UNITE N° XXXXX                                  Livret d’accueil                                  UNITE DE RECHERCHE/EQUIP...
UNITE N° XXXXX                                  Organigramme de l’unité : (exemple)                                       ...
UNITE N° XXXXX                                  Nom Prénom              Bureau         Téléphone              Mail  Corres...
UNITE N° XXXXX             -    Ne jamais prendre lascenseur mais lescalier le plus proche.4 - Si cela est possible, attaq...
UNITE N° XXXXX- Détailler la nature de l’incident, sa cause éventuelle, la nature des blessures s’il y a lieu, ainsi quele...
UNITE N° XXXXXRAPPEL :La responsabilité du manipulateur(trice) est engagée quand il(elle) ne suit pas les consignes detrav...
UNITE N° XXXXX                                        2. RISQUE BIOLOGIQUE.Le risque biologique est dominé par le risque i...
UNITE N° XXXXXToute utilisation dOGM nécessite lobtention préalable dun agrément délivré par la Commissionde génie génétiq...
UNITE N° XXXXX      T=Toxique, T+=Très toxique : très dangereux en cas de pénétration dans lorganisme (effetscancérigènes ...
UNITE N° XXXXXPour toutes questions liées à l’élimination des déchets chimiques, s’adresser….(Nom de la personneresponsabl...
UNITE N° XXXXX                          Prévention(peut –être modifié ou complété         par la PCR)4- Porter des équipem...
UNITE N° XXXXX Si c’est le cas, décontaminer l’endroit à l’aide de détergent.4. Laisser la pièce propre et rangée.        ...
UNITE N° XXXXX                                        ANNEXESNB Le nombre et le contenu des documents en annexe n’est pas ...
UNITE N° XXXXX                                               ANNEXE 1            FICHE DE RENSEIGNEMENT POUR LES NOUVEAUX ...
UNITE N° XXXXX                                                  ANNEXE 2                           Identification et coord...
UNITE N° XXXXX                                                  ANNEXE                                  ELIMINATION DES DE...
UNITE N° XXXXXHygiène et Sécurité ADR Paris V   17
FICHE TECHNIQUE                     UNITE N° XXXXX   N°2                     Règles minimales de manipulation des génotoxi...
UNITE N° XXXXX    Les solutions diluées de génotoxiques,                       Conduite a tenir en cas d’incident :    j...
UNITE N° XXXXX                 N.B. Document du comité                 d’éthique INSERM                                   ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Livretaccueilhse inserm

1 431 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 431
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
52
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Livretaccueilhse inserm

  1. 1. UNITE N° XXXXX Livret d’accueil UNITE DE RECHERCHE/EQUIPE X Nom du directeur Thème : Centre de recherche : Numéro IFR : NuméroAdresse : (site, étage,)Plan du sitePlan de l’unité(Avec la cartographie des locaux spécifiques : L2, ZS, stockage matériels,produits…….)Hygiène et Sécurité ADR Paris V 1
  2. 2. UNITE N° XXXXX Organigramme de l’unité : (exemple) UNITE X Intitulé Directeur Secrétariat Équipe Équipe Équipe Etudiants Master 2Hygiène et Sécurité ADR Paris V 2
  3. 3. UNITE N° XXXXX Nom Prénom Bureau Téléphone Mail Correspondant H&SPersonne compétente en radioprotection Sauveteur secouristeCorrespondant formation Responsable L2Responsable animalerieNB. : les coordonnées des responsables des équipements (centrifugeuses, laverie, autres appareils..)peuvent être mis dans l’annexeNuméros de téléphone utiles en cas d’urgencePC sécurité URGENCE / ACCIDENT / INCENDIE  :du siteCENTRE DE SECOURS DES POMPIERS  : 18SAMU  : 15SERVICE MEDICAL ( s’il existe sur le site avec le N du médecin)Médecin de prévention INSERM Conduite à tenir en cas d’incendie :1 - Donner l’alarme Prévenir l’entourage, pour éventuellement organiser l’évacuation des locaux2 - Alerter · Les secours extérieurs (pompiers): 18 · Indiquer avec précision l’endroit du sinistre (lieu, bâtiment, n° de pièce, étage....), · Ne jamais raccrocher le premier, le centre de secours pouvant avoir besoin de renseignements complémentaires.3 – Evacuation Suivre les consignes de guide fil et de serre fil : (Noms et le N° bureau des personnes) - Vérifier que personne ne reste derrière . - Ne jamais retourner en arrière sans autorisation. - Aider les personnes éprouvant des difficultés à se déplacer.Hygiène et Sécurité ADR Paris V 3
