La PROSPECTIVE TERRITORIALE SCoT du Pays de Rennes  S du Pays de RENNES C o T The ATELIERS of the Committee of the Regions...
Visions et tendances urbaines pour le 21ème siècle Questions clés   <ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </l...
Villes membres de la Conférence des villes de l’Arc atlantique Une croissance forte liée à une tendance lourde d’attractiv...
Espace métropolitain Loire – Bretagne Plus de 2 millions d’habitants dans les  5 aires urbaines   L’intensification de la ...
Rennes capitale de la Bretagne Un pays attractif et diffuseur Rôle moteur de la capitale bretonne irriguant la Région Bret...
L’aire urbaine rennaise représente environ les 2/3 de la population du département qui compte 960 000 habitants  Une agglo...
<ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « mod...
La ville archipel
L’organisation territoriale de la ville-archipel : un atout face aux défis de l’avenir   Le choix d’un développement polyc...
<ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « mod...
Le SCoT un projet et un outil pour préparer l’avenir du territoire <ul><li>Des mutations profondes à anticiper : mutation ...
Des   contradictions, levier d’évolution <ul><li>La nécessité de l’accueil et la préservation du cadre de vie </li></ul><u...
L’armature écologique du territoire <ul><li>Le paysage du Pays de Rennes prend appui sur la grande armature du réseau des ...
La trame verte et bleue, véritable armature écologique et paysagère du Pays de Rennes   <ul><li>La métaphore de l’archipel...
La trame verte et bleue <ul><li>Des « limites paysagères de développement »  </li></ul><ul><li>Un potentiel urbanisable ma...
Les « champs urbains »   À l’échelle du Pays de Rennes : Les grands sites naturels et touristiques A l’échelle intercommun...
« Lois Grenelle 2 » et évolution des SCoT <ul><li>De manière générale, la loi Grenelle 2 conforte les SCoT comme outil de ...
<ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « mod...
La prospective comme levier de renouvellement de la planification territoriale   <ul><li>2. Faire émerger des « visions no...
L’élaboration d’un diagnostic « prospectif »  La « grammaire prospective », un fil rouge pour aborder l’analyse <ul><li>An...
Approche stratégique   Les enjeux clé pour l’avenir du territoire   Économie Habitat -démographie  Urbanisme  Paysage  Dép...
Un cadre de travail et des conditions de réalisation à trouver <ul><li>Un consensus autour de la charte du pays qui devra ...
Une étude sociologique sur le Territoire Vécu  Des injonctions paradoxales et des marges de manœuvre
Un outil original de consultation : une visualisation synthétique des enjeux
Des ateliers prospectifs  <ul><li>Une organisation favorisant la transversalité </li></ul><ul><ul><li>Une douzaine de pers...
Une analyse des conséquences des choix territoriaux à partir d’images contrastées
Des mise en valeur des leviers d’intervention
Des images contrastées   Environnement naturel   Protéger l’ensemble des milieux naturels sources Assurer les grandes cont...
Attractivité économique et rayonnement     Synthèse  :  Vers une centralité renforcée, une polarisation sur le noyau urbai...
Équilibre et performance de la mobilité     Synthèse  :  Vers un polycentrisme, des pôles de vie reliés et conditionnés à ...
