Le magazine des bibliothèques de la Ville de Paris                                     L’Histoire de             La parole...
10 20-27 JANVIER PARTOUT EN FRANCE                             e                    14-19 JANVIER À PARIS                 ...
bre et gratuite                                                          Entrée liité des manifestations,                 ...
Histoire et publicité par Benoît Guillaume               Retrouvez l’Histoire de France racontée par la publicité, voir pa...
Le Questionnaire d’Annabelle                                                                        Serge                 ...
Zoom sur           L’Histoire de France           racontée par la publicité                                               ...
ExpositionsA U T O U R D E L’ E X P O S I T I O NBibliothèque de l’Hôtel de Ville – Paris 4e                              ...
èques                                                                                 Galerie des biblioth e              ...
ExpositionsLes œuvres exposées […] fixent les instantsfugaces de l’âge tendre, en conservent latrace dans une histoire à l...
SociétéZoom sur           I NTERNET ET RÉPUTATION :           comment préserver           son image ?                     ...
Société                             Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e                             L’art du thé chi...
Société Bibliothèque Mouffetard – Paris 5e Conférences-débats Conférence-débat autour du livre de Gérard Bucher, L’autre c...
SociétéBibliothèque Baudoyer – Paris 4eLa procréation, une aventure scientifiqueQuels enjeux pour l’avenir de l’homme ?Fac...
Société Bibliothèque André Malraux – Paris 6e                          Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e L’interprétaria...
Société                                                          Médiathèque Jean-Pierre MelvilleMédiathèque Hélène Berr –...
Société Bibliothèque Vandamme – Paris 14e Euthanasie, soins palliatifs, doit-on maintenir la vie à tout prix ? L’euthanasi...
Société                            Bibliothèque Couronnes – Paris 20e                            La psychologie des jeux v...
Zoom sur            La parole            politique                                  èques                  Dans 5 biblioth...
HistoireBibliothèque Mouffetard – Paris 5e                          Bibliothèque Clignancourt – Paris 18eAnalyser les disc...
MARIA D’ALEXANDRE S OKOUROV.                                                                                          Hist...
HistoireBibliothèque des littératures policières (BILIPO) – Paris 5eLes Bas-fonds : histoire d’un imaginaireConférence de ...
Histoire Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e                              Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e Les images me...
HistoireBibliothèque Vaugirard – Paris 15e                                                          Bibliothèque Germaine ...
Histoire                              Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19e                              Mystères d’arc...
LittératuresZoom sur           Coup de projecteur sur           Emmanuel Guibert                                          ...
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
En vue58janfev2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

En vue58janfev2013

1 871 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 871
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

En vue58janfev2013

  1. 1. Le magazine des bibliothèques de la Ville de Paris L’Histoire de La parole Cahier centralJANVIER / FÉVRIER 2013 N° 58 France racontée par la publicité 6 politique 18 Jeunesse L’ENFANT SOUS L’OBJECTIF EXPOSITIONS, ATELIERS, RENCONTRES V O I R PA G E S 8 E T 9
  2. 2. 10 20-27 JANVIER PARTOUT EN FRANCE e 14-19 JANVIER À PARIS ON BRUXELLES GENÈVE MONTRÉAL QUÉBEC S ÉDITION 2013 L a Sem ai ne du I 18 JANV IER VENDRED l JANVIER ire nationa LUNDI 14 Conservato e musique Théâtre Co média supérieur d de Paris trasbourg et de danse 4 Bo ulevard de S -Jaurès JANVIER aris 209 A venue Jean SAMEDI 19 75010 P 18 h - 2 1h 75019 Paris MPA A théâtre 13 h15 4, rue Félibie n La voix au cipation 9 h3 0 – ar ti avec la p WEBER Atelie rs d’écoute l 750 06 Paris lticana 10 h A p a rt ir de création musicale d e Jacques en son muon sur rese rvati ie, Pédagog gies d’aujourd’hui JANVIER MARDI 15 et technolo nisée par nces a Cité des sc ie Ircam Journée org s nationaux orentin Ca riou S travinsky les six centre 30 avenue C 1 place Igor- musicale aris 75 004 Paris de création 9h30 75019 P 1 0 e t 19 h C onc er t à 18 h - 2 1h nce dans 14 h 3 ’éc oute : Bruit et vio blics le Ateliers d et WFS ET AUSSI : pu bisonicon s JANVIER les lieux maîtrisé Am ti SAMEDI 19 son sur reserva Pour un 9h Médiathèq aris ue IER 17 h 3 0 – 1 ia Nova/ eP JEUDI 17 JANV urg Prix Phon chaeffer musicale d S alles Gaîté lyriqu e Prix Pierre t fictions Forum des H apin créati ons e 14 h – 18 h 3 bis, rue P s iques radiophon du panorama honie 7 5003 Pa ri n La stéréop chniques Présentatio rimées , te Définition ment et 19 h à 2 2h ive des œuvres p bre denre gistre it Santé aud casque écem les 8 et 9 d la Gaîté lyrique de reproduc par tion écoute au à nisé et oute par le jury Atelier orga SONATUR A Atelier d’éc sque ANVIER lAFDERS e t a on 3D au c ouk Trio I 18 J s VENDRED Had (suite) infos et animé par ce Toutes les e détaillé Collè ge de Fran m DURANT T E OUTE Berthelot le program nts en France 11, p lace Marcelin des é véneme LA SEMAIN s ger sur e 75005 Pari et à l’étran aineduson.org îté lyriqu m Ga 17 h à 2 0 h du www.lase R êve n s Marche et e Interactio ec son libre Ins tallation d tel to ut-petit av t sonore Entrée t u i t e a Jean-Marc nore L’Ho environn emen e t g rl a l i m i t e architecte s o dans onibles es disp des plac MINISTÈRE MINISTÈRE MINISTÈRE MINISTÈRE MINISTÈREDE L’ÉDUCATION DES AFFAIRES SOCIALES DE L’ÉCOLOGIE, DE LA CULTURE DE L’ENSEIGNEMENT NATIONALE ET DE LA SANTÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA SUPÉRIEUR DURABLE COMMUNICATION ET DE LA RECHERCHE ET DE L’ÉNERGIE www.l asemaineduson.org
  3. 3. bre et gratuite Entrée liité des manifestations, pour la major ibles s places dispon dans la limite de4 BD : Histoire de France et publicité, par Benoît Guillaume5 LE QUESTIONNAIRE D’ANNABELLE : Serge Viallet, producteur, documentariste6 Expositions L’Histoire de France racontée par la publicité à la bibliothèque Forney (4e)10 Société Internet et réputation : comment préserver son image ? à la bibliothèque Vaugirard (15e)18 Histoire La parole politique dans cinq bibliothèques25 Littératures Coup de projecteur sur Emmanuel Guibert à la bibliothèque Buffon (5e)I Cah ier Jeunesse Tana Hoban à la médiathèque Marguerite Duras (20e) et à la bibliothèque Maurice Genevoix (18e)31 Musiques Ciné-musique avec Éric-Maria Couturier à la bibliothèque Amélie (7e)36 Artistes et images Rêves d’enfance de Bertrand Desprez à la bibliothèque André Malraux (6e)42 Arts du spectacle Panorama des arts de la marionnette contemporaine à la bibliothèque Buffon (5e)45 Les Bons Plans d’En Vue47 Infos pratiques - Où ? Calendrier par arrondissement et bibliothèque52 Infos pratiques - Quand ? Sélection chronologique L’ENFANT-CERF DE LA SÉRIE H OMOANIMUS, 2002 © B ERTRAND D ESPREZ 3
