Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique ? <ul><li>M.Cabillic  ...
Enquête   (1) <ul><li>Professionnels interrogés  : </li></ul><ul><ul><ul><li>12  Infirmières    </li></ul></ul></ul><ul><u...
Enquête   (2) <ul><li>Question posée  : </li></ul><ul><ul><li>Dans la prise en charge du patient asthmatique, quelle est s...
Infirmières (n=12)
Pneumologues (n=12)
Pédiatres (n=7)
Kinésithérapeutes (n=17)
Kinésithérapeutes Groupe total (n=17)
Kinésithérapeutes 78 % Ecole de l’asthme Groupe libéraux  (n=9)
Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1)  Kinésit...
Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës <ul><li>1)  Participation au contrôle de l’asthme   </li></ul><ul><li>2)  Par...
1)  Participer au contrôle de l’asthme   <ul><li>Critères pour le contrôle de l’asthme  [1] </li></ul>[1]  Recommandations...
1)  Participer au contrôle de l’asthmatique <ul><li>Le kinésithérapeute  :  </li></ul><ul><ul><li>Participe activement au ...
Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës <ul><li>1)  Participation au contrôle de l’asthme   </li></ul><ul><li>2)  Par...
Education thérapeutique <ul><li>Approche pluri-professionnelle  (médecin, kinésithérapeute, infirmière, psychologue,…),  <...
Education thérapeutique <ul><li>Réaliser un diagnostic éducatif  :   [4] </li></ul><ul><ul><li>Qui est-il ?  (psycho-affec...
Education thérapeutique <ul><li>Atelier du souffle   (domaine sensori moteur)  :  [6] </li></ul><ul><ul><li>Apprentissage ...
Education thérapeutique <ul><li>Le kinésithérapeute  : </li></ul><ul><ul><li>Importance de son rôle dans les réseaux libér...
Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1)  Kinésit...
2)  Evaluation de l’A.A.G.   [1]  Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. ...
(2)  Kinésithérapie en périodes aiguës   <ul><li>Kinésithérapeute    (1)  :   </li></ul><ul><li>Connaissances physiopathol...
(2)  Kinésithérapie en périodes aiguës   <ul><li>Kinésithérapeute  (2) :   </li></ul><ul><li>« En milieu hospitalier  (soi...
(2)  Kinésithérapie en périodes aigües   <ul><li>« Le kinésithérapeute a sa place face à un patient présentant un bronchos...
Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1)  Kinésit...
3)  Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Massage, étirements  : </li></ul><ul><ul><li>Champ de compétence spécifique du kinés...
3)  Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Détente du patient  : relaxation,…   </li></ul><ul><ul><li>« Il y a des évidences qu...
3)  Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Désencombrement bronchique, Contrôle de la toux   :   [14,15] </li></ul><ul><ul><li>...
3)  Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Techniques de ventilation  : </li></ul><ul><ul><li>Intérêt d’un entraînement ventila...
3)  Actes Kinésithérapiques  <ul><li>Techniques instrumentales  :  Aérosolthérapie </li></ul><ul><ul><li>Le kinésithérapeu...
3)  Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Réadaptation à l’effort, à l’exercice  : </li></ul><ul><ul><li>En cas de limitation ...
Quelle valeur ajoutée de la  Masso - Kinésithérapie ?
Quelle valeur ajoutée de la M.Kinésithérapie  ? <ul><li>Connaissances anatomiques, physiologiques </li></ul><ul><ul><li>Mé...
Quelle valeur ajoutée de la M.Kinésithérapie  ? <ul><li>Durée et fréquence des séances  :   (suivi du patient) </li></ul><...
Conclusion   (1) <ul><li>Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute </li></ul><ul><li>dans la prise en cha...
Conclusion   (2) <ul><li>   Rôle d’éducateur  : </li></ul><ul><li>Intérêt d’avoir un référentiel éducatif dans le traitem...
Conclusion   (3) <ul><li>Nécessité d’évaluations de nos pratiques </li></ul><ul><li>Formation des kinésithérapeutes </li><...
