Quelques guides pour agir d’une manière légitime dans                       un monde complexe et changeantXANADISManagemen...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Objectifs de l’université d’été  Nous sommes en été; la période idéale pour le « step...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Postulat et méthodePostulat de base :Le monde des affaires peut, et doit, apprendre de...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des thèmesVendredi 10 juillet Faut-il jeter son code Lippens ?Vendredi 17 juil...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Situation des différents séminaires…                                      il n’ya de b...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions du dernier séminaire (1/2) « Nous sommes faits »     « Déterminés » psyc...
Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions du dernier séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sa...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: Compréhension 1 (“Kantienne”)               Être        ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir : Compréhension 2 (“Humienne”)                           ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: La nécesssité d’inférer!                                ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: La nécesssité d’inférer!                                ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Pourquoi cette “réhabilitation de l’inférence?” Nouveaux défis pour la raison pratiqu...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Sommes-nous entrain de supprimer le gouffre entre être etdevoir?     Le « gouffre ent...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Thermodynamique et complexité Apports de la thermodynamique:       Boltzman et « sta...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Edward Lorentz: l’attracteur étrange…(1963)(http://bcev.nfrance.com/Lorenz/equations.h...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Bénard et Prigogine : les structures dissipatives (1977)…                             ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux et complexité   Apports de la théorie des jeux        Véritable rév...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: Jouons au « dilemme du prisonnier »                              •Qu...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques stratégies à tester…   gentille Coopère toujours. [c]*   ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…(http://www2.lifl.fr/IPD/ipd.html)XANADIS...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS                                  ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS                                  ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS                                  ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS                                  ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS                                  ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques “découvertes” (1/2) Quelques « meta-découvertes »     La ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques “découvertes” (2/2)XANADIS                                 ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Les “jeux de la vie” (Conway, 1970) et complexité Apports des « jeux de la vie »    ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le “Jeu de la vie” (Conway, 1970)(Voir aussi :http://jeux-et-mathematiques.davalan.org...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Le “Jeu de la vie” : un automate cellulaire universelXANADIS                          ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009La multiplicité des “Jeux de la vie” possible…XANADIS                                 ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Un automate cellulaire additif…                                  Quelques étapes      ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Que retenir de ce qui précède? Rappel…                                                ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (1/3)…                                           Quelques ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (2/3)…   Quelques savoir (faillibles) liés à la   thermody...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (3/3)…   Peut-on, sur base des connaissance dont nous par...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (1/2) –Quelques “meta- savoirs”…     La coopération paie…        (...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (2/2) D’autres savoirs utiles également, mais à prendre avec de plus...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (3/3)-Liens avec S1,S2,S3 Parallèles à faire avec précédents séminai...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui    n’étaient pas ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions, en forme de Ite Missa Est (1/2) Rapport entre vérité et bien...   Pour ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions, en forme de Ite Missa Est (2/2)    Quel rôle pour vous? Pour nous?      ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009                    Merci!                    Q&A                        Pierre De Nay...
Cercle du Lac- Université d’été 2009                        Annexes…XANADIS                                               ...
