DédicaceA mes parents :Aucun mot si sacré soit-il, ne suffira à apprécier à sa juste valeur, le soutien matériel etspiritu...
RemerciementsAu terme de ce Projet de Fin d’Etude, nous tenons à manifester l’expression de notreprofonde gratitude et not...
RésuméLe succès des organisations modernes repose essentiellement sur le développement descompétences de leur capital huma...
Liste des figures N° figure   Description                                               Page     1       Filiales de la so...
24      Diagramme de Séquence « Authentification »           53    25      Diagramme de Séquence « mettre à jour Actualité...
UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011   Page 6
Liste des abréviationsAbréviation          Désignation2I                   Ingénierie InformatiqueAJAX                 Asy...
Table des matièresDédicace ..................................................................................................
iv.         Sécurisation des mots de passe : ............................................................................ ...
III.4          Diagramme de séquence « gérer formation » : ...................................................... 49      ...
“e-Learning is not an objective in itself, but rather a way to make education andlearning more effective, efficient and pe...
Introduction généraleA l’heure actuelle, l’économie des organisations ne se mesure plus par leur capital financiermais plu...
former. Il n’est pas nécessaire d’avoir une masse critique. Il offre aussi une plus grandefacilité d’accès temporo-spatial...
Chapitre 1 : Cadre général du               projetI. Introduction :  Le présent chapitre a pour objectif de présenter l’or...
La gestion des ressources humaines;        Le pilotage et la coordination des actions des établissements de santé;        ...
La direction régionale de la santé de Tétouan est composée de 4 services suivants :       Le service de la Sante publique ...
Veiller à la disponibilité des médicaments essentiels dans les pharmacies des hôpitaux       et dans les grossisteries et ...
La gestion des ressources humaines de la délégation, dans la limite des actes délégués           aux délégués préfectoraux...
unis, dans des textes officiels récents, E-learning est souvent décliné sous « Enhanced –   learning trough Information Te...
apparaître un besoin d’alignement stratégique de la FC permettant l’acquisition de nouvellescompétences de la part des pro...
IV.2 Description du projet : » »DMSLearn est un terme qui se compose de deux mots : « DMS » et « learn ». DMS signifiedire...
Faciliter l’administration d’un site web éducatif ;         Créer un outil facile à utiliser par l’administrateur, les for...
Chapitre 2 : Analyse des                    besoinsI. Introduction :  Le présent chapitre sera consacré à l’étude et l’ana...
Le présent projet visant la création d’un espace de création et de partage des savoirs est doncloccasion de mettre en évid...
souhaitées automatiquement, et aussi permet au formateur et l’apprenant d’accéder à leurespace.                  vii.   Co...
II.3 Assurance qualité :                 i.   Environnement de travail :       Navigateurs : DMSLearn est opérationnel sur...
atteint le nombre maximum de connexions aux bases de données MySQL       (mysql.max_links).Le système fait deux types de p...
Pour notre système, on peut dire que la méthode de sécurisation des mots de passe est plus   compliquée et plus puissante ...
Chapitre 3 : conduite du projetI. Introduction :  Le présent chapitre a pour objectif de préciser le planning à suivre dan...
Figure 8. Cycle de vie en VIII. Planification du projet :   La planification du projet est la phase d’avant projet la plus...
Nom de la tache                    Durée         Prédécesseures  1   Etude préliminaire                             4 jour...
Figure 10. Diagramme du GanttUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011       Page 32
Tache      Durée      Prédécesseurs    Début        Début       Fin     Fin plus                                       plu...
Figure 12. Diagramme du Pert  Le chemin critique est en rouge.IV. Conclusion :  Dans ce chapitre, nous avons présenté la m...
Chapitre 4 : étude   fonctionnelle et technique du              projetI. Introduction :  Le présent chapitre sera divisé e...
Figure 13. Diagramme de cas d’utilisation globalII.2 Description des cas d’utilisation détaillé :Les diagrammes des cas d’...
Figure 14. Diagramme de cas d’utilisation « Admin /Formateur/Apprenant/Visiteur »UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 20...
II.3 Technologies et Frameworks utilisées :                  i.    XHTML 1.0 :Le XHTML est le langage des pages Web. Il su...
Ce framework permet de faciliter et de fiabiliser le développement de sites dynamiques enPHP. Il sadresse notamment aux en...
ix.    La bibliothèque GD :   La bibliothèque GD est une bibliothèque libre servant à manipuler des images   dynamiquement...
Chapitre 5 : conception du                  projetI. Introduction :  Le présent chapitre a pour objectif de présenter la c...
Administrateur de site web                   Internaute                         Authentification                          ...
Administrateur du système                                Système                 Lancer le navigateur              Taper l...
Figure 20. Diagramme d’activité « mettre à jour Actualités »II.4 Diagramme d’activité « mettre à jour formation » :Le diag...
Figure 20. Diagramme d’activité « mettre à jour formation »II.5 Diagramme d’activité « suivre une formation » :Le diagramm...
Figure 21. Diagramme d’activité « suivre une formation »III. Diagrammes de séquences :   Les diagrammes de séquences sont ...
.            Figure 22. Diagramme de Séquence « Consulter Front-end »III.2 Diagramme de séquence « Authentification » :Dan...
Figure 24. Diagramme de Séquence « Authentification »III.3 Diagramme de séquence « mettre à jour Actualités » :Dans le dia...
Figure 25. Diagramme de Séquence « mettre à jour Actualités »III.4 Diagramme de séquence « gérer formation » :Dans le diag...
Figure 26. Diagramme de Séquence « Gérer formation »UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011                   Pag...
III.5 Diagramme de séquence « suivre une formation » :Le scénario possible lorsqu’un apprenant suivre une formation peut ê...
III.6 Diagramme de séquence « suivi d’une formation » :Le suivi d’une formation par un formateur peut être représenté à l’...
Figure 26. Diagramme de Séquence « Accéder au forum »IV. Diagramme de collaboration :  Les diagrammes de collaborations : ...
Figure 26. Diagramme de collaboration « Formation »V. Diagramme de classe :  Le diagramme de classes permet de représenter...
Figure 27. Diagramme de classesUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011         Page 55
VI. Conclusion :  Dans ce chapitre, nous avons présenté une vue conceptuelle du système à réaliser. Ainsi nous  pouvons en...
Chapitre 6 : mise en œuvre du                projetI. Introduction :  La phase de mise en œuvre est la dernière phase du p...
La grande nouveauté de WampServer 2 réside dans la possibilité dy installer et          dutiliser nimporte quelle version ...
Partie privé ou Back-end : cette partie est destinée juste aux composantes de la       direction, c’est-à-dire à l’adminis...
Page d’authentification                          Figure 1 : La fenêtre d’authentification   La fenêtre d’authentification ...
« front-end » de la plate-forme, à l’édition du profil et de se déconnecter de la           session administrateur.       ...
Page utilisateur :Cette page montre que l’administrateur peut ajouter, modifier, supprimer et gérer les Rôlesconcernant ch...
Figure 4 : La fenêtre d’authentificationPage Forums :Cette page permet au l’administrateur de gérer les forums .          ...
Permet (après une authentification via un login et mot de passe) à un membre du       comité des formateurs d’accéder à so...
Figure 33. Page d’espace apprenant.  III.3 Valeur ajouté de DMSLearn V2.0:         La partie front-end est modifiable 100%...
environnement physique réel. Ils veillent à lexécution dun scénario, ce qui garantit que  linteraction entre les différent...
Figure 35. Back-end d’espace d’administrateur      Espace enseignant :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011    ...
Figure 36. Back-end d’espace d’enseignant         Espace étudiant et parent :  Les espace des étudiants et des parents est...
Conclusion générale et                perspectivesEn guise de conclusion, nous reconnaissons quel al réalisation de notre ...
AnnexesAnnexe A : Cycle de vie en VLa représentation en V tient davantage compte de la réalité, le processus de développem...
Pfe rapport   rabiaa hind 04 06 2012
Pfe rapport   rabiaa hind 04 06 2012
Pfe rapport   rabiaa hind 04 06 2012
Pfe rapport   rabiaa hind 04 06 2012
Pfe rapport   rabiaa hind 04 06 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pfe rapport rabiaa hind 04 06 2012

30 665 vues

Publié le

PFE de master

Publié dans : Formation
2 commentaires
8 j’aime
Statistiques
Remarques
  • bonjour, j'ai trouvé des difficulté pour le téléchargement de ce document pouvez vous m'aider svp ?
