DOCUMENT CONFIDENTIEL                                              Hier Ikea, McDonald’s,       Avant-hier le Camembert…  ...
DOCUMENT CONFIDENTIEL                         QUELQUES-UNS DES ENJEUX ABORDES PAR L’OBSERVATOIRE SYSTEME D    Financer son...
DOCUMENT CONFIDENTIEL           3 NIVEAUX D’ANALYSE POUR OPTIMISER LA PART MUTUALISEE ET LE SUR-MESURE                    ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dcap observatoire systmed _etude_en_souscription

240 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
240
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dcap observatoire systmed _etude_en_souscription

  1. 1. DOCUMENT CONFIDENTIEL Hier Ikea, McDonald’s, Avant-hier le Camembert… Aujourd’hui Le Bon Coin.fr… Demain est à inventer… Easyjet… La contrainte est la première source d’innovation ! Observatoire Système DLes solutions innovantes des Français sous contrainte économique  Pour inspirer l’innovation des décideurs DEBUSQUER L’INNOVATION INVISIBLEAu fil des études menées pour nos clients dans de multiples secteurs, notre expérience nous a convaincus que leprogrès fonctionne par convexion : à l’innovation « top-down » captée par les outils de tendance traditionnels, répondune innovation « bottom-up » plus diffuse, diffractée en d’innombrables solutions locales qui nécessitent d’êtreétudiées de façon extensive et structurante pour comprendre en quoi elles font système et comment elles peuventdonner lieu, de la part des décideurs, à des innovations tenables à grande échelle.Aux prises avec des contraintes de tous les jours, les consommateurs les moins aisés font preuve de créativité pourmaintenir leur pouvoir d’achat, augmenter leur marge de manœuvre et préserver leur liberté. Ces arbitrages et lessolutions ingénieuses liés à des modes de consommation contraints font évoluer les modèles de commerce,d’information, de relations, le rapport aux objets et aux services. Ils forment des systèmes dans lesquels s’insèrent lesentreprises, les collectivités, les décideurs. Ils permettent d’imaginer de nouveaux produits et services.Ces contraintes sont entendues au sens large : l’Observatoire Système D s’intéresse aux 50% des Français les moinsaisés, ceux qui sont obligés de compter. Bas salaires, mais aussi parents isolés, personnes occupant un emploi précaireou dont l’activité est irrégulière… OFFRIR DES SOLUTIONS POUR DES BESOINS IMMEDIATS NON SATISFAITS, ANTICIPER LES BESOINS FUTURSL’Observatoire Système D recueille et analyse les arbitrages effectués et les solutions « de débrouille » inventées parles individus pour se soustraire aux difficultés et augmenter leur espace de liberté.Il met en lumière les besoins des consommateurs contraints qui, par leur créativité, façonnent les nouvelles tendancesprofondes du marché pour TOUS les Français.Par exemple : les monnaies parallèles, miles, bons de réduction et programmes de fidélisation. Le co-voiturage. Les fablabs. Le troc de services et de connaissances, le logement contre service, Airbnb. La vente de billets, photos,équipements et toutes les solutions mises au point grâce à Internet et qui sont transposables dans le reste de la vieéconomique… Ces exemples font partie des solutions déjà recensées. L’Observatoire Système D analyse les solutionsencore peu valorisées mais aussi celles qui sont en germe et comment elles font système.Avec l’Observatoire Système D :  Nous recensons les solutions et systèmes et analysons les schémas de fonctionnement à l’œuvre dans les neuf domaines principaux de la vie des gens.  Nous vous accompagnons dans la transposition de ces enseignements à votre secteur en fonction de vos problématiques particulières, et vous aidons à générer votre stratégie d’innovation fondée sur cette compréhension.D’CAP Research55 rue Boissonade, 75014 Paris / Tél : 01 78 76 87 60www.DCAP-research.fr ; www.net-conversations.fr MOINS DE DISTANCE, PLUS DE RECUL 1
