APPRENDRE À SE RAPPROCHER
SANS AGRESSIVITÉ
(Sans violence verbale ou physique)
Formation pour aider les membres de
l’entou...
INTRODUCTION (Bref historique)
• PROJET DE RECHERCHE INITIÉ PAR L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL.
• UN GROUPE DE PARENTS ONT ÉTÉ S...
CE QUI M’AMÈNE À VOUS ADRESSER
LA PAROLE CE SOIR
• LES REMARQUES DE CERTAINS PARENTS PENDANT LA
FORMATION; ILS ONT DIT À L...
1ière partie
DANS LA VIE IL Y A
CONTINUELLEMENT DES
SITUATIONS DÉLICATES
DES CIRCONSTANCES QUI
PEUVENT NOUS AMENER À
• VIOLENCE (5)
• A...
PRÉSENTATION DE 3 SITUATIONS
1. CIRCONSTANCE OÙ ON PEUT SE SENTIR MIS EN
DOUTE.
2. ÉVÉNEMENT OÙ DES PERSONNES SONT
CONFRON...
SATISFACTION
• SATISFACTION
• Il s’agit d’un état d’âme
et/ou du corps qui
accompagne
l’accomplissement d’un
désir ou l’as...
INSATISFACTION, MÉCONTENTEMENT,
DÉCEPTION
• INSATISFACTION
MÉCONTENTEMENT,
DÉCEPTION
Ils sont liés au fait que le désir ne...
IRRITATION,FRUSTRATION
• IRRITATION,
• FRUSTRATION
Lorsqu’elles nous frappent, on éprouve
un sentiment d’impuissance qui n...
COLÈRE
• COLÈRE
Réaction violente et passagère.
Accompagnée d’agressivité due à un
profond mécontentement.
C’est une émoti...
AGRESSIVITÉ
• AGRESSIVITÉ (1-2)
Suppose un désir de domination. Une
émotion dérangeante mais nécessaire.
On peut définir l...
AGRESSIVITÉ
• AGRESSIVITÉ (2-2)
Une fonction de
l’agressivité consiste à
soutenir une saine
affirmation de soi.
# Je veux ...
VIOLENCE
• VIOLENCE
• Pulsion non contenue
Agir de force
La personne violente ignore autrui. Il
s’agit d’une force brutale...
LE STRESS? (1-2)
est la conséquence d’un trop plein d’émotions
C’EST UNE RÉACTION IMMÉDIATE, MÉCANISME DE DÉFENSE, TANT PS...
Nouveauté
• Quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se produit.
Exemples:
 Votre proche tombe par ter...
EN RÉSUMÉ
le stress est la conséquence d’un trop plein d’émotions
La perte du Sens de Contrôle, l’Imprévisibilité, la Nouv...
POURQUOI LES GENS ÉCLATENT-ILS?
La personne vit une frustration qui s’accompagne de sentiments d’impuissance, de désespoir...
Qu’est-ce que l’agressivité ?
(Destructive)
L’agressivité est un mode d’expression, une disposition
mentale, une énergie, ...
Qu’est-ce que l’agressivité ?
(Constructive)
L’agressivité est un mode d’expression, une disposition mentale, une énergie,...
2ième partie
ACCOMPAGNATEUR EFFICACE ?
LES VALEURS À SE SOUVENIR
• SÉCURITÉ - Moi, les autres, mon proche en crise
• Si nous voulons êt...
DANS LA VIE IL Y A
CONTINUELLEMENT DES
SITUATIONS DÉLICATES
DES CIRCONSTANCES QUI
PEUVENT AMENER L’AUTRE
• VIOLENCE (5)
• ...
Limbique
- Gestion des émotions -
Souvenir
Émotions Plaisirs
10 fois plus lent que le reptilien
10 fois plus lent que l...
Les comportements lors de situations
qui nous dépassent.
Les « 4F » :
Figer (ne pas bouger)
Fuir (se cacher) « faut qu’j’a...
DEVENIR ACCOMPAGNATEUR
VICTIME
C’est de ta faute!
T’en a trop fait pour lui!
Tendre vers la responsabilisation
RÔLE
D’AC...
MA SÉCURITÉ ET CELLE DES AUTRES(1-2)
SE PROTÉGER :
• La distance sécuritaire (2-3 m (6-9 pieds)) ;
• Chercher de l’aide et...