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • bonjour, comment je peut télécharger ce document SVP.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
30 665
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
1 401
Commentaires
2
J’aime
8
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pfe rapport rabiaa hind 04 06 2012

  1. 1. DédicaceA mes parents :Aucun mot si sacré soit-il, ne suffira à apprécier à sa juste valeur, le soutien matériel etspirituel, les sacrifices que vous ne m’avez cessés de déployer.On vous offre en guise de reconnaissance, ce modeste travail en vous souhaitant santé,bonheur et longue vie qu’on puisse combler à nous tour.A mes chers frères et sœurs : Je vous dédie ce travail en témoignage des liens solides et intimes qui nous unissent etpour leurs soutiens, encouragements en vous souhaitant un avenir plein de succès et debonheur.A tous mes collègues et amis du master spécialisé Qualité desLogiciels.A tous ceux qui m’ont soutenu et qui me soutient encore. Hind-Rabiaa
  2. 2. RemerciementsAu terme de ce Projet de Fin d’Etude, nous tenons à manifester l’expression de notreprofonde gratitude et notre reconnaissance à toute personne ayant contribué, de prés ou deloin, à l’aboutissement de ce travail, en particulier :Monsieur Mohamed KHALDI, pour son encadrement, ses conseils et directives pertinentset sa disponibilité durant toute la période de notre stage.De même, nos remerciements se portent vers le responsable de notre Master « Qualité duLogiciel », Monsieur Kamal Eddine EL KADIRI, qui n’a épargné aucun effort pour nousaider et nous orienter.Nous tenons à remercier également tout le personnel de la direction Régionale du ministèrede la santé de Tétouan qui n’ont aménagé ni leur temps ni leur énergie pour nous aider àélaborer ce travail.Nous aimerions que tous nos formateurs trouvent ici l’expression de notre profondereconnaissance et de notre respect.Merci aussi aux membres de jury pour l’attention dont ils ont fait preuve vis à vis de notretravail.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 2
  3. 3. RésuméLe succès des organisations modernes repose essentiellement sur le développement descompétences de leur capital humain. De ce fait, la formation continue a pris une placeimportante dans la gestion des ressources humaines. Le e-learning est une innovation qui parses avantages économiques, pédagogiques et sociaux, est jugé comme un moyen optimal pourrelever les défis majeurs de formation. Néanmoins, la réussite de l’implantation du projet due-learning qui se base sur la technologie de l’information et de la communication est inhérenteà l’adhésion de son utilisateur final.Pour assurer le développement de ses professionnels de santé, notre Direction Régionale duministère de la santé de Tétouan projette intégrer cette nouvelle approche dans la pratique dela formation continue. Notre travail a comme objectif : « La conception et Développementd’un système de formation en ligne»Notre mission a consisté en l’étude du processus de gestion de la formation continue au siende la Direction Régionale du ministère de la santé de Tétouan, ainsi que la réalisation del’ensemble des phases du développement de ce projet.Le système à réaliser comporte plusieurs fonctionnalités; nous trouvons les fonctionnalités degestion en premier lieu, et les fonctionnalités de communication en deuxième lieu.Ce rapport comporte six chapitres ; le premier chapitre définit le contexte général du projet.Le deuxième est dédié à l’analyse des besoins. Le troisième spécifie la conduite du projet. Lequatrième explique à l’étude fonctionnelle et technique du projet. Le cinquième présente laconception du projet. Enfin, le dernier chapitre décrit la phase de mise en œuvre du projet. =======Mots clés=======E-learning - Formation continue - Professionnels de la santé - d’unsystème de formation en ligne – gestion de la formation continue.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 3
  4. 4. Liste des figures N° figure Description Page 1 Filiales de la société REDFOX SERVICES 14 2 REDFOX Organigramme 15 3 Structure de département technique 16 4 REDFOX services 17 5 Architecture d’e-School 20 6 Capture d’écran de www.teknoadapt.net 23 7 Capture d’écran www.alwassila.com 24 8 Cycle de vie en V 31 9 Table des tâches représentées par MS Project 32 10 Diagramme du Gantt 33 11 Table des tâches 34 12 Diagramme du Pert 35 13 Diagramme de cas d’utilisation global 38 14 Diagramme de cas d’utilisation « Super-Admin / Admin » 39 15 Cas d’utilisation « Gérer Espace Ministère & Educatif » 40 16 Diagramme de cas d’utilisation « Enseignant » 41 17 Diagramme de cas d’utilisation « Etudiant / Parent » 42 18 Diagramme d’activité « administration du site web » 47 19 Diagramme d’activité « Authentification » 48 20 Diagramme d’activité « mettre à jour Actualités » 49 21 Diagramme d’activité « modifier page » 50 22 Diagramme de Séquence « Consulter page » 51 23 Diagramme de Séquence « Consulter Actualités » 52UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 4
  5. 5. 24 Diagramme de Séquence « Authentification » 53 25 Diagramme de Séquence « mettre à jour Actualités » 54 26 Diagramme de Séquence « mettre à jour Pages » 55 27 Diagramme de classes 56 28 Architecture de l’EasyPHP 59 29 Front-end de DMSLearn V1.0 60 30 Tableau de bord d’administrateur de DMSLearn V1.0 61 31 Menu d’administrateur de DMSLearn V1.0 62 32 Page d’espace d’enseignant de DMSLearn V1.0 63 33 Page d’espace d’étudiant de DMSLearn V1.0 63 34 Front-end d’DMSLearn V2.0 65 35 Back-end d’espace d’administrateur 66 36 Back-end d’espace d’enseignant 67UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 5
  6. 6. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 6
  7. 7. Liste des abréviationsAbréviation Désignation2I Ingénierie InformatiqueAJAX Asynchronous JavaScript And XMLCMS Content Management SystemCSS Cascading Style SheetsHTTP HyperText Transfer ProtocolIHM Interface Homme MachineQL Qualité logicielPHP Hypertext ProprocessorSGBD Système de Gestion de Bases de DonnéesSQL Structured Query LanguageRFID Radio Frequency IDentificationUML Unified Modelling LanguageMVC Modele View ControllerW3C World Wide Web ConsortiumXHTML eXtensible HyperText Markup LanguageXML eXtensible Markup Language What You See Is What You GetWYSIWYG (ce que vous voyez est ce que vous obtenez)UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 7
  8. 8. Table des matièresDédicace ................................................................................................................................. 1Résumé ..................................................................................................................................... 3Liste des figures ................................................................................................................ 4Liste des abréviations .................................................................................................... 7Introduction générale .................................................................................................. 12Chapitre 1 : Cadre général du projet .................................................................... 14I. Introduction : .................................................................................................................... 14II. Présentation d’organisme d’accueil : ............................................................................... 14 i. Attribution et organisation de la direction Régionale ................................................ 14 II.1 Organigramme : ......................................................................................................... 15 II.2 Les attributions des services composant la direction régionale. ................................ 16 II.3 Les attributions et organisation des délégations ........................................................ 17III. Définition du e-learning : .............................................................................................. 18IV. Présentation du projet : .................................................................................................. 19 IV.1 Problématique : ...................................................................................................... 19 IV.2 Description du projet : ........................................................................................... 21 IV.3 Objectifs du projet : ............................................................................................... 21V. Conclusion :...................................................................................................................... 22Chapitre 2 : Analyse des besoins .............................................................................. 23I. Introduction : .................................................................................................................... 23II. Etude de l’existant : .......................................................................................................... 23 II.1 Cahier des charges : ................................................................................................... 23 i. La cible: ..................................................................................................................... 23 ii. Les besoins : .......................................................................................................... 23 iii. Objectif du projet : ................................................................................................. 24 iv. Principe de fonctionnement du système : .............................................................. 24 v. Environnement technique : .................................................................................... 24 vi. Contraintes techniques : ......................................................................................... 24 vii. Contraintes de sécurité: .......................................................................................... 25 viii. Structuration du site : ............................................................................................. 25 ix. Orientation graphique et ergonomique : ................................................................ 25 II.2 Identification des acteurs : ......................................................................................... 25 II.3 Assurance qualité :..................................................................................................... 26 i. Environnement de travail : ........................................................................................ 26 ii. Anti-aspirateur : ..................................................................................................... 26 iii. Sécurité : ................................................................................................................ 27UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 8
