CHANGEMENTS
2

Réflexions sur
les processus de
changement,
extraites de la
conférence :
« Les modes de
de perception du
ch...
Le changement
ne se voit pas
mais se perç oit . »
«

Henri Bergson
Notre perception est lié e aux modifications de
nos comportements…
Aux transformations de notre environnement …
Aux transformations de notre environnement …
de nos croyances …

Bête féroce à supprimer

Beauté de la nature à
protéger
ou de nos valeurs … le travail/fin de journé e
ou de nos valeurs…le corps
…jusqu’à notre mode de repré sentation
identitaire.
« Le changement est
processus. »
Parce que nous n’y pouvons rien…
ou nous le dé sirons…
ou le voulons trè s fort…
ou simplement nous nous adaptons …
ou que nous y sommes contraint…

…nous changeons.
De la jeunesse à la vieillesse
De l’hiver au printemps…
De la dé faite à la victoire…
De la fonte de la glace à la goutte d’eau
De la maladie à la gué rison

…nous changeons
Le changement met en
difficulté notre pensé e
Une faille de la pensé e grecque/ chinoise

Valorise la transformation par l’action
Ici et maintenant
Renvoie à un sujet

...
"Si j'avais trois voeux , le premier serait de
changer en moi ce qui est changeable,
le deuxième de ne pas perdre de temps...
Conclusion :
les 7 gestes
qui sauvent...
Pour plus d’informations sur nos
conférences et séminaires :
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Changements2 : le processus de changement

421 vues

Publié le

Extraits conférence "Le changement est avant tout processus" - Perception et changement - Description du processus - Mise en difficulté de la pensée - Gestes qui sauvent

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
421
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Mise en garde de Bergson : nous ne l’apercevons pas pcq notre intelligence morcelle, isole et stabilise.
    Pour retrouver la perception du changement ,il faut d’abord se représenter tout changement comme indivisible.
  • En 10 ans le risque de périr sur les routes a été divisé par deux.
    Notre comportement routier a massivement évolué ainsi que notre rapport à l’automobile.
    Ce n’est plus ( comme à mon époque ) le mode ou les mode de transport en général qui font rêvé
    Mais les modes de communication
  • 1890 : 7800 fiacres à Paris
    20520 bornes velib en 2013 pour 17435vélos
    3000 autolib pour 1100 stations en 2013
  • Open space : Selon une enqu黎e du cabinet de conseil Sociovision, 50% des personnes concern馥s se plaignent de probl鑪es d誕駻ation et d弛deurs, 30% du bruit et 25% disent manquer d弾spaces de rangement. Les employeurs, c弾st tout l段nverse : ils adorent l弛pen space parce qu段l favorise le travail d帝quipe. Enfin, c弾st la version officielle. Le premier attrait du z駻o mur est plus terre � terre : m麥e en d騅eloppant des espaces communs (salles de r騏nion, espaces d騁ente), il permet de gagner jusqu亭 40% de m鑼res carr駸 par rapport � la formule classique, couloirs et bureaux pour une � trois personnes. En France, il n弾xiste aucune statistique s駻ieuse sur le nombre de salari駸 travaillant d駛� en open space, mais la tendance, elle, est 騅idente. ォTous les immeubles neufs sont con輹s pour accueillir des plateauxサ, rel钁e-t-on chez Actineo, l弛bservatoire de la vie au bureau.
  • La nature = danger à apprivoiser, conquérir
    La nature = ressource à protéger , préserver
  • Le pr駸ent駟sme : c'est � dire le soucis pa�n des jeunes g駭駻ations d'黎re l� ensemble � l'oppos� du transcendantalisme occidental , de l'id駮logie du projet . "C'est en ayant � l'esprit la pr馘ominance de l'instant , d'un instant 騁ernel que l'on peut saisir une autre germination d'importance privil馮iant l'esth騁ique. "- L'enveloppementisme l'emporte sur le d騅eloppementisme. La peau des choses comme le design devient important , une 騁hique de l'esth騁ique serait en gestation.- L'駑otionnel : qui exprime non pas un caract鑽e psychologique individuel mais "une ambiance sp馗ifique dans laquelle baigne la tribu � laquelle on appartient"
  • Hans Bellmer, peintre et sculpteur français d’origine allemande, voit le jour à Kattowitz en Pologne en 1902. Jeune, il travaille dans
    dans une mine de charbon. Encourageant ses compagnons àla révolution, c’est de peu qu’il échappe aux gendarmes.En 1923, il suit des cours à la Technsche Hochschule de Berlin, il rencontre les initiateurs du dadaisme. Il se rapproche des surréalistes et devient illustrateur de livres, peintre, photographe.Avec l’arrivée des nazis au pouvoir en 1933, il décde de ne plus rien faire d’utile à sa nation. Il construit alors une poupée grandeur nature(1934). Au départ, c’esst une forme de rebellion contre l’autorité et le pouvoir. C’est une sculpture représentant en taille quasi réelle (1m40) une jeune fille aux cheveux bruns et portant des socquettes. Elle est nue. Elle comporte quatre jambes pour un torse unique et de multiples articulations et un vrai corps de femme. C’esst aussi une dénonciation du culte du corps parfait promu par le régime nazi.
  • Histoire des 3 hommes face à un tas de pierre :
    Je remue des pierres , le manœuvre
    Je construit un mur, l’ouvrier maçon
    Je bâtis une cathédrale ,le Compagnon
  • D’après le Larousse : Enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et aboutissant à quelque chose : Le processus d'une crise.
  • Grandir :
    nous ne nous voyons pas grandir et nous ne voulons pas grandir
  • Le Docteur Jekyll, un philanthrope obsédé par sa double personnalité, met au point une drogue pour séparer son bon côté de son mauvais, mais c'est ce côté mauvais qui, nuit après nuit, finalement prendra le dessus et le transformera en monstrueux Mister Hyde.
  • Vieillir nous ne nous voyons pas vieillir
    Quand l’un a t-il laisser passer l’autre
    Etait-il présent depuis le départ ?
    Quand le premier a t-il renoncé ?
  • Quand commence t-elle ?
  • Quand commence t-elle ?
  • Vieillir nous ne nous voyons pas vieillir
    Quand l’un a t-il laisser passer l’autre
    Etait-il présent depuis le départ ?
    Quand le premier a t-il renoncé ?
  • Mise en garde de Bergson : nous ne l’apercevons pas pcq notre intelligence morcelle, isole et stabilise.
    Pour retrouver la perception du changement ,il faut d’abord se représenter tout changement comme indivisible.
  • Un fond = contenus, objectifs, périmètre
    Processus = les conditions concrètes de réalisation de la transformation
    Tout se modifie rien n’est isolable;
    La difficulté est de penser la transition = le passage permettant d’aller d’une forme à une autre
    Car la transition fait trou dans la pensée européenne
    Ex : Penser le gris c’est soit penser une couleur qui n’est ni blanche , ni noire ( Platon) , soit penser une autre couleur
  • Changements2 : le processus de changement