Cercle du Lac- Université d’été 2009XANADIS                                                    p. 51Management consulting
Cercle du Lac- Université d’été 2009Quelques travaux personnels.   DE NAYER P. , Au-delà du paradigme de la complexité, t...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Philosophy&Management;: Action & Complexity

330 vues

Publié le

Document featuring a key theme about Philosophy& Management: Complexity

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Philosophy&Management;: Action & Complexity

  1. 1. Quelques guides pour agir d’une manière légitime dans un monde complexe et changeantXANADISManagement consulting
  2. 2. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité IV Comment inférer de manière légitime? V. Retour au business VI. ConclusionsXANADIS p. 2Management consulting
  3. 3. Cercle du Lac- Université d’été 2009Objectifs de l’université d’été  Nous sommes en été; la période idéale pour le « step back » et pour réfléchir un peu (…ou pour se « rafraichir »).  Aider les membres du Cercle du Lac à réfléchir sur certains concepts du monde des affaires.  Apporter un éclairage philosophique à certaines problématiques du monde des affaires.  A partir du monde des affaires, ouvrir les yeux sur certaines questions philosophiques.XANADIS p. 3Management consulting
  4. 4. Cercle du Lac- Université d’été 2009Postulat et méthodePostulat de base :Le monde des affaires peut, et doit, apprendre de la philosophie et laphilosophie, peut, et doit, apprendre du monde des affaires.Méthode : Toujours un lien avec le monde des affaires; Du moins « philosophique » au « plus philosophique »; Du plus pratique (mais moins fondamental) au moins pratique (mais plus fondamental); Je ne suis pas omniscient, je propose un point de vue; Provoquer des doutes, de la curiosité, des questions… « La philosophie suppose toujours une certaine naïveté » (Maldiney); Privilégier l’interactivité (Déjeuner comme lieu d’échange); Les notes ne sont qu’un support de cours…XANADIS p. 4Management consulting
  5. 5. Cercle du Lac- Université d’été 2009Rappel des thèmesVendredi 10 juillet Faut-il jeter son code Lippens ?Vendredi 17 juillet Méfiez-vous des cartésiens, ils sont irrationnels…Vendredi 14 Aout Soyez autoréflexifs !Vendredi 21 Aout Théorie de la complexité et action. Quelques pistes pour vous permettre de mieux agir…XANADIS p. 5Management consulting
  6. 6. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V. Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 6Management consulting
  7. 7. Cercle du Lac- Université d’été 2009Situation des différents séminaires… il n’ya de bonne gouvernance que de Séminaire 1: gouvernance réflexive Gouvernance •Thème du monde des affaires •Recherche des présupposés Séminaire 3: Séminaire 4: philosophiques (des nouvelles Réflexivité Guide pour l’action théories sur la gouvernance) •Philosophie « avancée », perspective plus •Thème plus philosophique encore spécifique •Nécessite d’évoquer une « histoire •Ouverture vers d’autres savoirs (philosophique) du sujet » •Faire preuve d’un « parti pris » et aller •Prétexte pout parler philosophie… Séminaire 2: •Mieux comprendre le thème de la chercher dans un savoir particulier des guides pour l’action Rationalité réflexivité découvert dans le S1 et S2 •Tout en montrant que tout n’est pas •Thème du monde des affaires •Bien comprendre comment ce permis dans l’inférence •Thème déjà plus philosophique thème est lié à celui de l’action •Puiser dans la philosophie les •La réflexivité met en lumière éléments permettant de penser une notre obligation d’agir et notre …? nouvelle rationalité pour le monde finitude des affaires •Action légitime; basée sur Soyez autoréflexifs connaissance des limites lors de l’exercice de •? Comment agir? la raisonXANADIS p. 7Management consulting
  8. 8. Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions du dernier séminaire (1/2) « Nous sommes faits »  « Déterminés » psychologiquement (Freud; Lacan: mort du sujet)  « Déterminés » socialement (Marx)  « Déterminés » biologiquement (Le « deuxième soupçon », l’apport de la neurologie, l’apport de la biologie)  Nous faisons partie de la nature  Phénoménologie: « nous sommes là » (du sujet « roi » au sujet « traumatisé ») Par contre, nous sommes nécessairement sujets  Condamnée à « être là » (Dasein) (Heidegger)  Condamnés à la liberté (Sartre)  Faits par l’autre (Levinas) Nous agissons nécessairement  Nous ne pouvons pas ne pas « agir »XANADIS p. 8Management consulting
