niquez !
Commu
la croissance
Le petit guide de
s entrepreneurs
à destination de

Édité et offert par
peuvent
Toutes les entreprises doivent communiquer !
savent
gagnent à
4 idées reçues sur la publicité :
1 	 La publicité c...
rquoi ?
Pou
iquer
mun
om

c

Pour maîtriser votre image
L’image que vous renvoyez à vos clients doit
les renseigner sur la...
La pub, ça marche ?

Depuis toujours, l’impact de la publicité sur les ventes suscite de
nombreux débats et analyses. Mesu...
Ah oui ?

is consacré
1% du PIB frança
ntribue
à la publicité co
à une croissance
ventes !
de 6 à 16% des

Alors que la pa...
Qui êtes-vous ?
Avant de parler de vous aux autres, il est important de savoir qui vous êtes.
Vous devez faire le bilan de...
Que vendez-vous ?
Quels sont les produits et services proposés à la vente ?
Sont-ils réservés aux professionnels ou ouvert...
Quelle est votre cible ?
C’est la notion fondamentale en matière de communication. Vous devez savoir
précisément à qui vou...
Une clientèle professionnelle ?
Quelle est leur structure ?
Souhaitez-vous vous adresser à des travailleurs
indépendants ?...
Planifiez votre com’ !
Planifiez votre communication, c’est encadrer votre budget, étudier les meilleures
opportunités et ...
Les supports
principaux...
Les indispensables :
Le logo
C’est l’élément d’identification par excellence de
votre marque. V...
D’autres supports ...
Liste non exhaustive

Description du support
La plaquette : Elle renseigne vos clients ou partenaire...
Bon plan !

ux produits ou services.
lors de lancement de nouvea
une publicité gratuite !
Pensez à alerter la presse
ortun...
Glossaire
Comme dans tous métiers, la communication a son vocabulaire. Voici quelques définitions
proposées pour les terme...
Epreuve : C’est une publication fournie par l’agence
à son client (l’annonceur) pour vérifier la conformité
des éléments d...
Vous créez votre activité ? Vous reprenez une entreprise ?
Vous gérez votre société et vous cherchez à lui donner
un nouve...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Communiquez ! Le Guide de la Croissance à destination des entrepreneurs

877 vues

Publié le

Vous créez votre activité ? Vous reprenez une entreprise ?
Vous gérez votre société et vous cherchez à lui donner
un nouveau souffle ?
Ce petit guide a pour vocation de donner quelques points
de repères afin de penser puis planifier votre communication.
Ces informations n’en couvrent pas tous les aspects et vous
êtes bien sûr invités à vous faire assister de professionnels qui vous accompagneront dans votre recherche de croissance...

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
877
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
47
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communiquez ! Le Guide de la Croissance à destination des entrepreneurs

  1. 1. niquez ! Commu la croissance Le petit guide de s entrepreneurs à destination de Édité et offert par
  2. 2. peuvent Toutes les entreprises doivent communiquer ! savent gagnent à 4 idées reçues sur la publicité : 1 La publicité ce n’est que pour les grosses entreprises ! FAUX Un artisan, une TPE ou une PME ont autant besoin de communiquer qu’une grande entreprise. Dans un contexte concurrentiel fort chacun doit conquérir puis préserver un espace de visibilité. La concurrence et l’émergence de nouvelles solutions dans la communication a nettement fait baisser les coûts de conception et de fabrication des supports publicitaires. Aujourd’hui, tous les entrepreneurs peuvent donc concevoir un plan de communication en fonction de leurs moyens. 3 La publicité, ça ne sert à rien ! FAUX 4 Mon savoir-faire, c’est ma meilleure publicité ! FAUX De nombreuses études ont déjà montré le rapport bénéfique entre les investissements publicitaires et les retombées économiques (voir pages 4 et 5). En terme d’image, de notoriété et d’augmentation des ventes, la communication est un vecteur important de valorisation et de croissance. 2 2 La publicité, ça coûte cher ! Votre savoir-faire est indispensable à la bonne conduite de votre entreprise mais il ne suffit pas dans un environnement très concurrentiel. La clientèle qui vous connaît peut être volatile et il est nécessaire de veiller à la renouveler régulièrement. Votre savoir-faire est irremplaçable, le faire savoir est indispensable ! FAUX
