Démarche de prévention et de réduction des risques psychosociaux             Restitution aux établissements ayant particip...
Présentation                                               « Comprendre le travail« Solutions stratégiques pour           ...
SOMMAIREContexte et éléments de définition               4Facteurs de risques transversaux identifiés      11Enquête quest...
-A-Contexte et éléments de définition
Demande d’OETH•   CONSTAT D’OETH À L’ORIGINE DE LA DEMANDE :    « Accueillir et accompagner des résidents polyhandicapés, ...
Répartition géographique des établissements                                 Une répartition nationale très                ...
Pourquoi un diagnostic sur les risques psychosociaux ?Faire un état des lieux pour évaluer ces risques afin de :•   Amélio...
Diagnostiquer les risques psychosociaux : méthode             Préparer la démarcheGroupe projet                  Adaptatio...
Enquête questionnaire                              MÉTHODE• 2 outils différents mais des résultats très similaires• Un tau...
-B-Facteurs de risques transversaux           identifiés
1. Facteurs de risques conjoncturels
Facteurs de risques conjoncturelsDes difficultés à appliquer un cadre légal exigeant•   Lois de 2002 & 2005 : Changement d...
2. Facteurs liés à l’activité
Facteurs de risques liés aux caractéristiques des résidentsEvolution des populations accueillies•   Vieillissement des rés...
Facteurs de risques liés à la conception des MAS & FAMDes implantations parfois inadaptées :    • Topographie et accessibi...
Facteurs de risques liés à la violence au travail• Violence des résidents : moins ressentie par les salariés  formés• Comp...
Facteurs de risques liés à la prévention des risquesprofessionnels•   Un manque d’acteurs de la prévention•   Des accident...
3. Facteurs liés à la Gestion des Ressources Humaines
Facteurs de risques liés à la demande organisationnelle(1)Une gestion de la demande affective des résidents différente ent...
Facteurs de risques liés à la demande organisationnelle(2)Des rythmes de travail souvent uniformisés (levers, toilettes, c...
Facteurs de risques liés aux caractéristiquesdémographiques et sociales des salariésUNE POPULATION VIEILLISSANTE          ...
Facteurs de risques liés au management & à   l’organisationUN MANQUE D’INDICATEURS INTERNES EXHAUSTIFS ET STABLESDANS LE T...
Facteurs de risques liés à la communication interne•    Des modalités de réunion et de collaboration cloisonnées     (cent...
Facteurs de risques liés à des situations de fragilitéindividuellesSituations de fragilité sociale : Logement, surendettem...
-C-  Enquête questionnaire :Analyse multidimensionnelle des facteurs de risques
Facteurs de risques psychosociaux (1)                                               Graphique : Distribution des scores de...
Facteurs de risques psychosociaux (2)LE SOUTIEN SOCIAL PERÇU EN FONCTION DES CATÉGORIES PROFESSIONNELLESLe soutien social ...
Facteurs de risques psychosociaux (3)                                                    Graphique : Distribution des scor...
Facteurs de risques psychosociaux (4)                    Tableau : Synthèse des facteurs de risques recueillis par le biai...
Facteurs de risques psychosociaux (5)SYNTHÈSE•    Résultats très hétérogènes d’une structure à l’autre                    ...
Facteurs de risques psychosociaux (6)La tension au travail                                   Combinaison entre la charge  ...
Facteurs de risques psychosociaux (7)  Equilibre efforts/récompenses                                                      ...
Facteurs de risques psychosociaux (8)    Equilibre efforts/récompensesRésultats nationaux : La moitié des salariés est exp...
-D-Principales préconisations             &     pistes d’actions
Professionnaliser le management des RH•    Définir et utiliser des outils et des indicateurs RH plus riches :     indicate...
Penser la prévention des risques professionnels• Créer une véritable dynamique de prévention• Réactualiser le Document Uni...
Enrichir la formation professionnelle continue•   Mettre en œuvre des actions de formation spécifiques à destination    de...
Concevoir de nouveaux établissements plus adaptésElaborer avec le programmiste ou l’architecte le cahier des charges, enpr...
Orienter et accompagner les individus fragilisés• Quatre grandes situations de fragilité au travail :   Les personnes en s...