MA SÉCURITÉ ET CELLE DES AUTRES(2-2)
PRENDRE LE TEMPS NÉCESSAIRE :
• Pour écouter (utiliser le silence) ;
• Pour attendre ...
MA PHRASE D’INTRODUCTION
BUT : avoir en tête une phrase passe-partout avec un reflet de sentiment que j’utiliserais dans t...
3ième partie
APPRENDRE À SE RAPPROCHER
SANS AGRESSIVITÉ
(Sans violence verbale ou physique)
Formation pour aider les membres de
l’entou...
BUT DE NOTRE FORMATION
Développer une attitude qui assure ma
sécurité
et qui peut contribuer à diminuer la
fréquence et/ou...
COMPÉTENCES À ACQUÉRIR PAR LE
PARTICIPANT
1. Assurer sa sécurité et celle de ses proches ;
2. Identifier des comportements...
PRINCIPES
1. La seule personne que l’on peut changer, c’est soi-
même;
2. La conviction du bien-fondé du ou des changement...
TEMPS ACCORDÉ À LA FORMATION
5 RENCONTRES DE 2H30
1. COMPRENDRE L ’AGRESSIVITÉ ET SES IMPACTS
2. ASSURER MA SÉCURITÉ ET CE...
POINT DE VUE DES PARTICIPANTS
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité

1 017 vues

Publié le

Vous le savez, la maladie mentale fait vivre beaucoup de détresse chez le malade et sa famille. Dans les périodes aigües de la maladie, la famille peut parfois être confrontée à des comportements agressifs verbaux ou physiques. Comment faire face à ces comportements ? Est-il possible de développer une attitude qui saura créer un sentiment de sécurité pour la famille et diminuer la fréquence ou l’intensité des crises ?

Conférencier : Raymond Rochette, formateur accrédité de la formation «Apprendre à se rapprocher sans agressivité»

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 017
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
429
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le mot SANS doit être en petites majuscules.
  • Visite guidée en trois étapes. Moi , L’autre, témoignage de parents qui ont eu la formation apprendre à se rapprocher sans agressivité.
  • 1ière situation: On doute de mes capacité. (Un jour au travail j’avance un scénario de développement d’un projet. Tout le monde est enthousiasme à l’idée et on s’entend pour aller de l’avant. Le HIC on accorde le leadership du projet à quelqu’un d’autre sans consultation)
    2ième situation: Nouveauté, contrôle faible, imprévisibilité) (
    3ième situation: Nouveauté, contrôle faible et imprévisibilité (Comme parent, j’apprend que mon proche est diagnostiqué avec une problématique de santé mentale. Est-ce que la situation de mon proche est grave, qu’est-ce que cela veut dire pour moi, comment cela marche, les professionnels vont-ils prendre le temps de m’entendre, comment sera l’avenir et qu’est-ce qui va arriver quand je ne serai plus là?)
  • Le mot SANS doit être en petites majuscules.
  • Omega - Apprendre à se rapprocher sans agressivité

    1. 1. APPRENDRE À SE RAPPROCHER SANS AGRESSIVITÉ (Sans violence verbale ou physique) Formation pour aider les membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale à mieux faire face aux comportements agressifs de son proche Apprendre à se rapprocher sans agressivité…
    2. 2. INTRODUCTION (Bref historique) • PROJET DE RECHERCHE INITIÉ PAR L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL. • UN GROUPE DE PARENTS ONT ÉTÉ SÉLECTIONNÉS POUR DEVENIR FORMATEURS ET PARTICIPER À L’ADAPTATION DE CETTE FORMATION. ÉTAPES FRANCHIES PAR LES PARENTS. 1. FORMATION OMÉGA OFFERTE PAR ASSTASS. 2. ACCOMPAGNÉ DES FORMATEURS OMEGA ET DE MEMBRES DU GROUPE DE RECHERCHE, NOUS AVONS TRAVAILLÉ À L’ADAPTATION DU CONTENU AVEC L’OBJECTIF SUIVANT: AIDER LES MEMBRES DE L’ENTOURAGE D’UNE PERSONNE ATTEINTE DE MALADIE MENTALE À MIEUX FAIRE FACE AUX COMPORTEMENTS AGRESSIFS DE SON PROCHE. 3. À CE JOUR, UNE DEUXIÈME VAGUE DE FORMATEUR EST EN PLACE ET NOUS SOMMES PRÉSENTEMENT UNE VINGTAINE DE FORMATEURS SOMMES QUALIFIÉS POUR OFFRIR DES FORMATIONS. 4. LA SUBVENTION POUR CE PROJET ÉTANT TERMINÉE, SA POURSUITE DE CELUI-CI EST FRAGILISÉE POUR LE MOMENT.
