Chapitre 14
ENSEIGNER POUR LA
VÉRITÉ
I. Les conditions de
l'apprentissage (1)
Si tu es béni tout en ne connaissant pas
que...
Chapitre 14
ENSEIGNER POUR LA
VÉRITÉ
I. Les conditions de
l'apprentissage (2)
Des preuves indirectes de la vérité sont
néc...
Chapitre 14
ENSEIGNER POUR LA
VÉRITÉ
I. Les conditions de
l'apprentissage (3)
Voir va toujours vers l'extérieur. Si tes
pe...
Chapitre 14
ENSEIGNER POUR LA
VÉRITÉ
I. Les conditions de
l'apprentissage (4)
Toute direction qui te mènerait là où le
Sai...
Chapitre 14
ENSEIGNER POUR LA
VÉRITÉ
I. Les conditions de
l'apprentissage (5)
Par conséquent, le Saint-Esprit doit
commenc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

I. Les conditions de l'apprentissage

204 vues

Publié le

Un Cours en Miracle - Le Texte
Chapitre 14 - ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ
UCEM

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
204
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

I. Les conditions de l'apprentissage

  1. 1. Chapitre 14 ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ I. Les conditions de l'apprentissage (1) Si tu es béni tout en ne connaissant pas que tu l'es, tu as besoin d'apprendre qu'il doit en être ainsi. La connaissance ne s'enseigne pas, mais ses conditions doivent être acquises car ce sont celles-ci qui ont été jetées. Tu peux apprendre à bénir, et tu ne peux pas donner ce que tu n'as pas. Donc si tu offres une bénédiction, il faut d'abord qu'elle te soit venue. Il faut aussi que tu l'aies acceptée pour tienne, car comment autrement pourrais-tu la donner? C'est pourquoi les miracles te témoignent que tu es béni. Si ce que tu offres est le pardon complet, tu dois avoir lâché prise de la culpabilité, ayant accepté l'Expiation pour toi-même et appris que tu es non coupable. Comment pourrais-tu apprendre ce qui fut fait pour toi, inconnu de toi, à moins de faire ce que tu devrais faire si cela avait été fait pour toi?
  2. 2. Chapitre 14 ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ I. Les conditions de l'apprentissage (2) Des preuves indirectes de la vérité sont nécessaires dans un monde fait de déni et sans direction. Tu en percevras la nécessité quand tu te rendras compte que le déni est la décision de ne pas connaître. La logique du monde ne peut donc que mener à rien, car son but est rien. Si tu décides de n'avoir, de ne donner et de n'être rien, sauf un rêve, tu dois diriger tes pensées vers l'oubli. Et si tu as, donnes et es tout, et que tout cela a été nié, alors ton système de pensée est fermé et entièrement séparé de la vérité. Ce monde est insane, et ne sous-estime pas l'étendue de son insanité. Il n'est pas un domaine de ta perception qu'elle n'ait touché, et ton rêve est sacré pour toi. C'est pour cela que Dieu a placé le Saint-Esprit en toi, où tu as placé le rêve.
  3. 3. Chapitre 14 ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ I. Les conditions de l'apprentissage (3) Voir va toujours vers l'extérieur. Si tes pensées étaient entièrement de toi, le système de pensée que tu as fait serait à jamais enténébré. Les pensées que l'esprit du Fils de Dieu projette ou étend ont tout le pouvoir qu'il leur donne. Les pensées qu'il partage avec Dieu sont au-delà de sa croyance, mais celles qu'il a faites sont ses croyances. Et ce sont elles, et non la vérité, qu'il a choisi de défendre et d'aimer. Elles ne lui seront pas enlevées. Mais elles peuvent être abandonnées par lui, car la Source de leur défaire est en lui. Il n'y a rien au monde pour lui enseigner que la logique du monde est totalement insane et ne mène à rien. Or en lui qui a fait cette logique insane est aussi Celui Qui connaît qu'elle ne mène à rien, car Il connaît tout.
  4. 4. Chapitre 14 ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ I. Les conditions de l'apprentissage (4) Toute direction qui te mènerait là où le Saint-Esprit ne te mène pas, ne va nulle part. Tout ce que tu nies et qu'Il connaît vrai, c'est à toi-même que tu l'as nié et Il doit donc t'enseigner à ne pas le nier. Défaire est indirect, comme faire. Tu fus créé uniquement pour créer, ni pour voir ni pour faire. Ce ne sont là que des expressions indirectes de la volonté de vivre, laquelle a été bloquée par la capricieuse et non sainte lubie de mort et de meurtre que ton Père ne partage pas avec toi. Tu t'es donné pour tâche de partager ce qui ne peut être partagé. Et tant que tu penses qu'il est possible d'apprendre à le faire, tu ne crois pas tout ce qu'il est possible d'apprendre à faire.
  5. 5. Chapitre 14 ENSEIGNER POUR LA VÉRITÉ I. Les conditions de l'apprentissage (5) Par conséquent, le Saint-Esprit doit commencer Son enseignement en te montrant ce que tu ne pourras jamais apprendre. Son message n'est pas indirect, mais Il doit introduire la simple vérité dans un système de pensée qui est devenu si tordu et si complexe que tu ne peux pas voir qu'il ne signifie rien. Il en regarde simplement le fondement et le rejette. Mais toi qui ne peux ni défaire ce que tu as fait ni échapper au lourd fardeau de sa grisaille qui repose sur ton esprit, tu ne peux pas voir au-travers. Cela te trompe, parce que tu as choisi de te tromper toi- même. Ceux qui choisissent d'être trompés attaqueront simplement les approches directes, parce qu'elles semblent gagner sur la tromperie et lui porter un coup.

×