Favoriser le collectif de travail•Développer les partages de « savoir faire » :      Développer et encourager le tutorat  ...
Les partenaires et les acteurs externes• OETH• Le service prévention de la CRAM de la région• Le service de santé au trava...
Les actions non pertinentes    « Doit-on adapter le travail à l’homme ou                  l’homme au travail? »•   Attenti...
QUESTIONS - REPONSES
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Oeth risquespsychosociaux

938 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
938
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Oeth risquespsychosociaux

  1. 1. Démarche de prévention et de réduction des risques psychosociaux Restitution aux établissements ayant participé au projet
  2. 2. Présentation « Comprendre le travail« Solutions stratégiques pour pour le transformer »l’emploi des publics fragilisés » Champs d’interventionChamps d’intervention •Ergonomie•Handicap au travail •Prévention des risques•Risques psychosociaux professionnels (TMS & RPS)•Vieillissement au travail •Handicap au travailSavoir-faire Savoir-faire•Etudes •Etudes•Formations •Formations•Communication interne •Conseil•Animation et suivi de projets •Animation et suivi de projets
  3. 3. SOMMAIREContexte et éléments de définition 4Facteurs de risques transversaux identifiés 11Enquête questionnaire 21Principales préconisations et pistes d’actions 23Propositions de mesures 30
  4. 4. -A-Contexte et éléments de définition
  5. 5. Demande d’OETH• CONSTAT D’OETH À L’ORIGINE DE LA DEMANDE : « Accueillir et accompagner des résidents polyhandicapés, c’est être potentiellement exposé à des risques psychosociaux ».• OBJECTIF DE LA DÉMARCHE EN RÉPONSE AU CONSTAT : Effectuer un diagnostic des risques psychosociaux sur un échantillon de M.A.S. et de F.A.M. en France à titre d’expérimentation• SYNTHÈSE ÉCRITE DES 28 RAPPORTS D’ÉTUDE : Mise en évidence des facteurs de risques psychosociaux transversaux Présentation des actions de prévention transférables à d’autres établissements.
  6. 6. Répartition géographique des établissements Une répartition nationale très hétérogène garantissant une bonne représentativité de l’échantillon de MAS et de FAM
  7. 7. Pourquoi un diagnostic sur les risques psychosociaux ?Faire un état des lieux pour évaluer ces risques afin de :• Améliorer durablement les conditions et l’outil de travail• Améliorer la prise en charge des résidents et les pratiques professionnelles au sens large• Réduire les pertes liées à l’absentéisme, les accidents du travail et les problématiques de santé au travail• Faciliter la communication interne et les relations individuelles et entre groupes• 0• Améliorer le dialogue social Une démarche de développement économique et social durable
  8. 8. Diagnostiquer les risques psychosociaux : méthode Préparer la démarcheGroupe projet Adaptation de Communiquer (Direction, la méthode la démarchesalariés & IRP) Recueillir les données Qualitatives Analyse de Quantitatives Questionnaire (Entretiens) l’activité Analyser les données & repérer les facteurs de risque Préconiser un plan d’actions Restituer et discuter la validation du plan d’actions
  9. 9. Enquête questionnaire MÉTHODE• 2 outils différents mais des résultats très similaires• Un taux de retour de 73 % (1 522 retours sur 2 090 salariés questionnés)• Des résultats caractérisés par leur grande hétérogénéité entre les établissements• L’objectif de l’enquête questionnaire : Etablir une mesure objective et quantifiable des facteurs de risque Confirmer ou ajuster les observations recueillies lors de la phase qualitative de l’étude
  10. 10. -B-Facteurs de risques transversaux identifiés
  11. 11. 1. Facteurs de risques conjoncturels
  12. 12. Facteurs de risques conjoncturelsDes difficultés à appliquer un cadre légal exigeant• Lois de 2002 & 2005 : Changement de la manière de travailler dans les établissements médico-sociaux : Projet d’accompagnement individuel, Projet d’établissement, Traçabilité, Démarche qualité, Charte de maltraitance, Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens, Etc.Un contexte hétérogène et fort de conséquences• Facteurs liés à la philosophie de l’association gestionnaire• Facteurs liés à la gestion d’un site comportant plusieurs établissements• Contraintes des FAM/MAS dépendant d’un centre hospitalier• Facteurs liés à la fonction de direction (Marge de manœuvre)• Contraintes liées aux associations gérées par les familles