    3. 3. CE QUI M’AMÈNE À VOUS ADRESSER LA PAROLE CE SOIR • LES REMARQUES DE CERTAINS PARENTS PENDANT LA FORMATION; ILS ONT DIT À L’OCCASION: (JE SUIS VENU ICI POUR TROUVER DES MOYENS POUR CHANGER L ’AUTRE ET VOUS ME DITES QUE C’EST MOI QUI DOIT CHANGER) • LA DIFFICULTÉ À BIEN SAISIR OÙ SE SITUE L’AGRESSIVITÉ ET CE QU’EST L’AGRESSIVITÉ DANS LA GAMME DE NOS ÉMOTIONS. • CE SOIR JE M’INSCRIS COMME UN PARENT QUI VIENT VOUS PARTAGER LE FRUIT DE MES LECTURES ET RÉFLEXIONS. JE VAIS TENTER DE VOUS L’OFFRIR PAR DES EXEMPLES ET DES TERMES LES PLUS PROCHES DE VOS PRÉOCCUPATIONS QUOTIDIENNES.
    4. 4. 1ière partie
    5. 5. DANS LA VIE IL Y A CONTINUELLEMENT DES SITUATIONS DÉLICATES DES CIRCONSTANCES QUI PEUVENT NOUS AMENER À • VIOLENCE (5) • AGRESSIVITÉ(4) • COLÈRE(3) • IRRITATION, FRUSTRATION (2) • INSATISFACTION MÉCONTEMENT, DÉCEPTION(1) • SATISFACTION ÊTRE CONFRONTÉS À DIFFÉRENTS TYPES D’ÉMOTIONS, SENTIMENTS. CES DERNIERS ACTIVENT NOTRE MÉCANISME DE DÉFENSE ET COMMANDENT UNE RÉACTION IMMÉDIATE :STRESS • Vous occupez un nouveau poste • Votre proche vous annonce qu’il vient de signer un refus de traitement. • Vous apprenez par les policiers que votre proche vient d’être accompagné à l’hôpital. • Un nouvel employé vous questionne sur votre façon de travailler, comme s’il doutait de votre méthode. • Autres exemples…….. 1 2 3 4 5
    6. 6. PRÉSENTATION DE 3 SITUATIONS 1. CIRCONSTANCE OÙ ON PEUT SE SENTIR MIS EN DOUTE. 2. ÉVÉNEMENT OÙ DES PERSONNES SONT CONFRONTÉES À UNE NOUVELLE SITUATION SUR LAQUELLE ILS N’ONT PAS DE CONTRÔLE. 3. MOMENT DIFFICILE OÙ L’ON APPREND QUE NOUS AURONS À COMPOSER AVEC UNE NOUVELLE RÉALITÉ, SUR LAQUELLE NOUS N’AURONS PAS OU PEU DE CONTRÔLE, AVEC POSSIBLEMENT PLEIN D’IMPRÉVUS, ET PENDANT LAQUELLE NOTRE CRÉDIBILITÉ SERA PROBABLEMENT MISE EN DOUTE.
    7. 7. SATISFACTION • SATISFACTION • Il s’agit d’un état d’âme et/ou du corps qui accompagne l’accomplissement d’un désir ou l’assouvissement d’un besoin. C’est un sentiment relativement plus profond que le contentement et plus durable qu'une simple sensation; # Je suis très fier de mon fils
    8. 8. INSATISFACTION, MÉCONTENTEMENT, DÉCEPTION • INSATISFACTION MÉCONTENTEMENT, DÉCEPTION Ils sont liés au fait que le désir ne s'est pas réalisé ou que, s’il s’est réalisé, la satisfaction n'est pas à la hauteur des attentes escomptées # INSATISFACTION, MÉCONTENTEMENT, DÉCEPTION
    9. 9. IRRITATION,FRUSTRATION • IRRITATION, • FRUSTRATION Lorsqu’elles nous frappent, on éprouve un sentiment d’impuissance qui nous choque et qui moralement nous déstabilise. Elles viennent affecter notre bonne humeur et notre qualité de Vie # On a encore perdu ce soir. Ça m’écœure en maudit…. # Pas encore une maudite fois….