  4. 4. UNITE N° XXXXX - Ne jamais prendre lascenseur mais lescalier le plus proche.4 - Si cela est possible, attaquer le feu avec un extincteur approprié , fermer les fenêtres, couper lesalimentations électriques...SI UNE PERSONNE EST TOUCHE PAR LES FLAMMES:- Immobiliser la sur le sol en se protégeant les mains et les bras.- Etouffer les flammes avec une couverture anti-feu ou, à défaut, avec un vêtement, une blouse,diriger-la vers un poste d’eau.- Allonger la victime, couvrir , ne lui donner rien à boire, rassurer en attendant les secours. Conduite à tenir en cas d’accident :Alerter les secours (PC de sécurité du site), ou le service de secours des pompiers (18).Dans tous les cas, précisez calmement et dans l’ordre:1) ADRESSE :2) Bâtiment : étage, n° pièce3) Nature de l’accident en évaluant son importance.4) Nombre de blessés en évaluant nature et importance des blessures.Conduite à tenir en cas d’incident technique :Prévenir :-Responsable de la Sécurité du site ( Nom, téléphone)-Responsable des Services Techniques ( Nom, téléphone)-Standard su site :(pour quil fasse appel aux Services Techniques).- Tout incident ou accident doit être reporté dans les registres Hygiène et Sécurité :Hygiène et Sécurité ADR Paris V 4
  5. 5. UNITE N° XXXXX- Détailler la nature de l’incident, sa cause éventuelle, la nature des blessures s’il y a lieu, ainsi queles mesures d’intervention. (Indiquer l’endroit ou se trouve le registre)- Le rapport doit être contre-signé par le Correspondant Hygiène et Sécurité.Règlement intérieur : (horaires, accessibilité , la vie dans l’unité, l’informatique …..restauration). HORAIRES ET PRESENCE AU LABORATOIRE :(adaptable )La durée hebdomadaire du travail effectif est fixée à 38h30 pour le personnel statutaire et à 35 h pour lesnon-permanents, du lundi au vendredi (indiquer les horaires)Une autorisation du Directeur de l’Unité est obligatoire pour pénétrer dans les locaux en dehors de ceshoraires.Les manipulations sans surveillance devant se prolonger hors des heures de service devrontimpérativement être sécurisées, de façon à ce que tout incident soit automatiquement neutralisé par desdispositifs de sécurité adaptés. En outre, il est fortement recommandé de prévenir une personne extérieureau laboratoire de votre présence dans les locaux et d’être contacté par celle-ci à intervalle de temps régulierde façon à s’assurer que tout se passe bien. CONVENTIONS DE TRAVAIL EN USAGE (modifiables, peuvent être mises dans l’annexe etsignées par le NE).1) Ne jamais être seul(e) dans le laboratoire.2) Signaler et inscrire ses absences au secrétariat signaler ses déplacements dans le bâtiment à une ou plusieurs personnes.3) Porter blouse et gants pour manipuler les animaux, et pour faire les expériences de biologie moléculaire ou la manipulation d’échantillons d’origine humaine (prendre conseil auprès du responsable scientifique et/ou du correspondant H&S)4) Respecter les consignes de manipulation affichés sur les matériels ou sur les produits.5) Ne rien manipuler ou entreprendre sans en connaître les dangers et les mesures de protections.6) En cas de doute consulter le correspondant H&S qui consultera éventuellement l’IngénieurH &S.7) Après manipulation, laisser les lieux en parfait état : - jeter les déchets dans les poubelles adéquates, - rincer la vaisselle avant de la donner à laver, - nettoyer la paillasse, - si nécessaire vérifier l’absence de contamination, sinon décontaminer.8) Ne rien emprunter sans le signaler et veiller à renouveler les stocks de produits mis en communs avantd’avoir utilisé l’avant dernier exemplaire.9) En cas de dysfonctionnement d’un appareil le noter sur l’appareil et contacter la personne responsable.10) Fermer les portes et éteindre les lumières en quittant les locaux.Hygiène et Sécurité ADR Paris V 5
