Business Trip de l’Hirondelle 2013

1

L’Hirondelle longs séjours pour retraités
Business Trip de l’Hirondelle 2013
10/02/2013 : Où l’on tente de travailler un dimanche
Pour ce deuxième dimanche de son s...
Business Trip de l’Hirondelle 2013

Mathilde de l’Hirondelle

3

L’Hirondelle longs séjours pour retraités
Business Trip de l’Hirondelle 2013
13/02/2013 : Alerte pluie torrentielle !
Départ dès le lever du jour pour une superbe e...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
14/02/2013 : Une Saint-Valentin au Paradis
Après un rapide rendez-vous avec un spéciali...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
15/02/2013 : Cours de botanique
Nous profitons au maximum de notre journée au
Paradis :...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
Hélas, il est déjà trop tard pour aller au Jardin de
Pamplemousse. Ce sera pour une aut...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
Nous arrivons au sommet de la cascade. Là,
un villageois à la masse corporelle
rassuran...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
terres de couleur de Chamarel et il nous faut rentrer.
Au dîner, nos hôtes nous inviten...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
Retour chez Monsieur M. Nous étions en avance mais par un hasard inespéré, le chat avai...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
gigantesque mais impossible de s’y baigner hélas !
Cap sur Flic en Flac où nous avons r...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
Nous allons ensuite à la réserve de La Vanille
où sont élevés des crocodiles, des tortu...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
à une à la main ; et cela demande en plus beaucoup d’adresse…
La dégustation de rhums a...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
L’excursion nous a été offerte par un de nos
partenaires potentiels, mais l’organisatio...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
signé, Guillaume me le rappelle), on peut dire que le 24 février 2013 est le jour où l’...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
agglomérations et à se sédentariser. L’économie se diversifie, et l’on trouve des vesti...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
C’est de ce temps que date la partition du territoire entre « Blancs » et « Noirs », le...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
et reste coincé, posez vous des questions, vous êtes peut être métis (Coloured) sans le...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
27/02/2013 : La Route des Panoramas
Départ tôt le matin en direction de la province du ...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
28/02/2013 : Hakuna Matata
Nous poursuivons la visite du Mpumalanga
avec l’époustouflan...
Business Trip de l’Hirondelle 2013

Le soleil va bientôt se coucher. Nous nous arrêtons au sommet d’une colline surplomban...
Business Trip de l’Hirondelle 2013
est loin d’être l’animal le plus agressif de la
brousse. C’est plutôt du buffle qu’il f...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Long séjours pour retraités l'hirondelle - agence voyage - maroc, ile maurice, espagne

2 346 vues

Publié le

L’Hirondelle vous offre une solution tout en un pour vous installer dans le pays de votre choix. Elle prend en charge toutes les démarches administratives (visa, assurances, location du nouveau domicile sur place…) et vous accueille à l’étranger où ses AMI (Agent pour la Meilleure Intégration) vous assurent une intégration sereine et un suivi personnalisé. Dans votre nouveau pays, vous pourrez profiter des offres avantageuses de nos nombreux partenaires : excursions, locations de voiture, écoles de langue ...

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 346
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Long séjours pour retraités l'hirondelle - agence voyage - maroc, ile maurice, espagne

  1. 1. Business Trip de l’Hirondelle 2013 1 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  2. 2. Business Trip de l’Hirondelle 2013 10/02/2013 : Où l’on tente de travailler un dimanche Pour ce deuxième dimanche de son séjour, l’Hirondelle commence par une petite matinée de travail. Mais sans connexion Internet, nous ne sommes pas aussi efficaces que nous le souhaiterions. Evidemment, je trépigne ! Nous profitons alors une petite demi-heure de la belle plage de Trou aux Biches (ma plage préférée dans le Nord). Baignade trop courte à mon goût… Après un déjeuner pizza, Mathilde insiste pour visiter Trou aux Biches à pieds sous un soleil de plomb, afin de repérer des biens immobiliers convenables à louer pour nos clients. Mais le dimanche, difficile de contacter les propriétaires. D’autant plus qu’aujourd’hui c’est aussi le Nouvel An Chinois et donc un jour férié à Maurice. Nous avons donc récolté à grande peine quelques adresses, mais pas de visites. Après cet après-midi de travail, Mathilde a la conscience plus tranquille et décide enfin qu’on peut se permettre de se poser sur la plage… Mais là, pas une place à l’ombre ! Nous parcourons toute la plage de Trou aux Biches à pieds sans trouver le moindre recoin ombragé pour s’installer. Nous arrivons finalement sur la jetée, à l’ombre, mais peu agréable. Bref, à Maurice, mieux vaut prévoir le parasol ! 