Journalisme web 270411

2 048 vues

Publié le

Publié dans : Formation, Technologie, Business
0 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 048
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
68
Commentaires
0
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journalisme web 270411

  1. 1. Journalisme Web<br />Nouveau support, nouveaux outils<br />Séminaire27 avril 2011<br />Gwendal PERRIN <br />
  2. 2. Journalisme Web<br />Déroulement du séminaire<br /><ul><li>Partie 1 : 9h – 11h30, une nouvelle production de l’information
  3. 3. Partie 2 : 13h30 – 16h30, diffusion et post-production</li></li></ul><li>Introduction : nouveau support, nouveaux outils<br />Element de contexte : la bulleWikileaks<br />Remise en cause du journalisme ?<br /><ul><li> Non, plutôt le révélateurd’uneévolution.</li></ul>Partenariat avec des titres “traditionnels”<br />Maistraitementinéditgrâce au journalisme Web (OWNI, Guardian)<br />
  4. 4. Introduction : nouveau support, nouveaux outils<br />« Cela sonne comme une évidence. Le web journalisme est le journalisme de demain ou la forme la plus avancée du journalisme d’aujourd’hui. Non qu’il ne soit appelé à se transformer, puisque l’une de ses caractéristiques est son évolutivité. Il s’agit d’un journalisme en devenir, dans lequel tout reste à prouver, à inventer, pour lequel les notions d’innovation et de créativitésont cruciales. C’est aussi un journalisme jeune ou de jeunes, dans laquelle s’exprimerait une coupure entre « jeunes journalistes plus efficients » et « vieux journalistes de l’imprimé moins efficaces ». Cette évolutivité peut être à la fois perçue comme une chance, mais également une contrainte, comme la conséquence inévitable de l’instabilité des supports techniques »<br />Jean-Marie CHARON, responsable de la licence de web journalisme de l’université de Metz<br />
  5. 5. Introduction : nouveau support, nouveaux outils<br />Nouvelle temporalité de l’information : le royaume de l’instantanéité<br /><ul><li>Facilité de créer des évènements “live”
  6. 6. Sortirune info avant les autres ne se fait plus sur le mêmerythme
  7. 7. Importance accrue de la veillemédia (réseauxsociaux, filsd’agence…)</li></li></ul><li>Introduction : nouveau support, nouveaux outils<br />Le “journalisme Shiva” ?<br />- Maîtrise d’un plus grand nombred’outils techniques<br />- Du texte, de la vidéo, du son… Mais pas que !<br />- Métier en perpétuelleévolutiontechnologique<br />- Au-delà du “simple” article…<br /><ul><li>Infographies
  8. 8. Webdocumentaires
  9. 9. Interactions…</li></li></ul><li>Introduction : nouveau support, nouveaux outils<br />La fin du mythe de l’”écriture Web” ?<br />> Ecrire court n’est PLUS obligatoire ! <<br />(OWNI, ProPublicavsAtlantico)<br />L’”informationévolutive”<br /><ul><li>Publier le plus vite possible une info
  10. 10. Puis la vérifier, l’enrichira posteriori</li></li></ul><li>Partie 1 : une nouvelle production de l’information<br />Production en trois temps :<br />Trouverl’information/l’idée<br />Construire la “web-information”<br />Partager la “web-information”<br />
  11. 11. 1. Trouverl’information/l’idée<br />Plusieurs timelines de recherche :<br /><ul><li>Recherchedans le passé
  12. 12. “Sentir” le présent
  13. 13. Différents types d’outils :
  14. 14. - Moteurs de recherche
  15. 15. Navigateurs
  16. 16. Aggrégateurs
  17. 17. Récapitulateurs…</li></li></ul><li>Retrouver des actualitéspassées<br /><ul><li> Aide à la contextualisation
  18. 18. Constitution de dossiers de sources primaires</li></ul>Google Timeline<br />Google Archive<br />Factiva<br />
  19. 19. Rechercherdans le présent<br /><ul><li>Veilleconcurrentielle
