XIII séminaire atelier<br />Diverticules de l’œsophageen dehors du Zenker<br />Dr M.Bahloul<br />Dr F.Lounes<br />EPH Bolo...
Introduction<br />Les diverticules œsophagiens sont des anomalies rare de la paroi oesophagiennes<br /> souvent asymptomat...
Définition<br />	Le diverticule de l’oesophage : pochedéveloppée au dépendd’uneou de plusieurstuniques de la paroioesophag...
Épidémiologie<br />L’incidence et la prévalence : exacte inconnues (caractère asymptomatique : 1/2 diverticules médiothora...
RAPPEL ANATOMIQUE<br />
CLASSIFICATION<br />Histopathologie <br />Topographie<br />VRAI :  tt la paroi<br />FAUX Mq+S/mq<br />Médio thoraciques<br...
TBC<br />GG médiastinals<br />contact de la paroi antérieure de l’oesophage moyen<br />poussée<br />Hypertrophie<br />hist...
PULSION<br />Congénitale <br />Acquise <br />Zone de faiblesse<br />Diverticule<br />Obstacle<br />Troubles moteurs<br />O...
CLINIQUE<br />SVT Asymtomatique (découverte fortuite) <br />Les symptomes sont en rapport :<br />Soit avec la cause  (trou...
CLINIQUE<br />SF : <br />Dysphagie<br />Régurgitation<br />Halitos<br />Douleurs thoraciques<br />Pyrosis<br />Amaigrissem...
CLINIQUE<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
PARACLINIQUERADIOLOGIE<br />
TLT<br />Volumineux diverticule épiphrénique<br />H. Levard et al    2 (2005) 165–176<br />
Transit baryté<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
PARACLINIQUEENDOSCOPIE<br />
PRUDENCE<br />Éliminer une lésion maligne<br />Rechercher  une lésion associée (oesophagite)<br />Rechercher une éventuell...
Peuvent être peu profonds (et donc être raté)<br />Peuvent être larges et profonds  Parfois très volumineux<br />Endoscopy...
Associés à d’autres lésions<br />Oesophagite<br />Sténose <br />Endoscopy of the Upper GI Tract Berthold Block, M.D.<br />
Manométrie : <br />Gold Standard pour le diagnostic des troubles moteurs de l’œsophage<br />M.L.Thomas British Journal Of ...
Autres explorations<br />Bronchoscopie<br />TDM <br />Echo Endoscopie  <br />Cause <br />Complications<br />M.L.Thomas Bri...
Histoire naturelle<br />Évolutiondes symptomes :<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
Histoirenaturelle<br />Complications : Rare<br /><ul><li>Inflammation
Ulcération
Hémorragie
Perforation
Fistulisation 	=> empyème
Dégénérescence</li></ul>=> Signes thoraciques<br />=> Peuvent mettre en jeu le pronostic vital<br />M.L.Thomas British Jou...
Risque de dégénérescence :<br />Stase + inflammation : facteurs contributifs<br />Pas de conclusion sur la relation entre ...
FORMESCLINIQUES ANATOMIQUES<br />
Diverticules de l’oesophage proximal (cervical ou thoracique haut)<br /><ul><li>Ce sont les plus rares.
Habituellement  à la face postérieure de l’œsophage
Souvent d’origine congénitale et peuvent
représenter une duplication partielle de l’oesophage.
être associés à des anomalies vertébrales
représenter une forme de fistule oesotrachéale (DivAnt)
Les diverticules acquis (par trouble moteur ou iatrogéne) sont exceptionnels.</li></ul>H. Levard et al    2 (2005) 165–176...
A<br />B<br />Diverticules de Killian-Jamieson. <br />De face, on constate une image diverticulaire<br />latérale de l’oes...