  3. 3. rquoi ? Pou iquer mun om c Pour maîtriser votre image L’image que vous renvoyez à vos clients doit les renseigner sur la qualité de vos produits ou services. Vous devez afficher votre professionnalisme et votre cohérence. Exemples de solutions : Logo • Charte graphique • Papeterie • Cartes de visite • Site internet • Plaquette • Recherche de nom de marque • Packaging, etc... Pour augmenter votre notoriété A quoi bon être le meilleur dans votre métier si personne ne connaît votre entreprise ou vos qualités ? De plus, une notoriété accrue facilite grandement le travail commercial et rassure vos clients. Exemples de solutions : Enseigne • Marquage véhicule • Affiche • Site internet • Référencement • Annonce presse • Campagne média, etc... Pour développer vos ventes Vous maîtrisez votre image. Vous vous êtes fait un nom dans votre domaine. Il est temps de capitaliser cette reconnaissance en vous dotant d’outils de vente pour doper vos résultats ! Exemples de solutions : Site marchand • Chemise • Catalogue • Mailing • Fiche produit • Publicité sur le lieu de vente, etc... 3
  4. 4. La pub, ça marche ? Depuis toujours, l’impact de la publicité sur les ventes suscite de nombreux débats et analyses. Mesurer cet impact est primordial pour les entreprises qui vont investir dans leur communication. Grande est la tentation pour les acteurs économiques, en période de crise, de rogner sur le budget publicitaire. Est-ce la bonne stratégie ? Une étude initiée par l’association des agences-conseils en communication (syndicat professionnel) tente de répondre à cette question. Publiée en février 2011, cette étude menée par 2 universitaires (Bertrand Belvaux de Paris II et Denis Bied-Charreton de Paris-Dauphine) porte sur l’analyse de six catégories de produits sur une période de 10 ans. Leur analyse prend en compte les interactions de nombreuses variables, tant celles maîtrisées par les agences (promos, pub, etc…) que celles de l’environnement économique et sociologique (politiques publiques, réglementations, démographie, subventions, évolutions sociologiques) qui sont autant de facteurs échappant à la maîtrise des publicitaires mais qui impactent pourtant le marché. Il ressort de cette étude des chiffres qui quantifient enfin l’impact de la publicité sur les ventes. Selon les secteurs, la publicité contribue à une croissance de 6 à 16% des ventes ! Mais ce n’est pas le seul enseignement de cette étude. Il apparait qu’une part importante du chiffre d’affaire dépend des dynamiques engagées par le marketing : de l’ordre de 26% du chiffre d’affaires pour les produits frais, jusqu’à 66% pour celui des produits d’entretien ! La communication média et hors média apparait comme primordiale pour le soutien aux ventes : de 9% pour les boissons jusqu’à 33% pour l’entretien. 4
  5. 5. Ah oui ? is consacré 1% du PIB frança ntribue à la publicité co à une croissance ventes ! de 6 à 16% des Alors que la part du PIB consacré à la publicité en France oscille autour des 1%, cette étude démontrerait que l’impact de la publicité sur l’économie et la croissance serait donc tout à fait positif. Des réflexions sur leurs engagements publicitaires doivent donc être menées par les entreprises qui souhaitent maintenir leurs ventes et même renouer avec la croissance malgré le contexte économique tendu. Utiliser la dépense publicitaire comme variable d’ajustement en réduisant ses investissements en période de crise est sans doute contre-productif pour les entreprises qui doivent résister dans un environnement très concurrentiel.  