10 minutes plus tard, il se met à pleuvoir… Sans commentaire. Mathilde tient quand même à ce que nous allions à Grand Baie pour trouver un café Internet et poster les aventures de l’Hirondelle sur Facebook. Après 30 minutes d’attente, le bus arrive enfin. A Grand Baie, nous découvrons que le cybercafé est fermé. Jour férié et dimanche obligent. Nous décidons donc avec philosophie que finalement il est trop difficile de travailler à Maurice un dimanche. Nous profitons donc des derniers rayons de soleil couchant sur la plage de Trou aux Biches : si l’on ne peut pas travailler, autant admirer la beauté de cette si belle île qu’est Maurice. Guillaume de l’Hirondelle Du 11/02/2013 au 12/02/2013 : Ellipse immobilière On passera rapidement sur ces deux journées que nous avons consacrées à de la recherche immobilière. De la résidence conviviale à la villa pieds dans l’eau avec chef cuisiner privé et programme golf-pêche-massage, l’Hirondelle a tout prévu. Nous avons terminé notre travail dans le Nord de l’île ! 2 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  3. 3. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Mathilde de l’Hirondelle 3 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  4. 4. Business Trip de l’Hirondelle 2013 13/02/2013 : Alerte pluie torrentielle ! Départ dès le lever du jour pour une superbe excursion offerte par nos partenaires. Au programme : les plantations de thé de Bois Chéri, la rhumerie de Saint-Aubin et l’élevage de crocodiles de La Vanille. Le chauffeur vient nous chercher au Boucan (notre petit hôtel bon marché). Mais à dix heures, nous devons rebrousser chemin car une alerte « pluie torrentielle » est annoncée à la radio : en effet, il pleut à seaux, les routes sont inondées et le pont de Souillac (dans le Sud, pas loin de notre destination) a même cédé. Retour à la case départ. Le Boucan est à moitié inondé et l’idée d’y être enfermé toute la journée sans Internet pour travailler, et sans téléphone car les lignes ont été coupées, nous déprime. Quitte à rester enfermés, autant l’être dans un très bel hôtel ! Aussitôt dit, aussitôt fait ! Nos valises sont prêtes en un clin d’œil et nous partons à pied sous la pluie torrentielle avec nos lourdes valises qui peinent à rouler dans la boue. Direction l’hôtel Sakoa, deux kilomètres plus loin. On arrive tout crottés et dégoulinants. Evidemment, le personnel de l’hôtel est réticent à nous accepter dans leur prestigieux établissement. Heureusement, nous avions eu la bonne idée d’appeler la veille par curiosité pour s’avoir s’il y avait des chambres disponibles. Il y en avait alors, donc il était difficile pour eux de nous affirmer en face que l’hôtel était complet. Séance de travail en attendant que la pluie se calme puis plage et promenade en kayak pour bien finir la journée. Mathilde de l’Hirondelle 4 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  5. 5. Business Trip de l’Hirondelle 2013 14/02/2013 : Une Saint-Valentin au Paradis Après un rapide rendez-vous avec un spécialiste de l’achat immobilier à Maurice, nous nous installons pour la Saint-Valentin au Paradise Cove & Spa à Cap Malheureux dans le Nord. Certes, nous n’avons pas prévu d’y travailler, mais nous n’avons pas vraiment le choix car toutes les communications de l’île sont coupées pour la journée. Cocktail et massage offert à l’arrivée, accueil charmant, jardin tropical, piscine à débordement, courts de tennis, trois restaurants, plage privée, cascade… Bref, nous vous invitons à relire « L’Invitation au voyage » de Baudelaire pour comprendre où nous étions. Guillaume s’initie au ski nautique, mais sans grand succès. Il faut dire qu’après la pluie torrentielle d’hier, le courant est fort et les vagues ne pardonnent pas. Il se venge alors sur le kayak et rame toute la journée pour parcourir la baie de long en large. Le soir, dîner aux chandelles. Tous nos plats sont en forme de cœur. C’est kitsch mais bon ! Mathilde de l’Hirondelle 5 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  6. 6. Business Trip de l’Hirondelle 2013 15/02/2013 : Cours de botanique Nous profitons au maximum de notre journée au Paradis : tandis que je rentabilise au maximum toutes les facilités de l’hôtel (kayak, natation, …), Mathilde dévore le guide du Routard sur sa chaise longue tout en profitant de la magnifique vue sur le Coin de Mire (une des petites îles du Nord) et ses eaux turquoises. Alain vient nous chercher à midi pour nous emmener dans les différentes endroits prévus dans le programme que nous a concocté Mathilde. On ne respecte jamais vraiment le programme alors elle est obligée de l’actualiser tous les deux jours, mais ce semblant d’organisation nous rassure. Après quelques photos romantiques près de l’église du Cap Malheureux (toujours dans le Nord), nous partons déjeuner pour la énième fois à la Marmite mauricienne. Cette fois, grosse déception. Le service est extrêmement lent : on attend plus d’une heure. En plus, nous nous sommes pris la tête avec le serveur (qui était en fait le patron du restaurant). Je vous explique. A la fin du repas, Alain avait encore un petit creux. Souhaitant le combler, il commande 4 samossas (les petits beignets indiens frits). Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’on lui amène 32 samossas ! En effet, les samossas se commandent par assiette de 8 et le serveur avait bien sûr évité de nous le préciser. Après un débat musclé, nous obtenons gain de cause et partons sans payer les samossas. Mais nous avons perdu un temps précieux et le programme tombe définitivement à l’eau. Départ pour les vergers de Labourdonnais situés dans le village du même nom (et non, comme le dit le Routard, dans le village de Mapou). Nous visitons le château de Labourdonnais, magnifique résidence coloniale avec un jardin splendide. Nous y découvrons des plantes très amusantes telles que le bonnet d’évêque, le red ginger, une dizaine de variétés de manguiers, le muscadier etc… Je m’amuse ensuite avec les énormes tortues centenaires qui paissent dans le jardin. La visite se termine par la dégustation de produits du domaine : pâtes de fruits, jus, confitures, rhum,… C’est ce qui a poussé Mathilde à visiter le domaine : elle adore leur confiture de litchis. Nos papilles sont ravies ! 