Intégration des Systèmes d'information et Contrôle de Gestion

1 429 vues

Publié le

Slideshow describing the main topics of a paper I wrote after my intership at IBM

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 429
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intégration des Systèmes d'information et Contrôle de Gestion

  1. 1. Intégration du Sytème d’Information et Contrôle de Gestion Vendredi 4 juillet 2008
  2. 2. International Business Machines <ul><ul><li>366 000 employés dans 170 pays </li></ul></ul><ul><ul><li>2007 : CA de 91 milliards de $ </li></ul></ul><ul><ul><li>Bénéfice Net par Action de 7,18 $ en 2007 </li></ul></ul><ul><ul><li>Entreprise la plus rentable de son secteur </li></ul></ul><ul><ul><li>Forts potentiels de croissance : Services, Logiciels, Asie, Europe, Marchés emergents </li></ul></ul><ul><ul><li>2007 : Résultat de 10 milliards de $ </li></ul></ul>
  3. 3. “A globally integrated enterprise” Europe et Afrique Asie Pacifique Amérique 24% 35% 41% Brazil 14% China 33% India 38% Russia 30% Total 26% Europe et Afrique Asie Pacifique Amérique 36% 21% 43% 2007 Employés par région 2007 CA par région 2007 Croissance du revenu ……………… .. ...…………….. ……………… .. ...…………….. ……………… ..
  4. 4. <ul><li>Recentrage autour d’activités à fort potentiel de croissance </li></ul>Nouvelle répartition du portefeuille d’activités 2007 Répartition du CA 37% 23% 40% Services Matériel et financement Logiciels
  5. 5. L’intégration Reeginering des procédures Un processus de mise en relation et en cohérence du SIG Automatisation Standardisation Rationnalisation Décloisonnement & Transversalité Vers une intégration parfaite
  6. 6. Pourquoi faire? <ul><ul><li>1. Information disponible en temps réel </li></ul></ul><ul><ul><li> Gain de temps et productivité accrue </li></ul></ul><ul><ul><li>2. Plus de finesse dans l’information </li></ul></ul><ul><ul><li> Analyse versus retraitement des données </li></ul></ul><ul><ul><li>3. Suivi de la performance et anticipation </li></ul></ul><ul><ul><li> Dissociation fonctionnelle du rôle du contrôleur de gestion </li></ul></ul>
  7. 7. En théorie <ul><ul><li>1. Un langage et des outils communs qui facilitent la collaboration </li></ul></ul><ul><ul><li>2. Suivi de la performance amélioré </li></ul></ul><ul><ul><li>3. Gain de temps et d’argent </li></ul></ul>
  8. 8. En pratique <ul><ul><li>1. Difficulté d’appropriation des nouveaux outils </li></ul></ul><ul><ul><li>2. Multiplicité des indicateurs et retraitement systématique de l’information </li></ul></ul><ul><ul><li>3. Coûts induits importants et développement d’outils parallèles </li></ul></ul>
  9. 9. Limites de l’intégration <ul><ul><li>Information partiellement mise à jour  perte de temps </li></ul></ul><ul><ul><li>Complexité d’utilisation de l’ERP  réticence de la part des utilsateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Manque de souplesse  cloisonnement </li></ul></ul><ul><ul><li>Erreurs lors de la conception du logiciel ERP </li></ul></ul><ul><ul><li>Lenteur du processus d’intégration </li></ul></ul>
  10. 10. Faciliter et réussir l’intégration <ul><li>Créer des services de support qui collaborent avec les opérationnels </li></ul><ul><li>Accompagner l’évolution de la gestion de l’entreprise en réadaptant les outils </li></ul><ul><li>Sessions de formations obligatoires aux logiciels et nouvelles pratiques </li></ul>
  11. 11. Merci !

×