  9. 9. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Conclusions du dernier séminaire (2/2) L’action est légitime quand celui qui agit sait qu’ « il est fait », comment « il est fait » et pourquoi il agit.  L’homme possède l’incroyable capacité d’humaniser ses déterminismes (Axel Kahn) Etre autoréflexif, c’est porter un regard sur soi même et sur son action, mais c’est aussi, et surtout, faire preuve d’un souci:  Un souci de soi;  Un souci de son rapport avec les autres;  Un souci (du caractère légitime et approprié) portant sur son action;  Un souci du système dans lequel s’inscrit son action. Il nous restera un « dernier » problème à résoudre: Comment agir? Quelle action choisir? RDV au prochain séminaire…XANADIS p. 9Management consulting
  10. 10. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V. Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 10Management consulting
  11. 11. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: Compréhension 1 (“Kantienne”) Être Devoir « Faits » « Norme » « Raison « Raison Pure » Pratique »« You cannot derive an « ought » from an « is » » (Hume) Raisonnement Raisonnement pratique: scientifique: inférence inférence vers la meilleure vers la meilleure décision possible explication possibleXANADIS p. 11Management consulting
  12. 12. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir : Compréhension 2 (“Humienne”) Devoir être: nécessité Raisonnement causale (Impossibilité de scientifique: inférence vers la meilleure l’induction) explication possible Être Raisonnement pratique: inférence vers la meilleure décision Devoir être: Normes possible X Pas de lien « nécessaire » possible!XANADIS p. 12Management consulting
  13. 13. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: La nécesssité d’inférer! Devoir être: nécessité Raisonnement scientifique: causale (Impossibilité de inférence vers la l’induction) meilleure explication possible Être Raisonnement pratique: inférence Devoir être: Normes vers la meilleure décision possible X •Meilleure explication possible: explication en accord avec les faits, partagée par « tous » •Meilleure décision possible: décision « juste » considérée comme tel dans un débat (conférant sa légitimité)XANADIS p. 13Management consulting
  14. 14. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le gouffre en être et devoir: La nécesssité d’inférer! •Avant: inférence implicite. « Fausse » autonomie ÊtreEtre Compréhension Action (Raison de l’être pratique) (Sciences) Raisonnement •Aujourd’hui: inférence Raisonnement pratique: inférence scientifique: inférence réhabilitée. « Vraie » vers la meilleure vers la meilleure autonomie, mais au décision possible explication possible « pouvoir » largement réduit (A clarifier)XANADIS p. 14Management consulting
  15. 15. Cercle du Lac- Université d’été 2009Pourquoi cette “réhabilitation de l’inférence?” Nouveaux défis pour la raison pratique:  Mythe de l’autonomie – L’autonomie se conquiert  Importance croissante de l’action collective  (En rapport avec point 1) - Limites des principes éthiques, de la morale, des éthiques appliquées…  Nouveaux défis majeurs, pour lesquels les catégories traditionnelles de la morale sont peu adaptées: (entre autres) importance de la responsabilité L’inférence est inévitable:  Lorsque le sujet se croyait autonome (Kant), en fait il inférait sans le savoir  Depuis Kant, déjà, le « sensus communis » était moyen pour franchir le gouffre en être et devoir…  Progrès des connaissance: nous sommes des « machines à inférer » Nouvelles connaissances scientifiques:  Les principes qui président à nos actions sont les mêmes que ceux qui président à l’assomption du monde (Théorie de la complexité)  Les comportements moraux sont les produits de l’évolution (Théorie des jeux)  De nombreux comportements sociaux sont « logiques » (Théorie des jeux, Mondes de Conway)XANADIS p. 15Management consulting
  16. 16. Cercle du Lac- Université d’été 2009Sommes-nous entrain de supprimer le gouffre entre être etdevoir?  Le « gouffre entre être et devoir » ne fait que s’accroitre:  Nos nouvelles connaissances accroissent chaque fois notre responsabilité!  A chaque nouvelle connaissance, notre « risque de mal » faire s’accroit!  Mais, en même temps, nous apprenons à inférer de mieux en mieux:  Inférer permet de « franchir » le gouffre entre être et devoir, de plus en plus béant;  Nos connaissances nous offrent de meilleures bases pour pouvoir inférer;  Nous savons comment inférer à partir de celles-ci;  Nous maîtrisons les limites de l’inférence;  Nous savons comment inférer de manière légitime (rationalité procédurale, gouvernance réflexive) .XANADIS p. 16Management consulting
