Les 7 erreurs classiques à éviter aux échecs

1 765 vues

Publié le

Les 7 erreurs à éviter aux échecs

Une présentation de l'école des échecs - chess & strategy

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 765
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • draft
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • Conseil n°1 : roquer suffisamment tôt
  • draft
  • Les 7 erreurs classiques à éviter aux échecs

    1. 1. Chess & Strategy Les 7 erreurs classiques à éviter aux échecs « Le kit de survie » par Philippe & Tatiana Dornbusch Prenez des cours d’échecs - Renseignements : www.jouer-aux-echecs.com
    2. 2. Préambule Quand on débute aux échecs, rien n’est simple et on est tous passé par là, moi le premier ! La principale erreur d’un débutant est de ne pas roquer suffisamment tôt dans le début de la partie. Comme d’autres erreurs tout aussi « classiques », cela conduit souvent à la déroute. Notre objectif : Prendre conscience des 7 erreurs classiques aux échecs, savoir y remédier, pour progresser durablement sans répéter ces mêmes gaffes. C’est l’objectif de cette présentation. Voici la liste des 7 erreurs classiques aux échecs que nous allons détailler : Ne pas roquer - Jouer sans but - Négliger le centre - Attaquer en solo - Oublier ses pièces - Échanger sans raison - Ignorer son adversaire Un dernier mot, restez concentré quand vous jouez, c’est la clé du succès ! Voici la liste des 7 erreurs classiques aux échecs que nous allons détailler : Ne pas roquer - Jouer sans but - Négliger le centre - Attaquer en solo - Oublier ses pièces - Échanger sans raison - Ignorer son adversaire Un dernier mot, restez concentré quand vous jouez, c’est la clé du succès !
    3. 3. Erreur n°1 : Ne pas roquer Nos conseils : « Roquer» suffisamment tôt dans l’ouverture, disons vers le 5/6/7e coup, reste une mesure souvent salutaire. Cette manœuvre vise à mettre son Roi bien à l’abri derrière une rangée de pion. Cela vous libère du soucis de protection de votre monarque et permet de se concentrer sur le développement et l’activité de ses pièces sans craindre une attaque, voire un échec et mat précoce. En plus, de protéger son Roi, cela permet également de mettre en jeu sa Tour qui passe du coin vers le centre. Le petit roque s’effectue à la droite du joueur ayant les Blancs, en déplaçant le Roi de deux cases à droite en g1 et la tour de 2 cases à gauche en f1 (voir diagramme).
    4. 4. Erreur n°1 : Ne pas roquer Le grand roque se fait de l’autre côté de l’échiquier. Le Roi se déplace de deux cases à gauche du joueur ayant les Blancs et la Tour de 3 cases à droite (voir diagramme) Notre conseil plus : Après avoir roqué, ne bougez pas les pions devant votre Roi, sans une bonne raison. Notre conseil : Généralement, les deux camps optent tous les deux pour le petit roque. Mais parfois, les deux adversaires choisissent des roques dit opposées, c’est-à-dire l’un le petit roque et l’autre le grand roque. Dans ce cas, la stratégie d’attaque consiste à lancer une marée de pions vers le roque adverse. Premier arrivé, premier servi…
    5. 5. Erreur n°2 : Jouer sans but Nos conseils: Élaborer un plan pour faire en sorte que chaque coup ait un but Ne faites pas d’échecs inutiles. Faites un échec uniquement quand cela en vaut la peine. Jouez pour l’initiative. Si vous l’avez, conservez-là. Sinon, saisissez-là. Utilisez la méthode analytique. Quand vous ne savez pas quoi faire, premièrement évaluez la position (du mieux que vous pouvez), après posez- vous des questions pertinentes à propos de votre analyse. Notre conseil plus : Choisissez un plan et conservez-le. Modifiez-le uniquement si vous devez.
    6. 6. Conseils pour mettre l’adversaire sous pression Les échecs sont avant tout un combat. Attendre n’augure rien de bon. Prenez l’initiative du combat en créant des menaces, et jouez des coups mordants ! Bloquez les pièces de votre adversaire, limitez leurs déplacements Repérer les pièces adverses attaquables Comment améliorer votre niveau de jeu? Comment améliorer votre niveau de jeu? Utilisez votre arsenal tactique (attaque double, clouage, échec à la découverte, enfilade, …) pour mettre la pression sur votre adversaire Notre conseil plus : Cherchez les attaques doubles, ce sont les motifs tactiques les plus fréquents aux échecs.
