Sans contact et tourisme : Japon

1 930 vues

Publié le

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 930
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
55
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sans contact et tourisme : Japon

  1. 1. Paris, le 16 juin 2009 LE SANS CONTACT AU JAPON NFC, RFID, QR CODES Philippe Fabry Cette présentation n’aurait pas été possible sans le concours de Jean-François Susbielle philippe.fabry@odit-france.fr
  2. 2. Japon: premier terrain d’expérimentation des technologies sans contact • NFC: la technologie Felica de Sony équipe d’origine les téléphones des 3 opérateurs mobiles depuis 2004: paiement, transport, billets etc • RFID: des puces à l’intention des touristes sont placées dan les éléments du moblier urbain du quartier commerçant de Ginza • Les QR Codes (Quick Response) sont des codes 2D très largement exploités dans la vie quotidienne par les japonais.
  3. 3. NFC (Near Field Communication) • Développement de la technologie Sony Felica dans les années 90. • Puis, recherche de compatibilité entre le Mifare de Philips et le Felica de Sony • Japon : – porte monnaie électronique: Edy (Euro Dollar Yen), eLIO, QUICPAY, Smartplus … – Transports: Suica (Japan Rail), ICOCA, PiTaPa, SUGOCA…x • Utilisée pour les transports à Hongkong, Shenzhen (Chine), Singapour, Inde…
  4. 4. Mobile Felica: partenariat Sony - DoCoMo • Début 2000: portage de NFC Felica sur les téléphones mobiles de DoCoMo (50% de pdm). • Commercialisation depuis 2004 – sur les mobiles DoCoMo (en voie de généralisation sur toute la gamme) puis très vite adopté par les deux autres opérateurs: – Vodafone (Softbank) – 10 millions de terminaux NFC début 2009 – au (KDDI…) • Osaifu-Keitai: « porte-monnaie phone » – DoCoMo – Sony exploitant le Felica network – PME (porte monnaie électronique), carte d’identité, badge, carte des fidélité… – ToruCa: application de couponing par DoCoMo – Mobile Suica: implantation dans le mobile de l’application Suica de transport de Japan Rail. – Une centaine d’applications privées sont disponibles: carte privatives, fidélisation, transports, distributions…
  5. 5. Osaifu-Keitai: téléphone-porte-monnaie (2004) Ticket de transport stocké sur le mobile (Mobile Suica) Paiement sans contact Micro-paiement Contrôle d’accès
  6. 6. Mobile Suica: NFC mobile pour les transports
  7. 7. Quelques osaifu-keitai DoCoMo • C’est DoCoMo qui établit les spécifications de tous les terminaux. La marque du fabriquant (NEC, Kyocera, Panasonic…) n’apparaît pas sur le terminal
  8. 8. RFID: le balisage touristique du quartier de Ginza
  9. 9. Un élément du Tokyo Ubiquitous Project 2007 • 10 000 puces sont insérées dans le décor du quartier de Ginza : mobilier urbain, magasins, stations de métro… • La lecture des puces RFID se fait grâce à un Ubiquitous Communicator, terminal dédié développé avec NEC, Fujitsu, Hitachi • Le touriste est ainsi localisé et son contexte identifié • L’initiative fait partie du plan « Free Mobility Assistance » lancé en 2003 • Réception d’information contextuelle, pratique (orientation, plan, localisation…) publicité sur le lieu de vente, promotions, affichage intelligent etc. • 4 langues: japonais, coréen, chinois, anglais
  10. 10. Ginza: l’environnement interactif
  11. 11. L’Ubiquitous Terminal pour touristes à Ginza • Ecran OLED 3,5’ • Lecteur RFID • Wi-Fi pour connexion à l’Internet • Bluetooth + IR • Version pour aveugles : les étiquettes RFID sont sur le sol et le lecteur au bout de la cane
  12. 12. Trois options pour recevoir de l’information contextuelle • GPS + mobile cellulaire: Location-Based Services. Ensemble de services contextuels généraux: guidage, informations pratiques… • RFID tags (étiquettes): information contextuelle liée à un magasin, un restaurant, une affiche, ou tout objet en particulier • QR Codes: codes visuels 2D ouvrant un accès rapide (Quick Response) à une page WAP d’informations contextuelles liées à un commerçant, une marque, un produit, un menu etc.
  13. 13. L’Internet Mobile au Japon • Le iMode de DoCoMo (1999) et les versions des autres opérateurs (Softbank et au) • Contenus: 4 Md €, mobile commerce: 6 Md € • L’un des secrets de la réussite japonaise: l’accès direct aux URL • QR Codes visuel 2D: – imprimés sur des produits, des affiches, des pages de magazines, des brochures, des publicités, des tatouages, des cartes de visite, menus… Le QR code est généralisé au Japon. – Capable de stocker beaucoup d’informations (7366 caractères ou 1 817 kanji) – Accès durect à un URL Wap iMode – Lecture rapide avec une applet Java – Standardisé (AIM International, ISO, JIS) et ouvert. • En haut QR Code Japon, en bas Shotcode, un 2D circulaire (Cambridge University)
  14. 14. Quelques modèles de codes 2D. Le Flashcode choisi par les opérateurs français est dérivé de la norme ISO Datamatrix (un quart de Datamatrix)
  15. 15. Pas de limite de taille !
  16. 16. Pas de limite de taille !
  17. 17. Code 2D et tourisme au Japon Exemple de matériel promotionel avec accès direct QR Code vers une page Wap iMode
  18. 18. Développement futur de DoCoMo : l’audio barcode • Une information (texte, URL…) est insérée sous forme audio dans du son : le « code barre audio » • Inaudible pour l’utilisateur (OFDM) • Exemples : – dans un magasin : annonce promotionnelle par haut parleur contenant un code audio. Celui-ci, extrait par le mobile, donne un accès direct à une page d’information – Diffusion de musique, chansons : accès direct à la page Wap correspondante – Tourisme: des URL audio insérés dans les commentaires d’un audioguide donnent accès à des pages Wap « pour en savoir plus » 18
  19. 19. Développement futur de DoCoMo: écran 3D
  20. 20. Me lire… Philippe Fabry www.tourisme-tic.com Tél. +33 (0) 1 70 39 95 77 www.etourisme.info

×