Economie des migrations

9 732 vues

Publié le

Synthèse des études sur le sujet, qui invalident les discours dominants

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 732
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6 059
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Economie des migrations

  1. 1. Economie des migrations Olivier Bouba-Olga obouba@univ-poitiers.fr 1
  2. 2. Les idées qui circulent • La France accueille toute la misère du monde • Les immigrés prennent les emplois des natifs, c’est ce qui explique le chômage en France • Les immigrés coûtent plus cher car ils reçoivent plus d’aides sociales • L’immigration choisie est la solution 2
  3. 3. La France et l’Europe accueillent toute la misère du monde ? 3
  4. 4. Nombre de migrants • 230 millions de migrants internationaux, dont 200 en situation régulière, soit 3,3% de la population mondiale : nous sommes massivement dans un monde de sédentaires • Proportion stable depuis 40 ans • Migrations Sud-Nord : 37% ; Nord-Sud : 3% ; Nord-Nord et Sud-Sud : 60% • Pourquoi de si faibles migrations Sud-Nord? Car la migration est coûteuse  les migrants ne sont pas les plus pauvres des pays les plus pauvres 4
  5. 5. Nombre d’immigrants en 2013, pour 1000 habitants Source : http://ec.europa.eu/eurostat/statistics- explained/index.php/Migration_and_migrant_population_statistics/fr 5
  6. 6. Source : http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues- migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2015_migr_outlook-2015-fr 6
  7. 7. 7
  8. 8. Évolution du nombre d'entrées d'immigrés depuis 2004 par continent de naissance Source : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1524#figure1 8
  9. 9. L’immigration, cause du chômage ? 9
  10. 10. Migrations et cycle économique 10
  11. 11. Participation et emploi • Taux de participation: rapport entre population active et population en âge de travailler • Taux d’emploi : nombre d’actifs occupés par rapport à la population active • Le chômage augmente-t-il quand la participation augmente ? Débat récurrent sur participation des femmes, des seniors, des immigrés… 11
  12. 12. L’exemple du travail des femmes 12
  13. 13. Taux d’emploi et taux de participation • Les taux d’emploi suivent l’évolution des taux de participation • Ajustement de l’économie et de l’emploi permet d’absorber l’augmentation de l’offre de travail (mesurée par le taux de participation) • Critique de la vision malthusienne de l’économie comme un gâteau de taille donné, qu’il faudrait partager en réduisant le temps de travail ou en excluant certaines catégories du marché du travail • Les pays qui ont les taux d’emploi et de participation des seniors les plus élevés ont également des taux plus élevés pour les jeunes et les femmes 13
  14. 14. Immigration et chômage • Accroissement de la population  accroissement de la consommation  accroissement des besoins en emploi • Effet massif de complémentarité, les migrants occupent les emplois que des natifs ne veulent pas occuper • Il y a parfois des effets de substitution, souvent au détriment des générations précédentes d’immigrés • Il peut cependant y avoir un léger effet salaire à court terme, de l’ordre de 0,04% à 0,18% par tranche de 50 000 immigrés 14
  15. 15. La question de la complémentarité, liée aux problèmes d’appariement • Les problèmes de chômage ne sont pas qu’un problème de création d’emploi, mais aussi (surtout?) de transition entre emplois créés et détruits • « En France, en moyenne, chaque jour, 10 000 emplois sont détruits, 10 000 emplois sont créés et il y a 30 000 embauches et 30 000 débauches » (Cahuc et Zylberberg, 2005), • Typique d’un processus de destruction créatrice : pour 1 emploi créé dans l’année, 5 embauches et 4 séparations • Problème France : la façon dont se passent ces transitions, jugée peu efficace  comment améliorer l’appariement? • L’immigration fait partie de la réponse 15
  16. 16. Les immigrés coûtent plus cher car ils reçoivent plus d’aides sociales ? 16
  17. 17. Chômage et salaires 17
  18. 18. Chômage et salaires • Taux de chômage plus fort • Salaires plus faibles • Donc des allocations chômage touchées plus fortes que les cotisations versées 18
  19. 19. Des migrants jeunes 19
  20. 20. Santé, retraites • Les immigrés sont massivement des actifs entre 25 et 50 ans • Ils sont donc très nombreux à cotiser pour la retraite et peu nombreux à toucher des pensions de retraite • De plus, ils cotisent pour la santé mais font peu valoir leurs droits à la santé 20
  21. 21. Quel bilan ? • Budget santé et retraites bien plus importants que budget chômage • La contribution des immigrés aux budgets publics est donc positive, estimée à 12 milliards d’euros, de l’ordre de 2250€ par immigré 21
  22. 22. L’immigration choisie est la solution 22
  23. 23. Qu’est-ce qu’une immigration choisie? • L’idée est de choisir les immigrés en fonction des besoins de l’économie • Problème : comment identifier ces besoins? L’évolution des besoins? En pratique, très complexe • De plus, si besoins non couverts, faire monter les salaires doit permettre de trouver preneur • Une immigration « décentralisée » (dite subie) sans doute plus efficace qu’une immigration « centralisée » (dite choisie) 23
  24. 24. Effets différents à court et à long terme • Tendance lourde : vieillissement de la population : en 2050, le coût du vieillissement sera supérieur de 3% de PIB à aujourd’hui • Stratégies d’immigration : – Pas d’immigration : surcoût de 4,3% – Immigration sans sélection : surcoût de 2,4% – Immigration choisie (=très qualifiés) : surcoût de 1,8% • Valable à court terme, car à long terme, l’immigration choisie coûte plus cher, car espérance de vie plus élevée et plus de prestations maladies 24
  25. 25. Conclusion 25
  26. 26. Conclusion • L’immigration a fait l’objet de très nombreux travaux en économie, avec des résultats clairs et convergents • Les idées qui circulent sont massivement invalidées • Comme sur d’autres sujets, elles continuent cependant à circuler, y compris dans la bouche des politiques, sur tout l’échiquier politique 26

×