Merci pour votre attention S du Pays de RENNES C o T Présentation du 3 décembre 2010 The ATELIERS of the Committee of the ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Boismenu - Urban foresight - 15-09-2011

1 184 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 184
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Je vais illustrer le seul item 1
  • Support cartographique et pédagogique : Relevée à la parcelle de chaque MNIE Un document qui « parle » aux Maires et valorise le patrimoine de leur commune Mais aussi, à plus grande échelle, la prise de conscience du fonctionnement d’ensemble par la mise en valeur des connexions qui assure une fonctionnalité écologique globale du territoire Visualisation de l’impact des décision à horizon 2020 Enjeux Ceci a induit un large consensus sur la prise en compte de la trame verte et bleue comme « socle » du projet L’importance de prendre en compte et de protéger non seulement les milieux sources mais aussi les connexions Voire de conforter les zones fragilisées
  • « Limites paysagères de développement » La carte repère certains éléments physiques (routes, haies, lignes de crête, lisières urbaines) qui constituent objectivement des limites paysagères fortes. L’orientation la trame verte &amp; bleue = le socle du projet La décision : sa traduction opérationnelle on quantifie les extensions urbaines et la densité selon les territoires Dans les EPCI périphériques , l’objectif de densité doit être poursuivie dans les nouvelles opérations
  • L’orientation la trame verte &amp; bleue = le socle du projet La décision on « sanctuarise » certains espaces à très long terme, on dessine la ville par les « vides » ; on identifie les « central parc » de demain Les Champs urbains sont des espaces agronaturels et/ou forestiers, à forts enjeux paysagers et environnementaux, qui sont situés au cœur de réseaux de communes et qui répondent au double objectif de pérenniser les fonctions agricoles et naturelles de ces sites en évitant leur artificialisation tout en y développant des usages de loisirs verts (chemins, activités équestres…) compatibles avec l’activité agricole et les enjeux écologiques. Le DOG localise 15 périmètres de Champs urbains en vue de les protéger et de renforcer les réseaux de communes. Leur délimitation précise apparaît dans des fiches (présentées en annexe
  • Les grands critères qui définissent la prospective Un regard sur le long terme (un horizon de 15 à 20 ans au minimum) La recherche d’une vision alternative, c&apos;est à dire qui se démarque d’une simple projection des évolutions pour envisager un changement de perspective La transversalité : la pensée complexe un objectif d’aménageur Une implication ou mobilisation des acteurs locaux Pour changer l’angle du regard sur l’avenir Pour contribuer à la formulation de la vision du futur Un objectif stratégique, un processus qui devra déboucher sur des décisions La prospective territoriale est-elle davantage qu’une ingénierie intelligente de l’aménagement du territoire &amp; de la planification ? Elle n’est pas une science mais un « art pratique » tourné vers l’action
  • Cela induit dès l’amont, la façon de conduire le diagnostic : sa visée La prospective : un outil d’aide à penser autrement c’est à dire qu’elle vise à analyser de façon approfondie la réalité que l’on entend faire évoluer : Observer les contraintes extérieures qui pèsent sur les territoires, examiner les dynamiques internes au territoire Une combinaison de logiques, d’organisation des processus Analyser les signaux faibles les phénomènes émergents (les faits porteurs d’avenir) Être à l’écoute de la réalité, la rendre perceptible, visible et vivante Mesurer ne suffit pas, il faut « comprendre » une réalité, c’est à dire : les dynamiques d’un territoire donné, son histoire, sa réalité présente, sa dynamique des lieux aussi approfondie que possible mettre en évidence les enjeux actuels et tendanciels dans une approche ouverte sur le mouvement des choses et non pas figé à l’instant « T » Ceux qui posent problème : besoin de connaître les risque de rupture Répondre à 2 questions : que peut-il advenir / que pouvons nous faire ?
  • Exemple : Diagnostic habitat Les questions clés auxquelles le SCoT devra répondre en matière d’habitat sont les suivantes : -    Combien de logements prévoir à l’horizon 2020 pour répondre aux besoins d’accueil ? -    Vers quelle répartition spatiale orienter la production de logements pour l’équilibre des territoires ? -    Quelle diversification des types d’habitat inciter pour favoriser la mixité sociale ? -    Quelle qualité de l’habitat et quelle insertion urbaine promouvoir pour un développement durable ?
  • Parti pour être un SCoT « vide » avec des EPCI aux logiques très hétérogènes (culture de la planification, richesse fiscale, poids démographique…)
  • Faire intervenir aussi les sciences humaines En mobilisant également la con naissance vécue et perçue par la société
  • Mode de recueil des opinions des participants Des affirmations volontairement tranchées qui ne représentent en aucun cas le point de vue de ceux qui ont élaboré le questionnaire la facilité des réponses colorées facilite la clarté, la rapidité et l ’intuition des participants Finalité de cette consultation Soumettre au plus grand nombre d ’acteurs du Pays de Rennes des éléments d ’appréciation des futurs possibles afin de faire émerger Les consensus les dissensus, controverses ou incertitudes majeures quant à l’avenir souhaitable D’amener ces acteurs à se positionner clairement non seulement sur les évolutions et transformations à l ’œuvre sur le territoire Mais aussi de mettre en position de donner leurs sentiments sur la mise en œuvre des choix collectifs pour le futur capables de susciter une adhésion actives des citoyens