  17. 17. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 17Management consulting
  18. 18. Cercle du Lac- Université d’été 2009Thermodynamique et complexité Apports de la thermodynamique:  Boltzman et « statistique des particules »  Les phénomènes d’écoulement de la chaleur et de diffusion peuvent s’expliquer par la statistique des particules  L’entropie –notion peu claire jusqu’alors- prend un sens nouveau et est associée au degré de désordre d’un système  « L’entropie d’un système fermé ne peut que croître »  Lorentz (1963): découverte du premier « attracteur étrange »  Prigogine (entre autre): phénomènes loin de l’équilibre  L’auto-organisation apparait dans certaine systèmes loin de l’équilibre Impact en sciences:  La vie s’explique (elle n’est pas le produit du hasard mais bien celle de la nécessité)  Continuum: physique- chimie-biologie  Voir aussi plus bas Impact sur les méta-paradigmes et théories d’arrière plan:  Fin du paradigme « mécaniciste »  Distinction entre déterminisme et prévisibilité  Importance cruciale de la modélisation  Impact (avec fausse compréhension) en philosophie (post-modernisme), management, sociologieXANADIS p. 18Management consulting
  19. 19. Cercle du Lac- Université d’été 2009Edward Lorentz: l’attracteur étrange…(1963)(http://bcev.nfrance.com/Lorenz/equations.htm) •Du complexe dans un système formel simple…: •Complexe est lié au système, non aux causes •Sensibilisé aux conditions initiales •Importance de la modélisationXANADIS p. 19Management consulting
  20. 20. Cercle du Lac- Université d’été 2009Bénard et Prigogine : les structures dissipatives (1977)… •Lorsque qu’un système évolue très loin de l’équilibre, de l’auto-organisation apparait •Cette auto-organisation permet une diffusion de la chaleur plus efficace •La diminution d’entropie du système permet une augmentation de l’entropie de son environnement… •Les structures dissipatives permettent une plus grande diffusion de l’énergie…XANADIS p. 20Management consulting
  21. 21. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux et complexité Apports de la théorie des jeux  Véritable révolution en terme d’usage de formalisme dans l’économie: l’économie, qui utilisait jusqu’ alors des équations (linéaires) (équations différentielles) permettant de faire des prévisions à partir de données agrégées ex ante (Taux de chômage, taux d’intérêt), utilise un formalisme, nécessitant des modèles, partant du comportement des agents eux-mêmes)  Nombreux avantages en économie:  modélisation de nouveau comportements (théorie des choix, stratégie de défense/d’entrée dans un marché, renouvellement de la micro-économie –oligopole, duopoles etc,  Prise en compte du fait que les agents apprennent (Problème de la réflexivité en économie)  Permet l’étude de phénomènes plus complexes, entre autre pour lesquelles les données agrégées n’ont pas de sens (Rôle du bien être, de la fécondité, )  Envisagée de plus en plus pour la macro-économie  Permet la réinscription de l’économie dans les sciences sociales (sciences qui s’intéressent aux acteurs sociaux, donc aux « agents » économiques).  La « coupure épistémologique » entre science sociales et économie tend à disparaître  Permet de tout nouveaux champs d’investigation:  Evolution des comportements sociaux  Evolution de la moralité Les sciences sociales s’attaquent à une fameuse chasse gardée des philosophes!!  Evolution des composants/ supports de la vie: gènes (Gène altruiste: Dawkins)  Origines de la vie, éthologie, évolution en général… Impact sur les méta-paradigmes et théories d’arrière plan  Confirme le rôle très important de la modélisation; méthode de connaissance nouvelle  Contribue à la fin du paradigme « mécaniciste »; Cfr plus haut.  Révolution aux conséquences multiples, dont la pleine mesure n’est pas encore prise!XANADIS p. 21Management consulting
  22. 22. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: Jouons au « dilemme du prisonnier » •Quelle stratégie choisir sans information? •Quelle stratégie doit choisir Clyde si Bonnie prend la stratégie D (Dénonciation)? •Dilemme du prisonnier itéré: quelle stratégie choisir lors d’une nouvelle entrée en prison?XANADIS p. 22Management consulting
