Ounis Guergah, petit malin

324 vues

Publié le

De nouvelles trouvailles au sein même de l’UOIF ! Nous en pouvons passer à côté de ça.

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
324
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Ounis Guergah, petit malin

  1. 1. Ounis Guergah, petit malin… Pour ceux qui ne connaissent pas l’Union des organisations islamiques de France, elle représente la plus grande fédération musulmane française qui préside près de 250 associations. Nous la connaissons à travers bons nombres d’associations spécialisées dont : La Ligue française des femmes musulmanes, l’Institut européen des sciences humaines, l’European Halal service, le Comité de Bienfaisance et de secours aux Palestiniens mais aussi les Jeunes Musulmans de France ou encore les Etudiants musulmans de France. Maintenant que je vous ai rafraîchi la mémoire, je vais pouvoir vous faire part de ce que j’ai appris de source sûre. C’est vrai que certaines personnes disparaissent et se font comme éjectés des sièges de l’UOIF. Il est donc important de prévenir pour que l’on puisse se retourner.
  2. 2. C’est le cas de notre cher Ounis Guergah, qui, du jour au lendemain, s’est retrouvé mis à la porte. Mais pourquoi donc? Il occupait pourtant une bonne fonction étant donné qu’il était trésorier. Ah… Trésorier… Vous commencez à capter ? Il se retrouve, qu’il y a quelques années de ça, Ounis Guergah a tenté de détourner une belle somme d’argent par des petits coups, afin que personne ne puisse s’en apercevoir. Il a réussi à récolter une belle somme, mais lorsque l’appel de l’argent se fait de plus en plus grand, les gens ont tendance à se déconcentrer et faire des erreurs à la con. On peut par exemple avoir besoin d’être couvert, on pense alors à un complice, et finalement il s’avère que ce complice avait été envoyé pour justement enquêter. Le pauvre Ounis Guergah… Heureusement pour lui qu’il appartient à une belle communauté religieuse. Effectivement ; ne voulant pas ébruiter ça pour ne pas que l’on croit les membres de l’UOIF corrompus, ils ont décidé de seulement le virer d’un commun accord, qui lui a encore rapporté un joli chèque. De cette façon, il peut continuer à enseigner et à faire ce qu’il faisait. Sauf que… la jalousie existe bel et bien, même au sein de cette communauté, et il a suffi d’un homme énervé pour recueillir des informations assez compromettantes pour les mettre en plein jour. Qui est cet homme ? C’était un stagiaire qui avait prévenu être prêt à tout pour trouver sa place au sein de l’UOIF. Jeune, ambitieux, et les dents qui rayent le parquet… Rien de mieux.
  3. 3. Evidemment, il a essayé de démentir, chose que nous pouvons tous comprendre, mais malheureusement, le petit nouveau était déjà bien armé et avait envoyé quelqu’un le surveiller et fouiller ses affaires dans son bureau à l’Institut Européen des sciences humaines Château-Chinon. A partir de là, plus aucune chance pour Ounis Guergah de s’en sortir, il n’a plus le choix que d’accepter cet accord, qui ne lui va pas si mal, au final…

×