Vœux de Paul Quilès, maire de Cordes, pour 2013                                 (14 janvier 2013)       Merci d’être venus...
Je vais développer rapidement ces 3 points.                                I- Les objectifs     Améliorer la vie quotidie...
b. sur la voirie :       - Le bitume : la Peyrade du Cimetière, le chemin des Sillandes, la rue du       Litou, la Peyrade...
 Soutenir l’animation et la vie culturelle      Les efforts quotidiens de gestion, indispensables en ces temps de rigueur...
qui non seulement entretient ce lieu exceptionnel mais aussi organise denombreuses animations.       Côté municipalité, le...
A cet égard, le rôle de notre Office du tourisme est très important. En2012, il a enregistré une forte augmentation du nom...
partir d’un lieu préalablement fixé. L’organisation de cette pratique demande dutemps, car il est nécessaire de l’étudier ...
Il est un élément clé pour le développement de Cordes, qui doit contribuer àmaintenir à un niveau élevé la réputation de C...
Christian Ledoux, Claude Blanc, Patrick Lavagne et Gérard Delmas. Merciégalement pour leur dévouement à nos 2 secrétaires,...
• le Centre social. Présidé par Jacques Pineau, c’est un outil essentiel pour lerenforcement du lien social, l’apprentissa...
La 4C (Communauté de Communes du Cordais et du Causse)       Pour 2013 et la suite….c’est maintenant dans le cadre de la n...
possible les préoccupations des habitants des 18 communes du Cordais et duCausse.       D’ores et déjà, je vous informe qu...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Discours vœux 2013 du maire de cordes

5 034 vues

Publié le

Discours de Paul Quilès, maire de Cordes, à l'occasion de la présentation des voeux pour 2013. Bilan 2012 et perspectives.

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 034
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discours vœux 2013 du maire de cordes

  1. 1. Vœux de Paul Quilès, maire de Cordes, pour 2013 (14 janvier 2013) Merci d’être venus si nombreux ce soir. Je voudrais saluer en particulier :- Madame la Préfète- les membres du conseil de notre nouvelle Communauté de communes, la 4C- Catherine Pinol, conseillère régionale de Midi-Pyrénées- les représentants des diverses administrations et des associations qui animent lavie cordaise. Nous l’avons échappé belle il y a 3 semaines….puisque ça a failli être « lafin du monde » ! Tout ce bruit médiatique a de quoi faire sourire ou agacer, mais jeme demande s’il ne masque pas une véritable inquiétude sur l’état de notre monde.Certains espèrent en effet plutôt « la fin de la crise », et ils n’ont pas tort, mais jeconsidère cette expression comme impropre, parce que ce n’est pas une crise quenous traversons mais une mutation. Sortir d’une crise, c’est se retrouver à l’état antérieur, avant la crise. Or, cen’est pas cela qui se produira. Où que l’on regarde, au niveau international, enEurope, en France, dans les relations économiques, dans les évolutions de société,dans les préoccupations environnementales, les changements en cours et ceux quis’annoncent –parfois de façon confuse, contradictoire ou hésitante- sont souventinédits et ils ont de quoi nous perturber. Plus que jamais, il me paraît donc indispensable de donner du sens auxmots, aux projets, aux actes, pour qu’ils soient vraiment porteurs d’espoir, cetespoir indispensable sans lequel nos vies seraient bien tristes. De façon modeste, puisque cette rencontre est l’occasion de présenter unrapide bilan de l’année écoulée et de tracer les perspectives de l’année nouvelle, jevais m’efforcer de vous dire quel est le sens que nous donnons à notre action auniveau de cette cellule de base de la vie ensemble que constitue la commune deCordes et le territoire du Cordais et du Causse.* Comme l’an dernier, nos objectifs restent les mêmes : - améliorer la vie quotidienne, - soutenir l’animation et la vie culturelle, - favoriser le tourisme de notre « grand site de Midi-Pyrénées », - respecter les principes du développement durable.* Nos moyens, bien que modestes, nous permettent d’atteindre ces objectifs.* Quant au nouveau cadre d’action, c’est celui de l’intercommunalité élargie (la4C). 1