  20. 20. Etre au plus près de l’actualitéchaude</li></ul>Encore Google !<br />Google News<br />Google Reader<br />Mais pas que…<br />Netvibes<br />Newseum<br />Pickanews (avec service de unes)<br />Summify<br />… et Twitter !<br />
  21. 21. Autresoutils de recherched’information<br /><ul><li> Via navigateur : l’améliorationRockmelt
  22. 22. Moteurs de recherche
  23. 23. Google biensûr…
  24. 24. Bing et Yahoo ! aussi…
  25. 25. maisaussiIceRocket…
  26. 26. ou encore Exalead…</li></li></ul><li>2. Construction de l’information<br />Les quatre supports “traditionnels” (son, vidéo, image, texte) sontrepris, mélangés… et survitaminés<br />
  27. 27. Construction de l’information<br />LucidChart : graphique<br />Dipity : frisechronologique<br />Google Maps, UMapper : mapping<br />Outils de “dataviz” : ManyEyes, Tableau Public, OpenHeatMap, Google Fusion Tables…<br />
  28. 28. 3. Partage et organisation de l’information<br /><ul><li>Cloud storage : OVH, ADrive, WeTransfer
  29. 29. What is a… FTP ?
  30. 30. Filezilla, CyberDuck
  31. 31. Cartesmentales : MindMeister, Evernote</li></ul>La vidéoest TON AMIE :<br /><ul><li>Skype
  32. 32. CamTwist
  33. 33. Twitcam, ze new Chatroulette
  34. 34. Livestream
  35. 35. Ustream…</li></li></ul><li>Partie 2 : Diffusion et post-production<br />Plusieurscordes à son arc :<br />Maîtrise des CMS (back office)<br />Maîtrise des réseauxsociaux<br />Twitter<br />Facebook<br />Réseauxsociaux “alternatifs”<br />Social bookmarking et curation<br />Savoir présenterl’information<br />Post-production<br />
  36. 36. Un CMS, késako ?<br />CMS pour Content Management System : outil de publication des contenus online<br />Les plus connus :<br /><ul><li>Professionnels : Spip, Drupal, JOOMLA, Wordpress
  37. 37. Personnels : Skyblog, Overblog, Blogspot, Wordpress</li></li></ul><li>2. L’univers Twitter<br />Les multiples utilités de Twitter :<br />Outil de gestion de communauté<br />Partage de liens et de conseils<br />Tous les journalistes (oupresque) y sont…<br />… d’où un magnifiqueoutil de réseautage !<br />
  38. 38. Le vocable Twitter<br />Tweet<br />Re-tweet<br />Mention<br />Hashtag<br />DM<br />#FF<br />Following<br />Followé<br />C’est làqueça se passe<br />Unfollow<br />Timeline<br />Twitterholic<br />Twapero<br />RaccourcisseurTwunch…<br />
  39. 39. Gestion des flux Twitter : les moteurs<br />Tweetdeck<br />Hootsuite<br />
  40. 40. Twitter : du flux, maisaussi du live.<br />CoverItLive<br />
  41. 41. A quoi sert Facebook pour un journaliste ?<br /><ul><li>Permettre de suivre des flux d’information en “likant” des pages (genre NouvelObs, Le Monde…)
  42. 42. Ajouter des commentaires (impossible sur Twitter)
  43. 43. Mobiliser les réseauxamicaux plus facilement
  44. 44. … maissinon…
  45. 45. “Facebook for journalists” ?</li></li></ul><li>D’autresréseauxsociaux pour partager…<br /><ul><li>Quora : réseau de questions/réponses
  46. 46. Futur blockbuster du Web ?
  47. 47. Apports et limites
  48. 48. SensCritique (réseau social culturel)
  49. 49. Tumblr (moinssérieux, du même genre quePosterous)</li></li></ul><li>3. LE mot de 2011 : la CURATION.<br /><ul><li>Curation, késako ?
  50. 50. Troisgrandsacteurs : Pearltrees, Storify et Scoop.it. Trois start-up… françaises !</li></ul>Classer les actualités dans de simples formes (frise verticale pour Storify, arborescence de perles pour Pearltrees).<br />Faire du TRI, de l’ORGANISATION dans l’overdose informationnelle actuelle.<br />
  51. 51. LE mot de 2010 (donc has-been ?) : le SOCIAL BOOKMARKING.<br /><ul><li> Social bookmarking, késako ?
  52. 52. Classer les contenus par mot-clé/tag.
  53. 53. Les principauxacteurs du marché :