  23. 23. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques stratégies à tester… gentille Coopère toujours. [c]* méchante Trahit toujours. [d]* donnant_donnant La stratégie donnant_donnant a été introduite par Anatole Rapoport. Elle commence par coopérer, puis joue ce que son adversaire a joué au coup précédent. rancunière Elle coopère jusquà ce que son adversaire ait trahi, après quoi elle trahit toujours. majo_mou Joue le coup majoritairement joué par ladversaire, coopère en cas dégalité. Le premier coup est considéré comme une égalité. per_ttc Joue périodiquement : [d,d,c]* per_cct Joue périodiquement : [c,c,d]* méfiante Trahit, puis joue ce que son adversaire a joué au coup précédent. per_ct Joue périodiquement [c,d]. pavlov La stratégie gagne-reste/perd-change a été introduite par Martin Nowak and Karl Sigmund. Elle coopère puis coopère si et seulement si les deux joueurs ont joué la même chose au coup précédent. tf2t Coopère sauf si ladversaire a trahi deux fois de suite. tft_dur Coopère sauf si ladversaire a trahi au moins une fois dans les deux dernièrs coups. tft_lent Joue [c,c], puis si ladversaire joue deux fois de suite la même chose alors joue le coup de ladversaire sinon répète le coup précedent. majo_dur Joue le coup majoritairement joué par ladversaire, trahit en cas dégalité. Le premier coup est considéré comme une égalité. lunatique Coopère avec une probabilité de 1/2.XANADIS p. 23Management consulting
  24. 24. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…(http://www2.lifl.fr/IPD/ipd.html)XANADIS p. 24Management consulting
  25. 25. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS p. 25Management consulting
  26. 26. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS p. 26Management consulting
  27. 27. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS p. 27Management consulting
  28. 28. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS p. 28Management consulting
  29. 29. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: testons des « stratégies »…XANADIS p. 29Management consulting
  30. 30. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques “découvertes” (1/2) Quelques « meta-découvertes »  La coopération paye…  La confiance paye…  La réputation paye…  La punition permet la stabilité des société…  La générosité paye… Quelques découvertes plus spécifiques au monde de l’entreprise (Théorie de la complexité appliquée à l’organisation) –  Le manque de confiance engendre une centralisation excessive et couteuse.  Une organisation avec pouvoir de décision (et donc d’autonomie) correctement distribuée est plus efficace.  Une organisation avec une intelligence correctement distribuée est plus efficace.  Une organisation doit encourager l’auto-organisation au sein d’elle-même.  Il est plus efficace de mettre en œuvre de multiple micro-stratégies que de mettre en place de grandes stratégies unique.XANADIS p. 30Management consulting
  31. 31. Cercle du Lac- Université d’été 2009Théorie des jeux: quelques “découvertes” (2/2)XANADIS p. 31Management consulting
  32. 32. Cercle du Lac- Université d’été 2009Les “jeux de la vie” (Conway, 1970) et complexité Apports des « jeux de la vie »  Apport important en mathématique et en philosophie des mathématiques (Secondaire) Visualisation des « machines de Turing » (Problème: est-il possible  de développer un programme qui permette de prédire le résultat d’une machine de Turing et qui soit plus court que le programme programmant la machine de Turing)  Rapport avec le problème de l’indécidabilité (Cantor)  Ouvre un champ nouveau d’investigation en philosophie (…spéculative)  Le monde est-il logique.? Impact sur les méta-paradigmes et théories d’arrière plan  Confirme le rôle important de la modélisation comme méthode de connaissance nouvelle  Contribue à la fin du paradigme « mécaniciste »; Cfr plus haut.XANADIS p. 32Management consulting
  33. 33. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le “Jeu de la vie” (Conway, 1970)(Voir aussi :http://jeux-et-mathematiques.davalan.org/divers/jeuvie/index.html) •Si une cellule est seule ou avec seulement une voisine (dans les 8 directions possibles), elle meurt de solitude. •Si une cellule a 2 ou 3 voisines, elle survit. •Si une cellule a plus de 3 voisines, elle meurt à cause de la surpopulation. •Enfin, si 3 cellules entourent une case vide, elles donnent naissance à une cellule vivante XANADIS p. 33 Management consulting
  34. 34. Cercle du Lac- Université d’été 2009Le “Jeu de la vie” : un automate cellulaire universelXANADIS p. 34Management consulting
