Direction de                           Réduire       Consultation publique  l’environnement et dudéveloppement durable    ...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Introduction                           ...
Agglomération de MontréalMatières résiduelles générées par individu  en 2011                                             2
Agglomération de MontréalMatières mises en valeur en 2011                        Taux et tonnage récupéré Matières        ...
Volume transféré par an : 573 903 tonnes/année                                                 4
Cadre d’actionPolitique québécoise de gestion  des matières résiduelles    Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E    Rec...
Cadre d’actionPlan métropolitain de gestion des matières  résiduelles (PMGMR) de la Communauté  métropolitaine de Montréal...
Nos défisEnjeux reliés aux matières organiques   •   1/2 des ordures ménagères   •   Faible taux de récupération (11 %)   ...
Les résultats visésObtenir la participation citoyenne aux collectessélectivesTraiter les MO le plus près de leur lieu de g...
Outils à la disposition                    des citoyens   ordures           résidus         résidus       matières  ménagè...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 1                           Tec...
Choix des technologiesTrois grands principes :     Recyclage et valorisation à la place de l’élimination     (enfouissemen...
2 filières technologiques éprouvéesde recyclage et valorisation            Procédés     Compostage           Biométhanisat...
Contexte montréalais :Une île deux zones particulières                Population : 427 500 personnes                Domina...
5 infrastructuresdimensionnées selon les besoins del’agglomération                              Secteur Nord              ...
Cinq infrastructuresune stratégie globale                        Résidus verts                        traités hors        ...
Nos gains au planenvironnemental et économiqueCréation    40 nouveaux emploisProduction    8 millions de m3 de biométhane ...
Nos gains au planenvironnemental et économiqueRéduction    219 000 tonnes d’ordures ménagères    (8 logements et moins), d...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 2                           Cho...
Critères de sélectiondes sitesExigences du ministère du Développement  durable, de l’Environnement et des Parcs  (MDDEP)  ...
Critères de sélectiondes sitesExigences du ministère du Développement  durable, de l’Environnement et des Parcs  (MDDEP)  ...
Critères de sélectiondes sitesCritères de l’agglomération de Montréal     Si possible, une propriété municipale     Superf...
Les sites retenus                                Secteur Nord                                CESM                         ...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 3                           Cho...
Site du 9091- 9191 Henri-Bourassa  Terrain :  • D’une superficie totale de 9,3 ha  • Mis en réserve en juin 2012  • À prox...
Localisation               25
Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP                                                      26
Distances conformes aux lignes directrices du MDDEPLe MDDEP a émis un avis préliminaire favorable le 16 mai 2012• Zone rés...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 4                           Car...
Aperçu des aménagements prévus au CTMO Ouest                          29
Détails des aménagementsprévus au CTMO Ouest• Distance de 60 mètres entre le bâtiment de  traitement et le ruisseau Brooks...
Caractéristiques des opérations•   Toutes les opérations dans un bâtiment fermé sous pression    négative       •   Récept...
Schéma du procédé de compostageRA+RV 39 000 t/anD 11 000 t/an                       Opérations en bâtiment fermé sous pres...
Réception et préparation
Compostage
Affinage et maturation
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 4                           Rés...
Étude de dispersiondes odeursRappelLignes directrices du MDDEP en termes   de dispersion des odeurs                       ...
Étude de dispersiondes odeurs1 ou 5 u.o ?Par comparaison     Personne parfumée : 20-50 u.o.     Gazon fraichement coupé : ...
Étude de dispersiondes odeursMesures de contrôle prévues :    Bâtiments fermés sous pression négative    Réception des int...
Zone primaire de péril aviaire                                 40
Site CTMO Ouest et zone primaire                                   .Entrée, sortie des matières etcheminée d’évacuation d’...
Péril aviaire Il existe des précédents : • Winnipeg (site d’enfouissement depuis 96)       Risques bien gérés (Transport C...
Péril aviaireÉtude réalisée en 2011 concluait :        Un centre fermé élimine les risques        que les oiseaux et autre...
Étude d’impact sur la circulationlocaleNombre de camions/jour pour le centre de  traitement des MO de l’Ouest opérant à pl...
Étude d’impact sur la circulationlocaleParamètres considérés pour la simulation des  déplacements sur la circulation local...
Étude d’impact sur la circulationlocaleSimulation placée au pire moment possible :       – à l’heure de pointe du matin et...
ITINÉRAIRE          Origine des           camionsA13 NORD                25 %Thimens/Henri-Bourassa 25 %A40 EST           ...
ITINÉRAIRE    Destination des          camionsA13 SUD               25 %Thimens/Henri-Bourassa 25 %A40 OUEST              ...