    10. 10. COLÈRE • COLÈRE Réaction violente et passagère. Accompagnée d’agressivité due à un profond mécontentement. C’est une émotion qui fait partie de la vie au même titre que la joie, la peine, l’anxiété. C’est un signal d’alarme qui indique que quelque chose dérange ou qu’un besoin n’est pas comblé. # Maudit qu’il travaille mal, je dois tout reprendre son travail…
    11. 11. AGRESSIVITÉ • AGRESSIVITÉ (1-2) Suppose un désir de domination. Une émotion dérangeante mais nécessaire. On peut définir l’agressivité comme un comportement hostile. # Aye, tu sais pas conduire, tu ferais bien mieux de rester chez vous, espèce de sans génie…..
    12. 12. AGRESSIVITÉ • AGRESSIVITÉ (2-2) Une fonction de l’agressivité consiste à soutenir une saine affirmation de soi. # Je veux vivre comme tout le monde. Avoir mon logement, un( e ) job, des amis, des loisirs…..
    13. 13. VIOLENCE • VIOLENCE • Pulsion non contenue Agir de force La personne violente ignore autrui. Il s’agit d’une force brutale exercée contre quelqu’un. La violence est l’utilisation de force physique ou psychologique pour contraindre, dominer, causer des dommages ou la mort. Elle implique des coups, des blessures, de la souffrance. # Tu vas en manger une ta……….. tiens toi…..
    14. 14. LE STRESS? (1-2) est la conséquence d’un trop plein d’émotions C’EST UNE RÉACTION IMMÉDIATE, MÉCANISME DE DÉFENSE, TANT PSYCHOLOGIQUE QUE PHYSIOLOGIQUE, DE L’ORGANISME DEVANT UNE SITUATION DÉLICATE QUI DEMANDE UNE FAMILIARISATION (ASSOCIATION CANADIENNE DE SANTÉ MENTALE) Ingrédients du stress (CINÉ) SITUATION DÉLICATE Contrôle faible • Vous sentez que vous n’avez aucun ou très peu de contrôle sur la situation. Exemples :  Votre proche vous annonce qu’il vient de signer un refus de traitement.  Vous êtes en retard pour un rendez-vous important et vous êtes pris dans un énorme bouchon de circulation.  Ou encore, vous apprenez que votre enfant est atteint d’une maladie grave et qu’on ne peut rien faire pour atténuer sa douleur.  On vous a sélectionné pour un poste convoité. Imprévisibilité • Quelque chose de complètement inattendu se produit ou encore, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va se produire. Exemples :  Vous apprenez par les policiers que votre proche vient d’être accompagné à l’hôpital.  Vous apprenez que les employés de votre garderie iront en grève mais vous ne savez pas quand.  Ou encore, votre patron a un tempérament changeant et vous réserve chaque jour une nouvelle surprise
    15. 15. Nouveauté • Quelque chose de nouveau que vous n’avez jamais expérimenté se produit. Exemples:  Votre proche tombe par terre et se met à convulser.  Vous devez apprendre le fonctionnement d’un nouveau logiciel et changer complètement votre façon de travailler.  Ou encore, vous attendez votre premier enfant Égo menacé • Vos compétences et votre égo sont mis à l’épreuve. On doute de vos capacités. Exemples:  Certains professionnels de votre proche ne croient pas ce que vous leur dites et vous disent que vous écoutez trop la télévision.  Un nouvel employé vous questionne sur votre façon de travailler, comme s’il doutait de votre méthode.  Ou encore, vous rencontrez l’enseignant de votre enfant qui vous demande combien de temps vous passez avec lui pour faire ses devoirs Adapté de : http://www.stresshumain.ca/le-stress/comprendre-son-stress/source-du-stress.html Site web du centre d’étude sur le stress humain, Sonia Lupien LE STRESS? (2-2) est la conséquence d’un trop plein d’émotions