  2. 2. Je vais développer rapidement ces 3 points. I- Les objectifs Améliorer la vie quotidienne C’est notre première préoccupation, en particulier celle de Renée Gautier:l’entretien de la voierie, son amélioration, le stationnement, la circulation, laréfection des murs et des remparts, les bâtiments publics…. Des travaux ont été annoncés l’an dernier. Ils ont été réalisés :- Murs de soutènement de la rue du Saint Crucifix et de la rue des Tisserands,- Mur de la rue du Bouysset,- Partie du Rempart de l’Acampadou,- Le mur des Lices et celui des Rampes, prévus en 2012 seront effectués au coursdu 1er trimestre 2013. Il y a également eu des travaux de voirie :- Le bitume au départ des Lices,- La Cour de la Maison de Retraite et la descente vers les HLM,- Les accès aux aires de camping-cars,- Le Chemin de Rézentières et le départ au lieudit Lasmottes,- le sentier piétonnier sur le GR 36, Dans un autre domaine, un tableau de l’Eglise du Saint Crucifix a étérestauré. Par ailleurs, les équipements du Jardin Royal ont été changés. Lesactuelles tables de pique nique ont été remplacées. L’une d’entre elles a un accèshandicapés et il y a aussi une table de pingpong. Des équipements de la collectivité ont été modernisés :- Changement du central téléphonique- Véhicule de service remplacé par un véhicule plus fonctionnel, répondant auxnormes environnementales.- Salle du Cérou équipée de 200 chaises plus confortables.- Changement des parcmètres avec utilisation de la carte bleue.- Borne de paiement des unités de l’espace camping-car.• En 2013, nous avons aussi programmé toute une série de travaux a. sur les murs : dans les Rampes, près de la fontaine de Négui et à la Boucarié. 2
  3. 3. b. sur la voirie : - Le bitume : la Peyrade du Cimetière, le chemin des Sillandes, la rue du Litou, la Peyrade vers le parking P1, - Le pavage : la Porte du Vainqueur et la Porte de la Jane, - Devant l’épicerie « huit à huit », à la Bouteillerie, réfection du sol (200 m²) c. rénovation des toilettes de la Porte de la Jane, d. restauration de la toiture du clocher de l’Eglise Saint Michel, e. restauration du 2ème tableau de l’Eglise du Saint Crucifix. Je signale aussi que nous allons engager une étude sur le réaménagement dela rue du 11 novembre, (voirie, assainissement,….), comme je l’ai annoncé auxriverains lors de la réunion concernant la Résidence Albert Camus il y a un mois.• Tout ceci représente un investissement substantiel, qui bénéficie de l’aide denos partenaires, dans le cadre du « contrat de grand site ». Mais nous devons avoirune gestion prudente des deniers communaux, sous l’oeil attentif de FrançoisLlonch, d’autant plus que les aides de nos partenaires financiers sont endiminution. Je tiens à souligner que, depuis le début de la mandature, les 3 taxes relevantdu conseil municipal ont augmenté de 7%, alors que l’inflation en France est del’ordre de 9% et que, malgré cela, de nombreux travaux ont été effectués sur laCommune, tout en maintenant un endettement stable à un niveau très modéré.• J’ai parlé il y a un instant de la résidence Albert Camus, dont nous avonsposé la première pierre le 20 mars dernier. Je rappelle qu’il s’agit d’un programmede 18 logements locatifs sociaux, qui a été présenté en détail aux habitantsriverains concernés par les travaux par les architectes, promoteurs et legestionnaire, I 3F, lors d’une réunion d’information qui a eu lieu le 10 décembredans une salle de l’ancienne école. Les travaux sont maintenant bien avancés, l’objectif étant de livrer leprogramme à la fin du 1er semestre. Dans quelques jours, on pourra visiterl’appartement témoin. Concernant l’aménagement du bâtiment de l’ancienne école donnant sur laplace de la Bouteillerie, le promoteur envisage maintenant d’y réaliser unequinzaine de logements locatifs destinés à des « Seniors en situationdautonomie ». Ce projet va être étudié avec I 3F, dans le courant de l’année 2013.On examinera à cette occasion si certains services de proximité (portage de repas,services médicaux….) ne pourraient pas être assurés par la Maison de retraite. 3
