Les acteurs 

historiques 

de la révolution 

numérique
Master Sup de Web Marseille

“Environnement & Société Digitale”

...
Pythagore (580 av. J.-C. - 495 av. J.-C.) est
incontestablement aux origine de la pensée
numérique. Le personnage est mal ...
Née en 1815, Ada Lovelace est la fille du célèbre poète
britannique Lord Byron. Elle est considérée comme
une pionnière de ...
Karel Capek est un écrivain tchécoslovaque né en
1890 en Bohême et mort à Prague en 1938. Le mot
robot, qui apparaît pour ...
Alan Mathison Turing (1912 - 1954) est un
mathématicien, cryptologue et informaticien
britannique, auteur en 1936 d'un art...
William Hewlett
1939
Le 1er janvier 1939, la société Hewlett-Packard est
fondée à Palo Alto par deux grands amis, ingénieu...
Joseph Alois Schumpeter (1883-1950) est un
économiste autrichien, connu pour ses théories sur la
destruction créatrice et ...
John Mauchly
Le premier ordinateur
1945
Presper Eckert
INNOVATEURS
Le premier dispositif pouvant être considéré
comme un v...
Norbert Wiener
1947
Norbert Wiener (1894 - 1964) est un mathématicien
américain, théoricien et chercheur en
mathématiques ...
Wiilion Shockley est un physicien américain. En
1945, les Laboratoires Bell constituèrent une équipe
de physiciens placés ...
Claude Elwood Shannon (1916-2001) est un ingénieur
en génie électrique et mathématicien américain. 

Il est le père fondat...
Georges Orwell, nom de plume d'Eric Arthur Blair
(1903-1950) est un écrivain et journaliste anglais.
Son œuvre porte la ma...
Isaac Asimov est un écrivain américain d'origine
russe (1920-1992). Alors qu'il prépare un doctorat de
biochimie, il comme...
Marvin Minsky, né en 1927 à New York, décédé en
2016, est considéré comme l’un des pères de
l’intelligence artificielle. Au...
Jack St. Clair Kilby (1923 - 2005) était un ingénieur en
électronique américain. Il est surtout connu pour
l'invention du ...
Joseph Carl Robnett Licklider est né en 1915 aux
États-Unis. En 1942, il devient chercheur au
laboratoire de psycho-acoust...
Douglas Carl Engelbart (1925 - 2013) est un ingénieur
américain, pionnier de l'informatique. Il est célèbre
pour avoir inv...
Herbert Marshall McLuhan (1911 - 1980) était
professeur de littérature anglaise et théoricien de la
communication au Canad...
Gordon Earle Moore, né le 3 janvier 1929 à San
Francisco est un docteur en chimie et un chef
d'entreprise américain. Il es...
Steward Brand
1968
Stewart Brand, né le 14 décembre 1938 à Rockford
(Illinois)1, est l'un des auteurs, éditeurs et créateu...
Martian HoffFederico Faggin
1969
Inventeurs du micro-processeur
INNOVATEURS
En 1969, le microprocesseur est inventé par un...
Le principe de commutation de paquets (appelé plus
tard datagramme) a été imaginé par un anglais,
Donald Davies, ainsi qu'...
En 1972, Ray Tomlinson proposa l’utilisation du signe
@ pour séparer le nom de l’utilisateur de celui de la
machine.
Ses p...
Karen Spärck Jones (1935 - 2007), est une scientifique
britannique, chercheuse en informatique à
l’Université de Cambridge....
Robert Metcalfe (1946) est un ingénieur américain,
inventeur du protocole Ethernet et fondateur de la
société 3Com.
Il est...
Vinton Cerf
Inventeurs du protocole TCP/IP
1974
Bob Khan
INNOVATEURS
Vinton Cerf est un ingénieur américain, chercheur et ...
Roland Moreno
Roland Moreno (1945 - 2012), est un inventeur
français. Il est célèbre notamment pour avoir inventé
la carte...
Bill Gates
Fondateurs de Microsoft
1975
Paul Allen
ENTREPRENEURS
Bill Gates, fonde en 1975, à l'âge de 20 ans, avec son am...
Steve Jobs
1976
Steve Jobs (1955 - 2011) et Steve Wozniak créent
Apple le 1er avril 1976 à Cupertino. Mike Markkula, un
bu...
Gilles Deleuze
1980
IDÉES
Félix Guattari
La philosophie des réseaux
Gilles Deleuze, philosophe français (1925-1995) et
Fél...
Richard Matthew Stallman (né à Manhattan, le 16
mars 1953) est un programmeur et militant du logiciel
libre.
Il lance, en ...
Charles Hull, né en 1939, travaillait dans une
entreprise utilisant les ultraviolets pour durcir des
couches plastiques su...
William Gibson
1984
William Gibson, né le 17 mars 1948 à Conway en
Caroline du Sud, est un écrivain américain de
science-fi...
Tim Beners Lee
1991
Timothy John Berners-Lee, né en 1955 à Londres, est
le principal inventeur du World Wide Web (www) au
...
Linus Benedict Torvalds, né le 28 décembre 1969 à
Helsinki en Finlande, est un informaticien
américano-finlandais.
Il est c...
Né en 1953 aux États-Unis, Don Daglow a commencé à
créer des jeux vidéos dès 1971 quand il étudiait à
l’université de Pomo...
Albert Arnold Gore, Jr., plus connu sous le nom d'Al
Gore, est un homme politique et homme d'affaires
américain né en 1948...
Marc Andreessen (né en 1971) est un des membres de
l'équipe d'étudiants de l'Université de l'Illinois qui a
développé, en ...
Parallèlement aux avancées d'internet se poursuivent
les recherches en intelligence artificielle. Ce qui
inspire bon nombre...
Louis Rossetto
Fondateur de Wired
1993
Louis Rossetto (né en 1949) est un journaliste italo-
américain d’inspiration "libe...
Lou Montulli
Inventeur du cookie
1994
Lou Montulli est l’ingénieur de Netscape (dont il a été
un des fondateurs) qui a inv...
Les acteurs historiques de la révolution Numérique
Jeff Bezos
Fondateur d’Amazon
1994
Jeffrey Preston Bezos, né le 12 janv...
Nicholas Negroponte
1995
Nicholas Negroponte né à New York en 1943, est un
informaticien américain d’origine grecque, prof...
Zygmunt Bauman
1998
Zygmunt Bauman, né en 1925, est un sociologue à la
double nationalité britannique et polonaise . Il es...
Sergueï Brin
Fondateurs de Google
1998
Larry Page
ENTREPRENEURS
Lawrence Edward Page dit Larry Page, né le 26 mars
1973 à ...
Neo
Libérateur de la Matrice
1999
En 1999 sort “Matrix”, film australo-américain réalisé
par les frères Wachowski. Ce film c...
“Humanité 2.0” (en anglais “The Singularity is Near”)
est un livre de Raymond Kurzweil où il décrit sa
vision de la singul...
Sean Parker est un entrepreneur américain né en
1979. il se fait connaître à 16 ans pour avoir piraté des
réseaux d’admini...
Jérémy Rifkin
La 3ème
révolution industrielle
2001IDÉES
Jérémy Rifkin, né en 1945, est un essayiste américain
spécialisé d...
John Carmack (né le 20 août 1970 à Roeland Park,
Kansas) est le programmeur principal et le
cofondateur (avec plusieurs pe...
Larry Sanger
Fondateurs de Wikipedia
2001
INNOVATEURS
Jimmy Wales, né le 8 août 1966 à Huntsville, Alabama,
est un homme d...
Lawrence Lessig, né en 1961 dans le Dakota du Sud,
est un juriste américain, professeur de droit au
Harvard Law School (Un...
Elon Musk (né en 1971 à Prétoria) est un chef
d’entreprise, ingénieur et inventeur. Il a bâti sa
fortune sur la vente de s...
Chris Anderson
2004
Chris Anderson (né le 9 juillet 1961 à Londres) est un
entrepreneur et journaliste américain, auteur d...
Mark Zuckerberg
Fondateur de Facebook
2004
Mark Elliot Zuckerberg, né le 14 mai 1984 à White
Plains (État de New York), es...
Kim Schmitz
2005
Kim Schmitz est né en 1974 en Allemagne.
L'adolescent se fait connaître dans le milieu du
hacking sous le...
Bernard Stiegler
2005
Bernard Stiegler, né en 1952, est un philosophe
français qui pense les enjeux sociaux, politiques,
é...
Les acteurs historiques de la révolution Numérique
Jack Dorsey, né le 19 novembre 1976 à Saint-Louis
(États-Unis), est l’u...
Julian Paul Assange, né le 3 juillet 1971 à Townsville
en Australie, est un informaticien et cybermilitant
australien. Il ...
Nate Silver est un mathématicien américain
spécialisé dans les calculs statistiques. En agrégeant
des masses de données co...
Travis Kalanick a créé en 2009 avec Garett Camp
l’application “Uber” qui permet de commander en
quelques clics avec son sm...
Le Bitcoin (de l'anglais “bit” : unité d'information binaire
et “coin” : pièce de monnaie) est une monnaie
cryptographique...
Kevin Systrom (né en 1983) a co-fondé Instagram
avec Mike Krieger en octobre 2010. Ce réseau social
de photos (400 million...
Evgeny Morozov est un chercheur et écrivain
américain d'origine biélorusse né en 1984, spécialiste
des implications politi...
Watson est un programme informatique d'intelligence
artificielle conçu par IBM dans le but de répondre à des
questions form...
Éric Viennot est un créateur multimédia français, né
le 10 mars 1960 à Lyon. Il est le concepteur des séries
de jeux vidéo...
Edward Joseph Snowden, né le 21 juin 1983, est un
informaticien américain, ancien employé de la
Central Intelligence Agenc...
Aaron Hillel Swartz (1986 - 2013) est un informaticien
américain, activiste politique et militant de l’Internet.
Il s’est ...
LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
“Les Innovateurs” Walter Isaacson - Éd. Simon & Schuster - 2014
“À nous...
“Ada Byron Lovelace : To Dream Tomorrow”

Réalisé par John Füegi et Jo Franci - 2003 - Flare Production

Documentaire sur ...
Les acteurs historiques 

de la révolution numérique
Master Sup de Web Marseille

“Environnement & Société Digitale”

Phil...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les acteurs historiques de la révolution numérique

3 323 vues

Publié le

75 portraits des principaux acteurs de la révolution numérique de Pythagore (532 av. J.-C.) à Aaron Swart (2015)
Ce document de cours a été réalisé par Philippe Français avec le concours des élèves du Master Sup de Web à Marseille.
Wikipedia et Google images ont été fortement mis à contribution.
Vous pouvez vous aussi contriber à son enrichissement ou à d’éventuelle corrections :
philippe@noomedia.org
Tél. 06 77 82 85 51

Publié dans : Formation
1 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 323
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
377
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
1
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les acteurs historiques de la révolution numérique

