Cours de tactique aux echecs

880 vues

Publié le

Formation au jeu d'échecs - Ecole des échecs à Vincennes - cours particulier / collectifs

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
880
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • draft
  • Cours de tactique aux echecs

    1. 1. Chess & Strategy Stage de perfectionnement en tactique L’entraînement à la combinaison aux échecs Nous contacter : info@chess-and-strategy.comNous contacter : info@chess-and-strategy.com
    2. 2. Notre stage d’entraînement à la combinaison aux échecs Les questions traitées pendant notre stage •Comment détecter les combinaisons pendant une partie, alors que l’on ne sait même pas s’il en existe ? •Ensuite, pour trouver la solution, comment rechercher des suites forcées ? •Comment trouver les coups candidats ? •Par quel méthode faut-il commencer les recherches ? •Comment éviter soi-même de subir ces combinaisons gagnantes ? Répondre à toutes ces questions - et à d’autres - constitue l’objectif principal de ce stage, combinant une approche théorique et un entraînement pratique.
    3. 3. L’objectif pédagogique de ce stage et son organisation A la fin de ce stage, vous aurez acquis: 1.Un fil conducteur pour savoir examiner une position aux échecs 2.Une méthode pratique de recherche du bon coup 3.Des connaissances indispensables dans le domaine tactique 4.Une compréhension fine de 8 motifs tactiques de base à l’aide d’exemples, de parties modèles et d’exercices pour faciliter l’ancrage mémoriel Le stage se déroule en deux temps: •La première partie du stage plus théorique traite de l’examen de la position, des méthodes de recherche du bon coup et des connaissances à acquérir dans le domaine tactique aux échecs. •La seconde partie plus pratique développe huit thèmes vous proposant, après une présentation rapide (3 exemples et une partie modèle) 10 exercices à résoudre tous ensemble pour une mise en pratique immédiate.
    4. 4. Théorie : Les 3 étapes de la réflexion aux échecs La vue d’ensemble est une phase primordiale de l’appréhension de la position. L’examen global va déboucher sur une impression générale. C’est une sorte de vision panoramique, sans chercher à inspecter les détails immédiatement. Que vous inspire cette position ? Le positionnement de l’ensemble des pièces est il stable, harmonieux, fragile ? Y a-t-il des faiblesses sur une couleur, sur une case ? Préféreriez-vous avoir les Blancs ou les Noirs ? Cet examen préalable sera peut-être décisif au stade de la recherche du coup, mais surtout c’est lui qui pourra permettre de détecter s’il y a possibilité de combinaison ou pas. 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 2. Analyser2. Analyser 3. Rechercher les coups candidats 3. Rechercher les coups candidats
    5. 5. Illustration: Peter Leko – Garry Kasparov 2002 Les Blancs jouent et gagnent en quelques coups Vous avez trouvé la solution ? Bravo ! Vous avez mieux fait que Leko (4e joueur du monde à l’époque), qui a du se contenter de la nulle après le douteux 53.Ce5 Prenons un exemple concret avec le trait aux Blancs: Un examen sommaire de cette position devrait vous alerter. Le dangereux pion passé « c », allié à la position périlleuse du Fou noir, sont deux indices suffisants pour qu’un joueur de la classe de Peter Leko trouve en quelques secondes la suite gagnante. A vous de trouver le gain blanc !
    6. 6. Théorie : Les 3 étapes de la réflexion aux échecs L’analyse de la position. C’est la phase classique, décrite par la plupart des auteurs depuis les axiomes stratégiques découvert par Steinitz, notamment celui-ci « une attaque réussie ne peut provenir que d’une position supérieure » La phase d’analyse a été étudiée principalement du point de vue stratégique, en fonction des critères généraux tels que la structure de pions, le matériel (qui est plus efficace ici : Fou ou Cavalier ?), les chances respectives en cas de finale… Ici, on s’intéressera dans ce stage aux facteurs tactiques – c’est-à-dire liés à des possibilités combinatoires. Le plus simple est de dénombrer les principaux facteurs que l’on appelle « Motifs ». Un motif est un point faible de la position de l’adversaire qui permet d’espérer la réussite d’une combinaison. 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 2. Analyser2. Analyser 3. Rechercher les coups candidats 3. Rechercher les coups candidats