Références  (1) <ul><li>[1]  Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et  adolescents. ANAE...
Références  (2) <ul><li>[10] P.Gouilly. Existe-t’il une kinésithérapie respiratoire du bronchospasme ? Ann. Kinésithér., 2...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Specificitekineasthmecabillic Gtk08

1 198 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 198
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
24
Actions
Partages
0
Téléchargements
34
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Specificitekineasthmecabillic Gtk08

    1. 1. Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique ? <ul><li>M.Cabillic et </li></ul><ul><li>E.Beauvois, G.Bouric, </li></ul><ul><li>H.Gauchez, H.Tilly </li></ul>
    2. 2. Enquête (1) <ul><li>Professionnels interrogés : </li></ul><ul><ul><ul><li>12 Infirmières </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>12 Pneumologues </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>7 Pédiatres </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>17 Kinésithérapeutes : </li></ul></ul></ul>
    3. 3. Enquête (2) <ul><li>Question posée : </li></ul><ul><ul><li>Dans la prise en charge du patient asthmatique, quelle est selon vous la spécificité de la kinésithérapie ? </li></ul></ul>
    4. 4. Infirmières (n=12)
    5. 5. Pneumologues (n=12)
    6. 6. Pédiatres (n=7)
    7. 7. Kinésithérapeutes (n=17)
    8. 8. Kinésithérapeutes Groupe total (n=17)
    9. 9. Kinésithérapeutes 78 % Ecole de l’asthme Groupe libéraux (n=9)
    10. 10. Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1) Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës </li></ul><ul><li>2) Kinésithérapie en périodes aiguës </li></ul><ul><li>3) Actes kinésithérapiques </li></ul>
    11. 11. Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës <ul><li>1) Participation au contrôle de l’asthme </li></ul><ul><li>2) Participation à l’éducation thérapeutique </li></ul>
    12. 12. 1) Participer au contrôle de l’asthme   <ul><li>Critères pour le contrôle de l’asthme [1] </li></ul>[1] Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. ANAES (HAS) sep. 2004 Paramètres Fréquence ou valeur 1 Symptômes diurnes < 4 jours/semaine 2 Symptômes nocturnes < 1 nuit/semaine 3 Activité physique Normale 4 Exacerbations Légères, peu fréquentes 5 Absentéisme professionnel ou scolaire Aucun 6 Utilisation de bêta2 mimétiques < 4 doses/semaine 7 VEMS ou DEP > 85% de la meilleure valeur personnelle 8 Variation du DEP < 15% de variation diurne
    13. 13. 1) Participer au contrôle de l’asthmatique <ul><li>Le kinésithérapeute : </li></ul><ul><ul><li>Participe activement au contrôle de l’asthme. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’exercice libéral lui donne une place de choix (éducation, surveillance, suivi). </li></ul></ul><ul><ul><li>Très sensibilisé au domaine de l’activité physique, aux symptômes de l’exacerbation. </li></ul></ul><ul><ul><li>Interlocuteur privilégié pour le patient (aspect relationnel, durée et fréquence des séances). </li></ul></ul><ul><ul><li>« Par sa connaissance de la mécanique ventilatoire, il est un acteur privilégié dans l’apprentissage, le contrôle de la bonne réalisation des thérapies inhalées, et du DEP. » [2] </li></ul></ul>[2] E.Beauvois. Bases de la prise en charge de l’asthmatique. Profession kinésithérapeute N°15
    14. 14. Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës <ul><li>1) Participation au contrôle de l’asthme </li></ul><ul><li>2) Participation à l’éducation thérapeutique </li></ul>
