Methodes risques vp

4 779 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 779
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
124
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Methodes risques vp

  1. 1. Page 1Les méthodes d’analyse de risques D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  2. 2. Page 2 Risques (dangers) : typologie générale RisquesRisques naturels Risques technologiques• Avalanche • Risque industriel majeurs• Feu de forêt • Risque nucléaire• Inondation • Risque biologique• Mouvement de terrain • Rupture de barrage• Cyclone Risques liés aux conflits• Tempête Urgences complexes• Séisme et éruption volcanique• Épidémies/pandémies Risques de transports collectifs • Personnes • Matières dangereuses Risques professionnels Risques de la vie quotidienne • Accidents domestiques • Accidents de la route... Risques Risques d’origine naturelle d’origineD.humaine - IAAL, L‘usine agro-alimentaire Bounie, PolytechLille
  3. 3. Page 3 Méthodologie générale : étapes d’une analyse de risques 1. Définition du système étudié • limites et contours dus système • collecte d’informations sur le système • décomposition en sous-systèmes, composants , fonctions2. Identification des risques du système • identification des modes de défaillance, des éléments dangereux, des déviations possibles • détermination des conséquences possibles sur le système et son environnement 3. Modélisation du système • représentation prédictive de la logique de fonctionnement du système et des liaison de causalité entre chaque risque (danger) et ses causes primaires4. Analyse qualitative et/ou quantitative • analyse du système à partir des modèles prédictifs précédents - an. Quali : classement des évènements non désirables selon leur importance relative et leur mode d’apparition - an. Quanti : attribution de probabilités d’occurrence 5. Synthèse et évaluation D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  4. 4. Page 4 Classement des méthodes d’analyse des risques (Tixier et al., 2002)Données d’entrée Politique de Réglementation Plans et diagrammes Produits management Retour d’expériences Probabilités et Process et Réactions Environnement fréquencesMéthodes Méthodes Méthodes qualitatives quantitatives Déterministes Déterministes Déterministes Probabilistes Déterministes Probabilistes et probabilistes et probabilistesRésultats Proposition Liste Probabilité Hiérarchisation D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  5. 5. Page 5 Démarches inductives et déductivesAxe du déroulement des dysfonctionnements temps Évènements Combinaisons Accidents défaillance séquences d’évènements Méthodes directes inductives (des causes vers les effets) Méthodes directes déductives (des effets vers les causes) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  6. 6. Page 6Les différentes méthodes d’analyse de risques METHODES DEDUCTIVES INDUCTIVES • Arbre des causes (arbre • APR (Analyse Préliminaire des Risques) des défaillances, ou des • Arbre des conséquences défauts ou des fautes) • AMDE/AMDEC (Analyse des Modes de Défaillance et de leurs Effets et Criticité) • HAZOP (HAZard and OPerability) • Nœud papillon • MADS- MOSAR (Méthode Organisée Systémique d’Analyse des Risques) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  7. 7. Page 7 Principes de quelques méthodes d’analyse de risques• Arbre des défaillances Permet de déterminer les diverses combinaisons d’évènements qui génèrent une situation indésirable unique, dont le diagramme logique est réalisé au moyen d’une structure arborescente• APR (Analyse Préliminaire des Risques) Consiste à identifier les divers éléments dangereux présents dans le système étudié et à examiner pour chacun d’eux comment ils pourraient conduire à une situation accidentelle plus ou moins grave, suite à un évènement initiant une situation potentiellement dangereuse• Arbre des conséquences Permet d’élaborer un diagramme présentant l’ensemble de éventualités résultant de diverses combinaisons d’évènements. Le développement de l’arbre débute par un évènement initiateur et progresse selon une logique binaire : chaque évènement conduit à identifier deux états successifs possibles, l’un acceptable et l’autre non. Cette démarche fournit ainsi la séquence logique des différents évènements susceptibles de se produire en aval de l’évènement primaire e permet donc leur évaluation.