15 septembre 2014, Paris 
Rintaro Tamaki, Secrétaire général adjoint et Chef Économiste par intérim 
ÉVALUATION ÉCONOMIQUE...
Quoique irrégulière, la croissance mondiale se poursuit à un rythme modéré 
2 
PIB mondial 
Variation en pourcentage, taux...
La croissance des échanges reste atone 
Volumes, pourcentage de variation en glissement annuel 
Échanges mondiaux de biens...
Le sous-emploi de la main-d'oeuvre reste considérable dans les économies avancées 
Emploi dans la zone OCDE 
En pourcentag...
Il y a des signes d’une stabilisation des taux de croissance dans les économies de marché émergentes 
5 
Croissance du PIB...
Prévisions interimairesde l'OCDE -- 
Croissance du PIB dans les grandes économies 
6 
Source : Prévisions intérimaires de ...
Croissance du PIB 
En pourcentage 7 
Prévisions intermédiaires de l'OCDE 
Note : PIB aux prix du marché corrigé des jours ...
L'optimisme des marchés de capitaux contraste avec l'existence de risques importants 
. 
Cours des actions 
Indices, janvi...
Dans la zone euro, la croissance prévue est trop faible pour réduire les capacités inutilisées dans l'économie 
Écart de p...
L'OCDE ne prévoit pas de déflation dans la zone euro, mais ce risque s'est accentué 
Évolution des prix à la consommation ...
Impératifs de politique économique au niveau mondial 
. 
Réduire les contraintes structurelles qui entravent la croissance...
De nouvelles mesures de relance monétaire s'imposent dans la zone euro 
. 
Les récentes interventions de la BCE sont bienv...
La stratégie pluridimensionnelle mise en oeuvre au Japon devrait être poursuivie 
. 
Conserver une politique monétaire exp...
La politique de relance mise en oeuvre aux États-Unis est efficace 
. 
Procéder au repli prévu des mesures de relance moné...
Il ne sera pas aisé pour la Chine de parvenir à une croissance équilibrée 
. 
Il est essentiel de veiller à ce que la corr...
L'Inde peut accélérer sa croissance et la rendre plus inclusive 
. 
Améliorer la qualité de l’assainissement budgétaire en...
Le Brésil doit stimuler l'investissement 
. 
Veiller à ce que l'inflation revienne vers l'objectif visé. 
Améliorer le sol...
Principaux messages 
L'expansion économique modérée observée dans la plupart des grandes économies avancées et émergentes ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evaluation economique mondiale intermediaire de l'ocde

4 816 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 816
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4 005
Actions
Partages
0
Téléchargements
20
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evaluation economique mondiale intermediaire de l'ocde

  1. 1. 15 septembre 2014, Paris Rintaro Tamaki, Secrétaire général adjoint et Chef Économiste par intérim ÉVALUATION ÉCONOMIQUE MONDIALE INTERMÉDIAIRE DE l'OCDE www.oecd.org/fr/economie/perspectiveseconomiquesdelocde.htm
  2. 2. Quoique irrégulière, la croissance mondiale se poursuit à un rythme modéré 2 PIB mondial Variation en pourcentage, taux annualisé corrigé des variations saisonnières Source : Base de données des comptes nationaux de l'OCDE. Indice PMI global Indice Note : Les valeurs supérieures à 50 correspondent à une expansion. Source : Markit. 0 1 2 3 4 5 0 1 2 3 4 5 48 50 52 54 56 58 48 50 52 54 56 58
  3. 3. La croissance des échanges reste atone Volumes, pourcentage de variation en glissement annuel Échanges mondiaux de biens et services Source : Base de données des comptes nationaux de l'OCDE. 3 -20 -15 -10 -5 0 5 10 15 20 -20 -15 -10 -5 0 5 10 15 20 Moyenne avant la crise (1990-2007)