  1. 1. Les acteurs 
 historiques 
 de la révolution 
 numérique Master Sup de Web Marseille
 “Environnement & Société Digitale”
 Philippe Français - déc. 2015 240’ 2015 | CC-BY-NC-ND-SA
  2. 2. Pythagore (580 av. J.-C. - 495 av. J.-C.) est incontestablement aux origine de la pensée numérique. Le personnage est mal connu. Né sur une île grecque, Samos, il serait le premier penseur grec, selon Cicéron, à se qualifier lui-même de philosophe. Banni de Samos par un tyran, il se réfugie à Crotone où il fonde son école. Sa pensée s'assimile à l'école pythagoricienne par les apports successifs de ses disciples. Le grand apport de Pythagore, c'est l'importance de la notion de nombre et le développement d'une mathématique démonstrative. La fameuse déclaration « Les choses sont nombre » signifie à la fois : - c’est le nombre qui constitue la structure intelligible des choses (ce principe fonde en raison la physique mathématique) ; - les éléments fondamentaux des mathématiques sont les éléments des choses (ce principe affirme la possibilité de définir une structure de l'esprit qui est une structure des choses et que constituent les notions de fini et d'infini, d'un et de multiple, etc.). Trouvant que les nombres sont les premiers principes de la nature entière, les Pythagoriciens conclurent que les éléments des nombres sont aussi les éléments de tout ce qui existe, et ils firent du monde une harmonie et un nombre… C’est cette capacité d’abstraction de la matérialité des choses réduite à des nombres qui a permis aux mathémathéciens et aux physiciens modernes de penser la globalité du monde comme un algorithme, à la recherche d’une théorie unifiée de l’univers. Pythagore “Les choses sont nombre” 532 av. J.-C. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE IDÉES
  3. 3. Née en 1815, Ada Lovelace est la fille du célèbre poète britannique Lord Byron. Elle est considérée comme une pionnière de l’informatique. Elle a en effet réalisé le premier programme informatique, avant même l’invention de l’ordinateur, en travaillant sur la  machine analytique de Charles Babbage. En octobre 1842, paraît en français un mémoire présentant cette machine. Ada Lovelace se charge de le traduire pour le journal “Scientific Memoirs”. Babbage lui propose alors d'augmenter la traduction avec des notes développant et commentant certains aspects du mémoire. Dans les notes d’Ada, on trouve le premier algorithme destiné à être exécuté par une machine, ce qui lui a valu d’être considérée comme “le premier programmeur du monde”. Elle a également entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, allant bien au-delà de ce qu'imaginaient Babbage et ses contemporains. Il fallut attendre les années 1930 avec Alan Turing pour formaliser une telle notion de calculateur universel qui manipule des données au delà de la calculatrice purement arithmétique. De nombreux développeurs connaissent aujourd’hui le langage de programmation “Ada” mis au point pour le Département de la Défense américaine et nommé ainsi en son honneur. Ada Lovelace Princesse des algorithmes 1843IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  4. 4. Karel Capek est un écrivain tchécoslovaque né en 1890 en Bohême et mort à Prague en 1938. Le mot robot, qui apparaît pour la première fois dans sa pièce de théâtre “R.U.R” en 1920 (Rossum’s Univerzální Roboti), a été inventé à partir du tchèque robota qui signifie “corvée” (en slave ancien, rob veut dire “esclave”). La pièce se déroule dans l'usine de fabrication de robots “R.U.R.”. Machines à l'apparence humaine, elles sont dénuées de sensibilité et de sentiments. Dix ans plus tard, les robots finissent par se révolter et anéantir l’humanité.… Du Prométhée grec au Golem juif jusqu’aux “répliquants” de “Blade Runner”, de nombreuses représentations du double de l’homme créé par lui- même parcourent les mythologies, la littérature, le cinéma… Mary Shelley publie, en 1818, Frankenstein et dans le film ”Métropolis“ (1927), Fritz Lang parachève la vision apocalyptique de l’emprise de la machine dans la destinée humaine. “R.U.R.” traduit le contexte historique de son époque : la révolution industrielle est en marche et une certaine technophobie s'installe. La machine, au service d'une classe dominante, est accusée d'écraser l'homme en mettant les ouvriers au chômage. Dans sa pièce de théâtre, Karol Capek est cependant l’un des premiers auteurs a présenté une vision moins manichèenne de l’apport de la machine dans le progrès humain. Mais cette thématique de la domination liberticide des machines reste, pour plusieurs décennies, centrale dans l’imaginaire collectif. Karel Capek La mythologie du Robot 1921IDÉESIDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  5. 5. Alan Mathison Turing (1912 - 1954) est un mathématicien, cryptologue et informaticien britannique, auteur en 1936 d'un article de logique mathématique devenu plus tard un des fondements scientifiques de l'informatique. Pour résoudre le problème fondamental de la décidabilité en arithmétique, il y présente une expérience de pensée (que l'on nommera ensuite machine de Turing) et des concepts innovants de programmation. Cette machine de Turing est l’ancêtre de l’ordinateur, programmable et capable d’effectuer n’importe quel calcul mathématique. Avec d'autres logiciens (Church, Kleene, etc.), Turing est à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité qui fonderont la discipline informatique. Durant la Seconde Guerre mondiale, il joue un rôle majeur dans les recherches sur les cryptographies générées par la machine Enigma utilisée par les armées allemandes. Ses méthodes permirent de casser ce code et, selon plusieurs historiens, de raccourcir la capacité de résistance du régime nazi de deux ans. Alan Turing La machine de Turing,
 précurseur de l’intelligence artificielle 1936 LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE INNOVATEURS
  6. 6. William Hewlett 1939 Le 1er janvier 1939, la société Hewlett-Packard est fondée à Palo Alto par deux grands amis, ingénieurs en électronique à l'université Stanford, William Hewlett et David Packard. L’entreprise est créée dans un garage à quelques kilomètres de San Francisco, en Californie, dans ce qui ne s'appelle pas encore la Silicon Valley. Ce garage est aujourd'hui un des symboles du rêve américain. Il est considéré officiellement par l'État de Californie comme le point de départ de la Silicon Valley. Leur premier client, les studios Walt Disney Pictures, leur achètent huit oscillateurs à basse fréquence, le modèle 200B, à 71,50 dollars chacun, pour synchroniser les effets sonores de leur film Fantasia et développer le système Fantasound (précurseur du Dolby Surround). À la fin de 1939, une demi-douzaine de nouveaux produits d'électronique de mesure sont commercialisés et connaissant un grand succès, donnant à Hewlett Packard une réputation de qualité et de fiabilité.Hewlett-Packard est devenu une des 40 plus importantes entreprises multinationales du monde, d’abord dans les domaines de l'électronique et de l'instrumentation (scientifique et médicale) puis dans le domaine de l'informatique et des imprimantes. Fondateurs de Hewlett-Packard ENTREPRENEURS David Packard LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  7. 7. Joseph Alois Schumpeter (1883-1950) est un économiste autrichien, connu pour ses théories sur la destruction créatrice et l’innovation. À partir de 1927 et jusqu'à sa mort, il enseigna à l'Université de Harvard aux États-Unis où il s'installe définitivement en 1932, à la suite de la montée des extrémismes en Europe centrale. Avec la parution de son livre “Capitalisme, Socialisme et Démocratie” publié en 1942, il désigne la “destruction créatrice” comme un processus perpétuel de l’économie qui voit disparaître des secteurs d'activités avec destruction d’emplois simultanement à la création de nouvelles activités et de nouveaux emplois. Il est le premier à théoriser l’innovation comme véritable ressort de la croissance économique. D’après lui, chaque cycle économique résulte d’une innovation fondamentale, qui rompt avec un modèle existant : la vapeur, l’électricité… plus tard, l’informatique ou encore les nano-technologies. C’est pourquoi, dans la théorie de Schumpeter, l’entrepreneur-innovateur est un acteur essentiel de l’économie, créateur de valeur et d’emplois. La pensée économique de Schumpeter est aujourd’hui particulièrement pertinente pour comptrendre les phénomènes liés aux technologies de rupture. Il éditera à titre posthume une monumentale “Histoire de l'Analyse Économique” (1954) qui fait encore référence. Joseph Schumpeter La “destruction créatrice” 1942 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  8. 8. John Mauchly Le premier ordinateur 1945 Presper Eckert INNOVATEURS Le premier dispositif pouvant être considéré comme un véritable ordinateur est la machine ENIAC conçue et construite par l’ingénieur Presper Eckert et le physicien John Mauchly à l’université de Pennsylvanie. Mis en service en 1945, ENIAC, qui comportait près de 18.000 tubes à vide, pesait presque trente tonnes et occupait un espace équivalent à celui d’un petit appartement de trois pièces, avait été réalisé à la demande de l’armée américaine pour exécuter automatiquement et beaucoup plus rapidement qu’à la main les longs et complexes calculs nécessaires pour établir, en balistique, des tables de tir. Il était entièrement électronique, numérique et il s’agissait d’une vraie machine universelle et programmable. Pour l’imaginer, Eckert et Mauchly s’étaient inspirés des travaux de plusieurs autres scientifiques et techniciens, notamment ceux de John Vincent Atanassof, avec qui Mauchly avait eu une série d’échanges, par lettres. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  9. 9. Norbert Wiener 1947 Norbert Wiener (1894 - 1964) est un mathématicien américain, théoricien et chercheur en mathématiques appliquées, surtout connu comme le père fondateur de la cybernétique. La cybernétique peut se définir comme une théorie unifiée de la communication et de la régulation dans les organismes vivants comme entre les machines. Norbert Wiener exposa ses théories sur la cybernétique dans son livre “Cybernetics or Control and Communication in the Animal and the Machine”.
 En fondant la cybernétique, Wiener introduit en science la notion de feedback (mécanisme de la causalité circulaire). Des scientifiques d'horizons très divers parmi les plus brillants de l'époque participèrent à ce projet autour des “conférences Macy” organisées de 1946 à 1953 : mathématiciens, logiciens, ingénieurs, physiologistes, anthropologues, psychologues… Ces travaux interdisciplinaires ont fortement contribué à l'élaboration des sciences cognitives, de l'intelligence artificielle, des thérapies systémiques de l'école de Palo Alto ou encore des théories biologiques de l’auto- organisation. Fondateur de la cybernétique IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  10. 10. Wiilion Shockley est un physicien américain. En 1945, les Laboratoires Bell constituèrent une équipe de physiciens placés sous la direction de Shockley composé notamment de John Bardeen et Walter Brattain. Il fallut de nombreuses tentatives et des intitutions décisives de Shockley avant qu’ils ne présentent leur nouvelle invention en décembre 1947. Le dispositif permet de détecter et d'amplifier les courants électriques. Les trois inventeurs recevront le prix Nobel de physique pour leur invention en 1956. Le transistor est considéré comme un énorme progrès face au tube électronique : beaucoup plus petit, plus léger et plus robuste, fonctionnant avec des tensions faibles et autorisant une alimentation par piles, il fonctionne presque instantanément une fois mis sous tension (contrairement aux tubes électroniques qui demandaient une dizaine de secondes de chauffage). L'industrialisation vient dès le début des années 1950, sous l'impulsion de Norman Krim, vice-président de Raytheon. Il est rapidement assemblé, avec d'autres composants, au sein de circuits intégrés, ce qui lui permit de lancer à l’échelle mondiale l’industrie du semi-conducteur. William Bradford Shockley Inventeur du transistor 1947INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  11. 11. Claude Elwood Shannon (1916-2001) est un ingénieur en génie électrique et mathématicien américain. 
 Il est le père fondateur de la théorie de l'information. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travaille 
 pour les services secrets de l'armée américaine 
 dans le domaine de la cryptographie. Il présente le résultat de ses recherches dans un rapport secret qui donne naissance après-guerre à un article considéré comme fondateur : “A Mathematical Theory of Communications” (1948). Shannon modélise alors la communication entre machines (émetteur → encodeur → signal → décodeur → récepteur), mais son schéma trouve 