Étude d’impact sur la circulationlocaleConclusion Faible nombre de déplacements générés par les opérations du CTMO Impact ...
Étude sur le bruitCritères applicables :•   Règlement 1140 de l’arrondissement ne s’applique qu’aux zones    résidentielle...
Étude sur le bruitConclusions :•   Le activités de camionnage du CTMO respectent les critères de bruit    du MDDEP•   Impa...
Qualité architecturaleet aménagement paysagerUne vitrine technologique et environnementale    Construction visant une cert...
Aperçu des infrastructures                    AVANT                             53
Aperçu des infrastructures                     APRÈS                AVANT                             54
Aperçu des infrastructures                   AVANT                             55
Aperçu des infrastructures                   APRÈS                             56
Aperçu des infrastructures                AVANT                             57
Aperçu des infrastructures                    APRÈS                             58
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           Section 5                           Aju...
Réglementation d’urbanisme envigueur et dérogationAffectation actuelle : « secteur d’emploi »Zonage actuel : « service et ...
Ajustements envisagésArticle 89 de la Charte : Le Conseil  d’agglomération, de qui relève  le traitement des matières rési...
Usage à autoriser Centre de traitement des matières organiques par compostage en bâtiment fermé Usage complémentaire : pro...
Conditions envisagéesA. Hauteur et densité      - 20 mètres (avec les serres)      - COS de 2      - Implantation maximale...
Conditions envisagéesC. Aménagement paysager    En plus des normes locales, s’appliquent :     – Plan d’aménagement requis...
Conditions envisagéesD. Critères d’aménagement, d’architecture et de  design    En plus des objectifs du plan d’implantati...
ConformitéLe projet est conforme au plan d’urbanisme de la  Ville de MontréalLe Comité ad hoc d’architecture et d’urbanism...
Prochaines étapes Consultation publique - automne 2012 Adoption du règlement pour le CTMO Ouest par le Conseil d’aggloméra...
Direction de  l’environnement et dudéveloppement durable                           VOS QUESTIONS                          ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation de la ville

553 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
553
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest - Présentation de la ville

  1. 1. Direction de Réduire Consultation publique l’environnement et dudéveloppement durable pour mieux grandir Centre de traitement des matières organiques du secteur ouest 9 octobre 2012 0
  2. 2. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Introduction Le traitement des matières organiques : une responsabilité collective 1
  3. 3. Agglomération de MontréalMatières résiduelles générées par individu en 2011 2
  4. 4. Agglomération de MontréalMatières mises en valeur en 2011 Taux et tonnage récupéré Matières Agglomération Secteur Ouest Matières recyclables 57 % (168 975 t) 58 % (42 456 t) Résidus domestiques dangereux 58 % (3 346 t) 54 % (698 t) Matériaux secs et encombrants 59 % (145 301 t) 56 % (20 857 t) Matières organiques 11 % (39 623 t) 19 % (18 414 t) Taux global 39 % 40 % 3
  5. 5. Volume transféré par an : 573 903 tonnes/année 4
  6. 6. Cadre d’actionPolitique québécoise de gestion des matières résiduelles Respect de la hiérarchisation des 3 RV-E Recyclage, à moyen terme, de 60 % des matières organiques putrescibles Bannissement de l’enfouissement des matières organiques en 2020 5
  7. 7. Cadre d’actionPlan métropolitain de gestion des matières résiduelles (PMGMR) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) Principe d’autonomie régionalePlan directeur de gestion des matières résiduelles (PDGMR) de l’agglomération de Montréal Principe d’équité territoriale 6
  8. 8. Nos défisEnjeux reliés aux matières organiques • 1/2 des ordures ménagères • Faible taux de récupération (11 %) • Beaucoup de transportSolution : • Poursuite des efforts entrepris • Priorité au recyclage et à la valorisation des matières organiques 7
  9. 9. Les résultats visésObtenir la participation citoyenne aux collectessélectivesTraiter les MO le plus près de leur lieu de générationRéduire : • Enfouissement et les nuisances associées • Gaz à effet de serreContribuer à la revitalisation de secteurs industriels auplan de la technologie, de l’innovation et del’architecture 8
