Le commerce équitable en Afrique

5 580 vues

Publié le

Présentation sur le commerce équitable en Afrique, donnée à la suite du premier symposium africain de commerce équitable.

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 580
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
32
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le commerce équitable en Afrique

  1. 1. Réalités du commerce équitable en Afrique Pierre W. Johnson P ôle de Socio-Economie Solidaire (ALOE)
  2. 2. L’Afrique dans le commerce international <ul><li>2,6 % des échanges internationaux ou moins, dont près de 50% avec l’Europe </li></ul><ul><li>Peu d’échanges inter-africains </li></ul><ul><li>15% du volume mondial du commerce équitable seulement, surtout avec l’Europe </li></ul><ul><li>Quasi-absence d’information du consommateur africain sur le commerce équitable </li></ul>
  3. 3. Acteurs du commerce équitable en Afrique <ul><li>Organisations de Solidarité Internationale appuyant des groupes de producteurs : </li></ul><ul><ul><li>CCFD </li></ul></ul><ul><ul><li>ICCO </li></ul></ul><ul><ul><li>Aid de Artisans </li></ul></ul><ul><ul><li>... </li></ul></ul><ul><li>Producteurs agricoles labellisés par FLO </li></ul><ul><li>Organisations de producteurs membres de IFAT </li></ul><ul><ul><li>Réseau africain : COFTA </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>(Cooperation of Fair Trade in Africa) </li></ul></ul></ul>
  4. 4. Les filières labellisées en Afrique <ul><li>Force : commerciale </li></ul><ul><li>Faiblesses : </li></ul><ul><li>peu d’intégration des objectifs du développement (ex. : fleurs) </li></ul><ul><li>peu de relation des producteurs entre eux malgré l’existence d’un “forum” </li></ul>
  5. 5. Cooperation of Fair Trade in Africa (COFTA) <ul><li>Plus de 50 membres dans 22 pays africains </li></ul><ul><li>Plate-formes régionales : Afrique de l’Est, ... </li></ul><ul><li>Objectifs centrées sur l’accès au marché, puis le plaidoyer, et le développement du réseau en Afrique </li></ul><ul><ul><li>Force : fédération organisée, appui de IFAT </li></ul></ul><ul><ul><li>Faiblesses : peu d’intégration des producteurs agricoles, représentation encore majoritairement anglophone </li></ul></ul>
  6. 6. Impacts du commerce équitable en Afrique (source : e-forum) <ul><li>S'il n'est pas LA solution aux problèmes du développement en Afrique, les organisations de commerce équitable ont aidé à créer des emplois viables pour les communautés locales en Afrique. </li></ul><ul><li>Pour certains intervenants, le commerce équitable se focalise sur le développement des petites et moyennes entreprises , à partir de produits du milieu rural . </li></ul><ul><li>Certaines organisations de producteurs ont progressé économiquement grâce au commerce équitable dans le domaine des produits agricoles , tandis que le développement de l'artisanat pose actuellement des problèmes difficiles. </li></ul><ul><li>Voir l'extrait de journal d'une enfant du Ghana, disponible sur Internet, raconte les impacts du commerce équitable sur sa vie, dans une région de production du cacao. </li></ul><ul><li>Références : forum [email_address] . org , </li></ul><ul><li>étude d’impact Artisans du Monde (CIEDEL) </li></ul>
  7. 7. Impacts du commerce équitable en Afrique (source : études) <ul><li>Lancement du coton équitable africain (Mali, Burkina Faso, Sénégal, Cameroun) en 2005 en France, Belgique, Suisse et Grande-Bretagne, permet de poser plusieurs questions importantes pour l'avenir du commerce équitable : - La question de la valeur ajoutée et de la part de la transformation dans le commerce équitable. </li></ul><ul><li>L'initiative de Max Havelaar a paru limitée par une conception traditionnelle du commerce, dans laquelle l'Afrique reste une simple source de matières premières. </li></ul><ul><li>Besoin d'une évaluation quantre ans après le lancement du coton équitable en France. </li></ul><ul><li>- Le rapport entre la mise en place de filières équitables et les discussions en cours à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC). </li></ul><ul><li>Des pays d'Afrique de l'Ouest, puis le Brésil ont déposé des plaintes contre les subventions cotonnières. L'OMC a créé en novembre 2004 un Sous-Comité chargé de la question du Coton. Le Brésil a obtenu gain de cause contre les Etats-Unis sur le coton. </li></ul><ul><li>Sources : forum [email_address] . org , études d’impact, Banane (Oxfam) </li></ul>