 un écho inattendu dans les sciences humaines. Ce schéma a en effet permis d’ouvrir le champ disciplinaire des SIC (Sciences de l’Information et de la Communication) grâce à la clarté de son énoncé pour expliquer le process de communication entre les êtres humains. Dans le domaine des télécommunications, il a permis de résoudre les questions liées à la qualité du signal, aux canaux de communication et au “bruit” facteur de distorsion du signal. Claude Shannon La théorie de l’information 1948ÉMETTEUR MESSAGE ENCODEUR SIGNAL
 ÉMIS SIGNAL
 REÇU DÉCODEUR RÉCEPTEUR MESSAGE BRUITIDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  12. 12. Georges Orwell, nom de plume d'Eric Arthur Blair (1903-1950) est un écrivain et journaliste anglais. Son œuvre porte la marque de ses engagements liés à son expérience personnelle : contre l'impérialisme britannique après ses fonctions de représentant des forces de l'ordre colonial en Birmanie; pour la justice sociale après avoir partagé les conditions d'existence des classes laborieuses à Londres et à Paris; contre les totalitarismes nazi et soviétique après sa participation à la guerre d’Espagne. Ses deux œuvres majeures sont publiés après la seconde guerre mondiale : “La Ferme des animaux” et surtout “1984”, roman dans lequel il utilise le terme de Big Brother pour critiquer les techniques modernes de surveillance et de contrôle des individus. Plus de soixante ans après, l’œuvre d’Orwell fait écho aux révélations d’Edward Snowden sur les technologies de surveillance de masse utilisées par les autorités américaines. Le “télécran” de la société totalitaire de “1984” qui espionne à domicile les populations préfigure les NTIC du XXIe siècle transformées en instrument de contrôle. La thèse orwellienne a été abondamment utilisée en politique, au cinéma et même dans le marketing. La publicité du Macintosh lancé en 1984 fait par exemple directement référence au livre d’Orwell pour promouvoir la démocratisation de l’informatique par Apple comme rempart face au “totalitarisme” supposé d’IBM. Georges Orwell La surveillance de masse 1949 IDÉES “1984“ Publicité pour le Macintosh réalisée en 1984 par Ridley Scott LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  13. 13. Isaac Asimov est un écrivain américain d'origine russe (1920-1992). Alors qu'il prépare un doctorat de biochimie, il commence à publier en 1939 des nouvelles de science-fiction dans la revue “Astounding Stories”. 
 En 10959 il publie un recueil de neuf nouvelles “Les Robots”. En rupture totale avec la littérature de son époque, il écarte le thème, omniprésent depuis Frankenstein et R.U.R. des machines se révoltant contre leurs créateurs. C’est dans ce recueil qu’il propose également les fameuses lois de la robotique qui doivent forcer les robots à agir pour le bien des humains. Ces lois sont énoncées comme suit : Première loi : “Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger.” Deuxième loi : “Un robot doit obéir aux ordres que lui donne un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la Première loi.” Troisième loi : “Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la Première ou la Deuxième loi.” Une loi zéro, prioritaire sur toutes les autres, est édicté plus tard : Loi Zéro : “Un robot ne peut pas faire de mal à l'humanité, ni, par son inaction, permettre que l'humanité soit blessée.” Isaac Asimov Les lois de la robotique 1950IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  14. 14. Marvin Minsky, né en 1927 à New York, décédé en 2016, est considéré comme l’un des pères de l’intelligence artificielle. Au sortir de la seconde guerre mondiale, il entreprend des études de mathématiques à l’université Harvard puis à Princeton. En 1951, il propose le stochastic neural analog reinforcement calculator (SNARC), le premier simulateur de réseau neuronal. Pour mieux saisir le fonctionnement des vrais neurones, il entreprend de mettre au point un nouveau type de microscope, dit confocal (1953), dont des versions améliorées sont toujours utilisées dans les laboratoires de biomédecine. En 1956, il fait partie des organisateurs d’une école d’été au Dartmouth College (Hanover, New Hampshire), avec Claude Shannon (le père de la théorie de l’information) Nathaniel Rochester (directeur scientifique d’IBM) et John McCarthy, jeune chercheur crédité de l’invention du terme “intelligence artificielle”. L’idée était de concevoir une discipline nouvelle. En 1959, il fonde avec McCarthy le laboratoire d’intelligence artificielle du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Plusieurs de ses livres marqueront des générations de chercheurs : “The Society of Mind” (1985), décrivant l’intelligence comme le résultat de la coopération de divers agents,ou encore “The Emotion Machine” (2006). Marvin Minsky Pionnier de l’Intelligence Artificielle 1956 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  15. 15. Jack St. Clair Kilby (1923 - 2005) était un ingénieur en électronique américain. Il est surtout connu pour l'invention du circuit intégré en 1958 alors qu'il travaillait pour Texas Instruments (presque simultanément avec Robert Noyce, de Fairchild Semiconductor). Jack Kilby avait tout simplement relié entre eux différents transistors en les câblant à la main. Ces ensembles de transistors interconnectés en circuits permettaient la réalisation de mémoires ainsi que d’unités logiques et arithmétiques. Ce dispositif révolutionnaire concentrait dans un volume incroyablement réduit un maximum de fonctions logiques auxquelles on accédait à travers des connexions réparties à la périphérie du circuit. Cette découverte a valu à Kilby un prix Nobel de physique en 2000 alors que celui-ci siégeait toujours au directoire de Texas Instruments et détenait plus de 60 brevets à son nom. En plus du circuit intégré, Kilby est l'inventeur de la calculatrice de poche, commercialisée par Texas en 1972 et de l'imprimante thermique utilisée dans les caisses enregistreuses. Jack Kilby Inventeur du circuit imprimé 1958 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  16. 16. Joseph Carl Robnett Licklider est né en 1915 aux États-Unis. En 1942, il devient chercheur au laboratoire de psycho-acoustique à Harvard. À partir de 1950, il travaille au Massachussetts Institute of Technology (MIT) en tant que professeur associé. Licklider eut un rôle particulièrement important dans la conception et le financement de la recherche qui a conduit à l'ordinateur personnel et à l'Internet. Son papier sur la symbiose Homme-Machine (“Man- Computer Symbiosis” - 1960) préfigure l'informatique interactive. En 1962, il est nommé responsable dans un organisme de défense américain, la DARPA (Advanced Research Projects Agency) qui lancera en 1969 le projet ARPANET (préfiguration d’Internet). En 1968 au MIT, il devient le directeur du projet MAC (Machine Aided Cognition), et parvient à réaliser son projet de “time-sharing” pour partager l’utilisation d’une machine et baisser ainsi les coûts d’utilisation. Il participe au financement de nombreux autres projets, le plus notable étant le travail de Douglas Engelbart qui fonda le Augmentation Research Center au Stanford Research Institute et créa le fameux On- Line System (NLS) ainsi que la souris. Son papier de 1968 sur L'Ordinateur comme outil de communication (The Computer as a Communication Device) prédit l'utilisation de réseaux d'ordinateurs pour des groupes ayant les mêmes centres d'intérêts. Joseph Licklider Pionnier de l’informatique
 en réseaux 1960CONNECTEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  17. 17. Douglas Carl Engelbart (1925 - 2013) est un ingénieur américain, pionnier de l'informatique. Il est célèbre pour avoir inventé la souris, ainsi que pour ses travaux sur le développement de l'interface homme- machine et pour avoir développé le système hypertexte, les réseaux informatiques et les premières interfaces graphiques. Il invente la souris en 1963 alors qu’il travaille au Stanford Research Institute (SRI) mais ne la présente au public qu’en 1968. La souris n'est encore qu'une simple boite en bois contenant deux roues en métal et un seul bouton. Au cours d’une démonstration mémorable que l’on a appelé plus tard “The Mother of All Demos” (la mère de toutes les démos), le 9 décembre 1968 au Convention Center à San Francisco, Engelbart a présenté ses travaux à un public de 1 000 informaticiens professionnels. Le projet était l’aboutissement du travail effectué à l’Augmentation Research Center de SRI International. Il y présente la première souris informatique ainsi que l’interface graphique du bureau, la visioconférence, la téléconférence, le courrier électronique et le système hypertexte ! Quelques années plus tard, le SRI accorde une licence pour cette souris à Apple, pour une somme avoisinant les 40 000 $. Douglas Engelbart Inventeur de la souris 1963 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  18. 18. Herbert Marshall McLuhan (1911 - 1980) était professeur de littérature anglaise et théoricien de la communication au Canada. Il est un des fondateurs des études contemporaines sur les médias. Étudiant les transformations culturelles apportées par l'imprimerie dans le monde occidental, il considère que le médium de communication a plus d'importance que son contenu, comme il l'énonce dans la formule “Le message, c'est le médium”*. Il affirme ainsi la forme prise par le médium (l'effet de la technologie) ainsi que sa combinaison avec le message structure nos modes de pensées et nos sociétés. “Nous façonnons nos outils, et ceux-ci, à leur tour, nous façonnent.”*. Cet impact du médium, qui prime sur le contenu du message explique que les innovations technologiques ont bouleversé les civilisations, engendré des modifications du dispositif sensoriel et intellectuel de l’homme. Une autre expression de Marshall McLuhan, celle du “village planétaire” (ou village global) a fait flores. Il qualifie ainsi les effets de la mondialisation, des médias et des technologies de l'information et de la communication. Dans ce monde unifié, il n’y aurait selon lui plus qu’une seule culture comme si le monde n’était qu’un seul et même village, une seule et même communauté “où l'on vivrait dans un même temps, au même rythme et donc dans un même espace”. * “Pour comprendre les Médias” - 1964 - Éd. Seuil
 “The Medium is the Message“ - 1967 - Éd. Penguin Books Marshall Mc Luhan “Le medium c’est le message” 1964 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  19. 19. Gordon Earle Moore, né le 3 janvier 1929 à San Francisco est un docteur en chimie et un chef d'entreprise américain. Il est le cofondateur avec Robert Noyce et Andrew Grove de la société Intel en 1968. Il est connu pour avoir publié la loi de Moore le 19 avril 1965 dans "Electronics Magazine". La loi de Moore est une loi empirique qui concerne l'évolution de la puissance des ordinateurs. Au sens strict, on ne devrait pas parler de loi mais de conjecture puisque les énoncés de Moore ne sont en fait que des suppositions. Constatant que la complexité et la puissance des semiconducteurs doublait tous les ans à coût constant depuis 1959, date de leur invention, il postulait la poursuite de cette croissance. Cette augmentation exponentielle fut rapidement nommée Loi de Moore. Elle se vérifie encore aujourd’hui et a certainement constitué un extraordinaire stimulant pour toute l’industrie du semiconducteur qui s’est évertué à ne pas la démentir depuis 1965… Gordon Moore La loi de Moore 1965 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  20. 20. Steward Brand 1968 Stewart Brand, né le 14 décembre 1938 à Rockford (Illinois)1, est l'un des auteurs, éditeurs et créateurs du “Whole Earth Catalog” (1968). Il est le fondateur de nombreuses organisations dont The WELL (Whole Earth ‘Lectronic Link), une des plus anciennes communautés en ligne (1985), le Global Business Network et la Long Now Foundation dont il est coprésident. Il a animé plusieurs conférences TED Le Whole Earth Catalog était un recueil encyclopédique d'outils, de textes et d’informations qui a servi de “mode d’emploi” et de “corpus idéologique” à toute la génération hippie. Durant la fin des années 1960 et le début des années 1970, environ 10 millions d’Américains vivaient en communauté. Brand et sa femme Lois ont voyagé à travers toutes ces communautés dans un camion Dodge appelé “The Whole Earth Truck Store”. Ce catalogue annuel répertoriait tous les outils jugés “utiles” pour vivre en communauté de façon autonome. La publication du Whole Earth Catalog a coïncidé avec la montée en puissance de la culture du “Do It Yourself” (DIY). Ce catalogue a eu une inflluence considérable auprès de nombreux chercheurs, développeurs et chefs d’entreprises de la future Silicon Valley. Créateur du “Whole Earth Catalog” CONNECTEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  21. 21. Martian HoffFederico Faggin 1969 Inventeurs du micro-processeur INNOVATEURS En 1969, le microprocesseur est inventé par un ingénieur et un physicien d'Intel : Marcian Hoff et Federico Faggin. Ils parviennent à miniaturiser tous les composants et à regrouper plusieurs circuits intégrés dans un unique boitier. Une nouvelle étape est alors franchie pour conforter la prédiction de la loi de Moore : doubler chaque année la puissance des ordinateurs. Ce petit objet va bouleverser radicalement la conception des ordinateurs en réduisant considérablement la taille et donc le coût tout en augmentant la capacité de traitement. Le premier microprocesseur est commercialisé le 15 novembre 1971, il s’agit de l'Intel 4004 4 bits. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  22. 22. Le principe de commutation de paquets (appelé plus tard datagramme) a été imaginé par un anglais, Donald Davies, ainsi qu'un américain, Paul Baran et a été publié pour la première fois en 1964. Mais en 1971, aucun réseau n'avait encore été conçu de la sorte. L'inventeur du datagramme qui va permettre cette mise en service est l'ingénieur polytechnicien français Louis Pouzin. Cyclades est le nom du premier projet, dirigé par Louis Pouzin, à appliquer intégralement ce principe. Il le présente en 1973, dans une conférence internationale. Afin de transmettre un message d'une machine à une autre sur un réseau. Ce message est découpé en plusieurs paquets transmis séparément. Un paquet inclut un en-tête (header), comprenant les informations nécessaires pour acheminer et reconstituer le message à l’arrivée. Il encapsule une partie des données. Vinton Cerf et Robert E. Kahn se sont fortement inspirés de cette technologie pour concevoir leur futur protocole de communication d'Internet, le TCP/ IP. Louis Pouzin Créateur du premier réseau 