6 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  7. 7. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Hélas, il est déjà trop tard pour aller au Jardin de Pamplemousse. Ce sera pour une autre fois. Nous prenons donc la route du Morne (tout au Sud). Les embouteillages du côté de Port-Louis nous ralentissent mais nous arrivons à l’heure chez Monsieur M. qui nous loge gentiment pour les prochains jours. Nos hôtes ont préparé un superbe dîner : gigot d’agneau, purée maison, légumes, tomates farcies. C’était si bon que je cale pour le dessert . Nous rencontrons leur voisin, moniteur de kite-surf (et même professeur de Nicolas Hulot !), et passons une excellente soirée. Monsieur et Madame M. sont absolument charmants. Leur maison est juste au pied de la montagne du Morne (classé patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco), dans un coin encore très sauvage et préservé. On se sent vraiment chez soi. Je m’endors comme un loir tandis que Mathilde bataille toute la nuit contre un moustique. Guillaume de l’Hirondelle 16/02/2013 : A la recherche du Vortex Après une bonne nuit, nous avons l’agréable surprise de voir que nos hôtes nous ont préparé un bon petit déjeuner avec salade de fruits frais et brioche maison. Nous petit-déjeunons tous ensemble dans une très bonne ambiance. Alain vient nous chercher en milieu de matinée pour nous faire visiter le Sud de l’île. Nos hôtes nous avaient parlé la veille d’un endroit mystérieux, le « Vortex », qui soi-disant aurait des propriétés magiques. Nous partons donc à la recherche du vortex, en suivant leurs indications. Malheureusement, arrivés à Riambel, petit village près duquel le Vortex serait situé, nous avons beau chercher tant que nous pouvons, faire quatre fois le tour du village, nous ne trouvons rien. Et imaginez Alain essayant d’expliquer à un paysan mauricien ce qu’est un vortex en créole. C’est assez comique ! Tant pis ! Nous nous passerons de recharge énergétique et nous dirigeons vers les Rochester Falls, les cascades les plus belles de l’île. Après de nombreux kilomètres au milieu des champs de canne à sucre, nous arrivons enfin à notre but. Il faut laisser la voiture et continuer à pieds sur une centaine de mètres car la route est trop boueuse. 7 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  8. 8. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Nous arrivons au sommet de la cascade. Là, un villageois à la masse corporelle rassurante nous propose son aide pour traverser la cascade (étape obligatoire si l’on veut se baigner). Mathilde est terrorisée (le courant est très très fort), mais elle surmonte sa peur et passe en premier. Elle arrive de l’autre côté saine et sauve, trempée jusqu’à la taille. Je la suis peu après, en craignant pour le matériel photo dont la charge m’incombait. Alain, lui, se dégonfle et finalement ne traverse pas… Nous descendons pieds nus (il a fallu laisser nos chaussures de l’autre côté) puis nageons dans l’eau de la cascade qui est impressionnante. Mathilde est vite emportée par le courant, trop puissant, et je dois la sauver et la ramener sur la rive (Oh ! Johnny, vous êtes mon héros !). J’y retourne pour barboter avec de jeunes mauriciens habitués qui me font découvrir une grotte derrière la cascade. Au retour, le villageois qui nous a aidés à traverser nous offre une noix de coco et des ananas que je dévore goulument. Nous retraversons la cascade pour retrouver Alain. Les Rochester Falls sont superbes ! Loin des sentiers battus, elles n’ont pas été touchées par la maladie du tourisme de masse. Après un déjeuner à Gris Gris chez Rosy (excellent restaurant bon marché !), nous visitons ensuite la Roche qui Pleure, nommée ainsi à cause d’une formation géologique qui permet aux vagues de ruisseler en gouttelettes sur la roche, donnant l’effet d’une personne qui pleure (avec un peu d’imagination quand même). Visite de Grand Bassin, temple hindou construit autour d’un lac dont les eaux viendraient du Gange. Nous avions acheté des bananes pour les singes mais finalement nous n’en croisons pas, et tant mieux car les bananes étaient excellentes . Puis randonnée dans le Black River Gorges National Park aussi connu sous le nom de Plaine Champagne. Au retour, nous descendons par une très belle route qui offre de beaux panoramas sur la montagne du Morne. Il est malheureusement trop tard pour voir les 8 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  9. 9. Business Trip de l’Hirondelle 2013 terres de couleur de Chamarel et il nous faut rentrer. Au dîner, nos hôtes nous invitent dans un restaurant spécialisé dans la viande où je déguste une belle entrecôte de 500 grammes. Miam ! Guillaume de l’Hirondelle 17/02/2013 : Pour les récalcitrants toujours pas convaincus par une vie à l’Ile Maurice Matinée studieuse pendant laquelle nous travaillons sur la terrasse de Monsieur M. avec vue sur la piscine. En début d’après-midi, un chauffeur vient nous chercher pour que nous visitions le domaine de Valriche, l’un des plus beaux complexes résidentiels de l’île. Après des contrôles de sécurité renforcés, nous sommes accueillis au « château » par une française charmante. Petit détail : elle est plus grande que moi, même sans talons. Au cours de la visite du domaine en voiturette de golf, elle nous explique qu’après que son mari ait revendu son entreprise, ils se sont installés ici pour que leur fils grandisse dans un cadre sain. Il faut dire que le domaine est situé en pleine nature, dans un parc national et au bord de la mer, et que tous les services possibles et inimaginables sont à disposition : piscine dans chaque villa ultra luxueuse, golf illimité, chef cuisiné, beach club, courts de tennis, plusieurs spas, salles de sport, 11 restaurants différents, etc… etc… Pour ceux qui en ont les moyens, cet endroit est tout simplement parfait. Venez nous voir et nous vous en dirons plus ! 