• AMDE et AMDEC - AMDE : consiste à considérer systématiquement, l’un après l’autre, chacun des composants du système étudié et à analyser les causes et les effets de leurs défaillances potentielles - AMDEC : équivalent à l’AMDE, en y ajoutant la criticité du mode de défaillance, dont l’estimation nécessite la connaissance des probabilités d’occurrence des défaillances, et les gravités de leurs effets• Méthode HAZOP (HAZard and OPerability study) Étudie l’influence de déviations des divers paramètres régissant le procédé analysé par rapport à leurs valeurs nominales de fonctionnement. A l’aide de mots-clefs, les dérives imaginées de chaque paramètre sont examinées systématiquement afin de mettre en évidence leurs causes, leurs conséquences, les moyens de détection et les actions correctrices D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  8. 8. Page 8Guide de sélection des méthodes d’analyse de risques Arbre des conséquences Check-list + What-if AMDE / AMDEC Fiabilité humaine Arbre des causes Check list HAZOP What-if MDCC Audit APRRecherche-développement O OConception procédés O O O OUnité pilote O O O O O O O O O OIngénierie O O O O O O O O O OConstruction-démarrage O O O O OExploitation O O O O O O O O O OModification O O O O O O O O O O OPhase d’audit-enquête après O O O O O O O OaccidentArrêt définitif/démontage O O O OO : méthode couramment utilisée D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  9. 9. Page 9 Approche systémiqueDécomposition du système en trois sous-systèmes : • sous-système opérant (fabrication) : SSO • sous-système de pilotage (direction) : SSP • sous-système d’information (contrôle-commande) : SSI (chaque sous-système peut, à son tour être décomposé en trois sous-systèmes) SSP SSI diriger informer Maîtrise des risques SSO faire D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  10. 10. Page 10 Approche systémique : le modèle MADS(Méthodologie d’Analyse de Dysfonctionnement des Systèmes) Environnement Système Processus = Transformation (dans le temps, l’espace, la forme) Entrées de : Sorties • matière, • énergie, • information Environnement spécifique Champ de dangers Évènement initiateur Système Système Source Flux de danger Cible Source de Effet du flux de danger flux de danger (ou « Évènement Non Souhaité ») D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  11. 11. Page 11 Modèle MADSEnchaînement des évènements menant au dysfonctionnement Environnement spécifique Champs de dangers Évènement Évènement initiateur renforçateur/atténuateur (externe ou interne) (interne ou externe) Évènement renforçateur/atténuateur Système Système Source Flux de danger Cible Source de Effet du flux de danger flux de danger Évènement Non Souhaité Évènement initial Effets du danger D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  12. 12. Page 12 Eléments touchés par le danger Environnement actif interne ou externe Évènement perturbateur, et subissant des dommages dont les fluctuations provoquent des externe ou interne, renforçant (individus, population, fluctuations de stabilité du système l’évènement principal écosystème, installation) Evènement perturbateur, externe ou interne, Evènement perturbateur, externe ou renforçant l’évènement interne à l’origine du changement principal d’état ou de situation du système Environnement spécifiqueOrigine du danger Champ de dangers Évènement initiateur Évènement renforçateur Évènement amplificateur Système Système Source Flux de danger Cible Source de EI EF Effet du flux de danger flux de danger (ou « Évènement Non Souhaité ») Rupture d’équilibre du système cible Evènement initial = (peut lui-même être une Échanges non désirés d’un système source de danger) évènement caractérisant le avec son environnement changement d’un système (matière, énergie, information)Rupture d’équilibre : normal défaillant Evènement initiateur Évènement généré par- de la forme + évènement initial l’impact de l’évènement- et/ou du comportement + évènement principal principal sur le système cible- et/ou de l’évolution du système source + évènement renforçateur + évènement final D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  13. 