 à commutation de paquets 1971 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  23. 23. En 1972, Ray Tomlinson proposa l’utilisation du signe @ pour séparer le nom de l’utilisateur de celui de la machine. Ses premiers programmes de courriel, SNDMSG et Readmail, jouèrent un rôle important dans le développement du courrier électronique, lequel vit son utilité fortement augmenter grâce à Arpanet. La première adresse de courrier électronique est tomlinson@bbn-tenexa. BBN réfère à Bolt, Beranek et Newmann, la firme d'ingénieurs pour laquelle travaillait Ray Tomlinson et qui était prestataire d'Arpanet. Tenexa réfère à Tenex, le système d'exploitation utilisé. Ray Tomlinson Inventeur du courrier électronique 1972 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  24. 24. Karen Spärck Jones (1935 - 2007), est une scientifique britannique, chercheuse en informatique à l’Université de Cambridge. Elle a travaillé dans le domaine de l'intelligence artificielle, principalement dans le traitement automatique du langage naturel, la compréhension des systèmes d’information et les méthodes de recherche d'information. Une de ses plus importantes contributions aux sciences de l’information est la technique de l’Inverse Document Frequency (IDF) présentée en 1972. Il s’agir d’une méthode de pondération qui permet d’évaluer l’importance des mots contenus dans un document ou une base de données et d’en faciliter la recherche par pertinence. Cette technique est utilisée d aujourd’hui ans la plupart des moteurs de recherche. Karen Spärck Jones L’algorithme de la pertinence 
 des moteurs de recherche 1972 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  25. 25. Robert Metcalfe (1946) est un ingénieur américain, inventeur du protocole Ethernet et fondateur de la société 3Com. Il est également l’auteur d’une loi empirique qui porte son nom : “L'utilité d'un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ceux qui l’utilisent”. Dit autrement, plus un réseau est adopté par les utilisateurs, plus sa valeur et son utilité grandissent et plus il attire de nouveaux utilisateurs… Elle s'explique par le fait que le nombre de liens potentiels dans un réseau avec n nœuds est n(n-1)/2, fonction équivalente à n2 /2 pour n tendant vers l’infini. Cette loi va être l’un des principaux vecteur de la bulle internet qui s’est formée au début des années 2000 en valorisant les sites et applications internet en fonction de leur potentiel d’audience. Robert Metcalfe La Loi de Metcalfe 1973 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  26. 26. Vinton Cerf Inventeurs du protocole TCP/IP 1974 Bob Khan INNOVATEURS Vinton Cerf est un ingénieur américain, chercheur et co- inventeur avec Bob Kahn, ingénieur, du protocole TCP/IP. Il sont considérés comme les pères fondateurs d’Internet. Ils travailleront sur le projet Arpanet en imaginant un moyen de relier différents réseaux, système baptisé “internetwork” qui sera formalisé en 1974 dans l'article “A Protocol for Packet Network Intercommunication”. C'est l'acte de naissance du protocole TCP/IP. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  27. 27. Roland Moreno Roland Moreno (1945 - 2012), est un inventeur français. Il est célèbre notamment pour avoir inventé la carte à puce en mars 1974. Six mois plus tard, il crée la société Innovatron. Parmi les applications de la carte à puce, on peut citer la carte téléphonique, la carte de crédit bancaire, la carte Vitale, la carte SIM des téléphones portables ou encore la carte Moneo. L'invention est par ailleurs utilisée à travers les puces lisibles à distance comme celle que contient la carte Navigo pour les transports publics parisiens. En 1988, Marc Lassus crée Gemplus en France. Cette société est le numéro 1 mondial de la carte à puce, ayant mis en circulation de 1980 à 2006 plus de 6,8 milliards de cartes. Lors de sa fusion avec Axalto (ex- Schlumberger) en juin 2006, Gemplus devient Gemalto, premier fabricant mondial de cartes SIM avec 450 opérateurs de téléphonie mobile en 2014, 10.000 salariés, 15 sites de production et 14 centres de recherche et développement. Roland Moreno a publié en 1990 “La Théorie du bordel ambiant” (éd. Belfond), ensemble de réflexions sur le monde et sur la créativité. Inventeur de la carte à puce 1974INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  28. 28. Bill Gates Fondateurs de Microsoft 1975 Paul Allen ENTREPRENEURS Bill Gates, fonde en 1975, à l'âge de 20 ans, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro-Soft (rebaptisée depuis Microsoft). En 1980, Microsoft signe un accord avec IBM pour développer un système d'exploitation à commercialiser avec chaque ordinateur personnel IBM PC. MS-DOS est lancé aux États-Unis à partir du 12 août 1981. Il deviendra plus tard Windows et sera utilisé, moyennant licence, par tous les autres constructeurs de PC. À la différence d’Apple, Microsoft se consacre en effet uniquement au software et occcupera une situation de quasi monopole dans ce domaine. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  29. 29. Steve Jobs 1976 Steve Jobs (1955 - 2011) et Steve Wozniak créent Apple le 1er avril 1976 à Cupertino. Mike Markkula, un business angel californien, apporte 250 000 dollars à la nouvelle compagnie. l’équipe se met alors au travail dans le garage de la maison familiale de Steve à Los Altos. Début juin 1977, Apple commercialise l'Apple II qui peut être considéré, trois ans avant la sortie de l'IBM PC, comme le premier ordinateur personnel construit à grande échelle. Il rencontre le succès et fait la richesse de la jeune entreprise. Au début des années 1980, Jobs est l'un des premiers à cerner le potentiel commercial de l'interface graphique couplée avec l'usage d'une souris développée au Xerox PARC (Palo Alto Research Center). Pour avoir accès à cette technologie, il propose aux responsables de Xerox d'investir dans Apple. Les innovations de Xerox, améliorées par l’équipe d’Apple, conduiront au lancement de l'Apple Lisa en 1983 puis du Macintosh en 1984. Ils seront les premiers ordinateurs personnels à profiter de ces innovations. Écarté de la direction d’Apple en 1985, Steve Jobs reviendra en 1997 à la tête de l’entreprise alors au bord de la faillite. Il en fera à nouveau la marque mondiale n°1 après le succés des lancements de l’iPod, iPhone, iPad… Steve Jobs meurt le 5 octobre 2011 des complications engendrées par la récidive de son cancer. Sa mort déclenche une importante vague d’émotion dans le monde entier. L’informatique pour tous ENTREPRENEURS Créateur du Macintosh, de l’iPhone et de l’iPad… LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  30. 30. Gilles Deleuze 1980 IDÉES Félix Guattari La philosophie des réseaux Gilles Deleuze, philosophe français (1925-1995) et Félix Guattari, psychanaliste et philosophe (1930-1992) créent le concept de rhizome (“Mille Plateaux” - Éd. Minuit - 1980), un concept qui connaît un retentissement international jusqu'aux États-Unis où il est considéré comme l'un des piliers constitutifs de ce que l'on appelle là-bas la “French Theory”. La théorie du Rhizome se présente comme une mise en perspective horizontale, omnidirectionnelle et vivace d’organisation de la connaissance, à l’inverse du modèle pyramidal ou arborescent. Le rhizome n'a pas de centre. Sa direction peut être inopinée, sa progression chaotique. Il intègre l'aléatoire dans l'épanouissement de sa virtualité. L'efficience s'y trouve diffractée : chaque “maillon” est un potentiel en devenir. La théorie du Rhizome s’est révélée particulièrement féconde pour la philosophie des sciences, la philosophie sociale, la sémiotique et la théorie de la communication. Elle a trouvé dans l’émergence des réseaux sociaux au début du XXIe siècle de nouveaux champs d’applications. Elle irrigue aujourd’hui beaucoup de concepts dans le domaine de la transition numérique, des nouveaux modèles d’organisations transnationaux, transdisciplinaires, trans-institutionnels… pour mieux répondre a la complexité du monde. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  31. 31. Richard Matthew Stallman (né à Manhattan, le 16 mars 1953) est un programmeur et militant du logiciel libre. Il lance, en 1983, le projet GNU, système d’exploitation libre. Programmeur renommé de la communauté informatique internationale, il a développé de nombreux logiciels dont les plus connus sont l’éditeur de texte Emacs, le compilateur C… Depuis le milieu des années 1990, il consacre la majeure partie de son temps à la promotion du logiciel libre auprès de divers publics un peu partout dans le monde. Depuis quelques années, il fait également campagne contre les brevets logiciels et la gestion des droits numériques (DRM). Richard Matthew Stallman Initiateur du logiciel libre 1983 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  32. 32. Charles Hull, né en 1939, travaillait dans une entreprise utilisant les ultraviolets pour durcir des couches plastiques sur des meubles quand il eut l'idée qu'en superposant des milliers de couches puis en les gravant au moyen d'ultraviolets, il pourrait obtenir des objets tridimensionnels. La stéréolithographie était née. Une technique qu’il a mise au point et brevetée en 1984. À cette époque, l’expression “impression 3D” n’existe pas encore. Cette technologie a ouvert la voie au prototypage rapide et à d'autres applications nouvelles dans d'innombrables secteurs. La liste est longue. Des ailes d'avion aux vélos électriques, en passant par les maquettes d'architecture et les jouets, grâce à l'impression tridimensionnelle, la fabrication de produits et de prototypes n'a jamais été aussi rapide et aussi peu coûteuse. Cette technologie est aujourd’hui considérée comme l’un plus grands progrès techniques jamais réalisés dans le secteur manufacturier depuis la révolution industrielle. Cotée au Nasdaq et employant plus de 1.000 personnes, 3D Systems est en 2015 un des leaders mondial de ce secteur avec un chiffre d'affaire avoisinant 350 millions de dollars. Selon l’institut TechNavio, ce marché devrait atteindre les 4 milliards de dollars par an d'ici 2025. Charles Hull Inventeur de l’impression 3D 1984INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  33. 33. William Gibson 1984 William Gibson, né le 17 mars 1948 à Conway en Caroline du Sud, est un écrivain américain de science-fiction considéré comme l'un des fondateurs du mouvement cyberpunk. En 1984, il publie “Neuromancien” qui fut le premier roman à gagner les trois prix littéraires majeurs de la science-fiction : le prix Nebula, le prix Hugo et le prix Philip K. Dick. Neuromancien décrit un monde où règne le capitalisme le plus sauvage gouverné par des multinationales sans pitié, où la drogue est omniprésente, où les pirates du cyberespace se connectent au réseau informatique “la matrice” via une prise neuronale et des électrodes qui leur permettent d'avoir une perception visuelle et sensorielle des données numériques. Le roman de Philip K. Dick “Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques” et son adaptation au cinéma avec “Blade Runner” de Ridley Scott (1982) ont influencé William Gibson pendant l'écriture de son roman Au début des années 80, Gibson avait déjà commencé à écrire des nouvelles futuristes. Désillusion, défiance du capitalisme et constat d'échec de la contre-culture conduisent William Gibson vers une fiction sombre. D'autres jeunes auteurs partagent son point de vue. Fédérés autour du fanzine “Cheap Truth”, un mouvement informel se crée. Il prendra le nom de “Cyberpunk”. Le “Neuromancien” a inspiré de nombreuses œuvres dans le cinéma, les mangas… On peut citer le film “Johnny Mnemonic” directement inspiré du roman (avec Kaenu Reaves) ou encore le manga “Ghost in the Shell”. Auteur du “Neuromancien” IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  34. 34. Tim Beners Lee 1991 Timothy John Berners-Lee, né en 1955 à Londres, est le principal inventeur du World Wide Web (www) au tournant des années 1990. Depuis 1994, il préside le World Wide Web Consortium (W3C), organisme qu'il a fondé pour définir les standards du www. En 1980, il intègre le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) à Genève où il est connecté au réseau internet et à l'Arpanet. En mars 1989 il propose un projet de système de gestion de l’information que le CERN l’autorise à développer. L'objectif de cette proposition est le partage de fichiers et de dossiers informatiques en associant le principe de l’hypertexte à l'utilisation d’Internet. Cette invention qu'il implante sur un ordinateur NeXT, a pour ambition initiale le partage sur un seul réseau de toutes les informations afin de faciliter la communication et les travaux des physiciens du CERN qui regroupe des scientifiques de nationalités différentes. C'est en mai 1990 qu'il adopte l'expression de World Wide Web pour nommer son projet. Il est rejoint par l'ingénieur belge Robert Cailliau. À partir de 1990, ils développent les trois principales technologies du Web : les adresses web (URL), l'Hypertext Transfer Protocol (HTTP) et l' Hypertext Markup Language (HTML). Ils développent aussi le premier navigateur web et éditeur web. En 1991, pour la première fois le système www 
