L’observatoire
                          de
                    la prévoyance




                           AVANT PROJET
...
LA DEMARCHE DE L’Observatoire de la Prévoyance

La vocation de l’Observatoire de la Prévoyance se définit comme un Club de...
1/ LE CONTEXTE

      La première phase de l’Observatoire de la Prévoyance a permis de
       disposer d’un panorama géné...
3/ LA METHODOLOGIE

Introduction : La méthodologie collaborative et évolutive de l’Observatoire


Afin de travailler à l’é...
Pour ce faire, nous vous avons défini une méthodologie en 5 étapes :




     PHASE 1: La production et la sélection des m...
lors du comité de lancement), respectant par ailleurs un ensemble
             de quotas sociodémographiques (âge, sexe, C...
• les mots et les territoires sémantiques porteurs pour les assureurs
               en fonction des cibles étudiées
     ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude par observatoire de la prevoyance

2 325 vues

Publié le

Lancement février 2011 avec déjà 11 assureurs présents.
Etude semiologique sur la prevoyance

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 325
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude par observatoire de la prevoyance

  1. 1. L’observatoire de la prévoyance AVANT PROJET Les mots de la Prévoyance Contact : Charles-Antoine de Limelette Téléphone : 01 48 56 22 52 Portable : 06 72 78 04 99 Mail : delimelette@avecetcie.com 7 5 r u e d e L o u r m e l 7 5 0 1 5 P a r i s T é l é p h o n e : 0 1 4 8 5 6 2 2 5 2 S A R L a u C a p i t a l d e 6 0 0 0 0 € R C S P a r i s 4 9 1 9 1 1 3 4 3 A P E : 7 4 1 G N ° T VA int racommunaut aire : FR0049 1911 343
  2. 2. LA DEMARCHE DE L’Observatoire de la Prévoyance La vocation de l’Observatoire de la Prévoyance se définit comme un Club de réflexions Marketing réunissant des professionnels de la Prévoyance en vue de concevoir et de mettre en oeuvre des outils récurrents et mutualisés (Etudes, Baromètres, Panels,…) d’informations marketing. Nous travaillons dans ce cadre en mode collaboratif, toutes les étapes de nos recherches sont validées par un comité de pilotage composé de clients-membres. En 2008/2009, l’Observatoire de la Prévoyance a mené une étude visant à évaluer la sensibilité du grand public à l’égard d’une démarche de prévoyance. En 2009/2010, nous avons réalisé une étude auprès des TNS et TPE (1 à 9 salariés) dont l’objectif était de comprendre les freins et motivations des chefs d’entreprise à l’égard d’une démarche de prévoyance et d’identifier les différentes stratégies poursuivies en vue de leur protection. Pour l’année 2010, l’Observatoire de la Prévoyance mène actuellement une recherche destinée à mieux comprendre comment se déroule la rencontre entre un particulier et un conseiller en prévoyance, c'est-à-dire comment un besoin exprimé de manière plus ou moins explicite par un particulier parvient- il à trouver satisfaction dans les offres de prévoyance proposées par les différents distributeurs du marché (Conseillers et VAD) 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 2
  3. 3. 1/ LE CONTEXTE  La première phase de l’Observatoire de la Prévoyance a permis de disposer d’un panorama général sur les attitudes et comportements des particuliers à l’égard de la perception des risques.  Les diverses études menées par l’Observatoire de la Prévoyance montrent clairement que les Français sont sensibles à la notion de prévoyance, mais que cette notion recouvre, un champ extrêmement vaste et est alimentée par des valeurs ambivalentes.  De ce fait, le territoire de la prévoyance dispose de contours flous, et les offres de prévoyance proposées par les organismes d’assurance se retrouvent globalement plutôt mal comprises par les individus. Afin de poursuivre l’approfondissement de notre recherche sur l’univers de la prévoyance, et de tenter d’en définir le territoire perçu par le grand public, nous avons donc décidé de mettre à la disposition des professionnels de la Prévoyance une enquête permettant de mieux comprendre comment fonctionne, aux yeux des Français, l’univers de la Prévoyance, à travers les mots qui le constituent. 2/ LES OBJECTIFS L’objectif serait, plus précisément, d’appréhender les thèmes positifs et négatifs portés par la notion de Prévoyance et de les confronter à l’univers des offres d’assurance (telles que contrat Assurance Décès, Obsèques, Multirisque accidents (ou GAV), Dépendance, Invalidité, Incapacité de travail…) Les résultats de cette enquête seront exploitables à deux niveaux différents : • un niveau d’enquête sociologique, à la manière d’une étude d’image qui procéderait non pas des opinions, mais des mots : quelles perceptions les Français ont-ils de la Prévoyance ? • un niveau stratégique pour la communication, le marketing direct et les argumentaires : à travers quels leviers sémantiques, quels mots, quels items, les institutions peuvent-elles mieux se faire entendre du public et faire évoluer ses perceptions en matière de Prévoyance ? 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 3
  4. 4. 3/ LA METHODOLOGIE Introduction : La méthodologie collaborative et évolutive de l’Observatoire Afin de travailler à l’élaboration de la méthodologie finale, un Conseil Scientifique s’est tenu le 28 octobre dernier, au cours duquel les personnes présentes nous ont fait part de leurs réflexions et de leurs expériences autour de ce sujet. Important : Nous proposons, dans le paragraphe suivant, un premier protocole méthodologique qui, bien entendu, devra être validé par le Comité de pilotage constitué ad hoc. Méthodologie proposée L’approche « Les mots de la Prévoyance » que nous vous proposons, est spécifique. Alors que dans les enquêtes classiques, nous interrogeons les personnes, à travers des questions “fermées” ou “ouvertes”, sur un sujet donné, nous procéderons ici différemment. Nous demanderons aux personnes de juger une liste de mots que nous avons préalablement sélectionnés en tant qu’ils sont les référents de ce sujet. Les réponses ainsi recueillies nous permettent de comprendre ce qui structure les perceptions du domaine abordé. Elles fournissent, en outre, un ensemble de repères sémantiques qui constituent autant de leviers sur lesquels les membres de L’Observatoire de la Prévoyance pourront s’appuyer : • pour rendre plus efficace leur communication, • mieux parler de leurs offres • donner davantage d’échos à leurs actions, • et progressivement, faire évoluer les perceptions de la population. 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 4