13. Page 13 Modèle MADS : exemple d’une explosion dans un atelier Environnement spécifique le bâtiment de l’atelier et son environnement proche, à l’origine de différents champs de dangers • conditions atmosphériques (température de l’air…) • configuration de l’atelier (forme, nature des parois) • conditions de travail (procédures en place, …) • … Évènement Évènement Initiateur Évènement renforçateur/atténuateur• dysfonctionnement d’un • stockage d’acide à proximité équipement (régulation, soupape) amplificateur • grande baie vitrée • voie passante à proximité• erreur de manipulation •… • ou confinement de l’atelierSystème Source Système Cible Flux de danger • personnels et Formation d’un population externe mélange explosif • matériels dans un atelier Explosion = flux dans : • environnement • le temps : quelques fractions de sec. Évènement initial • l’espace: diffusion d’énergie dans l’espace Effets du danger • la forme : énergie chimique énergie cinétique de : • matière : gaz formés par l’explosion, éclats • énergie : ondes de pression et de chaleur, énergie cinétique des éclats • information : bruit D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  14. 14. Page 14 Les deux modules et les dix étapes de MOSAR (Méthode Organisée Systémique d’Analyse des Risques)A partir d’unemodélisation Identifier les de sources de danger Module A : vision macroscopique de l’installationl’installation Analyse principale de risques ou Identifier les Analyse des risques principaux scénarios de danger Évaluer les scénarios de risques Identifier les Négocier des risques de objectifs et fonctionnement hiérarchiser les scénarios Évaluer les risques Définir les moyens en construisant et de prévention et qualifiant les ADD les qualifier ADD : arbre des défaillances Négocier des objectifs précis de prévention Module B : vision microscopique de l’installation Affiner les moyens de Analyse des risques de fonctionnement ou prévention Sûreté de fonctionnement Gérer les risques D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  15. 15. Page 15 Déroulement pas à pas du module A de MOSAR1. Décrire le système (modélisation de l’installation) système + sous-systèmes2. Identifier les sources de danger grille des sources de danger3. Identifier les ENS (Evènements Non Souhaités) tableau A4. Représenter sous forme de boîtes noires boîtes noires (scénarios courts)5. Établir les scénarios d’enchaînements d’ENS scénarios de défaillance6. Présenter les scénarios sous forme de pré-arbres logiques arbre des causes7. Évaluer les risques quantification du risque8. Hiérarchiser les risques grille de criticité9. Définir les barrières de prévention et de protection tableau B10. Qualifier les barrières de prévention / protection tableau C D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  16. 16. Page 16MOSAR – 1. Décrire le système (modélisation de l’installation) 1. Observer / représenter le système : • en phase de conception • ou en phase d’exploitation SS3 2. Découper le système en sous-systèmes : • découpage géographique (ne pas oublier les opérateurs) SS1 • ou découpage fonctionnel SSx SS2 D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  17. 17. Page 17 MOSAR – 1. Décrire le systèmeExemple Climatest, une installation destinée au test de matériels de climatisation D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  18. 18. Page 18MOSAR – 1. Modélisation de l’installation Exemple Climatest D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  19. 