La newsletter du
N° 7
ne
ws
let
ter
du
SOMMAIRE
1- Le règlement, c’est le règlement !
2- Le budget du CD67
2- Rencontre av...
FINANCES
BUDGET 2015/2016
Les présidents de clubs
connaissaient ces chiffres,
il avait semblé au
Comité assez
opportun de ...
« Toutes les grandes équipes
ont 2 choses en commun, la
défense et le rebond »
Larry Brown
COACHER DES JEUNES ?
DES REGLES...
AGENDA
17 octobre : rencontre arbitres/entraîneurs à Eckbolsheim
du 26 au 28 octobre : camps basket Toussaint
13 décembre ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Buzzer n°7 - La newsletter du Comité de Basket ball du Bas-Rhin

126 vues

Publié le

Au sommaire : la réglementation, les finances du Comité, portrait du nouveau CTA, parole de président : Pierrick POISBEAU (AUS).

Publié dans : Sports
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
126
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Buzzer n°7 - La newsletter du Comité de Basket ball du Bas-Rhin

  1. 1. La newsletter du N° 7 ne ws let ter du SOMMAIRE 1- Le règlement, c’est le règlement ! 2- Le budget du CD67 2- Rencontre avec Jean-Marc Schnell 3- Coach d’une équipe jeune 4- Parole de président LE REGLEMENT… C’EST LE REGLEMENT Cela n’aura échappé à personne, le basket fait partie des disciplines qui modifient le règlement chaque année, ou presque. Toujours plus spectaculaire, toujours plus rapide, notre sport nécessite des ajustements réglementaires amplifiés par des considérations d’harmonisation internationale. Se pose alors la délicate question de la reprise des préconisations de la FFBB au niveau départemental. Une des missions du Comité est d’y réfléchir, et c’est quelquefois au prix de discussions passionnées qu’un nouveau règlement est validé pour la saison à venir. Ainsi chez les jeunes jusqu'à U15 inclus, pour favoriser le jeu rapide, l'arbitre ne doit plus toucher le ballon lors des remises en jeu en zone arrière sauf après faute, temps-mort ou remplacement. Même après un « entre deux », la remise en jeu suite à la possession alternée peut désormais se faire en mode « rapide ». Les 3 points ? Ce sera à 6.75 pour les seniors, U20, U18 et U17 à tous niveaux de compétition, ainsi que pour les U15 France et TIC-TIL. Pour toutes les autres catégories, les 6.25 restent la règle. Quant à la règle des 24 secondes, et conformément à la décision prise en réunion de Bureau le 09 mars, le chrono est obligatoire pour la catégorie « Excellence Départementale » F et M. Concernant les 14 secondes, applicables à toutes les catégories, le décompte devra être effectué par l’arbitre si l’équipement du club ne propose pas cette fonction. Plus d’informations sur www.basket67.fr dans l'espace « arbitres ». Forum des écoles de basket
  2. 2. FINANCES BUDGET 2015/2016 Les présidents de clubs connaissaient ces chiffres, il avait semblé au Comité assez opportun de com- muniquer plus largement sur la répartition de son budget. « Une volonté de transparence » précise Denis Oehler, président du CD67. En effet, un budget global (hors valorisation du bénévolat) de plus de 1,150 M€ nécessite quelques précisions que le Buzzer vous propose dans ce numéro. Notons que les charges sportives y représentent près de 75 % ! Pour information, les services extérieurs comprennent la location de matériels, déplacements, frais postaux, l’entretien, les assurances et la sous-traitance. Jean-Marc Schnell saisir l’opportunité pour que ma passion devienne également mon cœur de métier ». nous confie Jean-Marc. Et c’est bien de passion dont il s’agit là, et d’une solide envie de transmettre une expérience, un savoir : « Ce nouveau challenge aura comme priorité de transmettre aux officiels le message qu'en alliant connaissance, maîtrise du Code de Jeu, respect des tiers en