  • La prospective participative 3 éléments essentiels Le futur n’est pas un déterminant donné, c’est un « construit social » ce n’est pas la transposition mécanique du présent sur le futur La créativité, le plaisir Sans prospective cognitive, la prospective participative tourne en rond 4 questions transversales L’offre urbaine La mobilité L’attractivité La qualité de vie
  • Dans cette 1ère partie : Présentation du territoire du SCoT mais aussi Questionner la pertinence du territoire Le territoire de projet est souvent relatif à des logiques institutionnelles &amp; politiques Il est donc souvent nécessaire de garder le recul nécessaire pour : Faire des analyses à la bonne échelle Pouvoir articuler entre plusieurs territoires institutionnels (qui sont aussi les territoires d’actions / d’acteurs) Un territoire très hétérogène (une agglomération / des EPCI « rurales ») ; mais une histoire commune (le Pays est créé en 1999)
  • Choix de hiérarchisation des orientation en fonction de leur logique d’agencement (scénarios) Organisation du territoire : deux options conditionnées par la répartition du peuplement à long terme Développement économique : une logique déterminante que peut infléchir le poids des pôles de vie Commerce : un choix entre l ’attractivité régionale et l ’offre de proximité Loisirs verts et paysages : deux mise en scène possibles du mariage ville-nature
  • Un futur est un construit sociétal implicite ou explicite qui dépend de la manière dont les acteurs se représentent le futur La prospective aide à passer des représentations implicite à la formulation d’un « discours » de la représentation formalisée des futurs possibles et souhaitables
  • Boismenu - Urban foresight - 15-09-2011

    1. 1. La PROSPECTIVE TERRITORIALE SCoT du Pays de Rennes S du Pays de RENNES C o T The ATELIERS of the Committee of the Regions Urban Foresight as a tool for territorial governance September 15 th 2011 Présentation du 20 mai 2011
    2. 2. Visions et tendances urbaines pour le 21ème siècle Questions clés <ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « modèle » à la lumière de l’évolution des enjeux ? </li></ul><ul><li>Comment territorialiser les choix d’aménagement et de développement durables ? </li></ul><ul><li>Vertus et limites de l’exercice de prospective territoriale ? </li></ul>
    3. 3. Villes membres de la Conférence des villes de l’Arc atlantique Une croissance forte liée à une tendance lourde d’attractivité du littoral L’aire urbaine rennaise connaît depuis trente ans l’un des plus forts taux de croissance de France
    4. 4. Espace métropolitain Loire – Bretagne Plus de 2 millions d’habitants dans les 5 aires urbaines L’intensification de la coopération de grandes agglomérations qui structurent le territoire constitue une opportunité pour compter dans une Europe de plus en plus urbaine
    5. 5. Rennes capitale de la Bretagne Un pays attractif et diffuseur Rôle moteur de la capitale bretonne irriguant la Région Bretagne dont elle est la porte d’entrée européenne. Réciproquement, c’est grâce à la Bretagne que le Pays de Rennes pourra réussir demain en s’appuyant sur l’image dynamique de la région et en multipliant les coopérations avec les institutions, les territoires et les entreprises de la région
    6. 6. L’aire urbaine rennaise représente environ les 2/3 de la population du département qui compte 960 000 habitants Une agglomération de 400 000 habitants entourée par 4 EPCI périphériques représentant 65 000 habitants Un territoire hétérogène
    7. 7. <ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « modèle » à la lumière de l’évolution des enjeux ? </li></ul><ul><li>Comment territorialiser les choix d’aménagement pour renforcer le développement durables ? </li></ul><ul><li>Vertus et limites de l’exercice de prospective territoriale ? </li></ul>
    8. 8. La ville archipel
    9. 9. L’organisation territoriale de la ville-archipel : un atout face aux défis de l’avenir Le choix d’un développement polycentrique a permis d’éviter l’étalement urbain : sur la période 1990-2000, l’aire urbaine de Rennes a été l’un des territoires les moins artificialisés parmi les principales aires urbaines françaises alors que la croissance démographique y a été parmi les plus fortes L’organisation territoriale multipolaire, qui laisse une large part aux espaces naturels et agricoles entre les bourgs et les villes, assure au Pays de Rennes une qualité urbaine et environnementale reconnue
    10. 10. <ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « modèle » à la lumière de l’évolution des enjeux ? </li></ul><ul><li>Comment territorialiser les choix d’aménagement et de développement durables ? </li></ul><ul><li>Vertus et limites de l’exercice de prospective territoriale ? </li></ul>
    11. 11. Le SCoT un projet et un outil pour préparer l’avenir du territoire <ul><li>Des mutations profondes à anticiper : mutation de l’économie, évolution démographiques et sociales, défis énergétiques et environnementaux </li></ul><ul><li>Une stratégie ambitieuse pour consolider l’avenir du Pays de Rennes, Un développement durablement nécessaire, Un développement nécessairement durable, </li></ul><ul><li>Placer l’habitant au centre des choix pour optimiser la cohérence territoriale de la ville-archipel </li></ul>Le SCoT (Schéma de cohérence territorial) : un document juridique qui définit le projet global d’aménagement du territoire à horizon 15-20 ans. Ce nouvel outil, créé par la loi SRU (solidarité et renouvellement urbain) en 2000 sert de cadre de référence pour organiser l'ensemble des politiques sectorielles (habitat, organisation de l'espace, déplacements, développement commercial, protection de l’environnement, développement économique...)