  35. 35. Cercle du Lac- Université d’été 2009La multiplicité des “Jeux de la vie” possible…XANADIS p. 35Management consulting
  36. 36. Cercle du Lac- Université d’été 2009Un automate cellulaire additif… Quelques étapes dévolution sur une configuration périodique dun automate cellulaire additif à 5 états, en dimension 2, et avec tous les ai égaux à 1.XANADIS p. 36Management consulting
  37. 37. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 37Management consulting
  38. 38. Cercle du Lac- Université d’été 2009Que retenir de ce qui précède? Rappel… Devoir être: nécessité Raisonnement causale (Impossibilité de scientifique: inférence vers la meilleure l’induction) explication possible Être Raisonnement pratique: inférence vers la meilleure décision Devoir être: Normes possible X •Meilleure explication possible: explication en accord avec les faits, partagée par « tous » •Meilleure décision possible: décision « juste » considérée comme tel dans un débat (conférant sa légitimité)XANADIS p. 38Management consulting
  39. 39. Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (1/3)… Quelques savoir (faillibles) liés à la thermodynamique: •Vie comme phénomène nécessaire •Déterminisme mais non prévisibilité •L’auto-organisation est un phénomène permettant d’accroître l’entropieEnsemble des faitsexaminés par lathéorie de lacomplexité Inférence 1 Raisonnement Quelques savoirs (faillibles) liés à la théorie des jeux: •La coopération paie •La confiance paie •La réputation paie •La punition contribue à la stabilité sociale ? Raisonnement pratique: inférence vers la scientifique: inférence •La générosité paie meilleure décision vers la meilleure possible explication possible Quelques savoirs (spéculatifs) liés aux « mondes de la vie »: •Il semble qu’il y ait un lien métaphasique entre logique et assomption du monde XANADIS p. 39 Management consulting
  40. 40. Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (2/3)… Quelques savoir (faillibles) liés à la thermodynamique: •Vie comme phénomène nécessaire •Déterminisme mais non prévisibilité •L’auto-organisation est un phénomène permettant d’accroître Peut-on dire (et « normer » en l’entropie conséquence) ? •« On doit coopérer » (de telle Quelques savoirs (faillibles) liés à la théorie des jeux: •La coopération paie manière) (dans tous les cas) •La confiance paie •La réputation paie •« On doit « forcer » la •La punition contribue à la stabilité Raisonnement pratique: confiance » (de telle manière) sociale •La générosité paie inférence vers la (dans tous les cas). meilleure décision possible •« On doit punir » (de telle manière) Quelques savoirs (spéculatifs) liés aux « mondes de la vie »: •Etc… •Il semble qu’il y ait un lien métaphasique entre logique et assomption du mondeXANADIS p. 40Management consulting
  41. 41. Cercle du Lac- Université d’été 2009Inférer de manière légitime (3/3)… Peut-on, sur base des connaissance dont nous parlons ici, établir une pensée normative (générale/spécifique)  « Forcer » la coopération dans tel ou tel cas;  Déterminer une punition sensée être la plus efficace possible;  « Forcer » une allocation de biens, un modèle social, etc… Sur base de ce qui a été dit précédemment, on doit répondre par la négative, en première approximation  On ne peut pas déduire un devoir être de l’être  Principe d’autonomie de l’agent : « Agis de telle sorte que la maxime de ton action puisse être érigée en maxime universelle » Mais, nous avons vu aussi que l’on ne peut pas échapper à l’inférence  L’homme a toujours inféré. La maxime kantienne ne peut fonctionner sans inférence…  L’inférence est de plus en plus nécessaire (le gouffre entre être et devoir s’ouvre)  De plus en plus de savoirs permettent une inférence pragmatique et efficace Comment s’en sortir?  Conserver le principe d’autonomie mais adapter la maxime kantienne: « Agis de telle sorte que ton action s’inscrive dans le cours des choses ».  Donc, l’acteur détermine son action (une action en général collective) en fonction de ce principe.  Pour ce faire, a besoin du débat (sensus communis; rationalité procédurale) pour déterminer l’inférence et la norme légitime.  L’ acteur établis ainsi, de manière légitime, une inférence pragmatique permettant une norme pragmatique (a la normativité éprouvée) et légitime, autorisant le progrès (notion pragmatique par essence)XANADIS p. 41Management consulting