commençant par soi-même, amour à notre sport favori, l'Arbitrage peut devenir une vraie passion où se cultivent entre autres les notions de valeurs humaines et de plaisir favorisant ainsi l'épanouissement de chacun ». Quel sera précisément son rôle au Comité ? Il aura en charge la coordination de l'ensemble du dispositif de formation des officiels du CD67 de par des actions et suivis ponctuels et continus, afin de leur permettre d'améliorer ou de développer leurs compétences et leurs performances dans le cadre de leur statut d'officiel. Et de préciser « les interventions lors de stages, et le soutien à divers partenariats spécifiques liés à l'arbitrage (UNSS, UGSEL, USEP, FFSU, Handibasket,...) ». S’il fallait résumer ? « être disponible au service de La CDO au sein du Comité, pour tout ce qui touche de loin ou de près le domaine de l'Arbitrage ». Car avec Jean-Marc, vous aurez remarqué qu’Arbitrage prend un grand « A ». PROFESSION C.T.A. AU COMITE Sa carte de visite sportive est plus que consistante ! Jugez plutôt : 45 années dans le monde de la balle orange, dont plusieurs en tant que joueur (4ème niveau de championnat de France), entraîneur d'équipes de jeunes, OTM en Centre de Formation, et surtout 25 années consacrées au seul arbitrage. En faire une profession est devenu une évidence à la suite d’un changement imprévu dans son parcours professionnel. Une chance en définitive : « Grâce à la création par le CD67 de ce nouveau poste de CTA, j’ai pu
  3. 3. « Toutes les grandes équipes ont 2 choses en commun, la défense et le rebond » Larry Brown COACHER DES JEUNES ? DES REGLES A RESPECTER Si l’article 314 du RG de la FFBB précise que « seule une personne majeure licenciée peut assurer cet encadrement », il arrive que seul l’entraîneur de l’équipe accompagne les joueurs lors des rencontres. Que se passe-t-il alors si aucun adulte n’a été inscrit sur la feuille de marque ? Les textes n’imposent pas que l’adulte licencié encadrant soit nécessairement le coach ni même installé sur le banc de touche. Il doit accompagner, et rester proche des jeunes à encadrer. Au besoin, il peut être désigné parmi les adultes présents licenciés dans le club adverse. DISQUALIFICATION D’UN COACH DE JEUNES Lors d’une rencontre, l’entraîneur peut faire l’objet d’une disqualification par l’arbitre (cumul de fautes techniques, faute disqualifiante). Peut-il rester sur le banc pour encadrer les jeunes ? Un entraîneur disqualifié doit obligatoirement quitter le banc et le terrain. Et plus généralement, les arbitres pourront prendre toutes les mesures garantissant la sécurité des jeunes, et s’ils l’estiment nécessaire, pourront exceptionnellement arrêter la rencontre. ANAIS REMPLACE FANNY A LA « FEMININE » En cette dernière année de mandat, c’est Anaïs Amrhein, joueuse à Furdenheim et bien connue au Comité pour avoir été l’assistante communication l’année passée, qui a accepté la cooptation pour la présidence de la commission féminine. Elle prépare d’ores et déjà l’organisation d’un tournoi « Girls’ Contest » pour Noël. LA FRANCE QUI GAGNE Sur le terrain, c’est une décevante 3ème place que les Bleus ont atteint. Mais pour ce qui est des tribunes, cet Euro est à marquer d’une pierre blanche. Car avec une affluence de 27.000 spectateurs dans le chaudron de Lille, le basket européen vient de placer la barre un cran plus haut. Un message fort envoyé aux médias, aux investisseurs et sponsors. CA BOUGE A LA LIGUE DEVELOPPEMENT DE LA COM’ Si l’assemblée générale du Comité de juin dernier a été précédée d’une AG extraordinaire visant à modifier les statuts sur proposition de Denis Oehler, projet adopté à près de 70 %, celle de la ligue qui se tenait le lendemain a fait également l’objet de mises en perspectives positives. Son