    15. 15. Education thérapeutique <ul><li>Approche pluri-professionnelle (médecin, kinésithérapeute, infirmière, psychologue,…), </li></ul><ul><li>4 étapes  : </li></ul><ul><ul><li>le diagnostic éducatif, </li></ul></ul><ul><ul><li>le contrat d’éducation, </li></ul></ul><ul><ul><li>la mise en œuvre du programme éducatif, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’évaluation du patient et du programme. [3] </li></ul></ul>[3] Education thérapeutique du patient asthmatique – adulte et adolescent. Recommandations ANAES (HAS) juin 2001
    16. 16. Education thérapeutique <ul><li>Réaliser un diagnostic éducatif : [4] </li></ul><ul><ul><li>Qui est-il ? (psycho-affectif) </li></ul></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce qu’il a ? (biomédical) </li></ul></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce qu’il sait de sa maladie ? (cognitif) </li></ul></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce qu’il fait ? (socio-professionnel) </li></ul></ul><ul><ul><li>Quelles sont les attentes du patient ? </li></ul></ul><ul><ul><li>Élaboration d’un diagnostic éducatif : Rôle non spécifique </li></ul></ul><ul><ul><li>Réalisation d’un diagnostic kinésithérapique : Rôle spécifique [5] </li></ul></ul>[4] R.Gagnayre, Y.Magar, JF.d’Ivernois. Eduquer le patient asthmatique. Ed Vigot, 1998 [5] D.Pignier, C.Dubreuil. Asthme et éducation. Kinésithér. Scient. ; sept. 1997, n°370 :37-43
    17. 17. Education thérapeutique <ul><li>Atelier du souffle   (domaine sensori moteur) : [6] </li></ul><ul><ul><li>Apprentissage de la ventilation diaphragmatique </li></ul></ul><ul><ul><li>Découverte de l’expiration </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Etapes de m esure D.E.P. </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Etre capable de ventiler du V.R.I. au V.R.E. </li></ul></ul><ul><ul><li>Travaille de l’inspiration (douce odeur …) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Etapes pour la thérapie d’inhalation </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Pré-requis pour une utilisation correcte des traitements </li></ul></ul>[6] P.-L. Gnos, P. Gouilly. Place du kinésithérapeute dans la prévention de l'asthme de l'adulte. Annales de kinésithérapie. Vol 190, n°2 Avril 1998. p15
    18. 18. Education thérapeutique <ul><li>Le kinésithérapeute : </li></ul><ul><ul><li>Importance de son rôle dans les réseaux libéraux </li></ul></ul><ul><li>« Rôle plus spécifique dans : </li></ul><ul><ul><li>la valorisation corporelle du patient (exercices ventilatoires, relaxation,…), </li></ul></ul><ul><ul><li>les activités physiques dans le contrôle et réadaptation du patient » [7] </li></ul></ul>[7] F.Bridon. Education thérapeutique du patient asthmatique de l’adulte et de l’adolescent. Recommandations ANAES. Kinéréa. 2002 n°33, 22-26
    19. 19. Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1) Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës </li></ul><ul><li>2) Kinésithérapie en périodes aiguës </li></ul><ul><li>3) Actes kinésithérapiques </li></ul>
    20. 20. 2) Evaluation de l’A.A.G. [1] Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. ANAES (HAS) sept.2004 Asthme Aigu Grave défini chez l’adulte par l’un des signes suivants [1] Pouls >110/min, Fréquence respiratoire ≥ 25 /min Impossibilité de terminer les phrases en un seul cycle respiratoire DEP ≤ 50% de la théorique ou de la meilleure valeur connue du patient Bradycardie Hypotension Silence auscultatoire Cyanose Confusion ou coma Epuisement