  4. 4.  Soutenir l’animation et la vie culturelle Les efforts quotidiens de gestion, indispensables en ces temps de rigueurbudgétaire, n’ont pas empêché la municipalité, en 2012, de participer activement àl’animation de la Cité et à la vie culturelle. En 2013, expositions, festivals,concerts, conférences, fêtes et marchés, ponctueront les saisons comme les annéesprécédentes. Rendre la ville attractive : c’est le but que poursuivent tout au long del’année les associations culturelles et la municipalité, en conjuguant leurs effortspour offrir aux Cordais et aux touristes de passage une très grande variété demanifestations culturelles. Grâce à ce travail en commun et à l’enthousiasme desnombreux bénévoles qui font vivre les associations, la ville pourra notamments’enorgueillir en 2013 de proposer trois festivals, en plus des fêtes médiévales, quiauront lieu en juillet, et des fêtes occitanes, en août. Début juillet, la Médiathèque Intercommunale animera, en collaborationavec la Maison des Surréalistes et la Mairie de Cordes, la 6 ème édition du FestivalInternational de Poésie actuelle. Aussitôt après les Fêtes médiévales, organisées de façon un peu différente en2013 par le Comité du grand Fauconnier, aura lieu la 42ème édition du Festival deMusique sur Ciel, à l’initiative de l’ACADOC, qui poursuit ses efforts pourtoucher de nouveaux publics, tout en maintenant le festival au niveau d’excellencequi est le sien. Puis, à la fin de l’été, les rives du Cérou accueilleront le 5ème festivalpluridisciplinaire Tout en Stock, proposé par l’association Vegetable Prod. Entre temps, le 15 août, La Talvera et la municipalité proposeront des FêtesOccitanes dans le haut de la Cité avec concerts, jeux et animations, dans les rues,sur la Bride et sous la Halle. De son côté, comme chaque année depuis longtemps, l’Association desAmis du vieux Cordes continuera en 2013 à aménager et animer le Musé CharlesPortal et à proposer des conférences et des visites de Cordes. Je dois aussi mentionner les diverses manifestations conviviales que sont lesmarchés nocturnes et les marchés de producteurs, qui permettront aux habitantsdu Cordais et aux gens de passage de découvrir et de déguster les produits issus dusavoir faire des éleveurs, producteurs, viticulteurs et artisans de notre terroir. Il nefaut pas oublier non plus le remarquable travail de l’équipe du Jardin des Paradis, 4
  5. 5. qui non seulement entretient ce lieu exceptionnel mais aussi organise denombreuses animations. Côté municipalité, le service des affaires culturelles de la mairie conservera,en 2013, le rythme d’une exposition mensuelle au Musée dart moderne etcontemporain, lequel a accueilli, l’an dernier, un peu plus de 12 000 visiteurs. Il yaura 6 expositions temporaires, chacune donnant lieu, comme vous le savez, lorsdu traditionnel vernissage, aux rencontres amicales qui permettent, autour dunverre, de découvrir une œuvre et un artiste. 5 de ces expositions seront consacréesà la découverte d’œuvres d’artistes vivant en Midi-Pyrénées. Je vous signale quenotre Musée est l’un des rares lieux de la Région où les artistes peuvent encoreexposer gratuitement leurs œuvres dans des conditions professionnelles. Enfin, nous avons inauguré avec succès en 2012, une collaboration entreCordes (sur ciel !) et le CNES, l’ESA, Arianespace et plusieurs partenaires, pourune opération que nous avons appelée « Le ciel sur Cordes ». La journée du 7 aoûta été particulièrement riche en animations, puisque nous avons pu suivre,presqu’en direct l’atterrissage du robot martien de la NASA: ateliers pour enfants,projection sous la Halle de films consacrés à l’exploration de l’espace, expositionsde maquettes de lanceurs et de satellites. Cette collaboration va se poursuivre en2013, notamment au printemps par une animation qui aura lieu au collège deCordes : plusieurs classes auront ainsi l’occasion de profiter de la venue du Spatio-Bus du CNES et de pouvoir poser des questions sur l’utilisation industrielle etscientifique de l’espace. Vous pouvez constater que Cordes, ville au patrimoine architecturaleexceptionnel, n’est pas seulement tournée vers son passé. Qu’il s’agisse de créationcontemporaine, aussi bien en musique qu’en poésie et en arts plastiques, demanifestations sur la conquête spatiale, de concerts de Jazz sous la Halle…..nousvoulons rendre la Cité de Cordes vivante et ancrée dans notre époque moderne. Et, malgré un certain désengagement des financeurs institutionnels, nousarrivons, en grande partie grâce à l’énergie et à l’efficacité de Paul Villain, àmaintenir une proposition culturelle de qualité, en direction à la fois desCordais et des touristes de passage.  Favoriser le tourisme de notre « grand site de Midi-Pyrénées » Le tourisme est, bien entendu, favorisé par les animations culturelles et festivesdont je viens de parler, mais il est aussi fonction de notre savoir faire en matièred’accueil et de qualité de service. 5