  4. 4. Le sous-emploi de la main-d'oeuvre reste considérable dans les économies avancées Emploi dans la zone OCDE En pourcentage de la population d'âge actif Salaires réels et productivité du travail Variation annualisée en pourcentage, T2 2009 – T1 2014 4 Note : Les salaires réels correspondent à la rémunération des salariés divisée par le nombre total d'heures travaillées dans l'économie, corrigée par l'indice des prix à la consommation (IPC). La productivité du travail correspond au PIB réel divisé par le nombre d'heures travaillées. Source : calculs de l'OCDE fondés sur les comptes nationaux trimestriels et base de données des Perspectives économiques de l'OCDE de mai 2014. Source : Base de données des Perspectives économiques de l'OCDE de mai 2014. 53 54 55 56 57 53 54 55 56 57 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 États-Unis Japon Zone euro Salaires réels Productivité du travail
  5. 5. Il y a des signes d’une stabilisation des taux de croissance dans les économies de marché émergentes 5 Croissance du PIB et indice PMI composite Note : Pour l'indice PMI, les valeurs supérieures à 50 correspondent à une expansion . Sources : HSBC ; Markit ; Base de données des comptes nationaux de l'OCDE ; et calculs de l'OCDE. -6 -4 -2 0 2 4 6 8 10 12 14 40 42 44 46 48 50 52 54 56 58 60 Pour cent Indice Indice PMI pour les marchés émergents (échelle de gauche) Croissance du PIB des BRIICS (taux annuel CVS, échelle de droite)
  6. 6. Prévisions interimairesde l'OCDE -- Croissance du PIB dans les grandes économies 6 Source : Prévisions intérimaires de l'OCDE. -1.0 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 3.0 3.5 -1.0 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 3.0 3.5 États-Unis Zone euro Japon Pour cent Pour cent 2013 2014 2015 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Chine Inde Brésil Pour cent Pour cent 2013 2014 2015
  7. 7. Croissance du PIB En pourcentage 7 Prévisions intermédiaires de l'OCDE Note : PIB aux prix du marché corrigé des jours travaillés. Dans le cas de l'Allemagne et de l'Inde, ce chiffre peut différer des mesures nationales habituelles du PIB. Column1201320142015États-Unis2.22.13.1Zone euro-0.40.81.1Japon1.60.91.1Allemagne0.21.51.5France0.40.41.0Italie-1.8-0.40.1Royaume-Uni1.83.12.8Canada2.02.32.7Chine7.77.47.3Inde4.75.75.9Brésil2.50.31.4
  8. 8. L'optimisme des marchés de capitaux contraste avec l'existence de risques importants . Cours des actions Indices, janvier 2005 = 100 Volatilité implicite des cours des actions Pour cent 8 Note : Les courbes représentent l'évolution de l'indice MSCI marchés émergents et de l'indice MSCI marchés développés. Source : Datastream. Source : Datastream. 0 50 100 150 200 250 0 50 100 150 200 250 Marchés développés Marchés émergents 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 États-Unis : indice VIX Zone euro : indice VSTOXX
  9. 9. Dans la zone euro, la croissance prévue est trop faible pour réduire les capacités inutilisées dans l'économie Écart de production En pourcentage de la production potentielle . 9 Sources : Perspectives économiques de l'OCDE de mai 2014 ; Prévisions intérimaires de l'OCDE ; et calculs de l'OCDE. -4 -3 -2 -1 0 -4 -3 -2 -1 0 2012 2013 2014 2015
  10. 10. L'OCDE ne prévoit pas de déflation dans la zone euro, mais ce risque s'est accentué Évolution des prix à la consommation Variation en glissement annuel, en pourcentage 10 Source : Eurostat. -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 4 5 Zone euro Allemagne France Italie Espagne Grèce
  11. 11. Impératifs de politique économique au niveau mondial . Réduire les contraintes structurelles qui entravent la croissance économique Adapter la politique monétaire aux situations nationales, qui divergent Veiller à ce que les niveaux d'endettement public soient soutenables, ce qui implique pour de nombreux pays de poursuivre l'assainissement budgétaire 11
  12. 12. De nouvelles mesures de relance monétaire s'imposent dans la zone euro . Les récentes interventions de la BCE sont bienvenues, mais de nouvelles mesures s'imposent, notamment en matière d'assouplissement quantitatif Utiliser toutes les marges de manoeuvre offertes par les règles budgétaires de l'Union européenne Une évaluation crédible des banques et des mesures concernant l'union bancaire sont cruciales 12 Les autres grandes banques centrales sont allées plus loin dans l'assouplissement monétaire Actifs des banques centrales en pourcentage du PIB Source : Datastream. 0 10 20 30 40 50 60 0 10 20 30 40 50 60 États-Unis Zone euro Japon