    21. 21. (2) Kinésithérapie en périodes aiguës <ul><li>Kinésithérapeute   (1) : </li></ul><ul><li>Connaissances physiopathologiques de la maladie, </li></ul><ul><li>connaissances techniques (aérosolthérapie, auscultation,…)  </li></ul><ul><li>  Importance : </li></ul><ul><ul><li>de l’exercice libéral pour la surveillance, le dépistage des signes d’aggravation révélateurs d’un A.A.G.  [8] , </li></ul></ul><ul><ul><li>de la nécessité d’un kinésithérapeute expérimenté. </li></ul></ul>[8] D.Delplanque. Quelle compétence kinésithérapique face à une crise d’asthme aiguë grave au cabinet ? Actualités en kinésithérapie de réanimation. 2003, pp 85-88. Elsevier
    22. 22. (2) Kinésithérapie en périodes aiguës <ul><li>Kinésithérapeute (2) : </li></ul><ul><li>« En milieu hospitalier (soins intensifs) : </li></ul><ul><ul><li>Participation, à la prise en charge des asthmatiques en crise (surveillance du patient (SpO2, DEP), mise en route de l’aérosolthérapie,…)  » [9]. </li></ul></ul><ul><ul><li>Nécessité d’un kinésithérapeute expérimenté </li></ul></ul>[9] C.Dubreuil. Quelle est la place du kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique ? Rev Mal Respir 2006 ; 22 : 4S54-4S56
    23. 23. (2) Kinésithérapie en périodes aigües <ul><li>« Le kinésithérapeute a sa place face à un patient présentant un bronchospasme, cette place est peu connue du prescripteur. </li></ul><ul><ul><li>Il optimise la prise de l’aérosol, </li></ul></ul><ul><ul><li>Sécurise le patient, le calme </li></ul></ul><ul><ul><li>Tout en restant vigilant sur les complications éventuelles. » [10] </li></ul></ul>[10] P.Gouilly. Existe-t’il une kinésithérapie respiratoire du bronchospasme ? Ann. Kinésithér., 2001, t.28,
    24. 24. Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique  ? <ul><li>1) Kinésithérapie en dehors des périodes aiguës </li></ul><ul><li>2) Kinésithérapie en périodes aiguës </li></ul><ul><li>3) Actes kinésithérapiques </li></ul>
    25. 25. 3) Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Massage, étirements  : </li></ul><ul><ul><li>Champ de compétence spécifique du kinésithérapeute (massage), favorise la détente des masses musculaires contracturées, et l’amélioration de la ventilation [11] </li></ul></ul><ul><ul><li>Evaluation : sans niveau de preuve en aigu [12] </li></ul></ul>[11] Field T; Henteleff T. Children with asthma have improved pulmonary functions after massage therapy. J Pediatr, 132(5):854-8 1998 May [12] Gouilly P. Intérêt du massage réflexe dans l’asthme. Cahiers Kiné 1992
    26. 26. 3) Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Détente du patient  : relaxation,… </li></ul><ul><ul><li>« Il y a des évidences que la relaxation musculaire améliore la fonction pulmonaire de patients avec un asthme» [12]  ; </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmenterait le D.E.P. [13] </li></ul></ul><ul><ul><li>Aide pour lutter contre la panique liée à l’étouffement. [10] </li></ul></ul><ul><ul><li>Le kinésithérapeute est un acteur privilégié </li></ul></ul>[10] P.Gouilly. Existe-t’il une kinésithérapie respiratoire du bronchospasme ? Ann. Kinésithér., 2001, t.28, [12] A.Huntley, A.R.White, E.Ernst. Relaxation therapies for asthma : a systematic review. Thorax 2002; 57: 127-131 [13] A.B. Alexander, D.R. MIklich, H. Hershkoff. The immediate effects of systematic relaxation training on peak expiratory flow rates in asthmatic children. Psychosomatic Medicine 34:388-394 (1972)
    27. 27. 3) Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Désencombrement bronchique, Contrôle de la toux   : [14,15] </li></ul><ul><ul><li>Rôle spécifique du kinésithérapeute, </li></ul></ul><ul><ul><li>Favoriser le désencombrement qui s’impose dans la phase sécrétante [9], </li></ul></ul><ul><ul><li>Favoriser la pénétration des aérosols. </li></ul></ul><ul><ul><li>Combattre les toux irritatives. </li></ul></ul>[14] Conférence de consensus sur la kinésithérapie respiratoire. Lyon 1994. [15] Journées internationales en Kinésithérapie respiratoire et instrumentale. Lyon 2000 [9] C.Dubreuil. Quelle est la place du kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique ? Rev Mal Respir 2006 ; 22 : 4S54-4S56