  42. 42. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V. Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 42Management consulting
  43. 43. Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (1/2) –Quelques “meta- savoirs”…  La coopération paie… (action possible) Encourager la coopération dans et en dehors de l’entreprise  (action possible) Choix stratégiques: Privilégier la coopération en cas de doute, sî risque limité  La confiance paie…  // avec pensée managériale. Cfr « Trust ». Cfr Warren Buffet, Jack Welsh  // avec Séminaire 1 et John Coase: la confiance est ce qui détermine ce qui est hors firme et dans la firme  La réputation paie…  // avec bon sens  // avec net promoter index. Un des plus grand déterminant du succès futur d’une société (meilleur indicateur que la bourse)  La punition permet la stabilité sociale …  // importance de la hiérarchie, de l’autorité, de la visibilité de celles-ci dans une organisation  La générosité paie  Plus complexe, nombreux parallèles à faire…XANADIS p. 43Management consulting
  44. 44. Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (2/2) D’autres savoirs utiles également, mais à prendre avec de plus grandes pincettes  …  … Importance du sens (meaning) pour l’action  Comprendre que l’action de son entreprise trouve place dans une action bien plus large, qui la dépasse très largement  Comprendre que l’action qui ne va pas dans le sens du « cours des choses » (Mais…importance des termes – CT, LT, MT) ne peut pas être pérenne. Autres savoirs mobilisables par l’acteur du monde des affaires (qui peuvent l’inspirer, qui peuvent guider son action):  Fin des certitudes (Déterminisme mais non prévisibilité) Adopter une aptitude de grande flexibilité  Importance de l’émergence Implique d’être extrêmement ouvert sur ce qui se passe, d’encourager l’innovationXANADIS p. 44Management consulting
  45. 45. Cercle du Lac- Université d’été 2009Back to business (3/3)-Liens avec S1,S2,S3 Parallèles à faire avec précédents séminaires:  Gouvernance réflexive : nécessité de se remettre en permanence en cause d’autant plus grande que l’environnement/ le contexte change à un rythme très (de plus en plus) rapide et que ce le timing de ce changement et sa nature sont imprévisible  Rationalité: comprendre que seule une rationalité étendue peut guider correctement l’action et que, sur le plan de l’action collective, seule la rationalité procédurale permet d’établir des environnements normatifs à la hauteur des défis du monde de demain. (La rationalité procédurale légitime l’inférence)  Réflexivité: l’acteur est de plus en plus renvoyé à sa responsabilité. Face à un monde de plus en plus complexe ou le « risque de mal faire » s’accroit tout le temps, l’acteur, nu, doit jeter des ponts entre les deux rives du gouffre entre être et devoir. Tout comme l’action collective doit être réflexive pour être légitime, l’acteur seul doit être réflexif pour agir correctement et pour que son action s’inscrive, au mieux, dans le cours des choses.XANADIS p. 45Management consulting
  46. 46. Cercle du Lac- Université d’été 2009Agenda I. Introduction générale à l’Université d’Eté (pour ceux qui n’étaient pas là) II. Situation de séminaire par rapport au précédent et rappel des conclusions du dernier séminaire III. Le gouffre entre être et devoir et la nécessité d’inférer IV. Trois savoirs scientifiques aux conséquences importantes…  Thermodynamique et complexité  Théorie des jeux et complexité  Les mondes de Conway et complexité V. Comment inférer de manière légitime? VI. Retour au business VII. ConclusionsXANADIS p. 46Management consulting
  47. 47. Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions, en forme de Ite Missa Est (1/2) Rapport entre vérité et bien...  Pour Platon, le bien est au dessus de la vérité et de la connaissance et guide celles-ci (Un passage complexe, et à l’interprétation problématique, de « La République » (République, VI, 504e7-509c4). Le soleil est l’image du bien et c’est de ce soleil dont on a besoin pour le dévoilement de la vérité – Aletheia. Bien et vérité entretiendraient ainsi un lien intime.  Les catégories philosophique de « bien » (raison pratique, éthique) et de « vérité » sont séparées depuis Kant.  