 est à la disposition des physiciens par le biais de la bibliothèque de logiciels du CERN avant de s’ouvrir 
 au grand public grâce à sa mise en ligne en open acces sur internet. Inventeur du world wide web INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  35. 35. Linus Benedict Torvalds, né le 28 décembre 1969 à Helsinki en Finlande, est un informaticien américano-finlandais. Il est connu pour avoir créé en 1991 le noyau de système d’exploitation Linux dont il continue de diriger le développement. Il diffuse le 25 août 1991 un message désormais célèbre sur Usenet où il annonce la naissance d'un nouvel OS, créé par ses soins. Il indique également qu’il souhaite mettre à contribution la communauté pour améliorer ce noyau. Au milieu des années 1990, la popularité de Linux fut exponentielle parmi les hackers. En 1996, la communauté voulait une mascotte pour identifier Linux. Linus proposa un concours de dessin mettant en scène un manchot car c’était un animal qu’il appréciait. La libération du code de Netscape, le support de GNU/ Linux par IBM et Oracle et l'introduction en bourse des entreprises vendant du support pour GNU/Linux firent de Linus un millionnaire potentiel mais aussi un véritable gourou pour un nouveau système économique engendré par la révolution digitale et un adversaire potentiel d’entreprises comme Microsoft. Il fit ainsi la une des journaux économiques comme Forbes. Linus Torvalds Créateur de Linux 1991 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  36. 36. Né en 1953 aux États-Unis, Don Daglow a commencé à créer des jeux vidéos dès 1971 quand il étudiait à l’université de Pomona en Californie. En 1980, il est embauché par Intellivision comme programmeur de jeux vidéos avant d’être rapidement promu directeur du Game Developement de la société. Il fut notamment le créateur de Utopia, premier jeu de simulation de vie et véritable hit qui fut nommé deux fois aux hall of video games. Après une expérience chez EA, où il participa au développement de SimCity et acquis les droits de Star Wars il monta sa propre société de jeux vidéos : Stormfront Studios en 1988. Jusqu’à sa fermeture en 2008 cette start-up a vendu plus de 14 millions de jeux. On lui doit un projet ambitieux, le premier jeu de rôle en ligne massivement multijoueur de l’histoire : Neverwinter Nights, sorti en 1991. Prenant place dans un décor de donjons et dragons, le jeu innove avec l'apparition de clans de joueurs, appelés « guildes », et la notion de jeu « joueur contre joueurs ». Arrêté en 1997, il comptait plus de 100 000 joueurs abonnés. Ce jeu fut honoré à la 59ème cérémonie des  Technology & Engineering Emmy Awards. Don Daglow Créateur du premier jeu MMORPG 1991 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  37. 37. Albert Arnold Gore, Jr., plus connu sous le nom d'Al Gore, est un homme politique et homme d'affaires américain né en 1948 à Washington. il est membre de la Chambre des représentants de 1977 à 1985 puis, sénateur du Tennessee de 1985 à 1993 et vice- président des États-Unis durant la présidence de Bill Clinton de 1993 à 2001. On peut considérer que la révolution numérique a été politiquement lancée en 1992 , lors de la campagne éléctorale américaine, lorsque Al Gore, co-équipier de Bill Clinton, propose à l’Amérique la conquête d’une nouvelle frontière, à la façon trente ans plus tôt du Président Kennedy. Il préconise puis réalise une fois élu, la privatisation du réseau internet, jusqu’alors réservé au Pentagone. Avec son concept “d’autoroute de l’information” Al Gore faisait naître à ce moment- là la société mondiale de l’information. Le numérique et les réseaux sortaient des laboratoires et entraient dans le domaine public. Al Gore Les autoroutes de l’information 1992 CONNECTEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  38. 38. Marc Andreessen (né en 1971) est un des membres de l'équipe d'étudiants de l'Université de l'Illinois qui a développé, en 1993, Mosaïc, le premier navigateur web complet disponible pour les systèmes d'exploitation Mac OS, Windows et UNIX. Avec les fonds de James H. Clark, le fondateur de SGI (Silicon Graphics), il fondera Netscape, première entreprise entièrement orientée vers Internet. Lors de sa mise à disposition du public en 1993, Mosaïc donna aux utilisateurs d'Internet un accès facile aux sources d'information multimédia. Ces navigateurs web (Firefox, Chrome, Safari, Explorer…) ont transformé la consultation et l'échange d’informations et permis l’essor de la technologie internet. Marc Andreessen Créateur de Mosaïc,
 le premier navigateur web 1993 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  39. 39. Parallèlement aux avancées d'internet se poursuivent les recherches en intelligence artificielle. Ce qui inspire bon nombre de futurologues. Ainsi, en 1993, le penseur transhumaniste Vernor Vinge introduit le concept de singularité technologique pour formuler l'idée qu'un jour viendra où les capacités humaines seront dépassées par l’intelligence artificielle. Comme pour lui donner raison, en 1997, l'ordinateur Deep Blue (conçu par IBM) gagne une partie d'échecs contre Garry Kasparov, champion du monde en titre. Pour les adeptes de la singularité, le progrès ne va bientôt plus être l’œuvre de l’intelligence humaine mais d’intelligences artificielles, elles-mêmes en constante progression (cf. loi de Moore). La singularité induirait des changements tels sur la société humaine que l’individu humain d’avant la singularité ne pourrait ni les appréhender ni les prédire de manière fiable. Le risque en serait la perte de pouvoir humain, politique, sur son destin. La date de survenue de cet évènement hypothétique soulèvent des débats. Plusieurs futurologues et transhumanistes l’attendent pour la troisième décennie du XXIe siècle.Vernor Vinge Concepteur de la singularité 1993 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  40. 40. Louis Rossetto Fondateur de Wired 1993 Louis Rossetto (né en 1949) est un journaliste italo- américain d’inspiration "libertaire radical." Il est connu comme le fondateur du magazine Wired. En janvier 1993, avec sa partenaire Jane Metcalfe, il lance ce magazine, porte-parole de la culture numérique, à San Francisco. Dès son premier numéro, “Wired” est remarqué pour son design graphique audacieux et sa couverture de la révolution digitale en cours. Sa ligne éditoriale, souvent délibérément provocatrice, bouscule le “monde ancien” et fait l’apologie du “nouveau monde numérique” et de ses acteurs. Marshall McLuhan, théoricien canadien des médias était alors considéré comme le “gourou” de ce magazine. Ancré dans la culture de la côte ouest des États-Unis, Wired sert de bréviaire aux “techno-utopiens” qui voient dans la loi du marché et dans le progrès technologique un moyen de libération de l’individu et l’avènement d’une société post-industrielle d’abondance transcendant les clivages politiques. En octobre 1994, “Wired” devient un pionnier de l'Internet avec hotwired.com et se diversifie alors dans l’édition de nombreux sites web (Webmonkey, suck.com), moteur de recherche (HotBot), l’édition de livres, la TV cablée… En mai 1998, “Wired” est vendu au groupe Condé Nast et “Wired Digital” est repris par Lycos. Le magazine tire à 500.000 exemplaires aux USA. Wired est également publié au Canada et au Japon. En 2009, le magazine a lancé deux nouvelles éditions, en Italie et au Royaume-Uni. CONNECTEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  41. 41. Lou Montulli Inventeur du cookie 1994 Lou Montulli est l’ingénieur de Netscape (dont il a été un des fondateurs) qui a inventé en 1994 le “cookie” : ce mini-programme qui permet de reconnaître un utilisateur et nourrit désormais la plupart des algorithmes de personnalisation. La version 0.9 beta de Mosaic Netscape, publiée le 13 octobre 1994, intégrait la technologie des cookies. La première utilisation des cookies a été faite pour déterminer si les visiteurs du site web Netscape avaient déjà visité le site auparavant. Le cookie est l'équivalent d'un petit fichier texte stocké sur le terminal de l'internaute. Il permet aux développeurs de sites internet de conserver des données utilisateur afin de faciliter leur navigation et de permettre certaines fonctionnalités, comme la mémorisation du contenu d'un panier d'achat électronique. Avec le développement de la publicité ciblé, le cookie est devenu un important enjeu commercial. Comme il permet de savoir d'où vient l'internaute, il est utilisé pour dresser son profil et connaître ses centres d'intérêt. Cette traçabilité et cette intrusion dans la vie privée de l’internaute a motivé l'Union européenne a se pencher sur la question en 2011, au sein de sa directive connue sous le nom de “paquet télécom”. En France, depuis 2014 et selon une recommandation de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) un message doit apparaître signalant à l’internaute la présence de cookies et lui demandant son consentement pour qu’ils soient déposés ou lus sur son terminal. INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  42. 42. Les acteurs historiques de la révolution Numérique Jeff Bezos Fondateur d’Amazon 1994 Jeffrey Preston Bezos, né le 12 janvier 1964, est le fondateur et le PDG actuel d’Amazon.com Il fonde la société en 1994 à Seattle. Elle est actuellement la plus grande entreprise mondiale de vente en ligne avec un chiffre d'affaires de 74,4 milliards de $ en 2013. On peut considérer Jeff Bezos comme le pionner et le leader mondial de l’internet marchand. Amazon était à l'origine une librairie en ligne. Alors que les plus grandes librairies physiques et les catalogues de vente par correspondance pouvaient offrir jusqu'à 200 000 titres, une librairie en ligne pouvait aller beaucoup plus loin selon Jeff Bezos. Chris Anderson s’est servi du business model d’Amazon pour justifier sa théorie de la “longue traîne” dans l’économie numérique : vendre beaucoup en petite quantité. Amazon a ouvert son service le 16 juillet 1995. Le premier livre vendu est “Fluid Concepts and Creative Analogies” de Douglas Hofstadter, un livre introuvable dans les librairies. Depuis, Amazon s’est diversifiée dans d'autres produits : CD, musique en téléchargement, DVD, appareils photos numériques, informatique et même dans l'équipement de la maison… Depuis 2003, Amazon propose aussi aux particuliers et aux commerçcants de vendre leurs propres produits via la plateforme “MarketPlace”. Jeff Bezos a été élu “Personnalité de l’Année" par Time Magazine en 1999. En 2013 il rachète le “Washington Post” pour un montant de 250 millions de $. ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  43. 43. Nicholas Negroponte 1995 Nicholas Negroponte né à New York en 1943, est un informaticien américain d’origine grecque, professeur et chercheur au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Il y crée en 1969, l'Architecture Machine Group, destiné à étudier l'Interface Homme-Machine. Il passe plus d'un an en France en 1982-83, comme directeur du Centre Mondial Informatique et Ressource Humaine créé par Jean-Jacques Servan-Schreiber. En 1985, il crée le Media Lab du MIT, dont il est le directeur, un centre spécialisé dans la communication du futur. En 1992, il est co-fondateur du magazine des technologie émergentes Wired, porte-parole des valeurs de la Silicon Valley. Il y tient une chronique du numérique jusqu'en 1998. Il développera ses idées dans l'ouvrage “Being Digital” paru en 1995 (“L’homme Numérique” Robert Laffont, 1995). Il est également le responsable du projet One Laptop per Child (“Un PC portable par enfant”), ordinateur destiné aux pays émergents, rebaptisé CM1 ("Children Machine 1"). Le "CM1" utilise le système d'exploitation Open Source Sugar. Au 25 octobre 2006, le CM1 a encore changé de nom et s'appelle désormais XO. Fondateur du Medialab
