Lbmg l'hotel & le nomade

1 726 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 726
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lbmg l'hotel & le nomade

  1. 1.   L’HOTEL ET LE NOMADE : DES LOUNGES CONÇUS POUR TRAVAILLER ?     Mais   comment   les   travailleurs   nomades   faisaient-­‐il   avant   que   ne   soit   inventé   le   coworking   space  ?   Et   que   les   centres   d’affaires   ne   leur   ouvrent   leurs   portes   ?   Ils   utilisaient   les   hôtels.   Et   les   utilisent   aujourd’hui  plus  que  jamais.     Submergés   par   des   millions  de  nomades  assoiffés  de  café  et  de  wifi,   les   hôteliers   ont   dû   s’adapter.   Exit   le   sordide   Business   Center   depuis   lequel   on   envoyait   un   fax.   Adieu   la   salle   de   réunion   et   son   éclairage  au  néon.     L’heure   est   au   Tiers-­‐lieu,   ce   lobby-­‐lounge   permettant   le   travail   aussi   bien   que   la   détente.   Revue   et  analyse  par   LBMG   Worklabs   des   principales   initiatives   «  nomades  »   qui   ont   marqué   le   monde   hôtelier  ces  dernières  années.           Saviez-­‐vous   que   la   hauteur   d’assise   fait   varier   de   40%   le   temps   passé   par   les   nomades  dans  un  café-­‐lounge  ?  LBMG  Worklabs,  pionnier  des  Tiers-­‐Lieux  en  France,   accompagne   les   hôtels,   centres   d’affaires,   coworking   spaces   et   collectivités   dans   la   création  d’espaces  de  travail  nomades.    
  2. 2.   L’hôtel & le nomade Etude des initiatives de l’hôtellerie pour les travailleurs nomades, par LBMG WORKLABSCITIZEN MEn   2008,   le   Citizen   M   d’Amsterdam   lance   un   gros   pavé   dans   la   mare   avec   un  lobby  intégrant  sans  complexe  la  situation  de  travail.  Une  table  de  réunion  dans  le  hall  d’entrée  ?  Des  bureaux  dans  le  salon?  Un  câble  Ethernet  dans  la  cafétéria  ?  Citizen  M  intègre  avec  brio  tous  ces  éléments  dans  un  environnement  unique  et  branché,  lui  valant  le  prix  du    «  Trendiest  Hotel  in  the  World  »  de  Trip-­‐Advisor.    THE SPACE - HILTONDeux   ans   plus   tard,   Hilton   inaugure   outre   manche   «  The   Space  »,   espace  mutualisant   bar,   restaurant   et   lounge.   Ici,   c’est   l’ambiance   club   et   feu   de  cheminée   qui   prévaut,   avec   un   positionnement   résolument   45-­‐55   ans.   Et   un  accent   sur   la   technologie,   en   partenariat   avec   Vodafone  :   photocopieurs,   écrans  plasma  et  autres  services  high-­‐tech  côtoient  les  boissons  sur  la  carte  de  l’hôtel.     © LBMG WORKLABS 2012 - contact@lbmg-worklabs.com - 06.87.49.90.97
  3. 3.   L’hôtel & le nomade Etude des initiatives de l’hôtellerie pour les travailleurs nomades, par LBMG WORKLABSMERCURE & NOVOTELA  la  même  époque,  la  chaîne  Accor  lance  deux  initiatives.  La  première  aux  Pays-­‐Bas,  où  cinq  hôtels  Mercure  aménagent  des  aires  de  travail  à  l’intérieur  de  leurs  lobbies,  avec  un  accès  tarifé  à  l’heure.  La  deuxième,  en  France,  où  la  marque  Suite  Novotel  fait  une  proposition  osée  aux  nomades  :  travailler  dans  une  suite,  pour  49€  la  demi-­‐journée.    LINK CAFE - SHERATONIl   faut   attendre   2011   pour   qu’une   autre   chaine   de   luxe,   Sheraton,   prenne  également  position  sur  le  créneau  des  nomades.  Cette  fois,  il  s’agit  de  combiner  l’offre   de   l’ancien   business   center   avec   une   franchise   Starbucks,   sur   un   espace  restreint.   Parfois   payant,   parfois   pas,   composé   de   cuirs   noirs   et   de   bois   nobles,  agrémenté   d’une   carte   de   sandwich   haut   de   gamme,   le   Link   Café   s’adresse   aux  travailleurs  itinérants  de  1ère  classe.           © LBMG WORKLABS 2012 - contact@lbmg-worklabs.com - 06.87.49.90.97
