La galerie du Passage de l’Art présente                       EQUIVOQUE          une exposition de Corinne De Battista    ...
passagedelart@gmail.comOuverture de la galerie :lundi, mardi, jeudi et vendredi9h-13h 14h-18het sur rendez-vous           ...
palpable, indicible, dans l’évanescence du souvenir, dans ces visages inconnusque l’on peut pourtant nommer. Et si le phot...
Double, 2012, mine de plomb, sanguine, pierre noire et craie sur papier,           70 X 50 cmCorinne De BattistaNée en 197...
www.debattista.info06 65 48 54 58FormationDiplôme National Supérieur dExpressions PlastiquesEcole des Beaux Arts dAix-en-P...
2010personnelles“Dans ma plus belle robe” DS Galerie, VencecollectivesEté Contemporain Dracénois, DraguignanLes Rencontres...
en trio«Passé revisité» Espace Vaucluse, Avignoncollectives«Jardin dhiver» DS Galerie, Bruxelles«XXIème Grand Prix de la v...
1997 Art Jonction, Art Sud, NiceRESIDENCES1995 Kjarvalsstadir Museum, Musée dArt Contemporain de Reykjavik, IslandeCOLLECT...
Accrochage galerie du Passage de l’Art
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier corinne de battista

506 vues

Publié le

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
506
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier corinne de battista

