Fenêtre sur courts :
le court métrage en classe de FLE
Isabelle Fabre, Pearson Educación
3
Pourquoi les courts métrages ?
1
4
Pourquoi les courts métrages ?
courts ! monothématiques
créatifs
niveau de langue
gratuits
nombreux
variés
plus que du
t...
5
Exploiter un court métrage
2
6
Exploiter un court métrage
Les crayons
Bouts en train
7
Remerciements
Les analyses et idées d’exploitation proposées dans cette présentation
sont issues d’un atelier donné par ...
Merci !
Plus d’informations :
isabelle.fabre@pearson.com
gloria.vivanco@pearson.com
Fenêtre sur Courts : l’exploitation de Courts Métrages en Classe de FLE.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fenêtre sur Courts : l’exploitation de Courts Métrages en Classe de FLE.

507 vues

Publié le

Les courts métrages de fiction procurent une plus grande liberté de ton, de sujets et
d'exploitation pour apprendre de manière ludique, tout en respectant le temps limité de la
classe. Nous découvrirons les principales caractéristiques d'un court métrage et verrons
comment ils nous permettent d'ouvrir, pour un instant, une "fenêtre indiscrète" sur la culture
française.

Visite: http://recursos.pearson.es/fle/#

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
507
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
74
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’idée de cet atelier, c’est de découvrir quelques activités d’exploitation des courts métrages qui allient le travail de classe et le simple plaisir du cinéma.
  • Qu’est-ce qu’un court métrage ?
    Un film ou une animation qui dure officiellement moins d’une heure: maxi 59 minutes.
    On distingue :
    les très courts (moins de 3 min)
    Les courts (jusqu’à 30 min)
    Les moyens métrages ( de 30 à 59 min).
    Ceux qui nous intéressent, dans le cadre de la classe, ce sont les très courts, 3-5 min.
  • Quel est l’avantage d’utiliser des courts métrages en classe, pour la pratique de classe, pour l’enseignement du français?
    Comment sont les courts métrages ?
    À la croisée des compétences (LOMCE): le cadre légal: La LOMCE place au premier plan deux compétences: la compétence communicative (elle fait primer l’expression et la compréhension orales) et la compétence numérique. Qui est considérée une compétence transversale, càd à travailler dans toutes les matières. --> Les courts métrages sont une façon simple et pratique d’intégrer les compétences communicatives et numérique dans la classe.
    Courts: on peut les visionner en entier durant le temps de classe, Commencer et terminer l’exploitation pendant un seul cours.
    Monothématiques: parce qu’ils sont courts, ils se concentrent sur un nombre limité d’éléments.
    Variés: il y en a sur tous les sujets.
    Niveau de langue: il est habituellement constant dans un même court métrage, mais recouvre toute la palette, du court sans parole au plus soutenu.
    Gratuits: ou presque. Sur internet, sur youtube, il y a de nombreuses pages qui montrent des courts métrages, de façon légale.
    Nombreux: très bon marché de créer des courts métrages, surtout avec les outils numériques de nos jours.
    Créatifs: ils sont utilisés pour montrer le talent du réalisateur.
    Plus que du texte: un court métrage, c’est plus que le côté linguistique: c’est apprendre à regarder (les personnages, le décor, les différents plans) et à écouter (tous les sons: les bruits, les dialogues, la musique).
    Ludiques: ils ramènent le plaisir, la surprise au cœur de l’apprentissage. Ils rappellent que l’apprentissage d’une langue n’est pas une fin en soi.
  • Regarder un court métrage c’est donc avant tout un moment de plaisir. C’est une découverte qui n’est pas nécessairement linguistique.
    Ce n’est pas un exercice de grammaire ou de vocabulaire. C’est pour ça qu’on peut utiliser les courts métrages à tous les niveaux, même en A1.
    D’après Michel Boiron, du CAVILAM, on peut classer les exploitations en 5 catégories:
    Identifier les éléments de l’histoire.
    Emettre des hypothèses
    Donner son opinion
    Créer des films ou des jeux de rôles à partir du court métrage
    Faire des recherches sur l’auteur, les acteurs, le sujet.
  • Exercice avec un court métrage: Les crayons.
    Partie 1:
    La moitié de la classe se tourne / l’autre moitié regarde le court métrage. La moitié qui regarde va devoir ensuite raconter ce qu’ils ont vu.
    Lancer l’action sans le son jusqu’au moment où la fillette mord le crayon (1:15)
    Les élèves racontent entre eux. Puis, quelques élèves, parmi ceux qui n’ont pas vu le court, font le résumé oral de ce qu’ils ont appris de l’histoire.
    Puis, tout le monde regarde jusqu’au même moment avec le son.
    Partie 2:
    Que se passe-t-il après? Travail par petits groupes, puis mise en commun.
    Montrer le court métrage en entier.
    L’exploitation a du sens (il s’agit d’expliquer à quelqu’un qui n’a rien vu), elle n’est pas strictement linguistique (on imagine la suite, on n’essaie pas de comprendre tout ce qui se dit).
    On peut aller plus loin: introduire des notions d’analyse de film: le rôle de la musique, les différents plans du film, la mise en abîme (on se retrouve nous-mêmes spectateurs du film que regardent les crayons, et on se sent finalement bien plus proches des crayons que des enfants).
    Analyse culturelle et lexicale: comment donner son avis sur un film, en passant aux élèves le texte du scénario (les dialogues où les crayons donnent leur avis).
    Puis aller sur une page de cinéma et s’en inspirer pour écrire une critique de film.
    Voir la différence entre oral/écrit pour donner son opinion.
    Deuxième court métrage: Bouts en train.
    Mais on peut commencer à l’envers aussi, et commencer par le texte.
    Distribuer le texte du dialogue du court métrage. Signaler le format (dialogue) et les personnages, indiqués en gras: encore une fois, les éléments extralinguistiques aident à la compréhension.
    Chacun assume un personnage et lit à voix haute à tour de rôle.
    Dans ce cas, les élèves ont découvert le dialogue AVANT de voir le film. Le fait de lire à tour de rôle rend le processus moins ennuyeux, ça oblige à être attentif pour savoir quand parler.
    Et ça leur permet de voir comment le film prend corps, une fois projeté, grâce à la combinaison de la bande-son et de la bande image.
  • Fenêtre sur Courts : l’exploitation de Courts Métrages en Classe de FLE.

    1. 1. Fenêtre sur courts : le court métrage en classe de FLE Isabelle Fabre, Pearson Educación
    2. 2. 3 Pourquoi les courts métrages ? 1
    3. 3. 4 Pourquoi les courts métrages ? courts ! monothématiques créatifs niveau de langue gratuits nombreux variés plus que du texte ludiques à la croisée des compétences (LOMCE) Les courts métrages sont…
    4. 4. 5 Exploiter un court métrage 2
    5. 5. 6 Exploiter un court métrage Les crayons Bouts en train
    6. 6. 7 Remerciements Les analyses et idées d’exploitation proposées dans cette présentation sont issues d’un atelier donné par Michel Boiron, du CAVILAM. Pour en savoir plus, je vous recommande le site de ressources du CAVILAM: http://www.leplaisirdapprendre.com/
    7. 7. Merci ! Plus d’informations : isabelle.fabre@pearson.com gloria.vivanco@pearson.com

    ×