  13. 13. La stratégie pluridimensionnelle mise en oeuvre au Japon devrait être poursuivie . Conserver une politique monétaire expansionniste pour atteindre l ’objectif de 2% d’inflation Procéder à la 2e hausse de la taxe sur la consommation pour faire progresser l'assainissement des finances publiques ; prendre des mesures à court terme, notamment monétaires, pour en atténuer les effets négatifs Inscrire dans la loi et mettre en oeuvre les réformes structurelles annoncées Les salaires sont en train de se redresser Indice de rémunération horaire, 2010 = 100 13 Source : Principaux indicateurs économiques de l'OCDE. 98 99 100 101 102 103 98 99 100 101 102 103
  14. 14. La politique de relance mise en oeuvre aux États-Unis est efficace . Procéder au repli prévu des mesures de relance monétaire Axer la politique budgétaire sur la viabilité des finances publiques à moyen terme Accroître l'investissement public et prendre des mesures structurelles en vue d'obtenir une croissance plus inclusive 14 La croissance de l'emploi salarié non agricole est aux alentours de son niveau d'avant la crise En milliers, moyenne mobile sur 3 mois -800 -600 -400 -200 0 200 400 -800 -600 -400 -200 0 200 400 Moyenne avant la crise (2004-2007) Source : Bureau de statistiques sur l'emploi (BLS, Bureau of Labor Statistics) des États-Unis.
  15. 15. Il ne sera pas aisé pour la Chine de parvenir à une croissance équilibrée . Il est essentiel de veiller à ce que la correction du marché immobilier soit ordonnée Le ralentissement de l’inflation laisse des marges pour une relance si cela devient nécessaire Davantage des efforts pour rendre la réglementation financière plus efficace sont nécessaires 15 La croissance du crédit est freinée Glissement annuel en pourcentage Note : Le crédit non bancaire recouvre les acceptations bancaires, les prêts de sociétés fiduciaires , les prêts pour compte de tiers et les financements obligataires nets des entreprises. Source: CEIC. 0 15 30 45 60 75 10 14 18 22 26 30 Flux totaux de financement de l'économie (échelle de gauche) Crédit bancaire (échelle de gauche) Crédit non bancaire (échelle de droite)
  16. 16. L'Inde peut accélérer sa croissance et la rendre plus inclusive . Améliorer la qualité de l’assainissement budgétaire en réduisant les subventions au profit des investissements dans les infrastructures sociales et physiques Maitriser l'inflation et améliorer la stabilité financière Améliorer les infrastructures, simplifier le droit du travail et poursuivre la réforme des impôts La croissance se redresse PIB réel, pourcentage de variation en glissement annuel 16 0 2 4 6 8 10 12 14 0 2 4 6 8 10 12 14 Source : Base de données des comptes nationaux de l'OCDE.
  17. 17. Le Brésil doit stimuler l'investissement . Veiller à ce que l'inflation revienne vers l'objectif visé. Améliorer le solde primaire à mesure que l'économie se redresse. Mettre en oeuvre des réformes propices à l'investissement, notamment en simplifiant la fiscalité, en accélérant les dépenses d'infrastructures et en réduisant les obstacles aux échanges. L'investissement est atone Investissement en volume, pourcentage de variation en glissement annuel 17 Source : Institut brésilien de géographie et de statistique (IBGE, Instituto Brasileiro de Geografia e Estatística). -20 -10 0 10 20 30 40 -20 -10 0 10 20 30 40
  18. 18. Principaux messages L'expansion économique modérée observée dans la plupart des grandes économies avancées et émergentes devrait se poursuivre La zone euro se distingue par une demande atone et un risque de stagnation prolongée L'orientation optimale de la politique macroéconomiques diffère suivant les pays Les réformes structurelles sont essentielles pour atteindre des taux de croissance mondiaux plus satisfaisants 18

×