Diverticules de l’oesophage thoracique moyen, ou médiothoraciques<br /><ul><li>Le bord droit de l’oesophage. +++
vers l’espace intertrachéobronchique, en avant, ou interaorticobronchique vers la gauche.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diverticules de l'œsophage en dehors du Zenker

3 391 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 391
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diverticules de l'œsophage en dehors du Zenker

  1. 1. XIII séminaire atelier<br />Diverticules de l’œsophageen dehors du Zenker<br />Dr M.Bahloul<br />Dr F.Lounes<br />EPH Bologhine<br />Service medecine interne du Pr ASSELAH<br />
  2. 2. Introduction<br />Les diverticules œsophagiens sont des anomalies rare de la paroi oesophagiennes<br /> souvent asymptomatiques.<br />Étiologies dominés par les TMO<br />Diagnostic morphologique<br />Traitement reste chirurgicale<br />
  3. 3. Définition<br /> Le diverticule de l’oesophage : pochedéveloppée au dépendd’uneou de plusieurstuniques de la paroioesophagienne et communique avec la lumière par un collet +/- large<br />
  4. 4. Épidémiologie<br />L’incidence et la prévalence : exacte inconnues (caractère asymptomatique : 1/2 diverticules médiothoraciques, 1/3 de l’oesophagedistal)<br />Prévalence : Très variable selon les continents : 0,015 % en Amérique du Nord, de 0,22 à 0,77 % au Japon et de 0,74 à 2 % en Europe<br />Âge : 6-7 décade <br />Le sex-ratio H/F des diverticules épiphréniquesest de 2/1<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />H. Levard (2005) 165–176<br />
  5. 5. RAPPEL ANATOMIQUE<br />
  6. 6.
  7. 7. CLASSIFICATION<br />Histopathologie <br />Topographie<br />VRAI : tt la paroi<br />FAUX Mq+S/mq<br />Médio thoraciques<br />Distal épiphréniques<br />Cervical<br />Th haut<br />Origine<br />Pathogénie <br />Acquis <br />Congénital <br />Traction <br />Pulsion<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  8. 8. TBC<br />GG médiastinals<br />contact de la paroi antérieure de l’oesophage moyen<br />poussée<br />Hypertrophie<br />histoplasmose<br />Diverticule<br />Guérison<br />Rétraction<br />Lobectomie <br />Fistulisation<br />Pneumectomie<br />TRACTION<br />H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />
  9. 9. PULSION<br />Congénitale <br />Acquise <br />Zone de faiblesse<br />Diverticule<br />Obstacle<br />Troubles moteurs<br />Organique<br />Achalasie<br />Fonctionnel <br />Spasmes diffus <br />H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />
  10. 10. CLINIQUE<br />SVT Asymtomatique (découverte fortuite) <br />Les symptomes sont en rapport :<br />Soit avec la cause (troubles moteurs +++)<br />Soit avec le diverticule lui même <br />Soit avec une complication (rare)<br />
  11. 11. CLINIQUE<br />SF : <br />Dysphagie<br />Régurgitation<br />Halitos<br />Douleurs thoraciques<br />Pyrosis<br />Amaigrissement<br />Signes respiratoires<br />SP : Examen normal<br />
  12. 12. CLINIQUE<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  13. 13. PARACLINIQUERADIOLOGIE<br />
  14. 14. TLT<br />Volumineux diverticule épiphrénique<br />H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />
  15. 15. Transit baryté<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
  16. 16. PARACLINIQUEENDOSCOPIE<br />
  17. 17. PRUDENCE<br />Éliminer une lésion maligne<br />Rechercher une lésion associée (oesophagite)<br />Rechercher une éventuelle cause (sténose, sx indirets de troubles morteurs)<br />Endoscopy of the Upper GI Tract Berthold Block, M.D.<br />
  18. 18. Peuvent être peu profonds (et donc être raté)<br />Peuvent être larges et profonds Parfois très volumineux<br />Endoscopy of the Upper GI Tract Berthold Block, M.D.<br />
  19. 19. Associés à d’autres lésions<br />Oesophagite<br />Sténose <br />Endoscopy of the Upper GI Tract Berthold Block, M.D.<br />
  20. 20. Manométrie : <br />Gold Standard pour le diagnostic des troubles moteurs de l’œsophage<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  21. 21. Autres explorations<br />Bronchoscopie<br />TDM <br />Echo Endoscopie <br />Cause <br />Complications<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  22. 22. Histoire naturelle<br />Évolutiondes symptomes :<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  23. 23. Histoirenaturelle<br />Complications : Rare<br /><ul><li>Inflammation
  24. 24. Ulcération
  25. 25. Hémorragie
  26. 26. Perforation
  27. 27. Fistulisation => empyème
  28. 28. Dégénérescence</li></ul>=> Signes thoraciques<br />=> Peuvent mettre en jeu le pronostic vital<br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  29. 29. Risque de dégénérescence :<br />Stase + inflammation : facteurs contributifs<br />Pas de conclusion sur la relation entre le risque et la taille et la durée d’évolution <br />M.L.Thomas British Journal Of Surger 2001,88, 629-642<br />
  30. 30. FORMESCLINIQUES ANATOMIQUES<br />
  31. 31. Diverticules de l’oesophage proximal (cervical ou thoracique haut)<br /><ul><li>Ce sont les plus rares.