Mais n’est il pas temps de repenser un lien possible entre ces deux catégories apparemment non conciliables? Ce dont nous avons parlé aujourd’hui permet de l’envisager…  La nouvelle maxime proposé « Agis de telle sorte que ton action s’inscrive dans le cours des choses » doit se comprendre dans ce contexte. Une philosophie qui doit tenir compte de nouveaux enjeux  La morale traditionnelle et ses dérivées (éthiques appliquées) semblent peu adaptée pour traiter des enjeux de l’action collective d’aujourd’hui: importance croissante du collectif, empreinte destructrice de l’homme, responsabilité pour les générations futures, problématiques complexe de gouvernance, problèmes inédits…  Tout en respectant l’interdiction humienne, l’action collective doit aller puiser dans l’être (La connaissance du monde, de l’être…) les savoirs lui permettant d’agir. L’inférence est de plus en plus nécessaire…  Nous avons parlé aujourd’hui de quelques-uns de ces savoirs et de comment ils peuvent contribuer à guider l’ actionXANADIS p. 47Management consulting
  48. 48. Cercle du Lac- Université d’été 2009Conclusions, en forme de Ite Missa Est (2/2)  Quel rôle pour vous? Pour nous?  Les pistes et savoirs évoqués durant ces 4 séminaires peuvent, potentiellement, vous/nous aider à agir.  En tant que chef d’entreprise nous portons une responsabilité aux accents multiples, que vise différents acteurs. Mais exercer correctement cette responsabilité, c’est également (en première approximation) agir dans son meilleur propre intérêt. C’est une des leçons qu’il nous faut également tirer de ce séminaire-ci.  « Gouvernance réflexive », « nouvelle rationalité » et « réflexivité » sont des outils qui permettent de mieux agir, mieux exercer sa responsabilité et mieux obtenir des résultats pour soi même.  Ce 4ème séminaire nous rappelle par ailleurs (ce qui devrait être une évidence) que, pour guider notre action, dans notre meilleur intérêt bien compris entre autre, il faut rester en permanence « en contact » (s’inscrire dans ce monde, le comprendre) avec le monde dont nous sommes issus, que nous habitons, que nous transformons, dans lequel nous agissons que nous le voulions ou non et dont nous sommes responsables, que nous le voulions ou non.XANADIS p. 48Management consulting
  49. 49. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Merci! Q&A Pierre De Nayer Pierre.de.nayer@citobi.be +32 478 554 667 Me contacter pour: • Plus de détails, développements… • Bibliographie, suggestions de lecture… • Missions –Séminaires « Philo&Management » • Opportunités d’affaire (Citobi, investissements…) • (Entre autres…)XANADIS p. 49Management consulting
  50. 50. Cercle du Lac- Université d’été 2009 Annexes…XANADIS p. 50Management consulting
  51. 51. Cercle du Lac- Université d’été 2009XANADIS p. 51Management consulting
  52. 52. Cercle du Lac- Université d’été 2009Quelques travaux personnels. DE NAYER P. , Au-delà du paradigme de la complexité, travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie sociale (Berten, UCL) DE NAYER P., Kuhn et l’avènement de la cosmologie au vingtième siècle - Une illustration du rôle important des valeurs dans le choix des théories , travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie des sciences (Ghins, UCL). DE NAYER P., Introduction à une histoire des pratiques au sein du monde des affaires -Au-delà d’une lecture weberienne et foucaldienne du processus de rationalisation en cours dans les conduites au sein du monde des affaires , travail non publié présenté dans le cadre du cours de philosophie de l’histoire (Berten, UCL), août 2005. DE NAYER P., Vérité et Inférence : La représentation comme instance critique de l’argumentation et la vérité comme principe régulateur , travail non publié présenté dans le cadre du cours de Questions Approfondies d’Epistémologie des Sciences Humaines (Maesschalck, UCL, juin 2006) DE NAYER P., Liberté, Immanence et Transcendance-Un essai de regard phénoménologique radical subjectiviste/ radical objectiviste sur la liberté -Premiers jalons pour préparer une réflexion plus approfondie (Lesch, 2007), travail non publié présenté dans le cadre de questions approfondies de morales, (Lesch 2007) DE NAYER P.; De la tension essentielle entre transcendance et immanence et de ce qu’elle pourrait nous apprendre sur le vivre ensemble-Essai de prolongement critique de la pensée henryenne, travail non publié présenté dans le cadre de questions d’antrhopologie philosophique (Gely, 2007) DE NAYER P; Responsabilité et Temps chez Levinas- Les différents rapports entre temps et responsabilité chez Levinas, Rapport de lectures présenté par Pierre De Nayer dans le cadre du certificat d’études complémentaire de 2ème cycle (Gely, 2008)XANADIS p. 52Management consulting

×