Pourquoi s’intéresser à la notion d’événement ?Parce que l’événement est le moyen privilégié par lequel nous percevons une...
Ce qui sera perçu comme « événement » au sens vulgaire, sera la panne, l’état de panne plusprécisément.Cet état de panne d...
3- Tout est en constant mouvement, mais le changement nous apparaît de façon discontinu, sous laforme de paliers dont on a...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Event&states

214 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
214
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Event&states

  1. 1. Pourquoi s’intéresser à la notion d’événement ?Parce que l’événement est le moyen privilégié par lequel nous percevons une situation.Un événement est un paradoxe, c’est une focalisation de l’attention sur un fait, cette focalisation del’attention érigeant ce fait au statut d’événement.Parmi la multitude de faits qui se présentent à nous en continu, certains attirent notre attention etnous les appelons événements.Une définition de l’événement selon le sens commun serait :« Ce sur quoi se focalise l’attention d’un groupe significatif de personnes »En fait cette façon de définir un événement n’est pas vraiment satisfaisante car elle ne définit pasl’essence de l’événement, il ne s’agit pas en fait d’une définition de la notion d’événement mais duconstat d’une pratique sociale répandue dans l’ensemble de la société et au sein des organisations,on peut l’appeler également « événement » mais il y a clairement 2 notions distinctes derrière cemême substantif.Une définition systémique de l’événement serait :Ce qui amène un système à changer d’état.De ce point de vue, ce qu’on appelle communément « événement » est en fait le constat d’unchangement d’état d’un système et donc réellement la conséquence d’un événement.Par exemple, si votre voiture tombe en panne à la suite de la défaillance mécanique d’une pièce dumoteur, c’est la situation de panne qui attire votre attention, c’est la situation de panne qui constituel’événement pour vous. Alors que du point de vue du système, l’événement est le bris de la pièce quifait passer le système voiture de « en marche » à « en panne ».La situation « événementielle » est un signe qui dit qu’il y a des faits (les vrais événements) qu’on neperçoit pas nécessairement à ce moment et qui ont fait passer le système dans l’état qui a attirénotre attention.En d’autres termes, cet événement nous dit : « attention, le système vient de changer d’état, il étaitdans un autre état auparavant, et nous avons l’opportunité de découvrir certains faits ouenchainement de faits (événements au vrai sens du terme) qui sont capable de provoquer cechangement d’état.C’est la que se situe l’enseignement potentiel de l’événement.Par exemple, dans le schéma ci-dessous : E1 E2 Système ev1 Système en à marche (Rupture l’arrêt pièce)
  2. 2. Ce qui sera perçu comme « événement » au sens vulgaire, sera la panne, l’état de panne plusprécisément.Cet état de panne devrait attirer notre attention sur l’événement qui a provoqué le changementd’état : la rupture d’une pièce dans notre exemple, qui attirera notre attention sur la piècedéfaillante, qui nous permettra in fine de remettre le système dans l’état « en marche ».Il peut également attirer notre attention sur l’état antérieur : un système en marche, et sur lesévénements qui contribuent à maintenir cet état.On peut alors découvrir que l’état « en marche » était en fait alimenté, supporté, par un flot continud’événements, la plupart non perçus ! E1 (Rupture E2 pièce) Evi Système ev1 Système en à marche l’arrêt EvjParmi ces événements non perçus, il y aurait par exemple, l’envoi d’huile vers les pièces enmouvements, événement dont l’absence ou l’insuffisance pourrait expliquer la rupture de la pièce.On voit donc comment, en déplaçant notre attention de l’état du système vers l’événement qui est àl’origine de ce changement d’état, on se déplace des conséquences vers les causes, on effectue uneinférence qui nous donnera à la fois de moyens d’investigation et de prévention.En effet, nous percevons facilement un changement d’état, un peu comme nous prenons conscienced’un élément dans notre champ visuel seulement à partir du moment où il se met en mouvement.Lorsqu’un système reste dans un état donné, nous avons tendance à ne pas le considérer, à ne pasréaliser que nous sommes devant un système distinct de nous même et qui est maintenu dans sonétat actif par un flot d’événements particuliers.Souvent, une fois le changement d’état perçu, notre attention se focalise sur la nouvelle situation eta du mal à se libérer de cette focalisation. Particulièrement lorsque le nouvel état nous estdésagréable, nous avons tendance à développer des attitudes de victimes, des plaintes, de lasouffrance, des accusations … bref toutes choses qui ne font que fixer encore plus notre attention surl’état et non sur ce qui nous permettrait de le modifier.Revisiter la notion vulgaire d’événement et l’appréhender dans la dimension systémique, ladistinguer de la notion d’état et de changement d’état, offre un angle d’approche nouveau, plussolide plus à même de faire face aux situations en redirigeant l’attention vers ce qui peut nousredonner le contrôle d’une situation.En résumé1- On appelle le plus souvent évènement ce qui est au vrai la perception dun changement détat, etun état a bien un sens, létat "en marche" et furieusement différent de létat "en panne", si on leperçoit cest quil est bien visible et typiquement nous affecte dune façon où dune autre.2- En déplaçant le focus de notre attention en amont de ce changement détat, on pourraitsapercevoir quen fait, létat précédent était supporté par une succession continue de micro-évènements qu’on ne remarquait pas.
  3. 3. 3- Tout est en constant mouvement, mais le changement nous apparaît de façon discontinu, sous laforme de paliers dont on a du mal à comprendre la dynamique sous jacente.5- Mon message est : derrière le soi-disant "évènement", voir le changement continu et commentnotre action présente créé le futur.En conclusionLe changement est continu, à chaque instant, des milliards de milliards de milliards de milliards ...dévènements se produisent de par le monde. Certain de ces évènements sont la conséquencemécanique dautres évènements et nous navons pas de moyen dagir sur eux. Par contre, certainsévènements impliquent une possibilité doption, de choix de notre part. Cest à ce moment que nouspouvons exercer notre responsabilité vis-à-vis de lavenir à condition de :1- prendre conscience de la possibilité de loption2- savoir où on veut aller3- agir pour aligner loption avec notre butNous navons pas besoin de voir tout le changement du monde en continu, si nous voulons améliorerle monde, nous devons prendre conscience des options qui se présentent à nous pour les alignerdans la bonne direction.Je pense que cette attitude est peu répandue car nous navons pas une conscience élevée de cemode de fonctionnement.Pascal RODMACQNancy le 16 Novembre 2012

×