    7. 7. Les 7 facteurs tactiques ou motifs combinatoires à analyser 1. La position du Roi 2. Les pièces non protégées 3. Les pièces enfermées 4. Les lignes ouvertes et alignements 5. La pièce surchargée 6. Pièce omniprésente en défense 7. La distance de fourchette Exemple : La position fragile du Roi noir est le facteur le plus important de cette position. 4 pièces blanches visent ostensiblement le monarque noir qui se trouve dans un coin, ses trois cases bloquées, deux par ses propres pièces (pion h7 et cavalier g7) et le puissant Fou blanc en d5. Voyez-vous comment gagner avec les Blancs ?
    8. 8. Théorie : Les 3 étapes de la réflexion aux échecs La recherche des coups candidats. Cette troisième étape est généralement la première en pratique, lorsqu’un joueur sait qu’il y a une combinaison. Une fois lue la formule magique « Les Blancs jouent et gagnent », chacun se presse de trouver le plus vite possible la suite forcée conduisant au K.O. adverse, parfois sans même prendre le temps de vérifier l’état du matériel, ou si l’on est échec au Roi ! Mais quand la combinaison s’avère être moins simple que prévue, on aura alors tout intérêt à reprendre tranquillement les deux premières étapes : «Prendre une vue d’ensemble » et « Analyser la position ». Nous préconisons la méthode « EPM » (échecs, prise, menace) pour trouver les coups candidats puis passer au calcul des variantes. 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 1. Prendre une vue d’ensemble de la position 2. Analyser2. Analyser 3. Rechercher les coups candidats 3. Rechercher les coups candidats
    9. 9. Le calcul des variantes Si par exemple vous envisagez un échec au Roi et que votre adversaire dispose de quatre réponses possibles, vous devez anticiper votre deuxième coup en fonction de ses quatre défenses et ainsi de suite. Il est nécessaire de savoir s’arrêter: Si vous trouvez une variante de trois coups qui vous donne un avantage gagnant, inutile d’aller plus loin et de rechercher mieux. Une fois vos trois coups joués, vous pourrez toujours reconsidérer la position à ce moment là. Vous avez répertorié les coups en commençant par les plus «forçants», maintenant comment calculer les variantes ? En matière de suites forcées, il faut faire comme les ordinateurs et envisager toutes les possibilités, une par une.
    10. 10. Les objectifs de la phase pratique du stage Acquérir une base de positions que vous pourrez vous remémorer et réutiliser Exemples classiques indiscutables et frappants Se focaliser sur chacun des 8 thèmes tactiques principaux • Définition • Trois exemple illustratifs • Présentation d’une partie modèle • Entraînement à la résolution de 10 positions Objectif pédagogique complémentaire : Développer sa culture échiquéenne Objectif pédagogique principal : Acquérir les automatismes d’un joueur d’échecs bien armé sur le plan tactique.
    11. 11. Les objectifs de la phase pratique du stage Aux échecs, à tous les niveaux de la partie, il est impératif de connaître de positions par cœur. Dans le domaine de la tactique, il est nécessaire d’avoir en tête un certain nombre de schémas. Les mats classiques et les mécanismes tactiques comme le zugzwang, la forteresse, le coup intermédiaire, les combinaisons de nulle et les coups complexes issus des compositeurs d’étude et des problèmes échiquéens Dans la phase pratique de notre stage, nous étudierons également, en profondeur et à l’aide d’exemples bien choisis pour leur valeur pédagogique, les 8 motifs tactiques : l’attaque double, la déviation, l’attraction, le clouage, l’attaque à la découverte, l’obstruction, le dégagement et l’extraction.
    12. 12. Pour aller plus loin, venez à l’Espace Sorano à Vincennes ! Rendez-vous pour nos stages et nos cours à l’école du jeu d’échecs de Vincennes ! Notre site pour tout renseignement : www.chess-and-strategy.com Nous contacter : info@chess-and-strategy.comNous contacter : info@chess-and-strategy.com

    ×