19. Page 19 MOSAR – 2. Identifier les sources de danger à partir d’une liste préétablie = Grille 1A Systèmes sources de dangers d’origine mécanique C Systèmes sources de dangers d’origine électriqueA1 Appareils sous pression C1 Électricité à courant continu ou alternatif – gaz C2 Électricité statique – vapeur mixte – hydraulique C3 Condensateurs de puissanceA2 Éléments sous contraintes mécaniques C4 Hautes fréquencesA3 Éléments en mouvement D Systèmes sources de dangers d’incendie – solides E Systèmes sources de dangers thermiques et de rayonnement – liquides E1 Ionisants – gaz – E1.1: Alpha, Béta, Gamma XA4 Éléments nécessitant une manutention – E1.2 : Neutrons – manuelle – E1;3 : Contamination – mécanique – E1.4 : Criticité (domaine nucléaire)A5 Systèmes sources d’explosion d’origine physique autre que A1 E2 Sources thermiquesA6 Systèmes sources de chute de hauteur – E2.1 : conduction thermique – E2.2 : rayonnement UV – IR – visibleA7 Systèmes sources chute de plain-pied E3 LasersA8 Autres systèmes sources de blessures E4 Micro-ondesA9 Systèmes sources de bruit et de vibrations E5 Champs magnétiquesB Systèmes sources de dangers d’origine chimique F Systèmes sources de dangers biologiquesB1 Systèmes sources de réactions chimiques F1 Virus – bactériesB2 Systèmes sources d’explosions – en milieu condensé F2 Toxines – en phase gazeuse G L’homme source de dangersB3 Systèmes sources de toxicité et d’agressivité G1 Situation normaleB4 Systèmes sources de pollution de l’atmosphère et d’odeurs G2 MalveillanceB5 Systèmes sources de manque d’oxgène D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  20. 20. Page 20 MOSAR – 2. Identifier les sources de danger (suite)H Systèmes sources de dangers liés à l’environnement actif A l’aide du tableau des sources deH1 Inondations danger, établir, pour chaque sous-H2 Foudre système, la liste des sources de dangerH3 Circulation aérienne, routière (« Grille 1 »)H4 Autres industries environnantesH5 SéismesH6 Autres sources de dangers naturels : gel, glissement de terrain, SS3 chutes diversesI Systèmes sources de dangers d’origine économique et sociale SS1 – Finances SSx – Migration – Conflits SS2 – Criminalité – violence – Grands rassemblements Grille des sources de danger de SS1 Grille des sources de danger de SS2 A1 A1 A2 A2 A3 A3 … … D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  21. 21. Page 21MOSAR – 2. Identifier lessources de danger (suite) Exemple Climatest SS1 Sous-sol Grille 1 D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  22. 22. Page 22 MOSAR – 3. Identifier les ENS (Evènements Non Souhaités) Pour chaque sous-système, préciser, les évènements dont l’enchaînement conduit à l’ENS (« Tableau A ») (Attention : ne pas tenir compte des barrières SS2 de protection / prévention déjà en place) SS3 SSx SS1 TABLEAU A : processus de danger pour le SS1 Type de Phase Évènement initial Évènement initiateur Évènement principal système source de (ENS) de danger vie* Lié au Lié au Externe Interne Grille 1Sources de danger de SS1 contenant contenuA1 A1 chaudière Ex Rupture Surpres- Choc Surpres- Explosion sion Corrosion sionA2A3 A2… … *Phases de vie : CO (conception), MO (montage), SE (essai), EX (exploitation), FN (fonctionnement normal), M (maintenance), DEP (dépannage), EN (entretien), FD (fonctionnement dégradé), IN (incident), AR (arrêt), TR (transformation), DEM (démantèlement) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  23. 23. Page 23MOSAR – 3. Identifier les ENS Exemple Climatest Grille des systèmes sourcesde danger de chaque sous-système D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  24. 24. Page 24MOSAR – 4. Représenter sous forme de boîtes noires Pour chaque sous-système, représenter le tableau A sous forme de boîte noire et y faire apparaître les scénarios « courts » TABLEAU A : processus de danger pour le SS1 Type de Phase Évènement initial Évènement initiateur Évènement principal système source de (ENS) de danger vie* Lié au Lié au Externe Interne contenant contenu A1 chaudière Ex Rupture Surpres- Choc Surpres- Explosion sion Corrosion sion A2 … Évènements initiateurs Évènements non (externes ou internes) souhaités (effets) Scénario 1 SS1 Scénario 2 D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  25. 25. Page 25MOSAR – 4. Représentation simplifiée sous forme de boîtes noires Exemple Climatest D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  26. 26. Page 26MOSAR – 5. Établir les scénarios d’enchaînements d’ENS SS1 SS3 Blessure SS2 SS4 D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  27. 