  1. 1. La galerie du Passage de l’Art présente EQUIVOQUE une exposition de Corinne De Battista du 19 septembre au 11 octobre 2012 vernissage mardi 18 septembre à 18h30Passage de l’ArtLycée du Rempart1 rue du Rempart13007 Marseille04 91 31 04 08
  2. 2. passagedelart@gmail.comOuverture de la galerie :lundi, mardi, jeudi et vendredi9h-13h 14h-18het sur rendez-vous Que reste t-il de nos amours ? Au point de départ du travail de Corinne De Battista il y a le discernement, la distinction, le goût et le plaisir (le besoin également), de découvrir et d’arracher des images au passé. Des photographies tombées dans l’anonymat par le simple fait de leur mise à l’encan dans des brocantes ou des marchés aux puces. Des portraits, des photographies de groupe du début du siècle et des années cinquante où l’anonymat du sujet recoupe l’anonymat de l’auteur. Plaisir de l’archive exhumée où se découvre au-delà du cliché, une histoire, un vécu, la palpitation d’une chair vive. La nostalgie ? Pourquoi pas, mais en se départissant d’une supposée innocence du regard au profit de la volonté de capter le temps, de le perpétuer, de lui donner non pas une seconde vie, mais une vie autre. Avec et par la peinture, résolument. En découpant, recadrant le cliché d’origine. En le travaillant sur l’ordinateur pour lui donner le statut de sujet (de modèle) et le traduire sur la toile via l’acrylique et quelquefois le pastel et l’encre. L’image reste lisse, précise, évocatrice, suggestive. Toute profondeur en est bannie, seuls les fonds se révèlent diffus, incertains, aléatoires dans des dominantes grises, pour mieux rendre compte de la présence problématique d’un rêve éveillé, d’un état où la fascination se nourrit du mystère. Le portrait ici se découvre dans sa contradiction entre son ancrage social, historique et son évanescence fantomatique. Tout cela relève donc de l’apparition, du questionnement sur l’entité et l’identité. Qui est qui ? Qui a fait quoi ? Que nous apportent ces visages qui nous parlent de notre propre vie. Autrement dit, la figure dans toutes ses déclinaisons, dans une relation privilégiée avec la fiction. Une narration induite sous-tend le propos pictural. Le regard de la mémoire, la mémoire du regard. « La mémoire des gens d’ici et d’ailleurs. C’est une mémoire souvenir figée dans le temps qui n’a qu’une réalité, celle de l’instant» (Corinne De Battista). Mémoire singulière, mémoire collective, mémoire recomposée, qui se déclinent dans la (re)connaissance, dans la familiarité incertaine, dans la rémanence, dans l’illusion du déjà-vécu... la mémoire comme instrument d’imprécision, écho et source de vies lointaines, inconnues et pourtant familières. On peut même y retrouver l’âme sœur, passer De l’une à l’autre, rencontrer son double, découvrir sa gémellité, et même peindre son autoportrait (Figure, 2012)... Des baisers volés, des rêves mouvants... une recherche du temps perdu qui se perpétue dans l’échange des regards. La réappropriation d’une expérience personnelle vécue en tant que bribe d’une histoire commune. Un fragment, un instant... la pose, la posture avouent l’époque, révèlent l’air du temps et sa fuite irrémédiable. Tout ici n’est qu’artifice et Corinne De Battista restitue la mémoire telle une construction visuelle. Chasser le naturel ? L’émotion surgit irrésistiblement :
  3. 3. palpable, indicible, dans l’évanescence du souvenir, dans ces visages inconnusque l’on peut pourtant nommer. Et si le photographe constitue bien le point dedépart, la référence, le sujet même de ce travail, il n’est question ici, on ne lerépétera jamais assez, que de peinture.Avec détermination Corinne De Battista persiste et signe. La toile constitue bienle cadre singulier où les souvenirs se restituent comme autant de fragments d’untemps recomposé. Robert Bonaccorsi (Directeur de la Villa Tamaris, centre dart)
  4. 4. Double, 2012, mine de plomb, sanguine, pierre noire et craie sur papier, 70 X 50 cmCorinne De BattistaNée en 1971 à Brignoles (Var)Vit et travaille à Brignoles (Var)
