers SIFOS. Dans ce cadre, nous en avons reçu 9 jeunes dans l’année soit : 3 en soudure à l’arc 5 jeunes en informatique et 1 en coiffure. Tableau récapitulatif des jeunes en formation de 2013 – 2014 En 2014, SIFOS devrait avoir dans les ateliers de formation les 146. Mais en 2013 il y a eu beaucoup de jeunes qui ont abandonnés leur formation à cause des moyens financiers en particulier celui du transport vers les sites de formations. Recensement Sexe Abandon Restant Filières fille garçon Nombre Nombre Coiffure 9 0 5 4 Esthétique 0 0 0 0 Informatique 3 2 0 5 Couture 13 2 9 6 Mécanique auto 2 61 43 20 Electricité auto 0 0 0 0 peinture auto 0 0 0 0 soudure a l’arc 1 11 8 4 menuiserie 0 9 9 0 Ameublement 0 0 0 0 Rembobinage 0 2 0 2 Maçonnerie 0 5 1 4 cordonnerie 0 2 0 2 Carreaulage 0 0 0 0 alphabétisation 13 5 0 18 staff (faux plafond) 0 2 1 1 tapisserie 0 0 0 0 plomberie 0 0 0 0 dessin 0 4 0 4 total 41 105 76 70
  13. 13. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Tableau récapitulatif des abandons enregistrés par le comité de suivi des apprenants en 2013 NB : Beaucoup des jeunes en formation abandonnent les formations à cause des moyens financiers et de transport. Nous remarquons que les jeunes de l’intérieur du pays s’intéressent à la formation plus que ceux de Libreville. Recensement Sexe Abandon Restant Filières fille garçon Nombre Nombre Coiffure 9 0 5 4 Esthétique 0 0 0 0 Informatique 3 2 0 5 Couture 13 2 9 6 Mécanique auto 2 61 43 20 Electricité auto 0 0 0 0 peinture auto 0 0 0 0 soudure a l’arc 1 11 8 4 menuiserie 0 9 9 0 Ameublement 0 0 0 0 Rembobinage 0 2 0 2 Maçonnerie 0 5 1 4 cordonnerie 0 2 0 2 Carreaulage 0 0 0 0 alphabétisation 13 5 0 18 staff (faux plafond) 0 2 1 1 tapisserie 0 0 0 0 plomberie 0 0 0 0 dessin 0 4 0 4 total 41 105 76 70
  14. 14. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Concernant ses trois cibles, SIFOS, chaque année fait des échanges stratégies avec les ONG ET Associations qui œuvrent dans le même cadre dans les autres pays. En 2013, le choix était sur les enfants victimes de la traite et l’exploitation, afin de mieux les connaitre et pour mettre en place une bonne stratégie de prise en charge pour leur bien être. Formation sur les techniques pratiques d'identification et le retrait des enfants victimes de la traite et l'exploitation. Ces vues sont prises à Pointe Noire au Congo-Brazza au cours des enquêtes sur le terrain. Cette mission a été financée depuis 2012 par l’Ambassade de France au Gabon afin de mettre à la disposition SIFOS la deuxième partie de la formation théorique reçu en 2012 ; la formation pratique sur L’identification et le retrait des enfants victimes de la traite et l’exploitation. Dans ce cadre, du 4 juillet au 12 juillet 2013, nous avons effectué une mission sur Pointe-Noire au Congo. Celle-ci a pour but de partager avec le partenaire du Congo, l’ONG ALTO du Congo l’expérience pratique d’identification et de retrait des enfants victimes de traite, la vivre et la pratiquer sur le terrain. Nous avons procédé à une identification rapide des enfants dans deux milieux : - Grand marché de Pointe –Noire, où 6 enfants ont été identifiés - SONGOLO, le quartier des pêcheurs, où 4 enfants ont été identifiés L’opération du retrait du 9 juillet au 10 juillet dans le quartier de SONGOLO, deux enfants de nationalité béninoise ont été retirés 1- SOSSOU Diane âgée de 10 ans et le présumé tuteur s’appelle monsieur MEGAN Joseph de nationalité béninoise. 2- QUENUM Julienne âgée de 10 ans et le présumé tuteur s’appelle madame ALAPINI Suzanne de nationalité béninoise. SOSSOU Diane 10 ans QUENUM Julienne 10 ans