Doit-on pourtant en déduire qu’il suffit d’investir dans la publicité pour gagner à tous les coups ? Malheureusement non. La publicité n’est ni une science ni un art et l’histoire des marques regorge d’exemples de fiascos qui doivent rendre les agences très modestes ! Il serait péremptoire d’assurer la croissance à une entreprise sur sa simple décision d’investir dans la publicité. Mais c’est sans doute aussi ce qui fait le sel du travail en communication. C’est cette part d’inconnu et de risque qui fait qu’un projet de communication engagé entre une agence et son client les lie dans l’attente de la réussite. Et c’est sans doute l’investissement de tous les partenaires dans cette aventure qui contribue à son succès ! Nous pourrions conclure que pour un entrepreneur qui souhaiterait sonder l’efficacité de sa démarche publicitaire, la question ne devrait pas tant être de mesurer les opinions que de les forger ! source : http://www.aacc.fr/documents/Communiques_presse/499.pdf 5
  6. 6. Qui êtes-vous ? Avant de parler de vous aux autres, il est important de savoir qui vous êtes. Vous devez faire le bilan de votre situation actuelle afin de maîtriser une communication qui répondra à vos objectifs stratégiques et commerciaux. Vous devez donc être capable de définir les points suivants : Quel est votre nom ? Cela peut paraître incongru, mais votre dénomination juridique n’est pas toujours représentative de votre activité. Il convient donc de définir sous quelle marque commerciale vous vous présenterez auprès de vos clients. Ainsi la “SARL Jean DURANT” va peut-être communiquer sous la dénomination commerciale “DURANT Menuiserie”ou «Les Fenêtres de Jean» pour mieux définir son activité. Quelle est votre activité ? Êtes-vous une entreprise de service ? Un commerce ? Une industrie ? Vous avez plusieurs activités ? Vous devez être capable de définir au mieux, en quelques mots votre activité et surtout votre spécialité et ce qui pourrait vous différencier de vos concurrents. Par exemple «Menuiserie Portes et Fenêtres», ou «Créateur d’ouvertures sur-mesure». Où rencontrez-vous votre clientèle ? Accueillez-vous votre clientèle en boutique ? Dans des ateliers ? Dans un bureau ou un cabinet ? Si oui, en ville, en campagne ? Dans un lieu avec beaucoup de visibilité ? Ou intervenez-vous directement chez le client ? Autant d’informations qui vous renseigneront sur vos chances d’être connu de vos clients potentiels et l’importance de signaler votre présence. 6
  7. 7. Que vendez-vous ? Quels sont les produits et services proposés à la vente ? Sont-ils réservés aux professionnels ou ouverts au grand public ? Sont-ils bien connus des utilisateurs ou sont-ils innovants ? Autant de réponses qui vous renseigneront sur le volume d’information qu’il est nécessaire de faire circuler. Quel est votre âge ? Une entreprise ayant déjà une histoire a sans doute déjà une notoriété, vous vous interrogerez pour savoir si vous voulez vous appuyer sur ce patrimoine et mettre en valeur cette expérience ou au contraire mettre en avant de nouveaux savoir-faire, de nouvelles méthodes, de nouveaux produits ou une nouvelle gérance. Dans le cas d’une création d’entreprise, tout reste à conquérir et les objectifs de communication seront également en adéquation avec les objectifs de développement. Quelle est votre taille ? Un artisan qui travaille seul et une grande entreprise n’ont évidemment pas les mêmes moyens financiers ni les mêmes moyens humains. Vous allez ainsi définir quel budget vous pouvez allouer à votre communication et quel temps vous pouvez lui consacrer. Vous arbitrerez ainsi certains choix quant à vos supports de votre communication. Votre disponibilité et votre savoir-faire en matière de publicité vous amèneront également à vous faire assister par des professionnels de la communication. Quelle est votre image ? Vous devez tout d’abord bien différencier l’image que vous avez de votre entreprise et celle qui est réellement perçue par votre clientèle. Vous devez donc tenter de recueillir des avis aussi objectifs que possible. Les résultats sincères de cette enquête peuvent vous surprendre. Il faut accepter les décalages entre l’image supposée et l’image réelle même s’ils sont négatifs. Ce travail vous aidera à définir l’image que vous allez donner à votre activité grâce à votre stratégie de communication. 7