  9. 9. iv. Sécurisation des mots de passe : ............................................................................ 27III. Conclusion :................................................................................................................... 28Chapitre 3 : conduite du projet ................................................................................. 29I. Introduction : .................................................................................................................... 29II. Cycle de développement : ................................................................................................ 29III. Planification du projet : ................................................................................................. 30IV. Conclusion :................................................................................................................... 34Chapitre 4 : étude fonctionnelle et technique du projet ............................. 35I. Introduction : .................................................................................................................... 35II. Etude fonctionnelle et technique: ..................................................................................... 35 II.1 Cas d’utilisation global : ............................................................................................ 35 II.2 Description des cas d’utilisation détaillé : ................................................................. 36 i. Cas d’utilisation « Admin / Formateur /Apprenant / Visiteur » : .............................. 36 II.3 Technologies et Frameworks utilisées :..................................................................... 38 i. XHTML 1.0 : ............................................................................................................. 38 ii. CSS ........................................................................................................................ 38 iii. PHP 5 oui .............................................................................................................. 38 iv. ZEND ..................................................................................................................... 38 v. SGBD : MySQL ..................................................................................................... 39 vi. AJAX : ................................................................................................................... 39 vii. jQuery .................................................................................................................... 39 viii. La bibliothèque CKEditor : .................................................................................... 39 ix. La bibliothèque GD : ............................................................................................. 40 x. La bibliothèque FPDF : .......................................................................................... 40III. Conclusion :................................................................................................................... 40Chapitre 5 : conception du projet ............................................................................. 41I. Introduction : .................................................................................................................... 41II. Diagrammes d’activités : .................................................................................................. 41 II.1 Diagramme d’activité « Administration du site web » : ............................................ 41 II.2 Diagramme d’activité « Authentification » : ............................................................. 42 II.3 Diagramme d’activité « mettre à jour Actualités » : ................................................. 43 II.4 Diagramme d’activité « mettre à jour formation » : .................................................. 44 II.5 Diagramme d’activité « suivre une formation » : ..................................................... 45III. Diagrammes de séquences : .......................................................................................... 46 III.1 Diagramme de séquence « Consulter Front-end » : ............................................... 46 III.2 Diagramme de séquence « Authentification » : ..................................................... 47 III.3 Diagramme de séquence « mettre à jour Actualités » : ......................................... 48UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 9
  10. 10. III.4 Diagramme de séquence « gérer formation » : ...................................................... 49 III.5 Diagramme de séquence « suivre une formation » : .............................................. 51 III.6 Diagramme de séquence « suivi d’une formation » : ............................................ 52 III.7 Diagramme de séquence « Accéder au forum » : .................................................. 52IV. Diagramme de collaboration : ....................................................................................... 53V. Diagramme de classe :...................................................................................................... 54VI. Conclusion :................................................................................................................... 56Chapitre 6 : mise en œuvre du projet ...................................................................... 57I. Introduction : .................................................................................................................... 57II. Environnement de développement : ................................................................................. 57III. Evolution de l’application : ........................................................................................... 58 III.1 DMSLearn V1.0 :................................................................................................... 58 III.2 Captures d’écrans V1.0 : ........................................................................................ 59 i. Front-end : ................................................................................................................. 59 ii. Back-end : .............................................................................................................. 60 III.3 Valeur ajouté de DMSLearn V2.0: ........................................................................ 65IV. Tests : ............................................................................................................................ 65V. Les IHM de l’application : ............................................................................................... 66 i. Front-end : ................................................................................................................. 66 ii. Back-end : .............................................................................................................. 66VI. Conclusion :................................................................................................................... 68Conclusion générale et perspectives .................................................................... 69Annexes ................................................................................................................................ 70Annexe A : Cycle de vie en V ......................................................................................... 70Annexe B : présentation d’umL ................................................................................... 71Annexe D : présentation de W3C ................................................................................. 72Bibliographie ..................................................................................................................... 73Dictionnaires...................................................................................................................... 74UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 10
  11. 11. “e-Learning is not an objective in itself, but rather a way to make education andlearning more effective, efficient and pervasive. It has the power to transformeducation but should also be the engine in all major initiatives where new skillsand behaviours are required. It stretches far beyond course based learning andlevrages new technologies such as collaborative and community software,Instant messaging and Blogs and social Network Analysis to give a fewexamples. It encompasses concepts like Content Management, KnowledgeManagement, Performance support, Workflow Learning and virtualcooperation. Thus eLearning can be a powerful engine for the knowledge-basedsociety affecting us in many aspects of our lives” (e-Learning Industy Group 2005)UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 11
  12. 12. Introduction généraleA l’heure actuelle, l’économie des organisations ne se mesure plus par leur capital financiermais plutôt, par leur capital humain. la mondialisation des échanges, la croissance rapide destechnologies de l’information et de communication et les changements accélérés politiques,économiques et sociaux font qu’une organisation se doit d’assurer une actualisation et uneavancée permanente de ces ressources humaines pour être compétitive sinon, elle risque depérir.De ce fait, Le monde du travail exige de la main d’oeuvre une plus grande efficacité et uneplus grande polyvalence dans l’exécution des tâches quotidiennes. Aussi, les nouveauxmodèles de gestion dorénavant moins hiérarchiques et moins centralisés, demandent plusd’autonomie et de réactivité de la part des salariés. Ces derniers ne peuvent plus compteruniquement sur leur qualification initiale, à durée de vie courte mais, doivent mettre à jour etcontinuellement leurs connaissances pour répondre aux besoins du travail en constanteévolution.Par conséquent, la formation, notamment la formation continue (FC), a pris une placeimportante dans les stratégies des ressources humaines. Et pour servir mieux encorel’organisation, elle se doit d’être à la hauteur des ambitions qu’elle porte : rapidité, flexibilité,efficacité et rentabilité. Pour y faire face, le système traditionnel de formation par sonapproche présentielle, conditionné par l’unité de temps et de l’espace semble être insuffisantpour répondre à ce grand défi d’où la nécessité d’une nouvelle approche.L’émergence de la technologie d’information et de communication (TIC) dans le domaine deformation a donné naissance au e-learning. Ce dernier s’impose comme une nouvelleapproche incontournable par les avantages qu’il confère à l’organisation sur les plansfinancier, social et organisationnel.Sur le plan financier, le e-learning est plus économique que la plupart les autres options deformation. Bien que les dépenses initiales qu’entraîne l’élaboration du programme soientimportantes, il permet à moyen et à long terme des économies sur les frais de déplacement, letemps de travail perdu et le matériel didactique. Sur le plan organisationnel, le e-learnings’ajuste pour accommoder un nombre important d’apprenants qu’une organisation veutUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 12