  5. 5. www.debattista.info06 65 48 54 58FormationDiplôme National Supérieur dExpressions PlastiquesEcole des Beaux Arts dAix-en-Provence 1995Enseignante en Arts Plastiques dans lEducation Nationale de 1996 à 2002Assistante personnelle de Gao Xingjian (Prix nobel de littérature 2000) de 2002 à2003Artiste intervenante dans les écoles du premier degré depuis 2011Expositions régulières depuis 1996Principales expositions2013Exposition personnelle Galerie du Cardo, Reims2012personnelles“Figures” Villa Tamaris Centre dArt, La Seyne-sur-mer“ARL”, Lycée Blaise Pascal Marseille19 septembre au 11 octobre, “Equivoque” Galerie du Passage de lArt, Marseillecollective“ARL” Galerie Le Passage de lArt, Lycée Rempart, Marseille12 octobre au 21 octobre, La Galerie Sans Nom, Bruxelles27 octobre au 18 novembre, collectif sur le dessin, Galerie Martagon, Malaucènesalons, foires et biennalesBaseArt, Fréjus2011personnellesGalerie du Lézard Aix-en-Provence“Les gens dici” Pôle Culturel BrignolesExposition personnelle au Château Margillière (Art&Vin), Brignoles“Galerie de portraits” Galerie Art Cube, Paris 6ème“Comme un air de famille” Espaceculture_Marseille Canebièreen trio“Enfantillages” Galerie Atelier du Génie, PariscollectivesDes contes défaits” Chapelle de lObservance, DraguignanOAA Ouverture des ateliers dArtistes (artiste invité), Marseille“Artistes en dessin contemporain” Galerie Tempopo, Avignon“Osterputz” Galerie No Smoking, Strasbourg
  6. 6. 2010personnelles“Dans ma plus belle robe” DS Galerie, VencecollectivesEté Contemporain Dracénois, DraguignanLes Rencontres des Arts-Insomnuit, Mers-sur-IndreLes 10 ans de la Galerie DS, Vence et Bruxellessalons, foires et biennalesMacParis Espace Champerret, ParisLineart, Gand BelgiqueSTART, StrasbourgSalon de Lyon et Sud Est, LyonTriptyque avec la Galerie DS, AngersArt Nîm avec lAtelier Canson, NîmesBaseArt, FréjusSalon de Mai, Paris2009en duo«Les jours heureux» DS Galerie, BruxellescollectivesExposition collective des artistes de la Galerie DS/Atelier B,Vence«Petits formats et objets dartistes» Sarlat la Canédasalons, foires et biennalesMacParis Espace Champerret, ParisSTART, StrasbourgBaseart, FréjusLille Art Fair, Lille2008personnellesLa Galerie G, La Garde«Peinture et dessins» Galerie Parcours de lart, AvignoncollectivesThe Migrating Gallery, Le Caire, Egypte«30 regards sur et autour du jazz» Fort Napoléon, La Seyne-sur-Mer«White inspiration» DS Galerie/Atelier B, Vence«Quinze regards» Rétrospective Bleu-Outremers, Le Cannet des Mauressalons, foires et biennalesSTART, StrasbourgBiennale de BaugéMIAC Pulsart, Le Mans2007personnelles«Traversées» Médiathèque du Cannet des Maures
  7. 7. en trio«Passé revisité» Espace Vaucluse, Avignoncollectives«Jardin dhiver» DS Galerie, Bruxelles«XXIème Grand Prix de la ville de Saint-Grégoire»Atelier B, Vence«10 regards sur et autour du jazz» Espace culture et BMVR Alcazar, Marseille«RE-VUE» Draguignan«UMAM» Galerie Sainte Réparate, Nice2006personnellesGalerie de lOlivier, Ollioules«Mémoire propre, mémoire collective» Palais des Comtes de Provence, Brignolescollectives«Voeux dArtistes» Mairie du VIIIe Paris«Dix oeuvres sur et autour du jazz» Fort Napoléon, La Seyne-sur-Mer«Giacobazzi et ses amis», Espace Culturel, Le Lavandou2005personnellesin lEté Contemporain Dracénois,Chapelle de lObservance, Draguignancollectives«Lauréats et nominés du 22ème rendez-vous des jeunes plasticiens» Elstir, CentredArt Sébastien, Saint Cyr«Parcours de lart» Cloître Saint Louis, Avignon«Le 22ème rendez-vous des jeunes plasticiens» Elstir, La Garde (Nominée)de 1996 à 2004personnelles2001 Espace Méditerranée, Marseille1997 «Livres dartiste et dessins» Médiathèque de lEcole dArt dAix-en-Provencecollectives2004 «Les 15 ans du Château de Servières» Marseille2003 «Alger Marseille 8+3» Galerie Sordini et Château de Servières, Marseille2000 «Les Singuliers» Espace Méditerranée, Marseille2000 «Les 15 ans dArt Sud» Bibliothèque Municipale de Manosque1999 «Classeurs dArtistes» Exposition itinérante – Strasbourg1998 «Grand Prix dArt Contemporain» sur linvitation de F.Bret, Monaco1996 «Mois de la jeune création», Martiguessalons, foires et biennales1998 Europart Art Sud, Genève1998 S.A.G.A, Art Sud, Paris
  8. 8. 1997 Art Jonction, Art Sud, NiceRESIDENCES1995 Kjarvalsstadir Museum, Musée dArt Contemporain de Reykjavik, IslandeCOLLECTIONS PRIVEES – PUBLIQUESOeuvres en collections privées: France, Suisse, Belgique, USA, Irlande, Danemark,Suède, AllemagneCollection publique: 2008 Ville du Mans, Musée de Tessé, 2011 Musée des Comtes de Provence, Brignoles 2012 Villa Tamaris centre dart, La Seyne-sur-MerCATALOGUES – PUBLICATIONSCatalogue personnel«Traversées» Bleu Outre-Mers 2006“Figures” Villa Tamaris centre dart 2012Articles de presseAzart N°29 (2007), Art Sud N°56 (2007) et N°58 (2008), Joyce Espagne N°129(2008)Var Matin, La Marseillaise, Le Maine libre, Le guide Ouest-France, le Dauphiné...Collaborations avec le magazine Santé Mentale (2007, 2009, 2010)EN PERMANENCEGalerie Art Cube, Place de Furstemberg, 75006 ParisGalerie du Cardo, ReimsGalerie du Lézard, Aix-en-ProvenceGalerie NoSmoking, Strasbourg
  9. 9. Accrochage galerie du Passage de l’Art

×