    16. 16. EN RÉSUMÉ le stress est la conséquence d’un trop plein d’émotions La perte du Sens de Contrôle, l’Imprévisibilité, la Nouveauté, la menace à l’Égo, provoquent invariablement une réponse de stress et la sécrétion d’hormones du stress . Nous ne développons pas un problème relié au stress, comme la dépression ou des problèmes cardiaques, seulement en étant exposés au stress. C’est la réponse naturelle de notre corps face au stress, c’est-à-dire la sécrétion d’hormones du stress, qui peut entraîner des problèmes de santé À retenir: Des études ont mis en évidence que les enfants et les personnes âgés sont tout aussi vulnérables et parfois plus vulnérables aux effets du stress. Les hormones du stress sont sécrétées lors de situations stressantes peu importe l’âge, le statut matrimonial, l’ethnicité, le revenu ou le niveau d’éducation, car les caractéristiques d’une situation stressante demeurent les mêmes pour tout le monde. Les ingrédients sont toujours la nouveauté, l’imprévisibilité, la menace envers la personnalité, et la perte du sens de contrôle
    17. 17. POURQUOI LES GENS ÉCLATENT-ILS? La personne vit une frustration qui s’accompagne de sentiments d’impuissance, de désespoir, voir même d’échec. Elle cherche alors à se soulager de cette souffrance par des comportements agressifs et hostiles. L’INJUSTICE  L’impression que leurs droits sont bafoués (ex. : c’est pas de ma faute…, j’ai rien fait…, c’est toujours moi qui suis puni…, tu me dis toujours quoi faire…, tu me traites toujours comme un enfant…).  Les personnes en crise ayant des besoins particuliers sont parfois plus sensibles, plus vulnérables et moins tolérantes à ce qu’elles perçoivent comme étant une injustice. L’ÉVOCATION ÉMOTIONNELLE  La situation s’apparente et fait revivre une autre situation très désagréable vécue dans le passé (ex. : tu me parles comme ma mère…, L’ACCUMULATION  Des frustrations qui se superposent : cette cause est très courante (ex. : la goutte qui fait déborder le vase).  Ces personnes en crise sont tributaires des autres pour la satisfaction de leurs besoins ; elles sont constamment en attente, d’où l’accumulation quasi omniprésente.  Il faut considérer le déclencheur du point de vue de la personne en crise. Un enjeu insignifiant pour nous peut déclencher des réactions importantes. C’est particulièrement vrai pour les personnes très vulnérables.  Exemple : « As-tu pris ta douche ? » « As-tu fait ton lit ? » « As-tu pris tes médicaments ? » Exemple de Pierre « Le pot à fleur »
    18. 18. Qu’est-ce que l’agressivité ? (Destructive) L’agressivité est un mode d’expression, une disposition mentale, une énergie, une pulsion qui peut être destructive ( lorsqu’elle conduit à une prise de pouvoir sur l’autre.  l’agressif ne respecte pas les droits de l’autre ;  l’agressif rabaisse l’autre : il se moque, il ironise ;  l’agressif utilise la peur : il intimide, menace et punit ;  l’agressif s’impose : il parle plus, plus fort ; il occupe tout l’espace et coupe la parole ;  l’agressif s’exprime très clairement et directement ; il accuse et juge.
    19. 19. Qu’est-ce que l’agressivité ? (Constructive) L’agressivité est un mode d’expression, une disposition mentale, une énergie, une pulsion qui peut être constructive (lorsqu’elle conduit à l’affirmation de soi ou qu’elle favorise son développement)  Je veux un jour me rendre à un niveau de compétition olympique.  On doit gagner notre partie de hockey ce soir pour se rendre dans les séries éliminatoires.  Je veux me qualifier pour cette bourse d’étude.  Je veux avoir un jour du travail, un appartement, un copain ou une copine  Je veux pouvoir vivre comme tout le monde.