  13. 13. 2. Facteurs liés à l’activité
  14. 14. Facteurs de risques liés aux caractéristiques des résidentsEvolution des populations accueillies• Vieillissement des résidents, évolution des pathologies• Difficultés de la gestion de fin de vie des résidents par les professionnels• Retours d’hospitalisation précoces• Des prises en charge « limites » pour des MAS/ FAM?• Vieillissement des parents Retour à domicile des résidents de moins en moins fréquents Augmentation de la charge de travail : contraintes physiques, cognitives et psychiques de plus en plus fortes
  15. 15. Facteurs de risques liés à la conception des MAS & FAMDes implantations parfois inadaptées : • Topographie et accessibilité des sitesUne inadéquation entre les locaux et le profil des résidents accueillis : • Facteurs liés à l’architecture des établissements (étages, ascenseurs manquants, salles de bain, etc.) • Non prise en compte des pathologies des résidents dans la conception • Des besoins en structures adaptées (ex : maison de retraite pour personnes handicapées) Une nécessité d’amélioration de la prise en compte des besoins des professionnels • Inadéquation des locaux à l’activité réelle • Absence d’espaces dédiés aux professionnels
  16. 16. Facteurs de risques liés à la violence au travail• Violence des résidents : moins ressentie par les salariés formés• Comportements violents entre salariés• Intimidation entre collègues : rivalité, jeux de pouvoir, jalousie, etc.• Usure professionnelle, « zones de non-droit », etc. maltraitance institutionnelle
  17. 17. Facteurs de risques liés à la prévention des risquesprofessionnels• Un manque d’acteurs de la prévention• Des accidents de travail rarement analysés en fonction des causes, des âges ou des catégories professionnelles• Des évaluations des risques professionnels et des Documents Uniques (DU) essentiellement descriptifs, peu utilisables pour la prévention• Des consignes de sécurité centrées sur les résidents et laissant de côté les professionnels• Risques psychosociaux / TMS : une bombe à retardement ?
  18. 18. 3. Facteurs liés à la Gestion des Ressources Humaines
  19. 19. Facteurs de risques liés à la demande organisationnelle(1)Une gestion de la demande affective des résidents différente entre les professionnels etparfois incohérente entre corps de métiers (Corps médical et corps socioéducatif notamment)Frustrations, violences, tensions entre professionnelsL’absence de parcours de tutorat et d’intégration formalisés pour les nouveaux embauchésLa prévention de la maltraitance axée sur l’aspect législatif De nombreux professionnels,les plus anciens notamment, vivent dans la crainte de la maltraitance sans pour autant avoirété accompagnés pour une « mieux-traitance » des résidentsDes populations de résidents très différentes s’opposant à l’uniformité des formationsinitialesDes métiers caractérisés par une demande immédiate et continue Risque élevé de stresschronique
  20. 20. Facteurs de risques liés à la demande organisationnelle(2)Des rythmes de travail souvent uniformisés (levers, toilettes, couchers,repas) induisant une surcharge de travail perçue et s’opposant à une priseen charge individualisée des résidentsLa rareté, l’absence ou la non pertinence des espaces dédiés à l’analysedes pratiquesL’analyse des pratiques est essentielle pour l’évolution et lequestionnement des professionnels dans un contexte neutre et nonculpabilisant. Elle se doit d’être avant tout adaptée aux professionnels lesmoins qualifiés et les plus démunisLe passage progressif à une culture de l’écrit Charge supplémentairepour certains professionnels, notamment les moins qualifiés. Cette chargene s’accompagne pas forcément d’un temps de travail dédié.