  4. 4. Histoire et publicité par Benoît Guillaume Retrouvez l’Histoire de France racontée par la publicité, voir page 6. erview À découvrir : une int sur le site de Benoît Guillaume es.org.4 www.paris-bibliothequ
  5. 5. Le Questionnaire d’Annabelle Serge Viallet, producteur, documentariste. Il est à l’origine de la série Mystères d’archives, diffusée sur Arte, qu’il vient présenter dans plusieurs bibliothèques à l’occasion de soirées projections-débats. des années 1910 de Pancho Villa filmées par le cinéaste Raoul Walsh.Souvenirs de la maison des morts Pancho Villa était sous contrat avecde Fiodor Dostoïevski. Je garderai une compagnie de News américaine.toujours en mémoire l’odeur Et Raoul Walsh a commencé sadu papier de l’exemplaire du livre, carrière de cinéaste en filmant dansla couleur marron de la couverture Justement ! Le travail que nous avons des villes mexicaines conquises parde protection choisie par la fait avec l’aide de Rithy Panh sur Pancho Villa. Où sont les images ?bibliothèque où je l’avais emprunté. quelques 40 heures d’images Mystère. Si quelqu’un le sait, merci tournées par les khmers rouges entre de me passer le message. Je le ferai 1975 et 1979. Images aujourd’hui suivre !Jack London. L’homme et l’écrivain. archivées au Cambodge au centreJe dirais même qu’il est de plus en Bophana de Phnom Penh et en Franceplus mon héros favori. à l’INA qui en a assuré la restauration et la numérisation. Mille manières d’utiliser des images d’archives pour un film documentaire.Celle du vent. J’aime par-dessus tout C’est une des choses qui fait laécouter et retrouver des sons de richesse du genre.la nature. Surtout ceux qui naissentdu vent… en mer, en montagne, dansles arbres, dans un port, une ruelle… Cela va de quelques minutesà toutes les saisons, partout. Surtout (assassinat du roi Alexandre dela nuit. Yougoslavie à Marseille en 1934, le voyage du président Felix Faure J’ai la conviction que chacun de nous dans l’ouest de la France en avril a, dans son jardin secret, des imagesSur la gauche, une mer blanche 1897), à quelques heures ou dizaines animées vues pendant l’enfance.d’écumes. Sur la droite, des cerfs d’heures (premiers pas sur la Lune Des images très fortes, marquantes.qui dévalent une colline enneigée en 1969, funérailles du commandant Difficile d’en parler, de les décrire,dans les Highlands en Écosse. C’est Massoud en 2001, images retrouvées d’en partager le souvenir. Enun souvenir familial récent qui me des khmers rouges...) revanche, je suis convaincu que cehante… et que mon imagination serait formidable de pouvoir les revoira certainement déjà beaucoup un jour, de pouvoir comprendretransformé, magnifié. pourquoi elles ont pris une place particulière dans notre mémoire, De l’inaccessible à l’accessible, il n’y a de comprendre comment elles ont parfois qu’un geste, qu’un pas à faire, provoqué notre imaginaire.Rithy Panh. Son approche de la qu’une clé de placard à retrouver, qu’un coup de tampon administratif Prenez le mot « image ». Jonglez unmémoire me fascine. Son travail avec peu avec les lettres… vous obtenezdes témoins des années noires, à obtenir. Ce qui est formidable aujourd’hui c’est que l’information « magie »…effroyables du pouvoir Khmer rougeau Cambodge est précis, unique circule incroyablement vite à l’échelle de ces soiréeset me semble très précieux pour mondiale. Ainsi nous sommes Voir la programmation et dans la rubrique Histoirela reconstruction de la société plusieurs aux quatre coins de la le lancement du cycle en page 20.de son pays. planète à rechercher des images 5
  6. 6. Zoom sur L’Histoire de France racontée par la publicité Paris 4 e rney – Bibliothèque Fo avril 30 janvier - 27 19 h medi de 13 h à Du mardi au sa mars Fermeture le 30 -tarif 3 € réduit 4 €, demi Entrée 6 €, tarif 15 h tée chaque samedi à Visite commen AFFICHE DE C LAUDE LESPADE, 1925. A FFICHE DE D’E UGÈNE O GÉ, 1909. La publicité ne se contente pas de recycler l’his- Qu’en est-il de ces représentations aujourd’hui ? toire pour assurer la promotion des produits de Avec le retour en force du fait national à l’échelle consommation, son propre discours est largement européenne sous l’effet de la crise et de la place conditionné par les aléas des événements histo- grandissante de la mémoire, ce n’est que timide- riques. Les grandes figures de l’Histoire de France ment, à partir des années 1990, que les héros natio- sont ainsi largement sollicitées à la Belle Époque, naux réapparaissent dans la publicité, souvent par le en une sorte de Panthéon idéal, lorsqu’il s’agit d’af- biais de l’humour et du détournement. firmer la légitimité de la République et d’encourager 150 documents publicitaires (affiches, publicités le patriotisme. S’inspirant de l’actualité politique, parues dans la presse, étiquettes de boissons ou de les affiches publicitaires n’hésitent pas à ridiculiser fromages,...) choisis dans la riche collection de la les grands de ce monde, s’attirant ainsi la bien- bibliothèque Forney, retracent l’Histoire de France veillance des consommateurs. Bousculée par la crise à travers une galerie humoristique de héros français. économique et la tension internationale, cette Commissaires : Claudine Chevrel, Béatrice Cornet vision bon enfant de l’Histoire de France va dispa- Conseiller scientifique : Christian Amalvi raître dès les années 1920, et la paix retrouvée dans Production : www.paris-bibliotheques.org Scénographie : Anne Gratadour années 1950 n’incitera pas à se retourner vers le Visite pour les groupes : Justine Perrichon, médiatrice, passé, mais à profiter des joies de la société de 01 42 78 14 60 – justine.perrichon@paris.fr consommation. 6
  7. 7. ExpositionsA U T O U R D E L’ E X P O S I T I O NBibliothèque de l’Hôtel de Ville – Paris 4e AFFICHE DE JACQUES AURIAC © B IBLIOTHÈQUE F ORNEY/R OGER VIOLLETHistoire de France :images et représentationsLes controverses liées à la mémoire nationale sontrévélatrices de la complexité du discours autour del’Histoire de France. L’enseignement a considérable-ment évolué. Bien souvent, la chronologie historiqueest fondée sur les anecdotes populaires, les faits mar-quants et les « grands personnages », donnant unevision partiale de l’Histoire. De manière contempo-raine, l’Histoire de France se construit à travers diverssupports, du manuel scolaire à la publicité, en passantpar tous les types de médias. Et inversement, les sup-ports et contenus sont influencés par les événementshistoriques. Comment se construit l’Histoire de France ?Pourquoi les personnages historiques sont-ils le refletd’une mythologie du « héros » ?Rencontre avec Christian Amalvi, historien etchercheur à l’Université Paul Valéry de Montpellier,auteur de Les héros des Français (éd. Larousse, 2011)et Laurent Avezou, enseignant en histoire, auteurde Raconter la France, Histoire d’une histoire(éd. Armand Colin, 2008).Débat animé par Jean Lebrun, journaliste etproducteur de l’émission La marche de l’Histoiresur France Inter. Affiche de Jacques Auriac pour les réfrigérateurs FAR.Mardi 26 février – 19 hRéservation au 01 44 78 80 50. L’Histoire de France racontée par la publicité de Claudine Chevrel et Béatrice Cornet, préface de Christian Amalvi Un parcours récréatif de l’Histoire de France à travers quelque 150 images de publicités, parmi les plus spectaculaires et les plus belles, sélectionnées dans les fonds d’affiches et de documents publicitaires de la bibliothèque Forney, accompagnées de commentaires des images, des événements et des personnages selon le contexte de leur représentation. L’ouvrage propose en première partie une galerie de personnages historiques selon un ordre chronologique, depuis les Gaulois jusqu’à Napoléon. La seconde partie du volume est consacrée à la représentation des événements et des célébrités de l’actualité politique dans l’imagerie publicitaire, de la IIIe République à nos jours. AUTEURES : C LAUDINE C HEVREL ET B ÉATRICE C ORNET, CONSERVATRICES À LA BIBLIOTHÈQUE F ORNEY, SONT AUTEURES D’OUVRAGES COMME LES A MOUREUX À L’AFFICHE , G RAIN DE BEAUTÉ , LES VACANCES , LE PAYSAN DANS LA PUBLICITÉ . P RÉFACE : C HRISTIAN A MALVI , PROFESSEUR D’HISTOIRE CONTEMPORAINE À L’U NIVERSITÉ PAUL VALÉRY DE M ONTPELLIER III, EST LE GRAND SPÉCIALISTE DE L’ANALYSE DES IMAGES DE L’ HISTOIRE (LES H ÉROS DES F RANÇAIS , C ONTROVERSES AUTOUR DE LA MÉMOIRE NATIONALE , ÉD . LAROUSSE , 2011). 