9 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  10. 10. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Retour chez Monsieur M. Nous étions en avance mais par un hasard inespéré, le chat avait déclenché l’alarme et nous sommes arrivés en même temps que nos hôtes. Petit passage sur la plage du Morne, puis notre dernier dîner avec eux, avant qu’ils ne nous amènent dans notre prochaine guesthouse à La Gaulette, charmant village quelques kilomètres plus loin. C’est à regret que nous quittons ces hôtes si accueillants. Guillaume de l’Hirondelle 18/02/2013 : Ellipse immobilière 2 Encore une journée consacrée à de la visite de biens immobiliers. A croire que c’est notre passe-temps favori ! L’Hirondelle cherche à tout prévoir pour vous offrir un confort absolu à des prix imbattables. Exemple : un chef cuisinier à domicile pour 17€ le repas ! Moins cher qu’au restaurant : qui dit mieux ? 1 heure de massage à domicile pour 40€ : pas mal non ? Notre journée se termine dans notre studio à La Gaulette où nous travaillons, le nez dans notre assiette de macaronis à la bolognaise. Mathilde de l’Hirondelle 19/02/2013 : Terres de Chamarel et retraite au soleil Nous commençons la journée par la visite des Terres de Chamarel, très connues pour leurs couleurs vives et variées (sept pour être précis). C’est un phénomène naturel, l’hydrolyse, qui a donné à la terre ces couleurs, en raison des métaux contenus dans le sol. On peut aussi y observer une cascade 10 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  11. 11. Business Trip de l’Hirondelle 2013 gigantesque mais impossible de s’y baigner hélas ! Cap sur Flic en Flac où nous avons rendez-vous avec un partenaire potentiel dans la location de voiture. Nous avons ensuite rendez-vous au même endroit avec deux retraités français qui depuis 10 ans font exactement ce que propose l’Hirondelle. Chaque année, ils passent 6 mois à l’Ile Maurice, et le reste du temps en France. Entre la plage, les excursions, les après-midis entre amis ou encore la plongée sous-marine, ils n’ont pas le temps de s’ennuyer ! Ils précisent même qu’ils ne sont « jamais pressés de rentrer en France ». Au départ, ils partaient plutôt pour trois mois, mais ils ont progressivement allongé leur séjour. Ils ont eu quelques déboires avec les biens immobiliers qu’ils ont loués sur place, car il est vrai qu’à Maurice, il y a souvent un décalage entre les annonces et photos postées sur Internet et la réalité. D’où l’avantage de l’Hirondelle qui vérifie tout sur place pour vous ! Nous repartons ensuite en direction de Blue Bay, de l’autre côté de l’île, où nous avons élu domicile. Arrivés assez tard, nous ne pouvons aller sur la plage. Nous rencontrons cependant deux retraités français qui viennent tous les ans à Maurice pour 3 mois depuis 12 ans ! Comme quoi, la migration saisonnière, c’est tendance ! Succulent dîner de pâtes non assaisonnées : pas de sel, pas de dessert, … on avait oublié de faire les courses. Guillaume de l’Hirondelle 20/02/2013 : Guillaume à cheval sur sa tortue Journée d’excursion offerte par notre partenaire. Nous commençons la visite par les plantations de thé de Bois Chéri. Un vrai cours de Supply Chain : de la cueillette des feuilles de thé au petit matin à l’empaquetage des sachets dans des boites, le processus est fascinant ! Le thé est cueilli à la main dès 4 heures du matin par des femmes d’un certain âge qui ont besoin d’un revenu complémentaire à leur retraite. Elles sont payées en fonction du poids de leur récolte du jour. Les sacs de feuilles sont ensuite amenés par camion à l’usine. Là, les feuilles sont séchées (flétrissage) suivant différents procédés et « dénervées ». Elles sont ensuite broyées puis tamisées. Ce tri permet d’obtenir différents produits : du « vrai » thé qui sera vendu en vrac, une poudre qui sera mise en sachets et des résidus qui peuvent servir d’engrais. On laisse ensuite le thé fermenter dans des silos pendant trois mois puis, souvent, on l’aromatise avec quelques gouttes d’extrait de vanille par exemple. De superbes machines rigolotes emballent ensuite le thé en sachet puis en boite. Suite à la visite, une dégustation de thé s’impose : du thé à la vanille, une des spécialités de Maurice. 11 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  12. 12. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Nous allons ensuite à la réserve de La Vanille où sont élevés des crocodiles, des tortues géantes, des macaques et des chauves-souris, entre autres. C’est le principal élevage de crocodiles de l’île. Les peaux de crocodile sont envoyées au Zimbabwe pour être tannées puis reviennent à Maurice pour être transformées en sacs qui seront vendus en Europe. Nous nous sommes peu attardés devant les crocodiles, peu amusants (ils ne bougent pas du tout, on a du mal à croire que ça peut nous manger tout cru !), mais avons en revanche passé près d’une heure avec les tortues géantes de Madagascar. Le coup de cœur de Guillaume ! Guillaume a ainsi pu se déplacer à dos de tortue sur plusieurs mètres. On avait tout l’après-midi donc ça allait, on n’était pas pressé… Il s’est même renseigné pour pouvoir en adopter une et l’installer dans son jardin. Nous avons eu la chance de visiter le parc pendant la saison des amours et avons donc pu assister à une partouse géante de tortues géantes. L’accouplement est la seule occasion qu’a la tortue de faire du bruit alors elle s’en donne à cœur joie. Je vous laisse imaginer. Nous passerons sur les détails mais si le sujet vous intéresse, le Palais de la Découverte à Paris abritait il y a quelques temps une excellente exposition sur la sexualité des animaux. La Vanille abrite aussi la 3e plus grande collection au monde d’insectes et papillons : à voir absolument ! Nous visitons enfin la rhumerie de Saint-Aubin qui, en plus de transformer la canne à sucre en rhum agricole, cultive aussi de la vanille. Quand on voit le travail que ça représente, on peut comprendre pourquoi l’extrait de vanille (et non l’arome courant utilisé qu’on nomme vanilline) coûte très très cher. Pour commencer, il faut polleniser chaque fleur une 12 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  13. 