  21. 21. Facteurs de risques liés aux caractéristiquesdémographiques et sociales des salariésUNE POPULATION VIEILLISSANTE départs massifs à la retraite etproblématique de l’usure liée au vieillissementUNE POPULATION ESSENTIELLEMENT FÉMININE (78 % du personnel enmoyenne) aggravation des effets de l’usure professionnelle,notamment pour les métiers socioéducatifs (AMP, AS et ASH)UN NIVEAU DE QUALIFICATION MOYEN MODESTE, notamment chezles personnels socioéducatifs possibilités de mobilité très réduitesEN ILE-DE-FRANCE : Une surreprésentation des personnes issues del’immigration parmi les personnels les moins qualifiésproblématiques sociales et interculturelles
  22. 22. Facteurs de risques liés au management & à l’organisationUN MANQUE D’INDICATEURS INTERNES EXHAUSTIFS ET STABLESDANS LE TEMPS DE LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (BS,TABLEAUX DE BORD RH, ETC.) Difficultés de suivi de l’absentéisme et de ses causes Difficulté de suivi de l’évolution des compétences Difficulté de suivi des problématiques liées au vieillissement et/ou à l’usureprofessionnelleDES MODALITÉS DE MANAGEMENT TRÈS HÉTÉROGÈNES Un taux d’encadrement très variable et parfois trop bas (variation au sein del’échantillon : de 1 pour 10 à 1 pour 40) Des formations initiales très différentes pour les cadres et les dirigeants(Educateurs spécialisés, Psychologues, Infirmiers, Comptables, Directeursd’associations spécialisées, etc.)UNE ABSENCE DE DISSOCIATION DES COMPÉTENCES DES DIFFÉRENTSMÉTIERS SOCIOÉDUCATIFS (AMP, AS, ASH, ME, ES)
  23. 23. Facteurs de risques liés à la communication interne• Des modalités de réunion et de collaboration cloisonnées (centrées sur les unités de vie ou sur les métiers) s’opposant à un travail pluridisciplinaire• Des temps de transmission peu formalisés , parfois inexistants ne permettant pas la continuité de l’information• Un isolement des fonctions supports (administration, services techniques, lingères, etc.) par rapport aux autres professionnels• Des outils de communication interne centrés sur les résidents• Peu d’ouverture sur les autres établissements du même type
  24. 24. Facteurs de risques liés à des situations de fragilitéindividuellesSituations de fragilité sociale : Logement, surendettement, Note : Travail et illettrismemères célibataires et problèmes de gardes d’enfants, etc. (Enrégion parisienne) En France, plus de 3,1 millions de personnes de 18 ans et plus sont illettrées. Plus de la moitié de cette population a plus de 45 ans. 57 %Situations de maladie psychique chronique des personnes illettrées en France ont un emploi, ce qui représente plus de 6 % de la population active.Situations de handicap au travail sans reconnaissance Cette proportion est assez également répartie entre les milieuxadministrative : Problématiques de lombalgies, de TMS, de urbains et ruraux.maladies liées à la manutention des résidents, etc. Contrairement à certaines idées reçues, 74 % de la population activeSituations d’illettrisme, notamment chez les professionnels les illettrée est française de souche.plus âgés et les moins qualifiés (En région parisienne) Source : Rapport de l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) – Enquête Information & Vie Quotidienne, INSEE, 2004- 2005Situations d’addiction Nécessité de protéger la continuité des parcoursprofessionnels par le biais de la mise en œuvre departenariats extérieurs adaptés
  25. 25. -C- Enquête questionnaire :Analyse multidimensionnelle des facteurs de risques
  26. 26. Facteurs de risques psychosociaux (1) Graphique : Distribution des scores de satisfaction au travail catégorieLA SATISFACTION AU TRAVAIL EN professionnelleFONCTION DES CATÉGORIESPROFESSIONNELLES•La satisfaction au travail est unedimension qui rend compte du bien-êtreglobal des individus dans leurenvironnement professionnel. Lorsqu’elleest inférieure à 2, cette mesure témoigned’un environnement de travail à risque.•Populations à risque : Professionnelssocioéducatifs (AS, AMP, ASH) & Infirmiers•Facteurs d’insatisfaction évoqués :rétribution, reconnaissance, clarté du rôle,management, monotonie du métier.