  10. 10. Outils à la disposition des citoyens ordures résidus résidus matières ménagères verts organiques recyclablesCollecte sélective résidus verts dans la majorité des territoires depuis 2008 résidus alimentaires en progression depuis 2008 9
  11. 11. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 1 Technologies de recyclage des matières organiques 10
  12. 12. Choix des technologiesTrois grands principes : Recyclage et valorisation à la place de l’élimination (enfouissement) Des technologies • Éprouvées ailleurs dans le monde • Adaptées au contexte montréalais Taille des infrastructures planifiée en fonction des besoins de l’agglomération 11
  13. 13. 2 filières technologiques éprouvéesde recyclage et valorisation Procédés Compostage Biométhanisation biologiques Environnement avec air sans air Intrants résidus organiques résidus alimentaires et pré-compost (digestat) Principaux extrants compost méthane et digestat (pré-compost) Avantages simple produit de l’énergie et peu coûteux renouvelable 12
  14. 14. Contexte montréalais :Une île deux zones particulières Population : 427 500 personnes Dominance d’habitations de type unifamilial ou détaché (95 %) Population : 1 473 000 personnes Dominance d’habitations non détachées Abondance de résidus verts (RV) Espaces extérieurs aménagés restreints 40 % de résidus alimentaires (RA) pour 60 % de résidus verts (RV) Plus grande quantité de résidus alimentaires 60 % de résidus alimentaires (RA) pour 40 % de résidus verts (RV) Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 13
  15. 15. 5 infrastructuresdimensionnées selon les besoins del’agglomération Secteur Nord Étape 1 : Compostage bâtiment fermé Étape 2 : Compostage andains recouverts 29 000 t/an (RV+digestat (pré-compost) Secteur Ouest Compostage bâtiment fermé 50 000 t/an (RA+RV+digestat (pré-compost)) Secteur Est Biométhanisation en bâtiment fermé 60 000 t/an (RA) Centre pilote de prétraitement Secteur Sud en bâtiment fermé Biométhanisation bâtiment fermé 25 000 t/an (OM) ordures ménagères 60 000 t/an (RA) Collecte combinée RA + RV Collecte séparée RA/RV 14
  16. 16. Cinq infrastructuresune stratégie globale Résidus verts traités hors de lîle 56 000 t/a 15
  17. 17. Nos gains au planenvironnemental et économiqueCréation 40 nouveaux emploisProduction 8 millions de m3 de biométhane (1 m3 de biométhane = 1 m3 de gaz naturel = 1litre de diesel) de quoi alimenter 4 000 autos parcourant 20 000 km/année 65 800 tonnes de compost 16
  18. 18. Nos gains au planenvironnemental et économiqueRéduction 219 000 tonnes d’ordures ménagères (8 logements et moins), destinées à l’enfouissement 465 500 km des distances parcourues (près de 12 fois le tour de la terre) 21 000 tonnes de CO2e (GES) 17
  19. 19. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 2 Choix des sites 18
  20. 20. Critères de sélectiondes sitesExigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Distance de 500 mètres entre l’infrastructure et toute zone résidentielle, commerciale ou lieux publics (Sauf dans le cas d’infrastructures existantes, tel le site de compostage du CESM) Respect de ses lignes directrices en matière de dispersion des odeurs 19
  21. 21. Critères de sélectiondes sitesExigences du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) Distance de 60 mètres d’un cours d’eau, 30 mètres de tout ouvrage de captage (eaux souterraines) et de 300 mètres d’un lac Niveau de bruit compatible avec les règlements locaux Impact limité du camionnage sur la circulation dans le voisinage 20
  22. 22. Critères de sélectiondes sitesCritères de l’agglomération de Montréal Si possible, une propriété municipale Superficie adéquate Disponible à court terme Proximité des grandes artères et autoroutes Capacité de branchement au réseau de Gaz Métro (centres de biométhanisation) 21
  23. 23. Les sites retenus Secteur Nord CESM Arrondissement Villeray—St-Michel – Parc-Extension Secteur Est Site de l’ancienne carrière Demix Ville de Montréal-Est Secteur Ouest 9091 – 9191 Henri-Bourassa Arrondissement Saint-Laurent Secteur Sud Site de l’ancienne usine Solutia Arrondissement LaSalleCollecte combinée RA + RVCollecte séparée RA/RV 22
  24. 24. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 3 Choix du site du CTMO Ouest 23
  25. 25. Site du 9091- 9191 Henri-Bourassa Terrain : • D’une superficie totale de 9,3 ha • Mis en réserve en juin 2012 • À proximité des grandes voies de circulation A40 – Autoroute Métropolitaine A13 – Autoroute Chomedey • Ancien bâtiment industriel de 23 000 m2 à démolir 24