176 pages, 150 illustrations en couleurs Paris bibliothèques Éditions 29, 50 € - Diffusion Actes Sud - Disponible en librairie et sur www.paris-bibliotheques.org 7
  8. 8. èques Galerie des biblioth e 4 Ville de Paris – Paris r Jusqu’au 17 févrieL’Enfant & che, de 13 h à 19 h Du mardi au diman ’à 21 h Nocturne les jeudis jusqu -tarif 3 € Entrée 6 €, tarif réduit 4 €, demi sirs : loi écoles et centres dela Photographie Visites de groupes, ris.fr / 01 44 59 29 60 mo rgane.menad@paL’Enfant & la Photographie est la première exposition avant 1848, plaque de verre, cartes de visites…d’envergure, au niveau international, sur ce thème. Elle et de ses grandes époques – photo humaniste,met en évidence l’évolution au cours du temps de la vernaculaire, réaliste...représentation de l’enfant et de la place de la photo- Aux détours de ce parcours, on croise le regardgraphie d’auteur dans les livres qui lui sont destinés. d’artistes, « maîtres de la photographie » qui ontLa thématique de l’enfant et la photographie est abor- offert aux enfants de véritables chefs d’œuvres :dée sous trois aspects : Edward Steichen, André Kertész, Léon Gimpel,– l’enfant photographié – de l’intime album de famille Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Ergy Landau,aux mises en scène dans des studios, aux portraits Laure Albin Guillot, Dominique Darbois, Sarah Moon,d’enfants dans la guerre ou au service de la Karel Capek, Emmanuel Sougez, Pierda, Ylla, Piet Maré,propagande ; Tana Hoban, Kathy Couperie, Claire Dé, Bogdan– l’enfant et ses « photo-livres » du tout premier livre Konopka, Bruno Boudjelal, et beaucoup d’autres.publié en 1846 jusqu’à l’explosion des collections de Ce sont près de 250 livres et une cinquantaine de tirages photographiques originaux du XIXe siècle à nos jours quilivres illustrés par des photographes créateurs dans sont présentés avec une scénographie originale. Une cabaneles années 1990 dans tous les genres : fiction, albums de lecture offre aux enfants la possibilité de feuilleter près deet de documentaires ; 200 livres de photos (rééditions, éditions contemporaines).– l’enfant photographe – photographies prises par les Commissaires de l’exposition : Françoise Lévêque,enfants au cours d’ateliers avec des photographes : en responsable du fonds historique de la bibliothèquePalestine, à l’école de la Julienne à Paris, à Marrakech l’Heure joyeuse, en collaboration avec Hélène Valloteau,avec des pictogrammes des enfants de La Palmeraie. conservateur à la bibliothèque l’Heure joyeuse. Scénographie : Marie-Noëlle Perriau.En filigrane, le parcours de l’exposition retrace Production : Paris bibliothèques.l’histoire de la photographie et ses enjeux à travers www.paris-bibliotheques.orgses différents supports – daguerréotype primitif8
  9. 9. ExpositionsLes œuvres exposées […] fixent les instantsfugaces de l’âge tendre, en conservent latrace dans une histoire à la fois individuelle,familiale et collective. Autour de l’exposition dans lesTÉLÉRAMA bibliothèques de la Ville de Paris Bibliothèque Marguerite Audoux (3e)Exposition conçue par Visite de l’exposition L’Enfant & la Photographiela bibliothèque l’Heure joyeuse Samedi 2 février – 16 h Atelier photo par Lisa RossiLa grande majorité des documents présentés dans Samedi 16 février – 16 hl’exposition appartient aux collections du fonds historique Bibliothèque l’Heure Joyeuse (5e)de la bibliothèque l’Heure joyeuse, bibliothèque spécialiséede la ville de Paris. Viennent s’ajouter dans l’exposition des Exposition À toi de Jouer de Claire Dé Jusqu’au 17 févrierœuvres empruntées à la bibliothèque royale du Danemark, Atelier photo : capturer la réalité par Lisa Rossià la BnF-CDLJ-Joie par les livres, à la bibliothèque Forney, Mercredi 6 février – 15 hau Musée d’Orsay, Musée Niepce de Chalon-sur-Saône,Musée français de la photographie, à la Société française Bibliothèque Mouffetard (5e)de photographie, au Libraire Serge Plantureux et à des Atelier photo : l’image dans la boîte par Lisa Rossiparticuliers. Samedi 2 février – 10 h 30 Bibliothèque Saint-Simon (7e) Introduction à la photographie Samedi 26 janvier – 11 h Exposition Histoire de voir : l’enfant en photographie 12 - 29 janvier Bibliothèque Courcelles (8e) Exposition Histoire de voir : l’enfant en photographie 31 janvier - 15 février Bibliothèque Valeyre (9e) Exposition Histoire de voir : l’enfant en photographie 19 février - 9 mars Atelier photo : l’image dans la boîte par Lisa Rossi Samedi 23 février – 15 h Bibliothèque Diderot (12e) Atelier photo : capturer la réalité par Lisa Rossi Samedi 16 février – 11 h Bibliothèque Glacière (13e) Atelier photo avec la revue DADA AUTOUR DE L’ EXPOSITION Samedi 19 janvier – 15 h 30 À LA G ALERIE DES BIBLIOTHÈQUES Bibliothèque Germaine Tillion (16e) La photo argentique Atelier photo avec la revue DADA (8 - 12 ans) Samedi 2 février – 15 h Un animateur de Lomography, partenaire de Bibliothèque Maurice Genevoix (18e) l’exposition, propose aux enfants d’utiliser l’appareil Atelier photo avec la revue DADA Fisheye 2 (de Lomography) pour découvrir la Samedi 13 février – 15 h photographie argentique de manière ludique et toutes Médiathèque Marguerite Duras (20e) les possibilités créatives qu’offre la lomographie. Exposition Lire et jouer avec Tana Hoban Les enfants reçoivent leurs photos sur CD et les tirages 12 janvier - 23 février en souvenir de cet atelier découverte. Atelier Lire et jouer www.lomography.fr/about Samedi 2 février – 14 h 30 Entrée libre pour les enfants (atelier et exposition) Atelier Photogrammes par Éric Marais Demi tarif à 3 € pour les adultes qui les accompagnent Mercredi 23 janvier – 15 h 30 et souhaitant visiter l’exposition. s Samedis 19 janvier et 9 février – 14 h Toutes ces manifestation ier Réservation au 01 44 78 80 50. sont détaillées dans le cah Jeu nesse. 9