    12. 12. Des contradictions, levier d’évolution <ul><li>La nécessité de l’accueil et la préservation du cadre de vie </li></ul><ul><li>La ville-territoire et l’efficacité des déplacements </li></ul><ul><li>Le rayonnement de la capitale bretonne et l’équilibre du pays de Rennes </li></ul><ul><li>L’élargissement du territoire de projet a fait émerger trois grandes contradictions, inhérentes au modèle : </li></ul>
    13. 13. L’armature écologique du territoire <ul><li>Le paysage du Pays de Rennes prend appui sur la grande armature du réseau des cours d’eau et des vallées </li></ul><ul><li>Ce patrimoine végétal et hydrologique avec les chemins et fossés qui lui sont liés, sont autant d’éléments qui structurent le paysage et apportent des points de repères et d’identité. </li></ul>
    14. 14. La trame verte et bleue, véritable armature écologique et paysagère du Pays de Rennes <ul><li>La métaphore de l’archipel est utilisée pour désigner le paysage du Pays de Rennes, caractérisé par l’alternance ville-campagne. </li></ul><ul><li>Dans cette relation, la ville-centre est entourée de petits bourgs ruraux devenus villes </li></ul><ul><li>Il n’y a plus ni ville ni campagne, l’urbain, sous des formes variées, est partout. </li></ul><ul><li>Pour préserver ce mode d’organisation qui contribue à la proximité entre l’homme et la nature, </li></ul><ul><li>La préservation de ce « modèle » nécessite un habitat dense car il conditionne le maintien de la trame bocagère et la vitalité de l’agriculture </li></ul>MNIE
    15. 15. La trame verte et bleue <ul><li>Des « limites paysagères de développement » </li></ul><ul><li>Un potentiel urbanisable maximum en ha (*) </li></ul><ul><li>Une évaluation du potentiel de renouvellement urbain parallèlement à l’extension urbaine </li></ul><ul><li>Des directions d’urbanisation privilégiées </li></ul><ul><li>Une règle de continuité urbaine </li></ul><ul><li>Des enjeux de diversité urbaine </li></ul>Économiser l’espace La trame verte et bleue, comme socle du projet  de préservation des grands équilibres du territoire
    16. 16. Les « champs urbains » À l’échelle du Pays de Rennes : Les grands sites naturels et touristiques A l’échelle intercommunale Les sites intercommunaux agro-naturels et de loisirs verts Pérenniser la fonction agricole et l’offre de loisirs Protéger des espaces agricoles périurbains à forts enjeux en matière de paysage, d’environnement et de loisirs verts
    17. 17. « Lois Grenelle 2 » et évolution des SCoT <ul><li>De manière générale, la loi Grenelle 2 conforte les SCoT comme outil de définition et de cohérence des politiques territoriales </li></ul><ul><li>Une des principales évolution est le renforcement du DOO (document d’orientation et d’objectifs) en lui attribuant une portée davantage opérationnelle et prescriptive </li></ul><ul><li>La loi valide et confirme des pratiques déjà existantes comme celles qui concernent : </li></ul><ul><ul><li>les densités minimales de construction, en arrêtant des objectifs chiffrés de consommation d’espace </li></ul></ul><ul><ul><li>la préservation des continuités écologiques et la prise en compte des ressources naturelles, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’articulation urbanisme/transports collectifs, </li></ul></ul><ul><ul><li>la répartition par secteurs des objectifs de production de logements, l’amélioration des performances énergétiques </li></ul></ul><ul><li>La généralisation des SCoT à l’ensemble du territoire national </li></ul>Promulguée le 12 juillet 2010, la loi portant « engagement national pour l’environnement » dite Grenelle 2, correspond à la mise en application d’une partie des engagements et déclinent des mesures dans six chantiers majeurs : Bâtiments et urbanisme, Transports, Énergie, Biodiversité, Risques, santé, déchets, (...) avec de nouvelles dispositions concernant les SCoT
    18. 18. <ul><li>Ville et région, compétition ou synergie ? </li></ul><ul><li>Changement de paradigme ou ré-interprétation du « modèle » à la lumière de l’évolution des enjeux ? </li></ul><ul><li>Comment territorialiser les choix d’aménagement et de développement durables ? </li></ul><ul><li>Vertus et limites de l’exercice de prospective territoriale ? </li></ul>