  2. 2. DOCUMENT CONFIDENTIEL QUELQUES-UNS DES ENJEUX ABORDES PAR L’OBSERVATOIRE SYSTEME D Financer son existence Besoins essentiels Les dépenses pré-engagées, les Se chauffer pour moins cher, partager son effets couperet, jongler avec les logement, vivre loin de la ville (sans dépendre monnaies alternatives ou quasi de la voiture) l’auto-partage… Quels sont les monnaies, programmes de fidélité… arbitrages et les stratégies mises en place pour Retrouver la maîtrise dans un optimiser jouissance des biens et des services ? « temps pécuniaire » (les rentrées, quelles nouvelles sociabilités se créent autour les dépenses) plus chaotique, de ces systèmes ? désynchronisé.  Comment faire mieux avec moins d’énergie, de ressources : passer d’une pénurie subie à Epanouissement et vie sociale une sobriété choisie ? Rester « à jour », partager les Le corps et l’image de soi références culturelles de ses pairs, De la maîtrise de son corps, instrument de l’image ne pas se laisser gagner par de soi, aux nouvelles façons de faire ses courses, l’obsolescence et rester dans le d’optimiser son approvisionnement. Protéger sa jeu de l’accélération des santé, celle de ses enfants, leur donner toutes technologies et de l’économie de leurs chances. la connaissance. Savoir ce qu’on mange, d’où ça vient, les jardins Comment maîtriser l’inflation partagés, le potager sur le balcon… matérielle, temporelle, budgétaire  Longévité, jeunesse, corps sain. Comment avoir que cette perpétuelle mise à jour un corps performant qui vous emmène loin tout entraîne ? en préservant son énergie et ses ressources ? UNE METHODE UNIQUE POUR DECOUVRIR DE L’INEDIT Nous croisons la mise en œuvre de notre outil d’analyse des conversations sur le Web social Net-Conversations® avec l’enquête qualitative « ethnographique » qui combine l’observation avec l’entretien non directif en immersion chez les consommateurs. Nous travaillons ainsi au plus près de la réalité. Net-Conversations® permet de capter et d’analyser de façon rigoureuse et barométrable les quêtes d’idées, recherches d’arbitrages et solutions aux problèmes du quotidien pour lesquels le Web social est un lieu d’expression privilégié. L’observation ethnographique participante, en immersion dans la réalité du quotidien des individus complète cette analyse avec une entrée par les logiques individuelles et permet la compréhension de populations, de comportements et de situations qui se vivent sans forcément donner matière à discussion sur le Web. L’Observatoire Système D est une source d’insight majeure que D’CAP Research propose aux entreprises et aux acteurs du monde économique et politique de mutualiser pour inspirer les stratégies singulières de chacun. CONCRETEMENT, COMMENT CA MARCHE ? Concrètement, l’Observatoire Système D analysera un corpus de plusieurs milliers d’extraits de conversations sur Internet et les résultats de 30 entretiens-observations ethnographiques en profondeur. Ces entretiens et observations en situation réelle, menés par notre équipe sur les lieux de vie des interviewés, dureront 3h en moyenne et se dérouleront dans 5 agglomérations de France : Paris/IdF, Lille, Metz, Rennes et Marseille, afin d’assurer une couverture géographique optimale. Ces entretiens seront filmés et donneront lieu, en complément du rapport, à un montage permettant une appropriation plus efficace des enseignements de l’étude par vos équipes.NET-CONVERSATIONS®  ENTREE PAR LE CONTENU ET 30 ENTRETIENS ETHNOGRAPHIQUES ENTREE PAR LESLES SOLUTIONS POPULATIONS- entrée principale par les arbitrages et quêtes de solutions CRITERES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES : détermination des termes de recherche et des sites Critères d’échantillonnage issus du croisement et synthèse(forums, blogs…) qui couvrent les différentes perspectives de plusieurs indicateurs élaborés par des organismessur le sujet institutionnels et associatifs spécialisés :-croisement par les requêtes-clés de chaque grand - ONPES (Indicateurs de difficulté de vie)domaine. - INSEE (dépenses préengagées)Base d’analyse : corpus d’env. 5000 interventions - MOUVES (baromètre de fragilité sociale) - Sources internes DCAP LA METHODOLOGIE MISE AU POINT EST LE RESULTAT DE LA R&D MENEE PAR D’CAP DEPUIS SA CREATION. D’CAP Research 55 rue Boissonade, 75014 Paris / Tél : 01 78 76 87 60 www.DCAP-research.fr ; www.net-conversations.fr MOINS DE DISTANCE, PLUS DE RECUL 2
  3. 3. DOCUMENT CONFIDENTIEL 3 NIVEAUX D’ANALYSE POUR OPTIMISER LA PART MUTUALISEE ET LE SUR-MESURE NIVEAU 1 ANALYSE DES TENDANCES SOCIETALES : Rapport au travail, aux loisirs, au bien-être, au quotidien, au monde, à lavenir... LIVRABLE : RAPPORT TRANSVERSAL + WORKSHOP DE PRESENTATION / APPROPRIATION Mise en perspective et enjeux à court, moyen et long terme pour les acteurs économiques et/ou politiques NIVEAU 2 INSIGHT SECTORIEL ETUDES APPROFONDIES PAR SECTEUR : 9 SECTEURS PRINCIPAUX Logement, Décoration, Bricolage, Alimentation Transports, Mobilité Rapport au corps, Santé, Hygiène, Equipement et domotique (Energie ) (Santé) Beauté (Energie) Communication, Éducation Culture, Loisirs Ressources, Emploi, Equipements high Habillement, Accessoires Information, médias, Banque, Assurance Divertissement tech et téléphonie formation LIVRABLE : RAPPORT(S) THEMATIQUE(S) + WORKSHOP DE PRESENTATION / APPROPRIATION Mise en perspective et enjeux à court, moyen et long terme pour les acteurs économiques et/ou politiques------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- NIVEAU 3 EN OPTION : PRESTATION AD HOC DE CO-CREATION ET ACCOMPAGNEMENT Travail collaboratif sur mesure sur vos problématiques, ateliers de co-création EXPLOITATION AD HOC DES RESULTATS, PLATEFORME STRATEGIQUE INNOVATION ET COMMUNICATION, PROBLEM SOLVING L’INSTITUTDCAP Research accompagne ses clients, dans leurs projets de positionnement de marque et dinnovation. Sousl’impulsion de sa fondatrice, Diouldé Chartier-Beffa, DCAP Research réalise des missions de conseil et des étudesqualitatives principalement auprès de consommateurs mais aussi auprès d’autres publics, en France et à linternational.La force du cabinet réside dans sa démarche permanente d’innovation. Les approches développées et les nouveauxoutils et méthodes mis au point permettent à DCAP Research d’être pertinent et innovant dans les approchesparticipatives appliquées à des secteurs diversifiés : créativité, ethnographie, immersion des équipes clientes dansl’univers des consommateurs et des études sur le Web social. Spécialiste de l’insight consommateur, notre approcheméthodologique relie les discours à leurs auteurs et recherche systématiquement ce qui est en lien avec la vie réelle. COMMERCIALISATION ET DIRECTION DE L’ETUDE : Diouldé Chartier-Beffa, Associée fondatrice Tel : 01 78 76 87 60 /Mobile : 06 22 63 68 71 Dioulde.Chartier@dcap-research.fr COORDINATION ET REALISATION : Alexandra Borsari, chargée de recherche sociologique ALEXANDRA SERA VOTRE INTERLOCUTRICE AU QUOTIDIEN Tel : 01 78 76 87 60 / Mobile : 06 99 26 1234 alexandra.borsari@dcap-research.frLe reste de l’équipe D’CAP qui sera mobilisé pour vous : le Directeur scientifique Net-Conversations® : FrédéricLefebvre-Naré, les Directrices de clientèle : Justine Herbet & Agnès Rivière-Ancellin, et les Chargées d’études.D’CAP Research55 rue Boissonade, 75014 Paris / Tél : 01 78 76 87 60www.DCAP-research.fr ; www.net-conversations.fr MOINS DE DISTANCE, PLUS DE RECUL 3

×