  10. 10. SociétéZoom sur I NTERNET ET RÉPUTATION : comment préserver son image ? Bibliothèque Va Paris 15 e ugirard Débat. r – 19 h Jeudi 14 févrie La réputation n’est plus une question de bonne Débat avec Édouard Fillias et Alexandre Villeneuve, conduite, c’est une question de stratégie. auteurs de E-Réputation, stratégies d’influence sur Aujourd’hui, l’Internet permet de montrer et Internet (éd. Ellipses, 2012, 2e édition) et Gloria maîtriser une image de soi. Au travers des réseaux Origgi, philosophe, chargée de recherche au CNRS. sociaux, mais aussi des moteurs de recherches. Modération : Antony Drugeon, journaliste. Pour les particuliers ou les entreprises, les agences d’« e-reputation » traquent la moindre informa- À lire : l’interview des auteurs sur le blog du modérateur : http ://www.blogdumoderateur.com/interview-alexandre- tion négative pour la détourner et renforcer une villeneuve-edouard-fillais-e-reputation-strategies-d- image positive. Quels sont les enjeux de ces influence-sur-internet/ agences, pourquoi est-il aussi important d’être valorisé sur le Web, à la fois comme individu et comme entreprise ? Qui est concerné ? 10
  11. 11. Société Bibliothèque Marguerite Audoux – Paris 3e L’art du thé chinois Conférence autour de l’art du thé chinois. Yu Zhou, auteur de La baguette et la fourchette (éd. Fayard, 2012), récit sur les différences culturelles culinairesBibliothèque entre la France etCharlotte Delbo la Chine, qui retraceParis 2e l’histoire du thé, ses différentes familles, ses techniques d’infusion et son image déclinaison de grands Samedi 26 janvier dans la littératureLes gourous chinoise. La rencontre crus de thé et par 16 h 30de la com’ se clôture par une une signature de son dégustation d’une ouvrage.Ils vivent dans l’ombredes puissants, mais ilsexercent eux-mêmes unpouvoir et une influencelargement ignorés du La nature du peuplegrand public : Débat autour du livre de Déborah Cohen, La nature du peuple : Les formesles conseillers en de l’imaginaire social, XVIIIe - XXIe siècles, (éd. Champ Vallon, coll. « La Chosecommunication publique », 2010).contrôlent aujourd’hui Ce livre d’histoire n’est pas sans rapport avec la philosophie, surtout celle del’image des gouvernants Rancière et, par différents biais, celle de Foucault. Cette double inspiration sertcomme des grands à faire la généalogie du mot « peuple », partant des significations péjorativespatrons et ils sont passés qui s’y rattachent dans l’Ancien Régime, quand le mot en question désignemaîtres dans l’art avant tout le Tiers-état ; passant, ensuite, par sa valorisation à l’époque desde manipuler les grandes révolutions (de la Révolution française à celles qui ont marqué la finjournalistes et l’opinion. du monde socialiste), et allant jusqu’à la dévalorisation que le mot connaîtDésormais, ils de nouveau aujourd’hui.participent également Avec Déborah Cohen, Stéphane Pujol (directeur de programme au CIPh),aussi bien aux décisions Michèle Riot-Sarcey (historienne, université Paris 8) et Diego Sardinhastratégiques des (directeur de programme au CIPh).politiques qu’à celles Samedi 9 février – 10 h à 13 hdes groupes du CAC 40.Quelles sont lesméthodes de ces Les samedis du documentaire« faiseurs de rois »?Comment pratiquent-ils P ROJECTIONle lobbying et le « média-training », pour qui et Un enclos de Sylvaine Dampierre (Play film, Yumiproductions, TV Rennes, INA, American Dada, 1999, 63 mn).avec quels résultats ?Rencontre avec Aurore Le Centre pénitentiaire de Rennes est uneGorius, co-auteur de prison pour femmes au cœur de la ville. Cel’ouvrage Les gourous de bâtiment ancien, à l’architecture imposante,la com’, Trente ans de comporte à l’intérieur de ses murs un vrai jardin. Situé derrière la chapelle, il est ouvertmanipulations politiques aux prisonnières sous la responsabilité deet économiques (Éd. La l’aumônier. Dans la spirale de l’enfermement,Découverte, 2011). c’est un espace où briser la monotonie desJeudi 21 février – 19 h jours, où se réapproprier le temps.(Salle de la mairie du 2e) Samedi 23 février – 16 h 11
  12. 12. Société Bibliothèque Mouffetard – Paris 5e Conférences-débats Conférence-débat autour du livre de Gérard Bucher, L’autre commencement : archéologie du religieux LE S AV I E Z -V O U S ? immémorial (éd. Belin, 2011). Comment le (re)commencement peut-il donner lieu à une autre conception de la terre, de l’homme et de Dieu ? En quoi transcende- t-il la confrontation stérile entre « créationnisme » et « évolutionnisme »? Pourquoi coïncide-t-il avec une réinterprétation originale du mythe adamique de la Chute ? Intervenants : Paul Audi, Gisèle Berkman, En 2013, le Collège International de Gérard Bucher, Michel Deguy. Philosophie fête ses trente ans. À cette ? Samedi 12 janvier – 10 h occasion, un livre numérique est accessible sur Ipad dans trente des lieux où les activités du Conférence-débat autour du livre de Collège sont accueillies. Jean-François Kervégan, Que faire de Carl Schmitt ? Il propose aux lecteurs d’accéder aux archives (éd. Gallimard, 2011). sonores rassemblées depuis 1983, aux grandes L’affaire est entendue, voix de la philosophie française et et Karl Jaspers l’a résumée : internationale (avec traduction disponible en Carl Schmitt fait partie avec langue des signes). Grâce à l’interactivité de cet Heidegger de « ces outil, les lecteurs sont invités, durant le premier professeurs [...] qui ont tenté semestre 2013, à laisser, par écrit ou en vidéo, de prendre intellectuellement les questions qu’a suscitées le livre. la tête du mouvement Les directeurs de programme s’efforcent d’y national-socialiste ». Depuis répondre durant une Quinzaine de la lors, des contradicteurs philosophie également organisée par le distingués – Strauss, Löwith, Collège : le festival « Intersections », du 1er au Peterson, Kojève, 16 juin, avec des séminaires, des conférences, Blumenberg, Habermas, Derrida... – ont discuté mais aussi des interventions artistiques, qui âprement ses thèses, souvent pour les rejeter, comme attestent de la variété des recherches et il en va avec tous les classiques intéressants, interrogent les contours du monde à venir. de Platon à Wittgenstein. Aussi l’heure est-elle venue Dans le réseau des bibliothèques parisiennes, de « partir de Carl Schmitt », au double sens de le livre numérique est présent à la bibliothèque reformuler des questions essentielles à partir de Marguerite Audoux (3e), la bibliothèque Mouffetard certains de ses travaux et de lui donner congé lorsqu’il (5e), la médiathèque Hélène Berr (12e) et la ne nous aide plus à penser. médiathèque Marguerite Duras (20e). Intervenants : Catherine Colliot-Thélène, www.30ansciph.org Jean-François Kervégan, Roberto Nigro, Diego Sardinha. Samedi 26 janvier – 10 h12