    28. 28. 3) Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Techniques de ventilation : </li></ul><ul><ul><li>Intérêt d’un entraînement ventilatoire dans l’amélioration de la qualité de vie de patients asthmatiques [16]. </li></ul></ul><ul><ul><li>Nécessité de plus d’évaluation [17] </li></ul></ul><ul><ul><li>Nombreuses techniques , (Vent. Dirigée, Buteyko dans le syndrome d’hyperventilation, …) </li></ul></ul><ul><ul><li>Kinésithérapeute : acteur essentiel (rôle spécifique) </li></ul></ul>[16] Thomas M., McKinley RK., and all. Breathing retraining for dysfunctional breathing in asthma : a randomised controlled trial. Thorax 2003 Feb; 58(2):110-5 [17] Breathing exercises for asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007
    29. 29. 3) Actes Kinésithérapiques  <ul><li>Techniques instrumentales  : Aérosolthérapie </li></ul><ul><ul><li>Le kinésithérapeute améliore l’aérosolthérapie [15] </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Gestion de la ventilation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Drainage bronchique </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Enseignement thérapeutique </li></ul></ul></ul>[15] Journées internationales en Kinésithérapie respiratoire et instrumentale. Lyon 2000
    30. 30. 3) Actes Kinésithérapiques   <ul><li>Réadaptation à l’effort, à l’exercice : </li></ul><ul><ul><li>En cas de limitation de la tolérance à l’effort, la kinésithérapie peut aider le patient à reprendre une activité physique (grade B) [1] </li></ul></ul><ul><ul><li>Le réentraînement à l’exercice concerne les patients adultes et enfants ayant un asthme difficile [18] </li></ul></ul>[1] Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. ANAES (HAS) sept. 2004 [18] Réentraînement à l’exercice sur machine d’un patient atteint d’une pathologie respiratoire chronique. H.A.S, 2007
    31. 31. Quelle valeur ajoutée de la Masso - Kinésithérapie ?
    32. 32. Quelle valeur ajoutée de la M.Kinésithérapie  ? <ul><li>Connaissances anatomiques, physiologiques </li></ul><ul><ul><li>Mécanique ventilatoire </li></ul></ul><ul><li>Connaissances techniques : </li></ul><ul><ul><li>Matériel d’aérosolthérapie, auscultation [19] ,… </li></ul></ul><ul><li>Actes spécifiques  : </li></ul><ul><ul><li>Désencombrement bronchique, massages, exercices ventilatoires, aide à la reprise d’activité physique </li></ul></ul>[19] G.Postiaux. Kinésithérapie respiratoire de l’enfant. Ed. De Boeck (3è. Edition) 2003
    33. 33. Quelle valeur ajoutée de la M.Kinésithérapie  ? <ul><li>Durée et fréquence des séances  : (suivi du patient) </li></ul><ul><ul><li>Temps passé avec le patient </li></ul></ul><ul><li>Activité libérale  : </li></ul><ul><ul><li>Favorise l’éducation du patient, le suivi (contrôle de l’asthme) [8] </li></ul></ul><ul><ul><li>Surveillance régulière de son état respiratoire </li></ul></ul><ul><ul><li>Repère une crise, apprécie sa gravité, oriente le patient (prescripteur, hôpital) [8] </li></ul></ul><ul><ul><li>Connaissance de l’environnement du patient, </li></ul></ul><ul><ul><li>Interlocuteur privilégié du patient (des parents) </li></ul></ul><ul><ul><li>Renseigne le médecin,… </li></ul></ul>[8] D.Delplanque. Quelle compétence kinésithérapique face à une crise d’asthme aiguë grave au cabinet ? Actualités en kinésithérapiede réanimation. 2003, pp 85-88. Elsevier