 La convergence IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  44. 44. Zygmunt Bauman 1998 Zygmunt Bauman, né en 1925, est un sociologue à la double nationalité britannique et polonaise . Il est professeur émérite à l'Université de Leeds. Il est un des principaux représentants de l'École postmoderne. À partir des années 1990, Zygmunt Bauman étudie les sociétés occidentales contemporaines, les qualifiant d’abord de postmodernes puis de liquides. Selon lui, avec l’entrée dans l’ère de la consommation, les sociétés postmodernes ont renversé le déséquilibre moderne entre la sécurité et la liberté au profit de la liberté. Dérégulée et privatisée, la liberté mine les filets de sécurité communs. L’État joue alors le rôle d’un “garde-chasse” pour assurer l’ordre social dans un monde où chacun est livré à lui-même. Le plaisir, la consommation et la liberté individuelle forment le cœur de la société postmoderne où l’autonomie n’est toujours pas assurée faute de possibilités de sécurité collectives. Zygmunt Bauman illustre ce changement en décrivant par exemple la télé-réalité comme une métaphore du monde global, où “ce qui est mis en scène, c'est la jetabilité, l'interchangeabilité et l’exclusion” dans une société ultra-concurrentielle de “précarisation sociale”. En 1998, Zygmunt Bauman lance sa métaphore de la “société liquide”. Dans la « société liquide », l’unique référence est l’individu intégré par son acte de consommation. Il définit les relations sociales comme de plus en plus impalpables. La société est liquide, parce que les liens permanents entre homme et femme sont devenus impossibles. La modernité liquide IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  45. 45. Sergueï Brin Fondateurs de Google 1998 Larry Page ENTREPRENEURS Lawrence Edward Page dit Larry Page, né le 26 mars 1973 à East Lansing dans le Michigan, est un informaticien américain, cofondateur de Google avec Sergueï Brin. Il est actuellement directeur général de l'entreprise Alphabet Inc., dont Google est une filiale. Avec un patrimoine estimé à près de 27 milliards de dollars, il fait partie des vingt plus grosses fortunes mondiales. Larry Page est l'inventeur du procédé PageRank : le classement des pages Web en fonction de leur popularité. Sergey Brin, né le 21 août 1973 à Moscou, est un informaticien et entrepreneur américain d'origine russe. Cofondateur et membre du conseil d’administration de Google. Il est actuellement président de la société Alphabet Inc. et supervise les travaux du Google X Lab. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  46. 46. Neo Libérateur de la Matrice 1999 En 1999 sort “Matrix”, film australo-américain réalisé par les frères Wachowski. Ce film connaît un succès considérable. Il raconte l'histoire de Neo, un jeune informaticien contacté, via son ordinateur, par ce qu’il pense être un groupe de hackers, lesquels lui font comprendre que le monde dans lequel il vit n’est qu’un monde virtuel dans lequel les êtres humains sont gardés sous contrôle. Le film le décrit comme un nouveau messie : "l’Élu" qui peut sauver l'ensemble des êtres humains du joug des robots. Ce film est considéré comme un film-culte par de nombreux fans. Il est qualifiée de “révélateur de notre rapport à la technologie” dans le sens où il retranscrit les “fantasmes” et les “questions” qui se développent parallèlement aux progrès techniques et scientifiques mais aussi face à l’évolution des mœurs. Ce film a d'ailleurs suscité un livre de philosophie regroupant plusieurs contributions : “Matrix, machine philosophique” (éditions Ellipses, 2003). L’esthétique mise en avant dans le film s’inscrit dans la culture actuelle des arts numériques. On y voit ainsi de de nombreuses références à Microsoft, Apple… IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  47. 47. “Humanité 2.0” (en anglais “The Singularity is Near”) est un livre de Raymond Kurzweil où il décrit sa vision de la singularité technologique à travers la combinaison de trois sciences : la génétique, les nanotechnologies et la robotique (dont l'intelligence artificielle). Selon Kurzweil, la convergence et le développement exponentiel des nouvelles technologies conduisent à l'émergence d'un monde complètement transformé. Notre intelligence jusqu'alors confinée dans ses supports biologiques (le cerveau) deviendra progressivement non-biologique et des milliards de fois plus puissante qu'elle n'est aujourd'hui. Dans ce monde nouveau, les distinctions entre l'humain et la machine, entre le réel et la réalité virtuelle, s'estomperont progressivement. Les personnes pourront adopter des corps différents et multiplier les versions de leurs esprits. Ce faisant, les humains pourront contrôler le vieillissement et la maladie, éliminer la pollution, résoudre les problèmes de la pauvreté et de la faim dans le monde… Cette révolution immense, selon Ray Kurzweil, pourrait se produire dans les 10 à 50 prochaines années. Ray Kurzweil est un partisan du transhumanisme. Ray Kurzweil L’Humanité 2.0 1999 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  48. 48. Sean Parker est un entrepreneur américain né en 1979. il se fait connaître à 16 ans pour avoir piraté des réseaux d’administrations et de multinationales américaines. À 19 ans Sean Parker et son ami Shawn Fanning vont totalement bouleverser l’industrie musicale avec un service gratuit d’échange de fichiers en peer-to-peer : Napster. Lancé début 1999, Napster passe en sept mois de 1 million à 50 millions d’utilisateurs. Le site est accusé par les maisons de disques et les artistes d’encourager le piratage et de tuer l’industrie. Après des procès retentissants initiés par la RIAA (Recording Industry Association of America), qui regroupe les majors de l’industrie musicale, Napster ferme mi-2001. Depuis cet échec, Sean Parker a investi dans Facebook où il a joué un rôle important dans les débuts du réseau social (jusqu’à en devenir Président et posséder 7% du capital) et de nombreuses autres sociétés : Founders Fund (compagnie d’investissement), Yammer, (service de microblogging destiné aux entreprises), Chatroulette, TheAudience… Éminence grise, on trouve son nom associé à de nombreuses innovations, de Napster à Facebook, qui ont révolutionné l’internet. Sean Parker Fondateur de Napster 1999 ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  49. 49. Jérémy Rifkin La 3ème révolution industrielle 2001IDÉES Jérémy Rifkin, né en 1945, est un essayiste américain spécialisé dans la prospective économique et scientifique. Il est diplômé en économie à la Wharton School (Pennsylvanie). En 1977, il crée une fondation de prospective, la Foundation on Economic Trends (FOET) basée à Washington. Au delà des États-Unis, Rifkin a également acquis une grande influence en Europe en tant que conseiller pour des gouvernements et des chefs d’État. Jérémy Rifkin est souvent présenté comme le principal théoricien de la “Troisième Révolution Industrielle”, qu’il définit comme la réponse à long terme au triple défi de la crise économique mondiale, de la sécurité énergétique et du changement climatique. Cette Troisième Révolution industrielle a été officiellement prise en compte par le Parlement européen en 2007 pour mettre en œuvre des programmes d’actions politiques. Jeremy Rifkin montre que les nouveaux géants de l'économie mondiale ne cherchent plus seulement à nous vendre des produits, mais à nous faire adhérer à l'imaginaire de leurs marques, à nous regrouper en “clubs” (en communautés) et à nous faire partager des émotions communes. Aujourd’hui, si on veut accéder aux loisirs, à la culture et au savoir, i faut être connecté. Nos existences sont aux mains des professionnels du marketing qui traquent nos habitudes et nos modes de vie. Et il questionne ce nouveau paradigme : “Dans un monde où l’on devra louer un droit d'accès à sa propre vie, quelle place restera-t-il aux relations humaines, à la culture et à l’épanouissement de chacun ?” LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  50. 50. John Carmack (né le 20 août 1970 à Roeland Park, Kansas) est le programmeur principal et le cofondateur (avec plusieurs personnes, dont John Romero) de la société id Software, une entreprise de développement de jeux vidéo. Son habileté en programmation informatique lui a permis de devenir une célébrité dans la communauté des joueurs et des développeurs d'applications graphiques 3D en temps réel. Carmack's Reverse désigne par exemple une technique d'informatique graphique de calcul des ombres dans une scène en trois dimensions. Elle tient son nom de John Carmack, celui qui a popularisé cet outil. Carmack a découvert cette technique lors du développement du jeu “Doom 3” en 2000. Le 7 août 2013, John Carmack devient directeur technique d'Oculus VR, fabriquant de l'Oculus Rift, un casque de réalité virtuelle. Oculus VR est devenu une filiale de Facebook en mars 2014. John Carmack Créateur d’algorithmes 3D Directeur technique d’Oculus VR 2000INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  51. 51. Larry Sanger Fondateurs de Wikipedia 2001 INNOVATEURS Jimmy Wales, né le 8 août 1966 à Huntsville, Alabama, est un homme d'affaires américain. Il est le fondateur du portail web américain Bomis et cofondateur de l'encyclopédie libre et gratuite du web Wikipédia. Lawrence Mark Sanger, né le 16 juillet 1968 à Bellevue, Washington, est diplômé en philosophie, cofondateur de l'encyclopédie en ligne Wikipédia. Il a depuis pris ses distances avec le site pour créer notamment une version avec comité de lecture de Wikipédia et portant le nom de Citizendium. Jimmy Wales LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  52. 52. Lawrence Lessig, né en 1961 dans le Dakota du Sud, est un juriste américain, professeur de droit au Harvard Law School (Université Harvard, Massachusetts). En 1999, il publie “Code et autres lois du cyberespace”, un livre avant-gardiste qui fera référence. Dans le contexte libertaire de la Silicon Valley qui veut s’affranchir des règles, il démontre que le code informatique n’est pas neutre et surtout, qu’il édicte des normes qui font loi. Il en tire une maxime célèbre : “code is law” (“le code est loi”) anticipant ainsi de plusieurs années les débats sur les questions de vie privée, de liberté d’expression ou de propriété intellectuelle. Selon lui, le droit de la propriété intellectuelle, et plus particulièrement le copyright, est fondamentalement inadapté à l’univers numérique, qui démultiplie les opportunités de “fair use”, c'est-à-dire la copie et le partage, légal et encadré, d’une œuvre sans l’accord explicite de son auteur. Il crée ainsi les Creative Commons, un système de droit d’auteur simplifié, largement utilisé aujourd’hui à l’échelle internationale. Ce système permet aux artistes de protéger leurs œuvres tout en en favorisant le partage sur le web. Laurence Lessig Créateur des Creatives Commons 2001IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  53. 53. Elon Musk (né en 1971 à Prétoria) est un chef d’entreprise, ingénieur et inventeur. Il a bâti sa fortune sur la vente de ses premières startups, Zip revendu à Altavista (Compaq) et X com devenu Paypal et revendu en 2002 à Ebay. En 2002, il fonde Space X avec pour objectif de faire décoller le spatial civil en concevant des lanceurs capables de diminuer fortement le coût de mise en orbite. Space X a connu un succès retentissant grâce à son contrat signé en 2008 avec la NASA pour ravitailler la Station Spatiale Internationale (ISS). En 2006 il fonde Tesla Motors qui produit des voitures tout électrique. En juin 2014, il rend les brevets de Tesla accessibles à tous. En mai 2015, il annonce une diversification avec la mise en fabrication de la “Powerwall”, une batterie destinée aux habitations. Tesla Motors est aujourd’hui valorisée à 35 milliards de dollars avec les fondateurs de Google au capital. Elon Musk fonde aussi Solar City en 2006 pour disrupter le marché de l’énergie via la location de panneaux solaires. En 2013, Il dévoile le projet Hyperloop, un TGV où les passagers s’installeront dans des capsules naviguant à près de 1200km/h. Par son approche entrepreunariale et innovante, Musk ne cesse d’inquiéter et d’influencer les acteurs des industries de l’aéronautique, de l’automobile et de l’énergie qui repensent leur modèle. 