  6. 6. UNITE N° XXXXXRAPPEL :La responsabilité du manipulateur(trice) est engagée quand il(elle) ne suit pas les consignes detravail et n’utilise pas le matériel de protection ou de prévention mis à sa disposition.Le stage de formation H&S est obligatoire (se renseigner auprès de correspondant) : sensibilisationà la prévention des risques professionnels en laboratoire de recherche..(Réunions Scientifiques , les réunions du laboratoire horaires, salles etc ) PREVENTION DES RISQUES 1. RISQUE ELECTRIQUEIl est interdit d’ouvrir et de manipuler tout tableau électrique général. Seule une personne ayant suivi uneformation spécifique y est habilitée.- Ne jamais toucher au réglage des disjoncteurs ou au calibre des fusibles, surtout pour diminuer leur sensibilité.- Eviter de surcharger les prises de courant par des montages multiples.- N’utiliser que des appareils en bon état. En cas d’accident- Couper le courant. Dans certains cas, prévoir la chute de l’électrisé. S’il y a impossibilité de couperl’alimentation et s’il s’agit de moyenne tension, s’isoler du sol (tabouret) et tirer la victime par sesvêtements.- Appeler ou faire appeler les sauveteurs secouristes et les secours extérieurs.- Si la victime est inconsciente : faire intervenir rapidement les secouristes du travail ou les secoursextérieurs.Hygiène et Sécurité ADR Paris V 6
  7. 7. UNITE N° XXXXX 2. RISQUE BIOLOGIQUE.Le risque biologique est dominé par le risque infectieux (bactéries, virus, parasites et champignons), latransmission se faisant par voie aérienne, cutanée ou digestive. Les pièces à risque :(Indiquer Les Pièces avec le nom du responsable. Se référer également au plan) Prévention1- Limitation du personnel autorisé à pénétrer dans le laboratoire.2- Vaccination obligatoire3- Port obligatoire de blouse, (elle ne doit pas être utilisée en dehors du laboratoire), gants, lunettes..4- Le prélèvement à l’aide de la bouche est formellement interdit .5- Interdiction de stocker et de consommer des boissons et des aliments dans le laboratoire.6- En cas de contact accidentel avec des produits d’origine humaine suivre la procédure indiquer surl’affiche (Fiche INSERM conduite à tenir en cas de contamination…). Elimination des déchets1- Un traitement par des solutions appropriées (tels que eau de Javel, l’autoclave ou (et) l’incinération) estappliqué à tous les déchets et matériels souillés.23- ELIMINATION DES DECHETS SOLIDES (DESCRIPTION :types de déchets , inactivation, lescontainers, les règles de stockage ,l’entreprise de collecte, …).4- ELIMINATION DES DECHETS LIQUIDES (DESCRIPTION :, inactivation, les règles de stockage, l’entreprise de collecte , ….)5NB Ces descriptions peuvent être mises dans l’annexe .6Par obligation réglementaire : le producteur des déchets en est responsable depuis leur productionjusqu’à leur élimination totale. Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)Hygiène et Sécurité ADR Paris V 7