  8. 8. Quelle est votre cible ? C’est la notion fondamentale en matière de communication. Vous devez savoir précisément à qui vous adressez votre message. Vous devez savoir où et comment toucher votre cible, adopter son langage et répondre à ses attentes. Plus votre cible sera définie, plus vous serez efficace dans votre stratégie de communication ! Quelle est votre zone de chalandise ? Vous devez adapter votre communication à l’échelle de votre zone d’activité. Si votre bassin de clientèle se situe principalement dans un rayon de 10 km, il sera important de concentrer vos actions à l’échelle locale. Si vous avez une diffusion de vos produits ou services à l’échelle nationale ou internationale, vous adopterez des supports à large diffusion. Quelle sont les attentes et les habitudes de votre cible ? Afin de répondre au mieux aux attentes de vos clients, faites une analyse fine du marché sur lequel vous êtes engagé. Restez en permanence en éveil quant à l’évolution des moyens et des habitudes de consommation spécifiques de votre cible. N’hésitez pas à consulter les informations sur les publications internet ou presse. ! Point juridique mais veillez à respecter nication mu même vos supports de com prévoit que tout emprunt Vous pouvez produire vous la propriété intellectuelle qui t d’abord le code de sation écrite de son auteur la législation : Tou sique, logiciel sans l’autori photo, dessin, logo, film, mu de texte, nde et 3 ans de prison. qu’à 300.000 euros d’ame s passible de peines allant jus est certains produits spécifique ter les lois en vigueur pour sont édictées Veillez également à respec la publicité telles qu’elles er aux règles sur précautions vous exemple) et vous conform (Loi Evin par exacte et loyale. Ces tion pour une information par le code de la consomma alités. de lourdes pén éviteront d’avoir à supporter 8
  9. 9. Une clientèle professionnelle ? Quelle est leur structure ? Souhaitez-vous vous adresser à des travailleurs indépendants ? A des professions libérales ? A des industriels ? A l’ensemble des entreprises ? La disponibilité et l’accessibilité de chaque décisionnaire est à prendre en compte pour choisir votre support d’information. Quelle est leur activité ? On ne parle à pas un maçon comme à un médecin, ni à un restaurateur comme à un patron d’industrie sidérurgiste. Il faut donc bien connaître la culture de chacun de ces métiers afin d’apporter une information claire et efficace à leur endroit. Quelles sont leurs disponibilités ? Vous devez connaître les disponibilités de vos clients pour que leur attention soit optimum lors de la diffusion de votre information. Il serait maladroit de solliciter un vigneron en pleine période de vendanges ou un producteur de foie gras juste avant les fêtes. Anticiper la saisonnalité de chaque métier et synchroniser également votre communication avec leurs périodes d’investissement. Une clientèle de particuliers ? Quel est leur profil démographique ? Vous devez connaître le profil de votre clientèle cible. Leur âge, leur situation géographique, leur sexe, afin de choisir le média le plus efficace pour les atteindre mais également la forme du message. Quelle est leur situation socio-économique ? Votre clientèle est-elle composée d’étudiants ? de retraités ? D’actifs salariés ? De cadres ? Quel est leur niveau de revenu ? Quels supports d’information et de communication utilisent-ils ? Autant d’informations précieuses pour cibler votre campagne publicitaire. 9