  13. 13. former. Il n’est pas nécessaire d’avoir une masse critique. Il offre aussi une plus grandefacilité d’accès temporo-spatial rendant le système d’apprentissage équitable. Sur le plansocial, le e-learning s’accommode à un large éventail de style d’apprentissage. Par sa capacitéde réseautage multimédias, Il ouvre toute une gamme de nouvelles possibilités notamment,des graphiques, des visioconférences pour dispenser la formation et pour les apprenants deformer une rétroaction immédiate et de s’engager activement dans des conversations avecleurs pairs et autres formes de collaboration.C’est dans ce cadre que notre projet de fin d’études s’inscrit. Il consiste à la « Conception etDéveloppement d’un système de formation en ligne en faveur du personnel du ministère de lasanté à la Région de Tanger-Tétouan » . Cet outil sera un facilitateur de formation pourl’ensemble du personnel de la direction.Notre travail est structuré de la façon suivante : nous situerons dans un premier temps laproblématique de notre projet. Puis Comme tout autre projet de développement, la réalisationde notre travail passe par plusieurs phases à savoir : Une phase d’analyse (phase curciale pour la réalisation du projet), dans laquelle nous avons effectué une étude approfondie sur les différents domaines du sujet. Une phase de conception, où nous avons procédé à la description le système cible dans sa globalité ainsi que les différentes fonctionnalités exigées. Une phase de mise en œuvre (en cours) qui consiste en développement des différents modules identifiés lors de la conception Une phase de tests et validation pour tester la capacité du système réalisé à répondre aux attentes du client et aux objectifs préalablement fixés..UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 13
  14. 14. Chapitre 1 : Cadre général du projetI. Introduction : Le présent chapitre a pour objectif de présenter l’organisme d’accueil « LA DIRECTION REGIONALE DU MINISTERE DE LA SANTE », les problématiques qui ont nous poussé à réaliser ce projet, sujet de notre projet de fin d’études, ainsi que l’objectif et la finalité de ce projet.II. Présentation d’organisme d’accueil : 1. Présentation générale de la direction régionale du ministère de la santé Les directions régionales se sont des services déconcentrés du ministère de la santé instituées dans les ressorts territoriaux des wilayas de régions, telles qu’elles sont déterminées par le Dahir n° 1.59.351 du 1er Joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif à la division administrative du Royaume . Notre stage de projet de fin d’étude s’est déroulé au sein de la direction régionale du ministère de la santé à la région de Tanger Tétouan, le local de la direction se situe à l’hôpital civil de Tétouan. Elle est gérée par un directeur nommé par le ministère de la santé, ce dernier est le chef hiérarchique supérieur de l’ensemble du personnel de la direction régionale et du personnel des délégations du ministère aux préfectures et aux provinces de la région. i. Attribution et organisation de la direction Régionale La direction régionale de la santé a pour mission la mise en œuvre de la politique nationale de santé, au niveau de la région, en tenant compte des spécificités de celles –ci : Dans la limite de leur ressort territoriale et des attributions qui leur sont déléguées par le ministre de la santé, la direction régionale de la santé a notamment pour missions: La protection de la santé publique et la veille sanitaire ; La planification stratégique ; Le financement et III gestion financière ; UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 14
  15. 15. La gestion des ressources humaines; Le pilotage et la coordination des actions des établissements de santé; La garantie de la disponibilité, de la qualité el de laccessibilité des médicaments et produits pharmaceutiques non médicamenteuxLa direction régionale de la santé est chargée, en outre, de lanimation et de lacoordination des actions de santé au niveau régional en partenariat, le cas échéant, avecdautres intervenants régionaux, notamment les administrations publiques, lescollectivités locales, le secteur privé et la société civile.II.1 Organigramme : ADM. Centrale Direction Régionale Direction Régionale 1 Direction Régionale 2...15 Tanger -Tétouan Délegation Tétouan Service Des Rssources humaines Délégation Fahs- anjra Service des approvisionnements, des Délégation Chefchaouen bâtiments, des équipements et de la maintenance Délegation Tanger Assilah Service de la Sante publique et de la surveillance épidémiologique Délégation Larache Délégation Ouazzene Service Des Ressources Financières Délégation Mdiq Fnideq Figure 2. OrganigrammeUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 15
  16. 16. La direction régionale de la santé de Tétouan est composée de 4 services suivants : Le service de la Sante publique et de la surveillance épidémiologique Le service des ressources financières ; Le service des approvisionnements, des bâtiments, des équipements et de la maintenance Le service des ressources humainesOutre les services susvisés, la direction régionale comprend les délégations du ministère de lasanté dans son ressort territorialII.2 Les attributions des services composant la direction régionale.Le service de la Sante publique et de la surveillance épidémiologique est chargé de : Encadrer le développement des programmes de santé maternelle et infantile et promouvoir leur mise en œuvre en collaboration avec les partenaires régionaux ; Encadrer le développement des programmes de santé destinés aux populations ayant des besoins spécifiques et promouvoir leur mise en œuvre en collaboration avec les partenaires régionaux ; Encadrer et assurer la lutte contre les maladies prioritaires au niveau régional ; Assurer la coordination des activités d’information, d’éducation et de communication sans le domaine de la santé ; Assurer, au niveau de la région, la surveillance épidémiologiques ainsi que la veille et la sécurité sanitaire, en concertation avec les instances et autorités centrales compétentes dans ce domaine ; Collecter et analyser les informations sanitaire épidémiologiques et de routine, provenant des différentes provinces et préfectures de la région ; Elaborer et mettre en place des outils de monitorage des activités de santé et d’utilisation des ressources ;Le service des ressources financières est charger de ; L’encadrement du processus de préparation du budget -programme de la région ; L’allocation des ressources budgétaires aux délégations relevant de la région, en fonction du budget programme, en veillant à l’équité intra régionale ; L’évaluation de l’exécution de budget programme de la région ; La prospection et la mobilisation des ressources additionnelles pour l’amélioration du niveau et de la qualité des soins dans la région ; La gestion du budget de la direction régionale de la santé et le cas échéant des ressources affectées pour la réalisation des actions communes à deux ou plusieurs délégations de la région.Le service des approvisionnements, des bâtiments, des équipements et de la maintenanceest chargé de :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 16
  17. 17. Veiller à la disponibilité des médicaments essentiels dans les pharmacies des hôpitaux et dans les grossisteries et officines de la région ; Assurer l’approvisionnement régulier des établissements de santé relevant de la direction régionale en médicaments et produits pharmaceutiques non médicamenteux ; Assure le suivi et la maintenance des bâtiments et des équipements ; Assure le suivi et la maintenance du matériel biomédical.Le service des ressources humaines est chargé de : Assurer la gestion prévisionnelle des R.H au niveau de la région et proposer un plan des effectifs ; Superviser, dans le respect de la réglementation en vigueur, la formation de base des cadres paramédicaux et coordonner les actions de formation continue des professionnels de santé au niveau régional ; Assurer la gestion des R.H dans la limite des actes délégués par l’administration centrale à la DRS ; Suivi des affectations et des mutations des R.H à l’intérieur de la région en concertation avec la DRH; Assurer le suivi des affaires disciplinaires, préparer et proposer les actes correspondants, dans le respect de la réglementation en vigueur ; Développer et mettre en œuvre des activités de protection de la santé et de sécurité au travail, au profit des professionnels de la santé de la région ; Promouvoir les actions et œuvres sociales au profit du personnel.II.3 Les attributions et organisation des délégationsLes attributions des délégations Les délégations sont chargées, dans la limite de leurs compétences territoriales de réaliser les missions suivantes : la supervision, la coordination, le contrôle et lévaluation des actions de prévention lt soins, entreprises par les établissements des soins de santé de base (F,SSB) et centres hospitaliers préfectoraux, provinciaux ou régionaux relevant dl" la délégation: La gestion des crédits de fonctionnement nécessaires à la réalisation des actions précitées. à lexception des crédits affectés aux institutions sanitaires érigées en S.F.GM,A; La contribution à la mise en œuvre et au suivi d’exécution des crédits d’investissements régionaux au niveau de la province ou de la préfecture. La collecte et l’exploitation des informations sanitaires au niveau de la délégation, n vue d’améliorer les prestations des établissements de santé qui lui sont rattachés, de préparer les plans d’action de la délégation et de la direction régionale de la santé et de constituer la base de données informationnelles au sujet de la situation sanitaire au niveau de la province ou préfecture.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 17
  18. 18. La gestion des ressources humaines de la délégation, dans la limite des actes délégués aux délégués préfectoraux et provinciaux ; La contribution à l’élaboration des plans d’action de formation continue de ces ressources et veiller au suivi et l’évaluation de l’exécution de ces plans. La promotion des relations de coopération avec les intervenants dans le domaine de la santé au niveau provincial ou préfectoral, tout en veillant à la mise en œuvre et à l’évaluation des actions entreprises dans ce domaine. L’organisation des délégations Chaque délégation comprend les services suivants : - Le service administratif et économique, chargé de faciliter l’organisation, l’exécution et l’évaluation de toutes les taches d’ordre administratif ou financier ; - Le service du réseau d’infrastructure et d’action ambulatoires provincial ou préfectoral, chargé d’élaborer les plans d’action des établissements des soins de santé de base (ESSB), en matière de prévention et de soins et de veiller à l’encadrement , au service et à l’évaluation de leur exécution.III. Définition du e-learning : E-learning désigne de façon globale l’usage des technologies pour l’apprentissage. Ce terme regroupe à la fois e-education, e-formation, e-training, apprentissage virtuel, utilisation des TIC ; Sommairement, il décrit comme le mariage du multimédia (le son, l’image, le texte) et de l’Internet (la diffusion on line, l’interactivité). Le e-learning a, suivant les différents acteurs, plusieurs définitions. L’office de la langue française, défini le e-learning comme «un mode d’apprentissage basé sur l’utilisation des nouvelles technologies, permettant l’accès à des formations en ligne, interactives et parfois personnalisées, diffusées par l’intermédiaire d’internet, d’un intranet ou autre média électronique, afin de développer les compétences, tout en rendant le processus d’apprentissage indépendant de l’heure et de l’endroit » [1] Pour l’union européenne, L’e-learning est « l’utilisation des nouvelles technologies multimédias, de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autres part les échanges et la collaboration à distance ». En fait, l’apprentissage en ligne est une modalité pédagogique et technologique qui concerne la FC, L’enseignement supérieur mais aussi la formation en entreprise, cest-à-dire pour un apprenant adulte ayant une certaine autonomie dans l’organisation de son processus d’apprentissage, comme en entreprise par exemple. Cependant, il faut remarquer qu’aux états UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 18