  13. 13. SociétéBibliothèque Baudoyer – Paris 4eLa procréation, une aventure scientifiqueQuels enjeux pour l’avenir de l’homme ?Face aux avancées de la génétique et de la biologie moléculaire, l’interrogation éthique sur le devenirde l’homme reste essentielle. Peut-on allonger la durée de vie ? Descend-on du singe ? Peut-on recourirau clonage reproductif ? Avec les procréations in vitro, l’humanité du XXIe siècle vit-elle un tournant décisif ?Le professeur Jacques Gonzalès, un des pionniers français de la fécondation in-vitro raconte les découvertessur la procréation depuis l’Égypte ancienne jusqu’à l’aube du XXIe siècle. Il présente ces techniques « extraordinaires », nées d’une imagination humaine inépuisable dont les racines se nourrissent de toutes les sciences de l’Homme. Avec le professeur Jacques Gonzalès, médecin à la Pitié-Salpêtrière, ancien pédiatre, professeur de biologie et historien de la médecine à la faculté Pierre et Marie Curie. Auteur de Histoire de la procréation humaine (éd. Albin Michel, 2012). Rencontre animée par le journaliste Paul de Brem. Jeudi 21 février – 19 h En collaboration avec l’Inserm.Bibliothèque Buffon – Paris 5eLes Roms, boucs émissaires ?Persécutés au cours de l’histoire, rejetés encore aujourd’hui, les Romsinquiètent. On loue leur sens de la famille, leur culture, mais on leurinterdit l’entrée dans nos villages et le stationnement dans nos villes.Afin de mieux comprendre l’histoire de ce peuple, son identitéculturelle et patrimoniale, la bibliothèque propose une rencontre-débat autour de la BD Des nouvelles d’Alain. Mêlant bande dessinéeet photos, Emmanuel Guibert, Alain Keler et Frédéric Lemercier ontfondu leurs talents pour raconter les Roms d’Europe.En présence d’Emmanuel Guibert et d’Alain Keler, auteurs de la BD,de Colette Lepage, responsable de l’association Ecodrom et d’IvanAkimov, membre de Kesaj Tchavé, ONG et groupe de musiqueslovaque. La rencontre est animée par Martin Olivera,anthropologue des sociétés roms et tsiganes et membre del’Observatoire européen Urba-Rom.À lire : Des nouvelles d’Alain, Emmanuel Guibert,Alain Keler, Frédéric Lemercier (éd. Les Arènes, 2011).Jeudi 7 février – 19 h 13
  14. 14. Société Bibliothèque André Malraux – Paris 6e Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e L’interprétariat en langue des signes LSF, langues et cultures étrangères internationale Cercle des signes en LSF: dans le cadre du cercle des Conférence en présence de Bruno Moncelle, signes, venez échanger avec Mirko Santoro, sourd interprète en langue des signes internationale, d’origine italienne qui pratique plusieurs langues des suivie d’un débat accessible aux malentendants Signes, dont la LSF. Mirko Santoro est linguiste à grâce aux interprètes en langue des signes. l’École normale supérieure. Samedi 2 février – 15 h Samedi 9 février – 15 h Bibliothèque Château d’eau – Paris 10e Guerre des médias Rapidité, multiplication des réseaux de diffusion et consommation rapide d’images par le public sont-elles une bonne nouvelle pour le photojournalisme ? On ne gagne pas de guerre sans d’abord gagner la guerre des médias. Ce qui a été amorcé au Vietnam avec la photo de Nick Ut – petite fille brûlée par le napalm –, semble continuer avec les images des combattants syriens faisant le V de la victoire. Rencontre débat avec Jean- François Leroy, directeur de Visa par l’image, animée par Lorenzo Virgili de l’école Emi-CFD. R EPORTER MILITANT, J EAN-F RANÇOIS LEROY EST DIRECTEUR ET FONDATEUR DU F ESTIVAL VISA POUR L’IMAGE ET ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF DE P HOTO M AGAZINE . F ERVENT DÉFENSEUR DE LA LIBERTÉ D ’ EXPRESSION , IL S ’ INTÉRESSE AUX TRAVAUX SOUVENT INÉDITS DE REPORTERS ET LES EXPOSE . À lire : 40 ans de photo-journalisme (éd. de la Martinière, 2012) Jeudi 28 février – 19 h À consulter :14
  15. 15. Société Médiathèque Jean-Pierre MelvilleMédiathèque Hélène Berr – Paris 12e Paris 13e Cours de cuisine asiatique Venez découvrir les secrets de fabrication des platsPremières fêtes des adolescents : chinois du Nouvel An. Démonstration suivie d’uneliberté et limites ? petite dégustation.Pour les adolescents, les premières fêtes qu’ils Avec la collaboration du restaurant Zenzoo Foodi.organisent ou auxquelles ils sont invités sont des Samedi 2 février – 16 h 30moments de vie sociale et amicale importants.Ces expériences, souvent vécues loin du regard Atelier de Feng Shuides parents, sont aussi l’occasion de « testerses limites ». Elles s’accompagnent fréquemment Aménager sa maison pour favoriser le bien-êtrede consommations de produits psychotropes, en et la circulation des énergies, tel est le principeparticulier l’alcool, qui peuvent induire des conduites du Feng Shui. Vanessa Boren, auteure età risques. En tant que parents, que dire à son consultante en Feng Shui propose deux ateliersadolescent qui se rend à une fête, comment le pratiques pour découvrir et appliquerprévenir de ces risques ? Que mettre en place lorsque au quotidien cette technique ancestrale dontc’est lui-même qui organise sa soirée ? Être présent l’étymologie signifie poétiquement « le ventou pas ? Interdire l’alcool ou pas ? En somme, et l’eau ».comment jouer son rôle de parents pour qu’une fête Samedi 9 février – 15 h 30reste une fête ? Vendredi 15 février – 18 h 30 Rencontre /dédicace avec Vanessa Boren, consultante en Feng Shui Rencontre avec la spécialiste du Feng Shui, Vanessa Boren, qui vient présenter son dernier ouvrage, Styles Feng Shui : conseils pratiques pour aménager une maison qui vous ressemble (éd. de la Martinière, 2012).Avec Jean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et Samedi 9 février – 17 h 30président de la fédération Addiction ; Hélène David, Vendredi 15 février – 17 h 30directrice adjointe de l’association Charonne (soins etprévention en addictologie). Démonstration et ateliersJeudi 28 février – 19 h de TaekkyonAvec la Mission de prévention des toxicomanies(DASES, Mairie de Paris). Le centre français du Taekkyon propose de découvrir cet art martial coréen proche de la danse. Deux ateliers distincts permettent aux adultes et aux enfants d’expérimenter ce sport inscrit au Patrimoine culturel de l’humanité. Tenue confortable conseillée. Samedi 9 février – 17 h 15
  16. 16. Société Bibliothèque Vandamme – Paris 14e Euthanasie, soins palliatifs, doit-on maintenir la vie à tout prix ? L’euthanasie est l’un des sujets phares du quinquennat de François Hollande. Le 17 juillet dernier, il a prononcé un discours appelant à un débat national et à une réforme de la loi Leonetti de 2005. La reconnaissance du droit de disposer de son corps, la lutte contre l’acharnement thérapeutique, le recours aux soins palliatifs sont des questionnements éthiques et moraux qu’il convient d’aborder, en 2013, sous l’angle humain : doit-on maintenir la vie à n’importe quel prix ? Débat avec Philippe Bataille, sociologue, auteur de Euthanasie, le grand malentendu (éd. Autrement, 2012) et Marcel-Louis Viallard, professeur des universités, spécialiste de médecine palliative, qui exerce à l’hôpital Necker. Débat modéré par Madeleine Abassade. Jeudi 31 janvier – 19 h 30 Sur réservation auprès des bibliothécaires. Médiathèque Marguerite Yourcenar – Paris 15e Peut-on vivre en utopie ? Dans nos sociétés éclatées, où le vivre ensemble est chose compliquée, où les crises pérennes exacerbent le repli sur soi et entrechoquent les valeurs, est-il vain La carte de croire en un monde idéal ? La grande société des hommes, vivant en paix et en imaginaire harmonie, n’est-elle pas des lecteurs une fiction publicitaire ? Des tentatives pour mettre de Yourcenar en œuvre des modes de vie alternatifs existent. En février, en lien avec Certains mouvements, le jeudi de l’actualité comme celui des Indignés, consacré à l’utopie, laissent croire en un élan la médiathèque invite les universel et, pourquoi pas, lecteurs petits et grands en un changement global. à dessiner une carte Mais peut-on aujourd’hui géographique imaginaire dans un tel contexte, et rêvée. Une réellement vivre en utopie ? construction qui Si les lieux imaginaires s’inspire des livres de décrivant une organisation politique égalitaire ne manquent pas, les expériences fantasy et de Science- dans l’histoire ont parfois travesti, voire perverti les intentions de départ. Fiction. Comment envisager alors les communautés utopiques actuelles ? Doux mirages ? 1er - 28 février – 11 h à 19 h Aberrations ? Sont-elles vouées à l’échec ? Ou doit-on les voir comme des initiatives créatives, résistantes et nécessaires ? En compagnie d’Isabelle Fremeaux et John Jordan, auteurs de Les sentiers de l’utopie (éd. Zones, 2011), et Armand Mattelart, auteur de Histoire de l’utopie planétaire : de la cité prophétique à la société globale (éd. La Découverte, 2009). Jeudi 21 février – 19 h16