  10. 10. Planifiez votre com’ ! Planifiez votre communication, c’est encadrer votre budget, étudier les meilleures opportunités et déterminer les périodes stratégiques de vos publications. Ce sera l’occasion pour vous de garder à l’esprit également une cohérence aussi bien sur la forme que sur le fond des messages que vous souhaitez véhiculer. Voici quelques points de repère : E Quel budget ? Le budget que vous pourrez consacrer à votre publicité est évidemment déterminant pour choisir vos supports et vos priorités. Il n’existe pas de réponse unique à cette question, mais vous pouvez envisager un investissement selon la taille de votre structure et vos besoins de : 1 à 3 % de votre chiffre d’affaires. Ce chiffre tout à fait indicatif peut vous permettre d’envisager des actions ciblées efficaces. Et si vous l’avez anticipé, vous pouvez l’intégrer dans votre prix de vente. Bon plan ! ut-être avec Vous travaillez pe important ? Vous un fournisseur térêt commun à avez donc un in se développer. voir votre activité ez l’audace de le Dans ce cas, ay tre campagne pu solliciter pour vo de faire figurer ez blicitaire : Propos uits contre n logo et ses prod so itez financière. Sollic participation de commuorts ses propres supp uettes, fiches tion (photos, plaq nica à s personnaliser produits) pour le ire ainsi vos rédu votre enseigne et etc... s de conception, coût cier ! A vous de négo 10 Quand ? • A la création ou la reprise de l’activité Ne faites pas l’impasse sur la publicité lors de cette étape décisive de la vie de votre entreprise ! C’est le moment idéal pour vous faire (re)connaître ! • Lors du lancement de nouveaux produits ou services Partagez avec vos clients votre engagement dans les produits et services innovants. • Avant la décision d’achat de vos clients Anticipez les besoins de vos clients et positionnez-vous au bon moment, lorsqu’ils sont attentifs à votre message et financièrement disponibles. • Lors d’événements ciblés Profitez des manifestations culturelles ou sportives, des numéros spéciaux de magazines ou toutes autres opportunités pour toucher votre cible en réservant de l’espace publicitaire lors de ces événements.
  11. 11. Les supports principaux... Les indispensables : Le logo C’est l’élément d’identification par excellence de votre marque. Veillez donc à soigner sa conception. Il doit être simple pour être mémorisé facilement, ne véhiculer qu’un seul concept, être facile à reproduire techniquement à toutes les échelles et sur tous les supports. Rapprochez vous de professionnels pour optimiser vos chances de réussir sa conception. Son coût de conception va de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers en fonction de la taille et des exigences de la marque en demande. Bon plan ! unication m agence de com Demandez à votre même temps tre papeterie en de concevoir vo oyen d’en négoest un bon m t. que votre logo. C’ faire séparémen plutôt que de le cier le prix, La papeterie Ce sera également un point fort d’identification. En soignant la cohérence de vos supports de correspondance (carte de visite, papier à lettre, enveloppe, facture, devis, etc...), vous donnez une image structurée de votre activité et vous permettez à vos clients de vous identifier immédiatement. Il est conseillé de prévoir la déclinaison de ces supports lors de la conception du logo. Cette prestation est généralement comprise dans la «charte graphique» qui définit les conditions d’utilisation d’un logo. Les “très” recommandés : La signalétique La signalétique renseigne votre client sur votre situation. Une vitrine bien faite, une façade propre, des panneaux ou drapeaux qui signalent votre activité clairement sont autant d’éléments qui guident vos clients jusqu’à vous et vous apportent une visibilité importante. Ce sont également des points qui rassurent vos clients. Vous pouvez compléter cette signalétique physique par une signalétique numérique en complétant vos informations en ligne sur des sites de cartographie comme Google Maps par exemple. Le marquage véhicule C’est une surface publicitaire formidable ! Les véhicules utilitaires et commerciaux sont des vecteurs importants de diffusion grâce à leur