 Il a inspiré Jon Favreau, le réalisateur du film “Iron Man” et Robert Downey Jr., acteur interprétant le génie-milliardaire Tony Stark. Elon Musk L’Iron Man de l’industrie 2002 ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  54. 54. Chris Anderson 2004 Chris Anderson (né le 9 juillet 1961 à Londres) est un entrepreneur et journaliste américain, auteur de plusieurs livres sur l'économie de l'internet et l'économie de la gratuité. De 2001 jusqu'à fin 20122, Chris Anderson fut le rédacteur en chef du magazine américain Wired. Il est célèbre pour avoir popularisé l'expression “long tail” (traduit par “longue traîne” en français), dans un article de Wired publié en 2004. Il applique à l’économie cette notion statistique pour définir les stratégies de vente qui consistent à mettre sur le marché une très grande diversité de produits en très petite quantité pour la plupart d’entre eux. C’est, selon lui, le “business model” d’Amazon. Il développera cette idée en 2006 dans son livre “The Long Tail : Why the Future of Business Is Selling Less of More”. En 2009, il publie “Free: The Future of a Radical Price” qui explore toutes les facettes de la gratuité. Gratuité qu’il positionne non pas comme un gadget promotionnel mais comme le paradigme d’une nouvelle économie. En Mai 2007, Anderson est classé dans la liste des 100 penseurs les plus visionnaires par le Time Magazine. “La Longue Traîne : quand vendre moins, c'est vendre plus” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2012
 “Free ! : comment marche l'économie du gratuit” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2014
 “Makers : la nouvelle révolution industrielle” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2012 Théoricien du “Free” et de la longue traine IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  55. 55. Mark Zuckerberg Fondateur de Facebook 2004 Mark Elliot Zuckerberg, né le 14 mai 1984 à White Plains (État de New York), est un informaticien et chef d'entreprise américain. Il est l’un des fondateurs de Facebook dont il est le président-directeur général. Facebook a été créé en 2004 par Zuckerberg et ses camarades étudiants de l'université Harvard, Eduardo Saverin, Dustin Moskovitz et Chris Hughes. En 2010, Mark Zuckerberg est désigné “personnalité de l’année” par le magazine Time et personnalité la plus influente du monde, suivi de Steve Jobs. Facebook est né en 2004 à l'université Harvard. D’abord réservé aux étudiants de cette université, il s'est ensuite ouvert à d'autres universités américaines avant de devenir accessible à tous en septembre 2006. Le nom du site provient d'ailleurs des albums photo (“ trombinoscope” ou “facebook” en anglais) regroupant les photos des visages de tous les élèves prises en début d'année universitaire. Le 17 mai 2012, Facebook lance la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire des valeurs technologiques et au second rang historique derrière Visa et devant General Motors. Sa valorisation boursière atteint alors 104 milliards de dollars. Au 31 mars 2015, Facebook dénombre 1,44 milliard d'utilisateurs actifs mensuels. ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  56. 56. Kim Schmitz 2005 Kim Schmitz est né en 1974 en Allemagne. L'adolescent se fait connaître dans le milieu du hacking sous le pseudonyme de “Kimble”. Il s'installe à Berlin dans les années 1990 et intègre le Chaos Computer Club (CCC). À cette époque il est présenté comme “l’un des hackers les plus célèbres de son pays” dans le magazine Forbes. En 2005, Schmitz fonde Megaupload Limited. Megaupload proposait un espace de stockage sécurisé destiné aux fichiers volumineux. Les fichiers sur l’espace de stockage étaient accessibles depuis n’importe quel ordinateur via une URL communiquée après transfert. Le département américain de la Justice et le FBI l’accusent alors d'être l'architecte d'un pillage en ligne à grande échelle. Le 19 janvier 2012, MegaUpload fut fermé par la justice des États- Unis. Le lendemain, Kim Dotcom est arrêté à Auckland, en Nouvelle Zélande. La mise hors ligne de Megaupload a été vécu comme une onde de choc. Des centaines de milliers d’internautes ont perdu en quelques secondes tous les fichiers qu’ils avaient stocké. Après la fermeture de ce symbole du téléchargement direct (peer to peer) la plupart des sites de type ont annoncé leur cessation d’activité. Le fossoyeur du peer-to-peer LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE ENTREPRENEURS
  57. 57. Bernard Stiegler 2005 Bernard Stiegler, né en 1952, est un philosophe français qui pense les enjeux sociaux, politiques, économiques et psychologiques des mutations technologiques. Fondateur et président du groupe de réflexion philosophique “Ars industrialis” créé en 2005, il dirige également depuis 2006 l'Institut de recherche et d'innovation (IRI) qu'il a créé au sein du Centre Georges-Pompidou. Sous la direction de Jacques Derrida, il soutient sa thèse à l'École des hautes études en sciences sociales en 1993 et obtient un doctorat de philosophie. Il est né dans un milieu très modeste, abandonnant ses études au lycée. En 1976, il attaque une banque à main armée suivi par trois autres braquages avant son arrestation en flagrant délit. Condamné à cinq ans de prison, il est incarcéré à Toulouse et suit par correspondance des études de philosophie à l'université Toulouse II-Le Mirail. Selon Bernard Stiegler, la philosophie grecque se constitue en se démarquant de ce qu'elle appelle la “technè”, dont s'inspirent les sophistes. Le philosophe peut bien se servir de la technique (de l'écriture, par exemple), mais la technique n'est pas supposée participer à la constitution de la vérité philosophique. Il définit la technologie comme une pharmacopée, un médicament qui n'est ni un remède, ni un poison en soi, mais qui peut le devenir, tout dépend comment on l’utilise. IDÉES La technologie comme “pharmacopée” LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  58. 58. Les acteurs historiques de la révolution Numérique Jack Dorsey, né le 19 novembre 1976 à Saint-Louis (États-Unis), est l’un des créateurs du site de microblogging Twitter. Twitter permet à un utilisateur d’envoyer gratuitement de brefs messages, appelés tweets, sur internet, par messagerie instantanée ou par SMS. Ces messages sont limités à 140 caractères. Twitter a été créé le 21 mars 2006 par Jack Dorsey, Evan Williams, Biz Stone et Noah Glass. Le service est rapidement devenu populaire. Au 30 juin 2015, Twitter compte 316 millions d’utilisateurs actifs par mois avec 500 millions de tweets envoyés par jour. Il est disponible dans plus de 35 langues. Le siège social de Twitter Inc. se situe aux États-Unis à San Francisco. Jack Dorsey Fondateur de Twitter 2006 ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  59. 59. Julian Paul Assange, né le 3 juillet 1971 à Townsville en Australie, est un informaticien et cybermilitant australien. Il est surtout connu en tant que fondateur, rédacteur en chef et porte-parole de WikiLeaks. Sous le coup d’une extradition demandée par la Suède, il vit réfugié à l’ambassade d’Équateur à Londres depuis juin 2012. Il a publié, sur son site WikiLeaks (“leaks” signifie “fuites” en anglais), plus de 400 000 documents confidentiels relatifs aux modes opératoires de l'armée américaine en Irak. Il a également dénoncé les circuits de corruption de dictateurs africains ou de certaines compagnies russes offshore. Il a fait son entrée en 2010 dans le palmarès des personnes les plus puissantes du monde tenu par le magazine Forbes. Il est élu personnalité de l'année 2010 par les lecteurs du site de Time, ainsi que par la rédaction du journal Le Monde. Julian Assange a reçu plusieurs prix, parmi lesquels figurent : - l’Amnesty International Media Award (New Media) 2009, remis pour la diffusion d'informations sur des assassinats, - l’Index on Censorship Award 2008, remis par The Economist, - la médaille d'or de la Sydney Peace Foundation pour la "défense du droit des individus à la connaissance ». Julian Assange Fondateur de Wikileaks 2006HACKTIVISTES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  60. 60. Nate Silver est un mathématicien américain spécialisé dans les calculs statistiques. En agrégeant des masses de données considérables, il parvient grâce à ses algorythmes à établir des probabilités qui se vérifient très souvent. Il a d’abord développé le système “Pecota” visant à prévoir les résultats et les possibles évolutions de carrière des joueurs de la Ligue de baseball, système qu'il vend à la société Baseball Prospectus. En 2007 il commence à publier des analyses et des prévisions sur l'élection présidentielle américaine de 2008. Il crée son blog en mars 2008, “FiveThirty Eight.com”. La justesse de ses prévisions lors de l’élection présidentielle de 2008 (il prédit correctement le vainqueur dans 49 des 50 États) lui vaut une grande notoriété. Durant la campagne présidentielle de 2012, Nate Silver prédit précisément les résultats des 50 États américains et du district de Columbia. Le livre de Silver “The Signal and the Noise”, publié en septembre 2012 entre dans la liste des meilleurs ventes du New York Times et est choisi par le site web Amazon.com comme meilleur livre de 2012. En 2013, Nate Silver est en tête du palmarès des "100 personnes les plus créatives du monde des affaires" selon le magazine Fast Company. Il est considéré comme un des “papes” du big data. Nate Silver Le sorcier de la data-prédiction 2008INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  61. 61. Travis Kalanick a créé en 2009 avec Garett Camp l’application “Uber” qui permet de commander en quelques clics avec son smartphone une voiture avec chauffeur à des tarifs souvent très compétitifs (définis en fonction de la demande). Uber fonctionne comme une place de marché qui met directement en relation clients et chauffeurs inscrits sur la plateforme. Le client sait immédiatement où se trouve le chauffeur le plus proche et combien lui coutera la course. Dans certaines villes, le service UberX permet de mettre en relation des particuliers qui, avec leur propre voiture, assurent ce service. L’entreprise compte aujourd’hui plus d’un million de chauffeurs dans 170 villes à travers le monde. À cause de la personnalité contrastée de son fondateur (propos sexistes et souvent provocateurs) ainsi que la brutale remise en cause de positions acquises par les professionnels du secteur, la start-up fait face à travers la planète à l’opposition de nombreuses sociétés de taxis ainsi que de beaucoup d’autorités publiques. Uber révolutionne en effet un secteur d’activité qui n’a pas changé depuis plusieurs siècles. D’autant que, au delà du transport des personnes, le modèle d’Uber pourrait également s’appliquer à beaucoup dautres secteurs (livraisons de biens par exemple). C’est sans doute ce qui explique la valorisation à 51 milliards de dollars de l’entreprise aujourd’hui. Travis Kalanick Cofondateur de Uber 2009 ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  62. 62. Le Bitcoin (de l'anglais “bit” : unité d'information binaire et “coin” : pièce de monnaie) est une monnaie cryptographique et un système de paiement peer-to- peer inventé par Satoshi Nakamoto, qui annonce l'invention en 2008 et publie le logiciel open-source en 2009. Son unité de compte est le bitcoin, limitée à 21 millions d'unités et divisible jusqu'à la huitième décimale. Toutes les transactions sont vérifiées par les nœuds du réseau et enregistrées dans un registre public et infalsifiable appelé “blockchain”. Le système fonctionne sans autorité centrale, ni administrateur unique, mais de manière décentralisé grâce au consensus de l'ensemble des nœuds du réseau. Bitcoin est la plus importante monnaie électronique décentralisée avec une capitalisation supérieure à 5 milliards d'euros. Les bitcoins sont créés conformément au code source du logiciel, en rétribution du traitement des transactions. Certains utilisateurs mettent à contribution leur puissance de calcul informatique afin de vérifier et d'enregistrer les transactions dans la “blockchain”. Cette activité, appelée minage, permet aux mineurs d'être rémunérés par des bitcoins nouvellement créés et par les frais des transactions traitées. Les bitcoins peuvent ensuite être échangés contre d'autres monnaies, biens ou services. Leur prix est fixé principalement sur des places de marché spécialisées, selon la loi de l'offre et de la demande. En tant que moyen de paiement, Bitcoin est accepté par un nombre croissant de commerçants, incités par des frais de transaction généralement inférieurs aux 2-3 % pratiqués par les organismes de cartes de crédit. Satoshi Nakamoto Le créateur du Bitcoin 2009 LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE INNOVATEURS