27. Page 27MOSAR – 5. Établir les scénarios d’enchaînements d’ENS (1/2) Exemple Climatest D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  28. 28. Page 28MOSAR – 5. Établir les scénarios d’enchaînements d’ENS (2/2) Exemple Climatest D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  29. 29. Page 29MOSAR – 6. Présenter les scénarios sous forme de pré-arbres logiques Exemple : explosion chaudière Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Arrachement Dysfonctionnement Maladresse Corrosion (régulation + sécurité) Chute d’objet (rupture fixation) Choc Explosion Jet vapeur Chute de matériels chaudière BLESSURE OPERATEURS D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  30. 30. Page 30 MOSAR – 7. Évaluer les risques Pour chaque scénario, évaluer l’importance des évènements et leur impact sur les ciblesÉvaluation quantitative Évaluation qualitative (calculs) (jugement par groupe d’experts) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  31. 31. Page 31 MOSAR – 8. Hiérarchiser les risques1. Établir une grille de criticité 2. Placer les scénarios (probabilité, gravité) sur la grille de criticité Gravité 1 2 3 4 Très . i k én n. 4 important Sc S cé Risque j inacceptable . Important én 3 Sc Peu important 2 Risque assumé Mineur 1 Probabilité Très Improbable Peu Possible de l’effet improbable probable D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  32. 32. Page 32 MOSAR – 9. Définir les barrières de prévention et de protection Les barrières peuvent être des barrières d’utilisation ou des barrières technologiques (plus fiables) Environnement spécifiqueBARRIERES DE BARRIERES DE PREVENTION Champs de PROTECTION dangers Barrières de neutralisation Barrières de neutralisation des évènements initiateurs des évènements renforçateurs Évènement Évènement initiateur renforçateur/atténuateur Évènement renforçateur/atténuateur Système Système Source Flux de danger Cible Source de Effet du flux de danger flux de danger Évènement Non Souhaité (ENS) Évènement initial Barrières de Effets sur la cible neutralisation des évènements initiaux Barrières de neutralisation des Barrières de ENS protection des cibles D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  33. 33. Page 33MOSAR – 9. Définir les barrières de prévention / protection – Tableau B(recherche des solutions pour éliminer les sources de dangers ou en diminuer les risques)1. Module de 1.1 Solutions principales concernant la conception de constructionconception (étude protection collective) 1.2 Climatisation – Ventilation (Elément important d’une installation en matière de prévention - Recherche de son adéquation aux sources de dangers (diagnostic) ou recherche de conception pour répondre aux sources de dangers)2. Module 2.1 Protection individuelle du personnelconcernant le 2.2 Surveillance médicalepersonnel 2.3 Formation du personnel - Habilitation 2.4 Facteur d’ambiance 2.5 Comportement humain3. Module 3.1 Consignes et consignations - Procédurestechnique et 3.2 Réglementation applicableréglementaire 3.3 Contrôles et vérifications techniques : contrôle Qualité 3.4 Télésurveillance, télédétection, télémesure, réseaux de communication 3.5 Maintenance D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  34. 34. Page 34MOSAR – 8. Définir les barrières de prévention / protection – Tableau B (suite)4. Module des 4.1 Définition et étude des postes de travailpostes de travail5. Module 5.1 Implantation (choix) – Balisage – Accès – Circulation (interne ou externe)concernant le 5.2 Environnement : influence de l’installation sur :champ 5.2.1 eau FN – IN (Fonctionnement Normal – Incident)spécifique etl’environnement 5.2.2 air FN - IN 5.2.3 déchets FN - IN 5.2.4 flore FN – IN 5.2.5 faune FN - IN 5.2.6 population FN – IN D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  35. 