    19. 19. La prospective comme levier de renouvellement de la planification territoriale <ul><li>2. Faire émerger des « visions nouvelles » </li></ul>3. Construire des visions du futur 4. Des alternatives aux décisions 1. Se doter d’un référentiel commun     Prospective exploratoire Diagnostic stratégique Prospective normative Prospective stratégique
    20. 20. L’élaboration d’un diagnostic « prospectif » La « grammaire prospective », un fil rouge pour aborder l’analyse <ul><li>Analyse rétrospective des évolutions passées </li></ul><ul><li>Tendances lourdes : description des évolutions tendancielles </li></ul><ul><li>Facteurs de changement et ruptures possibles </li></ul><ul><li>Les questions clés pour le futur </li></ul>
    21. 21. Approche stratégique Les enjeux clé pour l’avenir du territoire Économie Habitat -démographie Urbanisme Paysage Déplacement Équipements Environnement Agriculture
    22. 22. Un cadre de travail et des conditions de réalisation à trouver <ul><li>Un consensus autour de la charte du pays qui devra constituer le « socle » du diagnostic </li></ul><ul><li>Conduire conjointement l’analyse aux différentes échelles territoriales : Pays, EPCI et communes (dynamique ascendante) </li></ul><ul><li>Donner la priorité au travail avec les élus des EPCI pour partager l’analyse </li></ul>
    23. 23. Une étude sociologique sur le Territoire Vécu Des injonctions paradoxales et des marges de manœuvre
    24. 24. Un outil original de consultation : une visualisation synthétique des enjeux
    25. 25. Des ateliers prospectifs <ul><li>Une organisation favorisant la transversalité </li></ul><ul><ul><li>Une douzaine de personnes d’horizon très divers : élus, société civile, technicien… </li></ul></ul><ul><ul><li>Des experts de leur domaine qui exprime un point de vu personnel </li></ul></ul><ul><ul><li>Une journée de travail </li></ul></ul><ul><li>Deux séries d’ateliers prospectifs pour valider et enrichir les hypothèses du futur </li></ul><ul><ul><li>Tendances lourdes </li></ul></ul><ul><ul><li>Ruptures </li></ul></ul><ul><li>Portant sur 4 thématiques transverses </li></ul><ul><ul><li>Qualité de vie </li></ul></ul><ul><ul><li>Offre urbaine </li></ul></ul><ul><ul><li>Attractivité </li></ul></ul><ul><ul><li>Mobilité </li></ul></ul>
    26. 26. Une analyse des conséquences des choix territoriaux à partir d’images contrastées
    27. 27. Des mise en valeur des leviers d’intervention
    28. 28. Des images contrastées Environnement naturel Protéger l’ensemble des milieux naturels sources Assurer les grandes continuités écologiques (corridors) déplacement offre TC Matrices Pôles de vie attractivité ville centre performance économique Socle commun SCENARIO 1 : UNE CAPITALE REGIONALE « Attractivité économique et rayonnement » Paysage S’appuyer sur l’offre paysagère de proximité (schéma des vallées, forêts…) Construire une alternance ville-campagne (faire entrer la nature en ville) Urbanisme Rechercher au maximum une mixité des fonctions (habitat, emplis, services) Localisation des zones d'emploi selon des critères d'image et d’accessibilité Répondre aux logiques des entreprises, notamment en réservant des sites fonciers répondant à leurs besoins en terme d’accessibilité (des marchandises et des salariés) et d’image. De même pour la localisation des grandes fonctions métropolitaines Une politique forte pour assurer la durabilité des déplacements, en particulier pour les transports en communs afin d’assurer une desserte performante sur l'ensemble du territoire avec un maillage s’appuyant sur des lieux d’échange / pôles de vie et de services SCENARIO 2 : UNE METROPOLE MULTIPOLAIRE « Equilibre et performance de la mobilité »
    29. 29. Attractivité économique et rayonnement Synthèse : Vers une centralité renforcée, une polarisation sur le noyau urbain rennais et des pôles-relais S1
    30. 30. Équilibre et performance de la mobilité Synthèse : Vers un polycentrisme, des pôles de vie reliés et conditionnés à une desserte TC S2
    31. 31. Merci pour votre attention S du Pays de RENNES C o T Présentation du 3 décembre 2010 The ATELIERS of the Committee of the Regions Urban Foresight as a tool for territorial governance September 15 th 2011

    ×