  63. 63. Kevin Systrom (né en 1983) a co-fondé Instagram avec Mike Krieger en octobre 2010. Ce réseau social de photos (400 millions d’utilisateurs en août 2015) est une des réussites les plus rapides de l’histoire de la Silicon Valley. Deux après sa création, l’application a été rachetée par Facebook pour un milliard de dollars. Les deux diplômés de Stanford ont créé cette application pour mettre en scène leur quotidien avec l’image comme vecteur. C’est la force d’Instagram : “une image vaut mille mots”. Avec l’essor des smartphones et la démocratisation de la connexion Internet sur mobile, Instagram s’est imposé comme un réseau social majeur et a même bouleversé la place de la photographie dans nos sociétés. Les instagramers deviennent des photographes d’un nouveau genre. Certains “amateurs” rassemblent plus de cent mille abonnés sur leur compte. Kevin Systrom Fondateur d’Instagram 2010 ENTREPRENEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  64. 64. Evgeny Morozov est un chercheur et écrivain américain d'origine biélorusse né en 1984, spécialiste des implications politiques et sociales du progrès technologique et du numérique. 
 Fervent admirateur de Deleuze et Guattari, avide lecteur des marxistes anglo-saxons contemporains (Eric Hobsbawm, Fredric Jameson), Morozov poursuit une entreprise de déconstruction des illusions de la révolution technologique. “Nous devons nous poser les bonnes questions - explique-t-il dans une interview à Télérama (25 août 2015) - Qui gouverne l’infrastructure ? Qui doit contrôler les capteurs qui parsèmeront nos villes intelligentes ? Je remarque que personne ne se demande qui devrait posséder les moteurs de recherche ! Le monopole de Google ne serait pas problématique si leur seule volonté était d’offrir des résultats pertinents sur son moteur de recherche. Mais ce n’est pas leur objectif (…) Google ne devrait pouvoir vendre que des fonctionnalités avancées, dont nous n’avons pas tous besoin. Les entreprises ne doivent pas posséder les données, de la même façon qu’elles ne peuvent pas posséder l’air que nous respirons.” Evgeny Morozov dénonce ce qu'il appelle le "solutionnisme", un concept qui consiste à vouloir tout améliorer grâce à internet, en traitant des symptômes sans plus jamais chercher à en comprendre la complexité des causes. Dans sa vision, pessimiste mais pas technophobe, la Silicon Valley n'est pas une solution. Elle pose un problème de fond. Evgeny Morosov Le coté obscur d’Internet 2011 IDÉES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  65. 65. Watson est un programme informatique d'intelligence artificielle conçu par IBM dans le but de répondre à des questions formulées en langue naturelle. Il s'intègre dans un programme de développement plus vaste, le DeepQA research project. Watson a participé en février 2011 au jeu télévisé “Jeopardy !” qu’il a remporté. Capable de trouver les réponses en quelques secondes et, grâce à une synthèse vocale, d’énoncer les réponses, de choisir le thème et le montant de la prochaine question, Watson respectait les règles du jeu. IBM se focalise désormais sur les façons de monétiser Watson. Du fait de sa capacité à comprendre le langage naturel, Watson serait utile dans le domaine du diagnostic médical ou pour assister les conseillers financiers. Citigroup explore cette technologie pour gérer la masse de données générée par la finance, par exemple “les 9 000 pages de données produites quotidiennement par l’agence Reuters”. Certains membres de l'équipe d'Eric Brown, directeur du projet chez IBM, estiment que Watson a déjà prouvé qu'il dépassait le test de Turing. L'intelligence artificielle avait fait un bond considérable depuis la victoire en 1997 d'un ordinateur d’IBM (Deep Blue) contre le champion du monde des échecs Kasparov. en 2015, AlphaGo, un logiciel conçu par des chercheurs de Google DeepMind, a battu Fan Hui, le champion européen en titre du jeu de go, 5 parties à 0. Watson L'intelligence artificielle d’IBM 2011 LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE INNOVATEURS
  66. 66. Éric Viennot est un créateur multimédia français, né le 10 mars 1960 à Lyon. Il est le concepteur des séries de jeux vidéo, notamment “Les Aventures de l'Oncle Ernest” et “In Memoriam”. Il est également le concepteur et l’auteur du jeu “Alt Mind”, un alternate reality game produit par la société Orange qui fait figure de précurseur dans le domaine des jeux du futur (réalité augmentée et interactivité), des séries vidéos (narration avec participtation des joueurs/spectateurs) et du transmédia (plateforme multidevices, jeu en temps réel, internet…). Sous de nombreux aspects, Alt Mind préfigure en effet ce que seront les contenus et les dispositifs transmédia immersifs de demain où le spectateur devient lui-même acteur de la narration et vit des expériences sensorielles et cognitives en trois dimensions . Éric Viennot appelle ce nouveau genre la “fiction totale” Éric Viennot a obtenu de nombreuses distinctions internationales pour plusieurs des jeux qu’il a créé. Il est par ailleurs Chevalier des Arts et des Lettres depuis mars 2007. Éric Viennot Créateur d’Alt Mind - Alternate Reality Game 2012 INNOVATEURS LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  67. 67. Edward Joseph Snowden, né le 21 juin 1983, est un informaticien américain, ancien employé de la Central Intelligence Agency (CIA) et de la National Security Agency (NSA) qui a révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. À partir du 6 juin 2013, Snowden rend publiques par l’intermédiaire des médias, notamment The Guardian et du Washington Post, des informations classées top-secrètes de la NSA concernant la captation des métadonnées des appels téléphoniques aux États- Unis, ainsi que les systèmes d’écoute sur internet des programmes de surveillance de masse PRISM, XKeyscore, Boundless Informant et Bullrun du gouvernement américain, ainsi que les programmes de surveillance Tempora, Muscular et Optic Nerve du gouvernement britannique. Pour justifier ses révélations, il a indiqué que son “seul objectif est de dire au public ce qui est fait en son nom et ce qui est fait contre lui.” À la suite de ces révélations, Edward Snowden est inculpé le 22 juin 2013 par le gouvernement américain sous les chefs d’accusation d’espionnage, vol et utilisation illégale de biens gouvernementaux. Exilé à Hong Kong en juin 2013 puis à Moscou, Edward Snowden obtient le 31 juillet 2013 l’asile politique en Russie. Le 14 avril 2014, l’édition américaine du Guardian et le Washington Post se voient décerner le prix Pulitzer pour la publication des révélations sur le système de surveillance de la NSA, rendues possibles grâce aux documents fournis par Snowden. Edward Snowden Le lanceur d’alerte 2013HACKTIVISTES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  68. 68. Aaron Hillel Swartz (1986 - 2013) est un informaticien américain, activiste politique et militant de l’Internet. Il s’est d’abord impliqué dans le développement du RSS, dans le site de recommandation Reddit, dans l'organisation des “Creative Commons” avec Laurence Lessig. Il a également fondé le cyber-groupe Demand Progress, un groupe de pression utilisant Internet pour peser sur les partis politiques en matière de libertés publiques, connu pour sa campagne contre le Stop Online Piracy Act (SOPA - proposition de loi contre le piratage sur internet). Dans une tribune publiée en 2008 et intitulée “Guerilla open access”, Swartz écrit que les internautes du monde entier “en s’unissant avaient les moyens de s’opposer à une privatisation de la connaissance”. Le 19 juillet 2011, il est accusé d'avoir téléchargé 4,8 millions d'articles scientifiques disponibles dans JSTOR (soit la quasi-totalité du catalogue du Massachussetts Institute of Technology - MIT). La police le suspecte alors de vouloir les mettre en ligne. Aaron Swartz était un défenseur des “biens communs”, attaché à la liberté des échanges et à la culture pour tous. Il estimait injuste que ces travaux de recherche, financés avec l’argent public, ne soit pas accessibles à tous. Le JSTOR n’a pas pris l'initiative d'une telle démarche judiciaire. C’est le procureur des États-Unis Carmen Ortiz (c’est-à-dire l’État qui voulait faire de ce procés un exemple anti- hacker) qui a engagé ces poursuites. Aaron Swartz fait l’objet de 13 chefs d’accusation et risque 35 ans de prison. Il se suicide le 11 janvier 2013 à l’âge de 26 ans. Son procès fédéral devait débuter le mois suivant. Aaron Swartz L’enfant martyr d’internet 2013 HACKTIVISTES LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  69. 69. LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE “Les Innovateurs” Walter Isaacson - Éd. Simon & Schuster - 2014 “À nous d'écrire l'avenir : Comment les nouvelles technologies bouleversent le monde” Éric Schmidt, Jared Cohen - Éd. Denoël - 2013 “L’âge de la multitude - Entreprendre et gouverner après la révolution numérique” Nicolas Colin, Henri Verdier - Éd. Colin - 2015 “La révolution numérique : glossaire” Eric Scherer - Dalloz - 2009 “La condition numérique” 
 Jean-François Fogel, Bruno Patino - Éd. Points - 2014 “L’Éthique des hackers” Steven Levy - Éd. Globe - 2013 “L’information : l'histoire - la théorie - le déluge” 
 James Gleick - Éd. Cassini - 2015 “La Longue Traîne : quand vendre moins, c'est vendre plus” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2012 “Free ! : comment marche l'économie du gratuit” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2014 “Makers : la nouvelle révolution industrielle” 
 Chris Anderson - Flammarion - 2012 “Pour tout résoudre cliquez ici - l‘aberration du solutionnisme technologique” Evgeny Morozov Éd. FYP - 2014 “L’âge de l'accès : la révolution de la nouvelle économie” 
 Jérémy Rifkin - Éd. La Découverte - 2000 Essais “Humanité 2.0 : La bible du changement” 
 Ray Kurzweil - Paris, M21, 2007 “Matrix, machine philosophique” 
 Badiou Alain, Bénatouil Thomas, During Elie - Éd. Ellipses - 2003. “L'intelligence collective. Pour une anthropologie du cyberespace” Pierre Levy - Éd. La Découverte 1984 “À quoi rêvent les algorithmes : Nos vies à l'heure des big data” Dominique Cardon - Éd. Seuil - 2015 “La vie liquide” 
 Zygmunt Bauman - 2006 “Aux sources de l'utopie numérique : de la contre-culture 
 à la cyberculture, Stewart Brand, un homme d’influence" 
 Fred Turner - C&F éditions - 2012. “A Mathematical Theory of Communications” Claude Shannon - 1948 “La cybernétique : information et régulation dans le vivant 
 et la machine” Nobert Wiener - Éd. du Seuil - 2014 “La Galaxie Gutenberg. La genèse de l'homme typographique” Marshall Mcluhan - Gallimard - 1977 “La Théorie du bordel ambiant” Roland Moreno - éd. Belfond - 1990 Autres ouvrages cités
  70. 70. “Ada Byron Lovelace : To Dream Tomorrow”
 Réalisé par John Füegi et Jo Franci - 2003 - Flare Production
 Documentaire sur Ada Lovelace et sa contribution à la science informatqiue (en anglais) “The social network” Réalisé par David Fincher - 2010
 Biopic sur la vie de Marc Zuckerger et la création de Facebook “Imitation Game” Réalisé par Morten Tyldum - 2015
 Biopic sur la vie d’Alan Turing “The Internet's Own Boy: The Story of Aaron Swartz” Réalisé par Brian Knappenberger - 2014
 Documentaire sur la vie d’Aaron Swartz “Jobs” Réalisé par Joshua Michael Stern - 2013
 Biopic sur la vie de Steve Jobs “Steve Jobs” Réalisé par Danny Boyle - 2016
 Biopic sur la vie de Steve Jobs “Citizen Four” 
 Documentaire sur Edward Snowden réalisé par Laura Poitras - 2014 “Matrix” Film réalisé par Larry et Andy Wachowski - 1999
 Inspiré entre autres du “Neuromancien” de William Gibson, Matrix raconte le combat de rebelles contre la domination de machines qui ont créé un univers virtuel pour asservir les humains.
 Filmographie, documentaires Biographies “Alan Turing” Andrew Hodges - Michel Lafon - 2015 “Steve Jobs” Walter Isaacson - Lattes - 2011 “The Thrilling Adventures of Lovelace and Babbage” 
 Sidney Padua - 2015 - Éd. Panthéon (Bande dessinée) “R.U.R. - Rossum Universal Robots”
 Karel Capek - 1921 - http://archive.org/details/CapekRUR “Neuromancien” William Gibson - Éd. J’ai Lu - 1984
 Considéré comme le roman fondateur du mouvement cyberpunk “La Théorie de l’Information” Aurélien Bellanger - Éd. Gallimard - 2012. L’épopée économique française du numérique, du minitel à l’arrivée des mobiles, à travers la vie romancée de Xavier Niel, le fondateur de Free. Romans, théâtre LES ACTEURS HISTORIQUES DE LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE
  71. 71. Les acteurs historiques 
 de la révolution numérique Master Sup de Web Marseille
 “Environnement & Société Digitale”
 Philippe Français - oct 2015 Ce document de cours a été réalisé par Philippe Français avec le concours des élèves du Master Sup de Web à Marseille : Grégoire Allin, Benjamin Bouelle, Walter Empereur, Nicolas Giannino, Julie Gonin, Élie Miahe, Steve Minot, Bernadette Ngos, Amine Ourrad, Anaïs Picot, Benjamin Schell, Christine Vincent-Giuliano. 2015 | CC-BY-NC-ND-SA Wikipedia et Google images ont été fortement mis à contribution. Vous pouvez vous aussi contriber à son enrichissement ou à d’éventuelles corrections. contact : philippe@noomedia.org Tél. 06 77 82 85 51

×