    20. 20. 2ième partie
    21. 21. ACCOMPAGNATEUR EFFICACE ? LES VALEURS À SE SOUVENIR • SÉCURITÉ - Moi, les autres, mon proche en crise • Si nous voulons être des accompagnateurs efficaces lors de situations de crise nous devons être en mesure de nous protéger d’abord physiquement et psychologiquement. Nous devons sécuriser les lieux en tenant compte de la présence d’autres personnes et, ensuite, penser à la sécurité de la personne en crise. • RESPECT - Relation d’adulte-à-adulte (Je me respecte- Tu me respectes- Je te respecte) • Toutes relations devraient être basées sur le respect. Il faut se rappeler que nous sommes souvent les premiers à ne pas nous respecter lorsque nous tolérons des situations inacceptables. Cependant, la maladie mentale ne justifie pas le manque de respect à notre égard. Par ailleurs, le proche reste une personne adulte qui doit être respectée comme telle. • RESPONSABILISATION • Pour accompagner un proche atteint de maladie mentale, particulièrement lors de situation de crise, il faut accepter de prendre une distance émotionnelle par rapport à l’événement ou à votre proche. Il faut être prêt à respecter ses choix, même si nous ne sommes pas d'accord avec ceux-ci. Nous devons être prévisible et clarifier notre rôle, signifier nos limites et les difficultés auxquelles il s’expose, mais surtout, nous devons être constant si nous voulons gagner en Crédibilité (p + c = C) • Exemple de p + c = C : À toutes les semaines nous débuterons la formation à 18h30 et ce même s’il manque un participant. Si vous arrivez en retard, vous manquerez le début de la formation.
    22. 22. DANS LA VIE IL Y A CONTINUELLEMENT DES SITUATIONS DÉLICATES DES CIRCONSTANCES QUI PEUVENT AMENER L’AUTRE • VIOLENCE (5) • AGRESSIVITÉ(4) • COLÈRE(3) • IRRITATION, FRUSTRATION (2) • INSATISFACTION MÉCONTEMENT, DÉCEPTION(1) • SATISFACTION À ÊTRE CONFRONTÉ À DIFFÉRENTS TYPES D’ÉMOTIONS, SENTIMENTS. CES DERNIERS ACTIVENT SON MÉCANISME DE DÉFENSE ET COMMANDENT UNE RÉACTION IMMÉDIATE :STRESS • Votre proche vient de se faire évincer de son appartement; • Votre proche vous annonce qu’il vient de signer un refus de traitement. • Les policiers se présentent pour l’accompagner à l’hôpital. • Le médecin déclare une garde en établissement…….. • Etc… 1 2 3 4 5
    23. 23. Limbique - Gestion des émotions - Souvenir Émotions Plaisirs 10 fois plus lent que le reptilien 10 fois plus lent que le reptilien Néocortex - Gestion du raisonnement- Réfléchir Imaginer Projeter 30 fois plus lent que le limbique Reptilien - Instinct de survie - Fuir, figer, feindre, foncer Se nourrir Se défendre Se reproduire Le modèle du "cerveau triunique" de Paul MacLean
    24. 24. Les comportements lors de situations qui nous dépassent. Les « 4F » : Figer (ne pas bouger) Fuir (se cacher) « faut qu’j’aille » Feindre (simuler, faire semblant) Foncer (se précipiter) Au point de départ, ces comportements ne sont ni négatifs, ni positifs. Tout dépend de la situation et de la réaction adoptée dans le contexte.
    25. 25. DEVENIR ACCOMPAGNATEUR VICTIME C’est de ta faute! T’en a trop fait pour lui! Tendre vers la responsabilisation RÔLE D’ACCOMPAGNATEUR Responsabilisation RÔLE D’AIDANT Période d’alternance entre la prise en charge et la responsabilisation. RÔLE D’ÉDUCATEUR Prise en charge AGRESSEUR Laisse-moi faire! Laisse-le faire! Tu veux plus que lui! p + c = C
    26. 26. MA SÉCURITÉ ET CELLE DES AUTRES(1-2) SE PROTÉGER : • La distance sécuritaire (2-3 m (6-9 pieds)) ; • Chercher de l’aide et éloigner les autres qui pourraient être en danger (ex. : membres de la famille, amis, voisins); • Le système de communication (ex. téléphone programmé et accessible); • L’information et la communication dans la famille (informer les gens de ce qui se passe). ÉVALUER : • La situation : • L’environnement ; • Nos forces et nos limites ; (suis-je la bonne personne ?). • Clarifier mon rôle (ex. :est-ce que c’est à moi d’intervenir à ce moment-ci ?) • Le proche. PRÉVOIR : • Le besoin d’aide (Numéro d’aide, disponibilité du réseau et plan d’urgence); • L’intervention (avec qui ?); • Les risques (Me référer aux expériences passées) • L’information nécessaire (à ceux qui le côtoient) ; • La co-intervention ; (ex. Déterminer la personne la plus apte pour communiquer avec les policiers). • Endroit neutre (ex. : restaurant).