  6. 6. A cet égard, le rôle de notre Office du tourisme est très important. En2012, il a enregistré une forte augmentation du nombre des visiteurs (plus de 80000 personnes). Le nouveau site internet, beaucoup plus convivial, a connu, luiaussi, une forte fréquentation avec plus de 70 000 internautes, ce qui en fait enquelque sorte un office de tourisme « virtuel », qui est de plus en plus consultépour la préparation des vacances. Au titre de sa qualification de « grand site de Midi Pyrénées », notrecommune et l’office du tourisme ont fait l’objet d’un diagnostic qualité, concernantl’accueil à l’office, la signalétique aux entrées de Cordes et dans la cité, l’aire descampings cars, la gestion des parkings et de nombreux autres paramètres. Larestitution de l’audit a démontré que notre cité était en avance sur beaucoup depoints étudiés, même s’il nous reste à améliorer quelques points (comme lestoilettes et la sécurisation des piétons au St Crucifix). En mars prochain, se tiendra à Toulouse un évènement important, «Rendezvous en France », avec plus de 900 tour-opérateurs internationaux présents. LeComité régional du Tourisme organisera trois « éductours » qui passeront parCordes. C’est naturellement un rendez vous à ne pas manquer. L’Office detourisme aura son stand sur la manifestation à Toulouse pour prendre des contacts.Des visites de la cité seront organisées, une communication sera faite auprès desartisans, artistes et commerces, pour donner envie aux agences de voyagesd’inscrire et de programmer le pays Cordais dans leurs catalogues.  Respecter les principes du développement durable Cordes a élaboré un Agenda 21 en 2006, après une longue concertation avecles habitants, pour fixer des objectifs communs en matière de développementdurable, établir un programme à long terme et définir des priorités daction. L’an dernier, un document faisant le point des actions engagées a été rendupublic. Il montrait que nous avons bien avancé depuis 5 ans pour répondre auxobjectifs fixés (mieux accueillir, renforcer la solidarité, préserver l’environnement,économiser l’énergie). Mais la prise en compte des impératifs du développementdurable doit être l’affaire de tous les acteurs du territoire ; elle ne s’arrête pasaux frontières administratives d’une commune. C’est pourquoi, nous avons élargila Commission Agenda 21 de Cordes aux élus et représentants de plusieurscommunes du Pays cordais et nous irons encore plus loin, puisque c’est désormaisla 4C qui gèrera l’Agenda 21 de notre territoire (du Cordais et du Causse) Au cours des 5 réunions de 2012, plusieurs projets d’action ont été étudiés.Je citerai par exemple le covoiturage, qui facilite les déplacements sur des trajetsconnus, tant pour le conducteur du véhicule que pour la personne à transporter à 6
  7. 7. partir d’un lieu préalablement fixé. L’organisation de cette pratique demande dutemps, car il est nécessaire de l’étudier précisément, pour qu’elle complète lesmodes de transport existants dans le département. Il y a eu aussi une étude particulièrement utile, menée par un stagiaire,étudiant de l’Université Champollion à Albi, sur l’utilisation des pesticides et desdésherbants chimiques, leur impact sur l’environnement et plus largement sur lestechniques d’entretien sans herbicide pour ce qui concerne l’entretien des espacesverts et de la voirie. Cette étude permettra aux communes, notamment Cordes etLes Cabannes, d’élaborer dans un premier temps un plan de désherbage. A noter enfin que le toit de notre école bioclimatique, qui est équipé depanneaux photovoltaïques, a produit chaque année en 2011 et en 2012 plus de15 000 Kwh. Ils ont été revendus à EDF, ce qui a réduit de 90% la factureénergétique du bâtiment ! Au total, depuis l’ouverture de l’école, plus de 22 400 €ont ainsi été économisés, sans parler de l’économie de CO2 que cela a permis. II- Les moyens Rien