  17. 17. Société Bibliothèque Couronnes – Paris 20e La psychologie des jeux vidéo En l’espace d’une vingtaine d’années,Bibliothèque le jeu vidéo s’est déplacé deClaude Lévi-Strauss la sphère purement ludique pour rejoindre unParis 19e espace culturel qui aConférence façonné les codes de toute une génération. Premier loisirphilosophique : des Français, le jeu vidéo estla famille et ses devenu un médiasecrets incontournable : une expérience culturelle sourceLa famille n’a jamais d’apprentissages, une manière deprésenté autant de se mettre en lien avec soi-mêmefacettes qu’aujourd’hui. autant qu’avec les autres.Traditionnelle ouinnovante, la famille Avec Mathieu Triclot et Alexissemble produire un Blanchet, professeurs-chercheursunivers dont il est et auteurs, lesquels s’accordent pourdifficile de se détacher. affirmer que le jeu vidéo est désormaisPar quel secret voyage une forme esthétique majeure, lieu deallons-nous de notre création et d’échange de significations. La bibliothèque vous invite à ce dialoguefamille d’origine à entre deux spécialistes, loin de certains clichés tenaces qui décrivent encore le jeula famille que nous vidéo comme une fabrique de « psychopathes ».décidons ou nonde fonder ? Au poids MATHIEU TRICLOT EST MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN PHILOSOPHIE À L’UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DEdes secrets de famille, BELFORT-MONTBÉLIARD. IL EST L’AUTEUR DE P HILOSOPHIE DES JEUX VIDÉO (ÉD. ZONES, 2011) ET COMMISSAIRE SCIENTIFIQUE POUR LA FUTURE CITÉ DES JEUX VIDÉO À LA C ITÉ DES SCIENCES ET DE L’INDUSTRIE.pouvons-nous opposerla légèreté de secrets ALEXIS BLANCHET EST MAÎTRE DE CONFÉRENCES AU DÉPARTEMENT CINÉMA & AUDIOVISUEL DE L’UNIVERSITÉplus essentiels à la PARIS III SORBONNE NOUVELLE, AUTEUR DE LES JEUX VIDÉO AU CINÉMA (ÉD. ARMAND COLIN, 2012).construction de soi ? Jeudi 7 février – 19 hPar Delphine Bouit,philosophe etpsychologue clinicienne.Jeudi 17 janvier – 19 h NOUVEAU ! Vous souhaitez être informé des manifestations culturelles des bibliothèques ? Connectez-vous sur le nouveau site www.paris-bibliotheques.org pour vous inscrire à notre lettre d’infos mensuelle. Nouvelles expos, débats des « Jeudis de l’actualité », invitations à des soirées spéciales, animations jeunesse, boutique en ligne... Recevez une sélection du programme par e-mail ! Devenez fan et retrouvez nos activités sur notre page Facebook ! En Vue est téléchargeable et « feuilletable » sur : www.paris-bibliotheques.org 17
  18. 18. Zoom sur La parole politique èques Dans 5 biblioth Conférences de ovitch. Clément Viktor février 19 janvier - 23 L’ ÉQU IP E D ’A EQU IVOX . La démocratie exige beaucoup de ses citoyens. Les tion politiquement neutre et indépendante. élections régulières leur imposent d’être capables À travers l’analyse de nombreux extraits vidéos, les de prendre position, de manière éclairée, sur les auditeurs découvrent les principaux outils de l’ana- grands enjeux de société. Les plus impliqués d’entre lyse du discours, tout en participant à une réflexion eux doivent même être capables de prendre part sur la place de la parole politique au XXIe siècle. directement au débat public, en y apportant leur Les conférences sont assurées par Clément Vikto- contribution. S’ils veulent participer pleinement à rovitch, chercheur en science politique et professeur la vie de leur cité, les citoyens se doivent donc de de rhétorique à Sciences-Po et Guillaume Waret, devenir des experts du discours, à la fois auditeurs enseignant en Histoire. critiques et émetteurs compétents. Promouvoir l’étude et l’enseignement de l’analyse du discours : Plus d’informations sur www.aequivox.fr telle est la raison d’être d’Aequivox, une associa- 18
  19. 19. HistoireBibliothèque Mouffetard – Paris 5e Bibliothèque Clignancourt – Paris 18eAnalyser les discours politiques : Le Parlement : foire d’empoignedécrypter les figures de style ou sanctuaire démocratique ?Les figures de style ne sont pas que des ornementations Jadis, le Parlement était le cœur de la vie politique. Leslittéraires aux noms imprononçables. Ce sont également grands orateurs de la IIIe République, de Jaurès àde véritables armes du discours, grâce auxquelles une Clemenceau, y prononçaient leurs discours les plus élo- quents. Aujourd’hui, les annonces sont réservées auxargumentation peut être condensée, voilée, et biaisée. journaux télévisés et l’on ne connaît plus du débat par-Pour analyser le discours politique, il est essentiel de lementaire que ses batailles de chiffonniers et sesparvenir à repérer et décoder ces figures. À travers des échanges de noms d’oiseaux. Mais que font les députésextraits de discours et de débats issus de la campagne et les sénateurs en dehors des séances de questions auprésidentielle de 2012, apprenez à déjouer le pouvoir Gouvernement ? Et quelle place occupe encore le dis-des orateurs ! cours parlementaire dans une démocratie surmédiati-Samedi 19 janvier – 15 h 30 sée ? À travers des extraits tantôt savoureux, tantôt insolites, participez à une plongée au cœur du quotidien méconnu des hémicycles parlementaires.Bibliothèque André Malraux – Paris 6e Samedi 9 février – 15 h 30Les meetings électoraux :messes politiques ou coups Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19emédiatiques ? Les débats présidentiels deLes campagnes électorales sont rythmées par les mee-tings des candidats. Ils occupent nos dimanches sur les la Ve République : duels à mortchaînes d’informations, et envahissent nos soirées dans ou exercices de style ?les journaux télévisés. Mais pourquoi continuons-nous Le débat d’entre-deux tours constitue le point culminantde regarder ces interminables monologues publics, des campagnes présidentielles. Quelques jours avant lequand des émissions de télévision obligent les candidats second tour, alors que la tension est à son comble, lesà se confronter à des commandos de journalistes sur- deux candidats s’affrontent dans un face-à-face sansentraînés, voire directement à des citoyens avides de concession. Mais si ces duels passionnent les Français,réponses ? À l’occasion d’un retour sur la campagne on connaît mal leurs véritables enjeux. Peuvent-ils ren-présidentielle de 2012, découvrez une réflexion sur la verser une élection ? Les candidats s’y mettent-ils vrai-place des meetings à l’heure des médias de masse. ment en danger ? Ou bien ne seraient-ce que des duelsSamedi 16 février – 15 h 30 « à fleuret moucheté », pour le seul plaisir de la joute verbale ? Redécouvrez les extraits les plus croustillants de ces débats, à l’occasion d’une réflexion sur la placeBibliothèque Faidherbe – Paris 11e de la joute oratoire dans la vie politique contemporaine. Samedi 26 janvier – 16 hVaincre et convaincre :les discours du général de GaulleDe l’appel du 18 juin au discours de Bayeux, la paroledu général de Gaulle reste gravée dans l’histoire deFrance. Mais un discours peut-il réellement changer laface des choses ? Quelques mots peuvent-ils faire dévierla route de l’histoire ? Participez à une plongée au seindes grands discours du général de Gaulle, et découvrezune analyse des procédés argumentatifs grâce aux-quels un orateur brillant peut convaincre ses audi-teurs, et vaincre ses adversaires. Avec GuillaumeWaret, enseignant en histoire.Samedi 23 février – 15 h 30 19