  4. 4.   L’hôtel & le nomade Etude des initiatives de l’hôtellerie pour les travailleurs nomades, par LBMG WORKLABSTHE HUB - HOLIDAY INNC’est  en  2011  également  qu’Holiday  Inn  lance  à  Atlanta  le  Hub.  Comme  au  Hilton,  les  murs  sont  abattus  pour  mutualiser  les  différents  espaces.  On  peut  désormais  y  boire  un  café  en  jouant  à  la  Wii,  ou  manger  devant  un  ordinateur.  Plus  familial  que  le  Sheraton,  moins  trendy  que  le  Citizen  M,  Holiday  Inn  transforme  ses  lobby  en  une  quasi-­‐maison  pour  des  clients  moins  fortunés.    SOCIETY MAu   même   moment,   le   groupe   Citizen   M   fait   un   nouveau   coup   d’éclat   avec  «  Society  M  ».  A  Glasgow,  une  partie  du  lobby  de  l’hôtel  est  transformée  en  club  business   spécifiquement   destiné   aux   nomades,   et   accessible   uniquement   sur  abonnement.  Voilà  qui  ressemble  de  plus  en  plus  à  un  coworking  space,  avec  du  mobilier  Vitra  en  plus,  et  un  tarif  ultra-­‐compétitif  de  50£  mensuel.     © LBMG WORKLABS 2012 - contact@lbmg-worklabs.com - 06.87.49.90.97
  5. 5.   L’hôtel & le nomade Etude des initiatives de l’hôtellerie pour les travailleurs nomades, par LBMG WORKLABSBISTRO - COURTYARDEn   2011   toujours,   Marriott   inaugure   son   nouveau   lobby,   le   Bistro.   Si   l’offre   est  maintenant  moins  innovante  (café  Starbucks,  espaces  mutualisés,  wifi  et  prises  à  volonté…),   le   marketing   est   plus   travaillé   :   touch-­‐screens   géants,   tables   dites  «  communales  »,   espaces   de   démonstration   dans   les   aéroports,   snacking   à   prix  cassés…  On  s’y  perd  d’ailleurs  un  peu  dans  cette  effusion  de  ciblages  marketing.    LE HUB - MERIDIEN2011   a   enfin   vu   naître   une   5ème   initiative   dédiée   aux   nomades,   cette   fois   en  provenance   du   Méridien.   Axée   sur   l’expérience   et   le   lien   social,   ce   «  Hub  »   se  différencie   par   sa   localisation   (Barcelone)   et   par   la   veine   arty   de   son  aménagement,  avec  une  cible  franchement  Hipster.  Une  initiative  qui  ressemble  étrangement   au   Society   M,   mais   en   accès   libre,   qui   a   valu   à   la   marque   le   prix  hôtelier  du  «  Most  Innovative  Concept  ».     © LBMG WORKLABS 2012 - contact@lbmg-worklabs.com - 06.87.49.90.97
  6. 6.   L’hôtel & le nomade Etude des initiatives de l’hôtellerie pour les travailleurs nomades, par LBMG WORKLABSUNE OFFRE HESITANTETravailler   dans   un   lounge   d’hôtel   n’est   pas   nouveau.   Ce   qui   est   inédit,   c’est  l’ampleur  du  phénomène.  Un  moment  tentés  de  fermer  la  porte  à  cette  déferlante,  les   grandes   chaines   d’hôtels   souhaitent   désormais   prendre   soin   de   ces  squatteurs  qui  pourraient  être  les  clients  hébergés  de  demain.      Mais   en   attendant,   une   question   se   pose  :   comment   thésauriser   ce   flux   ?   Par   la  vente  de  boissons  et  de  snacking  ?  Ou  en  faisant  payer  un  droit  d’entrée  ?  Tandis  que  Citizen  M  est  passé  de  l’un  à  l’autre,  Sheraton  laisse  chaque  hôtel  choisir.      Et  c’est  là  le  bon  procédé,  car  le  nomade  est  un  animal  protéiforme.  Businessmen  en   correspondance,   étudiants   en   révision,   web-­‐entrepreneurs   ou   commerciaux  sur  la  route,  la  composition  de  la  meute  varie  selon  la  localisation  de  l’hôtel.    Casser   les   murs,   proposer   du   café   Starbucks   et   des   bagels   de   qualité   fait  l’unanimité,   même   auprès   des   clients   hébergés.   Mais   contenter   tout   le   monde  soulève   d’autres   problèmes,   notamment   en   terme   d’aménagement.   Car   si   le  nomade   hipster   raffole   des   chaises   trendy   du   Méridien,   le   salesman   texan   qui  loue  une  chambre  préférera  les  fauteuils  en  cuir  du  Sheraton.        VERS UN NOUVEAU METIER ?Entre   cajoler   une   clientèle   vieillissante,   et   séduire   une   nouvelle   génération   de  clients,   les   hôtels   hésitent.   Car   satisfaire   les   nomades,   et   en   tirer   des   bénéfices,  constitue  un  nouveau  métier.      Si   ce   métier   était   assumé,   les   hôtels   répondraient   mieux   aux   besoins  élémentaires  du  nomade.  Aucun  hôtel  n’a  par  exemple  installé  des  cabines  pour  téléphoner  en  toute  tranquillité  !  Ceux  qui  y  iront  jusqu’au  bout  de  la  démarche  seront  les  leaders  du  travail  nomade  de  demain.    Du   reste,   beaucoup   d’hôtels   ont   trouvé   une   réponse   à   ce   dilemme  :   doutant  encore   de   l’opportunité   que   représente   le   nomadisme,   ils   tentent   (en   vain)   de  mettre  à  la  rue  ceux  qui  seront  leurs  clients  hébergés  demain.     © LBMG WORKLABS 2012 - contact@lbmg-worklabs.com - 06.87.49.90.97

×