La fin d'un_mythe

349 vues

Publié le

A lire absolument et à diffuser, la bonne bouffe passe aussi par savoir choisir son produit et surtout son producteur. Aidons les vrais producteurs qui se travaillent dur tous les jours pour nous donner du plaisir. Life is good

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
349
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La fin d'un_mythe

  1. 1. La Fin dun Mythe,Nos Produits qui étaient bien Français, cest du Passé
  2. 2. Les champignons de ParisDe Paris, ils nont que le nom. Pire : 88% dentre eux viennent de létranger,les rayons des supermarchés regorgeant le plus souvent de champignonsissus des États-Unis, de la Chine ou des Pays-Bas, les trois principauxpays producteurs.En France, sils ont pendant longtemps été élevés dans la capitale, lesfameux champignons ne poussent désormais plus quà Saumur.La ville dans le Maine-et-Loire regroupe 70% de la production nationale(mais 12% seulement du global consommé).
  3. 3. La charcuterie corseElle est présentée comme un des plus purs produits du terroir français.Et pourtant la charcuterie corse ne dispose daucune « appellationdorigine contrôlée ».Le consommateur ne trouvera donc sur les rayons des supermarchés ducontinent que des produits dont les matières premières proviennentdailleurs à plus de 90%.Ainsi, par exemple, malgré les têtes de Maure et les mentions « Produitde lîle de Beauté » sur les étiquettes, le saucisson dâne est importédArgentine et les jambons sont pour la plupart composés de carcassesissues de Chine.
  4. 4. Le jambon dAosteVoilà une des plus belles et des plus juteusesescroquerie « marketing » !Cest lun des jambons les plus consommés de France,mais ce dernier na rien à voir avec la charcuterie de laville italienne dAoste.Ce produit est en fait fabriqué en France à partir decarcasses chinoises et américaines, dans une communedu même nom mais située en... Isère.Et contrairement à son homologue transalpin, qui est unjambon cru, il sagit dun jambon mi-cuit. Le subterfuge afonctionné pendant des années puisque la marquedéposée « Jambon dAoste » a été la propriété du groupeAoste (Cochonou/Justin Bridou), leader français de lacharcuterie.Il aura fallu que la Commission européenne interdiserécemment (2008) lutilisation de cette appellation quiprête à confusion pour que lambiguïté cesse. La marquea depuis été renommée « Jambon Aoste » et non plus« Jambon d’Aoste ».
  5. 5. LA.O.C de BretagnePrésentée comme de pursproduits du terroir français, lescharcuteries de Bretagnedisposent dune « Appellationdorigine contrôlée » quinoblige les fabricants quà uneseule chose : posséder aumoins un lieu demballage oude transformation en Bretagne. Le consommateur trouvera donc sur les rayons des supermarchés des produits dont 82% des matières premières proviennent du monde entier.Ainsi, les carcasses de porcs, souvent issues de Chine, de Hollande ou dePologne, le sel dit de Guérande, importé dArgentine et du Vietnam, et lesboyaux dandouille importés pour la plupart de Corée.Landouille dite de Vire, et autres charcuteries « De Bretagne », rejoignent ainsila mythologie des produits bretons, comme le beurre et la pâtisserie, dont 73%proviennent de la communauté Européenne et dAsie
  6. 6. Pour faire de la moutarde de Dijon, il faut du vinaigre, de leau, du sel et des graines du... Canada !La moutarde de Dijon. Contrairement à ce que lon pourrait croire, la moutarde utilisée dans la préparation de la fameuse pâte ne vient pas de la région de Dijon. Une explication à cette bizarrerie : à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec la mise en place de la Politique agricole commune, les agriculteurs se sont désintéressés de la moutarde, qui ne leur permettait pas de recevoir les subsides de lUnion européenne. Résultat : 90% de la production utilisée pour la moutarde de Dijon provient maintenant du Canada.