  8. 8. Impacts réels et potentiels de la transformation locale de produits <ul><li>Expériences de séchage local de fruits : coopérative de séchage des femmes de Lassologo à Ferkéssedougou (Côte d'Ivoire), Cercle de sécheuses de mangues au Burkina Faso. </li></ul><ul><li>Un économiste ivoirien, Thierry Tan, a étudié l'impact qu'aurait la transformation locale de matières premières comme le café et le cacao.  Celle-ci permettrait à son pays de payer sa dette extérieure, et ainsi de s'assurer une véritable indépendance, et un niveau de vie très élevé. </li></ul><ul><li>Le tourisme pourrait être vu dans l'avenir comme un domaine dans lequel les activités locales pourraient être encouragées, car l'Afrique pourrait devenir une destination de choix des touristes du Nord. Si ce tourisme est maîtrisé par les populations locales, on pourrait alors parler de tourisme équitable. </li></ul>
  9. 9. Le 1er Symposium Africain de Commerce Equitable <ul><li>Ce premier symposium panafricain de commerce équitable s’est tenu à Cotonou, du 6 au 9 avril 2006 </li></ul><ul><li>75 participants de 17 pays africains </li></ul><ul><li>Partage sur la situation du commerce équitable en Afrique, et de 4 filières en particulier </li></ul><ul><li>Présence d’organisations locales de producteurs, régionales et internationales </li></ul>
  10. 10. Le 1er Symposium Africain de Commerce Equitable (SACE) <ul><li>Ce premier symposium panafricain de commerce équitable s’est tenu à Cotonou, du 6 au 9 avril 2006 </li></ul><ul><li>Ses réalisations : </li></ul><ul><li>Une première rencontre inter-africaine des acteurs du commerce équitable, anglophones et francophones, </li></ul><ul><li>Un premier bilan participatif et sans précédent des pratiques de Commerce Equitable sur le continent africain, </li></ul><ul><li>Une première étape d’une vision partagée sur le rôle du commerce équitable dans le développement local durable de l’Afrique, </li></ul><ul><li>La prise en compte du potentiel du commerce équitable inter-africain dans la perspective des processus d’intégration régionale </li></ul><ul><li>La définition d’une position commune, sur la base du commerce équitable par rapport aux négociations commerciales. </li></ul>
  11. 11. SACE - réseaux et fédérations <ul><ul><li>Fédérations et réseaux internationaux ayant participé au SACE </li></ul></ul><ul><li>P ôle de Socio-Economie Solidaire </li></ul><ul><li>COFTA - Cooperation of Fair Trade in Africa </li></ul><ul><li>FLO - Fair Trade Labelling Organizations </li></ul>
  12. 12. SACE - filières représentées <ul><li>Karité </li></ul><ul><li>Coton </li></ul><ul><li>Fruits transformés </li></ul><ul><li>Artisanat </li></ul>
  13. 13. Résultats du symposium - résumé très synthétique <ul><li>Le commerce équitable, sa pratique et ses limites interrogent le modèle de développement (emplois, réduction de la pauvreté ou développement ?). </li></ul><ul><li>Remise en cause de la notion de commerce équitable limitée au Sud-Nord. Revendication d’un espace de commerce équitable et d’échange Sud-Sud. </li></ul><ul><li>Conscience de l’importance de l’État, des financiers et des transformateurs, dans les filières de CE. </li></ul><ul><li>Manque d’information des consommateurs et du public en Afrique. </li></ul>
  14. 14. Questions ouvertes <ul><li>Pertinence des normes et critères du commerce équitable Sud-Nord dans le contexte africain </li></ul><ul><li>Etroitesse des marchés inter-africains et possibilités limitées de transformation locale </li></ul><ul><li>Compétitivité des produits africains par rapport aux produits d’autres régions du monde </li></ul><ul><li>Besoin de nouveaux types de mesures d’impact </li></ul><ul><li>Manque d’infrastructures </li></ul><ul><li>Peu de poids de l’Afrique dans les négociations internationales </li></ul>

×