    1. 1. CHANGEMENTS 2 Réflexions sur les processus de changement, extraites de la conférence : « Les modes de de perception du changement… » Pascal Guibert novembre 2013
    2. 2. Le changement ne se voit pas mais se perç oit . » « Henri Bergson
    3. 3. Notre perception est lié e aux modifications de nos comportements…
    4. 4. Aux transformations de notre environnement …
    5. 5. Aux transformations de notre environnement …
    6. 6. de nos croyances … Bête féroce à supprimer Beauté de la nature à protéger
    7. 7. ou de nos valeurs … le travail/fin de journé e
    8. 8. ou de nos valeurs…le corps
    9. 9. …jusqu’à notre mode de repré sentation identitaire.
    10. 10. « Le changement est processus. »
    11. 11. Parce que nous n’y pouvons rien…
    12. 12. ou nous le dé sirons…
    13. 13. ou le voulons trè s fort…
    14. 14. ou simplement nous nous adaptons …
    15. 15. ou que nous y sommes contraint… …nous changeons.
    16. 16. De la jeunesse à la vieillesse
    17. 17. De l’hiver au printemps…
    18. 18. De la dé faite à la victoire…
    19. 19. De la fonte de la glace à la goutte d’eau
    20. 20. De la maladie à la gué rison …nous changeons
    21. 21. Le changement met en difficulté notre pensé e
    22. 22. Une faille de la pensé e grecque/ chinoise Valorise la transformation par l’action Ici et maintenant Renvoie à un sujet Valorise le non agir dans la transformation Progressive dans la duré e Globale
    23. 23. "Si j'avais trois voeux , le premier serait de changer en moi ce qui est changeable, le deuxième de ne pas perdre de temps à essayer de changer ce qui n'est pas changeable, le troisième de toujours discerner ce que je peux changer de ce que je ne peux pas changer. » Voltaire.
    24. 24. Conclusion : les 7 gestes qui sauvent... Pour plus d’informations sur nos conférences et séminaires :

    ×