  19. 19. unis, dans des textes officiels récents, E-learning est souvent décliné sous « Enhanced – learning trough Information Technologies », pour tout type de public, de la maternelle à la FC, et qu’il inclut toutes les technologies éducatives connues : didacticiels, CD/Rom, Hypermédias, Tuteur intelligent….).IV. Présentation du projet : IV.1 Problématique : Au Maroc, la formation continue a une place importante dans la fonction publique. Les dispositifs législatifs qui la régisse la définie comme : « Un ensemble des opérations tendant à : a. Qualifier les fonctionnaires et agents de l’état en leur assurant une formation théorique et pratique afin de les préparer à exercer les fonctions correspondantes à la formation dispensée ; b. Perfectionner les compétences des fonctionnaires et des agents de l’état par une formation répondant à l’évolution technique aux mutations que connaît l’administration publique ; c. Améliorer la compétence et l’expertise des fonctionnaires et agents de l’état en vue de leur permettre d’accéder, par le biais du redéploiement ou de la mobilité, à des emplois exigeant une qualification nouvelle ou d’exercer des activités professionnelles différentes ;…….. ». [2] Le gouvernement marocain, considère la FC comme une priorité pour soutenir les réformes en cours au niveau de tous les secteurs. Ceci a été affirmé par la déclaration gouvernementale du premier Ministre devant le parlement le 24 Octobre 2007 : «.....Le gouvernement est déterminé, en outre, à faire en sorte que la modernisation s’étende à la révision des statuts des fonctionnaires, dans la perspective de leur simplification, du régime des salaires et des conditions de la promotion administrative, de façon à prendre en considération le mérite, la compétence et la probité, en plus du développement de programmes de formation continue des ressources humaines afin de garantir la motivation, la mise à niveau et la qualité en matière de rendement et de prise de décision et l’activation de l’opération de redéploiement des fonctionnaires…...».[3] Dans cette perspective, et en vue d’améliorer l’état de santé de la population, le ministère de la santé s’est engagé depuis une dizaine d’année dans un grand chantier de réformes qui a fait UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 19
  20. 20. apparaître un besoin d’alignement stratégique de la FC permettant l’acquisition de nouvellescompétences de la part des professionnels de santé pour qu’ils soient pleinementopérationnels dans leur environnement en perpétuel évolution. Ceci s’est concrétisé au niveaude la nouvelle stratégie 2008- 2012 du ministère de la santé [4] par la priorisation dudéveloppement des ressources humaines à travers le renforcement et le développement deleurs compétences.Plusieurs raisons justifient le recours de notre département à la FC en utilisant les TIC (le e-learning). D’une part, la formation d’un effectif important de professionnelles avoisinantes42000 personnes dispersées sur le territoire de Royaume et d’autre part la diminution lesressources Financières de prise en charge des formations présentiélles et ressourcespédagogiques (institut de formation, enseignants).D’autant plus que notre ministère, d’après les résultats de mission d’un expert del’organisation mondiale de la santé [5], possède les compétences de base et l’infrastructurenécessaire, et aussi l’expérience d’un projet pilote du e-learning en soin infirmier au niveau del’institut de formation en carrière de santé initié par l’association marocaine des sciencesinfirmières et techniques. Tous ces éléments plaide en faveur de faisabilité du projet du e-learning pour la formation continue des professionnels de la santé.C’est pour cela nous avons lancé la solution : « La conception et Développement d’unsystème de formation en ligne en faveur du personnel du ministère de la santé à la Région deTanger-Tétouan » dont nous allons procéder rassemblement tout les outils nécessaires pourune communication plus professionnelle avec une interface simple à utiliser pour le formateuret l’apprenant.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 20
  21. 21. IV.2 Description du projet : » »DMSLearn est un terme qui se compose de deux mots : « DMS » et « learn ». DMS signifiedirection du ministère de la santé et learn est un terme anglais qui signifie apprendre.La solution DMSLearn est un progiciel spécifique adapté aux besoins de la directionrégionale du ministère de la santé. La solution entre dans le cadre d’ « e-Learning », dont lebut est daugmenter lefficacité, de résoudre les problèmes de formation du personnel à traversplusieurs outils (forum de discussion, dépôts de fichiers...), et dorganiser la pédagogie enutilisant les nouvelles technologies.DMSLearn est un projet qui se compose de deux parties : Front-end DMSLearn Back-end Figure 5. Architecture de DMSLearn Front-end : Partie publique : C’est la partie présentative de la Direction qui contient les informations générales sur la direction. Cette partie doit être modifiable 100% à partir de l’administration. Back-end : Partie privée : c’est un espace privé réservé pour les personnels de la direction régionale (l’administrateur, les formateurs, les apprenants,).IV.3 Objectifs du projet : DMSLearn est une plate-forme pédagogique qui entre dans le cadre d’e-Learning, ellepermet la mise à disposition des ressources et permet la communication entre Formateur/apprenant, ou apprenant/ apprenant à travers plusieurs outils : forum de discussion, chat,dépôts de fichiers...C’est une plate-forme simple d’utilisation tant du point de vue « Formateur » que du point devue «apprenant», cette plate-forme a pour objectifs :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 21
  22. 22. Faciliter l’administration d’un site web éducatif ; Créer un outil facile à utiliser par l’administrateur, les formateurs et le personnel du ministère de la santé à la région de Tanger- Tétouan; Créer un espace confortable pour les bénéficiaires et les formateurs afin de rendre la communication plus professionnelle ; Permettre aux bénéficiaires de suivre une formation, consulter les cours et les télécharger ; Offrir aux bénéficiaires un espace d’apprentissage individualisé ; Faciliter la communication entre les formateurs et les apprenants à travers les outils de communications présentés par la plate-forme ; Faciliter la circulation des informations ; Faciliter le partage de tous les types de documents ; Permettre aux formateurs de publier les cours et les calendriers de formation ; Consulter les actualités de la Direction Régionale du ministère de la santé ; DMSLearn intègre un certain nombre d’outils de communication : Les documents pédagogiques partagés (Une zone peut être utilisée pour mettre à disposition des étudiants différents documents (Word, Excel, PDF, etc.). Forum : permet de poster des questions et des messages qui seront accessibles à lensemble des étudiants et aussi le formateur. La messagerie : permet lenvoi et la réception de mails et ne nécessite pas davoir un e-mail personnel. Etc.V. Conclusion : Dans ce chapitre, nous avons donné une vision générale sur l’organisme d’accueil, et nous avons présenté le contexte général du projet, son objectif et les modules constituant la solution proposée aux problèmes constatés UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 22
  23. 23. Chapitre 2 : Analyse des besoinsI. Introduction : Le présent chapitre sera consacré à l’étude et l’analyse des besoins du projet. Ainsi, la première section concerne l’étude de l’existant pour prendre une idée générale sur le projet. La deuxième section traite la spécification des besoins où on définie le cahier de charge du projet et les acteurs du système.II. Etude de l’existant : II.1 Cahier des charges : i. La cible: Le système sadresse à deux catégories dutilisateurs cibles : Les internautes : navigation dont la partie front-end afin d’obtenir les dernières informations et actualités concernant la direction régionale du ministère de la santé de Tétouan. Les utilisateurs privés : cette catégorie des utilisateurs concerne les formateurs, les apprenants et l’administrateur du site. ii. Les besoins : Lexpérience montre que les apprenants cherchent de plus en plus de moyens de partage des actualités, des documents, des travaux et autres, afin de se servir à la bonne formation. Les formateurs eux aussi devraient donc faire partie de l’intégration de ces moyens, pour garantir une utilisation pédagogique des différents articles de formation partagés. Pour les apprenants , la création d’un environnement de formation leur apporteraient pourtant des gains très importants de temps et de qualité des travaux produits, et devraient donc faire partie de leur formation professionnelle. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 23
  24. 24. Le présent projet visant la création d’un espace de création et de partage des savoirs est doncloccasion de mettre en évidence ces lacunes importantes. En effet, la publication dun articlelui rend à l’exploitation de tout les personnels de la direction. Le projet devra proposer uneformation en ligne, présentée sous la forme de cours, des testes d’évaluation pour lesapprenants capables de sautoformer. iii. Objectif du projet :Ce projet vise à mettre en place une plateforme de formation en ligne. La plateformepermettra le partage de contenus réalisés par l’administration générale (ministère de la santé)sous forme de cours, évaluation ou autres. C’est une initiative pour le développement et lerenforcement des compétences du personnel de la direction. iv. Principe de fonctionnement du système : Disposer dune connexion internet L’accès au site est libre et gratuit, donnant la possibilité de prendre connaissance de toutes les informations mises en ligne. Linternaute doit passer par lintermédiaire dun navigateur afin daccéder au site. v. Environnement technique : Langage de programmation : PHP5 Plateforme ZEND Base de données : MySQL Applications compatibles : toutes les applications vi. Contraintes techniques :la plateforme devra être évolutive avec des technologies non «propriétaires ». Elle doit êtredynamique, elle est dotée d’une base de données pour la gestion de tous les documents (cours,tests,…).La plate-forme doit pouvoir également gérer des échanges de données entre plusieursmodules (par exemple : les transferts des documents d’une formation à une autre).Le développeur de lapplication devra concevoir le site sur deux plans : une interface publiqueet une autre privée, permettant à l’administrateur du site dintégrer toutes les donnéesUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 24