président René Kirsch a en effet confirmé le renforcement de la communication, dans l’optique de donner davantage de visibilité aux actions de la ligue d’Alsace et de contribuer ainsi à la promotion de notre sport. Le Comité se réjouit de cette avancée certaine dans la voie du développement du basket dans notre territoire. UGSEL ET ECOLE DE BASKET Le CD67 s’associe à L’UGSEL durant cette année scolaire en l’épaulant dans son programme d’initiation au basket et à la pratique du 3x3 dans les écoles. Cette action sur l'année qui s’inscrit dans le projet de l'éducation nationale ASEU, s’achèvera le 1er juin par une grande journée festive et par l’accueil d’un championnat de France de Basket 3x3 et 5x5 à Strasbourg les 2 et 3 juin 2016 Visuel de campagne de promotion de l’arbitrage
  4. 4. AGENDA 17 octobre : rencontre arbitres/entraîneurs à Eckbolsheim du 26 au 28 octobre : camps basket Toussaint 13 décembre : fête de Noël des babies à Vendenheim 19 décembre : tournoi Girls’ Contest à Pfulgriesheim COMITE DE BASKET-BALL DU BAS-RHIN 4, rue Jean Mentelin 67200 STRASBOURG Tel : 03 88 26 91 60 marketing@basket67.fr Crédits : © graphit - Fotolia.com – J.Daniel Directeur de publication : Philippe Rosa Conception : CD67/PhR Rédaction : Philippe Rosa, Justine Daniel, Armand Kost Pierrick Poisbeau PAROLE… DE PRESIDENT Quand en fin de journée Pierrick Poisbeau quitte le CNRS où il est directeur de recherche, il entame sa deuxième vie, consacrée au basket et plus précisément au management de son club l’A.U.S. Et à l’écouter, on se demande laquelle de ces deux « vies » lui prend le plus de temps. A l’occasion de la rentrée des clubs, il avait tenu à nous faire part de certaines réflexions, celles d’un président qui « dure » mais aussi d’un président qui « endure »… « Un club qui progresse c'est principalement à travers une direction "politique" placée sous la responsabilité du Président et de son bureau » rappelle Pierrick, pour rapidement compléter son propos : « la mise en œuvre des actions de formation, de recrutement ne peut se faire qu'à travers une délégation du Président et de son conseil vers les techniciens, dirigeants du club et bénévoles. Cette délégation est au cœur de la réussite du projet de club, mais nécessite un pilotage constant afin que les consignes sportives et éducatives soient acceptées par Pierrick POISBEAU Partenaire du 3x3 le plus grand nombre ». Et de rappeler que les qualités techniques d’un joueur ne sont en aucun cas le seul critère d’adhésion à un club, ses valeurs, et à la « vision » que le Président incarne ! De fait, comme beaucoup de dirigeants, il regrette « les phrases à l'emporte pièce comme "de toutes façons le Prez n'y connait rien" qui sont tout d'abord un manque de respect flagrant pour des dirigeants, parfois chefs d'entreprises ayant par ailleurs fait leurs preuves». Très attentif à l’évolution individuelle de ses joueurs, il revendique son attachement aux « qualités mentales des dirigeants et bénévoles » qui, tous les weekends, sont présents pour « faciliter la vie de club, consoler les uns, encourager les autres, contribuer au "réseautage" pour trouver un travail ou un stage et à bien d'autres services, sans en attendre aucun remerciement ». Mais une « gratuité » qu’il pourrait tout autant attribuer aux reproches lancinants de licenciés, de parents, qui s’expriment quelquefois… par Facebook interposé ! « Dans de nombreux clubs les dirigeants bénévoles sont de qualité et ils endurent souvent sans broncher ». Pourtant « un club est comme une pomme d'arrosoir, chaque trou envoie un jet d'eau dans une direction différente. Le travail des dirigeants c’est en permanence de faire en sorte que le jet soit le plus unidirectionnel possible ». Belle image, merci président…

×