  8. 8. UNITE N° XXXXXToute utilisation dOGM nécessite lobtention préalable dun agrément délivré par la Commissionde génie génétique. Celle-ci évalue les risques de la création et de lutilisation en milieu confiné delOGM. Elle spécifie le classement de risque de lOGM et le niveau de confinement nécessaire àlexpérimentation.Si votre travail nécessite l’utilisation des OGM vous devez vous adresser à (Se référer à la personneresponsable des OGM) 3. RISQUE CHIMIQUEMajoritairement lié à l’instabilité et à la réactivité des produits chimiques, le risque est soit physico-chimique(substances explosives, inflammables …etc ), soit toxique. Prévention- Porter obligatoirement une blouse, des lunettes, de gants adaptés -Utiliser des sorbonnes pour les produits volatils et toxiques par inhalation ou pour toute réactionsusceptible de dégager des gaz dangereux.- Utiliser de pipettes automatiques pour les prélèvements.- Utiliser l’écran de protection ou des masques à visière pour toute réaction inconnue présentant des risques potentiels. Stockage- Identifier les produits dangereux à l’aide d’étiquettes et de pictogrammes adaptés.- Limiter leurs quantités.- Stocker les loin des sources de chaleur et jamais à proximité des issues de secours.- Si les produits inflammables doivent être conservés au froid, ils ne seront placés que dans des « réfrigérateurs sécurisés ».- L’usage de bidons métalliques de sécurité est recommandé pour les solvants très volatils. SYMBOLES - L’ETIQUETAGE DES PRODUITS CHIMIQUES F = Inflammable : peut senflammer sous laction dune source de chaleur. F+ = Extrêmement Inflammable : peut senflammer très facilement, même à température ordinaire. Xi =Irritant : peut déclencher une réaction au contact avec la peau, les yeux (douleur ou picotement),les voies respiratoires (toux). C = Corrosif : peut exercer une action destructrice sur la peau ou les muqueuses. Xn = Nocif : produit dangereux en cas de pénétration dans lorganisme par le nez, la bouche ou àtravers la peau.Hygiène et Sécurité ADR Paris V 8
  9. 9. UNITE N° XXXXX T=Toxique, T+=Très toxique : très dangereux en cas de pénétration dans lorganisme (effetscancérigènes possibles pour certains produits étiquetés R 40, R 45, R 49 (il est préférable de remplacer detels produits par dautres moins dangereux). E=Explosif : risque dexplosion en cas de contact avec une flamme, une étincelle, dautres produits,un choc, un frottement... O=Comburant : produit favorisant ou activant la combustion (ex : oxygène) ; ne pas disposer à côtéde produits inflammables. N=dangereux pour lenvironnement :danger immédiat ou à long terme Manipulation des génotoxiques.Avant la manipulation de tous produits chimiques regarder les pictogrammes et les fiches de sécurité. Encas de manipulation des génotoxiques (cancérogènes, mutagènes ou les toxiques pour la reproduction)consulter les règles de manipulation des génotoxiques ( voir l’annexe) Manipulation des produits cryogéniques.Avant la manipulation de tous produits cryogéniques ( azote liquide, hydrogène liquide, hélium liquide ….etc) consulter à la fiche « Règles de stockage et de la manipulation de l’azote liquide ».Dans tous les cas :- Ne jamais manipuler sans protection.- Porter un écran facial, et des habits de protection adéquats (manches longues, chaussurescouvrantes, etc...).- Porter des gants lors de la manipulation des cryogéniques. De par leur faible viscosité, les liquidescryogéniques pénètrent les habits de protection plus facilement que l’eau. Utiliser des gants en matériaunon-absorbant, tel que le PVC ou le cuir ou des cryogants. Elimination des déchetsHygiène et Sécurité ADR Paris V 9
  10. 10. UNITE N° XXXXXPour toutes questions liées à l’élimination des déchets chimiques, s’adresser….(Nom de la personneresponsable d’élimination )- Aucun solvant ne doit être rejeté à l’évier. Ils doivent être collectés dans des bidons spéciaux.- Attention à vérifier les incompatibilités entre les produits pour ne pas risquer de faire des mélanges instables. (Mettre dans l’annexe la liste INSERM des incompatibilités) - Les produits très toxiques devront être détruits ou neutralisés avant d’être éliminés. - Si cela n’est pas possible, les conserver si possible dans des récipients étiquetés d’origine qui seront éliminés par une entreprise de traitement spécialisé. 