13. Business Trip de l’Hirondelle 2013 à une à la main ; et cela demande en plus beaucoup d’adresse… La dégustation de rhums aromatisés à la vanille, coco etc… à 50° qui suivit nous assomma et nous dormîmes une bonne partie de l’après-midi, avant de terminer la journée comme il se doit : sur la plage ! Mathilde de l’Hirondelle 21/02/2013 – 22/02/2013 : Ellipse immobilière 3 Encore un rendez-vous avec un partenaire dans l’immobilier qui apporte une vaste gamme de biens de très haute qualité avec tous les services inclus. Dès 2014, vous pourrez même profiter de leur résidence avec marina actuellement en construction ! Après quelques courses au supermarché, nous enchaînons par une après-midi de travail bien remplie : synthèse des documents fournis par nos prestataires, benchmark, etc… Heureusement, à Maurice, la plage n’est jamais très loin (surtout quand on est à Blue Bay) ! Aussi, nous profitons des derniers rayons de soleil en nageant au milieu des poissons tropicaux. Le lendemain, une bonne pluie tropicale nous cloue à la maison. Le toit en chaume du bungalow ne supporte pas trop et il pleut même à l’intérieur. Rebelotte donc pour une après-midi travail. En fin de journée, nous avons rendez-vous à Port-Louis dans un grand cabinet d’avocats mauricien spécialisé dans les permis de résidence et les questions fiscales. Le cabinet a la chance d’avoir parmi ses fiscalistes un ancien ministre ; et à Maurice, pour obtenir son permis de résidence rapidement, il est utile d’avoir des relations haut placées. Nous dinons chez notre hôte à Blue Bay qui à ses heures perdues est aussi pizzaïolo. Guillaume de l’Hirondelle 23/02/2013 : Ile aux Aigrettes et Blue Bay Départ en bus pour la Pointe Jérome, non loin de Blue Bay, afin d’embarquer pour l’Ile aux Aigrettes. C’est une petite île convertie en réserve naturelle où l’on a réintroduit un certain nombre d’espèces endémiques qui auraient disparu à cause de l’homme : tortues, arbres, pigeons roses, … La visite est faite par une guide qui s’y connait bien, mais on a préféré le parc de La Vanille (voir l’article « Guillaume fait de la tortue »). En plus, ici les tortues sont agressives, notamment Big Daddy (90 ans) qui charge à la manière d’un taureau (mais au ralenti). 13 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  14. 14. Business Trip de l’Hirondelle 2013 L’excursion nous a été offerte par un de nos partenaires potentiels, mais l’organisation cafouille un peu. Nous nous sommes retrouvés par erreur dans un groupe d’Allemands. La visite se poursuit avec une promenade en bateau à fond de verre dans le parc marin de Blue Bay qui a malheureusement eut le temps de beaucoup souffrir avant d’être enfin protégé. C’est dommage… Pour compenser, nous retournons sur notre plage préférée, juste à côté de Pointe d’Esny, où nous pouvons profiter des poissons et des coraux sans être envahis par les touristes. Nous y rencontrons un nouveau couple de retraités qui louent pour un mois une maison pied dans l’eau ici. Ils sont ravis de l’endroit qu’ils trouvent vraiment paradisiaque ! Guillaume de l’Hirondelle 24/02/2013 : Anniversaire de Guillaume (en avance) Nous avons décidé de fêter l’anniversaire de Guillaume un peu en avance (normalement c’est le 26 février, bon à savoir pour la prochaine fois ;-) ). Le programme débute à 5 heures du matin avec une excursion pour aller nager avec les dauphins. Il fait beau mais la mer est très agitée et nous ne pouvons donc rejoindre les dauphins dans l’eau. Guillaume est un peu frustré… mais de retour chez nous à Blue Bay, il a l’agréable surprise d’y trouver Alain et Rosy, venus nous préparer un vrai déjeuner à la mauricienne ! Ils ont même amené un gros gâteau à la noix de coco. Rassasiés, nous nous posons sur la plage pour somnoler ou nager avec les poissons. Nous sommes délogés par une dame peu agréable, aigrie et raciste, qui exige que nous quittions la plage qui se trouve devant les bungalows qu’elle loue. La veille, ça ne posait aucun problème, d’autant plus que nous nous entendons très bien avec ses locataires, mais aujourd’hui nous sommes accompagnés d’un couple créole donc évidemment ça change tout… Ca me met hors de moi. Mais Guillaume (toujours très diplomate) évite le scandale et me retient. Nous nous installons donc un peu plus loin. Pourtant, à Maurice, les plages sont toutes publiques de par la loi… on était dans notre droit et on ne dérangeait personne… on faisait juste la sieste… Bref, sur la plage, nous chantons tous ensemble à tue-tête la chanson de l’Hirondelle ! Vengeance… Nous travaillons ensuite avec Alain pour lui expliquer ce que l’Hirondelle attend de l’AMI. En une phrase : la satisfaction du client doit être son obsession. Nous nous mettons d’accord sur l’organisation de notre collaboration. De manière officieuse (car aucun contrat n’a vraiment été 14 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  15. 