    7. 7. Erreur n°3 : Négliger le centre Nos conseils : Ne poussez pas vos pions de façon inconsidérée. Dans l’ouverture, bougez seulement les pions nécessaires pour vous permettre d’effectuer ensuite le développement de vos pièces, ce sont en général les pions e et d qu’il faut pousser. Développez vos pièces rapidement, de préférence en direction du centre et surtout les Cavaliers, puisqu’un « Cavalier au bord est un Cavalier mort » dit le proverbe. Notre conseil plus : Jouer pour le centre, conservez-le, occupez-le, influencez-le !
    8. 8. Erreur n°4 : Attaquer en solo Nos conseils: Attaquez en nombre, ne vous reposez pas sur seulement une ou deux pièces. Ne construisez pas d’attaque avec uniquement vos pions. Ne sortez pas la Dame trop tôt, sauf si le cours naturel du jeu l’exige car c’est la pièce de plus grande valeur. Notre conseil plus : Dans l’ouverture, ne sortez pas la Dame juste pour aller gagner un pion. Vous allez perdre du temps et finir probablement par le regretter !
    9. 9. Erreur n°5 : Oublier ses pièces Nos conseils: Activer toutes vos pièces sans exception Ne gaspillez pas du temps ou des coups. Sortez vos pièces pour les rendre actives. Essayez de développer une pièce nouvelle à chaque coup. Ne bougez pas une pièce deux fois pendant l’ouverture sans une bonne raison. Développez vos pièces mineures (Fous et Cavaliers) en premier. Notre conseil plus : Les pièces du petit roque doivent en général être développées plus tôt que celles du grand roque, et les Cavaliers, avant les Fous.
    10. 10. Erreur n°6 : Échanger sans raison Nos conseils: Quand vous échangez des pièces, essayez au moins de récupérer autant que vous avez perdu. Prenez avec la pièce de moindre valeur, sauf s’il y a une bonne raison de ne pas le faire. Essayez d’éviter les échanges prématurés des Fous contre des Cavaliers. En général, conservez vos Fous dans les jeux ouverts, et les Cavaliers dans les jeux fermés. Notre conseil plus : Ne sacrifiez pas une pièce sans une bonne raison (par exemple pour finaliser une attaque ou obtenir une bonne compensation positionnelle en retour).
    11. 11. Erreur n°6 : Échanger sans raison La valeur théorique des pièces : Dame = 9 points Tour = 5 points Cavalier ou Fou = 3 points Pion = 1 point La valeur théorique des pièces : Dame = 9 points Tour = 5 points Cavalier ou Fou = 3 points Pion = 1 point Nos conseils: Échangez quand vous avez un avantage matériel ou que vous êtes attaqué, sauf si vous avez une bonne raison de ne pas le faire. Évitez les échanges quand vous êtes en déficit matériel ou lorsque vous attaquez. Notre conseil plus : Si vous êtes à l’étroit, libérez votre jeu en échangeant du matériel. Échangez vos mauvaises pièces mineures (Fou ou Cavalier) contre les bonnes pièces de votre adversaire.
    12. 12. Erreur n°7 : Ignorer son adversaire Nos conseils: N’ignorez pas les coups de votre adversaire et regarder ses menaces avant de jouer votre coup Ne jouez jamais un coup risqué, en espérant que votre adversaire ferme les yeux sur la menace Pour gagner de l’espace ou des lignes ouvertes, avancez des pions. Si vous êtes en retard de développement, conservez le jeu fermé. Notre conseil plus : Essayez d’occuper la 7e rangée, de préférence avec des Tours (ou la 2e rangée si vous avez les noirs).
    13. 13. Conseil final : Ne jamais se démoraliser à la première erreur Nos conseils: Même si après cela, vous commettez une erreur, n’abandonnez pas le combat. Cela arrive à tous les joueurs, même les plus forts. Résistez toujours du mieux que vous pouvez ! Après avoir obtenu un avantage, votre adversaire est susceptible de se relâcher vous laissant vous échapper. Profitez de toutes les occasions. Le conseil plus : Vous avez trouvé un bon coup ? Cherchez-en un meilleur ! La faiblesse que vous avez repérée dans le jeu de votre adversaire peut probablement être mieux exploitée.
    14. 14. Pour aller plus loin, venez à l’Espace Daniel Sorano de Vincennes ! Prenez des cours d’échecs pour progresser rapidement avec un professeur diplômé Pour tout renseignement : www.jouer-aux-echecs.com Prenez des cours d’échecs pour progresser rapidement avec un professeur diplômé Pour tout renseignement : www.jouer-aux-echecs.com

    ×