    34. 34. Conclusion (1) <ul><li>Y-a-t’il une spécificité de l’approche du Kinésithérapeute </li></ul><ul><li>dans la prise en charge de l’asthmatique  ? </li></ul><ul><li> Technicien de la ventilation : </li></ul><ul><ul><li>Garantissant l’efficacité de la thérapie médicamenteuse. </li></ul></ul><ul><ul><li>Connaissances Bio-mécaniques </li></ul></ul><ul><ul><li>Prenant le temps de montrer aux patients qu’il s’agit d’une pathologie de l’expiration. </li></ul></ul>OUI
    35. 35. Conclusion (2) <ul><li> Rôle d’éducateur : </li></ul><ul><li>Intérêt d’avoir un référentiel éducatif dans le traitement de l’asthme, (1 à 2 séances) </li></ul><ul><li>Le kinésithérapeute peut apporter un éclairage : Professionnels du sport, entraîneurs </li></ul>
    36. 36. Conclusion (3) <ul><li>Nécessité d’évaluations de nos pratiques </li></ul><ul><li>Formation des kinésithérapeutes </li></ul><ul><li>Réactualisation de leurs connaissances </li></ul>
    37. 37. Références (1) <ul><li>[1] Recommandations pour le suivi médical des patients asthmatiques adultes et adolescents. ANAES (HAS) septembre 2004 </li></ul><ul><li>[2] E.Beauvois. Bases de la prise en charge de l’asthmatique. Profession kinésithérapeute N°15 </li></ul><ul><li>[3] Education thérapeutique du patient asthmatique – adulte et adolescent. Recommandations ANAES (HAS) juin 2001 </li></ul><ul><li>[4] R.Gagnayre, Y.Magar, JF.d’Ivernois. Eduquer le patient asthmatique. Ed Vigot, 1998 </li></ul><ul><li>[5] D.Pignier, C.Dubreuil. Asthme et éducation. Kinésithér. Scient. ; sept. 1997, n°370 :37-43 </li></ul><ul><li>[6] P.-L. Gnos, P. Gouilly. Place du kinésithérapeute dans la prévention de l'asthme de l'adulte. Annales de kinésithérapie. Vol.190, n°2 Avril 1998. p15 </li></ul><ul><li>[7] F.Bridon. Education thérapeutique du patient asthmatique de l’adulte et de l’adolescent. Recommandations ANAES. Kinéréa. 2002 n°33, 22-26 </li></ul><ul><li>[8] D.Delplanque. Quelle compétence kinésithérapique face à une crise d’asthme aiguë grave au cabinet ? Actualités en kinésithérapie de réanimation. 2003, pp 85-88. Elsevier </li></ul><ul><li>[9] C.Dubreuil. Quelle est la place du kinésithérapeute dans la prise en charge de l’asthmatique ? Rev Mal Respir 2006 ; 22 : 4S54-4S56 </li></ul>
    38. 38. Références (2) <ul><li>[10] P.Gouilly. Existe-t’il une kinésithérapie respiratoire du bronchospasme ? Ann. Kinésithér., 2001, t.28, </li></ul><ul><li>[11] Field T; Henteleff T. Children with asthma have improved pulmonary functions after massage therapy. J Pediatr, 132(5):854-8 1998 May </li></ul><ul><li>[12] A.Huntley, A.R.White, E.Ernst. Relaxation therapies for asthma : a systematic review. Thorax 2002; 57: 127-131 </li></ul><ul><li>[13] A.B. Alexander, D.R. MIklich, H. Hershkoff. The immediate effects of systematic relaxation training on peak expiratory flow rates in asthmatic children. Psychosomatic Medicine 34:388-394 (1972) </li></ul><ul><li>[14] Conférence de consensus sur la kinésithérapie respiratoire. Lyon 1994 . </li></ul><ul><li>[15] Journées internationales en Kinésithérapie respiratoire et instrumentale. Lyon 2000 </li></ul><ul><li>[16] Thomas M., McKinley RK., and all. Breathing retraining for dysfunctional breathing in asthma : a randomised controlled trial. Thorax 2003 Feb; 58(2):110-5 </li></ul><ul><li>[17] Breathing exercises for asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007 </li></ul><ul><li>[18] Réentraînement à l’exercice sur machine d’un patient atteint d’une pathologie respiratoire chronique. H.A.S, 2007 </li></ul><ul><li>[19] G.Postiaux. Kinésithérapie respiratoire de l’enfant. Ed. De Boeck (3è. Ed.) 2003 </li></ul>

    ×