15. Business Trip de l’Hirondelle 2013 signé, Guillaume me le rappelle), on peut dire que le 24 février 2013 est le jour où l’Hirondelle a embauché son premier employé ! Youpi ! Et c’est sur cette bonne nouvelle que nous achevons notre voyage à Maurice et la première partie de notre carnet de voyage. Vive l’Hirondelle ! Et à demain en direct de l’Afrique du Sud ! Alain, notre AMI à Maurice (Agent pour la Meilleure Intégration) Mathilde de l’Hirondelle 25/02/2013 : Arrivée en Afrique du Sud Nous quittons l’Ile Maurice aux aurores, direction l’Afrique du Sud ! Le rendez-vous que nous devions avoir à notre arrivée ayant été déplacé, nous arrivons plus tôt que prévu à l’hôtel dans la périphérie de Johannesburg, ce qui nous permet, après avoir rendu visite aux zèbres, springboks et antilopes qui se promènent en liberté dans le parc, de nous pencher sur l’histoire du pays. L’histoire de l’Afrique du Sud est sans doute aussi vieille que celle de l’Homme, puisque ce serait ici que les races d’homo sapiens et d’homo sapiens sapiens (nous !) sont apparues. Plusieurs peuples cohabitent de manière plus ou moins pacifique, les plus connus étant les San (aussi connus sous le nom de « bushmen ») et les Khois. Pratiquant et l’élevage et parfois l’agriculture, ils s’étendent peu à peu sur tous les territoires. Vers 270 avant J.-C., ils commencent à vivre dans des 15 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  16. 16. Business Trip de l’Hirondelle 2013 agglomérations et à se sédentariser. L’économie se diversifie, et l’on trouve des vestiges du commerce avec les Arabes autour de l’or, de l’ivoire, du cuir, qui atteint son apogée vers le Xe siècle. C’est en 1652 que Jan Van Riebeeck, navigateur hollandais, « découvre » la région, en s’installant près de la Table Mountain au Cap pour y ravitailler ses navires. Cette position stratégique pour la Route des Indes est vite convoitée par les Anglais et les Français qui s’emparent alors de SainteHélène et de l’Isle de France (Maurice). Les relations entre les autochtones Khois et les hollandais se tendent très vite, car les indigènes ne souhaitent pas céder leurs terres. Cela dégénère souvent en affrontements armés et la Compagnie des Indes Orientales, alors en charge de la région, fait peu d’efforts pour les atténuer. Les Khois finiront par céder sous la pression des Hollandais. Quelques années plus tard, en 1688, la région du Cap devient une terre d’asile pour les Français. Il s’agit de 200 huguenots, chassés par Louis XIV lors de la révocation de l’Edit de Nantes, qui s’y installent. Parfaitement intégrés, ce sont eux qui apportent la viticulture à ce pays. D’autres colons s’aventurent au-delà des montagnes du Cap, afin de trouver de nouvelles terres pour leurs troupeaux. On les appelle les « trekboers ». Ils se sont bien adaptés à la culture locale, pratiquant entre autres la polygamie et une agriculture à l’africaine, très extensive. Mais leur besoin de terres les font se heurter aux Xhosas, plus à l’Est, et là encore les affrontements dégénèrent en guerres qui dureront jusqu’au milieu du XIXe siècle. C’est ce qu’on appelle les « Kaffir Wars », Kaffir étant le terme péjoratif pour désigner la population noire. L’Empire britannique s’empare de la région du Cap pendant les guerres napoléoniennes, et à l’issue de celles-ci, le gouvernement britannique tente de régler le conflit entre trek boers et xhosas. Leur idée est d’installer un glacis de colons Anglais de 200km de large sur des terres prélevées aux xhosas pour bloquer l’avancée de trek boers. Les nouveaux colons sont cependant bien moins tolérants que leurs prédécesseurs, et les empiètements répétés des xhosas sur « leurs » terres sont réprimés de manière sanglante. Les chefs xhosas finiront par être déportés à Robben Island, brisant la résistance des indigènes pour un temps. Le contrôle des Anglais finit par exaspérer les boers (les hollandais), qui entre 1834 et 1839 vont migrer par milliers vers l’intérieur des terres. Ils se déplacent sur des chariots en grands convois, avec toute leur famille, leur bétail, leur Bible et leur fusil (pour tirer sur les indigènes). C’est le Grand Trek : une époque fondatrice pour le nationalisme Afrikaner (les descendants des colons hollandais), qui se réfère souvent au courage de ces colons. Ils rencontrent la résistance acharnée des Zoulous qu’ils vainquent à grande peine. 16 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  17. 17. Business Trip de l’Hirondelle 2013 C’est de ce temps que date la partition du territoire entre « Blancs » et « Noirs », les Blancs gardant 90% des terres (et les meilleures), tandis que les Noirs sont parqués dans des réserves. Ces derniers sont alors considérés comme une source de travail bon marché. Les Anglais et les Afrikaners finissent par s’affronter à partir de 1881. La Guerre des Boers est meurtrière et est gagnée à grande peine par l’Empire britannique qui subit plusieurs revers cuisants. Elle ne se termine qu’en 1902, et n’empêchera pas les Afrikaners de dominer la vie politique du nouvel Etat créé alors. Le système économique du pays, fondé sur l’exploitation de l’économie traditionnelle par l’économie développée (les paysans Noirs sont exploités en plus dans les mines des Blancs), ce qui accroit les inégalités à tel point que le système est sur le point d’imploser. En 1948, le parti Afrikaner mise sur « le péril noir » pour gagner les élections et justifier l’apartheid. Nous reviendrons plus en détail sur cette période demain, à l’occasion de la visite de Soweto. Aboli le 30 juin 1991, l’apartheid débouche sur une période de réconciliation, dirigée par Mandela et De Klerk. Le 27 avril 1994, Mandela devient le 1e président de l’après apartheid, poste qu’il quittera en 1999. Lui succèdent Thabo Mbeki et Jacob Zuma, dont les bilans sont très contestés : sida, criminalité, chômage, racisme contre les immigrants Angolais et