ne serait possible pour tenir ces objectifs sans la conjonction des effortsvenant des acteurs essentiels de la vie communale :  L’équipe municipale Les élus, dont chacun reconnaît le dynamisme et la forte présence dans lavie de notre cité. Ils sont très souvent mis à contribution, notamment les adjoints :Renée Gautier, François Llonch, Paul Villain, Bernard Tressols, Jean Magnan,Francette Gallais-Salingarde, Jeanine Gascon. Le personnel municipal, qui se trouve à la mairie, dans les servicestechniques, au musée, à la maison de retraite. Il a la tâche délicate de gérer à la foisles demandes de la vie quotidienne et celles des touristes. Merci à Danielle Teutschpour son énergie et sa compétence, à Davy Martinez qui encadre l’équipetechnique. Anne Lacombe, directrice de la Maison de retraite de la Mazière, va nousquitter et je lui souhaite bonne chance dans ses nouvelles fonctions, ainsi qu’à celuiqui va lui succéder, Guillaume Marziocci, qui devra confirmer que cette institutionimportante de la vie cordaise sort de la zone des difficultés qu’elle a traverséependant toute une période.  L’Office de tourisme 7
  8. 8. Il est un élément clé pour le développement de Cordes, qui doit contribuer àmaintenir à un niveau élevé la réputation de Cordes, « grand site de MidiPyrénées ». Cela implique des évolutions, qui sont menées par une équipe trèsmotivée. Le déménagement des locaux vers le haut de la Cité, aura lieu vers le moisde mai dans la maison Gaugiran (dont nous avons préservé le caractère historique).Cette installation permettra un meilleur accueil et de meilleures conditions detravail dans un espace plus vaste et mieux adapté aux demandes de notre partenairerégional, qui, je le rappelle, définit le profil des OT des « grands sites ». C’est dans cet esprit également que le site Internet de notre office a ététotalement refait, pour mieux répondre aux nouvelles attentes des touristes. Cenouveau site est disponible en 2 langues et accessible aux mal- voyants. Il est richede diaporama, de photos, avec une galerie vidéo et la géolocalisation desprincipaux attraits touristiques autour de Cordes. Il intègre également un carnet devoyage et une rubrique « coup de cœur ». A noter que la page Facebook de l’Officemet en avant régulièrement les évènements cordais, notamment autour des artisteset des artisans.  Les associations Sur le pays cordais, elles sont plusieurs dizaines à animer la vie quotidiennesous toutes ses formes. Ce phénomène a toujours été très vivant sur notre secteur etil témoigne de la vitalité du tissu social et de la volonté du plus grand nombre departiciper à la vie publique. J’ai évoqué tout à l’heure leur action à travers les nombreuses manifestationsqu’elles organisent. Il est évident que, sans les bénévoles qui animent cesassociations, la vie à Cordes n’aurait pas la même qualité et le même éclat. Jeremercie chaleureusement de leurs efforts constants et de leur enthousiasme tousceux qui participent à la vie cordaise, dans les domaines du sport, de la culture, de lajeunesse, du 3ème âge, de la santé, de l’insertion …. III- Le nouveau cadre d’action intercommunal Avant de vous parler de la 4C, qui, depuis le 1 er janvier, a pris la successionla Communauté de communes du Pays cordais, je voudrais évoquer les actions decette structure, qui ont contribué de façon significative en 2012 à l’amélioration denotre vie quotidienne. C’est pour moi l’occasion de rendre hommage aux élus, quiont fait un travail considérable, sous l’impulsion notamment des 4 vice-présidents, 8
  9. 9. Christian Ledoux, Claude Blanc, Patrick Lavagne et Gérard Delmas. Merciégalement pour leur dévouement à nos 2 secrétaires, Nicole et Evelyne. • l’école primaire du Pays cordais. Cette école, construite par la Communauté de communes du Pays cordais,est considéré comme un équipement scolaire exemplaire à bien des égards, feradate, notamment parce qu’il répond largement aux principes du développementdurable. La concertation qui s’est déroulée au cours de la conception et dudémarrage de l’école continue, puisque la « Commission école » de la communautédes communes -présidée par Claude Blanc et qui réunit les élus concernés et lesreprésentants des parents d’élèves- participe aux réunions du Conseil d’école avecles