  7. 7. Le couteau Laguiole.Labeille, la lame fine légèrement relevée, la croix surle manche...Beaucoup croient que ces symboles apposés sur lescouteaux de Laguiole sont des signes dauthenticité.Erreur! Malgré leur charme et leur beauté, ellesnattestent ni de lorigine du couteau ni de sa qualitéde fabrication.Parce que la marque du plus célèbre des couteauxfrançais na jamais été déposée, Laguiole est depuisplus dun siècle lobjet de contrefaçons en France età létranger, 80% proviennent de Chine et duPakistan. Résultat : moins de 10% des Laguioles sontfabriqués dans le bourg aveyronnais !
  8. 8. Le savon de Marseille.Avec le pastis et la lavande, cest lautre symbole de la Provence. Seul hic, lessavons estampillés « Savon de Marseille ne sont pas fabriqués dans le Sud-est.Car si les savonniers marseillais ont inventé le procédé de fabrication auMoyen-âge lappellation nest pas protégée.Résultat : les plus gros fabricants sont aujourdhui les Chinois et les Turcs !Et les huiles végétales utilisées pour la fabrication du savon, notammentlhuile de palme, proviennent de létranger, les savons passant à Marseilleuniquement pour être parfumés et emballés.
  9. 9. Le melon charentais.Cest lemblème du melon français. Jaune ou vert, le melon charentaisfait la fierté des producteurs de la région de Cognac où les sols argilo-calcaires sont parfaitement adaptés à sa culture.Mais contrairement à son cousin de Cavaillon, le melon de Charente nepossède pas dAOC.Résultat : 80% des melons charentais que lon trouve sur les étals neviennent pas de Cognac mais dEspagne, du Maroc des Caraïbes, deChine et du Sénégal...
  10. 10. Le camembert.Emblème suprême de la gastronomie française, lecamembert de Normandie est de loin le fromage leplus copié dans les rayons des supermarchés.Une explication à ce phénomène : tombé dans ledomaine public, le nom « Camembert » peut-êtreutilisé par nimporte quel producteur de nimportequel pays.Et malgré une AOC « Camembert de Normandie »,qui existe depuis 1983, de nombreux fabricantsutilisent le terme très proche de « Camembertfabriqué en Normandie ».Les différences : du lait pasteurisé au lieu du lait cru, un affinage raccourci etune fabrication qui nest soumise à aucune règleIls sont présentés comme les fleurons du terroir, mais quand on y regarde deplus près on découvre que leur appellation est douteuse.Matières premières importées de létranger (30% du lait vient de Chine, 50%de toute lEurope).Étiquetage souvent mensonger, additifs non précisés, fabrication hors deslimites de la région ou seuls existent de vagues bureaux de courtiers.Dans les rayons des hyper et super, il faut vraiment les chercher : les vraisCamembert ont lestampille « Appellation dOrigine Contrôlée » et sontspécifiés « au lait cru ».
  11. 11. Lhuile dolive de Provence ou du Languedoc.Rare et chère, lhuile dolive est certainement leproduit qui compte le plus détiquetagesfrauduleux. En 2006, seulement 56% deséchantillons analysés étaient «conformes» à laréglementation, certaines bouteilles contenantjusquà 50% dhuile de tournesol ou présentantune fausse indication dorigine ou de variétédolive.Le symbole de la cuisine méditerranéenne ne comptant que septappellations dorigine protégée et une AOC «Huile de Provence», denombreux producteurs jouent en effet sur la confusion en ajoutant surles étiquettes des paysages évoquant le Sud ou des origines nonreconnues comme « huile de Provence Côte dazur ».Sans parler de lune des fraudes les plus courantes qui consiste àremplacer lhuile dolive par lhuile de grignons dolive, un résidu de lapâte dolives difficile à détecter pour le simple amateur.Bonne journée quand même.De plus, la circulation des fruits étant totalement libre en Europe, descamions entiers dolives espagnoles ou italiennes arrivent de préférencede nuit dans les moulins à huile provençaux et languedociens pour fairede la bonne huile « de chez nous » !
  12. 12. Source :Ministère de lagriculture / France
  13. 13. N’oubliez pas d’envoyer cediaporama à vos amis et collègues de travail… Merci !

×