4. RISQUE RADIOACTIFPour toutes questions liées à la manipulation des radioéléments, s’adresser à, personne compétente enradioprotection du laboratoire (NOM, N° BUREAU ,Téléphone).Le danger est différent selon l’isotope employé: (peut –être modifié ou complété par la PCR)123 Le tritium ou 3H, (émetteur β mous d’énergie très faible) est dangereux essentiellementpar ingestion. Ne pas pipeter à la bouche, ne pas porter les mains à la bouche (même gantées), retirer lesgants pour saisir le téléphone ou une poignée de porte. Il est difficilement détectable par les moniteursutilisés (il ne traverse que quelques mm d’air).Le 32P (émetteur β de forte énergie) est dangereux par irradiation (et par ingestion). Il est très facilementdétectable par les moniteurs de paillasse. Se protéger par les écrans en plexi-glasse . En revanche, lesécrans métalliques ne sont pas appropriés.Le 125I ou 131I (émetteurs γ et β) sont dangereux par irradiation. Par ailleurs l’élément iode est volatil, il fautimpérativement le manipuler sous une hotte. Seul le plomb permet d’arrêter efficacement sesrayonnements.Le 33P, le 14C et le 35S (émetteurs β mous d’énergie moyenne) sont surtout dangereux par ingestion.Toutefois, les expériences avec des échantillons contenant du 35S chauffés à haute température(dénaturation, thermocyclage,...) doivent être effectuées sous la sorbonne car il y a dégagement doxydesde soufre radioactifs fortement volatils.Hygiène et Sécurité ADR Paris V 10
  11. 11. UNITE N° XXXXX Prévention(peut –être modifié ou complété par la PCR)4- Porter des équipements de sécurité (blouse, double paire de gants, lunettes). - Utiliser un écran de protection adapté au radio isotope manipulé. - S’éloigner de la source radioactive (la dose d’irradiation varie avec le carré de la distance).- Port du dosifilm sur la poitrine est obligatoire lors de manipulation des radio isotopes émetteurs β forteénergie. Elimination des déchets radioactifsLes déchets doivent être triés selon leur période. Les isotopes à période courte (<100 jours) et les isotopesà période longue (> 100 jours) .Par ailleurs, il est impératif de séparer les déchets liquides des déchets solides.De même, il faut séparer les déchets liquides aqueux des déchets liquides organiques.Dans tout les cas s’adresser à la personne compétente en radioprotection. En cas de contamination radioactiveSi la contamination est externe, elle doit être traitée rapidement ( lavages répétés avec le savon doux) nejamais frotter pour ne pas occasionner de contamination interne. Si la contamination est interne, appeler lesurgences médicales.Prévenir rapidement la personne compétente en radioprotection.Lors de chaque utilisation de la pièce radioactive: (vous pouvez décrire les pratiques en cours dans votrelaboratoire)1. S’ inscrire sur la feuille qui est ( indiquer l’endroit).2. D’indiquer sur la feuille d’entrée et de sortie des sources votre nom, date et quantité de radio isotope utilisé(feuilles ou cahier posés à endroit X ).Pour toute nouvelle source reçue, créer une nouvelle feuille d’entrée/sortie en indiquant le numérod’enregistrement (Les pratiques du laboratoire)3. Après chaque utilisation, vérifier à l’aide des compteurs qu’il n’y a ni contamination des surfaces de travail, nicontamination du matériel (pipettes, le rack tubes eppendorfs, …etc).Hygiène et Sécurité ADR Paris V 11
  12. 12. UNITE N° XXXXX Si c’est le cas, décontaminer l’endroit à l’aide de détergent.4. Laisser la pièce propre et rangée. 