exposition publique et mobile. Veillez à ne pas les surcharger d’informations et privilégiez plutôt un marquage de votre logo, un descriptif en 3 mots de votre activité et invitez à vous téléphoner ou visiter votre site internet (pensez aux “QR code”, ces petits carrés composés de pixels qui permettent d’accéder directement à votre site internet depuis un mobile). Le web Site vitrine ou site marchand, il est devenu un incontournable de la communication pour exister dans le monde numérique. C’est le support réactif par excellence... Indissociable d’un hébergement adapté et d’un bon référencement pour être visible (compétences techniques indispensables !), il prend une part prépondérante comme outil de communication. Offrant une couverture mondiale, il permet de diffuser du texte, des images, du son et des vidéos très rapidement. 11
  12. 12. D’autres supports ... Liste non exhaustive Description du support La plaquette : Elle renseigne vos clients ou partenaires sur votre activité. Elle doit être soignée car elle reflétera les qualités de votre entreprise. C’est un document souvent demandé par vos nouveaux contacts. Elle peut prendre la forme d’une chemise pour y joindre vos propositions commerciales. impression Le prospectus (ou flyer) : Document distribué en grand nombre dans les boîtes aux lettres ou sur les pare-brises, il est particulièrement efficace pour informer de promotions. Le publipostage (ou mailing) : Document adressé directement à des destinataires ciblés. Votre fichier d’adresses peut être constitué à partir de votre fichier clients ou de prospects. Pour être efficace incluez un coupon réponse qui invite votre client à découvrir une promotion ou une nouveauté. L’annuaire : Etre référencé dans plusieurs annuaires apporte de réelles opportunités d’être contacté directement par le client. Ce sont des supports à ne pas négliger. Pensez également aux annuaires disponibles sur internet. Les quotidiens locaux : La presse régionale couvre une population intéressante quant à son âge et son pouvoir d’achat. Vous pouvez y cibler les pages qui parlent d’évènements, de sujets qui concernent votre activité pour y insérer des encarts publicitaires. La presse gratuite : Largement diffusée dans les boîtes aux lettres ou des points de distribution, ils sont financés par la publicité. Vous aurez donc facilement de l’espace disponible pour y faire figurer vos publications. audio-visuel numérique La presse spécialisée : Ces publications ciblent précisément certains secteurs d’activités. C’est un espace de communication efficace pour toucher une cible précise de professionnels ou de particuliers passionnés par un domaine. 12 L’emailing : reprenant la forme du publipostage mais cette fois adressé par email à une base de données d’adresses, l’emailing est un moyen efficace d’interpeler votre clientèle potentielle. Attention à respecter les consignes de la CNIL et de veiller à ne pas être signalé comme spam (courrier indésirable). Les réseaux sociaux : Facebook, Google plus, Twitter (etc...) sont autant de canaux de diffusions, souvent gratuits, disponibles pour communiquer sur votre actualité. Outils de fidélisation, ils peuvent également vous proposer des espaces publicitaires qui ciblent très précisément vos consommateurs. L’application mobile : Distribuée sur les sites de téléchargement mobile à destination des smartphones et des tablettes, elle complète très efficacement votre site internet. Vous pouvez y apporter des fonctions d’alerte pour tenir informer vos clients en temps réel de votre actualité. La radio : Ne pas négliger les radios locales à l’audience bien ancrée lors de la couverture de l’actualité et des évènements culturels ou sportifs. La télévision ou le cinéma : Si les chaînes nationales sont inaccessibles aux PME, il ne faut pas négliger les chaînes de télévision locales ou les cinémas pour diffuser des messages audio-visuels. Ils captent généralement efficacement l’attention des spectateurs.