  25. 25. souhaitées automatiquement, et aussi permet au formateur et l’apprenant d’accéder à leurespace. vii. Contraintes de sécurité:La plateforme doit être sécurisée, elle nécessite de conserver des informations personnelles.Elle doit être étanche et sécurisé pour tout ce qui concerne laccès aux données stockées dansle système. Elle doit prendre en compte les droits daccès et l’authentification viii. Structuration du site :La structure adoptée sera arborescente, en premier temps les pages d’accueil et contact serontinstaller par défaut, et les autres pages seront ajouter automatiquement a partir del’administration selon les besoins de la direction. ix. Orientation graphique et ergonomique :le système propose plusieurs thèmes graphiques pour la plate-formeLa partie front-end devra respecter trois couleurs principaux bleu, blanc et le gris.Les textes seront présentés sous un format de police standard: « arial » ou « verdana » parexemple en couleur noire sur fond blanc afin de permettre une bonne lisibilité.II.2 Identification des acteurs :DMSLearn contient quatre types dutilisateurs : Les visiteurs qui utilisent linterface normale du site (Front-end). L’administrateur, les formateurs et les apprenants : ces trois types dutilisateurs utilisent linterface dadministration (Back-end). Les droits d’accès de ces trois utilisateurs varient selon le type de l’utilisateur. L’administrateur détermine et associe les droits d’accès aux formateurs et les apprenants.Dans quelques cas, il est possible qu’un utilisateur du système peut disposer de l’un ouplusieurs de ces rôles d’utilisateur de l’application (Par exemple un administrateur doit êtreun formateur).UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 25
  26. 26. II.3 Assurance qualité : i. Environnement de travail : Navigateurs : DMSLearn est opérationnel sur les navigateurs suivants :  Internet Explorer v 6,7,8 et 9.  Firefox v 2 et 3.  Opera v 9 et 10.  Google Chrome. Résolutions de lécran : DMSLearn a été testé sur trois résolutions différentes :  1280 x 800.  1024 x 768. Serveurs PHP : DMSLearn est opérationnel sur deux versions de PHP :  PHP 5.2.6. et plus Serveurs MySQL : DMSLearn est opérationnel sur deux versions du SGBD MySQL :  MySQL 5.0.51b. Systèmes dexploitation : DMSLearn est opérationnel aussi sur les systèmes dexploitation :  Windows XP, Vista et 7.  Linux Ubuntu et Fedora. Installation : le système peut installer automatiquement. Conforme aux nouvelles normes : le système utilise les nouveaux standards de "W3C" (XHTML et CSS 2) pour présenter le contenu, ce dernier est encodé en "Unicode", lencodage qui permet davoir un affichage correct quelle que soit la langue utilisée dans le système. ii. Anti-aspirateur :DMSLearn contient un système anti-aspirateur qui sert à interdire les aspirateurs à téléchargertout le contenu du système automatiquement, et ça pour deux raisons : Pour protéger le système. Parce que laspiration ouvre un grand nombre des connexions au serveur (multi- connexions) et ça peut ralentir le serveur web ou bloquer la base de données si onUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 26
  27. 27. atteint le nombre maximum de connexions aux bases de données MySQL (mysql.max_links).Le système fait deux types de protections : Il teste si lutilisateur utilise un navigateur ou un aspirateur. Il calcule le nombre de connexions par le même utilisateur dans une minute. iii. Sécurité :Le système contient plusieurs fonctions de sécurité, ces fonctions sont les fruits desrecherches quon a faites pendant environ deux ans dans ce domaine, ces fonctions servent àprotéger le système contre presque toutes les attaques web trouvées jusquà présent.DMSLearn est un système : Anti-flood : le système ne peut recevoir quun message chaque deux minutes. Anti-injection SQL : Le système échappe tous les caractères spéciaux dune commande SQL qui contient des données envoyées par lutilisateur. Anti-XSS : le système convertit - lors de laffichage des données - tous les caractères spéciaux par des entités HTML. Anti-include : Le système interdit dinclure un fichier interne ou externe indésirable. Anti-CSRF : Il y a une vérification par une clé pour chaque tâche administrative. iv. Sécurisation des mots de passe :La plupart des CMS utilisent des fonctions de hachage cryptographique pour sécuriser lesmots de passe.Malgré quil n y a pas une technique pour décrypter une empreinte générée par une fonctionde hachage, on trouve quelques attaques utilisées pour trouver un mot de passe à partir delempreinte, comme lattaque par dictionnaire et lattaque par force brute.Cest pour cela, on a crée une nouvelle fonction qui utilise la fonction de hachage MD5, et sertà créer une empreinte plus puissante que cette fonction.On a trouvé la base de cette méthode de sécurisation en analysant le code source du CMSOpen Source Joomla, ils ont appelé cette méthode "MD5 + Salt".UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 27
  28. 28. Pour notre système, on peut dire que la méthode de sécurisation des mots de passe est plus compliquée et plus puissante que la méthode "MD5 + Salt" quon a vu dans Joomla v1 et Joomla v 1.5.III. Conclusion : Au cours de ce chapitre, nous avons élaboré un cahier des charges qu’on va suivi durant le travail de notre projet et d’identifier les acteurs de système. A la fin, nous avons déterminé les conditions nécessaires pour le travail de notre solution. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 28
  29. 29. Chapitre 3 : conduite du projetI. Introduction : Le présent chapitre a pour objectif de préciser le planning à suivre dans notre projet pour aboutir aux résultats souhaités.II. Cycle de développement : Le « cycle de vie dun logiciel » désigne toutes les étapes du développement dun logiciel, de sa conception à sa disparition. Lobjectif dun tel découpage est de permettre de définir des jalons intermédiaires permettant la validation du développement logiciel, cest-à-dire la conformité du logiciel avec les besoins exprimés, et la vérification du processus de développement, cest-à-dire ladéquation des méthodes mises en œuvre. Il existe plusieurs modèle de cycle de vie d’un logiciel, on a choisis pour notre projet le modèle de cycle en V. Ce modèle est une amélioration du modèle en cascade qui permet de découper les étapes du système en sous étapes et permet aussi en cas danomalie, de limiter un retour aux étapes précédentes. Lintérêt principal du cycle en V est quil nécessite une formalisation des fonctionnalités du produit et de ce qui sera fait sur le projet. Il permet ainsi de bien réfléchir et de se poser les bonnes questions au début du projet, autant du côté client que du côté du prestataire. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 29
  30. 30. Figure 8. Cycle de vie en VIII. Planification du projet : La planification du projet est la phase d’avant projet la plus importante. Elle consiste à prévoir le déroulement du projet tout au long des phases constituant le cycle de développement. Nous avons découpé le projet en tâches afin de planifier leur exécution et le temps alloué à chacune. Ci-dessous l’organisation des différentes tâches de notre projet, est modélisée par le diagramme de Gantt et Pert : UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 30
  31. 31. Nom de la tache Durée Prédécesseures 1 Etude préliminaire 4 jours 2 Cadre générale du projet[A] 2 jours 3 Etudes des besoins [B] 2 jours 2 4 Etude fonctionnelle 4 jours 5 Cahier de charges fonctionnel [C] 2 jours 3 6 Analyse [D] 2 jours 5 7 Etude technique 2 jours 8 Architecture Logiciels et outils [E] 1 jours 6 9 Choix des technologiies [F] 1 jours 8 10 Formation 30 jours 11 Technologie PHP 5 [G] 15 jours 8,9 12 Technologie ZEND [H] 15 jours 8,9 13 Conception 15 jours 14 Conception préliminaire détaillé [I] 10 jours 5,8 15 Maquettage [J] 4 jours 11,9 16 Création de BD [k] 1 jours 11,9 17 Mise en œuvre 31 jours 18 Codage [L] 29 jours 11,12,13 19 Testes unitaires [M] 2 jours 15 20 Intégration 4 jours 21 Déploiment 2 jours 16 22 Correction des erreurs 2 jours 18 Figure 9. Table des tâches représenté par MS ProjectUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 31
  32. 32. Figure 10. Diagramme du GanttUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 32
  33. 33. Tache Durée Prédécesseurs Début Début Fin Fin plus plutôt plus tard plutôt tard A 2 - 0 0 2 2 B 2 A 2 2 4 4 C 2 B 4 4 6 6 D 2 C 6 6 8 8 E 1 D 8 8 9 9 F 1 E 9 9 10 10 G 30 F 10 10 40 40 H 10 C, E 9 9 19 36 I 4 F, H 19 36 23 40 J 1 F, H 19 36 20 40 K 29 G, I, J 40 40 69 69 L 2 K 69 69 71 71 M 2 L 71 71 73 73 N 2 M 73 73 75 75 Tableau 11. Table des tâchesUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 33
  34. 34. Figure 12. Diagramme du Pert Le chemin critique est en rouge.IV. Conclusion : Dans ce chapitre, nous avons présenté la méthode de développement ainsi que le planning que nous avons suivi. Il faut noter que les trois prochains chapitres de ce rapport, sinspirent fortement du processus de développement en V adopté. Ainsi le quatrième chapitre sera réservé pour la branche fonctionnelle et technique, le cinquième est dédié à l’étude conceptuelle et le dernier présentera la phase de mise en œuvre. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 34
  35. 35. Chapitre 4 : étude fonctionnelle et technique du projetI. Introduction : Le présent chapitre sera divisé en deux sections. La première section traite l’étude fonctionnelle du projet où on prête attention à la capture des besoins fonctionnels, quon traduit en spécifications, projetées ensuite en langage UML à travers le diagramme des cas d’utilisation. La deuxième section concerne l’étude technique du projet. Nous présentons en premier temps, l’architecture adoptée pour développer le système. En deuxième temps, nous proposons une vision générale sur les outils technologiques utilisés.II. Etude fonctionnelle et technique: La capture des besoins fonctionnels est une étape importante du projet. Cette étape produit le dossier des spécifications fonctionnelles et c’est au cours de cette étape qu’on procède à la formalisation des fonctionnalités attendues de notre système ainsi que toutes les règles de gestion qui les régissent. Les cas d’utilisation permettent de décrire sous forme d’actions et de réactions le système du point de vue utilisateur. Ils donnent l’image d’une fonctionnalité du système déclenchée par une stimulation d’un acteur externe. Ils permettent de spécifier clairement et exhaustivement les besoins relativement à chaque type dutilisateur. Pour cela, on a utilisé les diagrammes des « cas d’utilisation » pour illustrer les fonctionnalités du système. II.1 Cas d’utilisation global : Le diagramme des cas d’utilisation suivante vous donne une vue global sur le système : UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 35
  36. 36. Figure 13. Diagramme de cas d’utilisation globalII.2 Description des cas d’utilisation détaillé :Les diagrammes des cas d’utilisation suivante donnent une vision détaillée sur le système. i. Cas d’utilisation « Admin / Formateur /Apprenant / Visiteur » :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 36
  37. 37. Figure 14. Diagramme de cas d’utilisation « Admin /Formateur/Apprenant/Visiteur »UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 37