  27. 27. Facteurs de risques psychosociaux (2)LE SOUTIEN SOCIAL PERÇU EN FONCTION DES CATÉGORIES PROFESSIONNELLESLe soutien social est une dimension extrêmement importante dans l’analyse des facteurs de risques psychosociaux. Un score inférieur à 2 sur cette dimension démontre un manque de soutien perçu de la part de la hiérarchie et des pairs, voire un sentiment d’isolement professionnel. Il témoigne aussi d’un manque d’information et d’appui lors des changements organisationnels. Aussi, cette variable revêt une importance cruciale dans le repérage de populations à risque. Graphique : Distribution des scores de soutien social perçu par catégorie professionnelle• Populations à risque : Infirmiers et Ouvriers/Employés• Facteurs de manque de soutien social évoqués : Isolement, absence d’écoute de la part du management, faibles possibilités de collaboration
  28. 28. Facteurs de risques psychosociaux (3) Graphique : Distribution des scores d’équité perçueL’ÉQUITÉ PERÇUE EN FONCTION DE par anciennetéL’ANCIENNETÉ•La dimension « équité perçue » témoigne dusentiment de justice éprouvé par les individusd’une organisation au regard du travail qu’ilspensent fournir d’une part, et de la rétributionmatérielle et morale qu’ils pensent leur être dued’autre part. Une score faible à cette dimensiondémontre un sentiment d’injustice qui peut setraduire par une démotivation générale.•Populations à risque : Seniors, notamment lesprofessionnels socioéducatifs•Facteurs d’inéquité évoqués : absenced’évolution de la rétribution et des missions,manque de reconnaissance des acquisprofessionnels capitalisés
  29. 29. Facteurs de risques psychosociaux (4) Tableau : Synthèse des facteurs de risques recueillis par le biais de l’enquête psychosociologique Familles de risques Score global Evaluation Populations exposéesFacteurs de risques liés à la 2,31 / 4 Professionnels socioéducatifs,satisfaction au travail InfirmiersFacteurs de risques liés à la 2,38 / 4 Fonctions supportcaractéristique perçue de la tâcheFacteurs de risques liés au 2,40 / 4 Infirmiers, Fonctions supportsoutien social perçuFacteurs de risques liés à l’état 2,24 / 4 Jeunes embauchés,psychique perçu au travail Professionnels socioéducatifsFacteurs de risques liés à 2,27 / 4 Fonctions supportl’ambiance perçue au travailFacteurs de risques liés à l’équité 2,06/ 4 Professionnels socioéducatifs,perçue seniors
  30. 30. Facteurs de risques psychosociaux (5)SYNTHÈSE• Résultats très hétérogènes d’une structure à l’autre « Baromètre » des risques• Lien très fort entre le management et les résultats observés psychosociaux pour l’échantillon de• Pas de facteurs de risques généraux liés aux caractéristiques 1 157 salariés de la tâche les métiers des MAS & FAM ne produisent pas nécessairement de la souffrance au travail 1POPULATIONS À RISQUE 1.51. AMP, AS et ASH 22. Infirmiers3. Ouvriers/Employés des fonctions support 2.5 2.39 / 44. Seniors 3FACTEURS DE RISQUES LES PLUS STABLES 3.51. Equité perçue, notamment chez les professionnels socioéducatifs 42. Satisfaction au travail, en particulier chez les professionnels socioéducatifs et les infirmiers3. Soutien social perçu, notamment chez les fonctions support et les jeunes embauchés
  31. 31. Facteurs de risques psychosociaux (6)La tension au travail Combinaison entre la charge psychologique associée à la prescription des tâches et les ressources disponibles (autonomie, marges de manœuvre et compétences) La majorité des salariés située sur la zone « tendus », un manque de marges de manœuvre et de ressources
  32. 32. Facteurs de risques psychosociaux (7) Equilibre efforts/récompenses Résultats nationaux : Environ 10 % des salariés des FAM et MAS visités vivent un déséquilibre entre les efforts fournis et les récompenses reçues en retourMoyenne des scores obtenus pour chaque facteur de risque Les résultats montrent une certaine homogénéité dans les facteurs derisques entre les établissements (à l’exception des récompenses).