  5. 5. Pour ce faire, nous vous avons défini une méthodologie en 5 étapes : PHASE 1: La production et la sélection des mots testés (analyse lexicale) Il s’agit ici de procéder par analyse lexicale d’un corpus très large : d’une part des documents, supports de communication, publications, articles, études, ouvrages, sites Internet, etc., traitant du sujet de la Prévoyance, considéré dans toutes ses dimensions. Une première liste de mots identifiés comme constituant le lexique de la Prévoyance est établie (de l’ordre de 300). Ils peuvent correspondre tout aussi bien à des situations, des services, des produits, des acteurs, des institutions, des valeurs, des éléments de communication, etc. Après réflexion et échanges, cette liste est progressivement ramenée à 200 mots maximum. Phase 2 : Le repérage et le choix des axes sur lesquels les mots sont testés Nous procédons ici par enquête qualitative, consistant en réunions de groupes et/ou en entretiens individuels approfondis auprès d’un échantillon diversifié de Français concernés par ces questions. Une vingtaine de personnes seraient interrogées, à ce stade. Ce volet qualitatif de l’enquête permettra de recueillir un ensemble de perceptions associées à la notion de Prévoyance, en général, et d’en dégager les dimensions pertinentes. Il permettra, aussi, de déterminer les deux axes sur lesquels les mots sélectionnés seront soumis au jugement de l’échantillon de la population. PHASE 3 : Le test des mots proprement dit Nous proposons de recueillir les jugements d’un échantillon de 1000 Français représentatif de la tranche d’âge des 20-65 ans (A définir 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 5
  6. 6. lors du comité de lancement), respectant par ailleurs un ensemble de quotas sociodémographiques (âge, sexe, CSP, répartition géographique, etc.). Les mots sont alors soumis au jugement de l’échantillon sur les deux échelles retenues. Au plan pratique, la réaction est recueillie de la manière suivante. L’étude a lieu “en ligne”. Nous invitons par e-mail les personnes de l’échantillon à participer à l’enquête. Chacune d’entre elles voit les mots apparaître, l’un après l’autre, sur l’écran de son ordinateur, et est invitée à les noter sur une échelle (note de 0 à 10). Puis les mots repassent dans un ordre différent (diffusion aléatoire) et la personne est invitée à noter chacun d’entre eux sur la seconde échelle (note de 0 à 10). La durée du test n’excède pas 30 mn. Les personnes sont indemnisées. PHASE 4 : L’analyse des résultats Les résultats de l’enquête apparaissent sous la forme d’un “mapping”, espace à deux dimensions au sein duquel les mots sont projetés, en fonction des deux notes moyennes de 0 à 10 qui leur ont été attribuées par l’échantillon, la première note correspondant au premier axe (ordonnée), la seconde au deuxième axe (abscisse). Les “nuages” de “mots de la Prévoyance” sont ensuite analysés et interprétés, sur la base de l’enquête qualitative réalisée en amont. Ils sont mis en perspective par l’Institut Médiascopie à l’aune de sa connaissance de l’opinion publique, ainsi que de la résonance et de l’impact des mots et des discours dans la société française, tels qu’ils ressortent de ses analyses périodiques. NB – Des tris seront effectués selon différents critères (âge, sexe, CSP, etc.). Nous serons particulièrement attentifs aux jugements portés par la cible des 40-65 ans au sein de l’échantillon. Ainsi un tri pourrait être fait entre les 3 tranches d’âges suivantes : 20-39 ans / 40-50 ans / 51-65 ans. Attention : Ces critères ne sont pas définitifs, à ce stade, et seront discutés (et validés) avec les participants au comité de lancement qui réunira les premiers souscripteurs. Phase 5 : La synthèse et les conclusions opérationnelles pour l’action et la communication Nous tirerons de l’ensemble des résultats interprétés un certain nombre de conclusions et de recommandations pour action : 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 6
  7. 7. • les mots et les territoires sémantiques porteurs pour les assureurs en fonction des cibles étudiées • les mots qu’il vaut mieux éviter ou qu’il est préférable de formuler autrement • les territoires constituant des gisements aujourd’hui mal exploités, et qu’il convient d’investir et de valoriser Ces résultats s’organiseront autour du “mapping” des mots de la Prévoyance. Ce “mapping” pourra être : • un support de présentation des résultats • un référent sur lequel les membres de L’Observatoire de la Prévoyance pourront s’appuyer dans la suite de leurs recherches et pour leurs actions futures • un document qui peut être réactualisé à échéance régulière, dans une logique barométrique 4/ CALENDRIER ET BUDGET 8 à 10 semaines environ seront nécessaires, hors congés de Noël, si nous lançons cette étude en 2010. Le budget se situera entre 5000 et 6000 euros HT (entre 5980 et 7176 euros ttc) en fonction du nombre de souscripteur au lancement. Le mode de règlement que nous vous proposons sera le suivant : 50 % à la commande, 50 % au rendu définitif de l’étude. 09/11/2010 DOCUMENT STRICTEMENT CONFIDENTIEL 7

×