  32. 32. Habituellement à la face postérieure de l’œsophage
  33. 33. Souvent d’origine congénitale et peuvent
  34. 34. représenter une duplication partielle de l’oesophage.
  35. 35. être associés à des anomalies vertébrales
  36. 36. représenter une forme de fistule oesotrachéale (DivAnt)
  37. 37. Les diverticules acquis (par trouble moteur ou iatrogéne) sont exceptionnels.</li></ul>H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />
  38. 38. A<br />B<br />Diverticules de Killian-Jamieson. <br />De face, on constate une image diverticulaire<br />latérale de l’oesophage cervical (A). <br />Ce diverticule est situé en dessous de la bouche de Killian (B).<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
  39. 39. Diverticules de l’oesophage thoracique moyen, ou médiothoraciques<br /><ul><li>Le bord droit de l’oesophage. +++
  40. 40. vers l’espace intertrachéobronchique, en avant, ou interaorticobronchique vers la gauche.
  41. 41. congénital : par fermeture incomplète du tube trachéo-oesophagien
  42. 42. acquis </li></ul>H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
  43. 43. Diverticules de l’oesophage distal, ou diverticules épiphréniques<br /><ul><li>Situés dans les 10 derniers cm de l’oesophage.
  44. 44. Au-dessus du diaphragme : sur le bord postérodroit de l’œsophage++
  45. 45. Œsophage abdominal : sur le bord gauche
  46. 46. Certains d’origine iatrogénique : une diverticulisation de la muqueuse à travers une myotomie faite pour achalasie</li></ul>H. Levard et al 2 (2005) 165–176<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
  47. 47. Formes particulières <br />DIVERTICULE ENDOLUMINAL<br />Diverticule endoluminal. Le transit oesophagien met en évidence une image d’invagination endoluminale<br />G Schmutz33-070-A-40<br />
  48. 48. <ul><li>Des diverticules multiples 10 % des malades
  49. 49. À différentié de la «pseudodiverticuloseintramurale» : Dilatation des canaux excréteurs</li></ul>G Schmutz33-070-A-40<br />
  50. 50. Traitement<br />Médical : TRT symptomatique<br />Endoscopique : TRT des troubles moteurs (dilatations, injection de toxine botulique) surtout les sujets inopérables ou préparation du diverticule à la chirurgie<br />Chirurgical : il permet de traiter le diverticule et la cause au même temps<br />
  51. 51. Chirurgie <br />Gestes :<br />Soit Diverticulpexie : suspendre le fond du diverticule au ligament vertébral antérieur ou à la plèvre pour assurer son drainage déclive dans l’oesophage<br />Soit Diverticulectomie<br />+ TRT du TMO : myotomie <br />+ geste anti reflux<br />
  52. 52. Thoracotomie<br />1) Libération de l’œsophage<br />2) Diverticulectomie<br />3) Myotomie<br />4) Reconstruction du cardia<br />1<br />2<br />3<br />4<br />PancoGeorgievAtlas of UpperGastrointestinal and Hepato-Pancreato-BiliarySurgery<br />
  53. 53. Vidéo Chirurgie<br />PancoGeorgievAtlas of UpperGastrointestinal and Hepato-Pancreato-BiliarySurgery<br />
  54. 54. Résultats<br />
  55. 55. Résultats<br />Surgical Management of EpiphrenicDiverticula in the Minimally Invasive <br />Era, Kilic A et alJSLS (2009)13:160–164 163<br />
  56. 56. Stratégie<br />H. Levard et al (2005) 165–176<br />
  57. 57. Conclusion<br />Pathologie méconnu vue son caractère rare et souvent asymptomatique<br />Clinique non spécifique<br />Les examens complémentaires permettent de poser le diagnostic, rechercher un trouble moteur et éliminer une néoplasie<br />Traitement reste chirurgical<br />La vidéo chirurgie est prometteuse <br />
  58. 58. MERCI<br />

×