  13. 13. Bon plan ! ux produits ou services. lors de lancement de nouvea une publicité gratuite ! Pensez à alerter la presse ortunité de reportage sera herche de contenu, cette opp Toujours à la rec Les points forts Les réserves • Très appréciée par vos clients potentiels • Durée de vie longue • Pas toujours à jour quand elle n’est pas renouvelée régulièrement • Coût à la conception et à la fabrication • Ciblage géographique • Bon marché • Durée de vie courte • Ne retient pas toujours l’attention de consommateurs déjà très sollicités. • Ciblage très précis • Coût d’affranchissement important • Large diffusion • Recherche facile • Vos concurrents sont aussi présentés • Parfois onéreux pour améliorer votre visibilité • Gare aux annuaires peu scrupuleux ! • Couverture locale ciblée • Un lectorat consommateur • Durée de vie courte • Qualité d’impression parfois peu flatteuse • Coût de l’espace publicitaire • Très large diffusion • Tarifs abordables pour les petites structures • Taux de lecture incertain • Durée de vie courte • Qualité d’impression parfois peu flatteuse • Lectorat très ciblé • Durée de vie à la longévité du périodique • Ne couvre pas toujours l’ensemble des consommateurs potentiels • Envoi ciblé • Support réactif pour diffuser votre actualité • Support multimédia : texte/image/son/vidéo • Nécessite une solide connaissance technique pour être bien conçu et bien distribué • Peut être chronophage à administrer • Comptes gratuits • Diffusion ciblée sur vos abonnés et les lecteurs attentifs à votre activité • Prend du temps à alimenter et à administrer • Vous vous exposez aussi à l’expression critique de certains usagers • Diffusion ciblée aux utilisateurs attentifs à votre marque • Accès simplifié de l’utilisateur à l’information • Nécessite des compétences techniques très avancées pour la conception et le déploiement. • Diffusion large • Permet de retenir votre marque en sollicitant la mémoire auditive. • L’information est contenue dans des messages courts • Support audio/visuel à fort impact • Diffusion ciblée sur les profils d’audience • Coût de fabrication et de diffusion • Manque de flexibilité 13
  14. 14. Glossaire Comme dans tous métiers, la communication a son vocabulaire. Voici quelques définitions proposées pour les termes que vous avez de grande chance d’entendre tout au long de l’élaboration de votre plan de communication (En vous épargnant d’un bon nombre des anglicismes qui font le quotidien des agences !). Agence de communication : Entreprise qui vous accompagne dans la conception et la réalisation de vos supports de communication. Accroche (ou “base line”) : Phrase courte et percutante qui résume votre message en quelques mots. Annonceur : Entreprise ou marque qui a un message à diffuser BAT (Bon À Tirer) : C’est l’étape ultime de la préparation d’un document avant sa fabrication. En signant ce document (épreuve contractuelle) le client donne son accord par la mention «bon à tirer». Bords perdus (ou “débords”) : C’est la zone imprimée de quelques millimètres qui déborde du format final d’un document. C’est une marge de sécurité pour l’imprimeur, utile lors de l’étape finale du façonnage. BtoB : De l’anglais : “Business to Business” c’est à dire “de professionnel à professionnel”. S’utilise pour la communication entre professionnels. BtoC : De l’anglais : “Business to Consumer” c’est à dire “du professionnel au consommateur”. Définit la communication du professionnel au consommateur final. Cahier : La fabrication de catalogue ou brochure nécessite pour l’imprimeur d’imposer (positionner) les pages sur des cahiers de 4 pages minimum. Voilà pourquoi la plupart des publications sont éditées par multiple de 4 pages. Charte graphique : Document définissant l’environnement graphique d’une entreprise ou d’une marque et qui décrit ses conditions d’utilisation. Chemin de fer : Schéma utilisé lors de l’élaboration d’un document de plusieurs pages qui en décrit leur nombre, leur ordre et leur contenu. Communication hors média : Publicité en dehors des médias habituels. Elle trouve sa forme dans le sponsoring, les salons ou le mécénat par exemple. Communication institutionnelle (ou “corporate”) : C’est l’ensemble des actions de communication qui mettent en avant les valeurs et l’image d’une entreprise auprès de ses actionnaires, de ses collaborateurs ou de ses partenaires. Elle peut par exemple promouvoir l’engagement de l’entreprise dans le développement durable ou encore diffuser une analyse de son bilan financier. Communication média : C’est l’utilisation des médias traditionnels pour diffuser un message : Affichage, radio, télévision, presse, cinéma. Communication opérationnelle : La communication opérationnelle soutient la stratégie commerciale d’une entreprise. Son but : augmenter les ventes ! Définition d’image : C’est l’échelle technique qui définit la précision d’une image. Plus grande est la définition, meilleure est la qualité de reproduction. Son unité est le point par pouce (PPP ou DPI). Elle doit être de 300 dpi minimum pour l’impression, et de 72 dpi pour les projets numériques. 14
