Nemo - Chapitre 3

294 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
294
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Nemo - Chapitre 3

    1. 1. Qu’est-ce que l’occident? Chapitre 3 : L’éthique et l’eschatologie bibliques.
    2. 2. 5 événements essentiels dans l’histoire occidentale • Le «miracle grec» • L’invention romaine du droit • La révolution éthique et eschatologie de la Bible • La «révolution papale» • La montée en puissance des démocraties libérales
    3. 3. Introduction. • Le mot eschatologie désigne la doctrine constituée par l'histoire ou la recherche autour du concept de destinée de toutes choses. • Éthique : art de diriger la conduite selon la morale, garantie de la bonne tenue de toute chose, de l’harmonie, de l’ordre moral. • Le progrès est la marche normale de l’humanité. • La dynamique du progrès historique se met en place. • Principal apport du judéo-christianisme à l’Occident : thèse de Nemo : celui-ci a joué un rôle essentiel dans la promotion des libertés modernes. • L’apport du J-C a été le support sur lequel la démocratie a pu s’épanouir en Europe.
    4. 4. 1. L’éthique biblique. • Fondée sur une morale de la compassion. • Souffrance des autres insupportable pour le croyant. • Le croyant doit faire toujours plus pour son prochain, sans espoir d’être un jour quitte de cette dette morale : relation dissymétrique irrésoluble. • Culpabilité infinie symbolisée par le pêché originel dans la Bible. • Pour les grecs, une telle responsabilité serait une forme d’hybris, c’est à dire un sentiment violent inspiré par la passion et par l’orgueil (excès coupable) • Selon Levinas, à l’inverse, nous ne sommes humains que dans cette responsabilité pour autrui.
    5. 5. II. L’eschatologie biblique • Une telle vision du monde construit un temps linéaire et non plus cyclique : récit biblique part de la création et finit à la «fin des temps». • Nécessité imposée par la morale J-C. • Véritable révolution éthique : urgence d’extirper le mal du monde. • Le temps est le cadre de la transformation nécessaire du monde. • L’Homme doit changer le monde présent par des moyens concrets.
    6. 6. III. Messianisme, millénarisme , utopisme • Ils sont le résultat de cet «esprit de transformation» • Le mécanisme biblique est anti-institutionnel. • Incarne le maintien de l’ordre des choses • La branche millénariste utilise des moyens violents pour accélérer les transformations. • La branche utopiste envisage des moyens pacifiques et se fonde pour transformer le monde sur le rationalisme, le droit et la science.
    7. 7. Conclusion • Les idéaux et les pratiques de la démocratie libérale doivent beaucoup au courant de pensée utopiste. • Selon Nemo, c’est le résultat d’un quatrième saut évolutionnaire.

    ×