    27. 27. MA SÉCURITÉ ET CELLE DES AUTRES(2-2) PRENDRE LE TEMPS NÉCESSAIRE : • Pour écouter (utiliser le silence) ; • Pour attendre de l’aide (ne pas tomber dans l’urgence de l’autre); • Pour consulter un contrat pré-établi ; • Pour communiquer ; • Pour désamorcer ; • Reclarifier mon rôle à la personne en crise (Je ne suis pas ton intervenant, ton médecin). SE CENTRER SUR LA PERSONNE : • Sur ses émotions ; • Sur les besoins du proche ; • Sur les croyances et les valeurs ; • Sur le contenu du discours ; • Sur la famille et sur les autres. • Être conscient que le proche souffre.
    28. 28. MA PHRASE D’INTRODUCTION BUT : avoir en tête une phrase passe-partout avec un reflet de sentiment que j’utiliserais dans toutes les situations où je tente d’entrer en contact avec une personne en crise, sans devenir la cible. • Ce que je dis : « Ça va pas » • Ne pas poser de question (éviter : Qui ? Quoi ? Comment ? Où ? Pourquoi ?) • Ne pas parler au « je ». • Mes attitudes à surveiller : • Rappel : • Ma phrase d’introduction devrait être : • Courte ; • Simple ; • Respectueuse ; • Centrée sur l’émotion ; • Sans « je » pour ne pas devenir la cible ; • Sans jugement ; • Sans demande ; • Ouverte ; • Ne pas lui demander de cesser quelque chose ; • Avec un langage corporel adéquat. • La phrase la plus simple, la moins intrusive et la plus courte est la meilleure. L’attitude et le ton sont d’une importance capitale.
    29. 29. 3ième partie
    30. 30. APPRENDRE À SE RAPPROCHER SANS AGRESSIVITÉ (Sans violence verbale ou physique) Formation pour aider les membres de l’entourage d’une personne atteinte de maladie mentale à mieux faire face aux comportements agressifs de son proche Apprendre à se rapprocher sans agressivité…
    31. 31. BUT DE NOTRE FORMATION Développer une attitude qui assure ma sécurité et qui peut contribuer à diminuer la fréquence et/ou l’intensité des crises d’agressivité de mon proche.
    32. 32. COMPÉTENCES À ACQUÉRIR PAR LE PARTICIPANT 1. Assurer sa sécurité et celle de ses proches ; 2. Identifier des comportements agressifs verbaux et non verbaux; 3. Prendre conscience de l’impact de ses propres comportements lors de situation de crise ; 4. Garder une distance émotionnelle ; 5. Utiliser les outils.
    33. 33. PRINCIPES 1. La seule personne que l’on peut changer, c’est soi- même; 2. La conviction du bien-fondé du ou des changements souhaités; 3. Le réalisme des changements fixés; 4. Le changement (transformation) est une source d’inconfort, de perte de repères et d’instabilité pour soi et pour l’autre. 5. Les petits changements ont l’avantage d’être réalistes et de perdurer dans le temps; 6. L’acceptation d’être en apprenti-sage (ou apprentissage) i.e. faire des essais, des erreurs et de réussir.
    34. 34. TEMPS ACCORDÉ À LA FORMATION 5 RENCONTRES DE 2H30 1. COMPRENDRE L ’AGRESSIVITÉ ET SES IMPACTS 2. ASSURER MA SÉCURITÉ ET CELLE DES AUTRES 3. PACIFIER UNE CRISE AVANT D’ALLER TROP LOIN 4. LA PYRAMIDE D’INTERVENTIONS* ( 2 rencontres ) 5. LA PYRAMIDE D’INTERVENTIONS* ( 2 rencontres ) * Guide pour la gestion des crises émotionnelles.
    35. 35. POINT DE VUE DES PARTICIPANTS

    ×