enseignants et les parents d’élèves. Les différentes demandes des parents et desenseignants sont traitées par une commission restreinte. Le personnel de l’école participe au fonctionnement de l’école et aidenotamment les enseignants pour le service de la cantine. Les repas sont fabriquéspar la cuisine centrale de Fontbonne, avec qui nous avons de nombreux échanges,et depuis la rentrée scolaire les produits locaux et de qualité sont privilégiés defaçon à garantir un service de qualité. Je signale enfin que le développement de l’école numérique rurale s’estmanifesté par l’équipement d’une classe supplémentaire en T.B.I. (tableau blancinteractif). Par ailleurs, un enseignant de l’école, David Tartart, a été invité début juilletà un congrès sur léducation au développement durable, en Croatie. Il aparticipé à des échanges très positifs sur ce sujet entre professionnels de léducationet il a pu présenter notre école bioclimatique qui, nous a-t-il dit, a beaucoupimpressionné les participants. • la crèche « la Coccinelle » et le centre de loisirs « Arc-en-Ciel ». NotreCommunauté de communes a continué à soutenir ces 2 structures, qu’elle hébergeà l’Accueil enfance-jeunesse depuis 10 ans. Les 2 services sont gérés par desassociations à gestion parentale. En 2011, nous avons signé avec la Caisse d’Allocations Familiales du Tarnet la Mutuelle Sociale Agricole un contrat de 4 ans, qui engage les différentsacteurs dans l’accompagnement de ces gestions associatives. 9
  10. 10. • le Centre social. Présidé par Jacques Pineau, c’est un outil essentiel pour lerenforcement du lien social, l’apprentissage et l’exercice de la citoyenneté, quicontribue au développement social de notre territoire. Je remercie pour lesnombreuses activités qu’elle organise l’équipe dirigée par Marie-FernandeJacquesson. • La médiathèque. En 2012, l’activité de la Médiathèque a dépassé les 21000 prêts, ce qui estune assez bonne performance, même si cette année marque un léger tassement dela fréquentation. Mais le 4ème trimestre bat un record puisqu’il dépasse pour lapremière fois les 7000 prêts. Les malles DVD de la Bibliothèque Départementale ont toujours du succès,ainsi que la Bande Dessinée pour adultes, les romans de la rentrée littéraire et lesnouveaux polars. Le fonds de la Bibliothèque de l’école intercommunale a été toiletté. CetteBibliothèque peut être citée en exemple : elle permet à de nombreux enfants detrouver de très beaux livres, très récents et souvent neufs. Les services de laMédiathèque assurent une permanence le jeudi et le vendredi matin, avec untravail de rencontre pour les classes, autour des ouvrages, de la fabrication d’unehistoire, de la biographie des auteurs et du déroulement d’une aventure. Le restedu temps la Bibliothèque fonctionne en autonomie, comme outil pédagogiqueutile. L’équipe de la Médiathèque se prépare à une nouvelle aventure pourl’année 2013, avec le Festival International de Poésie actuelle, qui proposera uneprogrammation novatrice et étendue. • Le Colombier Après avoir racheté ce beau théâtre, dont nous avons craint un moment ladisparition en tant qu’outil culturel, nous avons réussi à en confier la gestion à IvanMorane. Grâce à son carnet d’adresses et à son professionnalisme, il a réussi àproposer en 2012 un programme substantiel de représentations. Il s’agissait là d’une solution transitoire et il faut naturellement maintenantmettre au point un projet plus pérenne, qui soit équilibré financièrement pour legestionnaire. Il faudra pour cela utiliser au mieux le potentiel du Colombier (jepense notamment aux résidences pluridisciplinaires, à la formationprofessionnelle….), qui doit cependant rester un théâtre et un lieu de créationartistique, également ouvert sur les initiatives locales. Les discussions sont encours. 10