  15. 15. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org Tableau récapitulatif des cas des EVT dénoncés ou passés volontairement pendant les temps de sensibilisation 2013 au Gabon. Après la campagne nous avons reçu 19 familles de différentes communautés qui ont décidé volontairement de renvoyer les enfants confiés à leurs parents. Dans ce cadre 22 enfants dont l’âge varie de 15 ans 22ans ont été envoyé. Rapport de la vulgarisation de la convention des droits de l’enfant Dans le souci de satisfaire le plus grands nombre f’enfants sur la connaissances de leurs droits,SIFOS a fait sortir un livret intitulé le (Guide de mes droits et de mon avenir). Ce livret contient les articles de la convention des droits de l’enfant redigés en français facil et illustré. Aussi la loi 09/2004, qui protège les enfants de la traite et condamne les trafiquants et exploitant en terre Gabonaise. (voir l’annexe). Rapport à mis parcourt de la campagne contre la traite et l'exploitation des enfants dans l'Estuaire en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis. Cette campagne a pour objectif principal de vulgariser la convention des droits de l’enfant (CDE) dans les communautés ainsi que la loi 09/2004 de la lutte contre la traite et l’exploitation des enfants à des fins de travail au Gabon.  Le 15 novembre 2013, le jour de son lancement, les documents de cette campagne ont été amandé et adopté par tous les partenaires de protection de droits de l’enfant.  La sensibilisation des les écoles et établissements à la suite de cette sensibilisation,  le 25 janvier 2014, sera organisé une table ronde à la première. Cette table ronde permettra à l’ONG SIFOS, Unicef, ministère de la justice et le ministère de la famille et des affaires sociales de décliner les efforts fournis et perspectives selon le domaine de compétence de chacun des représentants.  En février 2014, 120 (adolescents) seront formés sur la convention des droits et sur la loi 09/2004.  En mars 2014, les 120 pairs éducateurs iront sensibiliser dans les grands marchés de L’Estuaire  De mars jusqu’en fin avril 2014, les radios communautaires prendront le relais de compagne. Traite transfrontalière Les états des EVT en 2013 Sexe Les pays concernés Evaluation Centres(44) et dans les communaut és(23) Variation d’âge Fille Garçon Nigeria Benin Cameroun Mali Togo Comité/ centre a Rapatrié Insérés au Gabon Reste a rapatrié/ centre Total 67 5 ans à 19 ans 56 11 5 41 2 16 3 28 9 8
  16. 16. RECEPISSE N°213/MISPID/SG/ZER. N° de compte CCP : 001 046 500 09 BP : 5605 Libreville (Gabon) Tél : (+241) 05.31.51.78 / 07.90.82.27 Site web: www.ongsifos.org E-mail: info@ongsifos.org L’effet : depuis le lancement de cette campagne, tout le monde parle de la traite et l’exploitation dans leur milieu. Les enfants font les fuguent vers les services des mœurs ou vers les centres grâce aux adresses communiquées ; les communautés étrangères viennent vers SIFOS pour mieux comprendre ce que c’est que la traite, ainsi que le contenu de la loi 09/2004.Un employeur de nounou a dénoncé un trafiquant. Le 10 février 2014, deux personnes sont jugés et envoyés en prison ; l’Ambassade du Togo a porté plainte contre un trafiquant, l’enquête est en cour. Conclusion Programme prévisible de 2014 Dépôt des rapports aux partenaires ; Assemblée générale, Campagne de sensibilisation de proximité, d’information ,d’éducation et formation contre les violences faites aux enfants dans création des réseaux des jeunes défenseurs des droits dans les provinces mettre en place un projetpour facilité la communication associative Quelques photos

×