Zambiens, crise énergétique, … autant de points noirs pour ces gouvernements. Heureusement, la Coupe du monde de Football de 2010 a tout changé. L’Afrique du Sud a pendant longtemps été soumise à la loi des armes, à la loi du plus fort, et ce n’est que très récemment qu’elle émerge de cette situation pour devenir le pays le plus développé et le plus dynamique d’Afrique. Les changements sont visibles et l’Afrique du Sud redevient peu à peu la terre pleine de promesses que les Hollandais avaient foulée il y a presque quatre siècles. Guillaume de l’Hirondelle 26/02/2013 : Un long chemin vers la liberté Nous partons en voiture avec notre guide Bongani et visitons Johannesburg sans sortir du véhicule. Jo’burg est connue pour être un coupe-gorge, ce que nous ne démentirons pas (le journal d’aujourd’hui parle d’ailleurs d’une jeune fille de 23 ans qui s’est faite violer par 15 jeunes pendant 6 heures d’affilée). Néanmoins, lorsqu’on se promène en plein jour dans la ville, on a du mal à y croire. La ville est riche, propre, moderne. Je pense que la situation s’est beaucoup améliorée depuis la Coupe du Monde. Il faut tout simplement suivre certaines règles de sécurité : ne pas mettre les pieds dans certains quartiers, ne pas se balader de nuit, encore moins en étant une femme seule, dans des endroits isolés etc… Bref, il faut faire attention mais on est loin d’être à Bamako. Nous passons la matinée au musée de l’Apartheid. Il y a deux entrées : une pour les Blancs, par laquelle je passe ; et une pour les Noirs, par laquelle Guillaume passe (son ticket d’entrée lui indique qu’il est « Non White »). Le musée présente d’abord les règles de fonctionnement de l’apartheid, notamment celles pour définir votre « race » : passez un crayon dans vos cheveux ; s’il tien en place 17 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  18. 18. Business Trip de l’Hirondelle 2013 et reste coincé, posez vous des questions, vous êtes peut être métis (Coloured) sans le savoir. Mais rassurez vous, si ça arrange le gouvernement, de métis, vous pouvez devenir Chinois, et même de Blanc vous pouvez devenir Noir. Suit une excellente exposition sur Nelson Mandela, sa vie, son œuvre. Nous ne vous les résumerons pas ici (on ne leur ferait pas justice), mais nous vous invitons à lire Un long chemin vers la liberté, l’autobiographie de Mandela. Puis, le musée relate toute la lutte contre l’Apartheid, par le biais d’objets d’époque (dont l’une des voitures blindées qui parcouraient Soweto pour tirer à vue sur les étudiants), des témoignages vidéo poignants, des journaux et des affiches de propagande, et des focus sur des figures emblématiques de l’Apartheid : Desmond Tutu, Winnie Mandela, Walter & Albertina Sisulu, etc… et Steve Biko, mon préféré, le leader du mouvement « Black Consciousness ». Je vous invite à lire (ou voir le film correspondant) son histoire : « Cry Freedom ». Une salle rend bien sur hommage à toutes les victimes du système. Le musée est gigantesque, nous aurions pu y passer la journée, mais Soweto nous attend. A Soweto, nous restons perplexes : Soweto  Township  Pauvreté  Bidonville … ? Mais pas du tout ! On dirait que la partie que l’on fait visiter aux touristes a été nettoyée. Cela ressemble un peu à une banlieue résidentielle de l’Amérique des années 50 ; plein de petites maisons en briques identiques et alignées (les match box) le long d’une large allée. Evidemment, il doit rester des bidonvilles mais nous ne les avons pas vus. Nous visitons bien sûr la maison de Mandela qui a été retapée depuis. Guillaume s’attarde devant la ceinture de boxe offerte à Mandela par un champion du monde sud-africain de boxe. Mandela voulait devenir boxeur quand il était petit. Finalement il est devenu de son vivant « personnage historique ». Guillaume, lui, voulait être motard. On se demande ce qu’il va devenir au bout du compte… On termine par la visite du musée Hector Pieterson, un petit garçon qui a été la première victime du massacre de Soweto en 1976. Le musée retrace les événements qui ont suivi cette manifestation étudiante contre l’usage de l’Afrikaans dans les écoles et la chute de l’apartheid. La photo du corps ensanglanté d’Hector porté par un jeune homme, et de sa sœur hurlant sa douleur au milieu du carnage, a fait le tour du monde. Nous fêtons l’anniversaire de Guillaume (le vrai) dans notre chambre d’hôtel avec un fish&chips bien gras et des Marshmallows. Mathilde de l’Hirondelle 18 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  19. 19. Business Trip de l’Hirondelle 2013 27/02/2013 : La Route des Panoramas Départ tôt le matin en direction de la province du Mpumalanga (« là où le soleil se lève »), connue pour sa Route des Panoramas à couper le souffle. Sur le chemin, nous avons un bref aperçu de l’activité économique de l’Afrique du Sud : mines de charbon, mines d’or, mines de chrome, centrale à charbon, agriculture… Après quelques heures de route, nous arrivons au Mpumalanga. Il est évident que nous sommes en pleine cambrousse, car des vaches paissent sur le bord de la route, quitte à traverser lorsque l’herbe est plus verte en face. Nous déposons nos affaires à l’hôtel, et notre guide, Suzette, au fort accent Afrikaans, nous amène au Pilgrim’s Rest, petit village de mineurs. Comme elle nous l’indique, il a cependant perdu tout son charme et est devenu une usine à touristes aux allures de Disneyland. Nous ne nous attardons donc pas. Prochaine étape, le Pinnacle, immense bloc de quartz de 30 mètres de haut au milieu de nulle part. Ca ressemble aux « pains de sucre » qu’on le voit à Guilin (Chine), mais en plus grand. La vue est saisissante. Un peu plus loin, à God’s Window, nous avons une vue splendide sur la plus grande forêt jamais plantée par l’homme. Le nom viendrait de l’étendue du panorama, qui peut donner l’impression que l’on est Dieu en personne regardant sa création (enfin bon, soyons modeste). Suivent les Berlin et les Lisbon Falls, impressionnantes cascades de 80 et 92 mètres respectivement. Mais ce que j’ai préféré de loin, ce sont les Potholes (les marmites). Ce sont des trous qui ont été creusés naturellement dans un petit canyon, donnant l’impression d’avoir des marmites pleines d’eau ça et là. Le résultat, c’est un défilé de roches tout en rondeur et en arrondis. Nous rentrons à l’hôtel à Graskop, un des trois lieux de villégiature préférés des hirondelles bleues en Afrique du Sud. Ca se voit, il y en a partout. Guillaume de l’Hirondelle 19 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  20. 