  26. 26. Localisation 25
  27. 27. Distances conformes aux lignes directrices du MDDEP 26
  28. 28. Distances conformes aux lignes directrices du MDDEPLe MDDEP a émis un avis préliminaire favorable le 16 mai 2012• Zone résidentielle située à 700 mètres (donc plus de 500 mètres) de l’évacuation de l’air traité (ÉAT).• Tous les lieux publics à plus de 500 mètres de ÉAT. 27
  29. 29. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 4 Caractéristiques du CTMO Ouest 28
  30. 30. Aperçu des aménagements prévus au CTMO Ouest 29
  31. 31. Détails des aménagementsprévus au CTMO Ouest• Distance de 60 mètres entre le bâtiment de traitement et le ruisseau Brooks. Toutes les installations de compostage étant à l’intérieur du bâtiment, toutes les activités sont réalisées à une distance minimale de 60 mètres du ruisseau.• Nouvelle bande de végétaux sur une largeur de 15 mètres le long du ruisseau Brooks. 30
  32. 32. Caractéristiques des opérations• Toutes les opérations dans un bâtiment fermé sous pression négative • Réception dans un sas à double portes • Prétraitement • Compostage en tunnels • Affinage et maturation • Chargement et expédition du compost• Contrôle des odeurs • Filtration de l’air par laveur humide et biofiltre • Évacuation de l’air traité et de vapeur d’eau via la cheminée 31
  33. 33. Schéma du procédé de compostageRA+RV 39 000 t/anD 11 000 t/an Opérations en bâtiment fermé sous pression négative8 logements et moins Réception Compostage Affinage et 28 000 t/an Prétraitement en tunnels Maturation CompostCollecte combinéeRA et RV de 20 à 28 jours 4 à 6 sem. 32
  34. 34. Réception et préparation
  35. 35. Compostage
  36. 36. Affinage et maturation
  37. 37. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 4 Résultats des études effectuées pour le CTMO Ouest 36
  38. 38. Étude de dispersiondes odeursRappelLignes directrices du MDDEP en termes de dispersion des odeurs RésultatsNe pas dépasser 1 u.o, 98,0 % du temps 99,19% Pour les industries voisines 96,33%Ne pas dépasser 5 u.o, 99,5 % du temps 99,96% Pour les industries voisines 99,85% 37
  39. 39. Étude de dispersiondes odeurs1 ou 5 u.o ?Par comparaison Personne parfumée : 20-50 u.o. Gazon fraichement coupé : 250 u.o. Poubelle : 500 u.o. Barbecue : 2 500 u.o. 38
  40. 40. Étude de dispersiondes odeursMesures de contrôle prévues : Bâtiments fermés sous pression négative Réception des intrants et chargement des extrants dans un endroit clos hermétiquement Lavage des roues de camions avant leur sortie de l’aire de réception Traitement de l’air avant à l’aide de laveur humide et de biofiltres performants Évacuation de l’air traité via une cheminée Monitoring continu des odeurs en cours d’opération, à l’aide de nez électroniques 39
  41. 41. Zone primaire de péril aviaire 40
  42. 42. Site CTMO Ouest et zone primaire .Entrée, sortie des matières etcheminée d’évacuation d’air horsde la zone primaire de périlaviaire 41
  43. 43. Péril aviaire Il existe des précédents : • Winnipeg (site d’enfouissement depuis 96) Risques bien gérés (Transport Canada) • Toronto (centre de compostage fermé) Pas de risque supplémentaire observé (Autorités de l’aéroport) • Ottawa (centre de compostage fermé) Pas d’effet perceptible sur le péril aviaire (Autorités aéroportuaires) 42
  44. 44. Péril aviaireÉtude réalisée en 2011 concluait : Un centre fermé élimine les risques que les oiseaux et autres mammifères viennent s’y alimenter, car aucune nourriture n’est accessible Le centre fermé, conçu et opéré selon les normes et conditions projetées, ne devrait pas avoir d’incidence sur les risques associés au péril aviaireDans un document mis en ligne en 2012, le MDDEP abonde dans le même sens 43
  45. 45. Étude d’impact sur la circulationlocaleNombre de camions/jour pour le centre de traitement des MO de l’Ouest opérant à pleine capacité 44
  46. 46. Étude d’impact sur la circulationlocaleParamètres considérés pour la simulation des déplacements sur la circulation locale Total des déplacements : – des matières intrants et extrants, – des employés et – des fournisseurs Multiplié par un facteur de 1,5 45
  47. 47. Étude d’impact sur la circulationlocaleSimulation placée au pire moment possible : – à l’heure de pointe du matin et du soir – à la période de l’année comptant le plus grand nombre de déplacements, soit novembreRÉALITÉ : période de transit des intrants et extrants se situera majoritairement entre 10:00 h et 15:00 h, en dehors de l’heure de pointe du matin ou de la fin de l’après midi 46