  15. 15. Epreuve : C’est une publication fournie par l’agence à son client (l’annonceur) pour vérifier la conformité des éléments de mise en page (disposition, couleurs, textes, visuels). Folio : Dans l’usage courant, il désigne le numéro de page d’une publication. Freelance : Travailleur indépendant. Maquette : Réalisation non encore aboutie présentée au client au cours de l’avancement d’un projet. . Des métiers.. il i un trava n, c’est auss La communicatio é ! Photographe, acun sa spécialit d’équipe. A ch webdesigner, ste, concepteur, rédacteur, graphi er, webmaster, mmunity manag infographiste, co mmunication c... Confier sa co veloppeur, et dé de réussite. els est un gage à des professionn PAO : “Publication Assisté par Ordinateur”. Procédé de création de publication qui utilise l’informatique comme outil de conception. Pixel : Petit carré (“point”) qui est l’unité de base de la définition d’une image numérique. PPP ou DPI : ”Point (ou “Pixel”) Par Pouce”, ou “Dot Per Inch” en anglais. C’est l’unité de mesure de la définition d’une image. Un “pouce” mesure 2,54 cm. Cette unité détermine la précision d’une image composée de pixel. Quadrichromie ou CMJN : procédé d’impression qui permet de reproduire un large spectre de couleur en combinant 4 couleurs : le Cyan, le Magenta, le Jaune et le Noir. Dans l’espace de travail numérique, les images sont elles définies en RVB (Rouge, Vert et Bleu), elles doivent donc être converties en CMJN pour être correctement imprimées. Recto/Verso : Définit les 2 faces d’une feuille. La première face visible est le recto. Celle au dos de la feuille est le verso. Référencement : Défini la visibilité d’un site internet. Il se doit d’optimiser la place du site web dans les propositions d’un moteur de recherche lors de la saisie de mots clés par l’utilisateur. C’est une étape essentielle pour qu’un site reçoive le plus de visites possibles. Ces procédés d’optimisation sont désignés par les initiales (en anglais) SEO, Search Engine Optimisation. Responsive : Prise en compte dans les projets webs de techniques et principes offrant un affichage optimum quelque soit la gamme d’appareils (ordinateur, tablette, smartphone) et sa taille afin de garantir la meilleure expérience utilisateur. Site internet dynamique : Site internet dont le contenu peut-être facilement modifié ou complété par son administrateur. C’est le cas des sites d’ecommerce, de blog ou d’actualités par exemple. Site internet statique : Site internet dont le contenu n’évolue pas régulièrement. C’est le cas de certains sites vitrines par exemple. Ton direct (Pantone) : Ce sont des encres aux tonalités bien définies difficilement reproductibles par la quadrichromie. La marque d’encre la plus connue est “Pantone”. Elle permet de reproduire des teintes métalisées ou fluorescentes par exemple. Traits de coupe (ou “repères”) : Signes aux coins de la page qui permettent à l’imprimeur de repérer la zone à découper pour une finition soignée. Vectoriel : Procédé de définition d’une image selon des courbes mathématiques (vecteurs) et non plus de pixels. Cette technique a pour gros avantage de s’affranchir des contraintes de définition des images composées de pixels. On peut reproduire des images à très grande échelle avec un poids de fichier contenu. C’est le procédé utilisé par exemple lors de la conception de logo, de plan ou de d’illustration dessinée. 15
  16. 16. Vous créez votre activité ? Vous reprenez une entreprise ? Vous gérez votre société et vous cherchez à lui donner un nouveau souffle ? Ce petit guide a pour vocation de donner quelques points de repères afin de penser puis planifier votre communication. 3, route de Beaune 21200 Sainte Marie La Blanche 03.80.21.78.89 contact@paginup.fr www.paginup.fr Conception : pagin’up / www.paginup.fr / Photos : INGimage Ces informations n’en couvrent pas tous les aspects et vous êtes bien sûr invités à vous faire assister de professionnels qui vous accompagneront dans votre recherche de croissance...

×