5. EXPÉRIMENTATION ANIMALELes responsables (autorisation d’expérimenter de niveau 1) (Noms et la localisation des personnes : pièce, N° tél )Les personnes ayant le droit de manipuler les animaux (autorisation d’expérimenter de niveau 2) (Noms et la localisation des personnes : pièce, N° tél ) Risque11. Contamination par virus, bactéries, parasites, champignons, par voie cutanée (morsures,griffures, piqûres de seringues), par voie respiratoire ou digestive.22. Blessures lors des manipulations ou en cas d’agressions.33.Utilisation de produits toxiques : désinfectants, insecticides, anesthésiants, euthanasiques… Prévention1- Respecter les règles d’hygiène et de sécurité en vigueur à l’animalerie : changement de litières, propretédes locaux et du matériel, stockage des déchets …...2- Porter obligatoirement une blouse, des gants, des lunettes spécifiques à l’animalerie.3- Noter correctement les cages d’animaux en expérimentation.4- Nettoyer et désinfecter régulièrement le matériel.5- Signaler au responsable tout incident (coupure, piqûre, morsure...), ainsi que tout événement oucomportement anormal, mauvais état sanitaire d’un animal……etc.Documents à lire et signer par tout nouvel entrant :(Noter les documents et les fiches que tout NE doit lire et remplir avant le stage)Hygiène et Sécurité ADR Paris V 12
  13. 13. UNITE N° XXXXX ANNEXESNB Le nombre et le contenu des documents en annexe n’est pas exhaustif.Peuvent être ajoutés :-Charte informatique,-Procédures d’utilisation des locaux de confinement-Elimination des déchets……..etc.-Procédure d’achat des produits-Tableau avec les responsables du matérielHygiène et Sécurité ADR Paris V 13
  14. 14. UNITE N° XXXXX ANNEXE 1 FICHE DE RENSEIGNEMENT POUR LES NOUVEAUX ENTRANTS• Etat civilNom : Prénom :Nom de jeune fille : sexe F r M rNé( e ) le :…………………………………………………….Lieu :Nationalité (Attention si nationalité étrangère remplir fiche renseignement DRI) :Adresse personnelle :N° de téléphone personnel :N° de téléphone portable :N° Sécurité Sociale :• Formation Diplômes obtenus Année d’obtention Université Ou Ecole• Appartenance administrativeINSERM r Autre employeur r Etudiant rdate d’entrée à l’INSERM : Précisez : Université deN° d’agent rattachement :Corps CorpsGrade ( classe ou niveau ) Grade ( classe ou niveau )Statut : Convention :• Spécifique à l’unitéTravail temps plein r temps partiel rNom du Responsable Projet Financement prévu Mouvement Dates SignatureStage H et SDosifilmE-mailVisite MédicaleClés, badges Donnée : Rendue :Usages en cours à l’unitéCarte de CantineHygiène et Sécurité ADR Paris V 14
  15. 15. UNITE N° XXXXX ANNEXE 2 Identification et coordonnées des personnels de l’Unité IDENTITE /FONCTION BUREAU TELEPHONE/MAILHygiène et Sécurité ADR Paris V 15
  16. 16. UNITE N° XXXXX ANNEXE ELIMINATION DES DECHETS BIOLOGIQUESTri :- Tout ce qui est piquant, coupant, tranchant (aiguilles, tube en verre, pipettes Pasteur, lames..)- Tout matériel ayant été au contact de microorganismes pathogènes- Tout prélèvement biologique humain ou animal,- Cadavre d’animaux de laboratoire,- Matériels sortant de laboratoire de confinement ayant subis un pré traitement.Conditionnement : ( à adapter aux règles de conditionnement en usage dans votre unité)- Les aiguilles, les pipettes pasteur et les lames sont jetés dans les containers étanches destinés a ceteffet ,balisés pictogramme risque biologique,- Les consommables plastiques, les gants non souillés, sont jetés dans des cartons de x L doublés d’un sacplastique.- Les liquides décontaminés sont recueillis dans les bidons étanches à usage unique balisés pictogrammerisque biologique pour les liquides (ou la procédure en usage dans votre laboratoire) -Stockage :Indiquer le lieuCollecte :Effectuée par une entreprise spécialisée (actuellement les déchets sont enlevés par la société XXXX).Hygiène et Sécurité ADR Paris V 16
  17. 17. UNITE N° XXXXXHygiène et Sécurité ADR Paris V 17