20. Business Trip de l’Hirondelle 2013 28/02/2013 : Hakuna Matata Nous poursuivons la visite du Mpumalanga avec l’époustouflant Blyde River Canyon, le troisième plus grand canyon du monde et le seul à être aussi boisé et vert. Panorama superbe aux Three Rondavels (trois montagnes de 600 mètres autour du canyon). Une impression de puissance se dégage de cet endroit. On en repart déterminé et optimiste comme jamais. Nous roulons ensuite jusqu’à la Makalali Private Game Reserve, une réserve privée pas loin du Kruger de 26 000 ha. Nous logeons dans des cases grand luxe qui surplombent la brousse. Des kudus (antilopes géantes), des singes, des phacochères et même un iguane géant nous regardent nous baigner dans la piscine en pleine nature. Il n’y a rien de mieux que les réserves privées pour s’immerger complètement et confortablement dans la Nature. C’est idyllique ! Pour un instant, on se prend même pour Timon et Pumba et nous chantons « Hakuna Matata » : Hakuna Matata, Mais quelle phrase magnifique Hakuna Matata, Quel chant fantastique ! Ces mots signifient Que tu vivras ta vie, Sans aucun souci, Philosophie. 16h30 : départ pour notre premier safari en jeep dans la brousse accompagnés par une ranger et un pisteur. Zèbres, girafes, impalas (petites antilopes), éléphants croisent notre chemin dans la plus grande intimité. La Jeep s’arrête soudainement. Le pisteur descend : il a repéré des traces récentes de lions. Il s’empare de la carabine (au cas où) et part seul à pieds dans la brousse. Quelques minutes plus tard, le revoilà. Il a déniché les lions et nous fait signe de le suivre. Nous rencontrons en effet un peu plus loin un lion et ses deux lionnes. Ils font la sieste tranquillement sous un arbre et n’ont pas l’air effarouchés pour deux sous par notre présence. Après tout, le lion est le roi des animaux ! Nous pouvons donc les observer à seulement 3 mètres de distance ! Un régal ! Curieuse, une des lionnes se lève et vient nous voir. Nous n’avons qu’à tendre la main pour la caresser… ce qu’évidemment nous évitons ! 20 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  21. 21. Business Trip de l’Hirondelle 2013 Le soleil va bientôt se coucher. Nous nous arrêtons au sommet d’une colline surplombant la réserve. La vue est splendide et n’a d’égal que le soleil énorme et rougeoyant à l’horizon. Le pare-buffle de la Jeep se convertit alors en mini bar et nous essayons le Rooibos au Marula. Le Rooibos est le thé local, fabriqué à partir de l’écorce d’un arbre et sans théine. Le Marula est un alcool à base d’un fruit qui pousse dans la brousse. Dans le café et le thé, c’est délicieux ! Nous poursuivons notre périple de nuit. Le pisteur, assis sur une chaise à l’extérieur et à l’avant du véhicule parcourt d’un spot lumineux la brousse. Nous voyons moins d’animaux mais avons la chance de croiser une civette. La civette est une sorte de gros chat sauvage bien connu des parfumeurs. Elle possède une glande anale qui sécrète un liquide blanc appelé la civettone qu’on utilise beaucoup en parfumerie. A l’état brut, la civettone a l’odeur la plus exécrable que vous pouvez imaginer. Ca sent le vomi, les excréments,… bref ça pue. Mais retravaillée, elle dégage une odeur de musc et de fleurs et on la retrouve même dans le Chanel n°5 ! De retour au camp, un diner délicieux à base de viande de crocodile nous attend. Nous nous endormons bercés par les chants des oiseaux nocturnes. Mathilde de l’Hirondelle 01/03/2013 : Rhinocéros droit devant ! Départ à cinq heures du matin pour un nouveau safari. Aujourd’hui, nous traquons le rhinocéros blanc (qui est plutôt gris d’ailleurs). Après une heure et demie de pistage dans la brousse, nous ne sommes pas déçus : nous en trouvons tout un troupeau ! Les voilà qui paissent tranquillement autour de la Jeep. Nous sommes encerclés. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le rhinocéros 21 L’Hirondelle longs séjours pour retraités
  22. 22. Business Trip de l’Hirondelle 2013 est loin d’être l’animal le plus agressif de la brousse. C’est plutôt du buffle qu’il faut se méfier. Le pauvre rhinocéros, lui, est décimé : ses cornes se vendent à prix d’or en Chine car on leur attribue des vertus aphrodisiaques. Nous rentrons plus tôt que prévu car nous sommes surpris par un violent orage. Le ciel est magnifique ! Les éclairs tombent de ci de là dans la brousse et l’on se prend pour Indiana Jones. Départ pour le très célèbre parc national du Kruger (2 millions d’hectares !). Nous logeons à Hazyview à l’entrée du parc. Malheureusement, impossible de partir en safari cet après-midi. Il pleut beaucoup trop ! Nous sommes donc confinés dans notre chambre d’hôtel où nous regardons « Itinéraire d’un enfant gâté » ou l’histoire de l’entrepreneur Sam Lion. L’occasion d’apprendre à dire bonjour et à n’avoir jamais l’air étonné (pour ceux qui connaissent !). Mathilde de l’Hirondelle 22 L’Hirondelle longs séjours pour retraités

×