  38. 38. II.3 Technologies et Frameworks utilisées : i. XHTML 1.0 :Le XHTML est le langage des pages Web. Il succède au HTML, créé en 1992, et estconforme aux normes du XML. Son développement actuel est lœuvre du W3C, unconsortium regroupant les principaux acteurs du Web (Microsoft, AOL, Opera, IBM, Appleou encore MacroMedia). À lheure actuelle, nous en sommes à XHTML 1.0. La structure debase du XHTML, ce sont les balises (tags en anglais) qui définissent les éléments de la pageWeb quils entourent. ii. CSSSe traduit en français « feuilles de style en cascade». On utilise le langage CSS pour décrire laprésentation dun document écrit en html ou xml. La CSS décrit les couleurs, la police...La CSS permet de rendre un document plus agréable à lire, mieux présenté... La CSS a doncpour rôle daméliorer la mise en page, de séparer la structure de sa présentation et daméliorerlaccessibilité des pages web. Le langage CSS nest autre que des feuilles de style en cascade. iii. PHP 5 ouiPHP est un langage de scripts libre principalement utilisé pour produire des pages Webdynamiques via un serveur HTTP, mais pouvant également fonctionner comme nimporte quellangage interprété de façon locale, en exécutant les programmes en ligne de commande. Enraison de la richesse de sa bibliothèque, on désigne parfois PHP comme une plate-forme plusquun simple langage. iv. ZENDLe Zend Framework est un projet PHP gratuit fourni par la société Zend. Les objectifs duprojet sont les suivants : Accélérer le développement de sites web, Faciliter la maintenance Industrialiser la façon de coder en PHPUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 38
  39. 39. Ce framework permet de faciliter et de fiabiliser le développement de sites dynamiques enPHP. Il sadresse notamment aux entreprises : le risque associé au développement dun sitedenvergure est significativement inférieur avec lutilisation du Zend Framework. v. SGBD : MySQLMySQL est un système de gestion de base de données de type SQL. MySQL est devenue lesystème de gestion de base de données open source le plus populaire au monde grâce à saperformance, sa haute fiabilité et sa simplicité dutilisation. vi. AJAX :AJAX est une manière de construire des applications Web et des sites web dynamiques baséssur diverses technologies Web ajoutées aux navigateurs dans les années 1990. AJAX est lacombinaison de technologies telles que Javascript, CSS, XML, le DOM et leXMLHttpRequest dans le but de réaliser des applications Web qui offrent une maniabilité etun confort dutilisation supérieur à ce qui se faisait jusqualors.Les applications AJAX fonctionnent sur tous les navigateurs Web qui mettent en œuvre lestechnologies décrites précédemment, parmi lesquels Mozilla Firefox, Internet Explorer,Konqueror, Google Chrome, Safari et Opera. vii. jQueryjQuery est une bibliothèque JavaScript libre qui porte sur linteraction entre JavaScript(comprenant AJAX) et HTML, et a pour but de simplifier des commandes communes deJavaScript. La première version date de janvier 2006.jQuery se présente comme un unique fichier de 227 ko (31 ko dans sa version compressée). viii. La bibliothèque CKEditor :CKEditor est un éditeur de texte pour être utilisé à lintérieur des pages web. Cestun WYSIWYG éditeur, ce qui signifie que le texte en cours dédition sur elle ressemble aussisemblables que possible aux utilisateurs les résultats ont quand elle édition. Il apporte àlédition web commune fonctionnalités trouvées sur le bureau des applications déditioncomme Microsoft Word et Open Office.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 39
  40. 40. ix. La bibliothèque GD : La bibliothèque GD est une bibliothèque libre servant à manipuler des images dynamiquement, son nom vient de langlais gif draw (dessiner un GIF). Cette bibliothèque peut manipuler dynamiquement plusieurs types dimages, tels que les formats GIF, PNG, JPEG… x. La bibliothèque FPDF : FPDF est une classe PHP libre qui permet de générer des fichiers PDF directement depuis PHP sans dépendre dune librairie extérieure. Le F de FPDF signifie Free : vous êtes libre de lutiliser et de la modifier comme vous le souhaitez.III. Conclusion : Au cours de ce chapitre, nous avons détaillé l’analyse de notre projet. Elle est composée de deux parties parallèles : létude fonctionnelle et l’étude technique du projet. Dans létude fonctionnelle du projet consiste à capturer les besoins fonctionnels en termes dacteurs et de fonctionnalités principales, raffinée ensuite en des spécifications fonctionnelles et modélisée en diagrammes de cas d’utilisation. L’étude technique du projet a présenté l’architecture logicielle et les technologies et Frameworks utilisées durant la réalisation de notre projet. Dans le chapitre qui suit, nous présentons l’étape de conception du système UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 40
  41. 41. Chapitre 5 : conception du projetI. Introduction : Le présent chapitre a pour objectif de présenter la conception préliminaire et détaillée des modules détaillés lors de l’étude fonctionnelle. Elle a pour objectif de reprendre le modèle d’analyse et de le refaire de façon plus raffinée pour en dégager des diagrammes d’activités, de séquence, de collaboration et de classes.II. Diagrammes d’activités : Les diagrammes dactivités sont la représentation proche de lorganigramme ; la description dun cas dutilisation par un diagramme dactivités correspond à sa traduction algorithmique. Une activité est lexécution dune partie du cas dutilisation. Dans la suite, nous présentons quelques diagrammes d’activité de notre système II.1 Diagramme d’activité « Administration du site web » : Le diagramme d’activité suivant représente le scénario relatif au cas d’utilisation « Administrer du site web » par l’administrateur du système. Ce dernier est responsable de la mise à jour du site web. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 41
  42. 42. Administrateur de site web Internaute Authentification [OK] . [OK] Administration de Front-end Fermer session Visiter le site web et consulter le contenu Figure 18. Diagramme d’activité « administration du site web »II.2 Diagramme d’activité « Authentification » :Le diagramme d’activité suivant représente le scénario relatif au cas d’utilisation «Authentification ».UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 42
  43. 43. Administrateur du système Système Lancer le navigateur Taper ladresse URL du site Afficher le site web Accéder à la page dauthentification Afficher le formulaire dauthentification Saisir le login, mot de passe et valider Vérification. [OK] [OK] Ouvrir session et affichage de linterface de Backend Fermer session 30 min Figure 19. Diagramme d’activité « Authentification »II.3 Diagramme d’activité « mettre à jour Actualités » :Le diagramme d’activité suivant représente le scénario relatif au cas d’utilisation « Gérer lesActualités » par l’administrateur du système. Ce dernier est responsable de la mise à jour desactualités.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 43
  44. 44. Figure 20. Diagramme d’activité « mettre à jour Actualités »II.4 Diagramme d’activité « mettre à jour formation » :Le diagramme d’activité suivant représente le scénario relatif au cas d’utilisation « Gérer lesformations » par l’administrateur du système. Ce dernier est responsable de la mise à jour desformations.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 44
  45. 45. Figure 20. Diagramme d’activité « mettre à jour formation »II.5 Diagramme d’activité « suivre une formation » :Le diagramme d’activité suivant représente le scénario relatif au cas d’utilisation «suivre uneformation » par l’apprenant.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 45
  46. 46. Figure 21. Diagramme d’activité « suivre une formation »III. Diagrammes de séquences : Les diagrammes de séquences sont la représentation graphique des interactions entre les acteurs et le système selon un ordre chronologique dans la formulation UML. Dans la suite, nous présentons quelques diagrammes de séquence de notre système. III.1 Diagramme de séquence « Consulter Front-end » : Dans le diagramme suivant, nous présentons le scénario relatif au cas d’utilisation « Consulter Front-end ». L’internaute doit visiter le site web, naviguer dans les pages, consulter les dernières actualités, les derniers événements et aussi les derniers formations de la direction Régionale du ministère de la santé. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 46
  47. 47. . Figure 22. Diagramme de Séquence « Consulter Front-end »III.2 Diagramme de séquence « Authentification » :Dans le diagramme suivant, nous présentons le scénario relatif au cas d’utilisation «Authentification ». L’administrateur doit saisir le login et mot de passe pour accéder à soncompte.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 47
  48. 48. Figure 24. Diagramme de Séquence « Authentification »III.3 Diagramme de séquence « mettre à jour Actualités » :Dans le diagramme suivant, nous présentons le scénario relatif au cas d’utilisation « Gérer lesActualités ». L’administrateur du système est responsable de la mise à jour des actualités.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 48
  49. 49. Figure 25. Diagramme de Séquence « mettre à jour Actualités »III.4 Diagramme de séquence « gérer formation » :Dans le diagramme suivant, nous présentons le scénario relatif au cas d’utilisation « Gérer laformation ». L’administrateur du système est responsable de gérer la formation.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 49
  50. 50. Figure 26. Diagramme de Séquence « Gérer formation »UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 50
  51. 51. III.5 Diagramme de séquence « suivre une formation » :Le scénario possible lorsqu’un apprenant suivre une formation peut être représenté à l’aidedu diagramme de séquence suivant : Figure 26. Diagramme de Séquence « suivre la formation »UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 51
  52. 52. III.6 Diagramme de séquence « suivi d’une formation » :Le suivi d’une formation par un formateur peut être représenté à l’aide du diagramme deséquence suivant : Figure 26. Diagramme de Séquence « suivi d’une formation »III.7 Diagramme de séquence « Accéder au forum » :Dans le diagramme suivant, nous présentons le diagramme de séquence « accéder au forum ».L’apprenant doit visiter la page forum, choisir le thème et envoyer des messages.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 52
  53. 53. Figure 26. Diagramme de Séquence « Accéder au forum »IV. Diagramme de collaboration : Les diagrammes de collaborations : comme les diagrammes de séquences, les diagrammes de collaborations visualisent les échanges de messages, mais ils font apparaître plus d’objets qui collaborent entre eux afin de répondre à une activité du système. L’axe du temps n’est pas représenté explicitement sur ces diagrammes, l’ordonnancement des messages entre les objets est matérialisé par leur numérotation. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 53
  54. 54. Figure 26. Diagramme de collaboration « Formation »V. Diagramme de classe : Le diagramme de classes permet de représenter l’aspect statique du système en termes de classes et des relations entre ces classes. Le diagramme de classes que nous avons déduit pour la plate forme est le suivant : UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 54