  54. 54. L’historiqueDel.ici.ous (mourant)
  55. 55. Les concurrentsDigg et StumbleUpon
  56. 56. Le nouveau venuDiigo</li></ul>Le social bookmarking, bientôt grignoté par la curation ?<br />
  57. 57. 4. Savoir présenterl’information<br /><ul><li>Parceque PowerPoint, c’estparfoisinsuffisant
  58. 58. Prezi, outil de présentation en ligne
  59. 59. Savoir se passer de papier : les online fanzines.
  60. 60. Issuu
  61. 61. Madmagz
  62. 62. Wobook…
  63. 63. Différentsoutils pour faire des diaporamas
  64. 64. Slideshare
  65. 65. Soundslides
  66. 66. Utiliser des outils Flash-like… sans maîtriserl’outil.
  67. 67. Wix, l’avenir du web-documentairesimplifié ?</li></li></ul><li>5. Post-production<br /><ul><li>Unefoisquel’articleestmis en ligne… Sa vie n’est pas finie, loin de là !
  68. 68. Le Web amélioregrandementl’interaction avec les lecteursinternautes…
  69. 69. … maiscette relation est à double tranchant.</li></li></ul><li>Community managing.<br /><ul><li>Métier qui n’est en rienpropre au journalisme…
  70. 70. … mais un titre de presse en ligne qui n’a pas au moins un “journaliste-animateur de communauté” dans son équipe a incontestablement un train de retard.</li></li></ul><li>Community managing.<br /><ul><li>Dansuneentreprise :</li></ul>« Le community Manager a donc les fonctions suivantes : - modérer en interne les discussions et va les animer : au sein d’un forum, sur un blog, tous les User Generated Content qui seront introduits sur le site.- gérer les discussions qui se déroulent à l’extérieur. Ainsi il doit suivre les conversations qui se font sur d’autres sites au sujet de la marque pour pouvoir y répondre et contrôler au mieux ce qui se dit.<br />MAIS AUSSI développer la connaissance de la marque au sein du web :- poster des commentaires sur les blogs,<br />- créer une page Facebook, un groupe MySpace ou LinkedIn, créer du viral content sur YouTube ou Slideshare.<br />Son rôle est de « parler » et surtout « faire parler » au maximum de la marque,d’augmenter le nombre de liens et de posts relatifs à la marque. »<br />
  71. 71. Community managing.<br /><ul><li>… ce qui donne, pour un média :
  72. 72. Produire des contenus (on parle de journaliste-animateur de communauté)
  73. 73. Gérer/Modérer les commentaires aux articles et autres forums
  74. 74. Créer du viral content : vidéos de l’équipe de rédaction, coulisses… Créerunesympathie pour la “marque” du titre
  75. 75. Alimenter les réseauxsociaux : Twitter et Facebook en particulier</li></li></ul><li>L’info à troisvoix ?<br /><ul><li>A la base du projet Rue89
  76. 76. Une idée qui a progressivementpériclité…
  77. 77. Quid d’AgoraVox ?
  78. 78. Réutilisation des commentaires pour créer de nouveaux papiers “réactions” (souvent du fait des community managers)
  79. 79. Réutilisation de tweets pour des articles (exempletypique : le buzz #bibliolefebvre)
  80. 80. De là à parlerd’”informationcitoyenne”…</li></li></ul><li>Ouverture : révolutionsarabes et journalisme Web<br /><ul><li>D’abord : les réseauxsociauxont certes facilitécesmouvementspopulairesmais ne les ont pas créé, sinonZuckerberg a un prix Nobel en novembre.
  81. 81. Toutefoiscesrévolutionsontconstitué la première utilisation de masse des différentsoutils du web-journalisme, en mode professionnel (nous) maisaussicitoyen</li></li></ul><li>Ouverture : révolutionsarabes et journalisme Web<br /><ul><li>Hashtagging massif (#libya, #egypt25…)
  82. 82. Twitter au coeur de la révolte
  83. 83. NombreuxCoverItLive (Le Monde, Guardian…)
  84. 84. Infographies en pagaille
  85. 85. Le drame au Japonconstitue (déjà) la seconde illustration de cettegénéralisation des pratiques… La troisième ne devrait pas tarder.</li>

×