35. Page 35 MOSAR – 9. Tableau B : exemple Climatest BT : barrière technologique BU : barrière d’utilisationScénarios Scénario 2 Scénario 3 Scénario 1(par ordre de criticité) (chute d’objet lors de manutention) (chute matériel) (explosion chaudière)Phases EX (Exploitation) EX EX EN (Entretien) EN1.1 Conception Prévoir un système d’accrochage des Surdimensionner les Puissance limitée (BT) bouteilles sur le chariot de manutention systèmes de fixation Doublage sécurité (disque (BT) de rupture (BT)1.2 Ventilation Evacuation vapeur (BT)2.1. Protectionindividuelle dupersonnel2.2. Surveillancemédicale2.3 Formation du A la manutention mécanique et manuelle Sensibilisation à ce Sensibilisation aux risquespersonnel d’objets (BU) risque (BU) des chaudières (BU)2.3 Habilitation Intervention réservée au personnel autorisé (BU)2.4. Identification des Corrosivité de l’airfacteurs d’ambiance2.5 Comportement Pour entreprises extérieures, intérimaires Pour entreprises extérieures,humain et stagiaires : rappel des risques et des intérimaires et stagiaires : règles d’utilisation du chariot et des rappel des risques et autres moyens de manutention utilisés consignes relatifs aux dans cette zone (BU) chaudières D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  36. 36. Page 36 MOSAR – 9. Tableau B : exemple Climatest (suite)Scénarios Scénario 2 Scénario 3 Scénario 1(par ordre de criticité) (chute d’objet lors manutention) (chute matériel) (explosion chaudière)3.1 Consignes Consigne d’utilisation du Consigne de fixation du Consigne de mise en chariot de manutention (BU) matériel (BU) œuvre de la chaudière (BU)3.1. Consignations Consignation électrique du ma- tériel en cas d’intervention (BU)3.1. Procédures3.2 Réglementation Manutention NFC 15 100applicable DTU3.3 Contrôles et Trimestriel (état des fixations)vérifications techniques (BU)3.4. Télésurveillance3.5. Maintenance Politique de maintenance à Politique de maintenance à Politique de maintenance à définir définir définir5.1 Implantation5.1 Balisage, accès, Marquage des voies de Charge maximale à affichersignalisation circulation (BU)5.2 Influence sur Rejet vapeurl’environnementFN (Fonctionnement normal)IN (Incident) ou FD IN IN FD(Fonctionnement dégradé) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  37. 37. Page 37 1. Lister les barrières répertoriées pour chaque rubrique du tableau B… MOSAR – 10. 2. … et préciser le scénario où elles sont impliquées Qualifier les 3. Puis définir le type de chaque barrière (BT ou BU) … barrières 4. … et la qualifier à l’aide du tableau B Tableau C Télésurveillance RéglementationBarrières Comportement environnement Consignation Maintenance d’expérience Implantation Surveillance individuelle Habilitation d’ambiance Conception Procédures Consignes Formation Protection technique médicale Scénario Contrôle Effet sur Facteurs humain Retour Type1.1 Conception barrière a 1 BT1.2 Ventilation barrière b 1 BT2.1. Protectionindividuelle dupersonnel barrière c 2 BU2.2. Surveillancemédicale barrière d 1 BT2.3 Formationdu personnel barrière e2.4 … D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  38. 38. Page 38 MOSAR – 10. Tableau C : exemple Climatest …… (suite) D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire
  39. 39. Page 39 Bibliographie• M. FAVARO. Bilan des méthodes d’analyse à priori de risques. 2 – Principales méthodes de la sécurité des systèmes. Cahier de notes Documentaires INRS, n° 139, 1990, 363-389.• A. VILLEMEUR. Sûreté des systèmes industriels – Fiabilité – Facteurs humains – Informatisation. Collection de la Direction des Études et Recherches d’Électricité de France, Eyrolles, Paris, 1988.• A. LAURENT. Sécurité des Procédés Chimiques – Connaissances de Base et Méthodes d’Analyse des Risques. Lavoisier, Tech & Doc., 2003.• Techniques de l’Ingénieur, dossier «Sécurité et gestion des risques » (http://www.techniques- ingenieur.fr/traite/securite_et_gestion_des_risques/TI112) - P. PERILHON. MOSAR : Présentation de la méthode. Techniques de l’Ingénieur SE 4060, 2003. - P. PERILHON. MOSAR : Cas industriel. Techniques de l’Ingénieur SE 4061, 2003• Rezorisque, la plateforme du risque développée par le réseau ARI et l’INRS http://www.rezorisque.org• Les modules de formation de Rezorisque, en accès direct et séquentiel : - module 1 : http://lms-rezorisque.paris.ensam.fr/module1/ - module 2 : http://lms-rezorisque.paris.ensam.fr/module2/ D. Bounie, PolytechLille - IAAL, L‘usine agro-alimentaire

×