  48. 48. ITINÉRAIRE Origine des camionsA13 NORD 25 %Thimens/Henri-Bourassa 25 %A40 EST 50 % 47
  49. 49. ITINÉRAIRE Destination des camionsA13 SUD 25 %Thimens/Henri-Bourassa 25 %A40 OUEST 50 % 48
  50. 50. Étude d’impact sur la circulationlocaleConclusion Faible nombre de déplacements générés par les opérations du CTMO Impact négligeable, peu importe l’accès utilisé par les camions pour entrer et sortir du site. Aucun impact sur le stationnement. Impact négligeable sur le transport en commun. CTMO Ouest ne représente aucun impact négatif significatif au niveau du transport dans le secteur. 49
  51. 51. Étude sur le bruitCritères applicables :• Règlement 1140 de l’arrondissement ne s’applique qu’aux zones résidentielles et aux parcs• Critère de bruit selon les lignes directrices du MDDEP sur le compostage, pour une catégorie de zonage 4, soit comportant des activités industrielles ou agricoles Nuit Jour 19h à 7h 7h à 19h 70 dBA 70 dBa 50
  52. 52. Étude sur le bruitConclusions :• Le activités de camionnage du CTMO respectent les critères de bruit du MDDEP• Impact sonore sur les routes à proximité du CTMO (0,3 dBA) considéré nul car inférieur à 1dBA.• Les équipements liés au traitement des matières organiques sont tous à l’intérieur du bâtiment.• Aucune autre mesure d’atténuation requise 51
  53. 53. Qualité architecturaleet aménagement paysagerUne vitrine technologique et environnementale Construction visant une certification LEED Toit vert et/ou avec serre Aménagement paysager avec entretien approprié 52
  54. 54. Aperçu des infrastructures AVANT 53
  55. 55. Aperçu des infrastructures APRÈS AVANT 54
  56. 56. Aperçu des infrastructures AVANT 55
  57. 57. Aperçu des infrastructures APRÈS 56
  58. 58. Aperçu des infrastructures AVANT 57
  59. 59. Aperçu des infrastructures APRÈS 58
  60. 60. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable Section 5 Ajustements règlementaires requis 59
  61. 61. Réglementation d’urbanisme envigueur et dérogationAffectation actuelle : « secteur d’emploi »Zonage actuel : « service et activités industrielles »Usage envisagé : centre de traitement des matières organiques (activité de récupération non autorisée dans cette zone) 60
  62. 62. Ajustements envisagésArticle 89 de la Charte : Le Conseil d’agglomération, de qui relève le traitement des matières résiduelles, peut autoriser cet usage par le biais d’un règlement spécifique qui s’ajoute alors à la réglementation localeConditions : des dispositions ou normes particulières sont proposées afin de mieux encadrer le projet 61
  63. 63. Usage à autoriser Centre de traitement des matières organiques par compostage en bâtiment fermé Usage complémentaire : production agricole ou horticole en serre sur le toit 62
  64. 64. Conditions envisagéesA. Hauteur et densité - 20 mètres (avec les serres) - COS de 2 - Implantation maximale : 60%B. Occupation des espaces extérieurs Les dispositions réglementaires locales s’appliquent, sauf : –Stationnement : 20 espaces max. –Aucun entreposage extérieur 63
  65. 65. Conditions envisagéesC. Aménagement paysager En plus des normes locales, s’appliquent : – Plan d’aménagement requis avant le début des travaux – 12 mois maximum pour l’aménagement après la fin des travaux de construction – Maintien d’un caractère végétal sain 64
  66. 66. Conditions envisagéesD. Critères d’aménagement, d’architecture et de design En plus des objectifs du plan d’implantation et d’intégration architectural (PIIA) local: – Bâtiments et aménagements fonctionnels, sécuritaires et de qualité; – Conception soignée de toitures et des équipements mécaniques; – Principes de développement durable pour les bâtiments et le terrain; – Matériaux de qualité; – Toit vert, réflexion ou une serre, qui devra s’harmoniser au bâtiment; – Clôture sobre. 65
  67. 67. ConformitéLe projet est conforme au plan d’urbanisme de la Ville de MontréalLe Comité ad hoc d’architecture et d’urbanisme a émis un avis favorable lors de sa réunion du 18 mai 2012 66
  68. 68. Prochaines étapes Consultation publique - automne 2012 Adoption du règlement pour le CTMO Ouest par le Conseil d’agglomération - hiver 2013 Création d’un comité de suivi – printemps 2013 Lancement de l’appel d’offres - 2013 Début de construction – 2014 Mise en opération - 2016 67
  69. 69. Direction de l’environnement et dudéveloppement durable VOS QUESTIONS 68

×