  18. 18. FICHE TECHNIQUE UNITE N° XXXXX N°2 Règles minimales de manipulation des génotoxiques Les produits purs et les solutions  Pour les pesées portez un masqueconcentrées doivent être stockés sous clé anti-poussière et pour toutes lesdans des meubles (armoires, réfrigérateurs) manipulations :spécifiques balisés. Un registre des entrées -une blouse fermée,et sorties doit être tenu. - des lunettes de protection, Les génotoxiques doivent être manipulés - des gants adaptés au produit et audans un espace délimité et balisé (obligation solvant.réglementaire pour les cancérogènes et lesmutagènes des catégories 1 et 2 de la CE) etsur un plan de travail protégé (plateau, papier dede protection de surface). Les produits purs ne doivent pas quittercet espace délimité, sauf pour les déchets quiseront conditionnés en récipients hermétiquesétiquetés « DANGER CANCÉROGÈNE »  Limitez au maximum les pesées. Travaillez avec des solutions mères. Si possible, utilisez des petites quantités pré-pesées ou des solutions prêtes à l’emploi.  Pour préparer les solutions mères : - tarez votre récipient de pesée avec  Toute manipulation pouvant entraîner bouchage hermétique sur une balance la dispersion du produit, son évaporation fermée, ou la formation d’un aérosol doit être - hors de la balance et à l’abri de tout réalisée sous confinement (sorbonne, mouvement d’air (ex: sorbonne moteur « hotte chimique » avec filtre adapté). arrêté) introduire une quantité approximative de produit, sans ajout ni retrait,  Les solutions mères doivent être - fermer et peser, lisiblement étiquetées (nom du produit, - ajouter sous enceinte le solvant en q.s.p. mention « CANCÉROGÈNE », pictogramme, pour atteindre la concentration finale concentration) de la solution mère, - si l’expérience le permet, ajoutez un  Elles doivent être conservées en flacons colorant au solvant pour repérer toute bouchés hermétiquement et transportées contamination éventuelle. en boîtes incassables et hermétiques, sur un lit d’absorbant. 18
  19. 19. UNITE N° XXXXX  Les solutions diluées de génotoxiques,  Conduite a tenir en cas d’incident : jusqu’à la dilution au 1/100 000 de la solution mère, doivent être lisiblement étiquetées par projection - Enlevez les vêtements souillés et placez-les dans un sac - nom du produit fermé pour élimination comme déchet dangereux. -mention « CANCÉROGÈNE » ou - Lavez la peau contaminée pendant 15 pictogramme, minutes à l’eau courante additionnée - concentration. d’un peu de savon doux, sans frotter. N’utilisez pas de solvant ! - En cas de projection oculaire, laver à l’eau courante pendant au moins 15 minutes en ouvrant les paupières.  La manipulation des solutions diluées En cas d’irritation, implique le port d’équipements de brûlure ou photophobie, protection adaptés (blouse, lunettes consultez un ophtalmologiste. et gants). par dispersion  Le manipulateur est responsable de la (fuite, déversement) contamination de - Équipez- vous des moyens de protection individuelle - son espace de travail, appropriés (blouse, gants, lunettes, protection respiratoire), - sa verrerie, - Délimitez la zone contaminée, - son matériel de laboratoire. - Recueillez le produit : avant utilisation du produit il doit se renseigner sur les techniques de : • si c’est une poudre recouvrir de linge, compresses ou papier absorbant humidifiés, - décontamination, • si c’est un liquide, recouvrir de papier - élimination. ou d’absorbant solide, Les solutions même diluées de - Récupérez le produit en allant de l’extérieur vers l’intérieurgénotoxiques ne doivent jamais être de la zone contaminée, - Placez au fur et à mesure tout le matérielrejetées à l’évier, mais récupérées dans des conteneurs pourdéchets dangereux en contaminé dans un sac ou récipient étanchevue de leur élimination par une entreprise spécialisée. étiqueté « DANGER CANCÉROGÈNE », en vue de leur élimination par une entreprise spécialisée. Notez tout incident dans le registre Hygiène & Sécurité de l’unité et, Prévenez sans délai l’ingénieur H.S. et le médecin de prévention du secteur.  Surveillance médicale Lors des visites médicales périodiques, indiquez au médecin de prévention les produits génotoxiques que vous utilisez. Département des Ressources Humaines – Bureau des Conditions de Travail 19
  20. 20. UNITE N° XXXXX N.B. Document du comité d’éthique INSERM 20

×