  55. 55. Figure 27. Diagramme de classesUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 55
  56. 56. VI. Conclusion : Dans ce chapitre, nous avons présenté une vue conceptuelle du système à réaliser. Ainsi nous pouvons entamer la phase suivante qui est la phase de mise en œuvre de la solution. Le présent chapitre sera divisé en deux sections. La première section traite l’étude fonctionnelle du projet où on prête attention à la capture des besoins fonctionnels, quon traduit en spécifications, projetées ensuite en langage UML à travers le diagramme des cas d’utilisation. La deuxième section concerne l’étude technique du projet. Nous présentons en premier temps, l’architecture adoptée pour développer le système. En deuxième temps, nous proposons une vision générale sur les outils technologiques utilisés. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 56
  57. 57. Chapitre 6 : mise en œuvre du projetI. Introduction : La phase de mise en œuvre est la dernière phase du processus du développement, Elle comporte le codage et le test du système. Le présent chapitre a pour but la description de la phase de réalisation de la solution. Nous présentons d’abord l’environnement de développement, et puis nous exposons quelques interfaces de l’application.II. Environnement de développement : Les différents outils utilisés dans cette phase de réalisation sont les suivants : Dreamweaver est un éditeur WYSIWYG destiné à la conception, au codage et au développement de sites, de pages et d’applications Web. Dreamweaver propose des outils qui vous aideront à créer des applications Web. Ce logiciel est édité par Macromedia. Les fonctions d’édition visuelle de Dreamweaver vous permettent de créer rapidement des pages sans rédiger une seule ligne de code. Si vous préférez faire appel au codage manuel, Dreamweaver intègre également de nombreux outils et fonctions de codage. Avec Dreamweaver, vous pouvez créer des applications Web dynamiques reposant sur des bases de données à l’aide de langages serveur tels qu’ASP, ColdFusion, JSP et PHP. WampServer (anciennement WAMP5) est une plateforme de développement Web de type WAMP, permettant de faire fonctionner localement (sans se connecter à un serveur externe) des scripts PHP. WampServer nest pas en soi un logiciel, mais un environnement comprenant deux serveurs (Apache et MySQL), un interpréteur de script (PHP), ainsi que phpMyAdmin pour ladministration Web des bases MySQL. Il dispose dune interface dadministration permettant de gérer et dadministrer ses serveurs au travers dun tray icon (icône près de lhorloge de Windows). UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 57
  58. 58. La grande nouveauté de WampServer 2 réside dans la possibilité dy installer et dutiliser nimporte quelle version de PHP, Apache ou MySQL en un clic. Ainsi, chaque développeur peut reproduire fidèlement son serveur de production sur sa machine locale. Figure 28. Architecture de WampServer PHPUnit : est un framework de tests unitaires open source dédié au langage de programmation PHP. Basé sur JUnit, il intègre tous les concepts communs aux bibliothèques de tests unitaires xUnit.III. Evolution de l’application : III.1 DMSLearn V1.0 : DMSLearn est un projet adressé à la direction régionale du ministère de la santé de Tétouan pour l’aider dans la gestion et l’organisation de la formation continue. Ce projet se compose de deux parties : Partie public ou Front-end : cette partie est destinée au grand public, il sert en tant que représentant de la direction. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 58
  59. 59. Partie privé ou Back-end : cette partie est destinée juste aux composantes de la direction, c’est-à-dire à l’administrateur, les formateurs et les bénéficiaires. Cette partie est sous la forme d’une plateforme où chaque composante de la direction ayant un espace ou un compte.III.2 Captures d’écrans V1.0 : i. Front-end :La partie front-end contient : Les informations qui donnent une présentation générale sur la direction générale. Les dernières actualités, annonces et événements. Accès des utilisateurs. Figure 29. Front-end de DMSLearn V1.0UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 59
  60. 60. Page d’authentification Figure 1 : La fenêtre d’authentification La fenêtre d’authentification permet aux utilisateurs d’accéder à l’application en utilisant un login et un mot de passe, ces derniers vont être vérifiés en utilisant les informations résidentes dans la base de données et les redirige vers leurs espace de travail. ii. Back-end : Espace Administrateur : Lorsqu’on accède à l’espace administrateur la première page qui s’affiche est fractionnée en quatre zones : Un en-tête contient logo du ministère de la santé et des onglets permettant daccéder à la page d’utilisateur, à la boite de réception, au paramétrage duUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 60
  61. 61. « front-end » de la plate-forme, à l’édition du profil et de se déconnecter de la session administrateur. un menu, facilement identifiable à ses icones, présent sur tous les écrans. Il permet une navigation rapide et efficace ; Une zone uniquement visible par le responsable du site, et comportant le nombre des utilisateurs et le nombre des formations ; Une zone dynamique qui varie selon le choix des onglets.Par défaut la première page dés l’accès à l’espace d’administrateur, on obtient le tableau debord suivant : Figure 2 : La fenêtre d’authentificationUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 61
  62. 62. Page utilisateur :Cette page montre que l’administrateur peut ajouter, modifier, supprimer et gérer les Rôlesconcernant chaque utilisateur. Figure 3 : La fenêtre d’authentificationPage formation :Cette page permet au l’administrateur d’ajouter, modifier, supprimer une formation et aussi de luiaffecter des ressources (fichiers, vidéo, image).UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 62
  63. 63. Figure 4 : La fenêtre d’authentificationPage Forums :Cette page permet au l’administrateur de gérer les forums . . Figure 5 : La fenêtre d’authentification Espace Formateur :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 63
  64. 64. Permet (après une authentification via un login et mot de passe) à un membre du comité des formateurs d’accéder à son espace de travail pour ajouter des ressources concernant une formation, de répondre aux questions des apprenants et de modifier son profil.Lorsqu’on accède à l’espace formateur, on obtient la page suivante : Figure 32. Page d’espace Formateur Espace Apprenant : Permet (après une authentification via un login et mot de passe) à un apprenant d’accéder à son espace de travail pour suivre la formation à la quelle il est affecté ,de participer au forum pour échanger des informations avec les autres utilisateurs à partir du thème qui s’intéresse ainsi de modifier son profil.Lorsqu’on accède à l’espace d’apprenant, on obtient la page suivante :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 64
  65. 65. Figure 33. Page d’espace apprenant. III.3 Valeur ajouté de DMSLearn V2.0: La partie front-end est modifiable 100% à partir de l’espace de Super-Administration. Cest-à-dire, nous avons créé un CMS pour modifier et manipuler le contenu et la forme du site. Ce qui concerne la Back-end, nous avons ajouté un autre espace réservé aux parents d’élèves pour les donner la possibilité d’être plus engager dans la vie scolaire de ses enfants. Dans cette version, nous avons concentré sur la coté communication entre les différentes composantes de la vie scolaire.IV. Tests : Afin dassurer la qualité de notre travail, on a élaboré une suite de tests unitaires et dintégration. Ceci dans le but dassurer le bon fonctionnement de l’application et isoler les dysfonctionnements pour les corriger tôt dans le processus de réalisation. Afin de réaliser les tests unitaires dune façon efficace et industrialisée, on a utilisé le framework PHPUnit. Les tests dintégration sont des tests qui simulent linteraction avec un UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 65
  66. 66. environnement physique réel. Ils veillent à lexécution dun scénario, ce qui garantit que linteraction entre les différentes couches se fait comme prévu.V. Les IHM de l’application : i. Front-end : Figure 34. Front-end de DMSLearn V2.0 ii. Back-end : Espace administrateur : UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 66
  67. 67. Figure 35. Back-end d’espace d’administrateur Espace enseignant :UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 67
  68. 68. Figure 36. Back-end d’espace d’enseignant Espace étudiant et parent : Les espace des étudiants et des parents est similaire de l’espace de parentsVI. Conclusion : Ce chapitre a été consacré à la phase de réalisation. Cette phase est dédiée à la présentation de l’environnement de développement, larchitecture applicative, ainsi que les écrans dapplications. En plus, on a donné une vue générale sur l’évolution de l’application. UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 68
  69. 69. Conclusion générale et perspectivesEn guise de conclusion, nous reconnaissons quel al réalisation de notre projet nous a permisde mettre en œuvre nos connaissance académiques acquises tout en long de notre formation etde les approfondir dans le domaine du développement informatique.La formation du personnel de la direction régionale se faisait d’une manièretraditionnelle et non pertinente. Le DMSLearn est un outil que nous avons conçupour faciliter le travail des formateurs on utilisant le TIC et en bénéficiant desnouveaux moyen pédagogiques.Notre objectif était de présenter une plate forme pédagogique axée sur la simplicitéet la sobriété. Nous avons opté pour la plateforme Zend on utilisant un langagede programmation PHP5 et la base de données MySQL.La réalisation de ce projet était pour nous une expérience très enrichissante qui nousa approché du monde professionnel, et qui nous a permis de développer en nousl’esprit de recherche et de la gestion du temps.Perspectives :Généralisation de l’application de la plateforme ministérielment .Consultation, ajout, modification et archivage des utilisateurs .Consultation et récupération des archives .Messagerie instantanée .Conférences audio et vidéo en temps réel.UAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 69
  70. 70. AnnexesAnnexe A : Cycle de vie en VLa représentation en V tient davantage compte de la réalité, le processus de développementnest pas réduit à un enchaînement de tâches séquentielles. Elle montre que : C’est en phase de spécification que lon se préoccupe des procédures de validation. C’est en phase de conception globale que lon se préoccupe des procédures dintégration C’est en phase de conception détaillée que lon prépare les tests unitairesLe modèle de cycle de vie en V permet danticiper sur les phases ultérieures dedéveloppement du produit. Il permet de commencer plus tôt: Plan de tests de validation Plan dévaluation des performancesLe modèle en V conduit à commencer plus tôt la documentation utilisateur. Il permet dedévelopper parallèlement différents modules lorsque la phase de conception globale estvalidéeUAE – Faculté des Sciences de Tétouane 2010/2011 Page 70

×