  11. 11. La 4C (Communauté de Communes du Cordais et du Causse) Pour 2013 et la suite….c’est maintenant dans le cadre de la nouvelleintercommunalité que vont se dérouler ces activités et bien d’autres encore. Un mot sur l’histoire de cette nouvelle collectivité. Sa constitution a étélaborieuse, puisque nous parlons de fusion des 2 communautés de Cordes et deVaour depuis 2004 ! L’accélération s’est produite depuis un an, avec l’obligationlégale de constituer des communautés d’au moins 5000 habitants. C’est ainsi ques’est constituée la Communauté du Cordais et du Causse, qui rassemble 18communes (les 9 de l’ancienne communauté du Pays cordais, les 7 de l’anciennecommunauté du Causse Nord Ouest, les communes de Saint Martin Laguépie et deLivers Cazelles). Cette nouvelle configuration va nous permettre de disposer de plus demoyens pour développer notre territoire (qui est vaste) et répondre au mieux auxattentes de la population. C’est pour cela que nous avons défini 6 pôlesd’intervention, suivi par 6 vice présidents, qui me secondent, avec l’aide du 1 ervice président chargé de la coordination, Jean David Roockx et celui qui a lalourde tâche de suivre les finances, Christian Ledoux. Ces 6 pôles sont :- le pôle écoles (VP : Claude Blanc), qui doit assurer un fonctionnement au plusproche des 4 écoles et de leur quelques 300 élèves.- le pôle action sociale (VP : Philippe Delabre), dont le rôle est de suivre lesactivités des associations et organismes qui sont investis dans l’aide à la populationsur notre secteur.- le pôle tourisme (VP : François Llonch), qui concerne une préoccupationmajeure pour notre territoire. C’est la raison pour laquelle j’ai proposé que l’Officedu tourisme de Cordes se transforme en Office intercommunal (avec statutd’EPIC).- le pôle développement durable (VP : Djamal Bourahla), qui regroupe le secteurdu traitement des ordures, de l’assainissement non collectif et l’Agenda 21.- le pôle voierie (VP : Jean Luc Kretz), qui concerne l’entretien de toutes les routeset les voies d’intérêt communautaire, sujet auquel les élus et les habitants de noscommunes sont particulièrement sensibles.- le pôle culture (VP : Paul Villain), qui doit s’efforcer de coordonner les diversacteurs culturels (associations, artistes, organisateurs de festivals et demanifestations) et, chaque fois que cela sera possible, de soutenir les nombreusesinitiatives dans ce domaine. Auprès de chaque vice président, des commissions (composées d’élus et denon élus) seront constituées, pour les aider à prendre en compte le plus largement 11
  12. 12. possible les préoccupations des habitants des 18 communes du Cordais et duCausse. D’ores et déjà, je vous informe que Djamal Bourahla prendra la présidencede l’actuelle Commission Agenda 21, que je présidais et qui va s’élargir. Quant à la Commission écoles, mise en place par Claude Blanc, constituéedes directrices, délus et bien sûr des parents délèves, elle sera également élargie.Elle se réunira aussi fréquemment que nécessaire et sera complétée par unecommission restreinte, qui permettra de préparer les dossiers importants, maisaussi de réagir face à des situations durgence (à la veille de la rentrée parexemple). Encore un mot. Nous sommes naturellement à l’étroit dans les locaux actuelset il est probable que la 4C va étudier assez rapidement la possibilité de disposer deplus d’espace dans un lieu plus adapté à la taille (et aux activités) de notre nouvellecommunauté. Conclusion Cela fait beaucoup, alors que je m’étais promis d’être plussynthétique….mais notre territoire, bien que modeste en termes de taille et depopulation par rapport à nos voisins, a une vie intense et je me devais, commechaque année de faire devant vous ce bilan, tout en m’efforçant de tracer desperspectives. Je remercie Elodie pour la préparation du diaporama qui a accompagné cetteprésentation. C’est elle qui, avec Francette, contribue aussi à votre information, àtravers Cordes Infos et le site Internet de la mairie. Indépendamment des vœux personnels que je formule à l’intention dechacune et chacun d’entre vous, je vous souhaite de vous laisser gagner en 2013par le fameux « optimisme de la volonté » de Gramsci, qu’il préférait au« pessimisme de la raison », si difficile parfois à éviter en ce moment ! Pour ma part, c’est en tout cas l’attitude que je m’efforce d’adopter. Il fautdire que j’ai la chance de travailler avec des gens enthousiastes -élus, militantsd’associations, personnel municipal, commerçants, artisans et artistes, acteurs desservices publics, partenaires départementaux et régionaux- qui, toutes et tous,aiment notre territoire et qui contribuent à sa vie et à son rayonnement. Soyez-en tous remerciés. Je vous souhaite une belle année 2013. 12

×