  20. 20. MARIA D’ALEXANDRE S OKOUROV. Histoire Bibliothèque de l’Hôtel de Ville – Paris 4e É VÉ NE ME NT Mystères d’archivesBibliothèque Mystères d’archives, ce sont des enquêtes sur des événements du XXe siècleMarguerite Audoux qui ont marqué notre mémoire et notre imaginaire. Serge Viallet, directeurParis 3e de la collection, en véritable détective de l’image, nous dévoile une multitude d’éléments nouveaux et d’anecdotes significatives qui se cachent derrièreLes samedis l’histoire telle qu’elle nous a été montrée dans les salles de cinéma puis àdu documentaire la télévision. Une approche inédite qui passionnera les curieux !(dernier samedi du mois Projections et rencontre avec le réalisateur, Serge Viallet.à 16h) 1963. Funérailles de John F. KennedyP ROJECTIONS (Coproduction Arte France/Ina, 2007, 26 mn)Maria Dès l’annonce ded’Alexandre Sokourov l’assassinat de John F.(Idéale audience, 1988, 40 mn). Kennedy et jusqu’à sonCe film en deux chapitres, enterrement à Washingtontourné en 1978 et 1988, DC, quatre jours plus tard,dresse le portrait les chaînes de télévisionde la paysanne Maria consacrent l’intégralitéSemionova, qui se consacra de leurs programmes auà la culture du lin et qui, président défunt. Commenttoute sa vie, fut rongée par la télévision américainela perte de son enfant. a-t-elle connu son premier pic d’audience et a gagné ainsi la toute premièreSamedi 26 janvier – 16 h place dans les médias ?Après les camps la vie 2001. L’enterrement du commandant Massoudde Virginie Linhart (Coproduction Arte France/Ina, 2012, 26 mn)(Cinétévé, INA, France Les images de l’enterrementTélévisions, 2009, 70 mn). du commandant Massoud,Suivie d’une présentation au nord de Kaboul, dans sonpar la réalisatrice qui village natal de la valléeaborde aussi l’ouvrage qui du Panshir, témoignentcomplète son film La vie d’une journée importanteaprès (éd. du Seuil, 2012). de l’histoire récente deCe documentaire évoquele retour en France en 1945 l’Afghanistan. Selon le ritueldes survivants juifs des musulman, cette cérémoniecamps d’extermination. aurait dû avoir lieu le jourDes survivants, adolescents de sa mort. Pourquoi avoir attendu une semaine pour l’enterrer ? Quels étaientdurant leur déportation et les enjeux de ces funérailles ? Y a-t-il un lien entre l’attentat qui a coûté la viejeunes adultes à leur retour, à Massoud le 9 septembre et ceux du 11 septembre ?racontent de manièrechronologique 65 ans Mardi 15 janvier – 18 h 30d’une vie reconstruite après Réservation au 01 44 78 80 50.le génocide.Virginie Linhart est Histoire de France : images et représentationsréalisatrice dedocumentaires. Elle a Rencontre avec Christian Amalvi, Laurent Avezou et Jean Lebrun en échoréalisé de nombreux films à l’exposition L’Histoire de France racontée par la publicité présentéehistoriques, notamment à la bibliothèque Forney. Voir p. 7.sur la Seconde Guerremondiale. Mardi 26 février – 19 h Réservation au 01 44 78 80 50.Samedi 9 février – 18 h20
  21. 21. HistoireBibliothèque des littératures policières (BILIPO) – Paris 5eLes Bas-fonds : histoire d’un imaginaireConférence de Dominique Kalifa à l’occasion de la désirs. C’est à l’exploration de cet imaginaire quepublication de son dernier essai aux éditions du Seuil. s’est attaché Dominique Kalifa. Il montre comment Gueux, mendiants, les bas-fonds naissent dans l’Europe bouleversée misérables, prostituées, du XIXe siècle, mais empruntent à une tradition où se criminels, aliénés, mêlent les figures bibliques – Sodome, Babylone –, détenus, bagnards, les mauvais pauvres de la tradition chrétienne et la peuplent de leurs figures cour des Miracles. Des « mystères » de Paris à hideuses, pour partie l’underworld victorien, des bas-quartiers de New York réelles et pour partie aux trottoirs de Buenos Aires, Dominique Kalifa fantasmées, l’envers décrypte la fabrique d’un regard qui n’a cessé ou les dessous de notre de nous fasciner. Ces histoires qui hantent nos société. Ils en sont consciences ont-elles pris fin aujourd’hui ? le repoussoir, la « part Les contextes ont changé, mais les débats sur maudite », mais aussi l’underclass, les images du cinéma contemporain l’une des lignes de fuite ou la culture steampunk montrent que l’ombre symbolique et sociale. des bas-fonds rôde toujours autour de nous. Car s’ils disent des réalités D OMINIQUE K ALIFA, PROFESSEUR À LA S ORBONNE, EST L’AUTEUR – la pauvreté, le crime, D’UNE DIZAINE D’OUVRAGES CONSACRÉS À L’HISTOIRE DU CRIME, DES TRANSGRESSIONS ET DE LA CULTURE DE MASSE . I L ENSEIGNE les transgressions – ces ÉGALEMENT À S CIENCES -P O ET À LA N EW YORK U NIVERSITY. « bas-fonds » constituentaussi un imaginaire qui traduit tout autant nos Samedi 9 février – 16 hinquiétudes et nos anxiétés que certains de nos Réservation au 01 42 34 93 00.Bibliothèque Château d’eau – Paris 10eSrebrenica, le retour à la terreExposition photos de Michel SlomkaLe reportage Srebrenica, le retourà la terre s’intéresse à l’histoire passéeet présente des hommes et des femmesrevenus vivre, après de longues annéesd’exil, sur la terre de leurs origines.Il interroge les raisons du retour,les mécanismes de la mémoire etde la résilience. Il montre, à traversla recherche des proches disparuset les funérailles annuelles lors dela commémoration du massacre de 1995,le travail du deuil et l’élaboration d’uneexistence apaisée, libérée du poidsdu passé et de ses fantômes.17 janvier - 30 marsVernissage en présencede Michel SlomkaJeudi 17 janvier – 19 h 21
  22. 22. Histoire Bibliothèque Faidherbe – Paris 11e Bibliothèque Saint-Éloi – Paris 12e Les images mentent La langue ne ment pas Aujourd’hui, nous observons un phénomène unique (Arte France, les Films d’ici, 2004, 80 mn). dans l’histoire : la circulation exponentielle des Projection du film La langue ne ment pas d’après images et leur accumulation, mêlant toutes les les journaux de Victor Klemperer, écrits entre 1933 époques, tous les types d’images et toutes les et 1945, suivie d’une rencontre avec son réalisateur civilisations. Cette exposition est un parcours dans le documentariste Stan Neumann. l’histoire des images pour comprendre ce qui relève de En spécialiste de philologie, Victor Klemperer étudie leur fonctionnement et ce qui relève d’une volonté de le discours nazi et démontre comment les paroles se manipuler le public. Elle présente quelques exemples changent en actes. De ce « journal », Stan Neumann destinés à réfléchir et considérer autrement notre a conçu La langue ne ment pas, un film épuré, sans univers visuel, surtout celui qui tient dans ce que nous pathos, éloge de ne voyons pas directement mais qui nous est envoyé. l’esprit de résistance Une telle réflexion devient centrale pour toutes celles et de liberté. et tous ceux qui ont une conception résolument Samedi 26 janvier pluraliste de la vie en société. Éduquer aux images 16 h est une urgence. Cette exposition a été conçue par Laurent Gervereau, qui préside l’Institut des Images. Il travaille depuis 30 ans à l’analyse de tous les types Les images mentent d’images. Il a dirigé le Voir la présentation de l’exposition ci-contre. Dictionnaire mondial des images et écrit notamment 15 janvier - 14 février La Guerre mondiale médiatique ou Images, une histoire mondiale. Philosophe et cinéaste, il a réalisé L’info est- elle comestible ? ou La Fabrique Bibliothèque Glacière – Paris 13e des images hybrides (sur la production d’images au Japon). Les images mentent www.gervereau.com Voir la présentation de cette exposition ci-contre. 16 février - 16 mars 1er - 28 février22