  33. 33. Facteurs de risques psychosociaux (8) Equilibre efforts/récompensesRésultats nationaux : La moitié des salariés est exposée à des violences verbales,1/3 à des violences physiques, 1/4 à de l’intimidation• Les différentes natures de violences caractérisées par leur origine et leur fréquence : Indicateur d’ambiance au travail• Violence verbale essentiellement à l’initiative des résidents et plutôt « occasionnelle »
  34. 34. -D-Principales préconisations & pistes d’actions
  35. 35. Professionnaliser le management des RH• Définir et utiliser des outils et des indicateurs RH plus riches : indicateurs sociaux homogènes, outils de gestion des compétences, outils de communication interne, guides, etc.• Définir des outils de gestion des compétences et des parcours professionnels Différencier les compétences des professionnels du secteur vie quotidienne au regard : De leurs formations initiales De leurs missions Des projets individualisés des résidents• Garantir la continuité, la pertinence, la qualité et la forme de la communication interne• Garantir l’homogénéité des pratiques dans un cadre pluridisciplinaire• Réfléchir autour de mesures de rétribution complémentaire afin de garantir une équité perçue durable
  36. 36. Penser la prévention des risques professionnels• Créer une véritable dynamique de prévention• Réactualiser le Document Unique (démarche participative)• Former un animateur de prévention TMS• Améliorer les outils de prévention des risques professionnels : DU, Accidents du travail, Analyse de l’absentéisme (étude des causes, des populations touchées en fonction du métier, de l’âge et de l’ancienneté, de la fréquence…)• Réflexion sur la GPEC et le vieillissement des résidents
  37. 37. Enrichir la formation professionnelle continue• Mettre en œuvre des actions de formation spécifiques à destination des professionnels les moins qualifiés liées : Aux situations spécifiques de handicap des résidents (maladies chroniques invalidantes, prises en charge particulières, etc.) Aux gestes professionnels adéquats (Maltraitance / Bientraitance) A la gestion des décès des résidents• Construire des pratiques de tutorat solides et ancrées dans les pratiques des établissements en mettant en œuvre les actions suivantes : La formation au tutorat d’un tissu de tuteurs La construction d’outils d’évaluation des parcours L’accompagnement spécifique et l’appui renforcé des nouveaux embauchés• Mettre en œuvre des actions de formation à destination des directeurs et des managers opérationnels
  38. 38. Concevoir de nouveaux établissements plus adaptésElaborer avec le programmiste ou l’architecte le cahier des charges, enprenant en compte l’activité réelle des salariés dans l’accompagnementdes résidents, ainsi que les particularités des populations accueillies. La temporalité des situations de conception (d’après C. Midler, 1996) Connaissances sur la Possibilités d’actions situation future Temps
  39. 39. Orienter et accompagner les individus fragilisés• Quatre grandes situations de fragilité au travail : Les personnes en situation de fragilité sociale Les personnes en situation de handicap ne bénéficiant d’aucune reconnaissance administrative Les personnes en situation d’illettrisme Les personnes en situation de maladie psychique• Pas de risques collectifs, mais une répercussion de la fragilité des individus sur les collectifs de travail• Nécessité de mettre en œuvre : Des circuits d’alerte efficaces Des partenariats externes dédiés pour le maintien dans l’emploi des salariés fragilisés
  40. 40. Favoriser le collectif de travail•Développer les partages de « savoir faire » : Développer et encourager le tutorat Mise en commun des « savoir faire » de prudence (ex : analyse d’accidents par service, recherche de solution, etc.) Formations professionnelles partagées Promouvoir les échanges de pratiques professionnelles Développer des initiatives de mises en commun et de recherches collectives•Construire le collectif à travers l’élaboration des projets
  41. 41. Les partenaires et les acteurs externes• OETH• Le service prévention de la CRAM de la région• Le service de santé au travail• Les services sociaux interentreprises• Les MDPH• Les associations spécialisées• Le FACT (Fonds d’amélioration des conditions de travail) géré par l’ANACT• L’UNIFAF• Les cabinets spécialisés
  42. 42. Les actions non pertinentes « Doit-on adapter le travail à l’homme ou l’homme au travail? »• Attention aux pratiques curatives centrées sur les individus et ne modifiant pas l’origine et la nature des facteurs de risques. Formation à la gestion du stress Hypnose Massage en entreprise « Coaching » Séances de relaxation Cours de taï-chi-chuan Etc.Inadéquation des prises en charge individuelles dans la prévention des risques psychosociaux.
  43. 43. QUESTIONS - REPONSES

×