  23. 23. HistoireBibliothèque Vaugirard – Paris 15e Bibliothèque Germaine Tillion – Paris 16eMystères d’archives : Sur les traces de Roland Garrosles voyages présidentiels En septembre 1913, Roland Garros réussit la première traversée de la Méditerranée en avion sans escaleMystères d’archives, ce sont des enquêtes sur des entre Fréjus et Bizerte. À l’occasion du centièmeévénements du XXe siècle qui ont marqué notre anniversaire de l’événement qui fait de 2013,mémoire et notre imaginaire. Serge Viallet, en l’année mondiale Roland Garros, la mairie du XVIevéritable détective de l’image, nous dévoile une arrondissement et la Société historique d’Auteuilmultitude d’éléments nouveaux et d’anecdotes et de Passy rendent hommage à cet habitant designificatives qui se cachent derrière l’histoire telle l’arrondissement.qu’elle nous a été montrée dans les salles de cinéma La bibliothèque Germaine Tillion s’associe à cettepuis à la télévision. Une approche inédite qui célébration avec la projection de deux films éclairantpassionnera les curieux ! le contexte intellectuel, scientifique et culturel de son1897. Le président Félix Faure en voyage temps : Il y a cent ans, Roland Garros repoussait les(Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2011 ).Avril 1897, pour la première fois dans l’histoire dutrès jeune cinéma, un caméraman est invité à suivrele président de la République en voyage : neuf joursd’un périple en train et en bateau, qui conduit FélixFaure dans l’ouest de la France. Celui qui le filmes’appelle Charles Moisson. Il n’a guère plus d’un and’expérience de la prise de vue animée. Certainsappellent ça des « photographies vivantes », d’autresle « cinématographe ». Cette nouvelle inventiondes frères Lumière émerveille le public. Le Présidentcomprend-il que son image est enregistrée « enmouvement »? A-t-il déjà vu des « photographiesvivantes » ? Pourquoi avoir désigné Charles Moissonpour le filmer ? Et pourquoi avoir choisi cetévénement politique pour tourner l’un des premiersgrands reportages de l’histoire du cinéma ? limites de l’aviation (DGAC) et Roland Garros en Tunisie (produit par Habib Soussia, 14 mn). Et grâce aux1967. De Gaulle au Québec(Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2010). collections de la Bibliothèque du Tourisme et du Voyage, issues de la bibliothèque du Touring Club de France, on pourra s’initier à l’histoire des techniques de ces mêmes années 1910: automobiles, avions,... Une semaine de célébration est proposée à la Mairie, avec notamment, l’exposition « Sur les traces de Roland Garros dans le XVIe et dans le monde » (12 - 16 février), des lectures de textes et des ateliers qui permettent de retrouver la vie intellectuelle, culturelle et scientifique des années 1910. Samedi 16 février – 15 h (dans l’auditorium de la bibliothèque)En visite officielle au Canada, quatre mots suffisentà Charles de Gaulle pour provoquer un scandalediplomatique : « Vive le Québec libre ! » Provocationcalculée de sa part ? Si oui, dans quel but ?Et quelles en sont les conséquences ?Jeudi 28 février –19 h 23
  24. 24. Histoire Bibliothèque Place des Fêtes – Paris 19e Mystères d’archives DÉCOUVREZ DEUX ENQUÊTES DES MYSTÈRES D’ARCHIVES SUR C HARLES LINDBERGH. Bibliothèque 1927. Lindbergh traverse l’Atlantique Batignolles (Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2007). (Mairie) Paris 17e Lorsque Lindbergh traverse seul LES SAINTES CHAPELLES l’Atlantique en avion, la machine médiatique s’emballe en Europe et aux ROYALES : USA pour en faire un héros malgré lui. Vincennes Pourquoi cette fièvre médiatique alors par Claudine qu’il n’est pas le premier à avoir traversé l’Atlantique en avion ? Billot La Sainte-Chapelle du 1936. L’Affaire Lindbergh (Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2010). Château de Vincennes, fondée en 1379 par De 1934 à 1936, le procès de Bruno Richard Hauptmann, immigrant clandestin Charles V, appartient allemand accusé du meurtre du jeune fils du célèbre aviateur Charles Lindbergh, déchaîne les passions. Comment la presse a-t-elle fait de cette affaire le à l’ensemble des onze « Procès du siècle » et quelle incidence a-t-elle eu sur le cours de la justice ? collégiales royales et princières des capétiens Samedi 9 février – 16 h 30 à visées religieuses et politiques. Ces deux dernières décennies, de nombreuses recherches ont complètement renouvelé l’approche Médiathèque Marguerite Duras – Paris 20e de ce remarquable monument trop méconnu des Parisiens. Conçu par Raymond du Temple, Mystères d’archives maître des œuvres de Charles V, sur le modèle de la Sainte-Chapelle du Projections et rencontre avec le réalisateur, Serge Viallet. palais de la Cité à Paris, 1927. Lindbergh traverse l’Atlantique cet édifice rayonnant et (Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2007). flamboyant est orné de Voir descriptif ci-dessus. sculptures au tournant des XIVe et XVe siècles et 1910. Buffalo Bill de vitraux au milieu du (Coproduction Arte France - Ina, 26 mn, 2007). XVIe siècle sur le thème Les images filmées de Buffalo Bill qui de l’Apocalypse d’après nous sont parvenues nous montrent des gravures de Dürer. un personnage très éloigné de sa Conférence de Claudine légende de chasseur de bisons et de Billot, directeur de héros de la bataille de Little Big Horn. recherche honoraire Comment Buffalo Bill a-t-il construit au CNRS. son propre mythe en fixant en même temps les codes d’un futur genre Jeudi 31 janvier – 18 h cinématographique : le western ? Jeudi 28 février – 19 h24
  25. 25. LittératuresZoom sur Coup de projecteur sur Emmanuel Guibert ffon Bibliothèque Bu Paris 5e de la BD Rencontre autour L’enfance d’Alan. 19 h Mardi 5 février – Emmanuel Guibert a carte blanche à BD, dans la mouvance de l’Association et de la bibliothèque Buffon ! Il vient parler l’Atelier des Vosges. Avec La guerre d’Alan et Le de la bande dessinée, de son travail de photographe, dans un style épuré, il met la bande dessinateur et de scénariste, et plus dessinée au service du vécu. Parallèlement, il crée particulièrement de sa dernière plusieurs séries à succès pour la jeunesse, Ariol production, L’enfance d’Alan, mise en avec Marc Boutavant et Sardine de l’espace avec scène des souvenirs d’enfance d’Alan Cope, soldat Joann Sfar. américain pendant la Deuxième Guerre mondiale. À noter : pendant tout le mois de février, une présentation Dessinateur et scénariste de bande dessinée, des planches d’Emmanuel Guibert dans la bibliothèque. Emmanuel Guibert a participé au renouveau de la 25

×